• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Connaissez-vous l’Arche de Noé des semences alimentaires (...)

Connaissez-vous l’Arche de Noé des semences alimentaires ?

Il ne s’agit évidemment pas d’un bateau inspiré de la mythique Arche biblique qui devait sauver les animaux du Déluge, mais d’une sorte de bunker où sont stockées les semences de milliers de végétaux indispensables à l’alimentation des humains et du bétail. Implantée dans les entrailles du Spitzberg, cette étonnante réserve compte 1 million de graines des principales espèces cultivées sur la planète…

JPEG - 85 ko
Schéma du site (illustration Global Crop Diversity Trust)

Nous sommes tout près – un peu plus de 1 300 km – du Pôle Nord, dans l’archipel norvégien du Svalbard. Plus précisément dans l’île du Spitzberg dont le chef-lieu, la petite ville de Longyearbyen, est connu pour être, hors postes militaires et camps de recherche situés au-delà du 79e parallèle, la localité habitée la plus septentrionale du monde. Malgré près de quatre mois de nuit polaire, près de quatre mois de soleil de minuit, et une température hivernale qui peut nettement descendre sous les - 40°, les 2 368 habitants – dont une minorité de Russes, d’Ukrainiens et de Polonais – savent se détendre. Ils organisent même chaque année le Polar Jazz Festival en février et le Dark Season Blues Festival* en octobre. Ils sont aussi très fiers de leur Station satellite (SvalSat), et plus encore d’être les gardiens du Svalbard Global Seed Vault. Fiers également de leur Université et du village scientifique international de Ny-Ålesund.

L’idée de ce que les français nomment en général Réserve mondiale de graines du Svalbard** émane de l’environnementaliste américain Cary Fowler. Mais sa mise en œuvre est à mettre au crédit des Scandinaves, et notamment des Norvégiens, qui, dès 1984, ont entrepris de sauvegarder des semences dans des conditions optimales de conservation durable. Cette « réserve », inaugurée par le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg le 26 février 2008, a été créée dans le souci des générations futures. Elle répond à plusieurs objectifs, et notamment à :

● Préserver le caractère originel des gènes constitutifs des végétaux les plus couramment utilisés dans l’agriculture et les industries textile et pharmaceutique ;

● Se prémunir contre les disparitions catastrophiques – de quelque nature qu’elles soient – de ces plantes alimentaires, mais aussi de végétaux non alimentaires menacés d’extinction ;

● Conserver au plan historique la trace de végétaux abandonnés par les hommes du fait de l’évolution des pratiques de l’agriculture.

C’est à 120 m de l’entrée du site, dans les entrailles d’une colline de grès exploitée naguère par la compagnie minière SNSK*** pour ses filons de charbon, qu’a été aménagée – pour un coût de 50 millions de couronnes – la Svalbard Global Seed Vault. Plus de 1 057 000 variétés de plantes et de cultivars sont actuellement préservées dans des emballages en aluminium scellés au cœur de ce qui ressemble à un bunker militaire souterrain. La « réserve » est prévue pour accueillir un maximum de 4,5 millions d’échantillons différents, soit 2,5 milliards de graines ! Les dépôts proviennent de la majorité des 170 « banques » nationales et internationales représentant la quasi-totalité des pays du monde – hors micro-états –, y compris la très fermée Corée du Nord. Ils sont stockés gratuitement, en conformité avec les dispositions de l’article 15 du Traité des Plantes (International Treaty on Plant Genetic Resources for Food and Agriculture).

Des pics de chaleur au Spitzberg

Entièrement financée par le gouvernement norvégien pour sa construction, et gérée par celui-ci en collaboration avec l’ONG Global Crop Diversity Trust et le Nordic Genetic Resource Center, cette « réserve » sans équivalent sur la planète est implantée au cœur du pergélisol (en anglais le permafrost) dans trois chambres froides où la température, maintenue à – 18°, assure aux collections les meilleures conditions de sauvegarde possibles. Selon les espèces, les experts estiment que la durée de vie des graines s’étage sur une très grande échelle : de plusieurs décennies pour les moins résistantes à des milliers d’années pour les championnes de la longévité en état de congélation !

« Assure » ou « assurait  ? », commencent toutefois à se demander des habitants inquiets de Longyearbyen. On comprend leur interrogation quand on sait que l’archipel du Svalbard se réchauffe « deux fois plus vite que le reste de la planète », si l’on en croit les experts en climatologie. Parmi eux, Kjetil Isaksen, de l’Institut météorologique norvégien, constate que dans le grand nord « le climat change radicalement ». Et de fait, les températures moyennes ne cessent de monter. En 2017, le pic de chaleur du Spitzberg a même été très largement battu avec… 21,7° ! Une température égalée au mois de juillet 2020. Résultat : l’été venu, le pergélisol fond un peu partout en surface, et cela d’autant plus que la température moyenne du sol est progressivement passée de – 5° il y a 20 ans à une fourchette située désormais entre – 2° et – 1° !

Au point qu’en 2017, la fonte a entraîné une inondation des souterrains de la fameuse « réserve ». Heureusement, sans le moindre dommage pour les collections de semences : les eaux ont été pompées, et dans les profondeurs de l’ancienne mine, la roche est restée gelée. Mais l’alerte a été prise en compte, et de nouvelles protections ont été mises en place pour étanchéifier les locaux sensibles. Des précautions d’autant plus justifiées qu’un rapport publié en juin 2020 par des chercheurs du SINTEF (Fondation pour la recherche scientifique et industrielle) affirme que la « couche active » du pergélisol, sujette dans les espaces pentus à un phénomène de solifluxion potentiellement pénalisant pour les constructions existantes et à venir, va continuer à augmenter en épaisseur, au point de dépasser rapidement les deux mètres !

Des graines héritées du néolithique

Inquiétante au plan géologique, la fonte du pergélisol ouvre d’ailleurs d’inattendues perspectives au plan… sociétal. Ainsi pourra-t-on – peut-être – envisager dans l’avenir d’enterrer les morts à Longyearbyen, ce qui est actuellement rigoureusement proscrit, faute de décomposition des dépouilles dans le sol gelé. Cette interdiction a pour conséquence que toute personne en fin de vie est transférée à Oslo (distante de 2 100 km par avion) pour mourir dans la capitale norvégienne. Il n’y a d’ailleurs aucun service de gériatrie, et à fortiori de soins palliatifs, au Svalbard. Pas même une maison de retraite ! Rien ne s’oppose en revanche au rapatriement des cendres des personnes défuntes lorsque leurs familles ont fait le choix de l’incinération. Les contraintes drastiques liées à la fin de vie ont leur équivalent en début de vie : pour éviter toute complication potentiellement périlleuse dans l’archipel, les futures mères sont obligées d’aller passer leurs dernières semaines de grossesse sur le continent, et ce n’est que plusieurs semaines après la naissance des bébés qu’elles sont autorisées à revenir au Svalbard.

Retour à la Réserve mondiale de graines du Svalbard et à sa formidable collection représentative de 13 000 ans d’histoire botanique. Qualifiée par certains de « Chambre forte de l’Apocalypse », cette étonnante « Arche de Noé des graines » n’échappe pas aux critiques des altermondialistes. Et cela au motif que figuraient à l’origine du projet, la fondation Bill et Melinda Gates, la fondation Rockefeller et le groupe agro-alimentaire suisse Syngenta, une multinationale qui, entre autres produits controversés, fabrique et commercialise le néonicotinoïde tueur d’abeilles Cruiser®. Faut-il voir dans ces participations matière à nourrir la défiance ? Et si tel est le cas, sur quelles bases justificatives ? A contrario, instruit-on là un mauvais procès à ceux qui – ne serait-ce que pour communiquer en termes d’image sur des actions positives – ont apporté leur soutien au gouvernement norvégien et au Global Crop Diversity Trust ? À chacun de se faire son opinion.

Une chose est sûre, et donne sans doute un élément de réponse déterminant : en 2015 la banque de semences syrienne gérée par ICARDA (Centre international de recherche dans les zones arides) a été totalement détruite durant les combats de la ville d’Alep, et avec elle la collection botanique très ancienne d’un pays considéré comme le berceau de l’agriculture mondiale. Cette banque a, depuis, été reconstituée grâce à la réexpédition au Moyen Orient de graines déposées en 2008 à des fins de sauvegarde par les Syriens au Svalbard Global Seed Vault. Sans cette précaution, des semences historiques d’une grand valeur patrimoniale car héritées des premières domestications de céréales au néolithique auraient été irrémédiablement perdues.

Pour terminer, rien de mieux qu’une visite en vidéo du site (lien) dans les pas du biologiste et agronome Åsmund Asdal, coordinateur de la réserve. Non sans une pensée pour le Russe Nicolaï Vavilov : ce scientifique visionnaire, tout à la fois botaniste et généticien, a créé la toute première banque de semences à Saint-Pétersbourg en 1926. Cette structure existe toujours sous le nom d’Institut Vavilov et conserve de nombreuses graines congelées ou cryogénisées. La Russie n’en a pas moins déposé des copies d’échantillons de ses plus précieuses semences dans le bunker de Longyearbyen.

God dag for alle ! (Bonne journée à tous !)

L’édition 2020 de ce festival de blues a été annulée pour cause de Covid-19.

** « Vault » signifie littéralement « chambre forte ».

*** SNSK : Store Norske Spitsbergen Kullkompani.

JPEG - 71.3 ko
Longyearbyen (photo Axelle de Russé)
JPEG - 126.9 ko
Longyearbyen (photo Axelle de Russé)

Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 septembre 10:51

    Il est d’autant plus important de saluer Vavilov que nous sommes dans une période où les Lyssenko sanitaires sont légion. Mais l’histoire montre que même le stalinisme a eu une fin et que les imposteurs sont démasqués... après avoir fait beaucoup de dégâts.


    • Fergus Fergus 29 septembre 11:08

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Entièrement d’accord avec vous. Rappelons que le stalinien Trofim Lyssenko a été à l’origine de nombreuses purges dans les milieux scientifiques, et de la condamnation à mort de Vavilov, heureusement commuée par la suite. 

      Dans une réponse à un commentaire de ma part, Bernard Dugué a, lui aussi, dénoncé, à juste titre, les comportements des « Lyssenko sanitaires ». Puissent-ils être « démasqués », et le plus tôt serait le mieux !


    • confiture 29 septembre 11:02

      Merci Fergus, très étrange ce stock , j’avais aussi lu qu’il y avait également des ADN ?


      • Fergus Fergus 29 septembre 11:12

        Bonjour, confiture

        « j’avais aussi lu qu’il y avait également des ADN »

        Je ne crois pas qu’il y ait une collection d’empreintes ADN. A ma connaissance, seules des espèces végétales sous forme de semences sont stockées dans des emballages en aluminium contenant chacun environ 500 graines.


      • confiture 29 septembre 11:45

        @Fergus
        Oui enfin dans les graines il y a des ADN, moi je parlais d’ADN de mammifères
        Souvenez-vous qu’il y a un certains temps monsantoi voulait breveter le vivant


      • Fergus Fergus 29 septembre 11:53

        @ confiture

        « dans les graines il y a des ADN »

        Bien sûr, mais pas sous une forme extraite de laboratoire.

        « je parlais d’ADN de mammifères »

        Non, aucune présence d’ADN de mammifères, la réserve est uniquement centrée sur la botanique.
        Et notamment sur les semences utiles à l’alimentation, à l’élevage, à l’artisanat et l’industrie textile, ainsi qu’à l’industrie pharmaceutique.
        Sont toutefois également présentes des semences de plantes décoratives à haute valeur culturelle et religieuse dans certaines parties du globe, à l’image de nombreuses espèces d’orchidées.


      • Albert123 29 septembre 14:20

        @confiture
        « très étrange ce stock »

        c’est surtout d’une surprenante prévoyance vu l’état de délabrement mentale de l’humanité


      • Fergus Fergus 29 septembre 14:30

        Bonjour, Albert123

        Pas si surprenant que cela. On peut dire en effet que l’humanité est divisée en deux, d’inégale importance :
        D’un côté, ceux  majoritaires  qui dilapident les ressources de la planète ;
        De l’autre, ceux  minoritaires  qui tentent de préserver celles-ci.

        Le problème est que la plupart d’entre nous font partie, peu ou prou selon la conscience que nous avons de nos comportements, de la première catégorie. Remercions donc ceux qui militent dans la deuxième catégorie. 
         


      • Albert123 29 septembre 16:42

        @Fergus

        je ne remercie pas les idéologues qui militent, j’aie du respect pour les pragmatiques qui agissent


      • Fergus Fergus 29 septembre 17:17

        @ Albert123

        Je n’ai pas pensé aux « idéologues ». On peut militer et agir !


      • HELIOS HELIOS 30 septembre 10:49

        @Fergus

        Cher Fergus,

        ...toute entreprise necessite de se positionner dans un « processus ».
        Or dans ce cas précis, si la premère moitié du processus semble respectée, c’est la dernière phase qui pose probleme.
        le processus global est bien : recolte, conservation, récuperation.

        Or la récuperation n’est pas prévue... ou plutot, oui, elle est prévue au profit de ceux qui conservent aujourd’hui et qui ne destockeront pas pour les besoins de l’humanité, mais pour leurs petits avantages a eux.

        Reflechissez pour bien lire les objectifs et savoir comment seront accordés les semnece « apres » si cela se réalise !!!


      • Fergus Fergus 30 septembre 11:40

        Bonjour, HELIOS

        « la récuperation n’est pas prévue... ou plutot, oui, elle est prévue au profit de ceux qui conservent aujourd’hui et qui ne destockeront pas pour les besoins de l’humanité, mais pour leurs petits avantages a eux »

        Désolé, mais c’est totalement faux  ! Les déposants peuvent, à tout moment, retirer leurs dépôts. Les gestionnaires de la réserve n’en sont que les gardiens.


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 septembre 11:10

        Des graines héritées du néolithique, et ça sans bunker  !!! ^^ smiley


        • Fergus Fergus 29 septembre 11:13

          Bonjour, bouffon(s) du roi

          Des graines très anciennes, il y en partout dans la nature. On parle là de graines sélectionnées et domestiquées par nos lointains ancêtres.


        • Fergus Fergus 29 septembre 11:22

          Bonjour, SHAW/AB

          Décidément, tes commentaires sont toujours aussi hermétiques qu’un bunker au Svalbard !


        • foufouille foufouille 29 septembre 12:17

          je connais vu que c’est vieux.


          • Fergus Fergus 29 septembre 12:59

            Bonjour, foufouille

            Pas si vieux que cela. Et cette réserve reste de fait très méconnue de la majorité de nos concitoyens. 


          • foufouille foufouille 29 septembre 13:17

            @Fergus

            c’était juste dans tous les magazines scientifiques dés le début du projet.


          • Fergus Fergus 29 septembre 14:34

            @ foufouille

            C’est possible. Mais cela remonte assez loin en arrière.

            En ce qui me concerne, je n’ai découvert ce site qu’il y a quelques années en m’intéressant de plus près à l’expédition d’Amundsen et Nobile en dirigeable au dessus du Pôle (ils étaient partis de Ny-Alesund).

            Qui plus est, le rôle qu’a joué cette réserve dans la reconstitution de la banque botanique de Syrie n’était alors pas encore connu.


          • foufouille foufouille 29 septembre 16:26

            @Fergus

            science et vie fait des articles sur n’importe quel projet.

            on attend toujours le facteur avec vélo volant ou les transports hypersonique.


          • Fergus Fergus 29 septembre 17:19

            @ foufouille

            Je ne suis pas abonné à Sciences & Vie. C’est sans doute une lacune.


          • foufouille foufouille 30 septembre 13:14

            @Fergus

            c’est gratuit dans les bibliothèques.


          • Fergus Fergus 30 septembre 13:33

            Bonjour, foufouille

            C’est vrai, et il m’est arrivé d’en lire plusieurs numéros lorsque des sujets m’intéressaient tout particulièrement.

            A cet égard, je déplore que les bibliothèques ne soient pas plus fréquentées, tant pour leur fonds littéraire que pour la mise à disposition de journaux et de revues.


          • gruni gruni 29 septembre 13:07

            Bonjour Fergus

            « Chambre forte de l’Apocalypse » voilà qui fait froid dans le dos. L’humanité trouvera certainement le moyen d’en finir un jour. Alors Fergus, je me pose quand même au moins une question. Lorsque qu’arrivera la fin des temps à quoi serviront ces semences s’il n’y a plus personne pour les semer. Je suis sans doute trop pessimiste sur l’avenir de l’homocovidus ; qu’en penses-tu ?


            • Fergus Fergus 29 septembre 14:38

              Bonjour, gruni

              D’accord avec toi.

              Mais en l’occurrence, les scientifiques concernés par l’existence et la gestion du site réprouvent cette référence (médiatique) à l’Apocalypse qui n’est pas pertinente à leurs yeux. La réserve a en effet pour objectif de pourvoir, grâce aux dépôts effectués dans cette « banque », aux destructions locales catastrophiques qui pourraient intervenir ici et là sur la planète.


            • troletbuse troletbuse 29 septembre 22:26

              @Fergus
              Avant que les graines disparaissent, il y aura, l’homme, les mammifères, les oiseaux, etc puis les insectes. Il me semble qu’on a retrouvé des graines dans les pyramides, elles ont donc bien 5000 ans
              Mais le Covid sera toujours là.  smiley


            • ZenZoe ZenZoe 29 septembre 15:57

              Bonjour Fergus,

              Je connais cette réserve, je sais aussi que les scientifiques sont inquiets pour son avenir à cause du réchauffement. En tout cas, merci pour ce rappel. Ce projet montre que les humains sont capables de mettre en place d’excellentes initiatives de temps en temps...

              Ps : j’espère tout de même que cette précieuse réserve ne tombera jamais à l’avenir dans de mauvaises mains (allez, au hasard, Bayer-Monsanto...).


              • Fergus Fergus 29 septembre 17:25

                Bonjour, ZenZoe

                Merci pour votre commentaire.
                En réalité, les scientifiques présents au Svalbard sont plus inquiets des effets du réchauffement du pergélosol sur les infrastructures de l’archipel que sur la protection de la réserve. Très inquiets également de la hausse significative de température de la mer qui modifie les écosystèmes locaux.

                Monsanto a été partie prenante du projet pour tenter de faire mousser son image. Mais sans jamais jouer de rôle dans la gestion des collections et leur usage.


              • HELIOS HELIOS 30 septembre 11:16

                @Fergus

                J’y reviens, apres mon petit commentaire du début sur le « processus »...
                La seconde partie est dédiés aux moyens

                La recolte (la collecte) est la partie la plus simple, sous réserve que ce soit de vrais « pros », qui soit chargés de le faire, et cela sans aucun dogme : ne pas sauver telle ou telle plante n’est pas une option.. on établi la liste et on récolte de la plus petite herbe jusqu’au plus grand des arbres !

                La conservation (le stockage) est déjà plus complexe.
                On comprend bien, a la base, le bon sens du stockage dans un lieu ou techniquement il n’y a pas de nécessité d’action humaine si ce n’est la défense du site.
                Mais cela pose le problème des « oeufs dans le même panier ». Quel que soit le choix, y compris le stockage dans des lieux geostables vis a vis des plaques continentales, il ne sera jamais exclu un quelconque accident géologique.
                Donc, le bon sens voudraient qu’on choisissent plusieurs sites, au moins un par continent, de manière a en garantir au mieux que ce soit cette conservation (redondance du stock).

                La partie technique (le froid en fait) s’il n’est pas simple, n’est pas non plus compliqué. on sait faire des frigorifique sans energie directe qui pourraient conserver les graines... et même s’il fallait installer des systemes de froid de long terme, pourquoi pas.
                La difficulté complémentaire se trouve dans la phase suivante : l’acces au stock.

                La récuperation (accés au stock).. là le besoin est moins bien identifié, c’est sûr on est pas le nez dans la catastrophe, mais on peut faire facilement plusieurs scenarios.
                Cela peu passer par un systeme de philosophie religieuse jusqu’a la societe commerciale toute puissante.
                Mais, dans tous les cas, cela veut dire que la récuperation des graines en cas de besoin imperieux, posera un enorme problème. Si l’on y reflechi, ce seront les plus forts qui le feront au detriment de tous les autres. La distribution ne sera pas liée au besoin, mais a l’adhésion a un modèle philosophique, economique ou dogmatique.

                S’il n’existe qu’une source (le lieu de stockage actuel) je vous laisse imaginer la difficulté de l’acces, de la répartition et même la pertinence des graines a utiliser selon le futur climat.

                Le choix de plusieurs sites ferait baisser la tension, les coûts... et selon les choix, cela pourrait eventuellement permettre un acces aux graines dans des contextes intermediaires (un besoin « moins » imperieux, emaillé de règles d’acces précises)...

                ... et c’est sur ces points de récuperations fondamentaux pour l’humanite (et je ne parle pas de souveraineté qu’il serait fortement necessaire de completer la descrition complete du processus engagé dans la sauvegarde de la biodiversité végétale.

                Note : regardez la difficulté pour fournir actuellement les graines et les distribuer dans un contexte de codex alimentarius et ceux qui protègent le patrimoine (Kokopeli).


              • HELIOS HELIOS 30 septembre 11:20

                @HELIOS

                ... petit détail complementaire...

                C’est sûr que si on projette sur 10 000 ans l’usage de ces graines et qu’on considère la possibilité d’une humanité barbare ... le projet n’a pas la même ampleur... et mon commentaire est inutile !


              • Fergus Fergus 30 septembre 11:50

                @ HELIOS

                Il n’existe pas de gestion planétaire des plantes destinées à être sauvegardées dans la réserve du Spitzberg : chaque pays qui souhaite y faire un dépôt choisit lui-même les semences qui doivent être préservées.

                Pour ce qui est du stockage, il ne s’agit pas du tout de « mettre tous les oeufs dans le même panier » dans la mesure où les dépôts sont, en quelque sorte, des copies des réserves déjà stockées sur la planète dans 170 banques nationales ou internationales.

                J’ajoute que le site de Longyearbyen ne vise pas à faire face à une catastrophe planétaire, mais à des destructions catastrophiques régionales qui auraient détruit les réserves locales !

                Pour ce qui est de sa propre sécurité, elle est à peu près assurée au plan tectonique, la région du Spiteberg n’étant pas exposée sur ce plan. 

                « La distribution ne sera pas liée au besoin, mais a l’adhésion a un modèle philosophique, economique ou dogmatique »

                Désolé, mais vous êtes là sur un schéma fantasmatique, une hypothèse de SF qui pourrait faire un bon scénario mais qui ne repose sur rien de tangible !


              • HELIOS HELIOS 30 septembre 18:22

                @Fergus

                ... vous avez raison, cela n’est que de la SF-catastrophe et il n’y a rien de tangible, tant qu’il y a des lois, des citoyens respectueux et de la police.

                Si il y a catastrophe exigeant la récupération de ces graines, je doute que la loi, les citoyens et la police soient dans de bonnes dispositions... comme je doute que les banques de graines et les hangars grainetiers soient encore pleins s’ils existent toujours.

                j’aime bien votre bon sens, mais nous discutons sur un projet catastrophe, puisque les 170 stocks ont été prévus... combien de masques déjà y avait ils dans les stocks en France en Mars dernier ? qui a pu les acheter ?... et pourtant nous sommes dans un systeme bien régulé et civilisé....


              • Sozenz 29 septembre 16:07

                De surcroît, les noms bien connus des différents investisseurs sèment le trouble sur l’objectif réel de ce projet. En effet, le Réseau Semences Paysannes souligne dans un communiqué que ce projet est le fruit d’un accord tripartite entre le gouvernement norvégien, le « Global Crop Diversity Trust » et la « Nordic Gene Bank  ». Le « Trust » - financé et soutenu notamment par la Fondation Bill et Milinda Gates, La Fondation Rockefeller, Dupont/Pioneer, Syngenta AG et la Fédération Internationale des Semences, les plus importants acteurs et lobbyistes de l’industrie des semences – financera les opérations de « l’Arche ».

                (notre-planete.info)

                sachant qu’ o interdit la vente de certaines semences et que l on met en place des semence stériles genetiquement modifiées .

                je fais un dessin ?


                • Fergus Fergus 29 septembre 17:31

                  Bonjour, Sozenz

                  Je n’ai pas caché que ces groupes ont joué un rôle pour favoriser la création du site.

                  Mais il n’y a pas d’interaction entre leurs activités génétiques et les collections déposées au Svalbard en provenance des 5 continents et de très nombreux pays. La réserve n’est qu’une banque qui conserve les dépôts de semences dans les meilleures conditions et les restitue aux Etats en cas de besoin comme cela a été le cas en Syrie.

                  Il n’y a donc pas, a priori, de risque de dérive. Et l’on ne voit d’ailleurs pas sous quelle forme. Certains scientifiques parlent à ce sujet de « fantasmes ».


                • foufouille foufouille 29 septembre 17:39

                  @Sozenz

                  72% payé par les états.

                  sinon, on a le choix entre une variété productive et la bouffe pour bobo pour 5 à 10€ le kg de tomate.

                  c’est pour les pondeuses non reproductibles = va avoir 300 oeufs, c’était 330 pour moi, par an avec une pondeuse normale déjà peu reproductible et éleveuse moyenne.


                • Sozenz 29 septembre 18:04

                  bonjour fergus .
                   je n ai jamais dut que vous aviez caché quoique ce soit ;
                  je sais que je ne suis pas une tendre ; mais je ne vous ai fait aucun grief .
                  j ai rajouté une info qui me semble importante quand on voit les differents impacts qu’ ont ces groupes sur le deroulement politique des pays .
                  il y a quelques temps j avais dejà parlé de cette arche . mais cela n avais pas effleuré les esprits a cette epoque .

                  quand on parle de lobbyistes semenciers se trouve monsanto ... 
                  mais cela à peut etre pu vous echapper .
                  comme lleurs procedures ; les proces etc ...

                  Il n’y a donc pas, a priori, de risque de dérive. Et l’on ne voit d’ailleurs pas sous quelle forme. Certains scientifiques parlent à ce sujet de « fantasmes ».

                  le temps nous le dira ;


                • Fergus Fergus 29 septembre 19:43

                  @ Sozenz

                  « le temps nous le dira »

                  En effet. A suivre...


                • V_Parlier V_Parlier 29 septembre 20:53

                  @Sozenz
                  On a en effet déjà deviné le but : Sauver les vraies graines oui, mais à quel prix pour ceux qui en voudront...


                • troletbuse troletbuse 29 septembre 21:18

                  @Fergus
                  Vous êtes bien naïf, Fergus, à moins que vou jouiez au naïf.
                  Foufouille a raison ; il y a belle lurette que cet abri a été monté et l’info est parue dans tous les médias d’alors.
                  Mais voyez ce que dit Sorenz, c’est pas pour le but indiqué.
                  Toutes les graines vendues actuellement, sont de hybrides qui ne se reproduisent pas . Ils ne faut quand même pas qu’ils se privent de cette manne, non ?


                • Feste Feste 29 septembre 22:15

                  @troletbuse
                  je connais aussi ce sujet depuis belle lurette. Vu aussi un reportage ’embarqué’ sur le thème : soyons prévoyant pour la beauté du geste....

                  Je plusse à fond troletbus et sorenz. Croire que c’est monté pour le bien de l’humanité par les investisseurs/fondation qui grenouillent autour, c’est de la naiveté.
                  C’est une confiscation/privatisation extrème et définitive du végétal.


                • Fergus Fergus 29 septembre 23:02

                  Bonsoir, V_Parlier

                  « Sauver les vraies graines oui, mais à quel prix pour ceux qui en voudront... »

                  Désolé, mais vous êtes complètement à côté de la plaque. Les graines sont déposées par des états, et seuls ces états sont en mesure de reprendre leurs dépôts. Cela fonctionne comme des coffres de banque de particuliers : seuls ces particuliers peuvent en récupérer le contenu !


                • Fergus Fergus 29 septembre 23:08

                  Bonsoir, troletbuse

                  Certes ! Mais si les états souhaitent abandonner les graines génétiquement modifiées pour en revenir aux semences d’origine, ils pourront le faire grâce aux dépôts qu’ils auront fait dans cette réserve.
                  Il y a d’ailleurs encore pas mal de pays non exportateurs qui ne sont pas soumis aux diktats des multinationales de l’agro-alimentaire.


                • Fergus Fergus 29 septembre 23:11

                  Bonsoir, Feste

                  Soyons sérieux : cela n’aurait aucun sens. A quoi bon sauvegarder des semences saines si l’on peut définitivement les éradiquer au profits des OGM ???


                • Feste Feste 30 septembre 00:04

                  @Fergus
                  Parce que quand on y pense, la bouffe de merde industrielle pour les pauvres, la bouffe de luxe pour la caste. Idem pour les semences. L’OGM pour la plèbe, le naturel et sain pour la caste. Sans compter qu’on peut aussi partir dans d’autres projections, en imaginant que le grand à venir reset ne soit pas que financier...
                  Désolé mais depuis qu’un bon 25% des theses complotistes ont émergées dans la réalité et sont discutées dans les mainstreams, je suis plus attentif aux 75% restants


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 00:40

                  @Feste

                  Désolé 25%...misere de l’intelligence...y’aurais a dire sur votre connerie. Mais bon la flemme.


                • Feste Feste 30 septembre 00:55

                  @Aita Pea Pea
                  Mais je t’en prie dugland. Toi qui bouffe tout ce qui vient du haut à longueur de commentaire, fais m’en donc voir ducon. N’ai pas la flemme, j’attends


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 01:09

                  @Feste

                  Prouves moi tes 25% ...lol . Et tes insultes j’adore. .


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 01:19

                  @Feste

                  Au fait...a longueur de commentaires ...ceux qui me connaissent savent que je me branle de vos conneries et intervient très peu ...ça sert à rien.


                • Feste Feste 30 septembre 01:30

                  @Aita Pea Pea
                  mes insultes répondent aux tiennes (quand tu parle de ma connerie), ne retourne pas le problème. Quand Fergus ou un autre me répond poliment je réponds poliment, quand on me parle mal je te pourris la gueule.
                  Fais avec ou change de ton.
                  Quant aux 25% ce n’est pas une science exacte hein ? Ou tu fais juste semblant de ne rien comprendre à rien ? Le nouvel ordre mondial, la vaccination obligatoire, le puçage, la société de flics, les délires de Bill Gates et du Big Pharma, çà ne te suffit toujours pas pour commencer à te dire que certains sujets dont on se foutait ouvertement de la gueule depuis 10 ans sont désormais discutés sur les plateaux TV ou dans les journaux ? T’as pas remarqué ? Ou tu es juste trépané ?
                  Je te parle pas du Yéti ou des crop circles là. Je me doute que toi la VO du 11/9 tu la bouffe et tu t’essuies en te disant ’mmmh c’est bon çà, redonnez m’en’


                • Feste Feste 30 septembre 01:35

                  @Aita Pea Pea
                  12000 commentaires
                  300 depuis un mois
                  50 dans la semaine

                  A part çà tu interviens très peu. smiley

                  Tu as plusieurs personnalités non ? Celle qui croit ne pas intervenir souvent et le stakhanoviste de la bafouille ? smiley


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 01:36

                  @Feste

                  Suis très panné... D’ailleurs bonne idée pour la bouffe de demain.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 septembre 01:47

                  @Feste

                  Ma spécialité est la connerie courte ...c’est pour ça que je suis peut-être jaloux de ta connerie longue.


                • Feste Feste 30 septembre 02:52

                  @Aita Pea Pea
                  je constate que tu t’essouffles vite.
                  D’abord hautain, ensuite mytho sur le genre ’j’interviens peu, j’ai la parole rare, car je suis sage’ alors que tu es plutôt en mode ’je m’épanche par milliers de messages’ et enfin en bout de course après 2-3 échanges corsés. Je ne suis pas impressionné, voire déçu. D’habitude quand un mec ouvre grand sa gueule c’est pas pour finir par sortir des vannes de banquet de comité d’entreprise après 3 phrases. Donc bonsoir.


                • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 05:25

                  @Feste
                  Aita Pea Pea

                  a la parole rare, c’est vrai ... 11954 posts depuis 2012 (3115 jours) soit une moyenne de 3.84 par jour ... comparé à mes 7.87 par jour smiley


                • nono le simplet nono le simplet 30 septembre 05:28

                  @nono le simplet
                  je rajoute que s’il poste plus en ce moment c’est sûrement qu’il lit plus de conneries ...


                • foufouille foufouille 30 septembre 13:17

                  @Feste

                  comme dit plus haut, ta bouffe est pour les bobos tous les jours.


                • bebert bebert 1er octobre 12:02

                  @Sozenz
                  Pour aller dans votre sens on veut interdire le purin d’orties pour les non initiés en jardinerie c’est facile d’en fabriquer et cela ne coûte rien mais il y à des gens qui résistent contre les graines modifiées génétiquement https://blog.kokopelli-semences.fr/2017/05/retour-sur-un-proces-perdu/


                • Fergus Fergus 1er octobre 13:46

                  Bonjour, bebert*

                  Vous oubliez de préciser que le purin d’ortie pue terriblement. smiley


                • bebert bebert 1er octobre 14:55

                  @Fergus

                  Il ne faut pas mettre le nez dedans


                • zygzornifle zygzornifle 29 septembre 16:36

                  Je connais DSK , Darmanin et Griveaux réputés pour leurs semences non alimentaires ....


                  • Fergus Fergus 29 septembre 17:34

                    Bonjour, zygzornifle

                    « Non alimentaires », c’est vous qui le dites. Il paraît qu’elles sont riches en protéines.
                    Le probléme est, qu’étant d’origine animale, elles n’ont pas leur place au Spitzberg. Certaines pourraient en revanche être conservées dans les scellés de la police !


                  • zygzornifle zygzornifle 30 septembre 09:37

                    @Fergus
                     Macron en connait un rayon en tant qu’ancien trader a la banque du sperme, paiement en liquide assuré ....


                  • ETTORE ETTORE 29 septembre 19:23

                    Bonsoir Fergus.

                    Si on était plus raisonnable, on pourrait....Pardon, on aurait du faire de cette terre, la véritable Arche, abritant la vie, humaine, végétale, minérale.....afin que ce vaisseau terre soit vraiment « la maison idéale pour tous ».

                    Au lieu de cela, certains se comportent comme des écureuils malfaisant, stockant leurs « noisettes », certainement pas pour l’avenir de l’humanité, comme nous l’entendons.

                    On veut aller planter des choux sur Mars, alors que nous réduisons notre planète commune, notre ventre de naissance, a sa plus simple raison d’être....Tourner autour du soleil, afin d’y exposer nos lamentables progrès.

                    Progrès qui s’assimilent de plus en plus à la vie des puces sur la peau d’un chien.

                    Alors, ce super marché des graines, est autant à l’abri d’une souris en parka, qu’elle l’est de l’avidité de ses commanditaires.

                    Faire crever une partie de l’humanité en l’appauvrissant avec des cultures OGM et se donner « bonne conscience » de perpétuer, pour les populations futures, la diversité des semences.....

                    Pourquoi remettre à demain, ce qui est déjà nécessaire.....AUJOURD’HUI !


                    • Fergus Fergus 29 septembre 19:47

                      Bonsoir, ETTORE

                      « Faire crever une partie de l’humanité en l’appauvrissant avec des cultures OGM et se donner « bonne conscience » de perpétuer, pour les populations futures, la diversité des semences »

                      C’est le problème, en effet. 
                      Cette réserve n’en est pas moins la garantie pour les pays qui y font des dépôts de pouvoir revenir à des semences non trafiquées si ces pays le souhaitent. Ce n’est pas rien !


                    • Feste Feste 29 septembre 22:18

                      @Fergus
                      Je ne vois aucune garantie de récupération si nécessaire. Cà c’est sur le papier...


                    • troletbuse troletbuse 29 septembre 22:31

                      @Feste
                      Oui, ils mettent des brevets sur tout même ce qui est naturel. Ils s’approprient absolument tout. Bizarre, non ?


                    • Fergus Fergus 29 septembre 23:14

                      @ Feste

                      « Je ne vois aucune garantie de récupération si nécessaire »

                      La preuve que non avec le cas syrien et la destruction des collections d’Alep. Leurs sauvegardes du Svalbard ont été récupérées par les Syrien conformément aux engagements validés dans le Traité des Plantes de 2004.


                    • Djam Djam 29 septembre 23:34

                      @ Fergus

                      Oui, perso, je connais depuis des années ce fait... j’avais même fait un article pour AV il y a déjà quelques années. Mais comme pratiquement tous les sujets majeurs, il a fait son petit tour sous les commentaires (plutôt soutenant à l’époque) et puis a vite disparu des bla-blas du café du commerce en ligne...

                      Et je parie que de la même manière le sujet Covid19 sera relégué à terme dans les poubelles du chaos occidental comme le fut le 11/9. Quand le port de muselière sera intégré totalement dans les esprits apeurés de notre société (c’est en cours), que l’idée d’un virus permanent et dangereux sera durablement installé au-dessus des têtes et que la dictature du biopouvoir aura été également bien enfoncée dans le bulbe de chaque pecus, plus personne n’en parlera dans les merdias... sauf pour en remettre une couche de temps en temps histoire d’éviter que l’effet terreur 2021 ne s’évanouisse...


                      • Fergus Fergus 30 septembre 09:38

                        Bonjour, Djam

                        Je ne partage pas votre vision tant elle me semble frappée d’un pessimisme excessif.

                        Certes, il y a de nombreux sujets d’inquiétude et de colère dans notre société, mais tout ne va pas si mal, fort heureusement. A cet égard, régulièrement des enquêtes d’opinion pour le moins paradoxales qui montrent que les Français, s’ils sont inquiets pour les autres, sont plutôt satisfaits de leur sort personnel !

                        Pour ce qui est du Covid, il est probable que les mesures actuelles et le climat anxiogène se dissiperont lorsqu’un traitement ou un vaccin efficace seront mis sur le marché, ce qui devrait très probablement se faire dans un délai de quelques mois. Et il se pourrait même que la molécule la plus efficace soit générique et coupe la perspective de juteux profits aux grands laboratoires. En matière de santé comme dans tous les autres domaines, le pire n’est jamais sûr !

                        Je note à ce propos que vous parlez d’« effet terreur », et cela m’étonne : nulle part je ne ressens cela. De l’inquiétude ici et là, sans doute, mais pas plus. Pas même à Rennes  pourtant en zone rouge  ou en région parisienne, pourtant très exposée et plutôt rouge vif, du fait notamment de la promiscuité contrainte des transports en commun.


                      • Djam Djam 30 septembre 15:04

                        @Fergus

                        Merci de votre réponse. Je m’en viens tenter de préciser ma pensée... pessimiste, je ne le suis pas, ce n’est pas dans ma nature, mais lucide, ça oui !

                        Vous avez tout à fait raison quand vous dites que le calme reviendra sans aucun doute lorsqu’un... vaccin ou un traitement par générique, supposez-vous arrivera. Et bien justement, pour moi la lucidité me porte à penser tout comme vous que c’est « lorsqu’un vaccin, etc.. ».

                        Et c’est bien cela qui m’inquiète au plus haut point. Que des gens veuillent à tout prix se faire vacciner (en sachant que tous les virus mutent des milliers de fois en très peu de temps et qu’un vaccin ne fonctionne en réalité que sur très peu de gens et de temps), grand bien leur fasse. Mais ne voyez-vous pas que le biopouvoir dont parlait déjà un certain M. Foucault se met en place ?

                        Ne voyez-vous pas que c’est bien la première fois qu’on nous traite comme des troupeaux de bovins et qu’un virus (ce n’est pas le premier ni le dernier) fait l’objet d’une énorme manipulation basée sur la peur fabriquée quotidiennement ?

                        Ne voyez-vous pas que si la terreur ne se voit pas (vous avez raison), la trouille est bien là, elle se lit dans les regards des visages muselés qui me regarde lorsque je sors visage à l’air sans peur aucune et que tout le monde faisait cela normalement à l’époque du H1N1, du SarsCov1 et du curieux SIDA. Pourtant, ces diverses affections n’étaient pas moins graves que le covid19 !

                        Il est évident que le covid19 sert depuis le début de prétexte à l’instauration d’un régime inique. Mais quand on croit l’évangile médiatique, je comprends fort bien que l’on agisse en croyant.


                      • Fergus Fergus 30 septembre 15:23

                        @ Djam

                        « ne voyez-vous pas que le biopouvoir dont parlait déjà un certain M. Foucault se met en place ? »


                        A vrai dire, non, je ne le vois pas. Certes, il y a, du côté des grands labos, des appétits pour un vaccin dont la commercialisation pourrait se révéler très juteuse. Mais ce n’est pas nouveau. Et surtout il y a en parallèle l’énorme travail de recherche qui est fait sur les centaines de molécules existantes pour mettre sur pied un traitement efficace et pas forcément coûteux.

                        A cet égard, l’emballement pour l’hydroxychloroquine montre que cette voie de recherche fonctionne à plein. Et l’annonce de l’Institut Pasteur de Lille va dans ce sens d’un possible traitement qui pourrait mis sur le marché rapidement sur les essais cliniques imminents sont concluants pour éviter le développement des phases aigues de la maladie.

                        Ce qui serait un pied de nez spectaculaire au « biopouvoir » !


                        « une énorme manipulation basée sur la peur fabriquée quotidiennement » 


                        Encore une fois, je ne crois pas qu’il s’agisse de cela. Ou alors il faudrait admettre que les gouvernements de pays aussi différents que les dictatures, les régimes autoritaires, les démocraties imparfaites comme la nôtre ou les démocraties plus abouties comme la Suisse et les nations scandinaves sont complices. Cela n’est évidemment pas le cas. 


                      • ETTORE ETTORE 30 septembre 16:53

                        Fergus@

                        Ce qui me frappe c’est cet effet de « vague ».

                        Vague pour la contamination.....

                        Vague pour la réaction des états.....

                        Vague pour les décisions de confinement.....

                        Que ce soit dans différents pays, toutes ces « vagues » ne sont pas concomitantes, elles s’étalent plus ou moins dans le temps, mais (On vas parler comme les réchauffistes « la mer monte inexorablement » ) à tendance à s’égaliser sous la même forme partout.

                        Cette fausse impression d’inégalité, est trompeuse, on s’en apercevras avec le temps qui passe.

                        En espérant que ce soit avant que l’on ait la tête sous l’eau.


                        • Fergus Fergus 30 septembre 17:18

                          @ ETTORE

                          « ces « vagues » ne sont pas concomitantes, elles s’étalent plus ou moins dans le temps »

                          Oui, comme au foot : une sorte de « ola ». smiley

                          « mais (...) a tendance à s’égaliser sous la même forme partout. »


                          L’automne va être un excellent indicateur, notamment avec la survenue des grippes saisonnières dont les symptômes sont à peu près identique au début de la contamination. Nous verrons alors de quelle manière les pays seront touchés, et comment ils réagiront.



                        • Aristide Aristide 2 octobre 12:23

                          @Fergus

                          Il y a fort à parier que les personnes à risques qui ont été atteintes de la COVID et en sont mortes, ne constitueront pas les victimes des grippes saisonnières et ce sont elles qui en étaient les premières victimes. 


                        • Fergus Fergus 2 octobre 12:47

                          Bonjour, Aristide

                          Vous avez raison, le public le plus directement exposé au Covd-19 est en effet le même qu’avec la grippe saisonnière.


                        • Octave Lebel Octave Lebel 1er octobre 16:14

                          Merci pour ce beau récit et ses illustrations en forme de reportage dans le temps et l’espace. Vous nous tendez en douceur un miroir de ce que nous sommes. Il semble que certains d’entre nous soient capables de prévoir avec beaucoup d’intelligence et de prudence comment mettre à l’abri au cas où les éléments essentiels à la perpétuation de la vie dont notre espèce est l’expression la plus évoluée dit-on en mobilisant la bonne volonté et la lucidité de la plupart des pays, ce qui n’est pas rien.

                          D’autres sont bien partis pour retarder jusqu’à l’extrême limite l’examen ardu des mesures à imaginer et mettre en œuvre tout en prenant pour eux-mêmes et leurs proches, je n’en doute pas, les précautions qu’ils croient utiles.

                          Le plus grand nombre, se sentant impuissant est dans l’expectative. Souhaitons que les cœurs et les cerveaux s’échauffent en accélérant le dégel des consciences.


                          • Fergus Fergus 1er octobre 17:08

                            Bonjour, Octave Lebel

                            Merci pour votre commentaire.

                            « Souhaitons que les cœurs et les cerveaux s’échauffent en accélérant le dégel des consciences »

                            Je croise les doigts pour cela.
                            Mais je ne suis pas très optimiste, le pouvoir économique étant un peu partout entre les mains des destructeurs et, au plan politique, de ceux qui servent leurs intérêts. 


                          • Octave Lebel Octave Lebel 1er octobre 22:24

                            @Fergus
                            Je sais.Jusqu’à présent il a fallu des catastrophes pour que les lignes bougent.
                            Mais, les choses s’accélèrent alors on va dire que nous avançons lentement mais sûrement, qui sait une glissade non prévue pourrait nous entraîner dans la pente et provoquer un sursaut.Ce serait nouveau, mais il a bien fallu que le nouveau survienne de temps en temps.


                          • Fergus Fergus 2 octobre 09:06

                            Bonjour, Octave Lebel

                            Dans une société de plus en plus soumise à des soubresauts politiques et sociétaux, un « sursaut » n’est pas à exclure. Encore faudrait-il qu’il s’exerce le plus largement possible sur la planète.


                          • Aristide Aristide 2 octobre 12:19

                            @Fergus

                            Encore faudrait-il qu’il s’exerce le plus largement possible sur la planète.

                            C’est toujours le même aveuglement d’enfant gâtés, j’en suis un bien sûr, gâté mais pas aveuglé.

                            S’il y a a bien des soubresauts politiques et sociétaux comme vous dites, ils sont à l’inverse de ce que vous souhaitez pour la grande majorité de la planète. Ce sont des soulèvements pour des besoins essentiels qui n’ont rien à voir avec vos préoccupations.Tous ces habitants ne disposent pas des moyens les plus rudimentaires pour se nourrir, éduquer leurs enfants, être en sécurité, ... je n’ose parler de culture et de loisirs ...tellement leur situation est précaire.

                            Après on peut se regarder le nombril et croire que les Greta, autres écolos de nos sociétés et organisations de pays favorisés représentent la planète ... 


                          • Fergus Fergus 2 octobre 12:57

                            @ Aristide

                            Il ne s’agit pas d’« aveuglement » mais d’un souhait très fort, évidemment en contradiction avec les aspirations de nombre de peuples de la planète qui  cela se comprend aisément  revendiquent les mêmes accès au confort que les pays dits « évolués ».

                            « croire que les Greta, autres écolos de nos sociétés et organisations de pays favorisés représentent la planète »

                            Peu de monde croit cela. Ce qui n’empêche pas de prêter une oreille attentive à leurs revendications, ne serait-ce que pour alimenter la réflexion.


                          • Aristide Aristide 3 octobre 10:45

                            @Fergus

                            Il ne s’agit pas d’« aveuglement » mais d’un souhait très fort, évidemment en contradiction avec les aspirations de nombre de peuples de la planète

                            Il y a chez la plupart des personnes responsables un bon sens que l’on peut aussi nommer : « le principe de réalité ». Assez simple en fait, il s’agit de souhaiter, envisager, soutenir, ... des actions que l’on croit possible. A contrario, il existe des personnes qui ne peuvent s’impliquer que dans le contraire : l’utopie. 

                            Loin de moi l’idée de vous cataloguer, des catégories pas aussi opposées d’ailleurs, certains alliant sans aucun problème de cohérence les deux comportements radicalement opposés. Vous pourrez facilement trouver des exemples dans votre environnement proche ou dans les milieux médiatisés. Un exemple ? Nicolas HULOT et ses autos, Arthus BERTRAND et ses voyages, ... Je suis sûr que vous pourrez en ajouter sans grande difficulté ... en désignant par exemple le citadin de votre connaissance qui se vante d’être préoccupé par la planète en achetant que du bio et renonçant à sa voiture mais qui part en vacances à l’autre bout de la planète en avion ..., 

                            Peu de monde croit cela.

                            On peut être d’accord, mais convenez qu’il existe un « instrument » assez facile : la part du vote pour les verts dans les élections sans vrai enjeu, genre élections européennes. Maintenant on peut aussi ajouter le vote aux municipales des grandes villes boboisées ... 

                            Ce qui n’empêche pas de prêter une oreille attentive à leurs revendications, ne serait-ce que pour alimenter la réflexion.

                            C’est la preuve éclatante de cette incohérence : écouter les « revendications » de ceux qui ont déjà tout et qui ont l’outrecuidance de reprocher aux brésiliens d’exploiter l’Amazonie, aux indonésiens de faire de l’huile de palme, aux russes d’exploiter leur gaz ... 

                            Il me semble que la modestie de ces plus favorisés devrait être la règle ...


                          • Fergus Fergus 3 octobre 11:43

                            Bonjour, Aristide

                            « Nicolas HULOT et ses autos, Arthus BERTRAND et ses voyages »

                            Il convient, à mon avis, de relativiser pour ces deux là.
                            Le premier n’est pas au volant de toutes ses voitures de collection en même temps. Et il n’a pas contribué à les faire construire, donc à puiser dans les ressources de la planète pour cela.
                            Quant au second, il a certes un bilan carbone désastreux, mais ses voyages et les documentaires qu’il en a ramenés ont incontestablement contribué à ouvrir les consciences de nombreuses personnes sur les enjeux écologiques. Ses dépenses d’énergie sont donc très largement compensées par son rôle de pédagogue.

                            « le citadin de votre connaissance qui se vante d’être préoccupé par la planète en achetant que du bio et renonçant à sa voiture mais qui part en vacances à l’autre bout de la planète en avion »

                            J’en connais en effet, y compris dans ma propre famille.

                            « écouter les « revendications » de ceux qui ont déjà tout et qui ont l’outrecuidance de reprocher aux brésiliens d’exploiter l’Amazonie, aux indonésiens de faire de l’huile de palme, aux russes d’exploiter leur gaz »

                            Tous ne sont pas dans ce registre culpabilisateur pour les pays émergents, mais dans la pression sur les pays industrialisés pour qu’ils fasse preuve de manière significative de plus d’exemplarité, condition sine qua non pour que les pays émergents limitent leurs ambitions.

                            « Il me semble que la modestie de ces plus favorisés devrait être la règle »

                            D’accord avec vous sur ce point.


                          • alinea alinea 2 octobre 18:02

                            J’avais suivi l’histoire de l’Institut Vavilov, mais il me semble que le but n’était pas survivaliste comme l’est l’initiative américaine ! cette horreur qui me fait penser aux abris antiatomiques, ce qui, pour moi, est la quintessence de la connerie humaine !

                            Il fut un temps où tout cela était vivant... aujourd’hui on enmuséele pour une survie après cata première strophe ! cela ne m’étonne pas de la part de ceux qui sont capables de se faire congeler pour être ressuscités plus tard !!!


                            • Fergus Fergus 3 octobre 09:38

                              Bonjour, alinea

                              Désolé, mais je ne te suis absolument dans ta croisade anti-américaine sans fondement sur ce coup-là.

                              Ce n’est en effet pas une « initiative américaine », mais une initiative scandinave  certes théorisée par un expert botaniste américain qui a le soutien de la FAO et qui a bénéficié pour son lancement du soutien de fondation étasuniennes, lesquelles ne jouent aucun rôle dans la gestion du site. 

                              Et je te signale que les dépôts proviennent de tous les continents, et en détail de 88 pays. Parmi eux : des adversaires résolus des Etats-Unis aux plans politique et économique, et notamment les pays « bolivariens » comme la Bolivie et le Venezuela, sans oublier la Russie et la Corée du Nord !!!

                              J’ajoute que l’objectif n’est pas du tout « survivaliste ». L’objet de la réserve est de permettre aux régions du globe qui, pour des causes naturelles ou humaines, ont été localement dévastées, de pouvoir reconstituer leur propre patrimoine de semences en récupérant tout ou partie de leurs dépôts.


                            • Fergus Fergus 3 octobre 09:41

                              J’ajoute qu’il n’y a pas de semences cryogénisées au Svalbard, contrairement à l’Institut Vavilov de Saint-Pétersbourg (qui, je t’en informe, a récemment ouvert sa première antenne étrangère à Lyon).


                            • alinea alinea 3 octobre 21:56

                              @Fergus
                              Ah !! j’ai mal à mon anti américanisme primaire !! américain était eux et leurs petits, c’est-à-dire le monde néo ordo ultra... libéral !
                              Ce que j’avais lu allait dans ce sens là : préserver pour, en cas de catastrophe.
                              Mais tant mieux si c’est l’intelligence humaine qui s’adapte !

                               smiley

                            • Fergus Fergus 4 octobre 09:08

                              Bonjour, alinea

                              Je ne suis moi-même pas du tout un fan du modèle américain. smiley

                              En lisant ton commentaire, je constate que j’aurais dû écrire « ... qualifiée de »Chambre forte de l’Apocalypse« à tort ». Cette expression journalistique est dans la veine des titres accrocheurs de la presse et ne reflète effectivement pas la réalité de ce qu’est cette réserve.
                              « Mea culpa », comme on disait dans la boîte de curés ou j’ai été incarcéré durant 2 ans dans ma jeunesse. smiley

                              Je te souhaite un excellent dimanche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité