• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment lire le Coran d’une façon intelligente ? L’année de (...)

Comment lire le Coran d’une façon intelligente ? L’année de l’éléphant

L'islam s'inscrit dans la suite du judaïsme et du christianisme et le Coran dans le prolongement de la Thora et des évangiles ; c'est un fait connu, encore faut-il le dire. Ces trois livres racontent l'histoire d'un courant juif, chrétien puis musulman. Ces trois courants trouvent leur inspiration dans le ciel. Dans la rédaction de leurs ouvrages, il existe une constante : le recours à l'allégorie.

Il s'ensuit deux types de lecture, l'un à la portée de ceux que le prophète Daniel qualifie d'intelligents et ceux qui n'ont pas la chance de l'être mais qui peuvent néanmoins accéder au merveilleux du texte par une simple lecture littérale... au risque toutefois de la superstition.

SOURATE 105 AL-FĪL (L’ELEPHANT) 
Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 
1. N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l’Eléphant ? 
 2. N’a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine ? 
 3. et envoyé sur eux des oiseaux par volées 
 4. qui leur lançaient des pierres d’argile ? 
5. Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée.

Comment comprendre ?

 Il s'agit d'abord de retrouver le fait historique réel ou probable en faisant appel aux textes qui nous sont parvenus et à la raison. Il s'agit ensuite de se reférer au récit qui a été fait de l'événement, voire réécrit.

I. Le fait historique réel, probable ou possible.

Il ne fait pas de doute que le vice-roi du Yémen Abraha a mené une expédition contre les Arabes de la région de La Mecque. Une inscription relative à la campagne d'Abraha, vice-roi du Yémen, découverte à Murayghan, évoque en effet une défaite infligée par Abraha sur la tribu arabe du Nord Ma'add (les Arabes du désert) en 662 de l'ère sabéenne, c'est- à-dire vers l'an 552 de notre ère. De même, la mort d'Abraha est attestée en 553.

Ces dates ne sont pas anodines. En 553, le deuxième concile de Constantinople a réaffirmé les décisions prises à Nicée, un Jésus vrai homme, vrai Dieu. L'expédition d'Abraha s'inscrit dans une politique impériale de chistianisation nicéenne d'une Arabie encore majoritairement idolâtre.

L'inscription fait état d'une défaite arabe. En revanche, on peut penser que les Arabes ont présenté l'affaire comme une victoire. Comment ont-ils résisté ? Certainement pas par la force des armes, mais en empoisonnant les puits, c'est possible. Le harcèlement à l'aide de frondes a peut-être accompagné l'armée yéménite dans sa retraite.

II. Le récit de Tabari. https://histoireislamique.wordpress.com/2015/01/25/des-himyarites-lannee-de-lelephant-au-sassanides-au-yemen-par-al-tabari/ CHAPITRE XXXIX. HISTOIRE DE L’EXPÉDITION D’ABRABA CONTRE LA KA’BA.

Tabari est un historien chroniqueur exégète, musulman de tradition sunnite, qui a écrit ses principaux ouvrages à Bagdad, en arabe, sa principale oeuvre étant le chronique dite de Tabari. L'intérêt de cette chronique - vers l'an 900 - est la relative fiabilité de l'auteur qui semble avoir disposé de documents proches des événements qu'il relate.

Il précise que Mahomet naquit la même année où Abraha amena une armée pour détruire la Kaaba, soit en 550 comme je l'ai expliqué dans un précédent article. Cette armée "aurait été" accompagnée d'éléphants, notamment d'un éléphant dénommé Mah moud particulièrement impressionnant. Le motif de la guerre "aurait été" qu'un Mecquois était venu souiller l'église chrétienne qu'Abraha avait érigée au Yémen. Celui-ci avait donc décidé, en rétorsion, de détruire la Kaaba qui était remplie d'idoles polythéistes. Cette expédition est conforme, comme je l'ai dit, à la volonté de l'empereur Justinien d'étendre le pouvoir de son église nicéenne sur une Arabie encore majoritairement idolâtre.

Suit une histoire bien peu crédible où Abdou’l-Mottalib traite avec Abraha pour qu'il lui rende les deux cents chameaux qu'il lui aurait volés. Abdou’l-Mottalib préfère récupérer ses chameaux plutôt que de défendre La Mecque. Est-ce une rupture d'alliance, je ne sais pas ? Lorsque la soeur syrienne de Waraka avait promis 100 chameaux à Abdallah, fils d’Abd al-Muttalib, père de Mahomet, c'était une proposition d'alliance. Si Abdallah a préfèré garder son alliance avec la population de La Mecque, n'est-ce pas le signe qu'il n'a pas voulu se mettre sous la dépendance de la Syrie ? Et la soeur chrétienne de Syrie ne lui en a pas tenu rigueur... car elle n’avait aucun intérêt à se mettre en dehors du circuit commercial. Nous sommes en pleine allégorie où les femmes sont en réalité des populations et les hommes, des groupes agissant comme des conseils.

Abraha arriva à la porte de la Mecque. Le lendemain, il fit avancer l’éléphant Ma‘hmoud. On avertit Abraha qu’il n’y avait plus personne dans la ville.Il ordonna de faire entrer les éléphants qui devaient détruire la Ka‘ba, pour s’en retourner ensuite. On conduisit le grand éléphant dans l’enceinte sacrée ; arrivé là, l’éléphant s’arrêta et ne voulut plus avancer d’un seul pas. Malgré les coups qu’ils lui donnèrent, il n’avança pas son pied ; on le frappa sur la tête avec des bâtons de bois et de fer ; tout fut en vain. Les autres éléphants s’arrêtèrent également.

L'éléphant Mah moud ne serait-il pas tout simplement le symbole de l'armée éthiopienne d'Abraha ? Il est matériellement et animalement impossible que des éléphants aient pu faire une telle traversée dans une région aussi déhéritée alors qu'il leur fallait pour survivre des quantités d'eau et d'herbe relativement importantes. Son refus à détruire la Kaaba, ne serait-ce pas celui d'une troupe qui se rebelle pour ne pas exécuter un ordre sacrilège ? Par ailleurs, pourquoi laisser entendre qu'Abdou’l-Mottalib aurait pu défendre la Mecque alors que lors du dernier pèlerinage du Prophète, il n'existait même pas un fossé pour la protéger ? Peut-être n'était-ce encore qu'un village de tentes ?

Deuxième histoire encore moins crédible dans son sens littéral : des oiseaux ressemblant à des hirondelles projettent sur les soldats d'Abraha des pierres qui les brûlent et leur créent des éruptions jusqu'au pourrissement des chairs. Deuxième allégorie, ces pierres ne peuvent être que des balles de fronde ; ces démangeaisons et éruptions pourraient être la conséquence d'une intoxication causée, comme j'en ai fait l'hypothèse, par une eau de puits empoisonnée. En présentant les deux calamités comme une seule manifestation divine, cela ajoute à sa force. Nous sommes dans le style biblique ancien et plus récent de l'Apocalypse de Jean. Dans une autre version, il est dit des oiseaux qu'il s'agit de l'armée de Dieu ; qu'ils ne sont pas de la région ; il est dit des pierres qu'elles sont des boules d'argile.

Le miracle des pierres lancées par les oiseaux se trouve dans la Bible si l'on en croit d'autres versets du Coran.

Sourate 11, verset 82. Nous fîmes pleuvoir sur (la cité de Loth), par rafales, des cailloux brûlants d’argile.
sourate 15 verset 74. idem
sourate 105. en lançant contre eux des oiseaux par nuées. 
Enfin, en 591, Vahram VI menace d’envahir le pays des arméniens avec ses éléphants. Les arméniens répondent que leur Seigneur leur portera secours en envoyant une armée d’oiseaux qui lapidera les Perses (lettres, Arménie).

Ces pierres d’argile brûlantes que lancent les oiseaux sur les soldats d’Abraha ne peuvent être que des balles de fronde. Ce sont les mêmes que celles dont César parle dans ses Commentaires (DBG. V, 43, 1). Il écrit que les Nerviens, pour incendier les maisons au toit de chaume, lançaient avec leurs frondes des balles en fusion d’argile fondu (?). Orose précise qu’elles étaient brûlantes (6, 10).

Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d'une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez-vous pour le grand festin de Dieu, afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands....et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair (Apocalypse 19:11-21).

À bon entendeur, salam alikoum !

Emile Mourey, 15 janvier 2016 


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • slave1802 slave1802 15 janvier 2016 14:29
    Comment lire le Coran d’une façon intelligente ?

    Cette phrase cache un oxymore, sauras-tu le retrouver ?

    Coran, Bible ou Thora, je ne connais qu’un seule façon intelligente de les utiliser : S’en servir pour caler un meuble.

    Quoique vu une actualité récente ça pourrait aussi servir de gilet pare-machette à petit prix pour police municipale désargenté...


    • Abou Antoun Abou Antoun 15 janvier 2016 17:38

      @slave1802
      S’en servir pour caler un meuble.
      Encore est-ce là l’usage le plus noble qu’on puisse leur trouver.


    • Ouallonsnous ? 15 janvier 2016 19:39

      @slave1802

      J’ajoute à votre post que publier un article sur la manière de lire intelligemment un ouvrage religieux quel qu’il soit me laisse « sur le cul » !
      Dire que la modération a laissée passer une telle « bouse » (pardon à notre ami Mourey qui d’habitude a les pieds sur terre) est révélateur de son incompétence.
      N’y a t’il pas dans le monde d’autres sujets concrets intéressant toutes le personnes dotées d’un cerveau et du sens critique qui va avec ?


    • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2016 22:58

      @OMAR

      J’approuve

    • mmbbb 16 janvier 2016 11:53

      @OMAR et la liberte d’expression cela existe Le respect de la foi d’autrui vous voulez imposer votre religion ras le bol ce voir des femmes voilees dans ce pays il faut arreter de nous prendre pour des buzes . Vous foulez du pied la laicite et vous voulez nous donnez des lecons de tolérances Islam islamistes iman hallal mosquee Coran sourates tous ces mots ont envahis notre espace public ad nauseam L edile de a mairie de Paris leche les babouches au imans en invitant les imans a un repas hallal dans un lieu public a la fin du ramadan Lors du ramadan on nous fout la tete comme une citrouille avec cette fete religieuse Parle ton autant de careme du jour de l’avant de la preparation de la fete de Paques L’auteur est il atteint de cecite Pratiquez votre religion aussi respectueusement que les autres confessions et tout ira bien


    • Emile Mourey Emile Mourey 16 janvier 2016 12:46

      @mmbbb


      Omar a, lui aussi, droit à sa liberté d’expression. Sa réaction n’est pas en-dessous de la ceinture. On peut débattre sans être obligé de s’insulter ou d’insulter les croyances de son adversaire. En ce qui me concerne, pour que les choses soient claires, je rappelle mon commentaire du 8 janvier.

      Je ne suis ni pour ni contre les religions. Je ne sais pas. Je ne suis qu’un traducteur, parmi d’autres, qui essaie de comprendre un peu mieux ce que les textes anciens veulent dire. Si seulement, cela pouvait amener certains prêcheurs à plus de modestie, cela serait déjà pas mal. En revanche, ce dont je suis certain, c’est que nos hommes politiques et médias ne devraient pas apporter aux instances religieuses leur caution un peu trop voyante, comme ils le font actuellement. En fait, je ne sais pas. Ce que j’espère, c’est l’abandon des dogmes, une interprétation plus exacte de l’Histoire, voire plus allégorique, une évolution plus tournée vers l’Esprit et la spiritualisation. Bref, il s’agit d’accepter son histoire, de relativiser les croyances et de se retrouver, modestement, sur un chemin plus consensuel qui est à construire. Quant aux rites, rituel, coutumes, liturgie, clergé, prêtres, tout ce qui accompagne la vie des sociétés et de ses membres, je pense qu’il n’y a aucune raison pour que cela s’arrête et que ce serait même dommage.

    • Esprit Critique 15 janvier 2016 16:41

      Comment lire le Coran d’une façon intelligente ?

      J’ai du me tenir sans cesse entre les mains pour m’obliger a continuer a lire ce qui n’est qu’un tissus de conneries, d’affirmation qui n’ont ni queue ni tête , totalement irrationnel, et ou chaque phrase dit le contraire d’une autre.

      Comble du surréalisme , ce serait le seul livre a prendre en compte pour gérer l humanité a l’exclusion de tout autre !

      Ce ramassis n’est pas a lire mais a ignorer, en comparaison vous pouvez éditer Mein-Kampf a la bibliothèque rose.


      • ARMINIUS ARMINIUS 16 janvier 2016 09:53

        @Esprit Critique
        La question n°1 serait comment lire le Coran : Christoph Luxemberg a bossé la question et découvert que la version initiale avait été écrite en Syriaque-Araméen , langue véhiculaire écrite, l’Arabe de l’époque n’étant que vernaculaire. Vu sous cet angle le Coran devient beaucoup plus cohérent et presque compréhensible dans sa totalité...Dommage que les historiens et autres autoproclamés docteurs de tout-poil n’aient pas choisi comme base cette version, ça aurait évité beaucoup de querelles et massacres inutiles...


      •  C BARRATIER C BARRATIER 15 janvier 2016 16:45

        article amusant, les contes sont bien pour les enfants, celui là est enfantin.


        • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2016 19:57

          @C BARRATIER

          Comme vous dites, les contes sont bien pour les enfants ; ils formatent les esprits dès le plus jeune âge. Je ne doute pas que la bibliothèque de votre école propose à la lecture les bandes dessinées sur les héros de l’islam.

        • mmbbb 16 janvier 2016 12:08

          @Emile Mourey vous etes ages et vous vous pouvez avoir une certaine reflexion J’appartiens a une generation ou les hussards de la republique nous apprenaient doctement que la laicite etait la separation du regulier et du seculier . Par ailleurs l’ecole publique n’avait pas comme mission premiere l’enseignement de la religion qui etait reservee a la sphere privee Cet enseignement s’attachait a apprendre l’histoire de France dont la plupart des jeunes generations se fichent éperdument comma la conquete des gaulles chere a votre coeur Desormais sous l’impulsion des ministres de l’education et non sans une certaine fourberie l’apprentissage de l’histoire des religions est au programme dont une particulierement visible . Une histoire plus mondialiste en quelque sorte


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 janvier 2016 16:52
          Comment lire le Coran d’une façon intelligente ?
          D’un derrière distrait...
          Idem pour la Thora et la Bible.

          Et merde aux censeurs qui ont fait supprimer mon commentaire initial ! ! !



          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 janvier 2016 16:59

            La clef de voûte du judaïsme, du christianisme et de l’islam est la croyance en un « dieu » à l’existence improuvée qui aurait révélé la thora, la bible et le coran.

            L’existence improuvée de ce « dieu » implique que TOUT ce qui en découle n’est que spéculation, ratiocination et sodomie de diptères ! ! !Le IIIe millénaire sera agnostique ou ne sera pas !http://www.sincerites.org/article-le-iiie-millenaire-sera-agnostique-ou-ne-sera-pas-39212053.html

          • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2016 17:09

            @Jean-Pierre Llabrés

            Désolé ! C’est moi qui ai demandé sa suppression. Je ne suis pas contre la liberté d’expression mais comme je suis l’auteur de l’article et responsable de ce fil, je ne peux pas laissé croire que j’approuve votre commentaire. Comme vous insistez et les choses étant dites, je le laisse sauf si la modération en décide autrement. Bonne journée.

          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 janvier 2016 17:20

            @Emile Mourey

            Un peu d’humour ne saurait nuire à certains culs-serrés.

            Que vous n’approuviez pas mon commentaire initial est votre droit.
            Cependant, vous auriez pu respecter l’opinion des lecteurs qui l’approuvaient car, je persiste et signe :
            il n’existe aucune preuve qui rende absolument crédible et respectable aucune religion.
            Les athées et les agnostiques leur font la grâce de les laisser exister :
            cela ne doit absolument pas leur interdire de s’en moquer comme il leur sied...


          • Abou Antoun Abou Antoun 15 janvier 2016 17:42

            @Emile Mourey
            je ne peux pas laissé croire que j’approuve votre commentaire.
            Enfin, Émile, votre conception d’auteur consiste à ne laisser paraître que des commentaires approuvant votre point de vue. Savez-vous ce que c’est qu’un débat ?
            Sur ce coup vous êtes très décevant. J’en profite pour souligner mon approbation aux propos de Jean-pierre Llabrès.


          • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2016 18:03

            @Jean-Pierre Llabrés


            Cela m’amène plutôt à rire de moi. De mes 330 articles publiés, c’est un de ceux qui m’a demandé le plus de travail. J’avais l’impression d’y avoir expliqué rationnellement un important moment de l’histoire, comme tout historien est censé le faire, sans jugement moral excessif et sans passion partisane. J’ai même pensé qu’il pourrait intéresser les exégètes musulmans, même si cela allait leur poser de graves problèmes de réinterprétation. Faire naître Mahomet vingt ans plus tôt qu’on ne le dit, cela oblige à revoir toute une chronologie et ce n’est pas sans conséquences. Mais il est vrai qu’aujourd’hui, comme hier, le pouvoir politique préfère un statu quo qui les arrange. Je n’en dis pas plus. Bref, n’en parlons plus ; je retourne me coucher.
             

          • Le421... Refuznik !! Le421 15 janvier 2016 18:06

            @Jean-Pierre Llabrés
            France... 1/4 de croyants, 3/4 d’athées.
            Et le délit de blasphème est de plus en plus présent.
            Les croyants ne sont pas Charlie.
            De fait, ils sont pour la violence, contrairement à ce qu’on leur inculque.
            Et la censure est une violence.
            Je suis modérateur.
            Comment contrer ce que vous écrivez si je vous interdit de le faire ??

            Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je ferais tout pour que vous puissiez le faire.
            Ce n’est pas de moi.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 janvier 2016 18:29

            @Le421
            « Les croyants ne sont pas Charlie. »
            Je suis agnostique mais je suis pas « Charlie ». Je suis pour la liberté d’expression mais je n’ai jamais particulièrement apprécié l’humour de Charlie Hebdo.« 

             »Et la censure est une violence.
            Je suis modérateur.
            Comment contrer ce que vous écrivez si je vous interdit de le faire ??
            Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je ferais tout pour que vous puissiez le faire.
            « 
            Je vous serais très reconnaissant de vouloir bien dire cela à tous les »modérateurs« d’agoravox qui pratiquent la censure.
            Début de citation :

            De :redacteurs@agoravox.fr <redacteurs@agoravox.fr>à :Jean-Pierre.Llabres@laposte.net
            Date :23 novembre 2015 à 14:18Objet :Votre article : Projet d’Abolition de toute Fiscalité d’État et de Refondation du Capitalisme financées par l’Épargne

            Nous vous remercions d’avoir soumis votre article »Projet d’Abolition de toute Fiscalité d’État et de Refondation du Capitalisme financées par l’Épargne" sur AgoraVox. Toutefois, la majorité qualifiée pour qu’il soit publié n’a pas été atteinte.
            Nous en sommes désolés.
            Fin de citation.
            Cela n’est plus de la modération mais de la censure...

            Projet d’Abolition de toute Fiscalité d’État et de Refondation du Capitalisme financées par l’Épargne

            http://www.sincerites.org/2015/11/projet-d-abolition-de-toute-fiscalite-d-etat-et-de-refondation-du-capitalisme-financees-par-l-epargne.html

            Remerciements anticipés.


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 janvier 2016 18:38

            @Emile Mourey

            Sincèrement navré que mon commentaire fasse si peu de cas du texte qui vous a donné le plus de travail.
            Mon opposition n’est pas « historique » : elle n’est qu’une affaire de « croyance ».


          • Emile Mourey Emile Mourey 15 janvier 2016 19:07

            @ Abou Antoun


            Pas facile de vouloir faire oeuvre d’historien sur ces temps lointains de notre humanité. Je n’y peux rien si le langage diplomatique de l’époque était religieux.
            en 591, Vahram VI menace d’envahir le pays des arméniens avec ses éléphants. Les arméniens répondent que leur Seigneur leur portera secours en envoyant une armée d’oiseaux qui lapidera les Perses (lettres, Arménie).
            en langage de notre époque, cela donne ceci : Fabius répond qu’il portera secours au peuple syrien opprimé en envoyant des armes et des bombes volantes qui lapideront etc etc...


          • Emile Mourey Emile Mourey 17 janvier 2016 14:35

            @Jean-Pierre Llabrés et @ Victor


            Je suis désolé mais conformément à la politique éditoriale d’Agoravox, et bien que je sois favorable à la liberté d’expression, je me vois obligé de demander la suppression de vos posts blasphématoires passés et à venir. D’une part, je m’étonne que vous choisissiez mon article et non les vôtres. Je note, en passant, que dans son assez bon article du 28/2/2015 sur les musulmans, Victor soutient le philosophe musulman Abdenour Bidar et ne profère aucun propos blasphématoire sur le Coran.
            D’autre part, contrairement à vous et bien que je ne sois pas islamophobe, mes articles sur l’islam ont fait l’objet de nombreuses critiques de la part de musulmans, voire d’islamistes, le dernier commentaire violent ne remonte qu’au 9 décembre.
            Je m’étonne que vous ne compreniez pas qu’en jetant ainsi de l’huile sur le feu, vous faites la jeu de ceux que vous prétendez combattre. Victor écrit prudemment sous un pseudonyme. Ce n’est pas mon cas. J’écris à visage découvert et me met donc en danger, inutile d’en rajouter.

            Réfléchissez ! Il faut vraiment que vous soyez aveugles. Vous semblez ignorer que les islamistes s’inspirent de l’histoire de Mahomet. À La Mecque, Il demandait à ses disciples de supporter silencieusement les outrages... jusqu’au moment où, arrivé en force à Médine, il avait décrété que ce temps-là était terminé. 



          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 janvier 2016 10:30

            @Emile Mourey
            « Victor écrit prudemment sous un pseudonyme. Ce n’est pas mon cas. J’écris à visage découvert et me met donc en danger »

            Moi aussi.
            Votre auto-censure (des autres) est incompréhensible et injustifiable.

            Je serais blasphémateur si, étant musulman (juif ou chrétien), je disais des horreurs sur « ma » religion.
            Je ne saurais blasphémer sur des religions auxquelles je n’adhère pas.
            Les athées et les agnostiques leur font la grâce de les laisser exister (les religions) :
            cela ne doit absolument pas leur interdire de s’en moquer comme il leur sied...



          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 janvier 2016 10:39

            « les islamistes s’inspirent de l’histoire de Mahomet »

            Laissez-les me répondre !


            Je leur dis que la clef de voûte du judaïsme, du christianisme et de l’islam est la croyance en un « dieu » à l’existence improuvée qui aurait révélé la thora, la bible et le coran.

            L’existence improuvée de ce « dieu » implique que TOUT ce qui en découle (y compris les dires et délires de mahomet) n’est que spéculation, ratiocination et sodomie de diptères ! ! !



          • Antenor Antenor 15 janvier 2016 17:56

            Les athées et les croyants ont au moins un point commun : celui de refuser de replacer les écrits religieux dans leur contexte. Ces livres sont complètement dépassés aujourd’hui (encore que, pas totalement) mais ils ont fait leurs preuves en leur temps.

            Notre République manque cruellement de merveilleux.


            • Le421... Refuznik !! Le421 15 janvier 2016 18:02

              Si vous lisez un livre comme la Bible, le Coran ou autre joyeuseté de façon réellement intelligente, immanquablement, vous le revendrez sur E-Bay aussi sec !!!


              • Nyspelache Nyspelache 15 janvier 2016 19:31

                Comment lire le Coran d’une façon intelligente ? En commençant par lire la biographie de Mahomet, et en annotant en parallèle dans un Coran le contexte de sortie des versets. Ensuite à la lecture du Coran, on se rend compte de façon hallucinante que les « enseignements de Dieu » lui servent juste à justifier ses petits choix de la vie de tous les jours. Genre avec qui il va coucher, que les mécréants qui ne l’écoutent pas vont aller en enfer, etc... Contrairement aux Évangiles, aux enseignements du Bouddhisme, ou du Taoïsme qui sont valables universellement et sans remise en profondeur dans le contexte historique.


                • HELIOS HELIOS 15 janvier 2016 21:37

                  ... vous semblez tous oublier qu’il y a environ 1 milliard de gens qui se declarent musulmans !


                  Bon, soyons realistes, une grande majorité sont musulmans parce qu’il faut être quelque chose et que là où il sont, il n’y a pas d’autre alternative.

                  Eux sont donc prisonniers et s’ils lisent le coran, comme nous lisions la bible avant d’être enfant de coeur, il ne faut pas trop s’inquieter.

                  seulement, il y a ceux qui profitent. Nous avons aussi les même dans notre religion liberalo-financiere et ceux la sont tout aussi cruels les uns que les autres... et je n’oublie le clergé qui, s’il s’est actuellement assagi, n’en fut pas moins terrible.

                  L’ennuie, avec le coran - par rapport aux autres livres - c’est qu’il ne se contente pas d’apporter un support spirituel, mais qu’il exige que le temporel et le spirituel soient etroitement lié d’où son apparence de code civil. 

                  a ce titre, il va etre tres difficile de séparer les deux fonction de ce coran, le mieux serait d’effacer tout, mais cela semble impossible. L’autre option, c’est de faire un autre livre, une autre religion... on est sur la bonne voie avec le monde de la finance et le capitalisme débridé. il manque encore a rassembler tout ça, mettre des clochers aux salles de marché et faire porter des soutanes aux banquier. on y vient, on y vient !

                  • petit gibus 16 janvier 2016 10:35
                    @HELIOS
                    Voilà bien une réflexion que je partage
                    S’il y a 1 milliard d’individus qui se déclarent musulman
                    c’est qu’il y a 1 milliard d’individus qui sont nés musulman
                    idem pour les chrétiens
                    idem pour les juifs
                    idem pour les boudhistes

                    Un lait maternel peut il servir d’éternelle
                     nourriture sans provoquer de graves
                    voir mortels troubles chez un adulte ?

                    Quant à cette autre et nouvelle nourriture religieuse que tu soulignes,
                    il serait temps que le corps médical trouve enfin des médocs
                    pour enrayer les métastases que ce cancer provoque




                  • Abou Antoun Abou Antoun 16 janvier 2016 10:51

                    @HELIOS
                    parce qu’il faut être quelque chose
                    Ben, moi, comme beaucoup d’autres ici, je ne suis rien et je ne m’en porte pas plus mal.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 16 janvier 2016 10:54

                    @HELIOS
                    L’autre option, c’est de faire un autre livre, une autre religion...
                    Quand on voit l’évolution, on se dit que la nouvelle ne pourra être que pire. c’est un peu comme les présidents français.


                  • Emile Mourey Emile Mourey 19 janvier 2016 21:02

                    @HELIOS

                    L’article que vous venez de proposer est excellent. Il est actuellement à + 1

                  • blablablietblabla blablablietblabla 15 janvier 2016 22:15

                    http://numidia-liberum.blogspot.fr/2014/04/le-coran-t-il-ete-falsifie.html#more.

                    en ce qui concerne le coran lisez ceci un article intéressant , qui risque de donner des sueurs froides aux bon musulmans pieux !

                    • Jonas 17 janvier 2016 07:38

                      @Emile Mourey,

                      Vous persistez à vouloir accoler comme le font les arabo-musulmans le Coran à la Thora et aux Evangiles , je vous défie de mettre en regard des histoires d’Abraham, Noé , Jonas , Pharaons , Marie , David , Jésus etc dont parle le Coran et les récits de ces derniers dans la Thora et les Evangiles ? A moins que vous pensiez aussi que le sacrifice( ligature) d’Isaac correspond des siècles après a celui d’Ismaël ? Ou la Kaaba , a été édifiée par Abraham et Ismaël , alors que ce Temple fut en premier lieu celui du paganisme avant que le prophète de la religion inventée ne se l’attribut. Comme vous êtes un homme de bonne foi, essayez , de vous appuyer sur les faits historiques afin de connaître comment le sanctuaire fut islamisé. Comme la plaisanterie que tout homme est né musulman . les Hittites , Amonites, les Canéens , les Bysantin, les Aztèques , les Mayas etc étaient des musulmans sans le savoir , li a fallu, un homme du désert , « Oummi » illettré pour nous l’apprendre.  
                      Aujourd’hui , on dirait du Coran que c’est plagiat mais un mauvais plagiat. Non le Coran n’a strictement rien à voir avec la Tora et les Evangiles. et le Dieu de ces deux religions n’a rien à voir avec Allah , un Dieu assoiffé de sang qui met à la disposition des terroristes qui tuent des innocents des Vierges et des Ephèbes pour les récompenser. 

                      • Emile Mourey Emile Mourey 17 janvier 2016 13:20

                        @Jonas

                        Vos reproches à mon égard sont tout à fait infondés. Vous m’avez mal lu ou mal compris. Je ne fais état que d’une chronologie dans le temps ; c’est un fait que les évangiles ont été écrits pour s’inscrire dans la suite des textes juifs, de même que le Coran a voulu s’inscrire dans une suite des deux. Je n’ai jamais écrit que tout cela faisait un tout harmonieux comme vous pensez le croire. Bien au contraire, je m’efforce de retrouver la vérité historique des faits et des événements tout en montrant comment les « scribes » ont arrangé leurs récits pour leur donner le sceau divin.

                      • Jonas 17 janvier 2016 17:17

                        @Emile Mourey

                        Je ne vous fais aucun reproche , je dis simplement qu’il ne faut pas mettre , sur le même plan le Coran et , la Tora et les Evangiles Le Coran s’est inspiré des deux récits bibliques en les mettant à la sauce d’Arabie. . Ce sont des récits qui n’ont aucun rapports . S’il y a une continuité d’Alliance entre la Tora et les Evangiles ce n’est pas le cas avec le Coran. 
                        Que le Coran veuille s’inscrire a la suite des deux religions c’est son affaire,, je ne suis pas musulman pour le suivre. 
                        Quand dans un siècle ou deux des générations d’historiens de la religion , de savants de lettrés musulmans reconnaîtront l’apport du judaïsme et du Christianisme à la nouvelle religion bien des choses changeront dans l’esprit des musulmans.  
                         

                         


                      • Emile Mourey Emile Mourey 17 janvier 2016 17:53

                        @Jonas

                        Oui, bien d’accord

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité