• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Citoyens français, citoyennes françaises, vous avez droit aussi aux « (...)

Citoyens français, citoyennes françaises, vous avez droit aussi aux « Droits de l’Homme »

Cette merveilleuse conquête de la Révolution de 1789 que sont les Droits de l’Homme sont en train de devenir les points faibles des démocraties occidentales et particulièrement de la République française. Il ne s’agit pas de remettre en cause ceux-ci mais de remettre en cause ceux qui les appliquent.

 

Les simples désirs des peuples de préserver les lois et coutumes de leur propre pays, de réduire le niveau d’insécurité, de diminuer le nombre d’agressions physique dont ils sont victimes, de décider par eux-mêmes qui ils veulent accueillir et qui ils refusent, l’envie légitime de rester maître chez eux dans leurs propres maisons, sont perçus comme une atteinte à la nouvelle version des Droits de l’Homme.

 

Les Droits de l’Homme sont devenus une religion aux mains d’un clergé fanatique.

 

Jacques Toubon, Défenseur des droits, se préoccupe beaucoup des droits des étrangers en situation irrégulière, mais bien peu des droits de nos concitoyens de jouir de leur propriété et de circuler librement.

 

Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, qui ne manque jamais de réprimander (à juste titre) tout dérapage islamophobe, mais reste muet lorsqu’il s’agit de protéger les valeurs de la République.

 

Delphine Ernotte, présidente de France Télévision, toujours aux premiers rangs pour manifester contre le racisme et le sexisme, mais qui n’a pas hésité à déclarer qu’il y a « beaucoup trop d’hommes blancs à la télévision ».

 

Adeline Hazan, contrôleur des prisons, réprouve le système de sécurité mise en place par les autorités pour le surveiller le terroriste islamique Salah Abdesselam, considérant qu’on porte atteinte à son intimité et aux droits fondamentaux des personnes, mais on oublie les victimes.

 

Xavier Vandendriessche, président de l’université Lille 2, qui annulera la lecture-spectacle de Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes (Ed. L'Echappée), livre de Charb, directeur du journal Charlie Hebdo assassiné en 2015, par crainte de débordement (des islamistes ? de l’extrême-gauche ?) au mépris de la liberté d’expression.

 

Annick Allaigre, présidente de l’université Paris 8 qui, au nom de de « l’université-monde », laisse occuper une partie de ses bâtiments par des migrants clandestins appuyés par les collectifs d’extrême-gauche, mais ignore les fondements de sa fonction : assurer le bon déroulement des cursus universitaires en assurant la protection des étudiants et des personnels (administratifs, chercheurs, enseignants).

 

Et je vous passe les déclarations en sens unique (à vous de trouver lequel) des « droits de l’hommiste » des personnalités politiques telles que Benoît Hamon, Danièle Obono ou Philippe Poutou, l'économiste Emmanuel Todd, le géopolitologue Pascal Boniface, le journaliste créateur de Mediapart Edwy Plenel, le philosophe Edgar Morin ou encore l'islamologue Tariq Ramadan. Sans oublier les néo-féministes, telle Caroline De Haas, qui ne voient dans l’homme blanc qu’un violeur en puissance et dans les migrants-violeurs condamnés que des victimes de la misère sexuelle.

 

Inspirés par l’idéal chrétien de l’amour de l’autre, les Droits de l’homme sont fondés sur la religion de l’identique, la négation des différences, et l’interdiction en droit positif des discriminations. Mais le christianisme proposait (propose encore pour les chrétiens) une morale individuelle, non un impératif juridique (historien du droit Jean-Louis Harouel).

En faisant des Droits de l’Homme, une protection exclusive des minorités visibles, on renforce le communautarisme et les revendications identitaires. Tout le monde cherche à faire partie d’une minorité, religieuse, régionale, sexuelle, pour avoir sa part de droits de l’Homme.


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • NEMO Kent 30 mars 08:57

    « En faisant des Droits de l’Homme, une protection exclusive des minorités visibles, on renforce le communautarisme et les revendications identitaires. » 


    Les utilisateurs de la terminologie « minorités visibles » l’emploient soit pour soutenir soit pour dénoncer les mesures destinées à des actions politiques de type « discrimination positive ».

    Ce concept venu du Canada est une façon officieuse de désigner les citoyens qui auraient des caractéristiques physiques - arbitraires car non spécifiées - distinctives de celles, jugées significatives, des européens représentant la « norme ».

    L’effet pervers, c’est que l’emploi d’un tel vocabulaire induit une autre forme de discrimination. a contrario une discrimination envers les Européens. On ne peut pas dénoncer une politique en faisant siennes ses conceptions erronées.


    • cétacose2 30 mars 11:28

      .......de couleur.....et seulement .


      • alain_àààé 30 mars 14:14

        je vais regardé quand on lieu les élections pour laprésidence des droits de l homme.cest vrai que c est une vrai communauté qui tiennent les rénes.Ne pourrait ton avoir un pur francais.dont tes les siens ont participé a toutes les guerres depuis le 16e siecles ainsi que la famille bretonne de ma femme.


        • ZenZoe ZenZoe 30 mars 16:48

          Nos « élites » ont l’outrecuidance de penser que la constitution française s’applique à tout l’univers, et pas seulement aux Français. C’est la terre entière qui a droit à la protection de la France. Générosité mal placée ou vilain reste du colonialisme d’antan ?


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 mars 19:19
            @Auteur

            Totale diversion !!!

            Car l’idéologie « des pieds droits de l’homme » qui soutiennent les dictatures et les régimes minables depuis plus de deux siècles, je les ai dénoncés moi-même en 2003 en expliquant qu’il fallait les remplacer par la « DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS HUMAINS » qui confortent la véritable démocratie ! 

            VOTRE PHRASE : «  »Les Droits de l’Homme sont devenus une religion aux mains d’un clergé fanatique.«  »

            Elle est conforme à toutes les explications que j’avais données depuis 2003 à ce jour. En effet la chanson française des droits de l’homme est bien responsable de l’esclavage de masse qui dégrade les humains aujourd’hui ! 

            Lisez mon article qu’Agoravox a refusé de publier : J’ai notamment rappelé quelques notions fondamentales. 

            Je rappelle aussi mon article «  »Révolution, Contre-révolution«  » :
            La préface de JACQUES BOISLEVANT au petit livre de Louis Daménie* que je conseille à tout le monde.




            • Jonas 30 mars 22:59

              La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 est le pire crime contre l’Humanité qui ait été produit.
              Elle nie l’appartenance de l’homme à une patrie, une identité culturelle, religieuse et ethnique, il devient dès lors un « citoyen du monde » totalement interchangeable avec n’importe qui d’autre.

              Au nom du vivre-ensemble, du multiculturalisme, du métissage, les idéologues des « droits de l’homme » obligent les Français et les Européens à accepter une immigration de masse incontrôlée, avec sa religion intolérante et destructrice.


              • imago imago 1er avril 02:42

                vous voulez quoi ? un retour à la théocratie ?
                moi je dis non merci, ma mère (90 ans) ma raconté la charia de la secte catho au village.
                tu vas pas à l’église, t’est une putain...on a même cherché à l’acheter.et oui les ravis de la crèche,
                le croyant de base a un QI de moule.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès