• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chômage : il y a de l’emploi, mais personne ne le voit

Chômage : il y a de l’emploi, mais personne ne le voit

Le changement de braquet social-démocrate de François Hollande vers une politique de l'offre a beau être consommé, rien n'y fait. L'allégement de 35 milliards d'euros des cotisations patronales, censé encourager les dirigeants à embaucher, peine à faire ses preuves. On nous dit qu'il faut du temps. Ah, oui, c'est vrai, le temps. En attendant, le chômage prospère, bête retorse et obèse qu'on nourrit à coups de plans sociaux : Darty, La Redoute, Gad, Kem One, Virgin, Michelin, etc. En 2013, 60 000 entreprises, connues ou moins, ont annoncé des procédures collectives. Tout fout le camp. 

Et si, plutôt que de laisser du temps au temps, on arrêtait deux minutes avec le fatalisme ambiant pour se concentrer sur les points positifs : les secteurs qui embauchent. Surprise, ils existent ! Le problème étant qu'à force de ne jamais en parler, préférant braquer les projecteurs sur ce qui va mal, des filières entières ont toutes les peines du monde à trouver des candidats.

Entendons-nous bien. Dénoncer les injustices, aberrations et autres chausse-trappes du système est une nécessité de premier ordre. Mais quand ce combat vire à l'aveuglement, il se fait bien souvent au détriment des solutions qui pourraient précisément contribuer à gommer ses motifs originels. En d'autres termes, accorder une visibilité considérable à la courbe toujours croissante du chômage c'est, mécaniquement, s'intéresser beaucoup moins au façon d'inverser la vapeur.

Si nombre de métiers ne trouvent pas preneurs, c'est que, faute de publicité, ils ne se font pas assez attractifs. En France, le top 5 des jobs ayant le plus besoin de candidats se compose ainsi : agents d'entretien de locaux, aides à domicile, employés de cuisine, aides-soignants (y compris puériculture) et professions de l'informatique et des télécoms. Qui en parle ? Pratiquement personne.

Mais le manque de visibilité n'est pas le seul responsable. Si ces secteurs comptent tant de places vacantes, c'est aussi, pour certains d'entre eux, qu'ils constatent une inadéquation entre les compétences attendues et celles disponibles. C'est particulièrement vrai pour le secteur IT, en plein boom. Numericable, par exemple, pour accélérer le déploiement de la fibre optique sur son réseau, a pour projet de renforcer ses équipes techniques, commerciales et de relation clients, en étoffant son staff de 200 postes (architectes réseau, chef de projet déploiement, exploitation, conseillers commerciaux terrain...) courant 2014. Bien, bien, mais d'où vont-ils tomber, ces 200 nouveaux salariés, si personne n'est formé pour les postes ?

Ne soyons pas mauvaise langue. De plus en plus de formations aux métiers de la fibre optique voient le jour. Encore trop peu, mais il y a du mieux. Reste à encourager les jeunes (et les moins jeunes) à s'y engager, ainsi que dans des formations qualifiantes d'aides-soignants, par exemple. Créer de l'emploi en baissant les cotisations patronales, c'est bien, mais on pourrait aussi commencer par pourvoir les postes vacants. Les 5 métiers proposant le plus d'emplois sont les mêmes depuis des années. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.56/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • jako jako 19 février 2014 10:33

    La plupart des emplois disponibles sont sou-payés par le biais de contrats type 20 heures et très peu valorisés , on a toujours du mal en France d’avouer faire un job « titre service » ou dans les services en général. Pour higtech, ce sont des boites genre Atos qui s’en occupent avec un support overseas.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 février 2014 10:38

      À l’auteur :

      « En France, le top 5 des jobs ayant le plus besoin de candidats se compose ainsi : agents d’entretien de locaux, aides à domicile, employés de cuisine, aides-soignants (y compris puériculture) et professions de l’informatique et des télécoms. »

      Combien ces 5 secteurs d’activité représentent-ils d’embauches immédiates ?
      Celles-ci déduites, combien resterait-il de chômeurs ?


      • Robert GIL ROBERT GIL 19 février 2014 10:50

        et puis le chomage c’est du pain beni pour certain organisme de formation...

        voir : C’EST AINSI QUE LES CHOMEURS VIVENT !


        • Nicolas_M bibou1324 19 février 2014 10:56

          Et en parler, ça va changer quelque chose ? Vous souvenez vous lorsque vous étiez étudiant ? Dans quoi avez-vous fait vos études ? Dans une filière qui vous plaisait, non ? Eh bien aujourd’hui, rien n’a changé. Les gens ne veulent pas avoir un travail, ils veulent avoir un travail qui leur plaise, qui leur permettent de vivre heureux. Et des travail qui leur plaisent, il n’y en n’a pas, ils sont tous pris.


          Votre objectif, c’est de donner des boulots à des gens qui n’en veulent pas ? Mais sachez que le travail est un moyen, pas une finalité. Entre passer le temps qui me sépare de la mort à me lever tôt pour faire un truc que je déteste, et gagner on va dire 1000€/mois, ou toucher le RSA et faire des petits boulots au black une dizaine d’heure par semaine, pour toucher le même montant, mais avec l’avantage de passer plus de temps avec ma famille et à faire ce qu’il me plait, le calcul est vite fait. Et les chômeurs font le même calcul.

          • claude-michel claude-michel 19 février 2014 11:04

            Environs 500.000 offres d’emplois sont non pourvues.. ?

            Bizarre...le Français ne serait pas si travailleurs que ça.. ?
            Ou c’est peut être le poil qu’il a dans la main qui le gêne.. ?
            Donc y a du boulot mais ils n’en veulent pas...c’est dégradant de travailler mon bon..vaut mieux être payé à ne rien faire..Notre pays est FOUTU...

            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 11:04

              Vous gênez pas de me mettre des moins...rien à ciré.. !


            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 11:19

              Vu l’état de notre pays..les Français ne sont pas très courageux...sauf a mettre des moins c’est pas trop fatiguant... !


            • Nicolas_M bibou1324 19 février 2014 11:35

              J’ai trouvé un tout petit peu de courage pour vous répondre ... même si ça chatouille mon poil dans ma main. Mais ne vous inquiétez pas je retourne à ma sieste après.


              Le courage, c’est se forcer à faire quelque chose qu’on n’aime pas, pour obtenir quelque chose dont on a besoin. Le travail, personne n’en n’a besoin. Les gens ont besoin d’argent pour s’habiller, de sécurité, de nourriture. Ils n’ont pas besoin de travail. Le travail est un moyen (comme un autre), pour améliorer ses conditions de vie. Sauf que travailler, si c’est pour se lever à 5h du mat pour nettoyer les chiottes du supermarché du coin, et ne pas gagner plus d’argent qu’avec le RSA, et passer moins de temps avec ses gosses, ben ça n’apporte aucune amélioration aux conditions de vie.

              Si le travail n’apporte rien, si c’est juste une corvée qui n’améliore pas nos conditions de vie, alors travailler n’est pas être courageux. Travailler, c’est être con.

            • Redj Redj 19 février 2014 11:46
              Bizarre...le Français ne serait pas si travailleurs que ça.. ?
              Ou c’est peut être le poil qu’il a dans la main qui le gêne.. ?

              Et c’est Claude Michel qui nous le dit, lui qui passe sa journée sur Agoravox le cul rivé sur sa chaise...

            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 12:14

              Par Redj ....

              1) J’ai travaillé toute ma vie sans rien demander a personne
              2) je suis a la retraite
              3) dans un fauteuil roulant
              4) je vous dis bien des choses
              5) vous n’êtes qu’un bouffon.

            • jako jako 19 février 2014 12:30

              Bonjour Claude, vous avez en partie raison mais vous devez comprendre que le monde a changé, et pas en bien autrefois vous comme moi avions un accès à l’usine du coin au besoin en vélo, aujourd’hui cette usine a été rasée et remplacée par un parking avec un aldi ou un lidl.


            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 12:47

              Par jako....mais qui d’après vous est responsable de cette situation...sinon les gens qui glissent des bulletins dans les urnes pour élire des boeufs...Le peuple est le premier responsable quoique l’on dise de voter pour des incompétents..Alors il est ou le siècle des lumières.. ?


            • foufouille foufouille 19 février 2014 13:14
              2) je suis a la retraite
              3) dans un fauteuil roulant

              sur tf1, les gens comme toi travaillent jusqu’a la mort
               smiley


            • jako jako 19 février 2014 13:14

              Le siécle des lumières n’a pas duré un siècle s’il a jamais existé, les gens votent en fonction de ce qu’on leur explique, 82% des gens s’informent uniquement par la télévision donc pas d’issue, bonne journée


            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 13:36

              Désolé..je ne regarde tf1...c’est la télé des cons...vous la regardez je suppose.. ?


            • foufouille foufouille 19 février 2014 14:44

              force toi a regarder le JT. il y plus d’arbeit macht frei que sur celui de la 2 ou la 3
              tu sauras au moins le jour ou on te mettra dans un camp


            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 15:01

              Par foufouille...Je suis profondément désolé de constater votre dégénérescence profonde qui doit être un handicap pour avoir des permissions de sorties de votre asile je présume...


            • julius 1ER 19 février 2014 15:51

              t’es un marrant le Claude, poil dans la main tu dis, mais tu devrais un peu sortir de tes certitudes à la con ....... 

              postules, postules, combien de postulants pour un poste et combien de réponses ?????
              selon le type de poste entre 20 et 300 demandes en moyenne !!!!!
              certains peuvent totaliser des milliers de demandes......
              combien de réponses lors d’une postulation, en Suisse j’ai défini que j’avais en moyenne 2 réponses sur 10 postulations et un entretien pour 30/40 postulations.....
              alors politique de l’offre ou politique de la demande ?????????

            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 15:58

              Par julius 1ER...Une réalité hélas....des offres mais personne intéressés...source pôle emploi...pas de moi désolé...renseignez vous.. ?


            • foufouille foufouille 19 février 2014 16:23

              tu fais ce que tu veut. je t’oblige pas a regarder le boulanger de 82 ans qui « travaille »


            • claude-michel claude-michel 19 février 2014 16:30

              oupsssss...vous avez une permission de sortie..pour aller voir le Psy sans doute.. ?


            • bubu123 19 février 2014 22:53

              oui peut etre 500 000 offres non pourvues, mais c’est un peu simpliste comme raisonnement


              si je suis charcutiers, je vais pas aller bosser comme maçon ou éléctricien

              et si j’ai bac+5 j’ai peut être pas spécialement envie d’aller faire des frites chez macdo...

            • Brice Bartneski bartneski 20 février 2014 09:47

              « travailler c’est être con »

              Comme vous y allez...

              « travail » vient du grec ancien « travis » qui veut dire « torture ».
              Pour aimer la torture, il faut aimer torturer et se faire torturer. Chacun son truc.

              Personnellement j’aime pas ça et j’ai autre chose à foutre que travailler, c’est à dire « gagner du fric ». Je suis trop occupé à survivre. La prochaine fois peut être, si j’ai le temps. Merci quand même. Tu veux un anti-dépresseur, une corde ?


            • Brice Bartneski bartneski 20 février 2014 09:53


              réponse à @bibou1324


            • Magicyoyo 19 février 2014 11:38

              Les entreprises ne peuvent pas attendre de l’Education Nationale qu’elle forme des techniciens directement opérationnels. C’est aux filières de se structurer pour cela, et pas que pour la formation du personnel existant.


              • julius 1ER 19 février 2014 15:58

                les entreprises sont là pour faire du fric(demandes à Spartacus) pour quelques dirigeants bien rémunérés et des actionnaires bien rémunérés le reste est pour les postes subalternes interchangeables à merci .......c’est le monde de l’entreprise à l’heure actuelle, tu dois arriver et être opérationnel, sinon c’est la trappe ...arrêter de vivre dans l’illusion !!!!!!!


              • ZenZoe ZenZoe 19 février 2014 11:59

                Personne ne voit l’emploi disponible vous dites ?
                Si, tout le monde le voit au contraire.

                1) les intolérants ou les naïfs, qui le chiffrent même : 500 000 offres non pourvues. Ce chiffre, avancé par Pôle Emploi et popularisé par l’inénarrable M. Sarkozy qui adorait semer la zizanie, a été repris partout et fait maintes fois l’objet de décorticages. Il n’est plus jugé crédible depuis belle lurette : offres impossibles à satisfaire, fausses offres de cabinets en mal de CV, arnaques pures et simples, offres annulées ou trouvées par un autre biais etc. Ca ne fait rien, certains se cramponnent toujours à ce chiffre pour fustiger les millions de feignasses qui ont « fait des calculs » et jugé plus rentable de vivre d’expédients aléatoires et compliqués.

                2) Les feignasses eux-mêmes, concernés au premier chef, qui souhaitent malgré tout postuler. Voyons donc voir ces fameuses offres non pourvues. Je me connecte à Popaul donc, et voilà (toutes les offres mentionnées ici sont au smic et en CDD) :
                - un poste de nettoyage dans 4 entreprises distantes de 10 à 20 km chacune, le transport n’est ni compté ni payé,
                - un poste d’enquêteur mystère 1 heure par semaine, véhicule personnel impératif
                - un poste de distributeur de prospectus, horaires au choix, véhicule personnel impératif,
                - un poste de vendeur au smic, parler anglais, russe et chinois impératif (primes possibles quand même)
                - un poste d’assistante de direction, bac+5 commerce, anglais allemand impératifs, chinois et japonais souhaités, forte disponibilité, excellente présentation
                - plusieurs postes de commercial freelance dans un secteur porteur et rémunérateur, appelez *****

                Moi quand j’entented parler d’offres non pourvues, que voulez-vous, je vois rouge en pensant à ceux qui cherchent...


                • titi 19 février 2014 18:45

                  Heu...

                  Parce que vous croyez encore que Popol Emploi sert à quelque chose ?

                  Je ne suis jamais passé par Popol Emploi pour trouvé du travail quand j’en cherchais...
                  Et encore moins lorsque j’en proposais.


                • patatas.fritas patatas.fritas 19 février 2014 12:12

                  Arrêtons de parler de « charge patronale ».
                  Comprenez que c’est du salaire indirect.

                  Donc on a à faire à une perte de salaire à chaque fois que l’on parle de baisse charge patronal...

                  Salaire indirect oui, car ce salaire permet de ce soigné le moment venu, et bien d’autre chose encore...

                  Aussi toute baisse de salaire indirect devrait être compensé en salaire direct...CQFD


                  • titi 19 février 2014 17:15

                    En comptabilité, tous les salaires se comptabilisent dans les comptes de classe « 6 », que l’administration fiscale regroupe sous le vocable de « compte de charge ».

                    Les salaires sont également des charges.


                  • foufouille foufouille 19 février 2014 12:32

                    mdr !
                    la paye du merdef est bonne ?


                    • S2ndreal 19 février 2014 14:44

                      foufouille,

                      L’article me fait penser à quelqu’un payé par le medef ou un analogue. Aujourd’hui, j’en ai vu un autre du même tonneau. Je pense que les think tanks ont décidé de nous rééduquer par des rédacteurs adhoc.


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 19 février 2014 16:02

                      la mondialisation a permis de livrer les industries à la finance, les politiques laissent tomber et profitent à l’occasion, le problème est qu’à force de proposer du travail instable, pas payé, les plus pauvres même n’en veulent plus, ce qui est très bien. Dans leur course en avant les plus riches sont de plus en plus riches mais sont repus de consommation et n’achètent pas un dixième jet ou un dixième palais, ou un dizième yacht...ils spéculent et le produit de la richesse produite part en fumée.
                      Quant aux plus pauvres, de plus en plus pauvres, ils ne peuvent plus acheter..Ce n’est pas ce qui peut faciliter production ou embauche, d’autant que les patrons du système ont su mettre en concurrence les salariés du monde entier entre eux.

                      Je m’interroge sur ce que je fais dans mon bénévolat...
                      Voir en table des news :

                      Cellule emploi : le pied à l’étrier 

                       

                      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=218



                      • julius 1ER 19 février 2014 16:18

                        @barratier

                        ce que tu dis là est pertinent , c’est du niveau cours élémentaire en économie mais le problème c’est que la plupart de nos compatriotes n’ont pas mais alors pas du tout intégré ces données aussi nos politiques et autres grands patrons continuent de surfer sur l’indigence crasse des connaissances économiques du citoyen lambda..... la preuve par le fait un pseudo sondage réalisé et apparemment repris dans l’émission « c’est dans l’air »"
                        les français seraient dans les derniers juste devant les espagnols et les italiens, ouf... au niveau de la faculté d’être opérationnels dans différents postes notamment dans le numérique et l’adaptabilité de nos concitoyens à des postes évolutifs seraient si nuls que les génies qui nous gouvernent seraient contraints d’acheter des machines simples et nous condamnent au bas de gamme car l’on est trop bête dans ce pays des EX lumières... 
                        c’est un comble avouons le, finalement le terrain se prépare pour des baisses de salaires 20/30 %.....affaire à suivre !!!!!!!!!!!!!!!

                      • lsga lsga 19 février 2014 17:25

                        Le chômage est une excellente chose, un progrès social, conséquence du développement technologique et de l’automatisation.

                         
                        Être progressiste, c’est lutter pour libérer un maximum de personnes de l’obligation de travailler. 


                        Pourquoi n’êtes vous pas vraiment à gauche ?

                        • lsga lsga 19 février 2014 17:41

                          et encore, en réalité, on pourrait automatiser 90% des métiers actuels. 

                           
                          Ex : MacDo est sur le point d’automatiser tous ses restos. 
                           
                          VIVEMENT !
                           
                          Bien sûr, c’est incompatible avec l’économie Capitaliste. C’est à dire que l’économie Capitaliste est incompatible avec le progrès technologique. 

                        • mpag 19 février 2014 19:55

                          De l’emploi il y en a surement
                          Pour tous c’est moins sûr et ça l’est encore moins sur la qualité des métiers
                          De plus l’assistanat entretenu par des aides public n’aide pas le retour à l’emploi comme annoncé ci dessus il suffit de trouver quelques heures au black par ci par là pour combler l’écart avec un SMIC (aide + RSA + black + aucun impôts)
                          Franchement un métier en dessous de 1500 net ou plus selon la région (parisienne frontalière ou certains endroit du bord de la méditerranée notamment ) devrait être un minimum pour vivre correctement
                          Si les conditions ne sont pas rempli aucun intérêt à travailler


                          • arnulf arnulf 19 février 2014 21:50

                            Qui est ce zozo ?
                            Moi à 49 ans j’ai envoyé des caisses de CV mais personne ne répondait. Un jour dans le 11 e arrondissement dans une agence d’interim pour un poste de métreur SNCF avec connaissances MARTRE (un logiciel ) une toute jeune fille m’a dit « mais on ne peut pas embaucher quelqu’un qui est né avant 1968 !! » En me montrant bien que j’étais à la limite du grossier.
                            Je voudrais voir ce c... se taper le nettoyage du vomi dans les cages d’escalier avec bac+5 !

                            J’arrête ça m’énerve.


                            • titi 19 février 2014 22:24

                              « se taper le nettoyage du vomi dans les cages d’escalier avec bac+5 ! »

                              Il est là le problème : inadéquation des formations avec le besoin du marché.


                            • vesjem vesjem 19 février 2014 22:57

                              Raph , t’as rien à dire d’intéressant ?
                              quand un nouveau arrive çà s’arrose

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ralph1


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès