• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : double échec en matière de santé publique et planification (...)

Covid-19 : double échec en matière de santé publique et planification hospitalière

 

Covid 19, septembre 2020 : les consignes drastiques réintroduites en France, traduisent le double échec du Ministère de la santé en matière de santé publique et de soutien aux établissements

 

« La santé n’a pas de prix mais elle a un coût », s’alarmaient dans les jours d’avant, les Gouvernements soucieux de réduire le nombre de lits d’hospitalisation. Dans le cadre de l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) défini annuellement par le Parlement, l’utilisation du PMSI (Programme de Médicalisation du Système d’Information) de la T2A (Tarification à l’activité) ont permis depuis 2005 aux Ministres de la Santé successifs en moins de 15 ans avec les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) conclus avec les établissements de supprimer 69 000 lits d’hospitalisation complète (données au 31 décembre 2017), soit 12% de la capacité d’accueil du secteur public, diminution non compensable par le développement du secteur ambulatoire et l’augmentation des capacités d’accueil en hospitalisation partielle. Les catastrophes sanitaires se succèdent ! Ces contrats nous promettaient pourtant une prise en charge adéquate et égale des patients, des pathologies sur tous les territoires, une gouvernance, une planification hospitalière idéale, la perspective de distribution des recettes selon les coûts et spécificités de chaque établissement.

Avant l’été : les restrictions drastiques du nombre de lits d’hospitalisation complète, la non-considération des professionnels de santé se détournant de plus en plus nombreux des emplois de ce secteur ont conduit, à une contre-performance inédite de l’ensemble de la chaine des soins dans la détection, la prise en charge des patients atteint de la Covid-19. La fermeture de nombreuses unités de soins pour hospitalisations de longues durées (- 60,45%) et leurs transformations en Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) moins médicalisés apparait responsable de la surmortalité indue, observée, avec parfois plus de 50% des résidents de maisons de retraites ou d’établissements sanitaires et sociaux. Liée à une prise en charge locale inadaptée, voire inexistante (démographie médicale extrêmement basse) des patients lors des formes graves ou compliquées de la Covid-19, au 7 mai 2020, plus de la moitié des décès liés au coronavirus comptabilisés par Santé Publique France (25 987), soit 13 000, concernent de fait des personnes hébergées en maisons de retraite et établissements médicaux sociaux, de plus parmi les 12 958 décès Covid-19 enregistrés à l’hôpital 3 428 sont des résidents venus de ces établissements. Tests, masques, transferts ou soins locaux auraient manqués, défaillances pour lesquelles de nombreuses familles ont déjà porté plaintes. 

La capacité d’accueil des unités de réanimation et de surveillance continue même si elle n’avait pas diminué entre 2013 (10 724 lits) et 2018 (11 264) selon la Drees et la SAE, insuffisante, n’a pas permis d’accueillir tous les patients présentant une ou des défaillances vitales. Au prix du report des interventions chirurgicales, de l’arrêt des consultations et de la fermeture des hospitalisations partielles de jour, de l’élasticité, de l’adaptabilité professionnelle des personnels soignants les directions des établissements ont pu déployer des lits supplémentaires et absorber des milliers de patients atteints de formes graves du Covid-19. A l’acmé de la crise 4 260 lits de salles de réveils et de surveillances continues, au détriment d’autres prises en charge sont rapidement convertis en lits de réanimation. L’entière population française est alors mise en confinement, interdite de déplacement au-delà de 100 kms, mise en chômage partiel ou télétravail, les écoles, salles de sports et de spectacles sont fermés. Les avions ne circulent plus et les trains sont quasiment vides.

Eté 2020 : une période de déconfinement à partir du 22 juin et la levée de nombreuses restrictions sauf pour certains clusters détectés. Les autorités sanitaires parlent de ‘cluster » ou de « foyer de ‘contamination » lorsqu’on dénombre au moins 3 cas confirmés ou supposés de contamination à la covid-19 sur une période de 7 jours et que ces personnes appartiennent à la même communauté ou ont participé au même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non.

 

Septembre 2020, au retour des congés d’été, le Ministère de la Santé et des Solidarités qui a lancé depuis l’été des opérations de tests et dépistages massifs et le conseil de défense invoquent une dégradation de la situation sanitaire. Les départements sont classés en zone rouge quand le taux d’incidence, c’est-à-dire de nouveaux cas détectés est supérieur à 50 pour 100 000 habitants (ou 30/100 000 si département limitrophe d’une zone déjà rouge). Le mercredi 23 dont annoncées de nouvelles restrictions aux libertés publiques, individuelles et privées, aux droits au travail et aux loisirs de nombreux citoyens, auprès de dirigeants d’entreprise, d’associations, des complexes sportifs, … dans certains territoires bars et cafetiers devront fermer dès 22 heures. Cette gestion du Conseil de défense avec pour critère principal retenu le nombre de tests positifs diffusé quotidiennement (6.2% le 24 septembre) exponentiellement en augmentation (on trouve ce que l’on cherche !) est contestée par de nombreux universitaires, scientifiques et médecins puisque cet indicateur ne reflète pas et de loin une quantification exacte du taux ou du nombre de malades ou de contagieux. Nombreux professionnels sont septiques vis-à-vis de leurs utilité, du coût des tests (65€ par test soit plusieurs milliards d’euros pour la sécurité sociale) et du bien-fondé des mesures coercitives, affirmant grâce aux chiffres officiels publiés fin de l’été par l’INSEE que la courbe de mortalité en France, début septembre n’est pas bien plus importante que les années précédentes. Chaque mois 51 000 français décèdent soit 1680 décès par jour, avec selon ce même organisme public un taux de mortalité globale pour le premier semestre 2020 qui serait stable depuis dix ans. Ils constatent une baisse de virulence liée à une mutation probable de la Covid, puisque seulement 30 décès sont signalés le 9 septembre contre 1 438 le 14 avril 2020. Un taux faible de mortalité à 0.04% pour la population globale (peu glorieux donnant une 15e place pour la France) et un taux de létalité à 11,7% des sujets atteints sont également un argument de poids pour considérer comme disproportionnées ces mesures drastiques qui de toute façon ne feront pas disparaitre à jamais des virus qui circulent depuis des siècles, voire des millénaires. Certains pays ont laissé leurs populations non fragiles, sans masque, attraper la Covid-19, car les porteurs sains (parmi les personnes testées positives en France du 7 au 13 septembre 42% sont asymptomatiques) ou confirmés par un symptôme sont susceptibles de renforcer l’immunité collective et de constituer une barrière de protection lors des ré infestations ultérieures. D’une longue lignée de virus respiratoires, 100 000 morts en France de la grippe en 1958, et 32 000 en 1969, la Covid 19 aura inévitablement une descendance !

Ces chiffres contestables ont conduit les autorités à des décisions administratives qui semblent pour nombreux citoyens disproportionnées, éventuellement contreproductives. Dans une lettre ouverte au Président de la République, au premier Ministre et Ministre de l’intérieur, des policiers indignés se plaignent eux aussi des décrets et arrêtés rendant obligatoire le port du masque (ffp1 dit chirurgicaux) dans l’espace public mais aussi dans leurs locaux professionnels. Ils revendiquent la liberté pour chaque concitoyen de porter un masque ou non et s’insurgent contre l’insupportable obligation d’harceler la population sans masque à coup de 135 euros d’amendes. 

Ces effets économiques pervers non prévus et réactions de nombreux citoyens porteront ils le glas d’une gestion hospitalière inadéquate ?

Ces nouvelles mesures ont-elles été déclenchées par la crainte et le souvenir d’un nouveau remake morbide aggravé lié à un sous équipement chronique des établissements de soins qui en août 2003 tua 15 000 personnes, le plus souvent également des personnes âgées dépendantes ? Les capacités et moyens de soins apparaissent à de nombreux hospitaliers toujours insuffisants en cas de crise voire en échec complet pour assurer la protection des sujets les plus fragiles. Le Ministère de la Santé dans son plan Ségur présenté en juillet n’a prévu avec des mesures sur les salaires que l’ouverture ou la réouverture de 4 000 lits « à la demande », la sortie du tout T2A et le développement accéléré de la télésanté, cela semble dès maintenant un cautère pour assurer la sécurité sanitaire du pays et la prise en charge des populations à risques infectieux ponctuelles renouvelables, ou face aux autres risques sanitaires ou facteurs de mortalité prématurée évitable : le tabac tue 80 000 personnes par an soit 6 670 décès par mois, et l’alcool 80 000 par an soit au total 120 000 décès prématurés soit 10 000 par mois. Il est urgent à notre avis de penser une autre évaluation des prises en charge, un autre accompagnement, une autre gouvernance nationale des établissements de santé et de leurs personnels, en souhaitant d’autres outils et méthodes intégrant les valeurs humaines, sociétales, la libre entreprise, la responsabilité et liberté individuelle de chacun, chacune.

 

Docteur Alain Le Hyaric, Médecin de Santé publique Paris, le 02/10/2020 


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 octobre 2020 08:53

    Pour parler d’échec, il faut connaitre le but du jeu.

    La stratégie du confinement, du masque, des couvre-feux et des fermetures de PME (restauration et services) n’a pas pour objectif une veille sanitaire, mais la mise en place d’un contrôle social du type chinois et la destruction de pans complets de l’économie réelle (qui sacrifie les PME-TPE et profite aux grands groupes) pour justifier la mise en œuvre d’un plan Marshall sans guerre, endetter les forces productives et renflouer les finances.

    Ce qui est déplorable, c’est que, loin de dénoncer cette imposture, le monde médical participe en partie à la manipulation ou, pour les plus avisés se limitent à mettre le système devant ses contradictions en le « prenant au mot ».

    L’hopital le plus près de chez moi, protégé comme un bunker, a réservé la moitié de ses locaux et de son personnel à l’accueil dees cas de Covid. Cette moitié-là est vide depuis quinze jours.


    • Aristide Aristide 3 octobre 2020 11:20

      @Séraphin Lampion

      Condamner les actions d’un gouvernement est une chose, mais avez-vous le début du commencement d’une preuve sur votre thèse sur le controle social et la fin de l’économie réelle ?


    • Ecométa Ecométa 3 octobre 2020 13:04

      @Séraphin Lampion

      Toute crise, quelle qu’elle soit, même liée au capitalisme qui est économiquement crisique par nature ; tout crise profitera toujours au capitalisme qui est un cercle vertueux/ vicieux ! 

      Le tout est plus et même beaucoup plus que la simple somme de ses parties ! Comment peut-on, alors, réduire un « système complexe » comme l’économie à un seul des ses moyens, même s’il lui est utile et nécessaire ? 

      Comment autrement que par simplisme confondant ou par pur dogmatisme ? 


    • Ecométa Ecométa 3 octobre 2020 13:23

      @Séraphin Lampion

      Échec pour les uns et succès pour les autres.

      Qui dit problème dit solution : forcément solution ! « Un problème non résolu est un problème mal posé », nous dit le facétieux Albert Einstein ; ou un problème non posé car il y a intérêt pour certains à ce qu’il ne soit pas posé... ou qu’en fait il n’y a pas de problème du tout !
      Aveuglement paradigmatique ou pure dogmatisme ? Les deux ! 

      Et tant que les solutions des uns seront les problèmes des autres : comment pourrons-nous résoudre nos problèmes ? 

      La perfection des moyens (le moyens pour le moyen... nous sommes en plein positivisme), et la confusion des buts est caractéristique de cette époque : le moyen sert que le moyen et même jusqu’au gaspillage ! 


    • Léon 3 octobre 2020 16:52

      @Aristide

      Il semblerait que dans les 100 milliards d’€ prévus pour le redémarrage (sic) de l’économie rien n’aurait été prévu pour remédier aux carences des services publics. Bien au contraire, on continue à fermer des lits à l’hôpital, des classes à l’EN. Pourtant construire des écoles ou des hôpitaux relancerait certainement mieux que financer à fond perdu l’aviation ou l’auto. Sans doute, Macron va bien vite corriger le tir !!!! Il fut un temps où l’on développait le service public pour répondre aux besoins des citoyens, la nouvelle doctrine semble être de contraindre par la peur les sujets à l’abandon du service public


    • Adèle Coupechoux 3 octobre 2020 18:10

      @Aristide


      Des preuves ? Tous les jours ! 

      Puisque nous devons garder nos distances.
      Cela ne facilite pas les échanges qu’ils soient marchands ou non. Les personnes isolées dans les EHPAD, les voisins âgés, les personnes fragiles qui n’osent plus aller se faire soigner, les restaurants qui vont être autorisés à devenir intrusifs en vous demandant votre numéro de portable...Si cela ne plombe pas l’économie réelle...

      Le contrôle social lui aussi est visible et palpable...Plus le droit de se faire la bise, de se toucher, de se poser des questions, de débattre, d’aller au musée, au cinéma pendant le confinement, de faire du sport en salle, avec des menaces de reconfinement avec des si vous n’obéissez pas aux « fais pas ci, fais pas ça ». Si ça, ce n’est pas du contrôle social !

      Et la police qui verbalise, la SNCF qui menace d’appeler la police si votre masque ne vous couvre pas le nez et les commerçants qui collaborent jusqu’à proposer encore plus de mesures liberticides comme prendre la température et obtenir le numéro de téléphone personnel.

      Et puis, il y a les félicitations et les encouragements de la SNCF qui vous envoie un mail pour vous prévenir que l’ensemble des voyageurs s’est bien comporté lors de son dernier trajet en rajoutant que 95% d’entre eux ont bien porté le masque...

      Et en plus des encouragements, il y a les regards, les réprobations, les jugements, les insultes et pour couronner le tout, la propagande du CS et des média avec des fichages collés partout où vous allez pour vous rappeler comment vous devez vous comporter, des publicités anxiogènes qui font flipper les familles avec des enfants tueurs qui pourraient faire passer de vie à trépas mamies et papis.

      Si ça, ce n’est pas du contrôle social qui fout en l’air l’économie réelle !


    • ASTERIX 4 octobre 2020 09:58

      @Aristide 2 VERSIONS

      COMPLOTISTE  : et si tout cela était voulu « plus assez de guerres et surtout des grandes » pour éliminer chomeurs et « grandes gueules grèvistes  » LA PREUVE TRUMP Y A MIS le nez ET AUTRE APPENDICE !!!!!!!!!!!!!!!

      NON COMPLOTISTE : la santè est une marchandise les vendeurs de « pillules miracles genre »médiator et levothyrox«  donc les »labos«  voulaient encore gagner plus » pour acheter + de LOBBYISTES ( en tete les politiques " genre BUZYN .....
      et ses 4 MARIS INSERM ANSM ET CIE  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 13:10

      @Aristide
      Et toi !!!!!! raconte, histoire de voir !!!


    • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 13:15

      @Ecométa
      Une idée sur le sujet !


    • jeanpiètre jeanpiètre 5 octobre 2020 21:19

      @Léon
      sisi, on embauche des flics, on leur achete des chars et des armes de poing. Cela révèle les priorités du régime : mater les gueux


    • Ruut Ruut 6 octobre 2020 09:44

      Covid 19 & tests PCR : Crimes contre l’humanité

      https://youtu.be/UQFZHtnW8DY


    • Clocel Clocel 6 octobre 2020 09:59

      @Ruut

      Merci !


    • Ausir 3 octobre 2020 09:25

      La France est en faillite ,ne soyons pas naifs , le système hospitalier n’est pas près de se redresser , à part des effets d’annonce et des mesures pansements .

      Et il ne sert à rien d’exiger ou de s’insurger :

      il y a eu destruction de l’ancien système au nom d’une idéologie modernistes , il faudrait tout remettre à plat , analyser les erreurs du passé qui ont conduit à ce désastre ,

      rétropédaler pour revenir au système d’avant qui fonctionnait mieux qu’aujourd’hui avec moins de normes ,une gestion par les médecins et non des administratifs , 

      plus de liberté des soignantsqui n’étaient pas stressés , avec plus  d’humain et moins de contrôle , une relation médecin/patient non altérée par le quantitatif  ....

      Le système ne va pas vers du mieux mais au contraire vers plus de normes , de contraintes , de contrôles soit disant pour la sécurité , le soignant ne fais pas les soins qui conviendraient le mieux au patients mais ceux qui sont inscrit dans le protocole et qui ne lui causeront pas de risque de plainte , celà tue l’initiative individuelle ,

      et on a vu avec le scandale de la chloroquine :le médecin n’est pas libre de sa prescription , il y a un dogme officiel impossible à remettre en cause , avec débat interdit ...

      Tant que ceux qui sont au pouvoir de cette dictature médicale n’auront pas été chassés le système continuera à se détériorer .


      • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 4 octobre 2020 20:10

        @Ausir

        ceux qui sont au pouvoir de cette dictature

        il ne font que du zèle à appliquer les G.O.P.E. de la Grosse Commission de Bruxelles.

      • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2020 09:33

        Alzheimer massif à Marseille ... les marseillais ont la mémoire courte ... en avril queue massive devant l’IHU ... pas un chat début octobre ... https://www.youtube.com/watch?v=vRQJxkxQG1s

        PS les liens associés à un mot semblent ne pas marcher

        et Raoul explique que les chiffres baissent ... c’est sûr à peine 600 nouveaux cas par jour dans les Bouches du Rhône depuis 5 semaines ... tout baigne ...

        c’est peut être le bon moment de refaire les peintures à l’IHU en attendant une nouvelle épidémie


        • Roubachoff 5 octobre 2020 05:15

          @nono le simplet
          Crétin ! L’IHU a modifié son fonctionnement pour qu’il n’y ait plus de queue. Par prise de rendez-vous, espèce de demeuré !


        • nono le simplet nono le simplet 5 octobre 2020 06:59

          @Roubachoff
          prendre rendez vous pour se faire soigner ? ils devraient faire pareil dans les hôpitaux de l’AP-HM, y aurait moins de monde aux urgences ...
          je demeure hilare smiley


        • nono le simplet nono le simplet 5 octobre 2020 07:05

          @nono le simplet
          et cette andouille de Trump qui ne prend pas le cocktail magique du bon docteur Raoul ... il va jamais guérir


        • Francis, agnotologue Francis 3 octobre 2020 09:36

          Est-il vrai que les médecins de ville ne délivrent plus de certificat médical aux personnes présentant des symptômes de grippe, et disent aux patients que c’est l’attestation du test qui en tiendra lieu auprès de son établissement scolaire ou de son employeur ?


          • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 12:52

            @Francis
            Il faut choisir... * être ou ne pas être *


          • Ecométa Ecométa 3 octobre 2020 12:01

            Il faut savoir qu’en économie, étymologiquement la règle d’ensemble, ce qu’ignorent les économistes, qui préfère les « règles particulièrement connes » : il faut savoir que si les coûts font les prix en économie, et ils les font, il se trouve, dans le même temps,qu’ils font aussi les « revenus » des gens qui travaillent !

            Bravo les « cost-killers » qui tuent les coûts et aussi les revenus ; et rendent l’économie totalement exsangue !


            • Bernard Dugué Bernard Dugué 3 octobre 2020 12:40

              Bonjour Alain et bravo pour cette tribune qui s’ajoute aux deux précédentes dans le Parisien et le JDDC, Journal du Dimanche qui Censure

              Il faut en effet rétablir la réalité des chiffres et ce que vous faites et que je fais depuis des semaines. 

              Ne lâchons rien, il faut rétablir la vie française telle qu’on l’a connue avant et rétablir la République. Macron est le chef d’Etat légalement élu, il n’est pas le président de la France éternelle ! 


              • Roubachoff 5 octobre 2020 05:19

                @Bernard Dugué
                En attendant, il abolit sous un prétexte foireux une loi qui date de Jules Ferry. Avec ou sans débat à l’Assemblée, ça ne change rien, puisqu’il lui reste assez de députés-carpettes. Cela dit, n’oublions pas, s’il faut un jour demander des comptes, ce que cette nouvelle conception de la démocratie doit à Hollande et Valls. 


              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 5 octobre 2020 09:53

                @Bernard Dugué

                Qui vous paye , pour être aussi insistant ? Ça fait un total d’heure quasi permanent ..... Un peu sournois !


              • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 2020 12:55

                LaREM La République en Masque ....


                • bebert bebert 3 octobre 2020 15:45

                  @zygzornifle

                  Joli !
                  On pourrait rajouter un coup en avant et plusieurs en arrière avec cette gestion calamiteuse du covid


                • Adèle Coupechoux 3 octobre 2020 18:44

                  @bebert

                  En fait, les médecins nous rapetissent à la taille de leurs services hospitaliers et nous réduisent à leurs incapacités qu’elles soient légitimes ou non. 


                • Francis, agnotologue Francis 4 octobre 2020 09:50

                  @Adèle Coupechoux
                   
                  ’’ les médecins nous rapetissent à la taille de leurs services hospitaliers et nous réduisent à leurs incapacités qu’elles soient légitimes ou non.’’
                   
                   Ces médecins souffrent du syndrome de Marlow :
                   

                  Marteau de Maslow : « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » Abraham Maslow (The Psychology of Science, 1966). Cet aphorisme appelé “Marteau de Maslow” illustre ce qu’il a défini comme la “Théorie de l’instrument : tentation qui consiste à travestir la réalité d’un problème en le transformant en fonction des réponses dont on dispose, ou encore le fait de considérer qu’il n’y a qu’une réponse unique à tous les problèmes.

                   

                  Le ministre de la Vérité aujourd’hui en France s’appelle Olivier Véran.


                • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 12:47

                  @zygzornifle
                  Ou le masque de fer !!!


                • Ausir 4 octobre 2020 13:16

                  @Adèle Coupechoux

                  les médecins sont victimes du système , ils adaptent leur comportement à ce qu’on l’on attend d’eux et qu’on leur impose , la sélection pour les soignants ne se fait pas sur les qualités humaines nécesaire à leur sacerdoce .

                  c’est le système qui est mauvais avec la centralisation et la gestion par des administratif ,
                  c’était mieux avant quand chaque région était indépendante avec son hopital , c’était les département qu décidaient , , les cliniques prives apartenaient aux chirurgiens qui les géraient mieux que les administraifs gèrent maintenant les hopitaux , et avec du profit encore , 
                  maintenant les normes et contraintes font que l’entreprise individuelle dans ce secteur est trop lourdes , le système veut tuer les indépendants , leur rêve est que tous les professionneles de santé soient regroupés dans des centres pour qu’ils puissent mieux être contrôlés.


                • Ruut Ruut 6 octobre 2020 09:46

                  @zygzornifle
                  LREM, La Ruine en Marche.


                • Ruut Ruut 6 octobre 2020 09:46

                  @zygzornifle
                  LREM, La République En Miette.


                • Adèle Coupechoux 3 octobre 2020 18:39

                  La société est désormais sous le contrôle de certains médecins avec des mesures sanitaires complètement délirantes.

                  Ils sont dans une impasse et nous ne savons pas encore jusqu’où ils seront capables de nous enfermer. Nous vivrons et mourrons en situation de pandémies permanentes si nous ne les controns pas à chaque fois que nous le pouvons. Une véritable guerre d’usure avec des fous dont le seul objectif est de ne plus nous soigner. 


                  • I.A. 3 octobre 2020 19:39

                    Ces 4000 lits « à la demande », là... ? ça ne serait pas plutôt 4000 lits « en rêve » ? D’autant que sans le personnel qui va avec, ça fait très pétard mouillé, comme promesse.

                    Merci pour l’info sur les policiers indignés : J’avais la fâcheuse tendance à ne plus les voir en peinture, ces derniers temps !


                    • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 12:50

                      @I.A.
                      Va falloir changer la couleur de la peinture !


                    • BA 3 octobre 2020 22:23

                      Samedi 3 octobre 2020 :


                      La virologue Christine Rouzioux : « Il y aura sans doute une troisième et une quatrième vague »


                      Invitée vendredi de "Sans Rendez-vous", la virologue Christine Rouzioux, membre de l’Académie de médecine, a dit craindre "une troisième et une quatrième vague« .  »On ne sait pas du tout comment on pourrait faire disparaître ce virus, sachant que tous les virus respiratoires reviennent chaque hiver", s’est-elle alarmée.


                      La situation sanitaire en France, face au Covid-19, continue de se détériorer rapidement. Si pour l’heure seule la métropole d’Aix-Marseille est en alerte maximale dans l’Hexagone, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a adressé un avertissement à Grenoble, Toulouse, Saint-Etienne, Lille et Lyon, où les indicateurs sont désormais au rouge. 


                      Mais pour Christine Rouzioux, professeure de virologie à l’université Paris-Descartes et membre de l’Académie de médecine, le nombre de contaminations devrait continuer de bondir. "Je pense que l’on est au pied de la deuxième vague", a-t-elle estimé au micro de Sans Rendez-vous, l’émission santé d’Europe 1. "Pour moi, il y aura sans doute une troisième et une quatrième vague", ajoute-t-elle. "On ne sait pas du tout comment on pourrait faire disparaître ce virus, sachant que tous les virus respiratoires reviennent chaque hiver, en même temps que les virus grippaux", indique cette spécialiste.


                      "Celui-là semble beaucoup moins se transformer et muter que les virus grippaux qui obligent à changer de vaccin chaque année", relève toutefois Christine Rouzioux. Une bonne nouvelle donc, puisque la stabilité du coronavirus pourrait faciliter l’élaboration d’un vaccin. "Avec le Covid, on aurait un vaccin qui pourrait éventuellement être monomorphe." En clair, le vaccin n’aurait pas à être reformulé à chaque saison pour rester efficace.


                      Néanmoins, la brève durée de l’immunité développée après une infection laisse croire qu’il faudrait plusieurs vaccinations avant qu’un individu puisse acquérir une résistance satisfaisante contre le virus. En mai, une étude menée par l’université d’Amsterdam sur dix hommes concluait notamment à une "courte durée préoccupante de l’immunité acquise protégeant contre les coronavirus", n’excédant probablement pas les six mois.


                      "Pour prouver l’efficacité d’un vaccin, il faut qu’il induise une bonne immunité contre le virus, mais surtout qu’on démontre qu’il protège d’une infection. Ce n’est pas la même chose d’avoir un peu d’anticorps et être vraiment protégé d’une infection", insiste Christine Rouzioux. "Sur ce point, les signaux ne sont pas très bons, car dans les infections à coronavirus, l’immunité ne persiste pas beaucoup, trois à six mois. Il faudra sans doute des vaccins avec revaccinations", c’est-à-dire avec une série de rappels.


                      https://www.europe1.fr/sante/coronavirus-il-y-aura-sans-doute-une-troisieme-et-une-quatrieme-vague-3995799


                      • Bernard Dugué Bernard Dugué 4 octobre 2020 10:10

                        @BA Madame Rouzioux n’y connaît rien en virologie, sinon elle ne raconterait pas ce genre de bêtise. L’épidémie peut s’atténuer et devenir silencieuse comme un rhume interrompu par quelques éternuements
                        Par ailleurs, cette professeure ne fait plus beaucoup de science mais pas mal de business, elle est administratrice d’un grand groupe dédié à la santé. 
                        Pareil pour l’épidémiologiste Blachier


                      • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 2020 09:22

                        Le gouvernement rêve d’une santé privée , tu peux te faire soigner si tu as les moyens ou pas , en fait se débarrasser de la santé , de l’éducation, des prisons, tout ce qui coute une blinde et ne garder que la police pour se protéger .... 


                        • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 12:49

                          @zygzornifle
                          Mieux vaut garder sa santé sans se prendre le chou avec des navets...


                        • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 13:09

                          Vite un vaccin contre la connerie et la haute finance qui nous la mets sans préservatifs. smiley


                          • alanhorus alanhorus 4 octobre 2020 13:19

                            Que faites vous du droit à la manipulation narcissique par le pouvoir ?

                            Et le 11 septembre etc , ce sont des aquis sociaux pour ces manipulateurs, vous semblez l’ignorez, ils vont bientot manifester sur les champs elysées sarkozy macron hollande en tete por dire « je suis Con-roi-virus » inversion de « je suis Coronavirus »

                            C’est dédie à jean marie Big« art »


                            • alanhorus alanhorus 4 octobre 2020 13:33

                              Une science s’appelle la communication non verbale, les sourires de Bill Gates ses sautillement de jambes semblent nous communiquer quelque chose observez bien :

                              https://www.youtube.com/watch?v=9AEMKudv5p0
                              What Bill Gates is afraid of

                              la meme vidéo mais au ralenti

                              https://www.bitchute.com/video/cvOOKr41OsHu/
                              Bill Gates Says Kill 10M « Excess » People
                              La confirmation de sa pathologie :

                              https://www.youtube.com/watch?v=5ToWY_BYb00
                              Bill Gates : ’What could cause, in a single year, an excess of 10 million deaths ?’


                              • alanhorus alanhorus 4 octobre 2020 13:36

                                https://www.patrickhuet.net/demantelement-de-la-fondation-bill-gates-pour-violation-des-lois-antitrusts/

                                https://petitions.whitehouse.gov/petition/we-call-investigations-bill-melinda-gates-foundation-medical-malpractice-crimes-against-humanity

                                Une pétition Corse propose aussi ceci :

                                https://www.mesopinions.com/petition/politique/corse-reclame-investigation-crimes-contre-humanite/88929

                                 

                                 

                                https://www.youtube.com/watch?v=Dqzt6yAmdDE

                                Le Media BILL GATES : L’INCROYABLE ARNAQUE DERRIÈRE SA FONDATION

                                Pour approfondir je conseille aussi la lecture de cette page :

                                https://lilianeheldkhawam.com/2020/09/10/loms-et-bill-gates-ont-un-probleme-et-il-sappelle-pcr-cest-par-elle-quun-totalitarisme-sanitaire-senracine/

                                On y apprendra le combat du prix nobel Kary Bank Mullis, connaissance de Luc Montagnier, contre la fondation et les pratiques de Bill Gates.

                                Citation :

                                « Les scientifiques font énormément de tort au monde au nom de l’aide qu’ils pensent lui apporter. Cela ne me dérange pas d’attaquer ma propre fraternité parce que j’en ai honte.  » –Kary Mullis, inventeur de la réaction en chaîne par polymérase (Test PCR)

                                Que veut-on dire quand on dit que quelqu’un a été « testé positif » pour le virus Corona ? La réponse vous stupéfierait. Mais obtenir cette « réponse », c’est comme obtenir un champignon très rare qui ne pousse qu’à plus de 90 mètres sur un séquoia dans la forêt interdite.

                                Je dis cela pour l’effet dramatique, mais aussi parce que j’ai fini, contre toute attente, par le trouver.


                                • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 14:52

                                  Tout ça pour éviter ou ne pas faire pour le moment.... une guerre ! un répit ou un choix idéologistique !!!


                                  • lili.peau.d'chien lili.peau.d’chien 4 octobre 2020 16:18

                                    On vois très bien maintenant l’effet de la politique de l’europe sur la France t même les autres, d’ailleurs on avait prévenu depuis longtemps et personne ne peux dire que personne savait.

                                    https://www.lefigaro.fr/international/berlin-pousse-l-union-europeenne-a-l-accueil-des-migrants-20200909

                                    L’UPR fait des annonce sans arrêt et sait très bien cequ’il faudra répondre quand on lui posera la bonne question ; y a plus qu’a attendre la fin pour voir comme prévu.

                                    https://www.touteleurope.eu/actualite/asile-et-migrations-dans-l-union-europeenne.html

                                    Ils essait même de nous faire pleurer avec des article la larme à l’oeil pour des gens qui ont choisit de venir sans qu’on les invites.

                                    https://www.lunion.fr/id189420/article/2020-09-11/une-3eme-nuit-dehors-pour-des-milliers-de-migrants-lesbos-et-une-initiative

                                    .C’est un vrai scandale déjà mais le corona va rien aranger. Si on ne réagi pas, c’est la mort de la france assuré et là on pleurera pour de bonne raisons mais sûrement il sera trop tard.

                                    Des survivants de la Shoah demandent qu’Israël n’expulse pas des clandestins africainsil faut sortir de l’europe et tout sa ça sera finit.mais il faut agir et ne pas resté les bras croisés en ne faisant que regardé

                                    Il n’y a que l’UPR qui se bat aujourd’hui pour redonner la france d’avant.


                                    • charlyposte charlyposte 4 octobre 2020 16:42

                                      @lili.peau.d’chien
                                      Il n’y a tristement aucun contre pouvoir... aucune élite, aucuns intellos pour changer quoi que ce soit... même si l’UPR dit vrai.


                                    • BA 4 octobre 2020 21:54

                                      Dimanche 4 octobre 2020 :


                                      Paris et sa petite couronne passent bien en « zone d’alerte maximale » ce lundi. « Cela faisait peu de doutes… », glissait-on dimanche matin à Matignon.


                                      Voilà plusieurs jours que les trois seuils correspondant à la zone d’alerte maximale (taux d’incidence de la maladie ; taux d’incidence pour les personnes âgées ; taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid) étaient franchis, et « cette tendance s’est confirmée pendant le week-end », a indiqué Matignon.


                                      Des mesures plus contraignantes vont donc être mises en œuvre à partir de mardi, à Paris et dans les trois départements de la petite couronne pour une durée de 15 jours, au terme desquels elles seront réévaluées. Un protocole sanitaire sera mis en place pour permettre aux restaurants de rester ouverts. Les bars, en revanche, jusqu’ici autorisés à ouvrir jusqu’à 22 heures, devraient fermer totalement à partir de mardi. Un protocole sanitaire renforcé à l’université est en discussion et Frédérique Vidal doit présenter des mesures. Les ministres concernés devraient préciser les choses lundi, et la maire de Paris Anne Hidalgo tenir une conférence de presse à la préfecture de Paris.


                                      Une saturation en réanimation attendue mi-novembre


                                      Mais l’inquiétude première continue à porter sur l’hôpital et ses capacités à faire face à un nouvel afflux de patients. Des modélisations réalisées par l’Institut Pasteur, à partir de données en date du 25 septembre, estiment que le taux d’occupation par des patients Covid des lits de réanimation actuellement disponibles devrait à la mi-novembre excéder, parfois très largement, les 60 % (seuil de l’urgence sanitaire) dans toutes les régions exceptées le Centre-Val-de-Loire (46 %, en alerte maximale) et le Grand Est (seule région restant « verte » avec 20 % des lits de réanimation occupés par des patients Covid).


                                      Le nombre maximal de lits de réanimation mobilisables devrait être franchi dans la première moitié de novembre en Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Guadeloupe, Ile-de-France, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine (ainsi qu’en Normandie, mais selon des données trop fragiles). Ces simulations ont été réalisées en supposant une poursuite de la dynamique épidémique actuelle : taux de reproduction à 1,35, 29 hospitalisations pour 1 000 cas, 14 % de passages en réanimation, séjour moyen de 14 jours.


                                      https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-paris-passe-en-zone-d-alerte-maximale-20201004



                                      • stef 4 octobre 2020 21:56

                                        Combien vont couter les téléconsultations :

                                        4 minutes pour 25 € me concernant , ça fait du 200 € de l’heure sans aucun frais ! ! !


                                        • stef 4 octobre 2020 22:01

                                          Bill Gates n’a qu’une idée en tête : vacciner la Terre entière pour le plus grand profit de Big Pharma. 

                                          sous des couverts humanistes et soi disant philantrophiques , ce n’est que le bas droit de Big Pharma


                                          • OrganigrammeNationInternational 5 octobre 2020 08:54

                                            05/10/2020 - https://wp.me/p4Im0Q-45G

                                            • Quand le nombrilisme tue tout espoir en demain (et pas qu’à deux mains). Nous allons être bon, parce que les partis veulent continuer à diviser, à élire, à nouveau une marionnette. Mais une marionnette qui vous tape sur la gueule, ne s’appelle plus marionnettes, mais dictatueur. Pourquoi restez vous aveugles et sourds vis-à-vis de « organigramme-nations » le seul programme qui vous donnera le pouvoir, votre outil de liberté ?

                                            • CCharles CCharles 5 octobre 2020 10:57

                                              Cette épidémie n’est rien qu’une maladie parmi d’autres. Elle révèle au grand public ce que toute personne malade sait et depuis au moins vingt ans. Si vous n’avez pas de passe droit, comme les politiques ou leurs amis, vous n’avez plus accès aux soins, sauf à aller aux urgences qui ne sont pas faites pour ça. Par exemple, pour une maladie cardiaque, essayer de prendre un RV auprès d’un cardiologue, faites le test, téléphonez ! C’est entre 6 mois et un an d’ attente, largement le temps de mourir ou d’arriver à la date de son RV avec une pathologies trop avancée pour être soignée. L’accès au soins est devenu le privilège d’une caste. Il n’y a aucune égalité devant le droit à la vie.


                                              • juan 6 octobre 2020 06:59

                                                Cette affaire est avant tout la consécration de la cupidité, de l’arrogance, et de la veulerie. Heureusement, cette crise aura mis en évidence la noblesse de certains qui par leur courage, leur intelligence et leur noblesse de cœur nous feront oublier toute cette médiocrité qui a fait mal à la France.


                                                • Pierre Alain Reynaud Pierre Alain Reynaud 6 octobre 2020 20:59

                                                  L’épidémie de Covid-19 a démontré un échec énorme de la santé publique et de la planification hospitalière. Avec le confinement des mois de mars et d’avril, on pouvait espérer que le gouvernement prenne des dispositions dans la perspective d’une possible seconde vague. Hélas, l’Etat n’a pas fait grand chose pour pallier aux risques d’une nouvelle épidémie. Il aurait du mettre augmenter les lits dans les hôpitaux comme le nombre de soignants. Rien n’a pas réalisé à ce sujet. Cette carence, nous la subissons maintenant et nous sommes au bord d’un nouveau confinement général. Pierre Reynaud


                                                  • Le Hyaric Alain 7 octobre 2020 17:02

                                                    La Covid-19 : une faillite de la politique sanitaire en France, tribune définitive
                                                     
                                                    Ceci est une tribune rendue publique par le Collectif « Soignants, pour une politique sanitaire juste et proportionnée ». Ce collectif de travail et de publications s’est créé au lendemain du plan Ségur et de la transmission des orientations du Conseil scientifique Covid-19 qui semblait recommander au Ministre de la Santé et des Solidarités et au Gouvernement, diverses mesures coercitives dont un reconfinement total de la population pour « sauver Noel »,ce qui ne parait plus indispensable à de nombreux professionnels de santé, comme à d’autres acteurs de la société
                                                    Cet article ci-dessous, fait le point sur les faillites du système de Santé révélées par une politique sanitaire incertaine, ambiguë, variable depuis plusieurs mois, qui ne sait pas, ou ne peut pas, ne veut pas projeter notre système de santé défaillant dans le jour d’après et nous propose le retour à l’anormal !

                                                    https://drive.google.com/file/d/1WHT-eo8209YGEmqaLAfnbAoJqPVmdF2K/view?usp=sharing


                                                    Pour la signer également :alain.lehyaric@orange.fr


                                                    La guerre médiatique est en cours.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Le Hyaric Alain


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité