• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment l’Amérique de Trump veut en finir avec l’Union (...)

Comment l’Amérique de Trump veut en finir avec l’Union européenne

Dès lors, les versions intégratives successives de l’ex CEE, qui entre temps est rebaptisée « Union européenne », non seulement n’ont plus de raison d’être pour les Etats-Unis mais sont devenues ô combien gênantes et contreproductives pour les intérêts d’une Amérique arrogante, possessive, parano et dominatrice.

Franchement, et je le pense, pour Big Brother la Communauté économique européenne (CEE) qu’ils ont créée au lendemain de la seconde guerre mondiale avec le plan Marshall (5 juin 1947) pour contrer et endiguer l’avancée communiste n’est plus nécessaire puisque le bloc soviétique a commencé s’effriter avec la chute du Mur de Berlin dès le soit du 9 novembre 1989. Dès lors, les versions intégratives successives de l’ex CEE, qui entre temps est rebaptisée « Union européenne », non seulement n’ont plus de raison d’être pour les Etats-Unis mais sont devenues ô combien gênantes et contreproductives pour les intérêts d’une Amérique arrogante, possessive, parano et dominatrice. Ainsi donc l’ « Europe unie » post 1ère guerre du Golfe (du 2 août 1990 au 28 février 1991) ; en l’occurrence la version Maastricht (7 février 1992) et celle de Lisbonne (13 décembre 2007) sont-elles vues par le pays de l’Oncle Sam comme une réincarnation du Bloc soviétique dans le corps de l’Europe de l’ouest. Dans ce sens que les Etats-Unis qui se sont donné tant de mal pour en découdre avec l’obstacle idéologique que fut l’URSS se sont retrouvé subitement face à une autre contrariété sur le plan économique, non moins agaçante que la première. Pire : cette entité est d’autant plus agaçante qu’elle affiche des ambitions pour une intégration politique et une défense commune ! Pire qu’un pied du nez pour Big Brother. Pour mémoire « en 2003, alors que les États-Unis préparaient le renversement de Saddam Hussein en Irak, le Secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, suscite une très forte polémique , en évoquant une "vieille Europe" dont la France et l'Allemagne seraient les piliers. Par antiphrase, les médias ont alors parlé de "nouvelle Europe" pour désigner les autres pays, en particulier les "Dix" tout juste entrés dans l'Union européenne (UE) dans le cadre du cinquième élargissement. ». Décodage : Washington voudrait bien d’une Europe unie mais à condition qu’elle soit à soumise, mais pas d’une Europe qui lui fait des tacles. Allusion faite à la France et l’Allemagne qui non seulement n’ont pas gobé cette fake news à dormir debout que sont les armes de destruction massive que cachait Saddam Hussein et qui ont servi de prétexte à l’administration de Bush Junior pour envahir l’Irak mais se sont opposé à cette invasion. D’où le fait que la nouvelle Europe, la bonne, est celle des « Dix » qui ont rejoint l’espace de l’UE dès 2004, notamment la Pologne et la Hongrie.

Question à 1 €Q

Seulement l’américanophilie de ces « Dix » ne suffit pas à faire de l’UE un allié docile des Etats-Unis, ne serait-ce que parce que le binôme récalcitrant France-Allemagne est le moteur principal de l’Europe de l’Ouest. Indocilité qui froisse de plus en plus l’Amérique surtout de Donald Trump qui ne supporte pas que les Européens affichent leurs désaccords avec Washington sur d’autres sujets sensibles tels que le nucléaire iranien, le statut de Jérusalem ou la politique migratoire de Trump. Lequel Trump contrairement à ses prédécesseurs, a décidé de franchir le rubicond en déclarant la guerre ouverte à l’UE sous un angle commercial, sachant qu’autrement il n’aurait pas été suivi par le noyau dur de ses électeurs pour qui l’Europe demeure bon an mal an une sœur ainée qu’il faut ménager même si avec le Brexit cette Europe s’est un peu éloignée du Big Brother. A partir de là, la stratégie de neutralisation de l’UE par l’administration de Trump paraît plus claire et se décline en trois axes d’attaque (hors affaiblissement de la Chine grand partenaire de l’Europe). Terrific ! Un : taxation de l’acier et aluminium européens. Deux : diabolisation de l’Iran en imposant un embargo sur ses exportations de pétrole afin de faire remonter les cours mondiaux du brut grâce à la pénurie. Sachant que le dollar chute pendant que le baril de pétrole monte, l’effet recherché est un dollar faible pour booster les exportations américaines, l’un des défis majeurs que s’est lancé Trump lors de sa campagne électorale (America First). D’ailleurs l’administration Trump ne s’en cache pas. « Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a crûment laissé tomber mercredi (24 janvier 2018) qu'un "dollar plus faible" était "bon" pour le pays puisqu'il favorise "le commerce et les opportunités" ». Enfin trois : En soufflant le chaud sur le grand différend migratoire qui constitue le talon d’Achille du moment de l’UE de Lisbonne et qui risque de la faire voler en éclats au grand bonheur du méchant Big Brother. « Les Etats-Unis ne deviendront pas un camp pour migrants et ne deviendront pas un centre de rétention pour réfugiés », a martelé le président Trump à 10 jours du sommet européen migratoire les 28 et 29 juin derniers à Bruxelles qui s’est soldé sur un échec à cause justement de la politique de la chaise vide prônée par nouveaux pays de l’ex bloc de l’Est : La Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie. Le quartet de Visegrad a donc été bien échaudé en recevant 5/5 le message de son parrain Don Trump. Le ver est dans le fruit. Brexit d’un côté, Visegrad d’un autre et au centre taxation des exportations et diabolisation de l’Iran. Pour combien de temps va encore tenir l’Union européenne ? Question à 1 €Q.

http://chankou.over-blog.com/2018/07/comment-l-amerique-de-trump-veut-en-finir-avec-l-union-europeenne.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 6 juillet 2018 10:48
    « Washington voudrait bien d’une Europe unie mais à condition qu’elle soit à soumise »

    Mais elle est soumise ! Aucun doute là dessus. Elle s’éloigne de son partenaire naturel, la Russie, sur injonction US, jouant ainsi contres ses intérêts et pour ceux des américains. Elle suit et même participe à la politique désastreuse des USA au moyen orient, elle obéit au doigt et à l’œil aux « condamnation » de la justice américaine qui prétend étendre son droit sur le monde entier. Et j’en passe !
    En résumé, votre article est complètement aveugle sur la réalité de l’U.E

    • hunter hunter 6 juillet 2018 13:52

      @Laulau


      La phrase-clé de l’article est quelques lignes avant la fin, « les USA ne deviendront pas un camp de réfugiés, ....... »

      Effectivement, c’est le rôle réservé à l’Europe !

      Administrée depuis sa création par les USA, imaginée par eux, composée de « dirigeants » totalement soumis et obéissants, l’Europe va devenir le Camp des Saints !

      Un camp dont les USA reprendront le contrôle plus tard, par une occupation directe, une fois que ce sera devenu un tiers-monde islamisé, c’est à dire ou plus rien ne marche, tout est dégueulasse, pourri, pas entretenu ( Le Paris hidalguesque est à l’avant-garde.....il suffit ensuite de voyager dans une grande métropole crasseuse musulmane).

      D’ici là, les USA posséderont une technologie impeccable, des machines tueuses robotisées, qui viendront dézinguer les allogènes qui auront pourri le continent !

      Et ça sera tout bénef’ pour les USA !

      Ce n’est qu’avec un peu de retard, ce qu’ils voulaient faire après WWII, où tout était prévu pour l’administration de la France, monnaie, forces d’occupation, équipes dirigeantes.....

      Là ça sera un meilleur coup, car en même temps, ils récupéreront la Germanie, le califat de Suède, bref tout le continent !

      Adishatz

      H/


    • Spartacus Spartacus 6 juillet 2018 11:40

      L’Europe va mourir, non pas à cause des USA ou de Trump ou de n’importe quel facteur extérieur.


      Elle va mourir du socialisme, ou de son métastase, la social-démocratie.

      L’europe est en train de recréer une soviétisation de la société, ou une nomenklatura décide le sort des gens, mais s’exonère pour elle.
      Elle n’est plus libérale. Elle est décalée de la société..
      Ce n’est plus qu’une bureaucratie totalement décalée des peuples.

      Elle expose que les migrants n’ont aucune influence, mais les gens voient les banlieues qui vivent à la bédouine.
      Elle dénie le remplacement, mais les gens voient les BAC +7 quitter la France et les miséreux du monde les remplacer.
      Elle expose que les normes, c’est pour leur bien, mais les gens voient bien qu’appliquées dans le réel, elles sont contradictoires.
      Elle ne défend plus le marché libre mais le marché protégé. Les gens comprennent que le copinage a remplacé la vraie concurrence.


      • hunter hunter 6 juillet 2018 13:43
        @Spartacus
        Eh beh, si on m’avait dit un jour que je vous mettrai trois étoiles.....

        C’est fait, car vous avez parfaitement raison sur ce coup là.

        Adishatz

        H/

      • MagicBuster 6 juillet 2018 11:45


        C’est la guerre au Maroc  ?
        Pourquoi y a t-il autant réfugiés (de guerre) qui arrivent chez nous  ?

        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/28/97001-20180628FILWWW00261-le-maroc-rejette-le-concept-de-centre-d-accueil-pour-migrants.php

        Vous avez certainement les meilleurs info sur le Maroc.
        Pourquoi n’en parlez vous pas ?


        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 6 juillet 2018 15:18

          @MagicBuster
          Parce que le Maroc est un prolongement par continuité de l’Europe : destins liés


        • MagicBuster 6 juillet 2018 17:52

          @Abdelkarim Chankou

          L’Europe est une farce pour les européens et un el dorado les africains ?

          Rien ne nous lie.


        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juillet 2018 00:48

          @MagicBuster
           C’est vous qui le dîtes


        • Jean Roque Jean Roque 6 juillet 2018 12:19

           
           
          Le reçu de la petite mafia négrière islamiste de Libye veau plus que le papier d’identité uropéen
           
          Mafias, Erdogan, Trump...
           
          BOTTER LE CUL DE LA GROSSE BAUDRUCHE SOUMISE ENFLÉE AUX DROITDELHOMMISME EST SPORT INTERNATIONAL
           
           
          « De Gaulle tout seul avait plus de poids géopolitique que l’enflure baudruche soumise UE » Géopoliticien anonyme


          • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 2018 14:09

            l’Europe le sait qu’elle est en voie d’éclatement mais elle continue comme si de rien ne se passait , elle est comme les vieux couples qui restent ensemble parce qu’ils ne peuvent faire autrement ....


            • charly10 6 juillet 2018 15:37

              Je pense que le temps est venu de mettre un coup à la toute-puissance du dollar. Un accord doit être possible entre l’Europe, la Chine, la Russie pour donner à une autre monnaie, l’euro par exemple, une valeur d’échange internationale qui permette de se passer du dollar et de se prérogatives judicaires imposées au monde. Faute de quoi, tant que le Trump sera aux manettes des US, nous risquons très gros.


              • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juillet 2018 00:52

                @charly10
                ça n’a rien à voir avec la personne de Trump, les USA ont en eu marre de l’Europe depuis la foin du communisme soviétique et Trump n’a fait que sortir les dossiers du frigo


              • Cadoudal Cadoudal 7 juillet 2018 02:02

                @Abdelkarim Chankou

                On va donc finir par croire que Trump est en train de nous faire un sans-faute et qu’à défaut d’un Prix Nobel de la Paix qui fait assez commun et qui est en général décerné à des individus douteux et à des organisations de type mafieux, on ferait bien d’inventer pour lui, qui est l’homme des tours, quelque chose d’assez chic, comme le Prix Nobel 9/11. Le véritable déconstructeur des tours de la globalisation, c’est bien lui.

                Bonne chance à la Narco Monarchie Marocaine et a ses colonies...

              • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juillet 2018 15:08

                @Cadoudal
                Merci d’avoir joint un lien et heureusement l’article auquel il renvoie est date du 6/7 comme le mien si non vous auriez été capable de m’accuser de l’avoir plagié. Pour la narco monarchie marocaine, n’oubliez pas que les français et les espagnols étaient les maîtres au Maroc entre le début des années 1910 jusqu’en 1956 et par conséquent ils auraient pur détruire les cultures que vous évoquez mais ils ne l’ont pas fait. Mieux : les plus grands trafiquants du cannabis marocains sont des Européens.


              • Cadoudal Cadoudal 7 juillet 2018 15:33

                @Abdelkarim Chankou

                « les plus grands trafiquants du cannabis marocains sont des Européens. »

                Je connaissais l’humour Algérien de notre vieux colon Omar, mais l’humour Marocain c’est pas mal non plus...

              • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 8 juillet 2018 16:00

                @Cadoudal
                « Que l’euro dérange les Américains et les Anglais, c’est certain, que des Français européens leur emboîte le pas dénote chez eux une certaine confusion mentale. »
                http://www.atlantico.fr/decryptage/crise-zone-euro-raisons-echec-selon-milliardaire-americain-george-soros-332838.html


              •  C BARRATIER C BARRATIER 6 juillet 2018 19:17

                Avec ses outrances TRUMP va pousser l’Europe vers la Russie et la Chine, déjà la désobéissance aux USA sur l’IRAN

                La mondialisation par la loi du marché fut américaine, la Chine ou la Russie ne sont pas tombées dedans

                Voir en table des news

                Libéralisme : Friedman, pensée unique http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=99

                L’immigration parait pouvoir etre stoppée, l’Europe ferme ses passoires. Là TUMP avait raison


                • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 12 juillet 2018 05:13

                  @C BARRATIER
                  Après s’être accaparé le pognon des pétromonarchies,Trump commence par saper les deux piliers de l’UE que sont l’OTAN et la Chine. Méthodique et « terrific » comme disent les British...


                • Sandocan 6 juillet 2018 21:11
                  on est de loin le continent plus liberal qu’existe , pour info la droite liberale controle le parlement europeen dépuit que l’europe existe avec reussité qu’on connait tous.

                  l’europe et EEUU vendent la même chose haut tecnologie le principale rival de Trump s’est l’europe pas la Chine qui est incapable des faire des bons avions ou voitures même les russes sont plus avancés que les Chinois, puisque les Chinois doivent leur acheter les moteurs de leurs avions combat que sont incapables de faire, va de même pour aller dans l’space tout acheté aux russes faute de tecnologie propre

                  • zygzornifle zygzornifle 7 juillet 2018 09:03

                    Trump n’a qu’a patienter un peu l’Europe se saborde d’elle meme .....


                    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 juillet 2018 01:49

                      @zygzornifle
                      *OTAN : Si l’UE a cédé à Trump c’est parce que le pacte de stabilité et de croissance c’est du pipi de chat
                      L’OTAN perd le Nord
                      *Trump attaque la Chine et l’OTAN, les 2 piliers de l’Europe


                    • Cadoudal Cadoudal 14 juillet 2018 02:50

                      @Abdelkarim Chankou

                      Lui, “il s’en fout”. Il pousse les autres dans l’ultime retranchement de leur hypocrisie, refusant de jouer le jeu que jouèrent tous ses prédécesseurs, les POTUS d’avant lui, en feignent de croire qu’il s’agit d’une véritable alliance, entre partenaires égaux. Il dit donc aux esclaves consentants : puisque vous prétendez être des “partenaires égaux”, faites en sorte d’égaliser vos dépenses aux nôtres, et vos exportations aux nôtres.

                    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 14 juillet 2018 15:58

                      @Cadoudal
                      Logique. Il a aussi demandé le même effort aux pétromonarchies contre la protection des USA. Mais malheureusement pas à tous les pays riches. Exemple : Israël. ça pour le côté cour, côté jardin secret : Trump ce faisant ne cherche pas ni à moderniser l’OTAN en la rendant forte ni à en répartir le budget équitablement sur les pays membres. la vraie raison qui anime Trump, je l’ai dit dans mon billet, retourner au monde d’avant 1956, en détruisant toutes les alliances sui font de l’ombre à la puissante America : UE, Otan, partenariat transpacifique (TPP)...


                    • Matlemat Matlemat 7 juillet 2018 09:09

                      L’Europe est soumise mais ca commence à grogner, le gazoduc North Stream II semble bien avancer, même la Suede pourtant assez russophone a donné son accord, difficile de refuser un revenu sans effort. Ca a protesté aussi pour les sanctions contre l’Iran. Les États Unis se réservent la possibilité de dissoudre l’Europe si ca ne les arrangent plus, la priorité est donnée a la Pologne et a l’Ukraine pour que les nouvelles routes de la soie ne débouchent en aucun cas directement en Europe.


                      • Matlemat Matlemat 7 juillet 2018 09:10

                        @Matlemat

                        Lire russophobe et non russophone.


                      • DantonQ Jean nemare 7 juillet 2018 15:29

                        Ce n’est pas Trump qui aura la peau de l’U.E, c’est le monde entier qui aura la peau des USA ! 

                        Les nations se rebellent contre les sanctions économiques décidées par le Pinocchio de New-York, et les contre-sanctions des autres pays vont faire couler à pic l’économie U.S... aux chiottes, USA ! On tire la chasse, et on n’en parle plus ! 

                        • Cadoudal Cadoudal 7 juillet 2018 15:45

                          @Jean nemare

                           Et patatras.


                          Certaines fuites évoquent même l’impensable : un éventuel retrait des forces américaines d’Allemagne.

                          En effet, le week-end dernier, le Washington Post a évoqué le départ du contingent de 35.000 hommes actuellement stationné en Allemagne, ou sa projection en Pologne. Quoi qu’il en soit l’idée était complètement inconcevable il y a encore quelques mois, selon Vzgliad.

                          http://www.dedefensa.org/article/trump-a-decide-de-detruire-lue

                          La fin de l’OTAN, les GIs en Pologne, bientôt l’armée Turque en Allemagne ?

                          On vit une époque intéressante...


                        • Matlemat Matlemat 7 juillet 2018 21:05

                          @Cadoudal
                           La fin de l’UE peut être , la fin de l’OTAN certainement pas, les USA se recentrent simplement sur la Pologne et l’Ukraine, les Français et les Allemands ne sont pas assez russophobes à leurs yeux.


                        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 9 juillet 2018 15:54

                          @Matlemat
                          S’il y a un peuple pas assez russophobe en Europe c’est bien les British ais cette affaire du Novitchok a mis de l’eau gaz et servi d’écran de fumée


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès