• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Commune de Ploërmel : faut-il scier les croix de nos villages (...)

Commune de Ploërmel : faut-il scier les croix de nos villages ?

Par sa décision du 25 octobre dernier, le Conseil d’Etat a enjoint au maire de la commune de Ploërmel de retirer la croix surplombant le monument représentant Jean Paul II. D’aucuns ont vu dans cette décision un affront fait à la culture française. Et tandis que certains y voient - à tort - le déclin de notre identité, d’autres, comme Nicolas Dupont-Aignan, préfèrent insulter les juges, ces sentinelles controversées de nos libertés.

En 2006 l’artiste russe Zurab Tsereteli a offert une statue à la commune de Ploërmel (Morbihan). L’œuvre (statue), qui représentait le pape Jean Paul II, devait être dressée sur l’une des places de la commune, aux frais du contribuable. Le maire de l’époque, Paul Anselin (UMP), a par ailleurs embelli la statue en y ajoutant une arche et une croix en surplomb de celle-ci sans qu’ait délibéré le conseil municipal à ce sujet (c’est ce qu’a établi le Conseil d’Etat dans sa décision). La Fédération morbihannaise de la libre pensée et deux autres requérants ont alors demandé au maire de retirer le monument. Ce dernier n’ayant pas répondu, son silence fut considéré comme une décision implicite de rejet.

Par sa décision du 25 octobre 2017 (Conseil d'État, 25 octobre 2017, Fédération morbihannaise de la Libre Pensée et autres, n° 39699), le Conseil d’Etat fait droit aux requérants en tant seulement qu’il ordonne le retrait la croix.

Si Nicolas Dupont-Aignan pense des juges que « ces gens sont fous ! », les sages du Palais-Royal ne sont pas à blâmer de la sorte. Le fait est que la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État est très claire s’agissant de l’édification de symboles religieux.

La lettre de l’article 28 de la loi de 1905 dispose ainsi qu’il est « interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. ». Ce faisant le législateur pose le principe de l’interdiction de l’élévation ou apposition de signes ou emblèmes religieux. Reste cependant des exceptions à cette interdiction, à savoir que l’élévation (ou l’apposition) de signes ou emblèmes religieux demeure possible :

  • Sur les édifices servant au culte ;
  • Sur les terrains de sépulture ;
  • Dans les cimetières ;
  • Sur les monuments funéraires ;
  • Dans les musées ou expositions.

En l’espèce, l’élévation de la croix sur le monument de Jean-Paul II n’entrait aucunement dans les cas d’exceptions de l’article 28 de la loi de 1905. La solution des juges (sur ce point) est donc parfaitement en adéquation avec la loi. 

Depuis mercredi dernier les voix s’élèvent pour dénoncer cette décision qui serait le résultat d’un « masochisme culturel » (J-F. Poisson). Et comme le relève L’Express, le hashtag #MontreTaCroix figure notamment parmi les plus utilisés sur twitter ce samedi (sic). Tout ce marasme autour de la décision du Conseil d’Etat est symptomatique d’une société française en mal-être identitaire. Le moindre stimulus est prétexte à geindre. À l’évidence, force est de constater que les juges du Conseil d’Etat ne viennent pas faire tabula rasa de ce que certains nomment « les racines chrétiennes de la France ». Si les juges considèrent que l’édification de croix après 1905 porte atteinte à la laïcité, l’arrêt des juges suprêmes n’exprime à aucun moment leur volonté de « scier » toutes les croix présentes en France... Faut-il alors être hautement hystérique ou de terrible mauvaise foi pour le penser. Et malgré cette évidence, on entend dire çà et là que les juges pratiquent un « deux poids deux mesures » ; eh quoi ! la magistrature, cette vile élite cosmopolite !

Doit-on alors, une énième fois, rétablir la vérité. Pour ce faire, deux exemples peuvent être évoqués pour contrer cette idée :

Pour certains commentateurs malavisés, les juges pratiqueraient le « deux poids deux mesures » en interdisant les croix chrétiennes par leur décision du 25 octobre 2017, alors qu’ils auraient admis le port du voile dans leur avis de 1989. Toutefois, s’agissant justement du port de symboles religieux ou de vêtements, la loi de 1905 ne pose pas d’interdiction. C’est en cela que dans son avis de 1989 (CE Ass., Avis, 27 novembre 1989, requête n°346893), le Conseil d’Etat laisse la possibilité au chef d’établissement la possibilité d’interdire ou non le port du voile dans certains cas en usant de son pouvoir règlementaire. Et, parce que la loi de 1905 est muette sur le port de signes religieux, le principe doit être la liberté et il ne revient pas au juge d’écrire la loi pour interdire la pratique. Cette tâche incombe naturellement au législateur (principe de la séparation des pouvoirs). Et c’est en ce sens que la loi de 2004 a été adoptée, consacrant l’interdiction de signes religieux ostentatoires non-discrets (cf. loi n° 2004-228 du 15 mars 2004 encadrant, en application du principe de laïcité, le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics).

D’autre part, l’idée peut être contrebalancée par les décisions rendues par le Conseil d’Etat à la suite des affaires concernant les crèches de noël. Dans deux décisions les juges suprêmes ont pu préciser les conditions de légalité de l’installation temporaire de crèches de Noël par des personnes publiques (CE, 9 novembre 2016, Fédération départementale des libres penseurs de Seine-et-Marne ; CE, 9 novembre 2016, Fédération de la libre pensée de Vendée). Ainsi, l’installation temporaire de crèches de noël « à l’initiative d’une personne publique, dans un emplacement public, est légale si elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, mais non si elle exprime la reconnaissance d’un culte ou une préférence religieuse ». Ce faisant, on peut dire que les juges reconnaissent le devenir culturel de la religion chrétienne en France, contrairement à ce que peut dénoncer Jean-Frédéric Poisson et ses apôtres. 

Au demeurant, la question de l’identité tend à devenir le débat de ces prochaines années. Cependant, si la droite dure souhaite réaffirmer l’identité chrétienne de la France, elle se moque profondément de ce que l’on pourrait nommer « l’identité normative » de la France qui interdit notamment depuis 1905 que soient érigées des croix n’importe où (j’en dirai peut être plus à l’avenir à ce sujet). Et si l’on peut aisément reconnaître en France l’existence d’une culture héritée du christianisme il faut désormais rendre « à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ». (Marc, XII, 13-17).

Antonin N. | 29 oct. 2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

182 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 29 octobre 16:05

    La France d’aujourd’hui en perdition pour une simple croix...salut les cons !


    • Jonas 29 octobre 17:27

      @bob14 « la France d’aujourd’hui en perdition pour une simple croix...salut les cons ! »

      Absurde en effet.

      Les statues de la Vierge, les Croix ornent les monuments de France et de Paris depuis plus de 1500 ans, elles sont représentatives de la culture chrétienne, socle de la fondation de la nation française.

      Toutes les institutions de la société occidentale telles que les grandes écoles, universités, hôpitaux, hospices, châteaux, Églises, cathédrales, ont été construits sous le règne de rois très chrétiens catholiques (Clovis, Charlemagne, Philippe le Bel, Philippe Auguste, Saint Louis, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), sous la monarchie de droit Divin, en organisant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).

      On va bientôt aussi enlever les croix catholiques situées au sommet du dôme du Panthéon, et de l’université de la Sorbonne ?


    • Alren Alren 29 octobre 18:54

      @Jonas

      On va bientôt aussi enlever les croix catholiques situées au sommet du dôme du Panthéon, et de l’université de la Sorbonne ?

      On devrait en effet !

      Les vraies racines de la France, qui en a fait une lumière pour les hommes et femmes aspirant à la liberté de penser et d’être dans le monde, ce sont les principes de 1789, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et non un culte obscurantiste, ennemi du savoir et de la liberté, qui au nom du combat contre « l’hérésie » et l’athéisme s’est couvert de sang jusqu’à ce que le peuple y mette le holà.

      Le symbole du catholicisme ce devrait être non la croix, rappel d’une des plus abominables façon de tuer un homme de mort lente, supplice qui n’a d’ailleurs jamais été appliqué à un Christ de légende, mais le poteau du bûcher et les flammes, autre supplice abominable qui a lui été réellement appliqué aussi bien à d’honnêtes personnes coupables d’hérésie comme les cathares, qu’à des malades mentaux sans défenses, qualifiées de « sorcières » pour l’occasion.


    • Jonas 29 octobre 19:24

      @Alren « Le symbole du catholicisme ce devrait être non la croix, rappel d’une des plus abominables façon de tuer un homme de mort lente »


      La catholicisme que vous le vouliez ou non, est l’essence et la racine même des fondements de la nation française et de ses institutions, comme dans la plupart des nations européennes, c’est un fait.

      ------------------------------
      @Alren « Les vraies racines de la France, qui en a fait une lumière pour les hommes et femmes aspirant à la liberté de penser et d’être dans le monde, ce sont les principes de 1789, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen »

      La révolution de 1789 a pour religion la franc-maçonnerie, voulant remplacer la puissance de Dieu par la vérité sans limite de l’Homme.

      Ses penseurs (Voltaire, Diderot, Buffon, Locke, Restif de la Bretonne, d’Holbach....) diffusaient leur idéologie afin de reformater l’Homme et la société pour donner naissance à un homme nouveau, excluant toute limite morale ou principes imposés par Dieu.
      Cela donnera naissances aux idéologies meurtrières athées du XXème siècle (marxisme, communisme, trotskisme, léninisme, nazisme, stalinisme, castrisme, maoïsme...) à l’origine de plus de 100 millions de morts, femmes, enfants, vieillards, civils, militaires dans des camps de concentration et génocides de masse en moins d’un siècle :
      https://www.amazon.fr/Livre-noir-communisme-terreur-r%C3%A9pression/dp/2221088611

      « Notre aumônier prétend que les Hottentots (namibiens, peuplade d’Afrique), les Nègres et les Portugais descendent du même père. Cette idée est bien ridicule. »
      Voltaire - « Les lettres d’Amabed » (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion p537

      « C’est une grande question parmi eux s’ils sont descendus des singes, ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu : voilà une plaisante image de l’Être éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! Un temps viendra, sans doute, où ces animaux sauront bien cultiver la terre, l’embellir par des maisons et par des jardins, et connaître la route des astres. »
      Voltaire - « Les lettres d’Amabed » (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion

      « La race des nègres est une espèce d’homme différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l’est des lévriers. La forme de leurs yeux n’est point la nôtre, leur laine noire ne ressemble point à nos cheveux, et si on peut dire que leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est fort inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention. »
      Voltaire - « Essais sur les moeurs et l’esprit des nations » (1740-1756)

      « Les nègres sont grands, gros, bien faits, mais niais et sans génie. »
      Diderot - « L’Encyclopédie » - Humaine espèce (1755)

      « Les albinos, ces animaux ressemblant à l’homme, n’ont d’homme que la stature du corps, avec la faculté de la parole et de la pensée dans un degré très éloigné du nôtre. »
      Voltaire - « Essais sur les moeurs et l’esprit des nations » (1740-1756)

      « Enfin je vois des hommes qui me paraissent supérieurs à ces nègres, comme ces nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres et aux autres animaux de cette espèce. »
      Voltaire - « Traité de métaphysique » (1734-1737)
       
      « Il faudrait cloîtrer ces Nègres avec leurs femelles et conserver scrupuleusement leur race sans leur permettre de la croiser ; c’est ainsi seulement que l’on pourrait savoir combien de temps il leur faudrait pour réintégrer à cet égard la nature de l’homme. »
      Buffon - « Histoire naturelle » (1766)


    • Lugsama Lugsama 29 octobre 19:56

      @Alren

      La France est née en 1789 maintenant smiley



    • Jonas 29 octobre 20:02

      @Alren « Les vraies racines de la France, qui en a fait une lumière pour les hommes et femmes aspirant à la liberté de penser et d’être dans le monde, ce sont les principes de 1789 »


      Les hommes et femmes « aspirant à la liberté de penser », n’ont fait que piller un héritage millénaire construit par des dirigeants catholiques, dans des institutions catholiques.
      Vous croyez qu’avant 1789, le territoire français, c’était le néant ?



    • Lugsama Lugsama 29 octobre 20:05

      @Jonas

      Non mais en plus c’est ce « culte obscurantiste » qui à fait les universités et planter les graines de la liberté et du savoir. Encore un qui croit que la révolution française est une paisible révolte d’athée.

    • Ar zen Ar zen 29 octobre 21:26

      @Jonas

      Vous n’avez donc pas lu ou compris le contenu de l’article. ? Il fait référence à des textes de loi. Il suffit de vous y référer. 

      Votre réaction est totalement hors de propos. C’est une réaction épidermique et non réfléchie. 

    • Fergus Fergus 29 octobre 22:02

      Bonsoir, Jonas

      Désolé, mais vous êtes totalement à côté de la plaque dans cette affaire.

      Oui, les juges ont raison de vouloir faire disparaître de la voie publique cette statue placée là de manière ostentatoire, provocatrice et au mépris de la loi par le maire, ce qui a d’emblée créé une polémique à Ploërmel.

      Il ne s’agit pas en l’occurrence de s’en prendre aux croix, calvaires et autre oratoires qui font partie de notre patrimoine ancien. Des monuments ou édifices auxquels l’athée que je suis est particulièrement attaché !


    • Jonas 29 octobre 22:09

      @Ar zen « Vous n’avez donc pas lu ou compris le contenu de l’article. ? Il fait référence à des textes de loi. Il suffit de vous y référer. Votre réaction est totalement hors de propos. »


      J’ai le droit de penser que les avis rendus par le conseil d’état sont stupides et complètement vide de sens :

      « Ainsi, l’installation temporaire de crèches de noël « à l’initiative d’une personne publique, dans un emplacement public, est légale si elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, mais non si elle exprime la reconnaissance d’un culte ou une préférence religieuse ».


      Comment une crèche de Noël, avec le petit Jésus, Joseph et la Vierge Marie, peut-il présenter un « caractère culturel, artistique ou festif », sans exprimer la reconnaissance d’un culte ?

    • Jonas 29 octobre 23:21

      @Fergus « Oui, les juges ont raison de vouloir faire disparaître de la voie publique cette statue placée là de manière ostentatoire, provocatrice et au mépris de la loi par le maire, ce qui a d’emblée créé une polémique à Ploërmel. »


      En quoi est-ce contraire à la loi ? La loi stipule qu’il est « interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions"

      Quand vous exposez une statue sur un rond-point ou une sur place publique, c’est une exposition, elle est là pour être regardée. La loi précise bien que un emblème religieux peut être apposé pour une exposition.


    • alinea alinea 29 octobre 23:38

      @Alren
      oh Alren, faut pas déconner !
      par contre bien d’accord avec vous sur les symboles de cette religion mortifère !! mais à un certain moment, la religion se mêle à la culture, et on ne va pas faire un flan parce qu’il y a des croix à tous les coins de chemins, des églises dans chaque bled,etc ! Il y a des gens à qui ça plait, c’est quand même pas bien dérangeant !


    • Trelawney Trelawney 30 octobre 07:47

      @Jonas
      socle de la fondation de la nation française.....

      en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).

      Et c’est ce que vous nommez nation française ? Il n’est pas étonnant que dans votre liste de rois, vous ne citez pas Henri IV.

      Depuis que l’on a coupé la tête à Louis XIV (et quand je dis « on », je veux bien sur parler de la « nation France »), on a fait disparaître toute notion de droit divin et les fanfreluches qui vont avec.

      Pour revenir au sujet, puisque c’est le souhait de l’artiste, la statue sera plus belle sans croix qu’avec ce rajout inopportun.

    • périscope 30 octobre 09:35

      @Ar zen
      La loi du 9 décembre 1905, n’est pas une loi de liberté, mais une loi d’iniquité et de circonstance, permise, uniquement, par le refus, en 1903, des totalitaires de gauche, mis en selle, et je le déplore, par l’affaire Dreyfus, d’accorder le Droit de vote aux femmes.

      Dans ce sens, c’est bien une loi sexiste, à abroger au plus vite


    • Garibaldi2 30 octobre 10:05

      @Jonas

      ’’en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation’’, vous voulez donc ainsi justifier des crimes de masse, comme les dragonnades, au nom de la recherche de l’unité nationale ?!!!

      @l’auteur :

      le titre exact de la loi c’est : loi concernant la séparation deS égliseS et de l’état.

      source : https://lc.cx/NEtd


    • Pascal L 30 octobre 10:31

      @Alren
      « Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » » Matthieu 22, 37-40. 

      Voici donc les deux seules lois imposées par le Christ, car de l’amour dépend tout ce que nous pouvons faire à autrui. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen est une régression par rapport à ces deux commandements, car elle ignore l’amour. Avec l’amour, nous pouvons faire beaucoup plus que ce que nous demande cette déclaration qui est en quelque sorte un service minimum. L’amour nous donne en plus la liberté d’agir, en dehors de toute contrainte.

    • Pascal L 30 octobre 11:01

      @Jonas
      « Comment une crèche de Noël, avec le petit Jésus, Joseph et la Vierge Marie, peut-il présenter un « caractère culturel, artistique ou festif », sans exprimer la reconnaissance d’un culte ? »

      Il n’existe aucun culte autour de la crèche. La présence du Bœuf et de l’âne se rattache au proto-Evangile de Jacques qui est un évangile apocryphe non reconnu par l’Eglise Catholique. Si la crèche peut signifier quelque chose, c’est la victoire annoncée de l’amour sur la haine et c’est un signe d’espérance pour toute l’humanité.

    • Nolats Nolats 30 octobre 11:27

      @Fergus
      Non, ce n’est pas contre la statue elle-même mais contre la croix qui la surmonte qu’il y a eu saisine du conseil d’Etat, et comme l’a indiqué Cadoudal, une copie de la même statue sans l’arche ni la croix est désormais placée dans le square en face de la cathédrale de Paris, offerte par une association polonaise.
      ref (non religieuse) https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187147-d7905611-Reviews-Pope_John_Paul_II_Monument-Paris_Ile_de_France.html
      https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187147-d7905611-Reviews-Pope_John_Paul_II_Monument-Paris_Ile_de_France.html


    • Pascal L 30 octobre 12:49

      @Lavéritéestailleurs
      Qu’est-ce qui ne vous plait pas dans le mot amour ?


    • KANARNO 30 octobre 12:59

      @Fergus

      Bonjour,

      il y avait eu un article sur Agora pour la statue elle même a l’époque mais cela date de plus de 10 ans et je ne retrouve pas. 

    • njama njama 30 octobre 13:02

      @KANARNO

      Jean-Paul II chez les Bretons, à Ploërmel
      par Henry Moreigne

      vendredi 17 novembre 2006

      http://www.agoravox.fr/actualites/info-locale/article/jean-paul-ii-chez-les-bretons-a-15724


    • Ar zen Ar zen 30 octobre 13:07

      @Jonas


      Les personnalités politiques que nous portons au pouvoir peuvent modifier les lois. C’est le but de l’élection. Porter au pouvoir quelqu’un, ou quelqu’une, qui pourra modifier la donne. 

      La décision du Conseil d’Etat est conforme à nos lois et règlements. S’il s’agit d’abroger une loi, il faut mandater des personnalités politiques prêtes à le faire. C’est le principe de la démocratie. 

    • Olivier 30 octobre 14:36

      @Alren
      Comique. Vous parlez des « principes de 1789 », je suppose que vous faites allusions aux émeutes, aux massacres, au génocides (Vendée), aux coups d’états permanents, à la terreur et à la ruine économique qui a résulté de la révolution -tout ça pour finir par la dictature militaire d’un général mégalomane, 20 ans de guerre, et finalement l’occupation étrangère en 1815 ! 

      Le catholicisme a laissé les cathédrales, les principes républicains les HLM...

    • sukhr sukhr 30 octobre 14:40

      @Olivier
      les affreuses cathédrales qui ont écrasé nos temples mithraïstes... les 1000 ans de guerres entre cultes sémitiques... l’age obscure et décadent...

      Heureusement, la Renaissance qui a renoué avec notre glorieuse culture païenne a finalement permis l’émergence de la Révolution, et la naissance de Marianne, notre déesse Nationale. La Franc Maçonnerie et son culte des Sciences et des Technologies a fait de notre chère Europe la première puissance industrielle mondiale.... 



    • Alren Alren 30 octobre 16:57

      @Lugsama

      « La France est née en 1789 maintenant »

      La France des citoyens est effectivement née en 1789. Avant on avait la France des sujets du Roi de droit divin.

      Après 1789, la loi a été décidée par les représentants du peuple souverain. Avant on avait les décisions autocratiques du souverain.

       Vous saisissez la différence ?

      Je l’espère pour vous !!!


    • Alren Alren 30 octobre 17:15

      @Olivier

      Je parle des principes comme le peuple souverain, la liberté (notamment de pratiquer une religion ou pas) ; l’égalité entre tous les Français (la fin des privilèges des nobles et du clergé), égalité devant la loi, devant l’impôt national, la fin des impôts privés au seigneur, au clergé (dime).
      Le droit pour le paysan de chasser et ainsi de limiter les ravages causés par un gibier surabondant dévoreur de sa récolte et les pigeons du seigneur qui consommait son blé mûr.

      Si la période révolutionnaire a été violente c’est parce que ses opposants se sont opposés violemment à ces mesures, en particulier, nobles et prélats entraînant de pauvres gens incultes et superstitieux dans leur tentative de revenir à l’Ancien Régime. Ces individus à l’image de Louis XVI et Marie-Antoinette ont ardemment souhaité la défaite des armées de leur pays.
      Ils se rendaient coupables de ce qu’en tout temps et en tout lieu on nomme « intelligence avec l’ennemi en temps de guerre », ce qui est partout sanctionné par la peine de mort.

      L’assassinat de Marat est un bon exemple de cette violence contre-révolutionnaire, ainsi que la Terreur blanche des ci-devants nobles et de leurs affidés qui ont massacré au moins 30 000 personnes autour de Lyon en 1815, quand ces émigrés pleins de haine sont revenus dans les fourgons de l’ennemi après la défaite de Buonaparte, dont l’ascension avait été soutenue par tous les ennemis de la Révolution sociale qui pointait, incarnée par Gracchus Babeuf et ses amis.


    • Alren Alren 30 octobre 17:22

      @bob14

      « La France d’aujourd’hui en perdition pour une simple croix...salut les cons ! »

      Si c’était un monument islamique, c’est vous qui brairiez que « la France est en perdition » )comme ce pauvre Franck Einstein) !!!

      Ce que les partisans du respect de la loi de 1905 n’ont jamais dit !!!

      Le mensonge par la généralisation mensongère, l’injure à la place d’un argument contre cette loi, on voit bien qui est « le con » !


    • Hurricane Hurricane 31 octobre 09:29

      @sukhr


      Bravo , en effet , la révolution a amené le bonheur sur Terre : 200 ans de génocides , camp de concentrations , guerres épouvantables en millions de morts , idéologies totalitaires en millions de morts , des goulags grands procés purges  , exterminations de masses , sérials killers de l’ humanité : staline polpot hitler etc . les chrétiens on t joué petit cette fois à coté de nos libérateurs révolutionnaires 

    • KANARNO 31 octobre 12:46

      @njama

      merci pour le lien.

    • L'apostilleur L’apostilleur 31 octobre 23:25

      @Alren

      Les révolutionnaires de 1789 ont conservé une trace chrétienne de la nation française dans les textes fondateurs de la République.

      … « En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être Suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen… ». Cette référence demeure aujourd’hui encore dans la « DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN  »

      http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp#declaration

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-conseil-d-etat-et-les-creches-186448


    • V_Parlier V_Parlier 1er novembre 09:59

      @Jonas
      "Ses penseurs (Voltaire, Diderot, Buffon, Locke, Restif de la Bretonne, d’Holbach....) diffusaient leur idéologie afin de reformater l’Homme et la société(...)« + (+ les citations) :

      Un grand merci pour cette remarque très utile qui renverra tous les adorateurs béats des »lumières" (en abondance parmi la bobosphère autoproclamée antiraciste) à leurs bacs à sable. Je n’avais pas encore rassemblé de florilège aussi percutant. Je m’en vais sauvegarder ça dans un coin !


    • damocles damocles 1er novembre 11:02

      @bob14
      Quel con ce maire , un vrai plouc !


      franchement ,il n’aurait pas pu installer un « vagin de la reine » ou un « plug anal » ou un « play mobil sodomisant son chien » comme n’importe quel maire cool et branché ?

      AVEC LE MAIRE DE PLOERMEL ET CEUX DE SON ACABIT , LA FRANCE REGRESSE ! ....INELUCTABLE !



    • Alren Alren 1er novembre 14:12

      @Lugsama

      "Non mais en plus c’est ce « culte obscurantiste » qui à fait les universités et planter les graines de la liberté et du savoir. Encore un qui croit que la révolution française est une paisible révolte d’athée."

      Parce que vous croyez que sans le catholicisme, la France n’aurait pas eu d’universités au Moyen-âge ?

      Parce que vous croyez que les Grecs qui n’étaient pas chrétiens, puis les Romains, puis les Arabes n’ont joué aucun rôle dans le corpus de connaissances, de culture, de technique de cette période dans le royaume de France ?

      Comment expliquez vous que la Chine et l’Inde, à la même époque, étaient à bien des points de vue de culture supérieure ?

      L’Église catholique en refusant toutes les avancées de connaissances incompatibles avec la Bible, comme la Terre tournant autour du soleil et non l’inverse ou comme les satellites de Jupiter était obscurantiste.

      Elle était même criminelle en brûlant vif Giordano Bruno dont le crime avait été d’envisager la pluralité des mondes, c’est-à-dire l’existence de la vie extra-terrestre.

      L’Église catholique en interdisant, sous peine de mort, la dissection des cadavres et, sous prétexte de sorcellerie, l’utilisation de plantes pour soigner, est responsable de la mort de nombreux malades.

      Plus tard les prélats se sont opposés en France, en Angleterre à l’utilisation de l’anesthésie lors des accouchements, car les femmes devaient, selon la Bible, accoucher dans la douleur.

      En s’emparant de l’esprit de Louis IX et de sa mère Blanche de Castille, elle l’a conduit à persécuter gravement les Juifs et à mener deux croisades catastrophiques, la seconde ayant causé sa mort.

      Comme aurait dit Marchais, le bilan du christianisme est globalement négatif !


    • mmbbb 1er novembre 16:07

      @Alren et oui votre copain Robespierre s empressa d eriger une statue au culte de l etre suprême . Un neo dieu le grand archictecte qui se substitua a l ancien Des rites franc maconnique qui remplacerent la grand messe Quant a la revoultion, elle s est forgee sur une rivière de sang Elle avait en germe les outils pour assoir les etats totalitaires. Staline connaissant tres bien la revolution francaise ; police politique D ailleurs Fouche Joseph aurait pu avoir le meme role sous son regime Une belle phrase de ce revolutionnaire qui tira sur les lyonnais au canon puisque la guillotine etait juge trop lente «  le sang du crime féconde le sol de la liberté et affermit sa puissance » .. le dernier a avoir canonise un de ses sujets et mon ami Kim Song One un depute s etant assoupi lors d un discours recut un coup de canon . Le siecle des Lumieres donna naisance a une des revolution les plus sanglantes et cruelles . Vous parlez du sort du Christ sur la Croix, je vous invite a lire les supplices du dauphin Louis XVII Quels crimes avait il commis ce jeune enfant pour subir tant de souffrances de tortures ? . Vous avez bien appris votre catéchèse révolutionnaire . La revolution francaise a sa part d ombre que la Lumiere liberant les femmes et les hommes ne peut effacer .


    • mmbbb 1er novembre 16:19

      @Fergus vous parlez du burkini dont le conseil d etat a invalide l arret municipal . D ailleurs votre amis Chalot s est pisse dessus tant il ne put retenir sa joie . J aimerais simplement que le Conseil d Etat soit neutre et applique le principe de laicte . Voila ce qu il advient lorsque les institutions donnent des avis orientes . Bientot Noel les laicards integristes dont Chalot vont mener une grande croisade afin de garantir la laicite ; le combat des creches dans les mairies . Hidalgo quant a elle maintient la tradition http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/ramadan-hidalgo-maintient-les-celebrations-de-la-mairie-de-paris-7772259615
      Je veux bien que l on nous prenne pour des buzes mais il y atout de meme des limites et les francais commencent a en avoir ras la casquette Ne croyez vous pas Cet auteur aurait du le rappeler en contrepoint .


    • mmbbb 1er novembre 16:42

      @Hurricane sous Mao durant la révolution culturelle il y avait du cannibalisme . Lorsque je lis les propos d ALinea j’ai envie de crier vive MAO et comme le firent nos intellectuels eclaires brandir le livre rouge Je n ai pas eu la chance d avoir l intelligence de BHL


    • L'apostilleur L’apostilleur 22 novembre 21:18

      @Trelawney

      « Depuis que l’on a coupé la tête à Louis XIV (et quand je dis « on », je veux bien sur parler de la « nation France »), on a fait disparaître toute notion de droit divin et les fanfreluches qui vont avec. »

      En 1789, après des débats opposant déistes et irréligieux, la déclaration des droits de l’Homme apparaît « … sous les auspices de l’Etre suprême ».

    • L'apostilleur L’apostilleur 22 novembre 21:33

      @bob14

      Souvent derrière les symboles il y a des histoires, derrière celui la, il y a celle de l’Occident dans lequel vous ne vous reconnaissez probablement pas. 
      Votre commentaire laisse deviner que votre substantif vous va bien. 

    • pallas 29 octobre 16:07
      Antonin N.

      Bonjour,

      Vous êtes un étudiant, donc ne connaissant rien de la vie.

      La France subit simplement ça propre destruction, il n’y a pas de réponse autre possible que le néant.

      Au delà de la culture, il y a la destruction simplement de toutes formes de vie sur le territoire, voir les abeilles, araignées, fourmis :->

      La France devient une terre morte et il n’y a rien que personne ne puisse faire.

      Notre nation va disparaitre.

      C’est une nouvelle ère et il restera qu’un grand vide et dégout smiley

      Ce processus est normal smiley

      Les portes de l’enfer s’ouvrent smiley

      La graine a été plantée.

      Salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires