• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Christophe Castaner se félicite du travail des forces de l’ordre dans (...)

Christophe Castaner se félicite du travail des forces de l’ordre dans l’attentat de Strasbourg. Y a-t-il vraiment de quoi se féliciter ?

Un fiché S qui se volatilise, qui déjoue les contrôles, qui sème la mort pendant 20 minutes à l’aide d’une arme datant du 19éme siècle et qui échappe à la police pendant 48 heures avant de se jeter dans ses griffes pour se suicider, peut-on vraiment parler de réussite ?



Mardi 11 décembre, le centre historique de la ville de Strasbourg a été le témoin d’une nouvelle attaque terroriste. A 19h40, le terroriste Fiché S, recherché depuis le matin (nous entrerons plus loin dans les détails) se présente Pont du Corbeau. Là, il se joue de la vidéo surveillance et du poste de contrôle matérialisé par une estafette de police. A ce sujet, l’intervention de Xavier Raufer sur CNews est sidérante : "à 19h30, (sur) le Pont du Corbeau qui est un des deux grands ponts d’accès du centre de la ville de Strasbourg. Il y a une vidéo surveillance sur ce pont. Il traverse le pont et là à l’entrée de la rue qui est en face de lui (rue du Vieux Marché aux Poissons), il y a un barrage. Le barrage en question, il est composé de policiers qui vérifient les identités, à côté d’eux il y a une camionnette, dans laquelle, il y a un ordinateur, sur l’écran duquel se trouve le portrait de l’individu en question, danger. Comment arrive-t-il a rentrer à l’intérieur de la ville  ?".

À 19h45, il arrive "rue des Orfèvres ", où il ouvre le feu sur les premiers passants. Environ trois minutes plus tard, "rue des Grandes Arcades ", il blesse mortellement à la tête un garagiste afghan qui se promenait en famille. Selon les témoins : "Un homme l'a interpellé par son épaule par derrière en lui disant : , monsieur. Il s'est retourné et se prend la balle". Dans les minutes qui suivent, il tue un retraité de 61 ans devant la brasserie Stub, "rue du Saumon". Ce n’est que quelques minutes plus tard qu’il croise les premières forces de l’ordre, en l’occurrence quatre militaires de l’"Opération Sentinelle". Il s’en suit un échange de coups de feu, un des militaires est blessé au bras par le ricochet d’une balle. Cherif Chekkat aurait été blessé lui aussi à l’épaule. Malheureusement pour les victimes suivantes, quatre militaires lourdement armés ont seulement réussi à infléchir le parcours du tueur. Cinquante mètres plus loin, il abat sa troisième victime et ainsi de suite, jusqu’à la "rue des Moulins" où il abat d’une balle dans la tête un touriste Thaïlandais.
Il est presque 20 heures, pendant plus d’un quart d’heure un terroriste armé d’une pétoire a semé la mort dans le quartier le plus sécurisé de Strasbourg. Ses crimes commis, il monte comme si de rien n’était dans un taxi, qui le conduit dans le quartier de Neudorf. Là, il croise un équipage de la BAC, sur lequel il ouvre le feu. Les policiers le poursuivent, ripostent, un des fonctionnaires est équipé d’un fusil d’assaut HK G36. Néanmoins le terroriste arrive a disparaître en se glissant entre des voitures… Selon d’autres sources, il aurait en réalité tiré sur une patrouille de deux motards ?
 

 


Parcours du terroriste dans le centre de Strasbourg.

La première des questions qui vient à l’esprit est, comment une personne peut pendant 15 à 20 minutes semer la mort dans une zone censée être ultra-sécurisée ? Comment peut-il mettre en échec 4 soldats de l’Opération Sentinelle, ainsi qu’un équipage de police ?

La première des hypothèses plausibles est une puissance de feu conséquente. Mais ce n’est pas le cas, l’armement du terroriste n’explique rien, bien au contraire…. Le terroriste a selon le Procureur de la République de Paris agit avec un "revolver "ancien" de calibre 8 mm". Cette information corrobore celle publiée le 13 décembre par le magazine "l’ Essor" de la Gendarmerie Nationale. L’arme est un revolver d’ordonnance modèle 1892 (voir même 1887), c’est à dire : l’arme "des Brigades du Tigre"… Ce pistolet préhistorique, brille par son manque de précision en tir rapide à double action (en pressant simplement la détente). Il est néanmoins précis en tir posé en simple action, c’est à dire après avoir armé le chien à la main et avoir pris le temps de bien viser. De plus à ce jour, les munitions pour cette arme ne sont plus fabriquées en France depuis 1964, ce qui expose à des non-feux liés à des cartouches défectueuses … Autant dire que ce n’est pas vraiment l’arme dont rêvent les terroristes ou les braqueurs. Après l’avoir testé dans un stand de tir, la première chose qui vient à l’esprit, c’est que la façon la plus efficace de s’en servir est de le lancer à la tête de son adversaire…

Ceci explique pourquoi les 3 victimes ayant perdu la vie ont été touchées à la tête soit à bout touchant ou a très courte distance.

Rue des Chandelles, le terroriste échange des coups de feu avec quatre soldats de l’Opération Sentinelle. Ces derniers sont casqués, équipés de gilets pare-balles et armés de fusils d’assaut Famas (capacité chargeur : 25 coups, cadence de tir 900 coups minutes), n’arrivent pas à neutraliser Chérif Chekkat et son pistolet du 19éme siècle (capacité chargeur 6 coups, cadence de tir 12 coups minutes). Cela interroge sur les réelles capacités de combat des militaires présents. Comment avec une puissance de feu 30 fois supérieure n’arrivent-ils pas à neutraliser un adversaire ?

Néanmoins, soulignons que ces quatre militaires sont la seule opposition rencontrée par le terroriste en 20 minutes dans un quartier hautement sécurisé où la police est sensée être omniprésente…

L’absence de réactivité des forces de l’ordre ce mardi soir est-elle le seul couac qu’oublie notre "estimable " Ministre de l’Intérieur ?

Bien sûr que non… Le premier couac est l’interpellation ratée d’un individu fiché S, depuis 2015, FSPRT (Fichier des Signalements pour la Prévention de la Radicalisation à caractère Terroriste), depuis 2016, arrêté la même année pour "apologie du terrorisme " et pour vouloir "tuer des flics ". Suspect décrit comme faisant l’objet d’une filature de la DGSI (deux agents de cette dernière étaient là, lors de son interpellation ratée). Filature dont on n’a pas de mal à juger de la qualité… Lors de la perquisition de son domicile, le matin, il est découvert une (ou 4) grenade(s). En ce début de journée, nous sommes donc en présence d’un individu très défavorablement connu par la police et l’antiterrorisme, en fuite et recherché…

Ce raté aura des conséquences terribles, car Chérif Chekkat a déclaré au chauffeur de Taxi qui l'a pris en charge que c’est sont interpellation ratée du matin qui est à l'origine de son passage à l’acte. Le terroriste épargnera ce témoin car il est musulman et avait attaché un collier de prière à son retroviseur.

Et pourtant, quelques heures plus tard cet individu n’a pas de mal a passer le contrôle de police à l’entrée du quartier du Marché de Noël, deuxième couac….

Sa liberté d’action de 19h40 à 20h10, constitue le troisième couac…

Durant 48 heures , il échappe à la police qui a reçu 800 appels, signalant la présence du terroriste dans le quartier de Neudorf. De ces signalements s’en suit une opération de police sans succès le jeudi après-midi.

Finalement, Cherif Chekkat, circulant à pied est repéré par une patrouille de la Brigade Spécialisée de Terrain. Après des sommations, le terroriste ouvre le feu sur les policiers, qui l’abattent.

Alors peut-on féliciter les forces de l’ordre comme l’a fait notre "irremplaçable" Ministre de l’Intérieur ? A la lecture des faits la réponse est bien évidemment non…
Sans tomber dans le complotisme, initié par le retour du terrorisme dans une période cruciale et charnière pour le pouvoir en France, on ne peut que constater de graves carences dans la sécurité publique française.

La sécurisation du marché de Noël, se chiffrant à 1 million d’euros est un échec. Un individu, dangereux, fiché, recherché, armé peut y pénétrer sans encombre et faire 17 victimes.
L’Opération Sentinelle est un quasi échec, pendant 20 minutes un terroriste a pu tuer à sa guise dans une zone hautement sécurisée…

En conclusion, à la place du Ministre de l’Intérieur et du gouvernement, il n’y a pas de quoi, se féliciter. Ils ont usé les forces de la Nation dans un bras de fer social avec les gilets jaunes.
Ils ont généré une police et une gendarmerie aptes à interpeller des détenteurs de lunettes de piscines et de gilets jaunes et inaptes à interpeller des fichés S détenteurs de grenades, mettant ainsi la France à la merci du terrorisme.

Les dernières questions que l’on doit se poser sont : pourquoi ces informations ne sont pas reprises par les médias ? Pourquoi, n’y a-t-il pas de questionnements à la tête de l’État sur ces couacs, ni de remise en cause de l’action de la Sûreté Publique ?

La réponse est simple, dans le climat pré-insurrectionnel qui règne en France, le pouvoir est tributaire des forces de l’ordre pour sa survie. Depuis le début de la crise, le pouvoir est seulement constitué de deux corps, le corps présidentiel et le corps des forces de l’ordre. Cette relation "à deux" a encore été mise en scène le vendredi 14 décembre, lors de la visite d’Emmanuel Macron à Strasbourg. Où, on a pu voir le Président déposer une rose blanche (comme dans la chanson de Berthe Sylva) à la mémoire des victimes, avec comme seuls témoins des escadrons de policiers. Il n’est jamais bon dans une démocratie qu’un Chef d’État prenne la police pour maîtresse. Mais est-ce vraiment une surprise ? N’est-ce pas, dans le schéma affectif présidentiel de prendre une incarnation de l’autorité comme maîtresse et ce depuis l’adolescence ? Si, on vous demande comment la France a fini par devenir une dictature, vous répondrez, "mais par sentimentalité mon Général "….


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 15 décembre 2018 15:18

    Il peut bien les féliciter ce glandeur de première , par contre quand va t’il faire payer leurs heures sup .....

    Ha il est retourné se planquer rapidos dans son bureau regarder les mouvement de foule sur youbulbe .....


    • Le421 Le421 16 décembre 2018 14:06

      @zygzornifle
      Si le fameux « Chérif » avait eu un gilet jaune, il se serait trouvé au gnouf aussi sec.
      Preuve qu’il était assez malin...  smiley


    • Matlemat Matlemat 15 décembre 2018 16:18

       Hier on a entendu que le suspect a ouvert le feu sur les forces de l’ordre qui ont répliqués et abattu l’assaillant, pourtant, le préfet il me semble, a déclaré que le suspect a juste pointé son arme sur les policiers, cela suffit pour l’abattre bien sûr, mais c’est le genre de détail qui nous fait penser qu’on nous dit pas toute la vérité.

       On aimerais vraiment savoir comment le terroriste a pu s’échapper face à quatre militaires armés de famas.


      • berry 15 décembre 2018 16:27

        @Matlemat
        Ils sont tous abattus depuis quelques années.
        Ca évite les frais de justice et les questions dérangeantes.


      • berry 15 décembre 2018 16:44

        C’est pourtant pas si facile de tuer quelqu’un en lui tirant dessus.

        En 1977, le truand Jacky le Mat (Jacky Imbert) survit à une fusillade en règle, les médecins lui retireront 22 projectiles (7 balles de 11,43 et 15 plombs de chevrotine). Il restera handicapé de la main droite et perdra un œil.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacky_Imbert


      • Matlemat Matlemat 15 décembre 2018 17:20

        @berry
        Il y a eu aussi les suicides en prison...


      • sls0 sls0 15 décembre 2018 17:42

        @berry
        En 22lr, on double le coup pour être certain.
        Bien sûr on ne vise pas le pied.
        Les armes de guerre maintenant sont faites pour blesser ce qui demande de la logistique pour le camp adverse.
        Un pistolet d’ordonance de l’époque était fait pour tuer.

        Pour passer un barrage léger, c’est mieux un pistolet qu’une kalachnikov.
        La kalachnikov elle ne risque pas de passer pour un pétard, c’est tout de suite la débandade. Le pistolet d’ordonance c’est plus discret, si on ne voit pas le geste de tirer, il faut 10-20 minutes pour que ça réagisse. Bien sûr qu’au deuxième appel pour un cadavre ça va ruer dans les brancards. Ici une chance qu’il y avait les militaires qui l’on vu sinon ça aurait pu durer.
        Bien sûr que la fiche de recherche était dans l’ordinateur et pas nécessairement à l’écran.
        Il était recherché dans le cadre d’une demande allemande, sa fiche était parmi les 280.000 autres fiches. On va dans ce fichier lors d’un contrôle d’identité poussé et non de papiers. 2 millions de visiteurs quand même le marché de noël.
        Effectivement pas moyen d’en chopper un vivant. Ok au point où ils en sont, entre les vierges et le trou, il peut avoir une conduite suicidaire, il y a quand même pas mal d’endroits non mortels pour neutraliser. Tous les flics n’ont pas l’entrainement GIGN pour choisir entre la mort et la vie.

        La France se fait assez souvent allumer par l’Europe pour ses contrôles au faciès, ça limite un peu lors de contrôles tout venant comme le marché de Noël.

        Pour ce qui est du témoignage sur Cnews, juste avant je regardait sur RT, il y a des éléments sur RT qui contredisaient Cnews. Je suspend mon jugement. 


      • zygzornifle zygzornifle 15 décembre 2018 18:23

        @Matlemat

         Bizarre quand même les flics ne savent pas tirer dans les jambes .....

        A moins qu’ils aient l’ordre de tuer direct pour éviter un procès merdiatisé a outrance puis la trouille qu’en prison le mec en radicalise quelques uns qui tueront une fois leur peine purgée ....


      • Ouallonsnous ? 15 décembre 2018 19:05

        @Matlemat

        Probablement que le dit terroriste était aux bon soin des exécuteurs des basses œuvres du régime, à noter que le scénario a un peu été amélioré, pour la crédibilité, il n’a pas été abattu sur le champ comme ses prédécesseurs !


      • Matlemat Matlemat 15 décembre 2018 19:23

        @Ouallonsnous ?

        Sans réponses claires aux questions le doute est toujours permis..


      • capobianco 15 décembre 2018 19:33

        @zygzornifle
        «  A moins qu’ils aient l’ordre de tuer direct pour éviter un procès merdiatisé a outrance puis la trouille qu’en prison le mec en radicalise quelques uns qui tueront une fois leur peine purgée .... »
        Vu que les terroristes (qui choisissent drôlement bien leur moment....) sont systématiquement abattus on peut penser à d’autres raisons que ces deux là. Au moins ils ne parlent pas....


      • Et hop ! Et hop ! 15 décembre 2018 21:16

        @Matlemat :

        Le fait pour la police de tuer les suspects est un échec énorme.

        Si Castaner se félicite, c’est que c’est volontaire, donc un assassinat.


      • Ouallonsnous ? 16 décembre 2018 00:28

        @Matlemat

        Et c’est bien pour ça que le terorisme est une de leurs méthodes de gouvernement !


      • Laurent Trousselle Laurent Trousselle 16 décembre 2018 01:01

        @Ouallonsnous ?
        C’est marrant tous ces types qu’on n’a pas envie d’entendre au procès. Que ce soit les Américains, ou nous.
        Sinon, j’ai entendu qu’il a été question de primes dans la police, alors j’aurai une question. De la même façon qu’un footballeur gagne des sous s’il marque un but, le tueur en uniforme touche-t-il un petit billet pour assassiner-légalement un malfrat, malheureusement pour lui décérébré en prison ?


      • philippe913 16 décembre 2018 08:19

        @zygzornifle
        la police ne tire pas dans les jambes. Quand il y a usage de l’arme à feu, c’est que la vie du fonctionnaire est menacée, il tire donc pour tuer, sinon, pas d’usage de l’arme.
        et il y a également le fait que tirer dans les jambes est bcp plus difficile que tirer dans la poitrine et fait courir plus de risques de balles perdues.


      • Matlemat Matlemat 16 décembre 2018 10:36

        @Et hop !
        Comme disait Obama : « Justice a été faite » comme s’il ne savait pas ce qu’était la justice.


      • Le421 Le421 16 décembre 2018 14:13

        @sls0

        Les armes de guerre maintenant sont faites pour blesser

        Exactement le contraire de ce qu’on m’a appris à l’armée.
        Le 5.56x45 NATO du Famas, de par sa vitesse très élevée, cause soit un éclatement à l’impact, soit un effet de tunnel causant des dégâts considérables.
        Ce type de munition a été imaginé dans le cadre d’une optique « pas de blessé »...
        L’onde de choc est souvent létale, aussi...


      • Faedriva 16 décembre 2018 15:45

        @zygzornifle

        Tirer dans une jambe mobile est pratiquement aussi dur que de tirer dans un bras. Plus une jambe ne fait que 20% du corps en surface apparente, et de face,et immobile.
        Plus, tirer délibérément dans une jambe souvent peut être plus mortel que tirer dans le tronc, à cause d’une éminente artère.


      • troletbuse troletbuse 30 janvier 21:24

        @Matlemat
        Le terroriste : oui mais lequel ? Celui qui a tué ou celui qui a été abattu ?


      • Jeekes Jeekes 15 décembre 2018 16:26

        Castaner est un con.

        Je dirais même un sale con.

        Pour ne pas dire une ordure intégrale.

         

        Bon ceci exprimé, alors :

         

        ’’Alors peut-on féliciter les forces de l’ordre’’

         

        A l’évidence sûrement pas.

        Elles ont, a minima, été minables. Comme d’habitude.

        Ont-elles obéit aux ordres ?

         

        Une fois de plus, je m’étonne que ces flics, si prompts à défoncer la gueule de papys ou de mémés inoffensifs, soient à ce point incapables de mettre fin à la ’’chevauchée’’ d’un taré de ce genre !

         

        Dormez, bonnes gens, tout va bien. Tout est sous contrôle...

         


        • Matlemat Matlemat 15 décembre 2018 17:23

          @Jeekes
          Il a eu le nez creux de traiter les gilets jaunes de conspirationniste bien avant les événements de strasbourg.


        • JBL1960 JBL1960 15 décembre 2018 16:30

          @ l’auteur = Excellent article car vous posez de pt’in de bonnes questions.

          D’ailleurs Castagneur enfonce le clou, aujourd’hui, puisqu’il prétend qu’il n’y aurait que 2200 manifestants pour 8000 policiers déployés exclusivement à Paris !

          Pire, il n’y aurait que 33500 manifestants au total pour 69000 policiers !

          Cherchez l’erreur ? Ou pas...

          Il y aura 1 AVANT et 1 APRÈS ce mouvement des GJ, et force est de constater pour ce pouvoir oppresseur en place que RIEN ne sera comme avant...

          Voilà pourquoi d’ailleurs, il nous a paru indispensable à Résistance71 comme à moi, de pouvoir vous proposer le livre de Paulo Freire « La Pédagogie des Opprimés », en français, puisqu’il n’a plus été réédité, en France depuis la fin des années 80 et dans une nouvelle version PDF en lecture, téléchargement et/ou impression gratuits afin qu’en France, NOUS les Gilets Jaunes nous saisissions de la pensée, l’analyse et la réflexion critiques de Freire et qu’ainsi TOUS les opprimés de la Terre  ; puissions mener la lutte pour notre libération, nous devons percevoir la réalité de l’oppression non pas comme un monde fermé duquel il n’y a pas d’issues, mais comme une situation limitée que nous pouvons transformer. Cette perception est une condition nécessaire mais non suffisante pour la libération ; cela doit devenir la force de motivation pour l’action libératrice. (Nous) Les opprimés pourront dépasser la contradiction dans laquelle ils sont coincés seulement lorsque cette perception les enregistrera dans la lutte pour leur libération.

          Comme au Brésil, puisque le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro vient d’être élu au Brésil et il a annoncé son objectif éducatif : extirper la philosophie de Paulo Freire des écoles .

          Paulo Freire : un symbole insupportable aux régimes autoritaires ICI

          Alors il y a vraiment une prise de conscience politique qui s’est allumée, c’est indéniable. Bien sûr on est encore loin de l’idéal anarchiste, mais il y a un saut qualitatif indéniable dans ce qu’on vit et on entend.

          Et pour ma part, dans les territoires oubliés de ce que j’ai pu voir, par moi-même, même si certains s’agrippent à leurs avantages comme une moule sur son rocher par peur du saut dans l’inconnu. Reste l’entraide, la solidarité nées partout à l’exemple de Commercy dans la Meuse... Pour le moment et comme d’hab la police, l’armée se font caresser dans le sens du poil.

          Qui vivra verra... Quand on pense que tout cela a commencé à cause des taxes sur le carburant !

          JBL


          • Jonas 15 décembre 2018 17:05

            "Christophe Castaner se félicite du travail des forces de l’ordre dans l’attentat de Strasbourg. Y-a-t-il vraiment de quoi se féliciter ?« 


            D’autant que le gouvernement français est directement responsable de cet attentat, rappelons que le jihadiste Chérif Chekkat était parfaitement connu de nos services de renseignement, un soutien des combattants de l’État Islamique qui ont pour objectif de tuer tous les Français, civils, femmes, enfants, nourrissons, à coup de pierre, coups de couteaux, par égorgement, empoisonnement, écrasement par une voiture ou un camion, attentats à la bombe pour instaurer le Califat islamique en Europe, c’est l’idéologie diffusée par l’État Islamique dans leur propagande et leurs périodiques tels : »dar-al-Islam’, « Dabiq » ou encore « Rumiyah », que vous pouvez vous procurer au format PDF sur Internet.
            Aussi incroyable que cela puisse paraître, Chérif Chekkat, listé au Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) pour soutien aux combattants jihadistes, n’a fait l’objet D’AUCUNE MESURE D’EXPULSION !
            http://www.sxminfo.fr/96203/16/02/2015/numero-2-du-magazine-de-l-etat-islamique-en-francais-intitulee-quallah-maudisse-la-france/
            https://www.clarionproject.org/factsheets-files/Rumiyah-ISIS-Magazine-1st-issue.pdf
            https://www.dailymotion.com/video/x6fbd37


            • berry 15 décembre 2018 17:46

              @Jonas
              "c’est l’idéologie diffusée par l’État Islamique dans leur propagande et leurs périodiques tels : »dar-al-Islam’, « Dabiq » ou encore « Rumiyah », que vous pouvez vous procurer au format PDF sur Internet"

               
              Si vous faites partie des 50 premières connections, vous gagnerez une jolie fiche S à votre nom, dédicacée par le Ministre de l’Intérieur en personne.


            • OMAR 15 décembre 2018 17:47

              Omar9
              .
              Arrête de débiter des idioties, @Jonas.
              .
              C. Chekkat était un ignoble personnage malfaisant : un petit truand de bas étage, sans plus.
              .
              Et tu réagis comme ce ramassis de merde de djihadistes qui déclarent, après coup, que cette vermine était l’un d’eux : de la pure récupération, comme toi :
              .
              A te lire, l’Etat Islamique n’en veut qu’aux français sauf que dans sa lâcheté, C. Chekkat  assassinait n’importe qui, dans sa folie meurtrière, y compris des musulmans :
              https://www.lexpress.fr/actualite/societe/tue-a-strasbourg-kamal-avait-fui-la-violence-en-afghanistan_2053520.html
              .
              Autre chose ; tu l’aurais expulsé vers quel pays ou contrée, sachant qu’il était français ?.
              .
              Enfin, va te renseigner : de nombreux citoyens strasbourgeois musulmans ont contribué à localiser ce déchet de l’humanité :
              https://www.la-croix.com/Religion/Islam/A-Strasbourg-musulmans-tristes-revoltes-2018-12-12-1200989241


            • Jonas 15 décembre 2018 18:43

              @OMAR "Et tu réagis comme ce ramassis de merde de djihadistes qui déclarent, après coup, que cette vermine était l’un d’eux : de la pure récupération, comme toi.« 

              Je répète : Chérif Chekkat était fiché au fichier FSPRT depuis plusieurs années comme soldat de l’État Islamique, ce n’est donc pas de la récupération.

              ------------------
               »A te lire, l’Etat Islamique n’en veut qu’aux français sauf que dans sa lâcheté, C. Chekkat assassinait n’importe qui, dans sa folie meurtrière, y compris des musulmans« 

              Kamal était un réfugié afghan qui fuyaient les musulmans.

              ----------------------
               »Enfin, va te renseigner : de nombreux citoyens strasbourgeois musulmans ont contribué à localiser ce déchet de l’humanité"

              Vous vous moquez de moi ? Vous me renvoyez vers un article faisant la promotion de la grande mosquée de Strasbourg, le plus grand bastion de l’islam radical misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite de la ville !
              Le prédicateur antioccidental et antisémite Nourredine Aoussat, ainsi que le prédicateur antichrétien Abdelhamid Youyou y préchent régulièrement !
              http://www.mosquee-strasbourg.com/seminaire-avec-le-professeur-abdelhamid-youyou-du-0704-au-08042017/
              http://www.mosquee-strasbourg.com/
              http://islamineurope.unblog.fr/2017/09/26/le-predicateur-proche-des-freres-musulmans-abdelhamid-youyou-lantisemitisme-est-ne-de-la-rencontre-entre-chretiens-et-juifs/


            • Laurent Courtois Laurent Courtois 16 décembre 2018 11:49

              @OMAR

              Il faut nuancer vos propos, le pauvre garagiste afghan a été tué par erreur. Le tueur lui a posé la main sur l’épaule en l’interpellant et a fait feu dès que sa victime s’est retournée. Le chauffeur de Taxi musulman a été épargné du fait de sa religion et de la présence d’un collier de prière accroché à son rétroviseur.
              Il ne faut donc pas nier qu’en France les non-musulmans sont les cibles prioritaires des attentats.
              Ce qui est vrai en France ne l’est plus à l’échelle mondiale, où se sont les musulmans eux-mêmes qui sont les premières victimes des djihadistes.
              Ceci est vrai depuis la première guerre du Golfe qui marque le début de la ré-islamisation des république baasistes et laïques (Irak, Libye, Syrie) par l’Arabie Saoudite et ses alliés occidentaux.


            • OMAR 16 décembre 2018 15:50

              Omar9
              .
              @Laurent Courtois
              .
              Je vous signale qu’avant d’assassiner lâchement deux gosse français de confession juive, ce bâtard de Merah avait fait de même avec des soldats français de confession musulmane ;
              https://www.france24.com/fr/20120323-grande-mosquee-paris-musulmans-rendent-hommage-victimes-merah-priere-religion-islam-tueries-toulouse-montauban
              .
              Les frères Kouachi furent aussi d’affreux barbares qui n’ont pas hésité à achever un policier français musulman, alors que celui-ci les implorait :
              https://www.liberation.fr/societe/2015/01/13/ahmed-merabet-francais-policier-musulman-tue-par-les-freres-kouachi_1179546
              .
              La raclure de Nice Mohamed Lahouaiej-Bouhlel n’avait pas fait le tri quand il écrasait des êtres humains avec son camion-belier : une victime sur 3 était musulmane :

              http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/19/01016-20160719ARTFIG00171-attentat-de-nice-une-victime-sur-trois-etait-musulmane.php

              Etc, etc...Alors oui, si en théorie ces déchets de l’humanité ciblent prioritairement les non-musulmans, dans les faits, ils n’ont absolument rien à cirer de ce qui sont leurs véritables victimes.


            • Bernard Grua Bernard Grua 21 décembre 2018 11:36

              @OMAR
              Merci pour cette lucidité dans un tel fatras de commentaires délirants. Quant à l’article et à ses fausses questions, pour lesquelles il existe des réponses que « l’auteur » ne veut pas connaître, on en reste là. Il faudrait tout ré-écrire de ce fake complotiste et raciste. 


            • Laurent Courtois Laurent Courtois 21 décembre 2018 19:55

              @Bernard Grua

              Bernard Grua ne serait-ce pas, ce photographe narcissique, ce David Hamilton à la petite semaine qui a noirci une page de son blog scatologique pour se plaindre à la face du monde que je l’avais bloqué sur Agoravox.
              Comme quoi un menteur, un affabulateur pathologique restera toujours un menteur....


            • Laurent Courtois Laurent Courtois 24 décembre 2018 08:02

              @Bernard Grua
              5 commentaires (dont un sous un de vos articles narcissiques) en 30 minutes, je vois que votre état s’arrange...
              Toujours la même logorrhée ridiculement diffamatoire. Et moi qui vous imaginais trop occupé à dénoncer des gilets jaunes et à soutenir le pauvre Emmanuel Macron, honteusement pris à partie par des pauvres...
              Ces même pauvres que vous méprisez, car oui vous êtes de ces hommes qui méprisent les Rsistes et rampent devant les puissants...
              Et ne dites pas le contraire, car j’ai toute une réserve de captures pour l’illustrer...

              Comment peut-on pendant des années perdre autant de temps à noircir des pages de propos orduriers comme vous le faites ? Même moi qui suis sensé être le premier intéressé par vos écrits névrotiques, je n’en lis même pas la moitié où plutôt le quart (cela me suffit pour constater que de votre côté « tout va bien »), alors imaginez le lecteur lambda...

              Je me permets de citer les trois lignes dignes d’un relatif intérêt dans vos 5 commentaires.

              "Quant à l’article et à ses fausses questions, pour lesquelles il existe des réponses que « l’auteur » ne veut pas connaître, on en reste là. Il faudrait tout ré-écrire de ce fake complotiste et raciste. « 

              Cette réponse est à votre image pompeuse et pleine de vide, j’hésite à la qualifier entre un »argument irréfutable« et un »argument d’autorité« .

              Au moins Omar qui lui n’a pas fait Science Po, ou plutôt dans votre cas devrais-je dire science »popo" tellement vos écrits sont scatologiques, a étayé ses propos avec des arguments sur lesquels on peut discuter.

              Bien que je ne sois gardé d’aller plus loin dans mes réponses, ce qui n’aurait pas été raisonnable dans un pays fasciste comme la France.
              Car, oui, la France est un pays fasciste, où règne fascisme de la boboïtude mondialiste et bien-pensante dont vous êtes un magnifique représentant.

              Pendant que j’y pense, la fakenews étant punie par la loi, je vous invite à me dénoncer puisque c’est votre dada. Nous verrons bien si la justice classe mon article en fakenews...


            • Bernard Grua Bernard Grua 11 janvier 13:05

              @Laurent Courtois
              Encore des affirmations à l’emporte pièce que rien ne vient justifier.

              « Et moi qui vous imaginais trop occupé à dénoncer des gilets jaunes et à soutenir le pauvre Emmanuel Macron, honteusement pris à partie par des pauvres... ». Ceci est de la « pure » invention. Je ne dénonce pas les Gilets Jaunes dont une partie des revendications sont légitimes. Cherchez, tentez seulement d’en apporter la preuve au lieu de divaguer. Vous n’y arrivez pas. Bien au contraire, j’essaye d’y voir clair en dialoguant avec des Gilets Jaunes de ma région. J’en partage les préoccupations sans approuver les casseurs d’ultra-droite et d’ultra-gauche, ainsi que les pillards, qui s’y sont infiltrés. Ce dialogue, vous seriez, en théorie, bien incapable de le faire puisque vous prétendez, sur ce site Agoravox (commentaires d’avril et juin 2018), vivre à Moscou. Où est le faux ? Où est le vrai chez vous ? Très vaste sujet.
              Au fait, le Maidan, que vous n’avez eu de cesse de dénigrer sans rien y connaître, inspire les Gilets Jaunes... Cela vous fait quelle impression ?

              « Ces même pauvres que vous méprisez, car oui vous êtes de ces hommes qui méprisent les Rsistes ». Affirmation sans aucunes preuve, là encore.
              « Et ne dites pas le contraire, car j’ai toute une réserve de captures pour l’illustrer.. » Eh bien, montrez les, ces « preuves », au lieu de faire un écran de fumée ! Vous le devez à vos lecteurs. En réalité, il n’y a rien qui vous permette de faire une telle affirmation.

              Je maintiens que les fausses questions posées dans votre « papier » complotiste ont, aujourd’hui, de vraies réponses. Mais, comme je le disais, je ne ré-écrirai pas votre texte. Ceux qui le souhaitent trouveront facilement toutes les réponses disponibles dans la sphère publique. 

              Vous parlez de « propos orduriers », « scatologiques ». On serait en droit de lire une citation pour apporter un quelconque crédit à ces interpellation nauséabondes. Non, rien, comme d’habitude. « Ordure » serait-il synonyme de la plus élémentaire contradiction ? « Scatologique » voudrait-il dire la simple reprise de vos propos ? Voilà qui est intéressant. Salir « ad personam », c’est toujours votre seule répartie à ceux qui ne vous flattent pas.

              Vous dites : « (un) pays fasciste comme la France ». On sait que vous n’avez que ce mot à la bouche. Pourtant il s’use à être utilisé n’importe comment. Les Fascistes vous devez pourtant savoir qui ils sont. Vous avez même « interviewé » votre ami Guillaume Cuvelier, viré de l’armée américaine pour ses pratiques et accointances néo-nazies. De plus, vous êtes client chez Espenlaub Militaria, comme vous l’avez reconnu par écrit. Cette société fait sa promotion sur la vente de reliques nazies. Il suffit d’aller sur leur site pour le constater. 

              Votre hochet, la justice : « la fakenews étant punie par la loi, je vous invite à me dénoncer puisque c’est votre dada. Nous verrons bien si la justice classe mon article en fakenews..." Votre texte n’a pas cette importance qu’il mériterait de saisir la justice. Vous êtes toujours dans la supplication d’un dépôt de plainte, qui serait votre médaille. de toute façon, cette attente est vaine. Vous montrez seulement, ici aussi, que vous ne connaissez pas le sujet sur lequel vous écrivez, en ignorant la loi à laquelle vous faites référence. Les « fakenews » punies par la loi ne concernent que les « infox » relatives aux campagnes électorales et émises dans une période de trois mois avant les élections. 

              Et puisque vous avez fait effacer la plupart de mes commentaires précédents (voire à ce titre le nombre de mes commentaires que vous mentionnez dans votre réponse émise avant censure le 24/12/2018...), je re-précise qu’il est dans votre habitude de bloquer temporairement vos contradicteurs après les avoir trollés. Le rappeler n’est pas être "un menteur, un affabulateur pathologique

              ". Je cite votre commentaire du 4 avril 2018 : «  A partir de maintenant, je vous bloque ». Vos contradicteurs, dont je fais partie, savent à quoi il s’exposent. Je ne suis pas surpris. En revanche vos lecteurs gagneront à mieux connaitre vos procédés. 

              Enfin, je rappelle aux lecteurs ce qui justifierait les « lauriers » que vous me tressez : « ce photographe narcissique, ce David Hamilton ». Il s’agit d’un article que j’ai fait paraître, ici, sur Agoravox : « La « Fotosessiya » une culture photographique russe et ukrainienne ».  Chacun peut donc en prendre connaissance et tenter de comprendre votre vision pour le moins subjective ainsi que vos intentions. Votre « vision » n’est, en effet, partagée par aucun des commentateurs de l’article.


            • Laurent Courtois Laurent Courtois 28 janvier 13:29

              @Bernard Grua

              "« Ces même pauvres que vous méprisez, car oui vous êtes de ces hommes qui méprisent les Rsistes ». Affirmation sans aucunes preuve, là encore.
              « Et ne dites pas le contraire, car j’ai toute une réserve de captures pour l’illustrer.. » Eh bien, montrez les, ces « preuves », au lieu de faire un écran de fumée ! Vous le devez à vos lecteurs. En réalité, il n’y a rien qui vous permette de faire une telle affirmation.".

              Comme quoi chez vous le mensonge est une seconde nature...

              Vous n’avez jamais traité avec mépris par exemple Guillaume Lopez de Rsiste ?


            • Laurent Courtois Laurent Courtois 30 janvier 12:50

              @Bernard Grua,

              « Il n’empêche que ma réponse, viendra un peu plus illustrer votre réputation numérique pour ceux qu’elle intéresserait. »

              Vous pourriez préciser que cette réputation numérique n’est que le fruit de vos névroses et que vous êtes l’auteur de toutes ces pages diffamatoires.

              Je n’arrive pas à comprendre que vous ne réalisiez pas que vos propos orduriers ne salissent que vous et que personne même moi, n’arrive à lire en entier votre logorrhée psychiatrique...

              Il y a des fous qui se parlent seuls continuellement, il y en d’autres qui s’épandent à l’envie dans les commentaires d’Agoravox...

              PS : je suis bien content de vous avoir « débloquer », autant vous laisser vous exprimer que perdre du temps à démontrer votre vilenie.


            • Bernard Grua Bernard Grua 30 janvier 14:59

              Je n’ai, de facto, aucun droit de réponse. Mon commentaire que vous citez a été effacé. Peu importe l’auteur de cette censure. Je comprends que les révélations sur Guillaume Lopez, votre ami et votre "témoin de moralité, soient tout à fait gênantes concernant un contributeur d’un média grand public. Il en est certainement de même du résultat des recherches Google sous votre nom. 
              On est donc au quatrième de mes commentaires effacé sous votre papier. Cela fait beaucoup. J’y répondrai néanmoins ailleurs car votre complicité avec l’individu que vous citez doivent être connues. 
              Si des lecteurs ont des questions, ils peuvent toujours les poser sous mes articles ou par messagerie. Je leur communiquerai les pièces qui leur permettront de se faire une juste opinion.
              Pour ce qui est d’Agoravox, sous vos articles, je vous laisse à votre monologue et à vos élucubrations. 


            • Laurent Courtois Laurent Courtois 30 janvier 16:27

              @Bernard Grua

              « On est donc au quatrième de mes commentaires effacé sous votre papier. »

              C’est le risque à courir quand ses propos diffamatoires tombent sous le joug des Articles 23, 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1881 du code pénal.


            • Bernard Grua Bernard Grua 30 janvier 17:57

              @Laurent Courtois
              Il n’y a pas de cesse à vos élucubrations. Vous êtes amusant Courtois Laurent... pour ceux qui ont de la patience. Pas moi. Bon monologue.


            • berry 15 décembre 2018 17:17

              Il aurait pu faire du bon boulot pour l’Otan et Israël en allant combattre l’armée syrienne.


              • ETTORE ETTORE 15 décembre 2018 17:23

                Castaner est un adepte du tir au pigeon. Genre balltrap

                « lâchez les, quand on vous le dit !  »

                Et plus encore, par cette médiocrité de chasse pour les riches, qui ne veulent pas marcher dans la gadoue, et qui préfèrent tirer les faisans(dés) depuis leur véhicule, vitres baissées, la voix du meneur de meute dans les hauts parleurs.

                (Qui vient déposer une « rose » sans épine, faut pas saigner, quand même )

                Se féliciter, soit. ( tu parles, le gars s’est baladé dans les rues les plus touristiques de la ville, dans tous les sens, le temps que Afflelou accoure pour fournir les verres à toutes les forces de l’ordre )

                Je me demande comment ce gars peut se serrer la main tout seul, ou alors il y en a un autre qui lui la mets dans sa main.

                Ca ou autre chose....ne dit on pas C.. comme une B....


                • zygzornifle zygzornifle 15 décembre 2018 18:25
                  Christophe Castaner se félicite du travail des forces de l’ordre

                  Hé oui il faut bien qu’il y en a qui travaillent pour nourrir toute cette bande de parasites élyséen ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès