• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Clip des jeunes de Strasbourg contre le « jihadisme » : hors-sujet et digne (...)

Clip des jeunes de Strasbourg contre le « jihadisme » : hors-sujet et digne de la RDA des années 1980 !

Ainsi le "conseil des jeunes de Strasbourg" vient de produire ce clip contre la radicalisation qui doit enrichir la vaste panoplie des actions visant à empêcher nos chères têtes blondes de sombrer dans le jihadisme :

Une large promotion entoure ce topo convenu, où des ados expriment leur joie de vivre en France, pays où "je peux manger au Mc Do si je veux", respecter les valeurs de la république, le plaisir de consommer et d'affirmer son égocentrisme...

Pathétique et manipulé, digne d'un spot de la RDA au bon vieux temps du communisme, ce ridicule opus n'aidera pas à combattre quoi que ce soit. Ce ne sont pas les "jeunes" qui ont écrit le bidule, mais leurs "accompagnateurs", éducateurs, profs et intervenants divers. Comme dans tous les projets péri-scolaires, les jeunes participent mais ne sont pas à la baguette. On ignore d'ailleurs qui oriente nos mini-militants ? Des gens de la très conformiste CLEMI (centre d'éducation aux médias) qui publie des marées de pages webs pour inciter les lycéens à écouter les "vrais" journalistes, et qui dénonce les "manipulateurs", tel que le site égalité et réconcilation ? 

Certes, c'est très sympa d'affirmer sa joie de vivre quand on a quinze ans. Nos têtes blondes le hurlent haut et fort. Blondes, car la diversité est peu représentée dans le film, à part une gamine malgache ou sri-lankaise qui débute la partie. Dommage, quand on sait que la plupart des candidats au Jihad viennent des quartiers communautaires laissés à l'abandon pour nos pouvoirs publics. Il n'est pas évident que les jeunes qui fréquentent les mosquées clandestines se reconnaissent dans les diatribes de Brian, Jean-Christophe et Laureline qui affirment pourtant haut et fort qu'on est tous français et qu'il faut s'aimer les uns les autres. 

Plus ennuyeux, les vrais causes du radicalisme sont absentes du scénario, pas un mot sur le salafisme, le communautarisme, l'appel à la violence de certains imams. D'ailleurs, on attend toujours une action marquante de l'UOIF, un clip d'envergure par exemple, qui affirmerait la joie de vivre en France pour nos concitoyens musulmans, au pays de la sécurité sociale qui les a généreusement accueillis, logés, soignés et nourris.

Il y a de plus un détail très pervers dans le clip, la condamnation sans appel de toute critique, réflexion et contestation du système. Tu n'aimes pas nos politiciens corrompus ? Les injustices ? Tu veux changer le monde ? Alors tu risques de basculer vers le jihadisme ! Ouille ! C'est ainsi qu'intervient la patte des adultes qui ont orienté ce petit chef d'oeuvre de publicité mensongère. Car si on suit ce raisonnement, militer contre la politique du gouvernement, suivre les insoumis ou le FN, c'est déjà une étape vers la radicalisation...

En clair, sois un bon petit consommateur de Big Mac, regarde les émissions TV débiles avec tes parents, consomme de la pub sur le web et surtout, tais-toi. Pour l'intelligence, le courage et le don de soi au service d'une noble cause, on repassera...

Bref, ce clip est un ratage complet, typique de l'hypocrisie de ceux qui refusent de voir les vrais problèmes en face et pratiquent l'enfumage, en manipulant la jeunesse de surcroit. Les jeunes fichés "S" et ceux tentés de le devenir ne se sentiront pas concernés par le contenu et des acteurs dont certains craignent d'abord les attentats avant de chercher à expliquer (les filles du film, surtout). Avoir mêlé notre pays à des conflits étrangers, organisé le communautarisme, marginalisé la majeure partie de notre jeunesse et rendu ses conditions de vie difficiles (travail, logement), laisser faire les trafics dans les cités, le tout sur fond de corruption généralisée des princes qui nous gouvernent, voilà les vraies causes du "radicalisme". Après, il faut savoir de quoi on parle ; si le seul fait de contester fait de vous des "radicaux", alors les frontistes, communistes, anars, insoumis et autres sont dans le même panier que les terroristes. Pitoyable...

Concluons en proposant à nos apprentis propagandistes et à leurs mentors ce clip réalisé par des maitres il y a plus de trente ans. L'amateurisme a ses limites, visionnons les vrais pros !

Ps : en parcourant Google image avec "jeunes de Strasbourg" en mots-clés, nous tombons sur cette charmante photo du rappeur Abdelos, issu d'un quartier sensible du coin... Espérons que nos amis seront touchés par le message humaniste du clip gouvernemental. Comment ? Vous avez des doutes ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.12/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 2017 11:24

    Il y a de plus un détail très pervers dans le clip, la condamnation sans appel de toute critique, réflexion et contestation du système. Tu n’aimes pas nos politiciens corrompus ? Les injustices ? Tu veux changer le monde ? Alors tu risques de basculer vers le jihadisme ! Ouille !

    On retrouve le message gouvernemental lors de « Charlie ». C’est de bonne guerre, on récupère tout ce que l’on peut pour se donner un semblant de légitimité.


    • Pere Plexe Pere Plexe 30 août 2017 15:39

      @Olivier Perriet 
      ...on a pas vu le même clip ?

      Celui que j’ai vu rappelle les valeurs fondamentales qui font la France
      Et aussi il en dénonce certains travers.
      Celui que j’ai regardé parle de devenir acteur du changement de la France

      Rien qui serait de nature à favoriser le renoncement à la critique, à l’analyse, à l’intelligence.
      Mais au contraire il combat la passivité la paresse et l’acceptation fataliste.

      Je doute que cela suffise à éviter que certaines cervelles fragiles se radicalisent.
      Mais je ne vois vraiment pas en quoi cette initiative serait condamnable... 

       

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 août 2017 18:35

      @Pere Plexe

      Oui, bon bon, bon, je me suis basé un peu trop sur Fabien M Bonaparte, qui fait des critiques de films 1 mois avant leur sortie.

      Comme souvent ça peut être ambigu et chacun va y voir ce qu’il veut y voir.

      Le clip est en 3 parties, les 1ere est franchement cul-cul, la 2e il se radicalise, et la 3e c’est une sortie par le haut en s’engageant.

      Toit dépend si on prend la 1ere partie au 1er degré comme un éloge de la société de consommation. Mais ça peut aussi être de l’ironie plutôt bienvenue. Fabien la prend au 1er degré mais pas sûr que ça soit bien compris.

      Tout dépend aussi pour la 2e partie qui semble dire que toute contestation est un signe potentiel de radicalisme ; (entre parenthèse le clip ne parle pas une seconde du jihadisme, ça pourrait s’appliquer à bien d’autres choses). Là encore, Fabien le prend au 1er degré. Au fond c’est suffisamment ambigu quand même pour me rappeler « l’Union nationale » décrétée après Charlie : l’union contre le terrorisme, ou l’union derrière mon gouvernement ?

      La 3e partie est une invitation à s’engager pour faire bouger les choses si on n’en est pas content : franchement, je ne vois rien à y redire.

      Sachant qu’un clip comme ça, ça se prend dans son ensemble, pas en saucissonnant. Ah Ah Ah, sacré Fabien. Vous croyez qu’il a regardé ce qu’il a publié ? Peut-être qu’il écrit les yeux fermés ?


    • foufouille foufouille 30 août 2017 11:49

      ce sont des futurs ploutocrates et certainement fils de bourgeois.
      le clip débile est assez normal.


      • Crab2 30 août 2017 11:54

        Estimer le voile ainsi qu’une liberté est-un crime contre la conscience - le voile n’est pas une liberté - Les voiles, burkas et burkinis sont les pires signes d’infériorisation de la femme et d’idéologisation du corps de la femme - ce n’est pas au nom de la laïcité, mais au nom des ’’ droits de la femme et de la citoyenne ’’ qu’ils doivent-être interdit dans l’entier espace public - autoriser le port des voiles permet aux radicaux de s’installer ou de banaliser l’inégalité entre femmes et entre femmes et hommes - CRAB

        L’Université d’Alazhar a enfin statué : Le voile n’est pas une obligation islamique – suites  :

        http://cnpnews.net/2017/07/02/luniversite-dalazhar-a-statue-enfin-le-voile-nest-pas-une-obligation-islamique/


        • Pascal L 30 août 2017 19:27

          @Crab2
          Cette fameuse thèse n’existe pas en fait. Il s’agit d’un faux qui a été largement démenti par l’Université en question.

          La prescription du voile n’existe pas dans le Coran ou alors il faut tirer bien fort sur les cheveux. Il existe plusieurs versets qui parle de couvrir la femme ou de voile, mais jamais ensemble.
          Dans le Coran, la femme musulmane doit se couvrir « les fentes », c’est-à-dire les seins, le bas du ventre et le bas du dos et ceci principalement pour distinguer la femme libre de l’esclave qui peut bien être nue. Il existe une prescription de se couvrir pour aller aux toilettes la nuit dans le désert afin de ne pas se faire suivre par les pervers et enfin, les femmes du prophètes doivent être séparées des hommes par un voile qui semble plutôt être une séparation dans la tente.

          La notion de salut dans l’Islam ne permet pas de savoir si on y a droit ou pas selon les points positifs et négatifs accumulés dans la vie. Cela pousse les exégètes a faire de la surenchère sur les rites à accomplir et les règles à respecter afin d’accumuler un maximum de points. Donc si le Coran ne parle pas d’un sujet, on va puiser dans la Sirâh (l’histoire du prophète) ou les Hadîths (les paroles du prophète) pour retrouver des paroles forcément inspirées par Dieu. Le problème est que ces paroles sont beaucoup plus nombreuses que ce qu’il a pu prononcer durant toute sa vie de prédication. Une bonne partie, voire la totalité ont été inventées pour les besoins du service. Il ne faut pas oublier que Muḥammad n’a fait l’objet d’aucune citation dans les 50 années qui ont suivi sa mort et qu’il ne reste forcément pas grand chose de ses paroles. La Sirâ a été écrite 200 ans après sa mort et les Hadîths 300 ans. 
          La plupart des Musulmans disent qu’ils n’ont qu’un livre, le Coran, mais les femmes portent le voile - Cherchez la contradiction. En fait, il n’ont jamais lu le Coran dans une langue qu’ils comprennent, ce qui fait que leur foi est basé sur une tradition juridique orale, le Fiqh. Il devient difficile dans ces conditions de justifier le port du voile ou d’autres dogmes absent du Coran comme la lapidation.

          Le voile est de moins en moins un symbole d’infériorité de la femme, mais plutôt un symbole de la supériorité de l’Islam. Il est porté aujourd’hui comme un étendard. Quand j’interroge une femme voilée sur sa foi, elle n’hésite pas à me répondre pour me démontrer cette supériorité.

        • Crab2 30 août 2017 11:54

          Allah est-un dieu raciste et sexiste, il tient l’homme supérieur à la femme – CRAB


          La politique et le mode de « penser » de confort

          https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/allah-est-un-dieu-raciste.html


          • covadonga*722 covadonga*722 30 août 2017 13:42

            il n’y a qu’une seule façon de dé radicaliser c’est le 9mm ! 


            • foufouille foufouille 30 août 2017 13:53

              @covadonga*722
              avec en face des kalach en 7.62 ou 5.56 ?
               smiley


            • Doume65 30 août 2017 18:40

              « au pays de la sécurité sociale qui les [les musulmans] a généreusement accueillis, logés, soignés et nourris. »

              ... et fait bosser aussi, sur nos routes, dans les chantiers, nos usines, l’agriculture ; et envoyés en première ligne à la guerre. de nos jours, on les accueille généreusement en tant que ASH ou agent de propreté.


              • OMAR 30 août 2017 19:22

                Omar9

                @L’auteur :« ... des actions visant à empêcher nos chères têtes blondes de sombrer dans le jihadisme : ».
                .

                Tiens !!! les têtes basanées, elles, sont donc autorisées à sombrer dans le djihadisme de merde ?


                • Signal d'alarme Philippe Dobrovolski-Kotchak 2 septembre 2017 13:32

                  @OMAR

                  « Tête blonde »= mineurs en argot populaire !

                • Jonas 30 août 2017 20:50
                  Vous voulez réellement connaître la vérité sur l’Islam ?
                  Alors regardez et écoutez les prédicateurs et imams dans les plus grandes mosquées de France endoctriner des centaines de milliers de musulmans au fondamentalisme islamique misogyne, antioccidental, antichrétien et antisémite :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès