• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Complications dans les salutations : la face et le territoire

Complications dans les salutations : la face et le territoire

 

De nombreux cas de musulmans ayant refusé une poignée de main ont récemment défrayé la chronique. Cela peut sembler paradoxal mais c’était peut-être le but recherché inconsciemment : attirer l’attention publique sur le malaise qu’éprouvent certaines minorités qui cherchent de manière contradictoire à la fois une valorisation sociale et un refuge dans la religion. Ce repli religieux est tout a fait possible dans la sphère privée où l’on peut vivre sa foi comme on l’entend. Mais dans l’espace publique, nous sommes censés nous plier aux us et coutumes du lieu : A Rome fait comme les romains.

 

Le problème c’est qu’il n’est pas vraiment illégal de refuser une poignée de main. Il s’agit tout simplement de savoir-vivre. Savoir-vivre dont un des principes majeurs est l’adaptabilité. On serait donc tenté de penser que c’est cette qualité qui fait défaut à certaines personnes. On imagine par exemple facilement un jeune homme musulman, grossier, frustré et zélé refusant de saluer une femme dans le contexte de son travail à la RATP.

 

L’histoire de Farah Alhajeh, une jeune suédoise de 24 ans, montre que les choses sont plus compliquées. Lors d’un entretien d’embauche, cette femme voilée a refusé de serrer la main de son employeur. Ce dernier a alors mis fin à la rencontre. Il s’est retrouvé face à la justice pour discrimination et a perdu son procès. Ne soyons donc pas naïfs, la politesse est censée adoucir les moeurs mais quand on en manque en le faisant exprès, on peut penser qu’il s’agir d’un dessein politique visant à ébranler le fragile équilibre des sociétés européennes.

 

Tous les jours nous devons saluer des gens, toutes sortes de gens avec des psychologies et des cultures différentes. L’idéal serait une salutation universelle de base comme un signe de la tête accompagnant le regard et pourquoi pas un sourire pour les moins timides. Et plus si affinités, bien sûr ! De nombreuses pratiques regionales devraient logiquement disparaître, comme la bise française. D’autres comme le salut musulman, qui consiste à mettre sa main sur le coeur, pourrait bénéficier d’une régénération. Tout dépend du poids relatif, notamment démographique, des différentes cultures. En somme, à chacun son salut, et que la guerre des bonjours commence. Courbette japonaise, bisou esquimaux, salut vulcain, high five américain ou encore fist bump (mon préféré, pour des raison d’hygiène) entrent ainsi en compétition dans l’arène mondiale. Moi qui pensait qu’avec la fin de l’Histoire, la poignée de main occidentale allait s’imposer…

 

Pour mettre fin à ce grand désordre multiculturaliste, nous avons besoin que les mêmes rituels (du latin ritus, ordre prescrit) soient connus et appliqués par tous. Cela afin d’atteindre une certaine harmonie sociale, objectif du savoir-vivre. Le problème c’est que tous ces gestes sont hautement symboliques, certains évoquent la paix (le salam musulman) voire la soumission ou au contraire un côté très avenant du côté de l’occident. C’est justement ce que certains nous reprochent : abuser de notre position de force, faire preuve d’”excès de pouvoir”. A la limite je peux comprendre qu’un regard pénétrant, une poignée de main ferme ou encore une démarche assurée puissent mettre mal à l’aise les plus effacés d’entre nous. Mais vouloir se dérober à ses obligations sociales, en utilisant le prétexte de la religion, cela me paraît être une assez mauvaise idée. Dans la tête de certains c’est aussi sans doute une façon de dire, vous m’avez exclu, et bien je vous exclus. Finalement je suis peut être le dernier dans votre société, mais vis-à-vis de Dieu je suis le premier, donc de marquer une supériorité dans le champ du religieux. Cette distinction sociale par la négative, véritable stratégie du looser est totalement contreproductive et inefficace.

 

La politesse est un art subtil. Comme le rappelle Dominique Picard dans son Que sais-je sur le sujet : Les codes du savoir-vivre supposent que l’on concilie des aspects contradictoires : respecter les distances et faciliter les contacts ; marquer la hiérarchie sociale et présenter une image positive de soi. En somme, respecter le territoire et la face de chacun. Et tout d’abord le territoire de ceux qui n’ont que leur fierté et leur religion pour opium. Et quand bien même ces territoires nous paraissent perdus, il nous faut les reconquérir. Mais pas par la force, plutôt en montrant que nous pouvons nous aussi nous adapter et intégrer les différences. Nous pourrions ainsi évoluer vers des pratiques salutatoires moins agressives. Ce point de vue peut paraître excessif mais il faut rappeller que la main est le symbole du pouvoir. Or c’est l’occident qui a la main. A nous donc de montrer la voie, celle de la conciliation, afin que plus personne ne perde la face.

 

Tom Otium

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Arogavox 22 août 14:01

     Le philosophe Alain, selon qui la politesse relève du savoir-vivre, a pu écrire le texte trouvé sous ce lien :dont ce passage :

    «  [...] Et il se peut que le fanatisme soit d’abord impolitesse ; car ce que l’on exprime, même sans le vouloir, il faut bien qu’à la fin on le ressente. Ainsi le fanatisme serait un fruit de timidité ; une peur de ne pas bien soutenir ce que l’on croit ; enfin, comme la peur n’est guère supportée, une fureur contre soi et contre tous, qui communique une force redoutable aux opinions les plus incertaines.  [...] » 

     En tous cas, inversement, mimer un sentiment favorise la réelle survenue de ce sentiment : ce qui plaide effectivement pour une politesse-savoir-vivre, n’est-il pas ?



    • Jeekes Jeekes 22 août 14:33
      ’’De nombreux cas de musulmans ayant refusé une poignée de main ont récemment défrayé la chronique. Cela peut sembler paradoxal mais c’était peut-être le but recherché inconsciemment : attirer l’attention publique sur le malaise qu’éprouvent certaines minorités qui cherchent de manière contradictoire à la fois une valorisation sociale et un refuge dans la religion.’’
       
       
      Moi j’ai un autre cas à vous soumettre, mon ophtalmo ne serre jamais la main à personne.
      Qu’elle m’a dit.
       
      Est-ce qu’elle entre dans cette catégorie ?
      La minorité, toussa.
       
       
       
       
       
       
       
       
      Heu, pour info, elle est juive, mon ophtalmo...
      Est-ce que ça compte ?
       


      • Jeekes Jeekes 22 août 14:35

        @Jeekes

         
         
        Pour la petite histoire j’ai oublié de préciser que si elle refuse de me serrer la main, elle n’éprouve aucune difficulté à se saisir de mon pognon quand je lui tend.
         
         
        Que j’ai pourtant largement souillé de mes p’tits doigts malpropres...
         
         

      • Cateaufoncel2 22 août 14:34
        « . A nous donc de montrer la voie, celle de la conciliation, afin que plus personne ne perde la face. »

        Et un pas de plus, un petit, dans la voie de l’islamisation.

        En Suisse, à Lausanne, un couple de maghrébins s’est vu refuser la naturalisation pour avoir adopté ce genre de comportement. C’est ce qu’il fallait faire.

        Maintenant, du peu que je connais de la Suisse, je sais ces deux islamistes restent complètement libres d’aller s’installer dans un pays mieux à leur convenance.


        • amiaplacidus amiaplacidus 22 août 16:01
          @Cateaufoncel2

          J’ai posté avant de lire votre post.


        • Cateaufoncel2 22 août 18:10

          @amiaplacidus


          Rien de grave, il vaut mieux que certaines choses soient publiées plusieurs fois que pas du tout.

        • covadonga*722 covadonga*722 22 août 14:45

          plutôt en montrant que nous pouvons nous aussi nous adapter et intégrer les différences.

          mais absolument , allez répétez après moi :
          je me soumets
          tu te soumets
          il se soumet
          nous nous soumettons
          vous vous soumettez
          ils se soumettent

          • covadonga*722 covadonga*722 22 août 14:50

             « mais il faut rappeler que la main est le symbole du pouvoir »


            vous étes sur , j’avais comprendre a contrario que la main tenait le symbole du pouvoir , un globe , un glaive , un baton a plumes ect..

            par contre sous tous les hemisphere s’avancer main tendue paume en avant est
            signe de paix attendue qu’elle est vide de toute arme la main ....
            mais c’est vous qui voyez hein plus je croise de théoricien de la paix a tout prix quitte a se soumettre moins ma main a moi s’éloigne de mon fusil .....

            • zak5 zak5 22 août 14:51

              Le problème c’est qu’il n’est pas vraiment illégal de refuser une poignée de main. Il s’agit tout simplement de savoir-vivre.

              c’est vrai ce n’est pas illégale, mais dans certaines situations cela peut poser des problèmes aux personnes qui refusent de serrer la main et ceci de façon tout a fait légal. cela bien entendu peut changer

              dernièrement un couple de musulmans s’est vu refuser la nationalité suisse parce qu’ils ont refusé de serrer la main aux examinateurs, cela a été interprété comme un refus d’intégration. Les examinateurs ont légalement le droit de vérifier si la personne qui demande la naturalisation est apte a l’obtenir ou pas, et l’un des critère c’est de savoir si le demandeur accepte la culture du pays ou pas. Le cas est aggravé quand on l’interprète attitude comme étant du sexisme, car le plus souvent c’est l’homme qui refuse de serrer la main a une femme ou la femme qui refuse de serrer la main a un homme


              • Jeekes Jeekes 22 août 15:11

                @zak5

                 
                ’’Le cas est aggravé quand on l’interprète attitude comme étant du sexisme, car le plus souvent c’est l’homme qui refuse de serrer la main a une femme ou la femme qui refuse de serrer la main a un homme’’
                 
                J’ai pas tout compris, vous pouvez m’expliquer ?
                 
                Et le moins souvent, c’est qui, qui refuse ?
                 


              • zak5 zak5 22 août 15:43

                @Jeekes
                J’ai pas tout compris, vous pouvez m’expliquer ?

                occupez-vous de bien ouvrir la bouche quand vous allez chez la dentiste juive, comprendre c’est pas bien important chez vous


              • Jeekes Jeekes 22 août 15:59

                @zak5

                 
                 
                Merci de votre excellent conseil que je ne manquerais pas de mettre en pratique.
                J’imagine à quel point mon ophtalmo appréciera que j’ouvre grand la bouche pour me faire un fond de l’oeil !
                 
                Pour ce qu’il en est de comprendre, vous connaissez l’adage de l’hôpital qui se fout de la charité ?
                Ou c’est juste que vous n’avez pas apprit à lire ?
                 
                Décidément, on ne doit pas vous couper qu’un bout de peau chez les sion-sion-du-bois. Ou alors, c’est comme pour le nerf optique, ça remonte jusqu’au cerveau...
                 
                Bon, allez-y, j’ai pas encore entendu le ouin-ouiiiiinnnn !
                 


              • Shopi 23 août 13:22

                @zak5

                Excellent !
                 smiley

              • amiaplacidus amiaplacidus 22 août 15:58
                La Suisse vient de refuser la naturalisation d’un couple dont l’un des membres refusait de serrer la main d’un fonctionnaire.

                Cela me paraît correct, c’est la claire démonstration que ce couple n’est pas intégré à la société européenne.

                • Jonas 22 août 21:45
                  « Le problème c’est qu’il n’est pas vraiment illégal de refuser une poignée de main. Il s’agit tout simplement de savoir-vivre. »

                  Ce n’est pas une question de savoir-vivre, mais une question de civilisation. Dans la loi islamique, la charia, le salut est codifié, et il ne peut être attribué à n’importe qui, n’importe comment. Dans la sunnah du Prophète Mohamed, confirmée par les plus hautes sommités musulmanes, il est expliqué que :

                  "On ne prend en aucun cas l’initiative de saluer un mécréant. Si lui il le fait, nous devons lui dire : « à vous de même » pour nous conformer à l’ordre du Messager (bénédiction et salut soient sur lui). Il n’y a aucun mal à lui dire après : comment allez-vous ? Comment vont vos enfants ? Cela étant autorisé par certains ulémas notamment Cheikh al-islam Ibn Taymiyya.”

                  Remarquez le « Cela étant autorisé par certains ulémas », ils sont quand même autorisés à nous dire comment vont nos enfants, ouf, on a eu chaud !! Le Cheikh renchérit, en citant les Sourates appropriées :
                  “Il a été rapporté de façon sûre que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Ne prenez pas l’initiative de saluer les Juifs et les Chrétiens et quand vous les rencontrez sur un chemin, mettez-les à l’étroit ». ”

                  Une exception cependant, il est permis de saluer les mécréants de sa propre initiative, si un intêret est à obtenir, ou si la crainte de perdre un avantage se fait sentir :
                  « Un groupe, c’est-à-dire, des ulémas disent qu’il est permis d’en prendre l’initiative (de saluer) pour un intérêt sûr comme le besoin de leurs services, la crainte d’un préjudice provenant d’eux ou pour tenir compte d’un lien de parenté ou pour une raison qui justifie cela. »

                   Quel beau message d’amour et de respect entre communautés !


                  • xiyih@bit-degree.com 22 août 22:24

                    bon on est pardonne alors de n être pas de bons musulmans cool on s en frappe 5 ? ne nous laissons pas déstabilises et marquons une image positive de soi, cool



                      • jef88 jef88 23 août 11:38
                        « un signe de la tête accompagnant le regard et pourquoi pas un sourire pour les moins timides »
                        N’est ce pas cela qu’on appelle un regard appuyé ?
                        Attention è Schiapa  ! ! ! ! !
                        LOL

                        • Tom Otium Tom Otium 9 septembre 12:53

                          Y’a un super documentaire qui vient d’être diffusé sur Arte sur les Pop Girls du Japon (https://www.arte.tv/fr/videos/058392-000-A/tokyo-girls/). Traditionnellement, la poignée de main a une connotation sexuelle dans la société japonaise. Mais avec l’occidentalisation, c’est devenu un geste banal. Sauf pour les fans des ces jolies « Idols » (à 7:57) ! Certains semblent très excités de participer à des séances de rencontre avec leurs chanteuses préférées. Là, pas de dédicaces, juste de simples poignées de main. Et des photos pour immortaliser le moment. Le virtuel a pris le pas sur le réel, du coup le contact physique devient quelque chose de rare et recherché... ou au contraire redouté...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès