• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Citoyenne Insoumise… pour toujours

Citoyenne Insoumise… pour toujours

En 2012 mon bulletin de vote se portait sur un programme intitulé « l’Humain d’abord ». Un programme en rupture avec un modèle capitaliste que je vivais comme ravageur et destructeur. L’Humain pouvait alors espérer reprendre sa place.

La voix des urnes s’était alors portée sur un candidat plus conventionnel, dira-t-on, aux couleurs de la « gauche », espérait-on encore à ce moment-là, qui devait, ceux sont ses propres paroles, s’attaquer dès le lendemain de son élection au monde de la finance (discours du Bourget du 22/01/2012). A des promesses ont succédé des déconvenues et un désastre…Une tromperie. La Gauche votée s’est dissoute, adoptant une politique ultra libérale. 

Cinq ans se sont écoulés, une situation lourde s’est installée avec de plus en plus de femmes et d’hommes mis au tapis par un seul maitre mot, l’ARGENT et ses ardents serviteurs.

Une précarité croissante, une pression sociale et environnementale dévastatrice, un individualisme forcené, moins de santé, moins d’éducation, …, le froid aux heures de l’hiver, le mal logement, les factures qui ne cessent d’augmenter, les biens communs qui n’en sont plus…Toujours moins, encore moins et moins encore. Combien de temps encore à subir ces maux fabriqués et instrumentalisés par des nantis qui dans leurs bulles n’ont plus conscience qu’ils sont hommes parmi les hommes. Un monde parallèle.

Le contexte national s’adosse à un contexte international explosif[1]. De partout la guerre éclate, des enfants, des femmes, des hommes sont les victimes innocentes d’intérêts sonnants et trébuchants, la conquête du pouvoir, la main mise sur les ressources (eau, gaz, pétrole, …) peu importe le prix à payer on ne s’encombre pas de sentiments. Certains avancent le fait qu’il y ait aujourd’hui moins de guerres qu’auparavant, mais elles sont aujourd’hui dispersées, un peu partout et se rapprochent en menaçant tout un chacun. Elles en appellent à la misère pour détruire à l’aveugle en semant la terreur. Elles emprisonnent des peuples, elles érigent des murs, elles anéantissent.

Alors une seule issue, pour faire face à cette crise de la démocratie qui caractérise ce monde du début du XXIème siècle, réhabiliter la politique. Ce mot « politique », qu’il faut dédiaboliser, et auquel il faut redonner son sens tellement dévoyé aujourd’hui que tout le monde s’en méfie. La politique a un sens noble, elle n’est pas l’apanage de quelques-uns. Elle est l’expression de tous à travers tous les gestes de la vie quotidienne sans distinction.

La France Insoumise, principale force de Gauche

C’est la France Insoumise qui dès 2016 a permis la naissance d’un mouvement citoyen d’une ambition et d’une ampleur qui revêt déjà aujourd’hui un caractère historique. Un espace citoyen s’est mis en action autour du programme de Jean Luc Mélenchon. Des réflexions se sont engagées pour répondre aux enjeux de notre temps avec la définition des 4 urgences à affronter. Le mot Urgence est ici bien employé car il caractérise les grandes priorités qui vont très vite s’attacher à l’amélioration du quotidien des gens.

Les Gens, un mot qui pouvait paraître bien banal il fut un temps mais avec tellement plein de sens aujourd’hui. Les Gens, un tout, un ensemble, une force… vous et moi, invités à débattre, à s’emparer de l’actualité, à échanger, à partager son expérience pour construire. Une formidable effervescence s’est emparée de la France alors laissant place à l’initiative. Un programme « l’Avenir en commun » construit sur les bases de « l’Humain d’abord » enrichi des contributions et auditions citoyennes.

Une urgence démocratique avec la 6ème République, la fin de la monarchie présidentielle et l’écriture d’une nouvelle Constitution par les Français, de nouveaux droits comme l’avortement et le droit de mourir dans la dignité ; l’urgence sociale et la création de 3,5 millions de nouveaux emplois avec un salaire minimum immédiatement revalorisé et des remboursements à 100% des soins prescrits : l’urgence climatique, produire et consommer autrement dans le respect d’un environnement dont nous ne sommes que les dépositaires ; la Paix enfin pour retrouver une stabilité.

Un programme, bien sûr qui ne se résume pas à ces quelques phrases, argumenté, chiffré, accessible à tous dans ses moindres détails. Un programme offrant un accès libre aux citoyen-ne-s pour observations ou amendements.

Pendant plus d’un an des Insoumises et Insoumis ont fait vivre ces grandes thématiques, alimentant les débats, se les réappropriant régionalement et localement. Une force puissante qui a travaillé, s’est impliquée, s’est intéressée à l’autre.

Une force puissante qui a vu des jeunes de plus en plus nombreux s’engager, s’organiser, convaincre et devenir la force motrice du mouvement.

La rue est redevenue un espace public privilégié, le temps des meetings, le temps des échanges. De la vie a animé l’espace, de l’ambition a habité les femmes et les hommes, de l’espoir enfin pour tous.

La Force du Peuple

Jean Luc Mélenchon avec la Force du Peuple a permis aux 7 millions d’électeurs venus glisser le bulletin de l’insoumission dans l’urne de redonner sens à l’intérêt général humain.

Les 19,6% qu’a obtenus Jean Luc Mélenchon place la France Insoumise comme principale force de Gauche en France. 38 départements où la FI est arrivée en tête au 1er tour, des grandes villes comme Montpellier, Lille, Le Havre, Toulouse, Grenoble, Avignon, Saint Etienne, Marseille, Nîmes, Roubaix, Tourcoing, … Gennevilliers, La Courneuve, …

En tant qu’Insoumise, je suis déterminée à faire vivre ce mouvement profondément humaniste. Mon engagement associatif a trouvé là son pendant politique. Tout me parle dans le programme de « l’Avenir en commun ». De citoyenne atterrée[2], il fut un temps, « Atterrée de voir mes attentes piétinées, ma confiance bafouée, mon expression, dans les urnes, volée. », je suis devenue une citoyenne insoumise, une insoumise pour toujours.

Insoumise parce qu’impliquée, engagée, mon action, ma parole en mouvement échangée et partagée, à l’écoute des autres au service du bien commun et de l'intérêt général humain.

C’est une victoire que m’a fait vivre Jean Luc Mélenchon, c’est une victoire partagée avec mes ami-e-s insoumis-e-s. Une victoire car dès le 24 avril nous nous sommes tous retrouvés, tout le monde était là, et le 25 aussi, et le 26 encore toujours aussi nombreux. Nous ne lâcherons rien.

Une nouvelle campagne s’installe avec les élections législatives et 451 circonscriptions France Insoumise sur 577 pouvant être représentées au second tour. Le programme de « L’Avenir en commun », plus que jamais représenté, avec ses quatre urgences, ses 7 axes programmatiques, ses 357 mesures pour plus de droits.

La Force du peuple s’installera au lendemain du 18 juin dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. Des députées et députés travailleront aux Jours Heureux.

En personne libre et consciente, j’assumerai donc mon vote du 2nd tour des élections présidentielles. Aucune voix pour l’extrême droite et pas de vote d’adhésion pour l’extrême finance.

RESISTANCE

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • petit gibus 29 avril 13:37
    Rien à supprimer
    Rien à rajouter

    Ah si soyons aussi un exemple pour nos amis
    et plus proches voisins

    • leypanou 29 avril 14:31

      38 départements où la FI est arrivée en tête au 1er tour : lesquels ? J’en vois pas 38. Ou alors en tête des grandes villes.
      Mais le plus important ce sont les résultats dans les circonscriptions.


      • Tall Tall 29 avril 16:00

        Macron vous remercie.


        Avec Fillon qui vote surtout pour lui et la FI qui s’abstient, c’est dans la poche.
        Hamon étant à peu près compensé par Dupont-Aignan
         
        Les comptes sont vite faits.

        • amiaplacidus amiaplacidus 29 avril 16:24

          @Tall

          Vous oubliez une chose : la grosse connerie qu’un membre quelconque de la PME Le Pen va sortir la semaine prochaine. Parce qu’arriver au pouvoir, c’est la fin des juteux bénéfices pour les Le Pen et le début des emmerdements. Et comme la PME Le Pen pense avant tout à elle ...


        • amiaplacidus amiaplacidus 29 avril 16:27

          @Tall
          J’ai oublié de dire que j’aime beaucoup, dans l’article : « Aucune voix pour l’extrême droite et pas de vote d’adhésion pour l’extrême finance. ».

          J’espère que le temps sera beau le 7 mai, parce qu’une partie de pêche, c’est quand même plus agréable par temps ensoleillé.


        • leypanou 29 avril 16:45

          @Tall
          c’est dans la poche.

          Hamon étant à peu près compensé par Dupont-Aignan : à 600 000 voix près ? D’autant que la majorité des électeurs de B Hamon vont certainement voter Macron alors qu’une quantité non négligeable des électeurs de NDA ne va pas le suivre (3 vice-présidents sur 4 qui démissionnent) ?
          C’est une plaisanterie belge çà.

          Les comptes sont vite faits. : comme le gros score du 1er tour.


        • Tall Tall 29 avril 16:55

          @leypanou

           
          Oui, ça peut être encore pire ... ce qui n’infirme pas la conclusion

          Quant au 1er tour, j’ai sur-estimé l’intelligence du peuple ... pas de quoi se réjouir

          Car voter pour un type qui va poursuivre la politique de ces 5 dernières années, c’est assez hallucinant. En fait, le score infligé à Hamon ( 6% ) parce qu’il est marqué « PS » aurait dû être infligé à Macron, puisqu’il va poursuivre la politique impopulaire de Hollande.
          C’est assez surréaliste.
          Il aura suffi de changer de de vendeur et d’emballage pour refourguer la même marchandise


        • Alren Alren 29 avril 17:02

          @leypanou

          D’autant que la majorité des électeurs de B Hamon vont certainement voter Macron

          S’ils voulaient Macron président, pourquoi n’ont-ils pas voté pour lui au premier tour ?
          Il ne faut pas confondre les électeurs avec les apparatchiks.

          Je pense qu’une bonne moitié qui aurait voté pour une alliance (impossible) Mélenchon-Macron vont voter blanc ou s’abstenir.

          Macron ne peut pas ne pas gagner mais il est souhaitable que son score en suffrages exprimés, les seuls qui seront claironnés en boucle par les merdias soit aussi étriqué que possible et qu’il faut voter pour son ennemie qui est aussi la nôtre mais moins puissante.


        • leypanou 29 avril 17:11

          @Tall
          Car voter pour un type qui va poursuivre la politique de ces 5 dernières années,  : j’ai posté il y a quelques jours un article de T Meyssan -fondation Saint-Simon etc, etc- qui relate le parcours de Macron.

          Donc, de lui, il n’y a rien à attendre.


        • leypanou 29 avril 17:23

          @Alren
          et qu’il faut voter pour son ennemie qui est aussi la nôtre mais moins puissante. : cela veut dire quoi ? Vous êtes de la FI non ?

          Êtes-vous en train de dire que l’idéal est un score de 50,01% contre 49,99% ? Soyez réaliste : personne ne maîtrise rien de tout cela, chacun devra voter -ou non- avec ses convictions.

          Je vous mets ce lien : vous en pensez quoi ? Moi, je ne sais pas encore ce que vais faire au 2ème tour.


        • Sozenz 29 avril 18:26

          @Tall
          et oui ....


        • alinea alinea 29 avril 20:48

          @leypanou
          600 000 voix c’est ce qui sépare le Pen de Mélenchon.
          Les insoumis n’obligent pas les autres à s’insoumettre, qu’on ne nous oblige pas à se soumettre.
          La France a décidé hors nous, elle décidera hors nous.
          Notre combat continue, et, j’espère se renforcera.


        • alinea alinea 29 avril 20:50

          @leypanou
          Il y a deux dangers, ils nous sont offerts en choix ! le fait d’en trouver un plus fort que l’autre est une affaire personnelle, intime. Politiquement parlant ils sont égaux, non pas identiques, égaux.


        • Ouallonsnous ? 29 avril 22:16

          @leypanou

          « Moi, je ne sais pas encore ce que vais faire au 2ème tour. »

          La seule solution à ce « Coup d’Etat » sous false flag électoral serait que les deux principaux véritables candidats non investies en sous main par l’UE/OTAN/USA, et principales victimes des malversations du régime siono-hollandiste JL Mélenchon et F. Asselineau, victimes de cette machination saisissent publiquement le conseil constitutionnel et demandent l’annulation de ce premier tour entaché d’irrégularités monstrueuses !

          Sinon, faisons face au coup d’état sous false-flag électoral avec tous nos autres moyens puisque celui des urnes est disqualifié par la malhonnêté d’une partie, la plus faible en représentation du peuple de France, même s’il ont alignés 9 potiches contre 2 vrais candidats du peuple !

           La démocratie reposant sur les suffrages des citoyens est morte ! Il n’est plus temps d’une campagne électorale de 2éme tour où législatives dont les résultats sont déjà décidés ailleurs, mais temps de réfléchir aux moyens de vaincre nos ennemis (non adversaires, car un adversaire est loyal !) avec d’autres moyens !


        • Tall Tall 30 avril 00:12

          @alinea

           
          Je ne comprends pas comment on peut mettre sur pied d’égalité la souveraineté et la soumission à l’UE ?

        • mmbbb 30 avril 10:19

          @Tall ne vous inquiétez pas pour Macron, devant le desordre annonce en France et notre taux de croissance faible, les taux vont augmenter et la on est mal barre puisque nous devrons emprunter pour clore le budget . Cette citoyenne insoumise devra payer plus d’ impôt parce qu elle n aura pas le choix L impot en France contrairement a la Grece est preleve par coercition En revanche il il est de bon ton de cracher sur la finances quand dans ce pays nous avons beaucoup trop de fonctionnaires et une economie en panne ; il y aura automatiquement une rupture . Macron accompagne de sa maman Brigitte devra aller voir grand maman Merkel puisque desormais c’ est l Allemagne qui nous dictera notre politique. comme l a indiqué Asselineau . D’ailleurs le logiciel Chorus qui gere desormais la comptabilite d etat est un pseudonyme puisque l’editeur SAP est allemand Il est est facile de faire le fanfaron comme Melenchon lorsque l on a pas le poids des responsabilites Il suffit d’aller sur le site de Agence France Tresor dont ce service ne gere que la dette de l Etat. 


        • capobianco 1er mai 12:48

          @Tall
          J’écoute en directe NDA et MLP et j’entends : baisse des « charges sociales » ( ce sont des cotisations qui permettent la gratuité devenue relative des soins de santé, d’aider les chômeurs devenus si nombreux de basculer dans la misère etc..), la baisse des impôts (donc des investissements de l’état qui doit impulser le travail) . Ce n’est pas ce que dit le candidat du ps (macron) ?

          Ces deux points, pour l’instant, montrent bien que la différence réside essentiellement sur l’immigration, pour le reste......

          Donc abstention et les législatives en point de mire. 


        • Remosra 1er mai 12:57

          @capobianco

          Non, c’est une reprise pure et simple d’un autre programme qui lui disait « réduction des charges sociales pour les PME et les TPE uniquement » afin d’aider et encourager les petites entreprises à embaucher et aussi à faire face aux difficultés qu’elles peuvent rencontrer lorsqu’elles se frottent aux grandes entreprises qui elles n’en bénéficieront pas.
          Quand MLP l’a proposé pour la 1ere fois c’était bien clair, mais maintenant on est passé de « petites entreprises » à une généralité floutée et dont personne ne sait qui ça concerne réellement !
          Donc effectivement, on pourrait croire qu’elle se rapproche du programme de Macron.


        • capobianco 6 mai 15:58

          @Remosra
          Le fn a toujours été un parti de droite et ce ne sont pas ses inflexions « gauchisantes » et électoralistes qui pourront donner le change.

          La baisse des « charges » qui sont les cotisations qui permettent de financer la sécu, les assedic, les retraites, n’est sous son aspect « généreux » que la remise en cause des grandes avancées sociales de notre pays, la France, que marine se targue tant de défendre.

           Idem la baisse des impôts qui appauvrira davantage les budgets donc les possibilités de réaliser les « promesses » pour augmenter les budgets de la police, de l’armée (la guerre ?), de l’éducation nationale, de la justice, pour augmenter les retraites, pour faire reculer la misère, pour relancer l’économie. Ce n’est pas en ne soignant plus les immigrés malades, en les laissant airer sans toit, en refusant d’éduquer leurs enfants qu’elle compensera, non compenserait vu sa prestation lors du débat, ses dépenses devenues impossibles. 


        • covadonga*722 covadonga*722 29 avril 20:55

          yep je goutte le sel de me prendre des leçons de morale politique par des éduqués a statut protecteur.

           vous n’êtes pas le peuple vous êtes majoritairement constitués de sa partie éduquée et sous statut fonction publique , vous êtes a l’image de votre gourou bénito mélenchon apparatchik fonctionnarisé de la ripoublique 

          • alinea alinea 29 avril 21:22

            @covadonga*722
            « sous statut fonction publique » !!! elle est bien bonne celle-là smiley


          • covadonga*722 covadonga*722 30 avril 00:09

            @alinea
            je parle de l’auteur ainsi que de la composition du mouvement pas de quelques groupies énamourées que la moindre saute de vents tourneboule et porte vers d’autres sauveurs 


          • alinea alinea 30 avril 00:16

            @covadonga*722
            Je ne faisais pas référence à moi, je suis enamourée et quasi débile ! non, je pensais à tous ceux que je connais et qui sont à la FI !!!


          • Jao Aliber 29 avril 23:10

            Les « insoumis » vont devoir se soumettre à Macron ou à Marine.Finalement, les « insoumis » seront des soumis.Il ne suffit pas seulement de se dire insoumis pour être insoumis.




            • Raymundo007 Raymundo007 30 avril 06:27

              Sortez cinq minutes de votre roman soixante-huitard au programme jauni. Mais en êtes-vous capable ? Je ne crois pas. Et puis toutes ces grandes phrases pompeuses comme si vous étiez votre héros en personne. C’est puéril.
              Macron, si c’est ça, va passer et là,pour de vrai, vous allez voir ce que c’est que la " précarité croissante, une pression sociale et environnementale dévastatrice, un individualisme forcené, moins de santé, moins d’éducation, …, le froid aux heures de l’hiver, le mal logement, les factures qui ne cessent d’augmenter, les biens communs qui n’en sont plus…Toujours moins, encore moins et moins encore."
              D’ailleurs, ceux qui sont dans cette situation, pour le moment, ont le plus souvent la pudeur de ne pas le crier sur les toits et ne l’écrivent pas avec des phrases aussi stéréotypées. Je suis donc sûr que ce n’est pas votre cas.
              Arrêtez votre cirque, s’il vous plait. Un peu de respect pour tous ceux qui vont payer pour votre orgueil et votre manque d’intelligence politique.
              Mon commentaire ne vous fera pas changer d’avis. Je sais et c’est égal. Brassens avait une chanson pour ça.


              • George L. ZETER George L. ZETER 30 avril 09:17

                malgré tous les avatars de ce monde cul par dessus tête, il est rassurant de pouvoir lire (encore...) sur la même page la prose indigeste et vacharde d’un Choisis ton camp, camarade ! par Sylvain Rakotoarison, ou le mot « camarade » sonne comme une insulte ; et la votre chere pascale, pleine d’humanisme.

                merci !
                georges zeter
                 

                • biquet biquet 1er mai 10:49

                  J’ai déjà écrit 2 articles dans AV qui ont été refusés tous les 2. Je viens d’en écrire un troisième qui va subir le même sort. Pourtant la référence historique de Delanoë a été relayée par tous les médias.
                  Le titre de l’article est : Delanoë, grand manipulateur de la vérité historique

                  Pierre Delanoë a déclaré que si Hitler était arrivé au pouvoir c’était parce l’extrême gauche allemande (traduire « le parti communiste ») avait refusé de s’opposer à Hitler en ne participant pas à un front commun, avec le SPD (sociaux-démocrates), anti-Hitler. La réalité est exactement inverse.

                  Aux élections présidentielles de mars 1932, le parti social démocrate allemand (SPD) a soutenu Hindenburg pour faire barrage aux nazis, alors que le DKP (parti communiste) a présenté son candidat. Hindenburg a obtenu 49,53 %, ne passant pas dès le premier tour pour quelques milliers de voix. En janvier 1933, c’est le même Hindenburg qui nomme Hitler chancelier. Le parti nazi était alors en totale déconfiture, aux élections municipales de décembre 1932 en Thuringe, le parti nazi perd 40 % de son électorat par rapport aux législatives de juillet. De nouvelles élections législaves ont lieu en novembre 1932 et le parti nazi perd 34 députés par rapport à celles de juillet. C’est donc Hindenburg, soutenu par les sociaux-démocrates et les bourgeois conservateurs, qui a installé Hitler au pouvoir en janvier 33. Hitler n’ayant pas de majorité, il décide de nouvelles élections législatives le 5 mars 1933. En fait les dernières élections libres en Allemagne vont être les élections législatives de novembre 1932, où le parti nazi était en net recul. Dans la nuit du 27 au 28 février, les nazis dirigés par Göring, manipulent un communiste d’origine hollandaise pour incendier le Reichtag. Le parti communiste est mis hors la loi et ne peut participer aux élections alors qu’il était le seul parti en réelle progression. C’est la fin de la démocratie en Allemagne jusqu’en 1945.

                  Dans la réalité les sociaux démocrates allemands sont indirectement responsables de l’accession au pouvoir d’Hitler en ayant refusé le Front populaire avec les communistes et en ayant soutenu Hindenburg aux présidentielles. Certes le SPD a bien soutenu Hindenburg pour faire barrage à Hitler et Delanoë a raison à ce moment de l’Histoire, mais bien sûr il oublie de dire que c’est la personne qu’ils ont soutenue, qui par la suite a ammené Hitler au pouvoir.

                  Heureusement Macron n’est pas Hitler, même si dans son discours d’Arras il lui empreinte la gestuelle et surtout l’hysthérie vocale. Le meilleur vote anti-fn c’est le vote blanc : c’est la seule façon de montrer qu’on ne se laissera pas faire avec Macron, qu’il ne sera pas le marche-pied de Marine Le Pen pour permettre son élection en 2022. De toute façon Macron sera élu, grâce aux électeurs manipulables qui respectent les consignes de vote ; mais si le vote blanc est important, cela montrera à Macron que la bataille des législatives est loin d’être gagnée.

                  Pour voter blanc il suffit de ne rien mettre dans l’enveloppe ou de prendre une feuille blanche format A4 et prendre le quart de sa surface (dimension du bulletin de vote).


                  • Remosra 1er mai 11:22

                    @Shawford

                    C’est surtout qu’on démontre la mascarade de Mélenchon qu’on a pas cessé d’alerter mais que les Insoumis n’ont pas voulu écouter.
                    Et le pire, c’est que maintenant une partie d’entre eux va aller voter Macron !
                    Et pour un peu comprendre l’ambiguité de Mélenchon comprenons que lui même n’est pas clair !

                    http://www.slateafrique.com/85667/la-faille-marocaine-de-melenchon-ps-dsk


                  • jacques casamarta 4 mai 13:09

                    Au delà de l’écriture, ce texte est une belle analyse, sensible et pleine de bon sens. Il pose des questions essentielles pour reconstruire une véritable force de transformation sociale et écologique. Malheureusement, au premier tour, tout à été fait pour empêcher Mélenchon le véritable candidat anti système d’être présent au deuxième tour, le PS avait deux fers au feu. Macron, le candidat aussi de la finance et Hamon qui n’était là que pour siphonner quelques voix à Jean Luc Mélenchon.

                    Le résultat on le connait. 
                    Dommage Jean Luc Mélenchon, a manqué hier au soir au débat télévisé. Les deux personnes n’avaient rien à dire au peuple.
                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès