• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chine – Taiwan : un pays, deux systèmes (1979) ?

Chine – Taiwan : un pays, deux systèmes (1979) ?

La Chine et « ses mers » {JPEG}

Très régulièrement nous avons droit à un analyste qui nous annonce que la Chine (communiste) va envahir Taiwan (libérale), et ça fait même quelques années que cette prédiction dure …

Le dernier spécialiste éclairé nous expliquait même il y a une semaine que la Chine avait organisé un gigantesque parachutage de soldats aux portes de cette île, et que cela préfigurait une proche invasion … de fait c’était le long de la ville de Xiamen, à environ 130 km de distance, et sur le territoire de la Chine continentale !

Et le dernier article repris par l’AFP (Agence Française de Propagande ?) parle du détroit de Taiwan et la présence (suspecte ?) d’un navire de guerre chinois …. Ce détroit sépare Taiwan de la Chine continentale et il est entre la Mer de Chine du Sud et la Mer de Chine de l’Est !!! Mieux : ce bâtiment de guerre aurait croisé un bâtiment de guerre des USA au même endroit, mais bien entendu celui de l’Oncle Sam était dans les eaux internationales … nuance … https://fr.yahoo.com/news/navires-guerre-chinois-am%C3%A9ricain-d%C3%A9troit-215908168.html

 

Sans reprendre l’histoire séculaire de Taiwan, de la Chine impériale (mais fermée) et du Japon tout aussi impérial (mais expansionniste), revenons un peu à l’après seconde guerre mondiale :

1945 : l’île est rétrocédée à la Chine par le Japon, qui l’occupait depuis la 1ère guerre sino-japonaise (Traité de Shimonoseki en 1895), l’armée chinoise (Kuomintang - Tchang Kaï-Shek) s’y installe.

1947 : des émeutes de la faim surviennent sur l’île, elles sont réprimées dans le sang par l’armée du Kuomintang. Elles se soldent par environ 30.000 civils tués et l’instauration de la loi martiale.

1949 : les troupes communistes prennent le pouvoir en Chine et les « restes » de l’armée nationalistes dirigée par Tchang Kaï-Shek, défaits, se réfugient à Taiwan. On estime que ce sont 2 millions de chinois qui ont ainsi quitté la Chine continentale entre 1945 et 1949. Tchang Kaï-Shek s’y proclame président à vie et instaure un régime dictatorial avec parti unique.

1971 : la Chine nationaliste perd son siège à l’ONU au profit de la République Populaire de Chine.

1978 : le fils de Tchang Kaï-Shek (décédé en 1975) lui succède.

1979 : l’idée « un pays, deux systèmes » prend forme. Cette idée permet la coexistence de ces deux entités, elle est à mettre en parallèle avec le processus de rétrocession de Hong Kong (1997) et Macao (1999).

1985 : fin de la loi martiale. Taiwan entame un processus de démocratisation. Un premier parti d’opposition voit le jour en 1986, le Min Jin Dang (parti démocrate progressiste)

1996 : 1ère élection présidentielle au suffrage direct.

2000 : une coalition d’opposition gagne les élections et le Kuomintang perd le pouvoir. Depuis nous assistons à une réelle alternance entre ce dernier, le Min Jin Dang et le Qin Min Dang.

Ce qui peut être remarqué, c’est le fait que ce processus de démocratisation s’est effectué en parallèle avec la politique d’ouverture de la R.P. de Chine initiée par Deng Xiao Ping, et les effets ne se sont pas fait attendre :

-d’une part se sont retrouvées des familles séparées depuis de décennies, les unes installées sur l’île, les autres sur le continent. En 2008 ont même commencé des échanges touristiques de la Chine continentale vers l’île !

-d’autre part se sont développées très rapidement les relations commerciales et notamment la sous-traitance entre la Chine Continentale (salaires faibles) et Taiwan. Ce phénomène a comme effet que la fameuse crise des semi-conducteurs annoncée dernièrement comme sanction possible contre la Russie est avant tout un effet de manche, puisque ces semi-conducteurs, dont Taiwan est un producteur majeur, sont pour partie réalisés en Chine continentale. A Taiwan, le secteur tertiaire représente 70% du PIB, le primaire 1,5%, le secteur secondaire est fortement axé sur la haute technologie… et cerise sur le gâteau, Taiwan est le 1er investisseur en R.P. de Chine et le 1er partenaire commercial de la Chine continentale (en 2020 ses exportations y ont dépassé les 150 milliards de Dollars).

Au plan « sociétal », Taiwan pratique toujours la peine de mort, a reconnu le mariage homosexuel (2019) et dépénalisé l’adultère (2020). C’est aussi un des pays de la planète ayant le plus faible taux de fécondité et dont la population est vieillissante.

Taiwan est composée à 95% de chinois d’ethnie Huan et ce pays a commencé à peine à avoir parmi ses dirigeants des natifs de l’île et non plus des continentaux en 1988. 

Les revendications territoriales de la République de Chine (Taiwan) :

Source Wikipedia : « La république populaire de Chine se réclame comme étant le seul gouvernement légitime de la Chine et revendique tous les territoires administrés par la république de Chine comme faisant partie de son territoire. Réciproquement, la république de Chine, aux termes de sa constitution, revendique tous les territoires actuellement administrés par la république populaire de Chine.

Dans ces mêmes revendications, la république de Chine revendique également quelques territoires frontaliers qu'elle dit avoir historiquement fait partie du territoire chinois, dont le Tibet du Sud actuellement administré par l'Inde, une partie à l'est du Bhoutan, la partie administrée par la Russie des îles Heixiazi, une partie au nord de la Birmanie, une partie du massif du Pamir entre l'Afghanistan et le Tadjikistan, la partie chinoise du Cachemire, soixante-quatre villages à l'est de la rivière Heilongjiang et le Tannu Uriankhai en Russie. Cependant, le gouvernement de la république de Chine ne poursuit plus activement ces revendications à l'heure actuelle.

La république de Chine revendique également des îles dans la mer de Chine méridionale sur la même base que ses revendications sur les territoires chinois historiques. Cependant et contrairement à ses revendications sur le territoire asiatique principal, le gouvernement de la république de Chine poursuit et défend activement ses revendications sur ces îles. Elles incluent l'intégralité des îles Spratleys, des Paracels, le banc Macclesfield et le récif de Scarborough. Ces îles sont administrées par un certain nombre de gouvernements autour de la mer de Chine méridionale. La république de Chine revendique également les îles Diaoyutai, actuellement administrées par le Japon qui les nomme îles Senkaku.

À la suite du traité d'amitié et d'alliance sino-soviétique signé en 1945, l'indépendance de la Mongolie (aussi appelée Mongolie-Extérieure à Taïwan) est reconnue par la république de Chine le . En , le gouvernement de la république de Chine, réfugié à Taïwan après la défaite du Kuomintang en 1949, revient sur cette reconnaissance et considère de nouveau la Mongolie comme faisant partie de la Chine. »

 

En conclusion, et pour résumer, voici un lien qui vous explique précisément quand la RP de Chine va envahir cette île :

https://www.youtube.com/watch?v=f317gvBq26Q

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Matlemat Matlemat 21 mars 13:26

     Taïwan est essentielle dans le dispositif américain de première ligne de défense maritime pour bloquer la Chine en cas de conflit.

     La Chine continentale espère toujours pouvoir la récupérer en douceur, mais elle a indiqué que l’entrée de Taïwan dans une alliance militaire hostile constituait une ligne rouge, comme ce que la Russie avait indiqué pour l’Ukraine.


    • voxa 21 mars 14:24

      Comme d’habitude....

      Le coeur du conflit c’est encore les USA.

      USA :

      239 annés d’existance dont 229 ans de guerres.

      Les USA sont le cancer de la planète.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité