• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Charlie nous dit : indignons-nous

Charlie nous dit : indignons-nous

Rédacteur et observateur fidèle, je n'ai plus posté d'article depuis un bon moment sur Agoravox. Lentement, j'ai vu, à l'image de la société, les propos dériver, devenir plus dur, plus radicaux, plus réactionnaires. Plutôt que de lutter assidûment contre ce mal - la peur - qui ronge notre société en mal de projet collectif et de repères, j'ai préféré observer.

Aujourd'hui, les terribles faits que nous venons de vivre les du 7 au 9 janvier, m'amènent à penser qu'il y aura un avant et un après. La question est de savoir, si, à ce point précis de notre histoire collective, nous allons basculer d'un côté ou de l'autre de la barrière. Notre société est en plein doute, et, sans repère et sans guide, hésite sur elle même. Dans l'épreuve, peut-être saura-t-elle se réunir sur l'essentiel et engager les choix cruciaux qui l'attendent.

En effet, la tendance est à l'oeuvre depuis déjà trop longtemps car personne n'a osé mettre au centre des débats, les sujets qui fâchent. La droite s'en est servi de fonds de commerce au point d'y perdre ses propres valeurs afin de conserver le pouvoir, à tout prix. La gauche, timorée, émiettée et impréparée n'ayant pas fait son travail préparatoire philosophique, n'a fait qu'éviter de les aborder. L'extrême gauche, elle, en manque de leader et de crédibilité (ou des deux à la fois), s'est effilochée. En revanche, l'extrême droite, a su profiter de ce "vide" pour dérouler, lentement, mais habilement ses tentacules du rejet de l'autre et du repli sur un soi qui n'a plus de sens dans un monde ouvert et mondialisé... mais trouve un écho dans la société profonde qui souffre économiquement et se sent exclu de son propre territoire.

 

Le thème le plus crucial, le plus clivant, le plus sensible, est bien évidemment celui des immigrés, des musulmans et du radicalisme, de l'islamisme et enfin du fanatisme.

 

Charlie, était précisément une lumière dans l'ombre, une lumière d'insolence et de liberté se battant pour défendre le fait que l'on puisse rire de tout, y compris de la religion, y compris de ces tabous que l'on n'ose aborder : l'islam, l'intégration, Israël, l'argent roi etc... Charlie, c'était quelqu epart notre canard enchaîné de l'indiscipline et de l'humour potache.

 

Si Charlie a été attaqué, c'est notre liberté, et même plus encore, la paix qui est attaqué. Cela a déjà été dit, mais là où le discours ne va pas assez loin, c'est que cette paix n'est pas attaqué à l'instant T, mais bien depuis trop longtemps sans qu'aucun discours ne s'en émeuve, sans qu'aucun leader "progressiste" ne se dresse pour en contrer les poisons.

 

La gauche, et plus particulièrement le mandat de renonciation de François Hollande, mais aussi la droite, avec les communautarismes attisés par Sarkozy, ont leur responsabilité dans ce tragique résultat. Il fallait certes s'y attendre compte-tenu de nos engagements militaires en Lybie et en Syrie, mais aussi - et surtout- par le fait de ne jamais avoir laissé aux musulmans modérés, la place qui devrait être la leur dans la société. Nous n'avons jamais abordé le sujet de leur éviction spatiale, politique, culturelle du modèle Français parce que nous n'avons pas su dire "non" à certains excès, et dire "oui" à leur intégration dans les institutions du pays.

Enfin, nous n'avons pas su nous positionner clairement sur le sujet Israelo-Palestinien, frileux au risque de dire que l'extrêmisme israélien n'est pas plus tolérable que le fanatisme du Hamas, et que la seule issue possible consiste à ce que la Palestine puisse vivre dignement aux côtés d'un territoire Israëlien, ce qui nécessite des compromis et non du tout répressif dur (je pense aux bombardements qui eux aussi, laissent des traces dans les esprits et dans le temps).

 

La gauche n'a pas su répondre aux défis qu'elle aurait du assumer de prendre à charge. Je pense à cette société, à ce système qui concentre les richesses, qui lessive, qui exclu et qui marginalise une part de plus en plus importante de la société (travail, territoire, ...) pour un but qui s'avère de moins en moins partagé, compris, durable. Qu'on le veuille ou pas, le 21ème siècle sera celui d'un passage à un autre modèle de société, portée par les jeunes et les progressistes, ou ne sera qu'une redite, tragique, du siècle passée avec une énième redite de l'histoire (crise financière, repli, montée en puissance des nationalismes et la suite que l'on connaît déjà mais sera différente car l'histoire ne se répète jamais à l'identique).

 

Dans ce contexte, les auteurs de ces attentats étaient des jeunes paumés, désoeuvrés, embrigadés, sans idéal ni espoir. Des jeunes, impardonnables, sans respect de la vie, y compris de la leur certes, mais qui ne sont pas des jeunes isolés. Ils font partie d'une mouvance plus répandue qu'on ne l'imagine qui est précisément issue de nos aveuglements et renoncements. Mais cela n'aurait pas été aussi loin si, depuis quelques années, une petite musique ne s'était immiscée dans la résonance médiatique assimilant les plus radicaux à tous les autres qui oeuvrent pour la France, tous les jours, et ce, depuis plusieurs générations. Nos propos excessifs couplés aux interventions du "monde" occidentale ont été le terreau nocif de cette radicalité. Nos renoncements à aider les modérés (en Syrie) pour maintenir des dictateurs, l'opportunité pour cette radicalité de concrétiser un territoire, un état de la haine et de la terreur. Il ne faut pas nous étonner qu'un jour cette réalité frappe à notre porte. 

 

La montée en puissance du Front National, des "néo-réacs" de tous poils, issus de la frange la plus riche de la société ayant tissé une alliance contre nature avec les plus faibles en mal d'écoute et d'avenir, a conduit à mettre sur le devant de la scène des personnalités comme Dieudonné, Zemmour et autres Finkielkraut et même Houellebecq plus ou moins sciemment... sans que personne ne vienne contrer intellectuellement, moralement, et idéologiquement les idées nauséabondes que leurs propos diffusent et diluent dans une société paumée.

Le triomphe commercial d'un Zemmour est le symptôme de notre malaise, de notre mal-être et surtout de l'absence de projet de société commun qui viendrait à nous réunir plutôt qu'à nous diviser. Pourtant, il y avait déjà eu des signes avant-coureurs avec les propos outranciers et parfois pire que l'on a pu entendre sur le débat du "mariage pour tous".

 

Alors oui, j'en veux à la gauche si faible de ce pays d'avoir renoncer à proposer un idéal, à toujours se cacher dans la bien-pensance du moment, dans la connivence entre copains et finalement dans le silence complice qui permet à ce type d'atrocité de pouvoir se tenir dans notre pays, laissant une large partie de la population face à ses propres interprétations, et démons. Il ne faut par ailleurs pas être naïf, ces faits tragiques ne sont que la face émergée du mal plus profond, plus insidieux encore, qui n'est pas nouveau et qu'il faudra dorénavant avoir en tête : l'affaiblissement de la laïcité. Cette affaiblissement couplée au fait que le monde musulman soit sous pression depuis des dizaines d'années, car il n'ayant pas fait sa révolution religieuse, est une porte ouverte au retour d'une nouvelle forme d'obscurantisme religieux.

Cet obscurantisme se nourrit des peurs et s'est toujours construit sur le "choc de civilisations" qui n'a pour fin que de nous opposer dans un conflit où tous nous serions perdants.

 

Les phares que pouvaient être, pour le monde musulman, la Turquie ou la Tunisie du fait d'une laïcité historique, ont été mis à mal d'une part par la chute d'un monarque-dictateur, d'autre part, par le retour d'un pouvoir religieux aux apparats démocratiques. En somme, le monde musulman n'a aujourd'hui que le choix entre dictature religieuse, dictature militaire ou monarque souverain. N'ayant pu se libérer de la religion, puis du souverainisme, le monde musulman n'a pas encore évolué vers notre "modèle" occidentale qui s'est construit sur plusieurs révolutions et abouti à ce jour au modèle, imparfait, de la république démocratique.

 

Notre part de responsabilité dans ce résultat est indéniable. Pour diverses raisons, dont le pétrole, nous, occidentaux, avons préféré des dictateurs militaires à des pouvoirs tribaux ou religieux... sans pour autant permettre l'avènement d'une démocratie, libre et souveraine. En manipulant le monde musulman, en intervenant sur son sol, en lui dictant ce qu'il avait à faire, nous n'avons fait qu'attisé son repli sur ses valeurs historiques, sur la religion et donc sur les extrémismes.

 

Le sujet n'est pas facile à aborder, mais nous sommes clairement en face d'une divergence profonde d'appréhension du monde, ou par ailleurs, le rôle de la femme sera sans doute la clé du sursaut. Nous sommes en face d'un combat qui ne se mène pas uniquement sur le champ de bataille, mais se conduit sur les idées, la pensée, le sens de la vie. A ce titre, nous pouvons aussi nous ré-interroger sur nos buts et notre société de consommation qui consume toutes les richesses de ce monde et opprime plus ou moins directement une part non négligeables de populations (musulmane... ou pas), qui, un jour ou l'autre, ont pu, peuvent, ou pourront se révolter.

 

 

Si je suis Charlie aujourd'hui, demain, je veux que Charlie génère un sursaut pour que de ce mal, naisse un bien. Ce bien, c'est une société unie qui se trouve un destin commun et ne rejette pas ses doutes et ses erreurs sur un bouc-émissaire déjà tout trouvé. Ce bien, précieux, se doit d'être défendu, soutenu, protégé par des hommes et des femmes qui doivent mettre sur la place publique des idéaux et aborder clairement les sujets qui fâchent pour que des compromis soient trouvés. Cette liberté se construit par des batailles d'idées à mener, par la défense de valeurs et la capacité à trouver des compromis, et non par la renonciation, le repli qui n'ont d'issue que la violence et la haine.

Pour en débattre, il faudrait aussi que les minorités de ce pays disposent d'instance représentatives dignes de ce nom et que des députés soient aussi présents à l'assemblée nationale pour aborder ce type de sujet.

 

En conséquence, les tragiques événements que nous vivons constituent, une fois encore, une opportunité de lever le voile sur la petite musique rance qui est distillée pour affronter l'ennemi à découvert et en face. L'ennemi, ce sont les extrémismes de tout bord, qu'il s'agisse de djihadiste mais aussi de réactionnaires qui font en sorte que rien ne change dans un monde qui, de fait, ne cesse d'évoluer.

 

Le combat, de notre génération, est un défi : il oppose les progressistes à tout ceux qui pensent que le monde d'avant était meilleur alors qu'il était plus cruel, plus inégal, plus injuste, plus dangereux et qui refuse l'idée de perdre leur pouvoir et leurs acquis. Le danger, le plus grand des dangers, serait de ne rien changer et de croire qu'une répression violente (ce que le FN nomme guerre totale contre le djihadisme) puisse changer les choses, alors qu'elle ne fera qu'alimenter la machine, comme les guerres US n'ont fait - par méconnaissance des populations - qu'alimenter des souffrances et des haines qui se paient et se paieront encore longtemps.

 

Le monde change et, qu'on le veuille ou non, nous avons à chaque instant la possibilité d'en infléchir la direction. Nous sommes à un instant clé. Pour cela, nous avons besoin d'une autre génération et d'hommes et femmes d'Etat d'une autre envergure que les carpettes sans convictions que nous avons actuellement. La nature ayant horreur du vide, la gauche (et d'une façon aussi la droite) a clairement sa responsabilité face à ces faits.

 

Le renoncement idéologique à un monde meilleur, plus juste, plus humain, plus rationnel que l'on définit et que l'on soutien par les actes est clairement ce qui doit changer. Le manque de courage et de conviction, a aussi sa part de responsabilité, car condamner et faire soi-disant bloc dans les mots ne suffit pas : le mal se combat à la racine, par les mots et les convictions, ce qui était précisément l'essence même de Charlie.

A force de ne plus savoir qui nous sommes, nous laissons à d'autres l'opportunité de nous dire ce que nous devrions être. Nous avons l'immense privilège de vivre dans une société de paix et de liberté : c'est déjà un socle commun qui mérite mieux que notre ignorance. Et pour cela, il est urgent que notre procédions à une "nouvelle donne" intellectuelle et philosophique dont le premier acte consistera à mettre à la poubelle les idées réacs que nous entendons beaucoup trop (les médias ont eux aussi à s'interroger).

 

Indignons-nous et exigeons un autre modèle, pour que Charlie n'est pas été un drame en vain.

Exigeons une autre éthique politique, un autre courage, une autre appréhension des sujets par le traitement des causes et non des seuls effets.

Le liberté se construit à ce prix.


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 10 janvier 2015 18:31

    C’est bien, les gens se sentent sensibilisés, se mobiliser pour des actions ciblées et médiatisées par l’émotion est une chose, mais comprendre que le problème est un problème politique, social et économique est mieux. L’on ne peut pas déconnecter ces événements d’une vision globale de notre société, ou alors notre indignation ne sert à rien. Comprendre le désespoir des jeunes de banlieue qui n’ont plus de perspective, pas de travail. Comprendre que le profit financier assassin emmène les gens à la désespérance, ce profit qui pour faire des petits sans se fatiguer attaque nos retraites, nos salaires, notre protection sociale. C’est le système capitaliste marchand pourri jusqu’à l’os et ceux qui le servent qui sont responsables de ce qui s’est passé au siège de Charlie Hebdo. Comprendre que si vous ne comprenez pas, c’est le fascisme qui gérera vos vies … et là !
    .
    voir :
    CHARLIE : la grosse rigolade !


    • velosolex velosolex 11 janvier 2015 01:08
      Robert gil

      Ok,, c’est légitimer ce qui s’est passé dans les années trente...
      Tous ces types perdus applaudissant au fascisme.

       Pas mal d’analyses boiteuses pour a demi légitimer cette monstruosité. 
      Ca, j’ai du mal à comprendre. 

      Certains excusent ces barges sous prétextes qu’ils ont eu une enfance difficile. 
      Le système pourri capitaliste jusqu’à l’os....

      Mais vous avez 15 ans pour parler pareillement. ? 

      Bernard Maris qu’on a assassiné était un économiste altermondialisme qui avait autre chose dans la bouche que ce genre de fadaises qu’on peut dire après deux demi, mais qui ne mènent nulle part

    • tinga 10 janvier 2015 19:47

      Charlie a été à la pointe du dénigrement et de l’insulte envers tous ceux qui osaient émettre des doutes sur la VO du 911, et de ce fait servi la soupe à d’authentiques fachos, en faire des défenseurs de la liberté d’expression alors qu’ils ont fait preuve d’une irresponsabilité incroyable pour des gens qui furent à la pointe de combats tellement légitimes dans les années 60/70 relève de la manipulation pure et simple.
      Ces gens ont contribué à faire sombrer l’extrême gauche dans la confusion, des centaines de milliers de personnes vont aller dans la rue, pour défendre une liberté de la presse qui n’existe plus depuis longtemps, l’équivalent de ce que furent hara kiri mensuel ou hebdo à leur époque serait impossible maintenant. 
       


      • Rincevent Rincevent 10 janvier 2015 20:14

        Bon résumé de la situation. Maintenant, il reste un élément important qu’on pourra mesurer demain soir, la participation des musulmans aux défilés. J’entends par là, non pas (surtout pas) qu’ils aient à se justifier en tant que musulmans mais que leur présence signe une volonté d’être « ensemble ».

        A côté de ça, une difficulté particulière à l’islam (sunnite) : le manque de hiérarchie de son clergé. Si, chez les catholiques, la doxa passe par la parole d’un pape, chez les sunnites il n’y a pas d’équivalent, n’importe quel prêcheur peut se prévaloir de la « bonne » interprétation du Coran et là, c’est la porte ouverte à tous les intégrismes et, au final, à ce qui vient d’arriver.

        @ tinga

        Si l’on peut être d’accord sur une évolution discutable de Charlie et sur l’état de la presse en général, ce qui vient de se passer dépasse largement tout ça. C’est bien de liberté d’expression au péril de sa vie qu’il s’agit et rien d’autre !


        • César Castique César Castique 10 janvier 2015 23:07

          « La montée en puissance du Front National, des »néo-réacs« de tous poils, issus de la frange la plus riche de la société ayant tissé une alliance contre nature avec les plus faibles... »



          Celle-là, personne n’avait encore osé la faire : Marine Le Pen-Liliane Bettencourt-Steve Briois-DPV-Stéphane Ravier-Bernard Arnault-David Rachline-Gérard Mulliez-Christine Arnautu-Danièle Ricard-Bruno Gollnisch-Serge Dassault, même combat smiley


          Mais comment a-t-on pu vivre à une époque où Internet n’existait pas ?

          • vesjem vesjem 14 janvier 2015 10:24

            @cesar
            « rage » écrit sous le coup de l’émotion
            17 morts d’un côté , 1 million et demi de l’autre , la balance est en équilibre ...... ;
            l’emmerdant , c’est que ces gens devenus barbares tuent les nôtres , voire même peut-être bientôt nos proches ;
            il va de soi que l’immigration perpétuelle voulue par nos dirigeants de presque tous bords , le chômage , les ghettos , et l’arrogance coloniale qui perdure , mènent tout droit à ce carnage ;
            Ces évidences sont si énormes , que la vision de la population en est brouillée


          • César Castique César Castique 10 janvier 2015 23:22

            "Le renoncement idéologique à un monde meilleur, plus juste, plus humain, plus rationnel que l’on définit..."

            A part une groupusculaire coterie, plus personne n’y croit smiley

            Dans « De la horde à l’Etat », Eugène Enriquez se demande :

            «  Pourquoi les hommes, se voulant guidés par le principe de plaisir et les pulsions de vie, aspirant à la paix, à la liberté et à l’expression de leur individualité, et qui, consciemment, disent désirer le bonheur au profit de tous, forgent-ils le plus souvent des sociétés aliénantes favorisant plus l’agression et la destruction que le vie communautaire ?  »

            …et bien moi, j’ai la réponse : ces aspirations que le psychosociologue prête à l’homme, c’est du superficiel de chez superficiel. La dimension clanique et territoriale de l’homme n’a rien à voir avec les grandes envolées universalistes que les philosophes ont inventé « à leur image », depuis Thomas More ou avant, je n’ai jamais eu le temps de me pencher sérieusement sur l’histoire du chimérisme des origines à nos jours...


            • velosolex velosolex 11 janvier 2015 01:01

              Bon article écrit avec beaucoup de sensibilité, et d’authenticité, qualités rares.


               Certains se gaussent des manifestations « charlie ».

              On pourrait davantage trouver matière à se désoler si elles n’existaient pas. 
              Elles me semblent moi, porteur d’espoir, n’en déplaisent à tous ces cyniques tous à fait conjonctures, incapables d’applaudirau moindre sursaut de vie et d’indignation

              • Le p’tit Charles 11 janvier 2015 09:17

                Leurs vies c’étaient « L’HUMOUR » et l’honneur d’être différent de la masse informe qui fait le peuple..La preuve ils ne seraient jamais allé a cette grande messe hypocrite des politiciens qui les injuriaient il n’y a pas si longtemps... !


                • Le p’tit Charles 11 janvier 2015 10:13

                  Dernière...Des Algérois fêtent l’attentat contre Charlie Hebdo
                  Par Martine le 09/01/2015
                  Devant une mosquée de quartier Belouizidad, à Alger, des cris de joie, « Allah Akbar », « Charlie est mort », « A bas la France et les juifs ». Autant de slogans qui ont été exprimés à tue-tête par des fidèles, juste après la fin de la prière de soir...« La plupart des personnes qui fréquentent cette mosquée ont exprimé leur joie et ont salué les deux terroristes qui ont, selon leurs dires, vengé leur prophète Mohammed » déclare un commerçant... ?
                  C’est comme pour les tours du 9/11 ou les arabes par milliers chantaient et dansaient de joie.. ?
                  C’est l’islam dans sa réalité de tous les jours...Ils ont la « HAINE » contre nous...Juste un constat..et ceux qui disent le contraire vous MENTENT...


                • bourrico6 12 janvier 2015 11:36

                  Mettre des majuscules ne rendra pas tes fantasmes de simplet plus réels.


                • eric 11 janvier 2015 10:10

                  Je pense que votre vison des choses est parfaitement erronée. Vos regardez à travers le prisme d’une pensée de gauche toute faite qui fait bon compte du réel.

                  Il se passe à peut prêt le contraire de ce que vous prétendez sur chaque point. Je vais essayer d’écrire un article sur la question pour essayer de vous aider, vous et quelques autres, à retirer vos œillères ; Si il passe, je vous l’envoie.

                  Il faut commencer par le fait que dans nombre de pays arabes, on a eu des pouvoirs très autoritaires, ou des camarillas de vieillards, s’arrogeaient tout : pouvoir, argent, femmes, etc..
                  En général, le paravent de ces pouvoirs était le socialisme laïque, souvent porté et protégé par l’Armée. Bien sur avec différentes formes de socialisme.
                  Irak, Syrie, Tunsie, Egypte, Yemen, Turquie, etc....

                  Ce sont dans ces pays que les jeunes diplômés de la classe moyenne qui voudraient bien être associé au pouvoir, se sont progressivement radicalisés dans les confrontations violentes, autour d’un magma idéologique. Au début, ils étaient par exemple islamo-progressiste ( tentative du « dépassement sur la gauche » du pouvoir). Ils sont devenu islamistes. Parce que c’est une bonne référence dans la culture locale. Parce que leurs adversaires, les pouvoirs en place, étaient laïques et socialistes (idéologies importées...). Parce que « cela embraye mieux sur les masses musulmanes ».

                  Comme pour le moment, les populations n’adhèrent pas toujours en masse, que les pouvoirs en place réagissent avec une grande brutalité, ils ont eu de plus en plus recours à la violence.

                  Les occidentaux eux, cherchent à comprendre qui serait plus efficace, ou légitime, ou solide ou démocratique ou représentatif dans toutes ces forces, anciennes ou nouvelles, et essayent de peser à la marge pour favoriser paix stabilité et dans la mesure du possible, démocratie.

                  La tactique des plus violents sur place est de terroriser sa propre population pour faire basculer le pouvoir, de terroriser en occident pour qu’on leur foute la paix.

                  Mais on a vu la même chose avec les dictateurs socialises laïques.

                  Tous, et comme tous ceux qui croient à la violence, ils utilisent largement des paumés, des cas psychiatriques comme le dit systématiquement le PS chez nous aujourd’hui, des délinquants issus des bas fonds. cela n’est pas nouveau et ne dit rien du tout sur notre société.

                  Car cela, c’était vrai des bolcheviques, des Nazis, des milices mises en place par un régime de Vichy insatisfait de la police d’État, et du PS avec les anti-fa. Allez voir sur youtube le reportage et le profil des jeunes recrutés par Dray pour taper dans le tas. C’était pareil en pire avec les « autonomes » et l’extrême gauche il a quelques années.

                  Ici, comme beaucoup d’autre, vous instrumentalisez de façon parfaitement indécente l’assassinat de gens innocents et variés au profit de votre agenda politique.

                  Ce qui c’est vraiment passé, c’est que les al kaidistes, fort de l’expérience espagnole, se sont dit que si la gauche française se sentait menacée physiquement à travers l’un de ses symboles, elle pouvait espérer, comme avec le socialistes espagnols après les explosions de trains, que la France se retirerait de son implication dans leurs affaires ( par exemple au Mali).

                  Vous remarquerez, que malgré les dénonciations répétée de vous et des votres, leur indiquant que les vrais méchants, les racistes, les islamophobes, ce n’est pas vous, c’est Le Pen Zemmour et houelbecq, ils ont choisit Charlie.

                  Autant les exécuteurs de leurs basses œuvres ne sont sans doute pas très malin autant ceux qui les utilisent savent ce qu’ils font.

                  C’est pourquoi les prochains attentats seront à nouveau contre des soldats, des policiers, des juifs et des intellectuels de gauche. Conformément au plan et aux buts poursuivis et au moins tant que le PS sera au pouvoir.

                  Les derniers ne s’y trompent pas, il y a eu un tsunami de demandes de protection policière.

                  Pendant ce temps, vous perdez votre temps à exiger l’éradication des réacs.....

                  C’est pas malin, c’est pas joli, et surtout cela ne servira à rien concernant les attentats...

                  Peut être au contraire. Sondage Nouvel OB, a Saint Cyr, 60% UMP 30% FN. Les personnes prêtes à risquer leur vies pour leur pays et leurs concitoyens, ne se recrutent pas massivement dans vos rang.

                  A épurer trop notre pays de la « réaction », vous risquez fort de vous trouver sans protection alors qu’en ce moment, la cible, c’est vous, parce que ces imbéciles d’islamistes pensent que vous êtes dans les sphères susceptibles d’influencer le pouvoir pour qu’il se tienne à carreau.


                  • Rage Rage 11 janvier 2015 15:34

                    Parmi les commentaires, j’ai donc bien pu confirmer mes propos : ce site ne cesse de dériver au profit de commentateurs qui, sauf rares exceptions, se perdent dans des pensés peu précises et s’avèrent refaire l’histoire à chaque détour de phrase (des lecteurs de Zemmour sans doute).

                    Sur le fond, j’ai bien souri à vos propos. A St-Cyr on vote UMP et FN ? Cela n’a rien d’étonnant : c’est la quintessence de l’élitisme, militaire qui plus est, de reproduction d’’une société conservatrice. Le contraire eut été étonnant !

                    Je crois que beaucoup confondent socialisme, gauche et réflexion humaniste. L’enjeu de l’article n’est pas politique, il est humain. Ceci veut dire qu’au lieu de balancer des analyses à l’emporte pièce, il faudrait déjà lire mon article jusqu’au bout et en comprendre le sens :
                    Il est urgent de nous réinterroger sur notre modèle et sur les conneries que l’on entend à longueur de journée.

                    Merci d’avoir confirmé que visiblement mes craintes sont fondées : on dit vraiment trop des conneries dorénavant à la TV comme sur ce site. Il est donc urgent de rétablir certaines choses, à savoir qu’à dire n’importe quoi, on génère des réactions violentes et donc un danger pour la société à terme.


                  • juluch juluch 11 janvier 2015 11:27

                    Ces assassinats ont bien été fait par des musulmans.


                    les memes qui déambulent en djellabas et barbes, les memes qui portent le niqab, les memes qui nous empoisonnent depuis l’ère Mitterrand, les memes qui font la prière dans la rue, les memes qui nous imposent leurs traditions.....

                    Je pourrai continuer longtemps comme ça.

                    Faisons le ménage chez nous en profondeur et cette manif’ à la noix de changera rien du tout si se n’est la satisfaction hypocrites des élus !

                    Ils ont tués des gens désarmés, un jour ils vous tuerons des enfants au nom de leur religion de merde et de leur Prophète à la con.

                    Ces bâtards ont été manipulés s’est évident, au meme titre que certains extrémistes violents et politisés par plus intelligent qu’eux.

                    Si les musulmans ne veulent pas qu’il y est d’amalgame qu’ils fassent le tri parmi leur communauté.

                    A écouter certains le Coran est un livre d’amour.....qui l’a lut ici ?

                    J’en ai un à la maison....

                    Netanyahu dit aux juifs de France que leur pays s’est Israël.......bon voyage !

                    J’ajoute aux communautés mal assimilés.....suivez les !

                    En tout cas personne n’est dupe que c’est bien des musulmans (extrémistes) qui sont responsables.

                    Et le pire s’est que nos gouvernements sont responsables de cette tragédie.

                    Le regroupement des familles fait par Chirac et permettre tous et n’importe quoi au nom de la Légalité, l’antiracisme et autre foutaise qui à long terme et surtout employé à tort et à travers a aboutit à ces drames. smiley

                    • eric 11 janvier 2015 11:44

                      A part le premier point qui mérite discussion, tous le reste me parait du niveau des discours gauchistes.

                      Oui le terrorisme violent aujourd’hui touche en priorité des gens dans l’islam. Mais il y a aurait beaucoup de choses à dire.

                      Pour le reste, il est étrange qu’il vous échappe que ces phénomènes touchent le monde entier. Qu’il y ait beaucoup ou peu de migrants musulmans, qu’il y ait ou non des lois de regroupement.

                      Je partage votre opinion sur l’égalité, l’anti racisme et autres foutaises, mais il me parait aberrant d’y voir la cause des attentats islamistes. Il y a bien deux phénomènes distincts. Le discours idéologique des gauches françaises qui leur sert à justifier leur racket sur la société et en particulier les plus pauvres et ceux qui bossent le plus. Les effets collatéraux des luttes de pouvoirs entre clans, idéologies, classes, et groupes d’intérêt dans les pays arabo-musulmans.

                      Il est tellement vrai que ce sont des phénomènes distincts, que des gauches passent leur temps à désigner des cibles aux islamistes en leur proclamant que tel ou tel chez nous serait « islamophobe », mais qu’au final, c’est elles mêmes qui recoivent en quelque sorte un brevet d’islamophobie en étant ciblée par les assassins.

                      Comme les gaucho, il me semble que vous utilisez les évènement récent pour justifier vos propres idées.


                    • juluch juluch 11 janvier 2015 12:05

                      Salut cousin.


                      je connais ce discours il date de 1958 à l’époque l’Algérie c’était la France.

                      Depuis ça a changé.

                      Au moins dans l’Ile c’est plus tranquille.

                    • juluch juluch 11 janvier 2015 12:08

                      @eric.


                      Il y a longtemps que beaucoup comme moi dénonce l’Islamisme rampant et une immigration mal assimilée.

                      Les événements récents nous donne malheureusement raison.

                      ceci étant je ferait l’impasse sur le complotisme mit à toute les sauces.

                    • Yohan Yohan 11 janvier 2015 12:14

                      Momo te dirait que tu es raciste, un vilain islamophobe et qu’il faut chercher plutôt du côté de CIA et des méchants chrétiens smiley.


                    • César Castique César Castique 11 janvier 2015 12:39

                      « Signé JM Lepen député... »


                      Quel sale raciste, ce Le Pen quand même...

                      Je me souviens aussi de l’avocat Kiejman, qui disait qu’il fallait aller raconter partout que Marine est une fausse dure, puisqu’il lui est arrivé, lorsqu’elle était avocate, de défendre des sans-papiers menacés d’expulsion. 

                      Comme on n’en a plus jamais entendu, on a des raisons de penser que Kiejman a rencontré des gens plus intelligents qui lui ont expliqué que cela ferait plus de bien que de tort à Marine Le Pen. 

                    • juluch juluch 11 janvier 2015 12:49

                      Ca s’est sur !!  smiley


                    • César Castique César Castique 11 janvier 2015 12:50

                      « je connais ce discours il date de 1958 à l’époque l’Algérie c’était la France. »



                      A la même époque, De Gaulle disait :

                      «  Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français.  »

                      De Gaulle avait alors 70 ans, JMLP, 30... Que le second ait finalement rejoint le premier, est hors de doute, même s’il ne l’admet pas, parce que ça reviendrait à reconnaître que l’Algérie française était une chimère. 

                      Ce qu’aujourd’hui encore je n’oserais jamais dire à mes amis Pieds-Noirs et issus de Pieds-Noirs. Mais le fait est là, qui crève les yeux...

                    • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 11 janvier 2015 14:21

                      Tu m’donne une idée, je vais faire un site « Indignation_nationale.com » !

                      Tu tapes l’adresse, tu cliques, et hop ! T’es indigné !

                      C’est bien, mais faut pas qu’on m’pique le concept ! smiley


                      • christophe nicolas christophe nicolas 11 janvier 2015 14:32

                        La révolte ne défend pas la liberté, elle prouve qu’il y a des libertés. C’est ça Charlie, un gros lourd qui prouve que la liberté existe...


                        C’était indigne, insultant, scato par bien des égards mais on est bien d’accord, on ne tue pas les lourdingues sinon...

                        Je vous propose « Charlie est mort, qu’il repose en paix pour l’éternité »

                        On n’est pas idiot, on compatit avec les familles car on sait que ces gens ne sont pas réductibles à Charlie, évidemment ! C’est une ligne éditoriale qui trouvait un public de plus en plus clairsemé, il me semble qu’avec de tels talents, ils auraient pus faire plus fin, plus drôle, etc...

                        De toute façon, ne rêvez pas, les attentats sont largement pilotés pour nous vendre une bonne coercition mentale. « Je suis un gros scato »

                        Vous savez le but des instigateurs ? Vous faire dire une grosse connerie pour que vous ayez la honte et la tête dans le cul après un gros délire collectif ! Donc, on les enterre dignement, on ne lâche rien sur la Palestine et on fait apparaître la vérité, celle qui circule certainement déjà chez les professionnels du renseignement.

                        • Rage Rage 11 janvier 2015 15:46

                          Quand ce site a été créé, certains articles et lecteurs développaient de vrai idées, argumentaires et analyses.

                          Je ne peux que constater, via votre « post », que cela n’est plus le cas. Vous n’êtes pas seul visiblement à vous emmerder et à balancer à longueur de journée des commentaires sans queue ni tête.

                          Il est peut-être temps d’arrêter de penser au complot pour tout et peut-être d’exposer des idées concrètes pour agir sur des faits qu’à priori beaucoup savent analyser mais auxquels peu sont capables d’apporter des solutions concrètes.

                          En l’occurrence, l’indignation dont je parle, c’est de refuser de laisser tribune libre à des gars comme Zemmour ou de laisser le PS se contempler dans son trou noir cérébral. C’est plus concrètement encore redéfinir ce qu’une république laïque accepte, et ce qu’elle n’accepte pas ou plus, ce qui veut dire définir des limites, donc des interdits. Parallèlement cela veut aussi dire qu’il y a urgence à ré-éduquer, à mettre le paquet à l’école, à rétablir des contenus et une égalité des chances, à insuffler de la représentativité au parlement, à mettre en place une représentativité des cultes et des minorités.

                          Bref, à agir partout où il le faudrait pour que plus jamais ce type d’attentat ne puisse se reproduire, journalistes, citoyens ou qui que ce soit d’autre de concerné.

                          Et pour ceux qui croient que M.Le Pen va les sauver, ils se plantent gravement, car derrière les mots de la vitrine, se cache le vide du repli sur soi et du rejet du monde tel qu’il est : divers, incertain, et terriblement stimulant pour peu qu’on sache en tirer les bons partis. L’entre soi, de droite comme de gauche ne résout rien, ce qu’il faut c’est des solutions aux maux de notre société, dont le premier, l’absence de perspective sur l’avenir.


                        • Le421 Le421 11 janvier 2015 20:46

                          Une douzaine de participants au débat, l’article est intéressant et assez consensuel, 28 votes et 72% de moins.
                          J’ai de plus en plus l’impression qu’il y a une bande d’abrutis qui sanctionnent connement les articles sur Agoravox, sans même chercher à comprendre ce qu’il en ressort.
                          Sûrement des adeptes de la poubelle Facebook... Car c’est une vraie benne à ordures ce réseau social.
                          Va falloir d’ailleurs que je fasse un petit « torchon » sur AVox à ce sujet. Je me le sens bien.

                          A l’auteur.
                          Je ne partage toutes vos idées, mais elles ont le mérite d’être intéressantes... Au moins, je l’ai lu.
                          Pas de plus, pas de moins...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->