• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Coup d’état au Venezuela : les US et leurs serpillères à la (...)

Coup d’état au Venezuela : les US et leurs serpillères à la manoeuvre

La tentative de putsch fasciste au Venezuela va avoir au moins un intérêt : repérer tous ceux qui relayent la propagande mortifère des USA et qui devront rendre des comptes si un dictateur de type fasciste est installé à la tête du Venezuela.

Parce que les faits et l'histoire sont passés par là, personne ne soutient aujourd'hui que le coup d'état de Pinochet au Chili en 1973 fût un grand moment de démocratie, mettant fin à la dictature socialiste du tyran sanguinaire Allende. Cela certainement surprendra le naïf et l'ignorant mais cette ligne considérant Allende comme le dictateur et Pinochet le libérateur, ce fut bien la ligne initiale des médias et des pays occidentaux en 1973. Il faut regarder les deux premières parties de la Bataille du Chili de Patrizio Guzman (en accès libre ici), film qui documente les mois qui précédèrent le coup d'état militaire de Pinochet : dans les plus petits détails, je dis bien dans les plus petits détails (jusqu'à la fameuse pénurie de PQ), ce qui se passe actuellement au Venezuela est le copié-collé de ce qui s'est passé au Chili après l'élection démocratique d'Allende. Tout y est : une politique économique subitement favorable aux travailleurs, une bourgeoisie compradores oisive qui ne tolère pas de perdre ses privilèges, un sabotage économique de cette même bourgeoisie pour bloquer l'économie du pays (grèves patronales dans le transport, pénuries provoquées en stockant les produits dans des entrepôts clandestins, sabotages des machines, fermetures des usines, etc.), un blocus économique étasunien, une campagne de presse des médias occidentaux pour dépeindre Allende comme un sanguinaire dictateur (si, si ! ça va surprendre, mais c'était bien l'image relayée par le Figaro et bien d'autres journaux français à l'époque).

C'est Karl Marx, c'est tiré du manifeste du parti communiste écrit en 1847 mais ça n'a pas pris une ride : "Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre."

De nouveau, les mêmes belle âmes qui prétendent oeuvrer pour la démocratie et la liberté nous font le coup du méchant dictateur socialiste provoquant la ruine de son pays (Allende-Maduro) et du gentil démocrate opprimé pas du tout d'extrême-droite et qui va ramener la liberté dans son pays (Pinochet-Guaido). C'est de l'Orwell pur !

Une chose cependant doit nous concerner pour le moment : parce qu'il est trop facile après coup - quand tout est dévoilé, la dictature fasciste installée et féroce, les archives ouvertes et l'impérialisme assassin des USA mis à jour - de se placer subitement dans le bon camp, le camp d'Allende-Maduro contre le camp de Pinochet-Guaido, il faut d'ores et déjà documenter toutes les crapules qui aujourd'hui soutiennent le coup d'état fasciste au Venezuela et diront demain qu'elles ne savaient pas, ou plutôt se tairont en se plaçant dans le bon camp et en espérant qu'on n'ira pas trop fouiller leurs archives.

J'ai écrit plusieurs articles sur Agoravox à ce sujet, et notamment un sur le mouvement Ensemble de Clémentine Autain qui, au plus fort des précédentes attaques de guerre médiatique menées par l'occident contre le Venezuela, avait hurlé avec les loups. J'avais demandé à l'époque l'expulsion de ce mouvement infâme et traître en puissance de la France Insoumise. Aujourd'hui, le mouvement Ensemble n'a jamais été aussi puissant au sein de la France Insoumise et sa ligne groupusculaire sociétale et trotkyste a entraîné l'expulsion de Djordje Kuzmanovic et François Cocq, les inspirateurs pourtant de la ligne sociale qui avait permis à la FI d'atteindre 19% au premier tour de l'élection présidentielle de 2017. Les sondages annoncent que le score de la FI s'est effondré à 10%, soit l'entre-soi petit-bourgeois qu'avait réussi à dépasser l'élection présidentielle de 2017. J'ai eu par ailleurs de nombreuses occasions de m'affronter (verbalement) dans les manifestations aux militants d'Ensemble, en refusant de prendre leur tract et en leur expliquant pourquoi (pas de tracts d'un mouvement prétendûment de gauche, qui soutient un coup d'état fasciste au Venezuela). A chaque fois, la discussion était impossible, le militant d'Ensemble s'éloignant subitement en m'insultant d'"ami des dictateurs" ou, plus simplement, de "connard". Pour le moment, le mouvement Ensemble paraît encore sage, se contentant de mettre "en débat" une déclaration de la Quatrième Internationale s'opposant à l'ingérence impérialiste au Venezuela (on se demande quand même ce qui est en débat : l'ingérence impérialiste ? C'est un sujet qui fait "débat" chez Ensemble ?). Si sa section internationale soutient les tentatives atlantistes de coup d'état fasciste au Nicaragua, la cavalerie lourde médiatique n'a pas encore fait son oeuvre en France pour pouvoir de nouveau baver sur la révolution bolivarienne et soutenir les fascistes venezueliens repeints en "défenseurs de la démocratie et de la liberté". Nul doute que ça viendra d'ici peu.

Du côté de Libération, ce n'est guère une surprise pour ce média détenu par le milliardaire ultra-sioniste Patrick Drahi (Israël, toujours dans les sales coups, a été un des premiers pays à reconnaître Guaido comme "président légitime" du Venezuela), le journal s'est une nouvelle fois transformé en tract anti-Maduro et pro-fasciste : les articles (ici ou ici par exemple) restent encore mesurés (c'est-à-dire complètement orientés en faveur de Pinochet-Guaido mais, pour le tract fasciste Libé, on peut parler de mesure), on peut être sûr cependant que quand la situation va dégénérer et que la CIA enverra ses éléments de langage à ses sous-fifres français, on va avoir la plus féroce des propagandes, dépeignant Maduro en buveur de sang mangeur de nouveaux-nés.

Même chose du côté du Monde : on fait mine de prendre des pincettes, tout en soutenant absolument l'agenda atlantiste promu par le fasciste Guaido (démission de Maduro et organisation d'élections "libres", c'est-à-dire, si on comprend bien, donnant la victoire à Guaido, puisqu'on suppose que si Maduro est de nouveau élu, les élections seront considérées comme truquées ; à ce sujet, on lira avec profit cet article du Grand Soir).

Comme on s'en doutera, le Figaro du milliardaire vendeur de canons Dassault est une caisse de résonance fidèle et insatiable de la propagande des USA (ici, ici - avec une belle photo de Guaido en playboy macroniste - et ici, entre autres... Le dernier article est assez amusant, parlant de "plus de 350 manifestants arrêtés" ; à comparer donc aux 2000 arrestations préventives lors de l'acte IV des Gilets Jaunes en France, avant même les manifestations donc ; le Figaro va-t-il appeler les USA à bombarder Paris pour faire respecter la démocratie ?).

Le Point achève opportunément, le 25 janvier, une série intitulée sans a priori (et on imagine en dénonçant le blocus économique américain et les pénuries provoquées par la bourgeoisie traître du Venezuela...) "Venezuela, Voyage au bout de l'enfer". C'est utile pour conditionner les esprits et préparer la deuxième phase du plan US contre le Venezuela. Car on peut d'ores et déjà anticiper ce qui va se passer au Venezuela, d'après les exemples encore chauds de la Libye et de la Syrie, et de bien d'autres avant eux (les "contras" au Nicaragua) :

1ère phase (on y est) : Auto-proclamation de Guaido comme président légitime ; reconnaissance par la "communauté internationale" (les Etats-Unis et leurs caniches) ; campagne médiatique de soutien à la "liberté" et à la "démocratie" ; appel à de nouvelles élections "libres" (c'est-à-dire que Maduro et les chavistes n'ont pas le droit d'être réélus mais bien la droite réactionnaire, patronale, ultra-libérale : c'est la condition pour des élections "libres").

2ème phase : Manifestations violentes, groupes de militants fascistes semant la terreur (sur le modèle des garimbas), tirs sur les manifestants par des snipers "mystérieux" attribués au "régime de Maduro" ; cris d'orfraie de la "communauté internationale", demande d'une réunion du conseil de sécurité, vaste campagne de propagande médiatique, communiqué d'Ensemble et du NPA pour dénoncer la "répression sanguinaire de Maduro".

3ème phase : Paramilitaires d'extrême-droite venus de Colombie et semant la Terreur Blanche dans tout le pays, conquêtes de villes frontalières avec la Colombie et proclamation de sécessions avec le pouvoir à Caracas, images de guerre civile ; nombreuses informations fausses, intox, images sanglantes détournées, etc.

4ème phase : Nouvelle réunion du conseil de sécurité, pour une "intervention humanitaire" au Venezuela. Veto de la Russie et de la Chine. Trump déclare qu'il va "prendre ses responsabilités". Il est soutenu par la "communauté internationale" (l'Europe et Israël) ; intensification de la propagande médiatique (une photo montre Maduro en train de manger un nouveau-né frais pour son petit-déjeuner ; une autre le voit en train d'observer un tir de fusée atomique capable d'atteindre Washington, Londres et Paris en dix-huit secondes) ; les porte-avions américains sont envoyés sur place ; bombardement du palais de Miraflores à Caracas ; bombardements de Caracas pour "protéger" la population ; putsch militaire.

5ème phase : installation d'une dictature fasciste au Venezuela ; assassinats de journalistes, de militants, de syndicalistes ; politique ultra-libérale et patronale ; privatisations ; explosion de la pauvreté ; fin des programmes sociaux d'alphabétisation, d'éducation, de soins ; le Venezuela disparaît de la couverture médiatique en France.

 

A ce stade, et pour mettre en pièces ce plan mille fois utilisé et que les belles âmes petites-bourgeoises qui n'aiment pas se salir qualifieront pourtant de "vision complotiste", il faut compter sur le peuple vénézuelien, le peuple des travailleurs, métis, noir, indien, contre l'élite hispanique, traître à son pays et qui pourra aller se terrer à Miami en attendant que la situation s'apaise. Ce peuple que la révolution bolivarienne depuis vingt ans a éduqué, soigné, logé, tiré de l'extrême-pauvreté, ce peuple des indigents à qui le mouvement initié par Chavez a redonné sa dignité et qui probablement se battra jusqu'au bout. Mais le combat va être violent et sanguinaire face à une bourgeoisie fasciste, atlantiste prête à toutes les barbaries, face aux manoeuvres des USA et de leurs caniches européens, qui n'hésiteront pas à détruire le Venezuela, comme ils ont détruit la Libye et la Syrie.

Hasta la victoria siempre !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    



    • phan 31 janvier 17:43
      Le régime du président Maduro continue sa répression contre son opposition démocratique qui depuis plus de deux mois manifeste contre lui. Et aussi contre la pauvreté et contre la hausse des impôts et des taxes sur l’énergie qui frappent durement la population.
      D’après nos informations et celles des défenseurs des droits de l’homme, les forces de répression du régime ont procédé à de très nombreuses arrestations de manifestants, y compris préventives. Les interpellations se font au prétexte, extrêmement vague et dénoncé par les avocats, de « participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations ».
      Selon l’hebdomadaire local l’Express, entre le début du mouvement de protestation et le 6 janvier dernier, 5 339 personnes auraient ainsi été placées en garde à vue, plus de 800 jugées en comparution immédiate et 152 mandats de dépôt.
      La justice du régime a en outre prononcé des peines particulièrement lourdes dans le but évident d’intimider la population.
      Le défenseur des droits de l’homme ainsi qu’Amnesty International ont aussi condamné l’usage disproportionné de la violence contre l’opposition démocratique par les forces de répression du régime : notamment le jet de grenades de désencerclement, les tirs directs de flashball ou de lanceurs de balles de défense (LBD) et l’usage de gaz contre la population civile. Différents observateurs ont relevé aussi le déploiement de blindés dans les rues de plusieurs villes du Venezuela.
      Depuis le début du mouvement d’opposition démocratique au président Maduro, plus de 1700 manifestants y compris des journalistes, auraient ainsi été blessés , dont 93 grièvement.Certaines personnes ont également été tuées.
      Le défenseur des droits a bien réclamé la suspension de l’usage des lanceurs de balles de défense en raison de leur « dangerosité », mais le ministre de l’Intérieur du régime a refusé .
      Les ministres du régime de Caracas n’ont de cesse en effet d’accuser l’opposition démocratique de vouloir attenter aux institutions de la république bolivarienne et les médias officiels les diabolisent en permanence.

    • leypanou 31 janvier 12:25

      Les sondages annoncent que le score de la FI s’est effondré à 10%, soit l’entre-soi petit-bourgeois qu’avait réussi à dépasser l’élection présidentielle de 2017 

       : j’ai posé une question une fois ici sur agvx à le421 sur les départs de Kuzmanovic et Liém-Hoang Ngoc, je n’ai pas eu de réponse.

      Mais, vous avez raison : la position de la tête de liste de LFI Manon Aubry aux Européennes, à mon avis, ne fait que confirmer cette tendance (de nouvelles élections au Vénézuela ?, bref ce que demandent l’empire et ses laquais).

      Mais comment voulez-vous que çà change quand le Conducatore dit lui-même que l’Aquarius sauve des vies ?


      • Disjecta Disjecta 31 janvier 14:16

        @leypanou
        Hélas... Manon Aubry est citée dans l’étude de Branco, Crépuscule, qui affronta Gabriel Attal pour obtenir la direction de la section PS à SciencesPo. C’est donc loin d’être la figure de la société civile sans passé politique qu’on veut bien nous présenter. Sa position sur le Venezuela (réclamer des élections parce que Guaido, cette ordure aux services des US, s’est auto-proclamé président) est carrément honteuse. Et on peut se demander ce que ça va donner dans les prochaines semaines, quand des mercenaires à la solde de la CIA tireront dans les manifs de l’opposition au Venezuela. Probable qu’il va y avoir des étincelles au sein de la FI avec Autain et son mouvement Ensemble qui n’attendent que de vomir sur Maduro.
        Pas impossible que ça foute en l’air la liste FI pour les européennes, avec une démission fracassante de Aubry quelques jours avant. Et j’aurais tendance à penser que cette ancienne du PS est précisément là pour ça. Si du moins ça permettait de clarifier les choses, de virer enfin Ensemble et Autain, et réintégrer Kuzmanovic et Coq...


      • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 15:08

        @leypanou
        Un putsch anti colonialiste chez les insoumis ?

        Les miliciens de la Gabonaise vont se fâcher...

        "La communauté noire sachez-le, que La France nous appartient c’est notre butin de guerre. Nous sommes chez nous ici comme en Afrique."

        https://twitter.com/LDNAOFFICIEL/status/1073198476769591296


      • alinea alinea 31 janvier 15:23

        @Disjecta
        Comme je n’aime pas les sacs de nœuds, je pense que la FI sera finie pour moi si cette histoire se termine mal !
        La petit Aubry ( jamais fait le rapprochement de nom !!) est là pour lutter contre la fraude fiscale !! bon.
        Sinon bien heureuse de vous voir enfin paraître !
        Merci aussi pour les articles non parus !!


      • cevennevive cevennevive 31 janvier 16:19

        @alinea, salut !
        Ce qui explique pourquoi je suis devenue si tiède vis-à-vis de la FI. L’histoire ne peut que mal se finir, de telles querelles d’influence sont indignes.


      • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 16:28

        @cevennevive
        C’est la débandade chez les femmes indigènes ?

        Que va t’il donc rester dans le harem du sénateur maçon Maastrichtien socialiste colonialiste ?

        Obono, Bouteldja, Autain ?

        "La brutalité du comportement bourgeois depuis trente ans est une évidence, et le phénomène ne fait que s’amplifier. Vos garçons seront des filles, vos Français seront des migrants, vos bagnoles seront censurées, vos nations seront anéanties, vos gueules cassées, tout cela c’est du bourgeois, mais du bourgeois subtil, léger, luciférien mercuriel, pas du bourgeois congelé et catho. C’est ce que j’ai appelé un temps la bourgeoisie sauvage qui rassemble des sommités comme Macron, Hollande, Sarkozy, Clinton, Soros and compagnie. Et ce qui m’amuse en face c’est l’inertie qui confirme la loi d’airain de Sletzkine. Il y a les rebelles, les riches donc, et les mous, les autres, les vipères lubriques de Lénine et autres veaux du général. Eux ne réagissent pas, ou peu, ou tard, ou mal. Koulaks…

        "

        http://www.dedefensa.org/article/la-ferocite-de-la-nouvelle-revolution-bourgeoise


      • Disjecta Disjecta 31 janvier 16:31

        @alinea
        Merci pour votre soutien, alinea. C’est vrai que, ces derniers temps, c’est un peu plus dur avec la modération...
        A propos de la FI, je resterai toujours reconnaissant à Mélenchon :
        1. d’avoir gardé une place politique à la gauche sociale en France ;
        2. d’avoir toujours défendu Cuba et le Venezuela ; c’était plus franc avec Chavez mais bon...
        La présence d’Ensemble et d’Autain dans ce mouvement est une vraie malédiction. Et, comme je le note dans l’article, leur agressivité en manif est impressionnante et surprend assez en vérité dans ce cadre-là : un militant cherche généralement à convaincre, par la discussion. Et pour connaître un peu comment se fait un tractage sur les marchés ou dans les manifs, en général on est plutôt content quand quelqu’un s’arrête, pour avoir une chance de le convaincre, de lui changer ses idées. Chez Ensemble, c’est l’inverse, c’est l’insulte presque immédiate et extrêmement hautaine. C’est ce qui me fait penser que ce mouvement est un sous-marin sans réelle consistance militante au sein de FI, et qu’en outre ce n’est pas une surprise de le trouver du côté de l’extrême-droite au Venezuela, au Nicaragua ou à Cuba, compte tenu de l’étrange comportement de ses « militants ».


      • alinea alinea 31 janvier 18:55

        @Disjecta
        J’ai bien compris et ça me navre ! c’est curieux que tout le monde attaque Mélenchon, mais s’il s’avère trop faible pour garder le cap qui me convient, entre les escargots, les champignons, les poireaux et brocolis, j’aurai toujours où aller !! smiley


      • Claire Claire 31 janvier 19:38

        @Cadoudal

        « La communauté noire sachez-le, que La France nous appartient c’est notre butin de guerre. Nous sommes chez nous ici comme en Afrique. »
        _______________

        La France appartient et appartiendra toujours à ceux qui génèrent et détiennent les richesses, les Gilets Jaunes l’apprennent en ce moment à leurs dépens. Donc c’est bien joli de pavoiser comme ils le font, mais si c’est pour finir esclaves dans les sous-sols des restos parisiens, ils feraient mieux de la boucler...


      • Désintox Désintox 31 janvier 19:51

        @Cadoudal
        Et hop ! Un encore un lien ce casé ! Abus manifeste du forum !!


      • aimable 31 janvier 20:18

        @Claire
        La boucler jusqu’ a un certain point , les Français sont des régicides aujourd’hui autan qu’hier , disons que c’est dans nos gènes et que l’histoire peut se répéter a tous moments , ils faut que nos dirigeants comprennent qu’ils ont des limites a ne pas franchir , qu ’il ne les franchissent pas est souhaitable pour nous tous .
        Ceux qui génèrent les richesses en ce moment ne sont pas ceux qui les possèdent.  smiley


      • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 20:21

        @Désintox
        "Et hop ! Un encore un lien ce casé ! Abus manifeste du forum !!

        "

        Tu pourrais tenter de m’expliquer en quoi c’est abusé de valider de quoi on cause ?

        C’est quoi qui te chagrine aujourd’hui comme site de la fachosphère ?

        Le compte Twiter officiel de la LDNA, association d’utilité publique visant à porter les revendications des colons Africains ?

        T’as honte de rien, hier c’était France Bleu et l’Assemblée Nationale qu’étaient fascistes, aujourd’hui les colons africains victimes de l’esclavage, de la discrimination, de l’exploitation de leurs terres ancestrales, de la répression policière, de la malédiction de Cham, de la présence d’indigènes en France, etc, etc...

        Mon colon, t’es mur pour participer au Grand Débat National... C’est garanti 100 % halal...


      • Claire Claire 31 janvier 20:24

        @aimable

        les Français sont des régicides aujourd’hui autan qu’hier

        _____________

        Certes je suis d’accord mais là cadoudal parlait de la communauté noire de France. Bon ceux qui s’expriment ne sont pas habilités à parler aux nom de tous les noirs, mais prétendre que la France est leur butin de guerre, je trouve ça franchement crétin, vu qu’ils sont loin de posséder les richesses qui leur permettraient de considérer la France comme leur propriété.


      • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 20:32

        @Claire
        Historiquement, ça serait inédit de voir des colons se contenter de faire la vaisselle pour le compte des indigènes...

        Non, moi je pense qu’ils sont venus pour bâtir des écoles, des routes, des hôpitaux, mettre fin à l’esclavage, soigner les indigènes, établir la Pax Africana et partager leur culture supérieure...

        Ça fini souvent mal ce genre de conneries...


      • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 20:37

        @Claire
        « Bon ceux qui s’expriment ne sont pas habilités à parler aux nom de tous les noirs,  »

        C’est pourtant ce qu’ils prétendent avec le soutien d’Obono...


      • Claire Claire 31 janvier 20:42

        @Cadoudal

        Historiquement, ça serait inédit de voir des colons se contenter de faire la vaisselle pour le compte des indigènes...
        ______________

        Ouais, en effet, ça serait bien qu’ils y pensent avant de se ridiculiser avec ce genre de propos. 


      • aimable 31 janvier 20:45

        @Claire
        La France est tricolore ( un peut comme le chocolat avec deux couleurs de base et quand on les mélange donne le chocolat au lait  smiley ) , hormis ceux issus de l’immigration africaine récente tous les autres sont des Français de souche .
        En parlant de communauté , pour moi il n’y en a qu’une seul , la communauté Française .


      • Claire Claire 31 janvier 20:48

        @Claire

        C’est pourtant ce qu’ils prétendent avec le soutien d’Obono

        _______________

        S’ils en sont à croire que la France appartient à ceux qui font la vaisselle dans les restos parisien, je ne suis pas étonnée qu’ils puissent aussi s’imaginer parler en mon nom, les pauvres...


      • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 20:58

        @Claire
        La France appartiendra à ceux qui la prendront...

        Leur ambition est claire.. lol..
        Les termes dans lesquels il expriment leur ambition sont explicites..

        On peut être pour ou alors considérer que la France appartient aux français.

        Mais nulle part vous ne les verrez s’exprimer ou se considérer comme comme français..

        Tout ça vous le savez comme je le sais.


      • robert robert 31 janvier 21:50

        @Désintox
        quel est votre rôle sur Agoravox ?? il semblerait que vous cherchiez la moindre faille dans un commentaire pour tenter de le faire supprimer si ce n’est de faire bannir son auteur
        perso, je n’ose venir su Agoravox a cause de personnes comme vous ne voulant pas d’histoiresss
        cordialement


      • Arthur S François Pignon 31 janvier 12:43

        En attendant, c’est toujours les mêmes qui trinquent !


        • sls0 sls0 31 janvier 13:33

          Ca remonte à loin mais il ne me semble pas que Pompidou ait dit qu’Allende doive partir.

          Les médias parlaient de grève des transports plus ou moins pilotée, de putch, pas francement pro Pinochet.

          Idem pour le Nicaragua.

          L’auteur a peut être des sources ? Moi c’est de mémoire.

          C’est à partir de Sarko que le coté suce bite des français pour les américains que c’est devenu visible.


          • Disjecta Disjecta 31 janvier 14:21

            @sls0
            Je vous conseille de regarder le documentaire la Bataille du Chili, en lien dans l’article. Les deux premières parties font état de cette hostilité des médias occidentaux à l’encontre d’Allende et de son assimilation à un dictateur socialiste.
            C’est long mais tout à fait édifiant.


          • sls0 sls0 31 janvier 16:57

            @Disjecta
            A l’époque je regardais la télé une fois par semaine et le journal c’était le Progrès que l’on ne pouvait pas taxer d’extrême gauche.
            Voilà la vision du JT de l’époque.
            https://m.youtube.com/watch?v=cQ55aTL3SSY

            Je vais regarder votre lien, il y a peut être eu un soutien que je n’ai pas vu à l’époque.
            Je parle d’une impression générale de monsieur tout le monde. Pour monsieur tout le monde d’aujourd’hui l’ambience n’est pas trop pro Maduro dans les discours officiels et les médias.

            Cela dit des anciens d’Algérie ont formé en anti guérilla et torture des éléments de l’opération condor.
            Pas directement au Chili mais il a dû y avoir des amitiés malsaines.
            Ce genre d’intervention à l’époque était inconnu du grand public mais il y a dû avoir des officines qui devaient être au courant.
            Il y a un colonel français qui est intervenu auprès de la CIA comme expert, il a dû avoir une aide à minima consulaire et un appuie de quelques personnes en France.
            Rien est tout blanc mais officiellement l’appuie était pour Allende.


          • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 14:44

            Excellent article, qui remet très bien l’histoire à l’endroit et constitue un vibrant hommage implicite à tous ces grands libérateurs de l’humanité que furent les Camarades Lénine & Staline, Mao Zedong et les frères Castro, et surtout Pol Pot à qui les Cambodgiens doivent tant qu’ils ne l’oublieront probablement jamais.

            Chavez & Maduro resteront, à côté de l’immense et génial dirigeant actuel de la Corée du Nord, des héros de la grande aventure humaine dont nous n’avons hélas pas encore l’équivalent dans notre Panthéon.

            Nous l’aurons cependant : il suffit de laisser le Temps accomplir son oeuvre : Jean-Luc Mélenchon finira bien par y entrer après qu’il aura su imposer en France les sages réformes qui ont permis au Vénézuéla de devenir le fer de lance de l’économie et de la civilisation sud-américaines. Gageons que l’ami du peuple, en vrai Marat ressuscité, saura réduire aussi comme il convient tous les sales réactionnaires qui auront été de tout temps ses ennemis jurés.

            Allah akbar ! Allah akbar ! Allah akbar !


            • cevennevive cevennevive 31 janvier 15:41

              @Christian Labrune, bonjour,

              N’avez-vous pas affirmé, dans un autre fil, aujourd’hui même, que vous n’alliez jamais en voyage en avion et que vous ne dépassiez pas le périphérique ?

              Alors, comment savez-vous avec précision ce qu’il se passe au Venezuela ? Par les média ? Bon, vous leur accordez votre confiance et avez foi en leurs développements.

              Pourquoi ne croyez-vous que ceux qui vont tous dans le même sens de l’histoire ?

              Et pour revenir au périphérique, il y a peut-être quelques routes secondaires qui partent des périphériques, et qui permettent de s’écarter un peu d’un sens obligé de circulation de la pensée.


            • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 16:40

              Alors, comment savez-vous avec précision ce qu’il se passe au Venezuela ?

              ==================================
              @cevennevive
              C’est que je suis vieux et que raisonne par moi-même. Je me souviens très bien qu’en 75, quand les Khmers rouges avaient résolu d’obliger la population de Phom-Penh à aller faire de l’agriculture dans les campagnes, je m’étais dit : l’horreur commence. Je m’étais étripé avec des gens de mon entourage qui rigolaient de ma naïveté : si on obligeait, disaient-ils, les Parisiens à aller arracher les betteraves en Picardie, évidemment, ce serait choquant, mais le Cambodge n’est pas la France, c’est encore un pays sous-développé, et on alléguait le quotidien Le Monde (qui était déjà un beau torche-cul), qui justifiait par de longs articles de ses envoyés sur place une entreprise révolutionnaire qui ne tarderait pas à apporter au pays la prospérité. De fait, après 1.5 million de morts en peu d’années, ceux qui restaient auront eu tout de suite, du moins en théorie, plus à bouffer.
              Certes, Il serait faux de dire que tous les Vénézuéliens crèvent de faim aujourd’hui : l’armée y jouit encore d’une situation économique relativement confortable. C’est bien normal, puisque c’est elle qui est chargée de mater les révoltes des crèves-la-faim. Et sans l’armée, il y a longtemps que le pauvre Maduro, après ce qu’il a fait pour son pays, se balancerait au bout d’une corde.
              Quand le même processus va se dérouler prochainement en Iran, vous serez probablement très étonnée. Pas moi.


            • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 16:56

              ERRATUM
              « Les révoltes des crèveS-la-faim »
              Que fait là ce « s » que je ne saurais voir. Excuses.


            • Le421 Le421 31 janvier 17:01

              @Christian Labrune
              Il est évident que si Mélenchon arrivait au pouvoir, ce serait la Corée du Nord !!
              Vous ne seriez pas un spécialiste du calibre d’Attali, des fois ?? smiley


            • Cadoudal Cadoudal 31 janvier 17:18

              @Le421
              « Une nouvelle crise financière mondiale s’annonce ; elle ressemble à s’y méprendre à la précédente, en pire. Des solutions existent ; elles supposent de maîtriser l’avidité de certains financiers et d’exiger qu’ils s’occupent du long terme. »

              « Que fait l’Europe pour répondre à la montée des populismes ? “On est sorti de la crise, la croissance est là partout, on n’a jamais créé autant d’emplois [...] Il reste le défi des inégalités qui doit être réglé à l’échelle de nos pays”,

              « Il va falloir que @pierremoscovici et Jacques Attali se mettent d’accord. On est dans l’opulence ou à la veille du chaos ? Ça ne peut pas être les deux “en même temps”. »

              « Un petit coup d’antisémitisme rampant ne fait jamais de mal aux anti-européens, une fois de plus. Jacques et moi sommes 2 amis, et 2 esprits libres. Pourquoi devrions-nous être d’accord sur tout ? »

              “Effectivement, répond madame Delaune, il n’y a aucune raison pour que vous soyez d’accord du fait que, comme vous l’avez vous-mêmes implicitement signalé, vous êtes tous les deux juifs ; par contre, il y a bien des raisons pour que vous dussiez être d’accord parce que vous êtes tous les deux économistes socialistes tous deux ralliés au marché, gloires du Système, même génératio, etc...”)

              http://www.dedefensa.org/article/pierre-jacques-sont-des-amis


            • Esprit Critique 31 janvier 18:12

              @Christian Labrune
              Je n’aurai pas su l’expliquer aussi bien. Cet article « Coup d’état … » mérite d’être imprimé sur du papier toilette afin qu’un maximum de personnes en prennent connaissance.
              Le monde entier doit savoir que c’est Trump qui, en cachette bien sur , a saboté les plans géniaux de Chavez pour le Venezuela déjà au temps bénit des colonies …. 


            • Disjecta Disjecta 31 janvier 18:39

              @Esprit Critique
              Oui, Esprit Critique, et les US ont jamais été mettre leur sale museau en Amérique du Sud, et le plan Condor n’a pas existé, et Pinochet c’est comme les champignons, il a poussé après la pluie, sans l’aide de la CIA, et au Venezuela, y’a pas de blocus et de sabotage économique.
              Une info quand même, « esprit critique » : les armes de destruction massive en Irak... j’ai peur que ça vous fasse un choc quand même... C’était pas pour de vrai ! C’était une blague de Colin Powell ! (qu’est-ce qu’on a bien rigolé dis donc !)


            • alinea alinea 31 janvier 18:59

              @Christian Labrune
              Ah bon ? Ce sont les crève-la faim qui manifestent pour virer Maduro ?
              On m’cache tout

               smiley

            • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 23:33

              Ah bon ? Ce sont les crève-la faim qui manifestent pour virer Maduro ?
              On m’cache tout

              ===============================
              @alinea
              Moi, je répète ce que j’ai pu lire ici et là : je ne suis jamais allé au Vénézuéla, et je me doute bien que tout cela est complètement faux, qu’un grand complot s’est mis en place pour abattre un dirigeant parfaitement légitime, ami du peuple et de sa grande armée.

              Je ne suis pas aussi naïf que vous le pensez. Quand on va faire ses courses au Franprix à Paris pour deux ou trois jours, si on ne marche pas au caviar et au champagne, on s’en tire avec un billet de vingt euros.

              En revanche, je sais par des sources très bien informées que la ménagère vénézuélienne, il n’y a pas six mois, se promenait encore avec des millions de bolivars dans son porte-monnaie, Des lois somptuaires, cet été, ont fort heureusement mis un terme à une pareille débauche de richesse : un pays extrêmement opulent comme le Vénézuéla, environné de pays misérables où l’on crève de faim, doit se garder de toute ostentation. Ce serait contraire aux bienséances de la tradition socialiste.

              En fait, et je vous dis cela en confidence -surtout, ne le répétez pas !- : je suis payé par l’administration américaine, comme des dizaines de milliers de manifestants au Vénézuéla, pour discréditer ici autant que faire se peut le régime du bon Maduro. C’est grâce à cela que je peux de temps à autre, à Paris, pousser la porte d’un Franprix pour nourrir virtuellement les cinq enfants que j’ai eus et que, Dieu merci, j’ai eu la sagesse de confier à l’Assistance publique.


            • Christian Labrune Christian Labrune 31 janvier 23:44

              Le monde entier doit savoir que c’est Trump qui, en cachette bien sur , a saboté les plans géniaux de Chavez pour le Venezuela déjà au temps bénit des colonies

              ========================================
              @Esprit Critique

              Il n’y a pas que la CIA, il y a aussi le Mossad, à la tête de la conspiration. Je ne comprends pas qu’on n’y ait pas encore fait allusion. Si j’étais encore prof, je dirais : vous avez mal appris votre leçon et vous serez collé ce dimanche.


            • McGurk McGurk 31 janvier 23:48

              @Christian Labrune

              Vous avez oublié Denver le dernier Dinosaure !


            • Esprit Critique 1er février 00:54

              @Disjecta
              C’est faire insulte a Chavez et Maduro que de faire croire qu’ils n’étaient pas assez tarés pour ruiner leur pays sans l’aide des amerloques !


            • cevennevive cevennevive 31 janvier 15:32

              Bonjour Disjecta,

              Votre article est finalement passé.

              Peut-être va-t-il soulever bien des controverses sur AV, dont la plupart des intervenants sont dans l’esprit de la doxa martelée jour et nuit par tout l’occident...

              Nous ne sommes pas allés à Caracas, mais nous savons mieux que ses habitants ce qu’il s’y passe...

              Et cette façon de réagir me fait penser à la célèbre phrase de Fabius, suivi par bon nombre d’entre nous à l’époque : « Bachar ne mérite pas de vivre » et au suivi de ce déplorable OSDH.

              Les « dictateurs » ne sont pas toujours ceux que l’on désigne à la vindicte populaire, et il faut attendre quelques années pour que l’histoire les désigne, et même parfois, hélas, les monte au pinacle ou en fasse des héros.

              Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès