• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Coup d’état médiatique en Grèce

Coup d’état médiatique en Grèce

Le gouvernement a brutalement fermé les diffusions de la télévision publique ERT mardi soir.

JPEG

La Grèce est sous le choc.

Le gouvernement Grec a annoncé dans la matinée du mardi 11 juin 2013 que la télévision publique nationale ERT cesserait ses émissions le soir même et que ses 2600 employés seraient renvoyés.

La diffusion de ERT s'arrêtera après la fin des programmes ce soir", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Simos Kédikoglou à la presse, en reprochant à la société publique "un cas d'absence exceptionnel de transparence et de dépenses incroyables. Et tout ceci prend fin maintenant".

La Radio Télévision Hellénique est l'équivalent grec de France Télévision.

Fondée en 1950 la télévision nationale n'avait jamais cesse ses diffusions depuis, en dépit de la junte des colonels au pouvoir entre 1967 et 1974.

Son bouquet comptait jusqu'hier les trois principales chaines nationales de télévision en terme d'audience, ERT 1, ERT 2 et ERT 3 ainsi que plusieurs radios sur GO, OM et FM et des services de télévision et de radio internationaux (ERT Europe et ERT World).

Les représentants du gouvernement justifient la fermeture de la société de télévision publique par la pression de la Troïka qui a exigé que d'avantage de fonctionnaires soient licenciés pour atteindre les objectifs d'épuration fixés au mémorandum alors que la société publique produit des bénéfices.

 

Les représentants de l'opposition mais aussi des membres du PASOK (parti prétendument socialiste) qui soutient la coalition conservateurs-socialistes au pouvoir ont dénoncé l'illégalité de l'interruption du service public hors de toute procédure démocratique.

Face à cette levée de bouclier le gouvernement a annoncé la ratification a postériori de cette fermeture par le parlement en octobre prochain.

Une annonce qui n'a fait que jeter de l'huile sur le feu.

Les journalistes de ERT faisaient preuve d'une Indépendance devenue rare dans le monde télévisuel occidental et offraient à l'opinion grecque une diversité de point de vue très éloignée du politiquement correct et du conformisme auquel se plient les chaines françaises.

Sans doute cet espace de liberté et de débat démocratique devait-il faire place à un paysage médiatique entièrement sous contrôle de groupes privés.

Après l'annonce de la fermeture, et tout au long de la journée des foules compactes se sont spontanément amassées dans les principales villes de Grèce.

Vers 19h des troupes anti-émeute ont ceinturé les bâtiments de la Télévision publique et ont commencé à empêcher l'accès aux bâtiments aux employés.

La situation est tendue et la nuit s'annonçait blanche alors que la chaine diffusait en direct l'information que le ministère de tutelle officialisait que la société publique n'existait plus juridiquement et que les émission publique étaient réputées terminées.

La présentatrice du 20h apprend alors en direct que l'émission suivante n'aura pas lieu et demandent à la régie si elle-même ne serait pas en train de diffuser en pirate.

Au même moment le site web d'ERT affiche une erreur d'accès.

L'orchestre philarmonique de la Radio Télévision Grecque se prépare à donner un concert au milieu des manifestants.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Le printemps arrive Le printemps arrive 12 juin 2013 08:47

    Erreur stratégique ou volonté de mettre le feu à la poudre ?


    • Aldous Aldous 12 juin 2013 11:33

      strategie du choc.


      si le but etait de degager de l’argent, l’état aurait privatisé.

      l’audience et le prestige de ERT en faisait un fleuron du service public grec.

      On ne fait pas des economies en jetant les bijous de sa femme.

      Il y a aussi 2 autres raisons :

      1) les Grecs (en Grece et a Chypre) sont les rats de laboratoire du néo-fascisme européen. on teste sur eux les methodes du coup d’etat féderaliste. pourquoi ? c’est Kissinger qui l’a expliqué :

      2) Le peuple grec est anarchique et difficile à apprivoiser. Pour cette raison, nous devons frapper profondément dans leurs racines culturelles : peut-être alors arriverons-nous à les forcer à se conformer. Je veux dire, bien sûr, frapper à la base de leur langue, de leur religion, de leurs réserves culturelles et historiques, de manière à neutraliser leur capacité à se développer, à se distinguer, ou à triompher ; les éliminant ainsi comme obstacle à nos projets stratégiquement vitaux dans les Balkans, la Méditerranée et au Moyen-Orient. 

      Henry Kissinger lors de la chute de la dictature des colonels en 1974.

      et personellement je crois à une autre raison : 


      Jean 12, 20-33 Le jour même de la Cène (le dernier repas du Christ) il se passe ceci :



      Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : 

      « Seigneur, nous voudrions voir Jésus. »

      Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.

      Jésus leur répondit :

      « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.

      En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. (...)

      Maintenant mon âme est troublée. 
      Et que dirais-je ? 
      Père, délivre-moi de cette heure ?
      Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure. »



    • macha macha 12 juin 2013 15:56

      Aldous,

       je suis bien d’accord avec le passage de la bible, il faut que le grain meurt, pourqu’il y ait beaucoup de fruits. C’est tout à fait ce que je pense. Merci d’voir trouver ce passage !
      Comment s’organiser pour Bruxelles ? Quand sont les prochaines élections européennes ?


    • bigglop bigglop 13 juin 2013 02:11

      Merci @Aldous pour cet article

      L’UE ne bougera pas, l’ERT continuera, sous une autre forme, avec des fonctionnaires soumis, moins bien payés et une information bien cadrée.

      La Troïka est satisfaite, mais cela risque de provoquer une crise politique majeure en Grèce pouvant conduire à de nouvelles élections législatives que je leur souhaite avec le succès de Tsipras et de Syriza

      La réaction européenne, J M Barroso (extrait) :
      ’’The Commission understands the difficult situation of ERT staff and expects the announced dismissals to be carried out in full accordance with the applicable legal framework.’’

      L’article 167 du TFUE (Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne) :
      1) L’Union contribue à l’épanouissement des cultures des États membres dans le respect de la diversité nationale et régionale, tout en mettant en évidence l’héritage culturel commun
      2) L’action de l’Union vise à encourager la coopération entre États membres et, si nécessaire, à appuyer et compléter leur action dans les domaines suivants
      3)L’Union et les États membres favorisent la coopération avec les pays tiers et les organisations internationales compétentes dans le domaine de la culture, et en particulier avec le Conseil de l’Europe
      4) L’Union tient compte des aspects culturels dans son action au titre d’autres dispositions des traités, afin notamment de respecter et de promouvoir la diversité de ses cultures

      Enfin, sur le Marché Transatlantique, la France (phare de l’humanité, immortelle) a obtenu que son ’’exception culturelle’’ n’entre pas dans ces négociations. Comme Hollande avec le TSCG

      Bon, mais ce Marché, entre autres, c’est aussi le recours systématique au tribunaux privés par les procédures d’arbitrage dans conflits entre les firmes supranationales et les Etats à travers le processus de ’’règlements des différends’’

      Alors, on se bouge !!!!!!!!!


    • bigglop bigglop 13 juin 2013 02:30

      Complément :

      L’exemple de ERT, en Grèce, fait des émules en Espagne avec cet article d’El Mundo


    • gegemalaga 16 juin 2013 10:32

      il n’y a pas que El Mundo , en Espagne , a penser c’a ... !


      et , en France , ou la télé est , au moins , aussi pourrie ( et en plus payante ).. ;on pourrait y reflechir ( à faire ...comme les grecs ) ;

    • robin 12 juin 2013 08:50

      Erreur en Grèce, il n’y a même plus le pain.

      Je pense que maintenant la police va devoir tirer à balles dans le tas : grand moment de vérité pour nos pseudos démocraties.


    • Aldous Aldous 12 juin 2013 09:58

      Il n’y a jamais eu d’arènes dans les cités grecques, même après la conquête romaine.


      Les Grecs ont toujours preferé le théâtre et le sport aux jeux du cirque.

    • Aldous Aldous 12 juin 2013 12:47

      j’ajoute que c’est valable aujourd’hui.


      la Grece est le pays d’Europe avec la plus haute consommation de livres par rapport au % de la population.

    • robin 12 juin 2013 08:48

      Pour que les oligarches soient contraints de fermer l’hypnose à couillons c’est vraiment que la Grèce est dans un état désespéré.


      • bakerstreet bakerstreet 12 juin 2013 09:16

        A mon avis les postes de télé et de manipulation ne vont pas restés longtemps sans voix et sans images ! 


        Tout cela n’est qu’un coup d’esbrouffe, 
        un opéra bouffe 
        qu’aurait refusé de chanter La Callas !

        • Gabriel Gabriel 12 juin 2013 09:38

          Danger, c’est le meilleur moyen pour avoir une révolution. Enlever la boite à vider les têtes et  la population va commencer par penser par elle-même et s’apercevoir de l’incompétence et la malhonnêteté de ses dirigeants et de ses banquiers. Quelle erreur stratégique, je pense qu’ils vont très vite rallumer les postes afin que le temps de cerveau disponible soit de nouveau capté pour y être manipulé, y répandre et l’envie la de consommer...


          • Gabriel Gabriel 12 juin 2013 09:39

            y répandre la peur et l’envie de consommer...


          • Aldous Aldous 12 juin 2013 09:56

            ERT etait tout sauf une boite à vider la tête.


            Journalistes faisant leur boulot debout et non à plat ventre, pluraliste réel (et saignant) des intervenants politiques, emission culturelles, documentaires autoproduits et sur le terrain réel, bref un exemple rare de ce que la télé pourrai être.

            Ni jeux débiles, ni experts de l’expertise, ni langue de bois.

            C’est pourquoi il fallait les faire taire. 



          • Gabriel Gabriel 12 juin 2013 10:06

            Aldous, vous parlez là d’un ovni médiatique. Je comprends mieux la démarche des valets de la finance qui ont pris cette décision. Evidement ce n’est pas chez nous qu’ils arrêteraient la diarrhée télévisuelle des chaines publiques. Merci pour ces précisions.

            πολύ θερμά


          • Aldous Aldous 12 juin 2013 12:34

            et au passage l’emission la plus regardée etait : « A votre santé » le samedi soir, ou des orchestres et des chanteurs d’authentique culture grecque chantaient et dansaient autour d’un bon repas.


            Une sorte de Zorba télevisuel qui maintenait le moral de la population en une sorte de communion musicale.

            C’etait devenu un vrai phenomène de société.

            Les TV privées, a l’opposé, ne diffusent que la soupe de la varietoche internationale.


          • nicolas_d nicolas_d 12 juin 2013 17:46

            « Les TV privées, a l’opposé, ne diffusent que la soupe de la varietoche internationale. »

            Normal... smiley
            Et elles, elles ne sont pas concernées.
            Il ne reste donc que les boites à vider...

            Sauf que les grecs sont peut être aujourd’hui plus à regarder la rue (ou internet) que devant leur télé. Enfin j’espère

            J’ai reçu ça de grèce :
            http://www.avaaz.org/en/petition/Stop_the_shutdown_of_Public_Television_in_ Greece/


          • Torvald 12 juin 2013 09:53

            Ouf on respire enfin

            2 excellentes nouvelles ce matin<br>

            • l’éteignitude des media audi-visuels grecs
            • la fin du brevet Pfizer sur le viagra

            Des niches d’incroyable parasitisme qui, cumulées, nous saigne à blanc.
            L’arrêt du PAF même limité au public on en rêve, les grecs l’ont fait.
            La plus vieille démocratie du monde n’a pas oublié ses fondamentaux.
            Ici ça serait 5000 parasites virés en une seule fois. Comme un coup
            de scalpel dans un abcès purulent, l’effet salutaire serait immédiat.
            Le couple infernal pub-propaganda, le choc des photos videos, démantelé.
            Le rire industriel et toutes les effroyables impostures des clowns grimaçants,
            démultipliées par la technique - véritable base du pouvoir de sidération cesserait.
            Les media DU vrai public sur internet et la presse écrite serait revigorée.

            Dans la même veine l’arrêt du brevet sur le viagra va faire baisser
            son prix et mécaniquement ceux des autres, cialis levitra etc...
            Bayer avait tenté l’expérience de vendre le levitra à prix coûtant
            il a vite renoncé. La baisse va être spectauclaire, c’est la fin d’une vache à lait
            payée intégralement par le patient sans remboursement pour un trouble beaucoup
            plus répandu qu’on ne l’imagine à cause du diabète entre autre.

            Il est grand temps que le fait de s’engraisser sur les malheurs des sociétés cesse.
            Juste pour préciser, l’appellation parasite n’a rien à voir avec son acception
            par l’extrême droite qui elle vise des catégories sociales toute autres.
             
            Torvald


            • Aldous Aldous 12 juin 2013 10:01

              Vous n’avez rien capté, les canaux de la TV publique vont etre redistribués aux chaines privées dans les semaines qui viennent.


            • jullien 12 juin 2013 13:07

              les canaux de la TV publique vont etre redistribués aux chaines privées dans les semaines qui viennent.
              C’est gentil de confirmer ce que je soupçonnais. Question : les fonctionnaires européens ont-ils trouvé tous seuls cette idée ou ont-ils reçu la visite d’un représentant d’une société privée si gentil, surtout avec sa valise de billets ?


            • Aldous Aldous 12 juin 2013 13:23

              relisez le traité de Nice :


              L’UE est libérale, son systeme est un marché libre et non faussé.

              Fonctionnaires de l’UE = agents des interets privés.

            • interlibre 12 juin 2013 10:12
              Merci pour cet article car je n’arrivais pas à savoir si ces chaines étaient pro gouvernement ou si elles étaient plus ou moins indépendantes et critique.
              Est ce que ça suffira pour les faire réagir ?
              Malheureusement je ne le pense pas.
              Et quand je vois sur les sites d’actu et même ici des gens soutenir cette décision, ça me fout encore plus la gerbe.
              Si ça continu comme ça, le jour prochain ou on enfermera dans des camps de travail les moins productifs se rapproche et je suis certain qu’il y aura des gens chez nous pour soutenir ce genre d’horreur.

              • Torvald 12 juin 2013 10:19

                Pas du tout concerné par cette réponse
                Bien lire jusqu’au bout, la dernière phrase fait nettement le distingo.

                Pour l’auteur
                > Fondée en 1950 la télévision nationale n’avait jamais cesse ses diffusions depuis, en dépit de la junte des colonels au pouvoir entre 1967 et 1974.

                Cest tout dire.


              • Aldous Aldous 12 juin 2013 12:48

                ca veux dire que le gpuvernement actuel n’est pas nationaliste, il cherche à detruire la nation.


              • almodis 12 juin 2013 20:34

                et si ça arrive en france , les canaux de nos chaines vont être distribués à Fox News , NBC , etc ;; ; en vertu de l’ACCORD DE LIBRE ECHANGE EUROPE ETATS UNIS § 


                MERCI , Aldous pour ces infos et cette mise en garde

              • Aldous Aldous 12 juin 2013 11:38

                Disons que le présentateur de JT ne s’appelait pas vraiment Patrick Cohen.


                Que les mots Bilderberg, Dette odieuse, Tueur economique etc. n’etait pas interdits d’antenne.

                Que c’est l’une des premieres TV a avoir oarlé de Deprocratie :




              • JL JL 12 juin 2013 12:04

                Bonjour Aldous,

                vous dites ’deprocratie’ ?

                En anglais ’debtocracy’ ?

                Gouvernement par la dette ? Gouvernement des créanciers ?


              • Aldous Aldous 12 juin 2013 12:27

                faute de frappe Deptocracie (deptocracy en grec Χρεοκρατια)


                gouvernement par la dette.


              • nobody 12 juin 2013 10:25

                Si les journalistes grecs étaient honnêtes et q’ils se permettaient de dire des vérités qui dérangent, ils serait sans doute intéressant de nous mettre en ligne des vidéos sous-titrées des meilleures émissions.



                • Relladyant Relladyant 12 juin 2013 10:46

                  Bon.... les Greces se font saigner mais continuent d’elire les memes coalitions (fut-ce apres un revote). Je veux bien etre empathique au debut, mais désolé, en ce qui concerne la suite des événements, ils ont ce qu’ils méritent : puisqu’ils ne s’extraient pas de l’autorité de Bruxelles, eh bien ils continuent logiquement d’en souffrir la politique.


                  • Aldous Aldous 12 juin 2013 13:19

                    la Grece est notre futur.


                    il en sont passé par les alternances gauche droite comme nous ici, 

                    Quand Papandreou a tenté un referendum, il a ete ejecté.


                    et ensuite les partis de gauche et de droite ont perdu la majorité et ont monté une coalition pour continuer la politique europeenne.

                    bref, tout ceci est un cirque et les partis politiques sont infiltrés par des agents europeistes.

                    Le clivage deoite gauche sert juste a empecher le peuple d’elire des representants sinceres.

                    Se moquer des Grecs alors qu’ici on en est encore à l’etape Hollandréou, c’est l’hopital qui se fout de la charité.




                  • macha macha 12 juin 2013 15:58

                    Aldous, oui la Grèce est notre futur.

                    Décidément je vous trouve bien sensé, Aldous !

                  • medialter medialter 12 juin 2013 11:18

                    Hahaha  smiley Un gouvernement qui s’auto-ampute en s’évinçant de son principal instrument de propagande, c’est tellement drôle.

                    Pas d’inquiétude, c’est juste le service public qui veut qu’on voit sa dernière convulsion. Quand le privé (entendre l’actionnariat d’un groupe financier, comme chez nous en France) va remettre de l’ordre là-dedans, ça sera bien mieux qu’avant : l’hypnose sera tellement parfaite qu’elle va atteindre les derniers bastions de résistance.

                    Voilà comment on arrive à faire supporter à la grenouille la montée de température de son bain jusqu’à ébullition.


                    • Aldous Aldous 12 juin 2013 11:42

                      il n’y a plus de gouvernement ni de legalité constitutionnels en Grèce.


                      C’est un protectorat de l’ UE-FMI-BCE

                    • Pyrathome Pyrathome 12 juin 2013 14:39

                      C’est un protectorat  ??

                      Plutôt une éprouvette à essais pour vampires.....



                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 12 juin 2013 11:40

                      « Vous verrez, ne vous inquiétez pas, ayez confiance. Avec l’Europe, et sa monnaie unique, vous vivrez mieux, plus longtemps, vous prospérerez, vous aurez du travail, vos enfants seront éduqués, la démocratie s’imposera. Votez pour Maastricht... votez pour le traité constitutionnel... »

                      Bande d’enculés. Attendez un peu les prochaines élections européennes.


                      • Aldous Aldous 12 juin 2013 11:44

                        Voter pour elire un parlement fantoche ?


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 12 juin 2013 11:48

                        Salut Aldous.

                        Oui, justement. Je préconise d’envoyer n’importe qui à Bruxelles, même les anti-UE les plus cintrés s’il le faut, question de saboter leur mécanique monstrueuse.


                      • macha macha 12 juin 2013 11:55

                        Marchons sur Bruxelles !

                        Tous les peuples des pays européens en difficulté devraient marcher sur bruxelles.
                        Donnons-nous RV là-bas ...

                      • Aldous Aldous 12 juin 2013 12:37

                        C’est justement là l’impunité : Les Grecs sont à 3000 km du lieu du pouvoir.


                        hors de portée des mouvements populaires spontanés.

                        Marcher ? Oui mais ça ne peut pas se faire sans une certaine organisation.

                        Commençons par nous structurer.

                      • Relladyant Relladyant 12 juin 2013 12:54

                        Aldous, tout le monde a parfaitement identifié le probleme, mais tout le monde continue de se tirer dans les pattes par querelle de chapelle, on connait la suite, tout ce beau monde (UPR, FN, E&R, MPEP, etc…) se n’assemblera qu’une fois trop tard, c’est comme ca depuis Vercingetorix jusqu’au CNR.


                      • Pyrathome Pyrathome 12 juin 2013 14:36

                        Je préconise d’envoyer n’importe qui à Bruxelles...

                        Euh, c’est déjà le cas, non ?
                        Mais avec à peine 10 % de votants à cette élection, ça va les calmer fissa........
                        Pour moi, ce sera la pêche, c’est évident....
                        Abstention massive recommandée, il ne faut pas participer à cette enculerie... 


                      • I.L. I.L. 12 juin 2013 13:20

                        Reste à savoir si c’est parce qu’elle est supprimée que la télévision grècque publique reçoit tout à coup tous ces hommages de qualité, d’indépendance et de profesionnalisme ou si c’était une réalité avant sa fermeture. Bref mythe post évenementiel ou réalité ?
                        On trouve toujours toutes les qualités du monde à une personne décédée... méfiance.


                        • Aldous Aldous 12 juin 2013 13:26

                          Ben personellement mon avis ne date pas d’hier.


                          Je la regardais regulierement et j’y apprenais des choses qu’on ne verra jamais sur les TV françaises.

                        • tf1Goupie 12 juin 2013 13:44

                          Les media-zo-zordres cessent d’émettre et on se plaint ?

                          J’ai pas tout compris !


                          • Pyrathome Pyrathome 12 juin 2013 14:33

                            Va te coucher, tu comprendras jamais rien....


                          • tf1Goupie 12 juin 2013 16:39

                            Pyraschtroumpf qui vient à la rescousse, un mauvais présage pour cet article.

                            Un peu comme les vautours qui tournoient dans le ciel.


                          • Alibaba007 Alibaba007 13 juin 2013 00:48

                            Une cessation de diffuser ses programmes hautement instructifs... C’est pas demain la veille que ça arrivera à TF1... à voir comme ça lobotomise bien certaines groupies...
                             smiley

                            Que tu ne comprennes pas tout... c’est déjà étonnant que tu aies découvert Agoravox... J’en déduis que tu es : soit un lobbyiste de mes deux, soit que tu t’es lassé des programmes de lavage quotidiens et que tes neurones rescapés sont à la recherche d’un placébo.

                            BRAAAIIINNNZZZZZZZZZ ( traduction  : ZZZZEERRVVVVEAAUUUUUXXX )  smiley


                          • Aldous Aldous 12 juin 2013 16:29

                            autre temps autres moeurs.


                          • Aldous Aldous 12 juin 2013 18:52

                            Simple


                            Integration de la Turquie,
                            Union transatlantique,
                            supression des departements et donc du parlement,
                            creation de regions transfrontalieres pour effacer les limites des pays (rejeté en Alsace mais ca reviendra),
                            supression des services publics restants,
                            supression du liquide au pretexte de lutter contre la fraude fiscale,
                            identification biometrique et numerique internationale obligatoire au pretexte de lutter contre le terrorisme.
                            unification et implantation en sous-cutané des puces d’identification et de payement .

                            Generalisation du vote electronique, sans possibilité de contrôle citoyen.

                            suppression du genre, privatisation de la reproduction par les grand groupes su secteur medical, sterilité generalisée des hommes à cause des perturbateurs endocriniens.


                            Sur le plan spirituel : appel du Pape à l’unité des religions sous l’egide d’Israël pour lutter contre l’extremisme.


                            Repression des « extremistes » qui refusent le synchrétisme religieux.

                            Baisse generalisée du QI à cause de l’exposition aux oxydes d’aluminium, Alzeimer de plus en plus précoce.

                            Augmentation des cancers a cause de l’usage des nouveaux produits phytosanitaires.

                            Privatisation du vivant, interdiction des semences de dehors du monopole des multinationales, interdiction du lait maternel naturel.



                            par contre, rassurez vous, y’aura toujours plus de Cyril Anouna pour nous chanter « Quand il pète, il troue son slip »


                          • Alison 12 juin 2013 15:26

                            Ya sas Aldous,

                            merci pour votre article et vos réactions, enfin un véritable article avec une vision réaliste

                            Rien a ajouter.je dirais la même chose étant sur place, pour ceux qui imaginent que ERT c`était « tv lobotomie » made in France sachez que Bildenberg etc... sont des thèmes abordés depuis bien longtemps ici dans les émissions.

                            Personellement je suis tres triste pour Kosmos 93.6, une radio avec des programmes musicaux variés de grande qualité sans PUB !  

                            Cordialement Aldous


                            • Aldous Aldous 12 juin 2013 17:47

                              Για σας Alison,


                              Effectivement, ERT etait une des rares TV où on parlait de Bilderberg depuis un bon moment.

                              J’ai ntendu ce faux cul de Patrick Cohen interoger Valérie Pecresse sur sapresence à Bilderberg... Après avoir conspué les « esprits malades » qui ont amené ces think tank à la lumière du jour il prend la pose du journaliste incisif... après la bataille.

                              Oui, les programmes musicaux de ERT vont manquer a bien du monde.

                              J’ai des amis Libanais et Serbes qui etaient accros à l’emission du samedi soir.

                            • soi même 12 juin 2013 15:35

                              @ Aldous, triste conclusion ce qui arrive là, je t’encourage fortement à lire un cycle de conférences et de cours tenus en 1919 - par Rudolf Steiner

                               L’être humain libéré
                               Nouveaux fondement Social
                               Pensèe révolue et volonté sociale nouvelle

                              Peut être tu toueras la véritable réponse à ce qui nous manques le plus cruellement actuellement..


                              • Aldous Aldous 12 juin 2013 16:27

                                C’est le Steiner de la Société Théosophique ?


                                Ben... Comment dire. Je ne crois pas que ce soient les francs maçons qui nous manquent particulierement en ce moment.

                                Mais si vous avez des liens de ses confs je veux bien les lire pour comprendre ce dont voys parlez mysterieusement.

                              • soi même 12 juin 2013 16:55

                                Ce n’est plus Steiner lié à la société Theosophique, il a été viré en 1911.

                                Le sommaire de l’ouvrage parue au EAR en 2007, facile à trouver.

                                PREMIÈRE CONFÉRENCE Berne, 11 mars 1919

                                L’économie, le droit et la culture, données de base pour une société des nations. - Critique de déclarations faites par des leaders politiques à la veille de la Grande guerre et de la situation sociale parmi les peuples à cette époque. L’idée de société des nations dans le discours de Wilson au Sénat le 22.1.1917. Nécessité de prendre en compte la question du capital et du travail lors de la fondation d’une société des nations. Deux aspects du problème du capital : 1. Rapport entre capital et utilisation des aptitudes humaines. 2. Distinction entre gestion et propriété du capital. Le travail considéré comme marchandise selon l’analyse marxiste. Nécessité d’une triarticulation de l’organisme social. Définition des domaines sociaux distincts, en particulier la vie économique centrée sur le problème de la propriété. Réflexions critiques d’Herman Grimm sur le militarisme. Échanges Examen critique des idées socialistes : sur la dictature du prolétariat ; la question du « Chacun selon ses capacités, chacun selon ses besoins » ; critique des programmes (de parti). La « tripartition » aujourd’hui et demain. La question du militarisme à la lumière du texte de Clausewitz. Fichte et le « bolchevisme ».

                                DEUXIÈME CONFÉRENCE Berne, 17 mars 1919

                                Comment comprendre le travail du prolétaire aujourd’hui ? - Opposition entre la théorie bourgeoise d’un ordre moral du monde et la réalité vécue par le prolétariat. Le prolétariat, vivante critique de la civilisation moderne, vue sous l’angle du matérialisme historique, de la théorie marxiste de la plus-value, de la valeur marchande du travail et de la lutte des classes. Points de vue qui s’annoncent comme des courants nouveaux derrière l’apparence des revendications : premièrement la nostalgie d’une vie de l’esprit qui rend possible une qualité de vie digne de l’homme ; deuxièmement, l’exigence d’une organisation juridique où le travail soit affranchi de son caractère de marchandise ; troisièmement, de nouvelles conditions juridiques qui permettent d’en finir avec la lutte des classes. Ce qui est à faire, en l’occurrence ce que l’état ne doit pas faire. L’idée de la tripartition et détail de quelques aspects qui cernent de plus près la nature des trois domaines.

                                TROISI ÉME CONFÉRENCE Winterthur 19 mars 1919

                                Que demande la classe ouvrière et comment lui donner satisfaction à l’avenir  ? - Le mouvement ouvrier, vivante critique de la civilisation moderne. Discussion de trois concepts présents dans le monde ouvrier : le matérialisme historique, la théorie marxiste de la plus-value, la théorie de 1a lutte des classes. Nature et importance d’une libre vie de l’esprit et nécessité de remplacer le règne du passe- droit par celui du droit. De l’état unitaire à l’organisme social tripartite. Les deux limites de la vie économique. Le rôle déterminant du travail dans le calcul des prix. L’ensemble des moyens de production, contre-valeur de l’argent. Rapport entre les moyens de production et l’état de droit d’une part, la vie de l’esprit de l’autre. Conséquences d’un passage des moyens de production aux mains de la communauté.Échanges : L’idée de la tripartition, contraire d’une utopie et en opposition à l’ancienne division en états. L’homme, point de cristallisation entre les trois membres de l’organisme social. Différence entre propriété et gestion. La pensée vaincue par les programmes et comment vaincre les habitudes.

                                QUATRIÉME CONFÉRENCE Berlin, 2 avril 1919

                                Que demande la classe ouvrière et comment lui donner satisfaction à l’avenir  ? - La fracture entre les classes ci-devant dirigeantes et les revendications voulues par l’époque. Le prolétariat et son rapport avec la vie culturelle. Le langage des faits et les jugements de personnalités politiques au pouvoir. La situation politique en Europe : une tumeur cancéreuse. Trois points de vue à la base des revendications ouvrières : la théorie de la plus-value ; le problème du travail considéré comme une marchandise  ; la lutte des classes. L’exemple de l’Autriche pour illustrer la tendance moderne à fusionner vie économique, vie spirituelle et vie de l’état. Aperçus sur l’émancipation de la vie spirituelle, juridique et économique. Problème de l’économie associative. Réglementation des conditions de travail, de la monnaie, du régime de la propriété et du cycle du patrimoine dans l’organisme social tripartite. La démocratie dans l’état de droit. La mise à l’écart du capitalisme actuel liée à l’affranchissement de la vie spirituelle. Liberté, égalité, fraternité. Le prolétariat appelé à libérer l’humanité. Échanges L’idée de la gratuité de la terre comme de l’argent et la question de la monnaie. Fonction sociale du capital. Nécessité d’élaborer une entente sociale dans les écoles. La tripartition de l’organisme humain, image de la tripartition de l’organisme social. Justice dans la vie sociale et problèmes de l’état de droit.

                                CINQUIÈME CONFÉRENCE Bâle, 9 avril 1919

                                Vouloir social et revendications ouvrières - Le manifeste du parti communiste et le marxisme historique. La question de l’idéologie et la théorie de la lutte des classes. Liquidation des anciennes conditions de production par la productivité. La pensée marxiste-ouvrière marquée par le postulat scientifique et ses conséquences pour la vie sociale. Tendances unificatrices. La vision prolétaire du monde et ses rapports avec le monde bourgeois. La Grande guerre conséquence des structures éta- tiques. Stérilité d’une vie spirituelle régentée par l’état, à l’exemple entre autres de la société Goethe. La partition, source de santé pour l’organisme social. La législation du travail et son importance pour le calcul des prix. Problème de la collectivisation de la propriété privée. Le partage du travail et l’égoïsme. Importance d’une libre vie de l’esprit pour le cycle du capital. Esprit ou matière ? La tri- partition de l’organisme social, manifestation d’une vérité supérieure originelle et sa différence avec l’ancienne classification par états. L’individualité humaine et son lien avec les trois composantes de l’organisme social. Le courage nécessaire à un vouloir social nouveau. Échanger : L’homme victime de concepts figés. Circulation des moyens de production au lieu de nationalisation. L’amour du prochain et le message du Christ aujourd’hui. La tripartition de l’organisme humain et son début dans « Les énigmes de l’âme ».

                                SIXIÈME CONFÉRENCE Berne, 14 octobre 1919

                                Fondements spirituels de la question sociale - Préliminaires personnels. Étroitesse de la pensée marxiste. Désert de l’âme chez l’ouvrier consécutif à la vision matérialiste du monde. Le travail considéré comme une marchandise. La dictature du prolétariat et le Manifeste du parti communiste. La collectivisation des moyens de production et le problème de la plus-value. Mission de la science de l’esprit d’orientation anthroposophique. Irréalisme de la vision sociale jusqu’à maintenant. La vie juridique indépendante de la vie économique. Dangers des révolutions politiques et raison d’être des révolutions spirituelles. Lénine et Trotski, fossoyeurs de la civilisation. Une éducation libre, objectif primordial. Protestation des générations futures à la suite de la collectivisation des moyens de production. Possibilités de concrétiser la tripartition en Suisse. Effets combinés du libéralisme, de la démocratie et du socialisme. Échanges Différence entre l’idée de la tripartition et l’ancienne classification en trois états. Parlementarisme et vie de l’état. Inanité des programmes sociaux. Les lois qui régissent l’organisme social. La tripartition, une exigence d’aujourd’hui.

                                SEPTIÈME CONFÉRENCE Bâle, 20 octobre 1919

                                La science de l’esprit (anthroposophie) devant les exigences culturelles présentes et futures - Le bâtiment à Dornach, symbole d’un mouvement spirituel. L’eurythmie et le caractère de la « Philosophie de la liberté  ». La liberté selon Woodrow Wilson. Convergence de vues entre son analyse et celle de Lénine et Trotski. La question de la liberté et son point de départ dans « Philosophie de la liberté ». Passage d’une philosophie de la liberté à l’Anthroposophie. L’homme coupé du cosmos, la pire des blessures causée à l’humanité et le moyen d’en guérir. Vers des connaissances supérieures. Trois sortes de révolution : spirituelle, politique, économique. Insuffisance des vues chez Saint-Simon, Fourier et Blanc. Rabindranath Tagore, critique de son temps. Mission de la science de l’esprit d’orientation anthroposophique. Échanger Intrevention du Dr. Roman Boos

                                HUITIÈME CONFÉRENCE Berne, 6 novembre 1919

                                L’esprit, guide et passeur du monde sensible au monde suprasensible - L’idée de la plante originelle chez Goethe. Rapport de l’anthroposophie avec la science et la religion. Le monopole des confessions religieuses sur la vision du monde. Les sciences de la nature dans la perspective goethéenne, point de départ pour la connaissance religieuse et la connaissance de l’esprit. Solitude de l’homme moderne. L’idée des vies terrestres successives dans « L’éducation du genre humain » de Lessing. Le rêve et l’infra-humain. L’hypnose. Évolution de l’homme et de l’humanité. La connaissance de l’esprit, fondement de la vie future en société.

                                NEUVIÈME CONFÉRENCE Bâle, 10 novembre 1919

                                L’esprit, guide et passeur du monde sensible au monde suprasensible - La science de l’esprit d’orientation anthroposophique, prolongement de la pensée scientifique. L’idée goethéenne de la plante originelle. L’hégémonie des orientations prises par les confessions religieuses, un obstacle mis à la quête de l’âme et de l’esprit. Signification des exercices de concentration et de méditation dans le travail intérieur de l’âme. Nature du souvenir. La pratique consciente de la force du souvenir. Signification du vouloir conscient. Le lien psycho-spirituel avec l’autre. La connaissance des vies successives sur la terre et son incidence sur la vie des hommes en société. Volonté et désir. Médiumnisme, hypnose et spiritisme. Intrépidité et capacité de souffrance en rapport avec le chemin de développement intérieur. Méthodologie de Schelling. La modestie intellectuelle, préalable à la quête de l’esprit. Connaissances suprasensibles, leur rôle dans la vie des hommes en société.




                              • almodis 12 juin 2013 20:26

                                Bravo , Morvandiau et merci pour votre alerte !


                              • soi même 13 juin 2013 00:28

                                Surtout qu’il y a déjà eu un autre fait troublant !

                                France — 21 janvier 2013
                                Hollande a-t-il peur de l’Armée ?

                                par Luc Boutet


                              • BA 12 juin 2013 16:02
                                Mercredi 12 juin 2013 :

                                La Grèce ravalée au rang de pays émergent par MSCI.

                                Le fournisseur d’indices MSCI a sévèrement déclassé la Grèce en lui redonnant un statut de pays émergent, avec une pondération bien plus faible que lorsqu’elle avait quitté cette catégorie il y a 12 ans pour intégrer l’indice des pays développés.
                                 
                                La décision de MSCI, mardi soir au terme de son examen annuel de reclassement des indices boursiers, contribue à faire reculer la Bourse d’Athènes de 1,5% mercredi à mi-séance, tandis que la courbe des rendements a accentué son inversion, avec des rendements à court terme plus élevés que pour la dette à long terme - signe d’un manque de confiance dans la capacité de la Grèce à rembourser.


                                Au quatrième trimestre 2012, la Grèce avait une dette publique de 303,918 milliards d’euros, soit 156,9 % du PIB. 

                                Le premier défaut de paiement de la Grèce avait effacé 107 milliards d’euros de dettes. Mais depuis, la dette publique continue à augmenter, à augmenter encore, à augmenter toujours. Le soi-disant « plan de sauvetage » de la Grèce est un échec total.

                                La Grèce va de nouveau se déclarer en défaut de paiement.

                                Problème : cette fois-ci, ce sont les créanciers PUBLICS qui vont subir des pertes.

                                Combien de dizaines de milliards d’euros le deuxième défaut de paiement de la Grèce va-t-il coûter aux CONtribuables européens ?

                                Combien de dizaines de milliards d’euros ?

                                • agent orange agent orange 12 juin 2013 16:04

                                  La Grèce, berceau de la démocratie. Aujourd’hui elle en est le tombeau.

                                  Merci Goldman Sachs.
                                  Amen


                                  • LE CHAT LE CHAT 12 juin 2013 16:26

                                    Cela me conforte dans mes convictions anti europénnes , cet Europe de la Troïka n’a plus rien d’une démocratie !

                                    en France ça vaut pas mieux , on impose la grande métropole à Marseille contre l’avis de la population ...................


                                    • Deneb Deneb 12 juin 2013 17:58

                                      Plus de télé, plus de propagande officielle, plus de redevance à payer, tout le monde s’informe sur le net. Cool !


                                      • Aldous Aldous 12 juin 2013 18:03

                                        ou avez vous vu qu’il n’y aurait plus de redevance ? 


                                        La tendance en Grèce, c’est un impôt de plus par mois.


                                      • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 12 juin 2013 19:03

                                        Pour une fois que la Grèce pourrait servir d’exemple... Nos gouvernants pourraient faire la même chose et l’étendre à l’ensemble du secteur audio visuel public - privé, mais il ne faut pas rêver. Plus de cerveau disponible pour gober l’intoxication, tant du pouvoir que pour Mac Do. un peuple qui cesse d’être ignorant et abruti par des chaines toxiques de télé n’est plus un peuple d’esclaves, il se réveille et alors là... Mais que l’oligarchie financière du CAC 40 et les Banquiers se rassurent ce n’est pas pour demain.


                                        • almodis 12 juin 2013 20:22

                                          ben voyons ! 

                                          à qui ça ferait le plus plaisir que la télé s’arrête ? 
                                          à Daniel Martin ? 
                                          ou bien à messieurs Balkany , Santini , Cazeneuve , Woerth , Montebourg ,,( j’en oublie , complétez vous meme ! ) ???
                                          ou encore à tous ceux qui commencent à trouver que la 5 et les thémas d’Arte , « ça commence à bien faire » ! au choix : les industriels bétonneurs , le lobby nucléaire , les fabricants de médocs , de malbouffe , , les banquiers , le staff goldmann Sachs , etc ... 
                                          La télé , mon cher Daniel , c’est comme la langue : le meilleur ou le pire !

                                        • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 12 juin 2013 19:50

                                          La Grèce est vraiment un laboratoire et cela se confirme de jour en jour. Donc que les autres peuples européens regardent bien ce qui s’y passe. Maintenant il reste à voir la réaction du peuple grec. Je pense que si l’on s’attaque aussi violemment à ce peuple c’est parce qu’il est considéré comme un peuple rebelle. J’espère que les grecs sauront s’organiser pour envoyer se faire foutre leurs ennemis, qui sont aussi nos ennemis. Je ne sais plus qui avait dit que les pays européens finiraient par ressembler à des pays du tiers monde, en tout cas il avait raison. 


                                          • c’est pas grave 12 juin 2013 20:28

                                            Aldous

                                            c’est toujours un plaisir (important ) de vous lire

                                            merci


                                            • SergeL SergeL 12 juin 2013 21:34

                                              "Antonis Samaras a agi en deux temps, en moins de 24 heures : un décret dit « d’exception » présenté mardi, qui a entraîné la suspension des programmes – et qui ne restera valide que s’il se transforme en loi, voté par le parlement dans les 40 jours – suivi d’un projet de loi plus vaste, dévoilé ce mercredi. Il est censé poser les bases d’une nouvelle future agence publique de l’audiovisuel."
                                              Source Médiapart

                                              Le scénario de futures élections est de plus en plus crédible.


                                              • Alison 13 juin 2013 02:45

                                                SergeL @ La nouvelle structure est déjà connu depuis ce mercredi 12/06/2013 a 11h ce matin. Information direct de Grece, Mediapart est a la bourre...

                                                La nouvelle entité sera appelée NERIT.A.E sera droit privé Neritan SA définie comme « entreprise publique supervisé par l’État."

                                                Le capital social sera détenue par l’État grec qui aura lieu à partir de l’inventaire et l’évaluation des actifs de l’ERT.

                                                Le chiffre d’affaires proviendra des redevances domaniales (via PPC) sans montant clairement défini.

                                                Sera supervisé par un Conseil de Surveillance composé de sept membres (dont les membres auront durée de 9 ans), qui assurera l’indépendance de Neritan.

                                                Le projet de loi ne définit pas le temps réouverture de la radiodiffusion publique, mais le ministre responsable Simos KEDIKOGLOU affirme que le « reboot » sera à l’été - soit jusqu’à la fin Août.


                                              • Aldous Aldous 13 juin 2013 07:25

                                                merci pour l’info.


                                              • lsga lsga 1er juillet 2014 15:48

                                                c’est marrant, parceque Aldous se choisit l’avatar de Platon, qui était homosexuel.

                                                « L’ AMI DE SOCRATE

                                                I. – D’où viens-tu, Socrate ? sans doute de la chasse, de la chasse à la beauté d’Alcibiade ? À dire vrai, je l’ai vu il n’y a pas longtemps, et je trouve que c’est toujours un bel homme, mais un homme pourtant, soit dit entre nous, Socrate, et déjà bien barbu.

                                                SOCRATE

                                                Eh bien ! qu’est-ce que cela fait ? n’es-tu pas de l’avis d’Homère qui a dit que l’âge le plus charmant était celui du premier duvet , justement l’âge d’Alcibiade ? »

                                                 Platon, Protagoras

                                                Homère, Socrate, Platon, Protagoras : tous des pédérastes, tous des amateurs de petits garçons.

                                                 

                                                T’as super bien choisi ton avatar Aldous...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès