• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 et guerre scientifique

Covid-19 et guerre scientifique

 

Face au dogme autoritaire de la gestion covidienne soutenu par certains scientifiques, d’autres experts prônent des mesures intelligentes. Scientific American s’inquiète de la violence idéologique opposant les deux camps.

Le mythe du scientifique en blouse blanche rendant un avis objectif, consensuel et assimilable à la Vérité, aura connu au cours de cette crise covidienne, son apothéose et sa mort. Ce mythe aura justifié l’installation de dictatures sanitaires absurdes de par le monde, et notamment en Europe, pour ensuite exploser telle une supernova dans le ciel inter-sidéré d’une humanité déboussolée.

Tant mieux.

Dangers de la science « officielle ».

Tant mieux, car ce mythe d’une science devenue religion, avec son clergé, ses excommuniés et ses fidèles bêlant, est central aux malheurs qui se sont abattus sur les peuples de l’ère moderne ou « scientifique » : du nazisme au communisme en passant par le covidisme actuel, la légitimation de grands programmes d’action par le biais d’une science « officielle », c’est-à-dire compatible avec la philosophie politique du régime qui la finance, mène généralement au désastre.

Dégâts sociaux, économiques et politiques, dégâts sanitaires, et aujourd’hui dégâts au cœur même de la science forcée de reconnaître qu’elle souffre, comme toute institution, des démons de la corruption, du clientélisme, de l’hypocrisie, des conflits d’intérêts, de la simple et universelle bêtise.

Ce constat d’une science institutionnelle ou privée, qui relève de tout sauf de l’objectivité désintéressée, est un thème récurrent sur ce blog. C’est également le thème d’un récent article du Scientific American intitulé The COVID science wars (1) qui met en garde contre le risque, pour la santé publique, du manque de débat scientifique et plus spécifiquement, la manière dont la science « officielle » est relayée par les médias et réseaux sociaux afin de faire taire, ou reléguer aux marges médiatiques voire conspirationnistes, les avis dissidents.

Scientific American sur la brèche.

Scientific American est tout sauf un journal « complotiste ». Il a même un avis peu favorable envers les études menées par le Pr Raoult, ce qui le classe a priori du côté de la science « officielle ». Et pourtant, il fustige le monopole des options autoritaires et contraignantes, du type confinement, dans la lutte contre le Sars-CoV-2. Il en appelle à l’écoute d’experts reconnus, objectivement indépendants, qui proposent des pistes alternatives plus efficaces et moins coûteuses :

Dans les guerres actuelles contre le Covid, la balance scientifique penche fortement en faveur de mesures de santé publique actives, parfois draconiennes, dont la fermeture des commerces non-essentiels, les masques obligatoires, restrictions des déplacements et quarantaines. De l’autre côté certains médecins, scientifiques et fonctionnaires de la santé publique questionnent la pertinence de cette approche face aux grandes inconnues de leur efficacité, et au vu d’indications croissantes comme quoi ces mesures ne marchent pas dans certains cas, et peuvent causer plus de mal que de bien.

In today’s COVID-19 wars, the global scientific divide leans heavily in favor of active, and sometimes even draconian, public health interventions, including widespread locking down of nonessential business, mandating masks, restricting travel and imposing quarantines. On the other side, some doctors, scientists and public health officials are questioning the wisdom of this approach in the face of massive unknowns about their efficacy and in light of the clear and growing evidence that such measures may not be working in some cases, and may also be causing net harm.

https://www.scientificamerican.com/article/the-covid-science-wars1/

Les philosophies respectives de ces deux camps sont reprises, d’un côté, par le Mémorandum John Snow (2), appelant à des mesures strictes appliquées, de fait, à peu près partout, et de l’autre côté par la déclaration de Great Barrington (3) qui recommande des mesures précises, spécifiques et différentiées, une approche dont la Suède reste l’exemple le plus « pur ».

Une guerre délétère pour l’ensemble de la société.

Il y a une vraie guerre entre ces deux camps, qui en France prend le visage des « dissidents » genre les Pr Raoult, Toussaint, Toubiana face à l’équipe « officielle » représentée par le Conseil scientifique et les propagandistes de Big Pharma genre Karine Lacombe et Martin Blachier.

Cette guerre, selon l’article de SA, outre le fait d’être anti-scientifique car reposant en partie sur des postures idéologiques et des intérêts personnels, est surtout problématique du fait qu’elle invisibilise de nombreux protagonistes potentiels, notamment du côté des « dissidents », qui n’osent pas s’exprimer de peur de se faire lyncher par les médias et les RS, et de perdre les faveurs des bailleurs de fonds de la recherche médicale qui sont, le plus souvent, l’Etat et Big Pharma.

SA ajoute que, même sous condition d’anonymat, des scientifiques reconnus dans les domaines pertinents à la crise covidienne refusent de répondre à leur demande d’interview tant ils ou elles ont peur d’être livrées à la vindicte politico-populo-médiatique. Et de prendre comme premier exemple celui du médecin chinois Li Wenliang, qui fut ostracisé du fait de son opposition à la ligne officielle en vigueur au début de l’épidémie.

Cas d’espèce : le Pr John Ioannidis.

Ce qui nous amène au cas du Pr John Ioannidis, épidémiologiste renommé déjà présenté sur ce blog, depuis bien avant le Covid, pour ses recherches en matière de reproductibilité des études scientifiques (4). Il fut l’un des premiers à sérieusement questionner les chiffres de mortalité qui arrivaient de Chine, un questionnement ayant fondé mon article de début avril intitulé « Covid-19, à la recherche du taux perdu » (5).

John Ioannidis a ensuite publié une étude épidémiologique portant sur un comté de Californie, Santa Clara, d’où il tirait la conclusion que le taux réel de mortalité (% de gens infectés qui décèdent) est de l’ordre de 0,2%, soit un taux assez proche de la grippe, et très loin des 1,5% à 4% brandis par les propagandistes de la peur. J’en parle dans l’article « De l’épidémiologie du Covid-19 et ses conséquences » (6), où l’on trouve une interview filmée de Ioannidis expliquant ses conclusions.

John Ioannidis est opposé aux mesures restrictives genre confinement et il le dit, notamment dans cet éditorial de mars dans le journal Statnews (7), où il avertit d’un fiasco à venir du fait d’impositions de mesures sans réels fondements scientifiques, car sans données suffisantes.

Position qui lui a valu, malgré sa réputation, un lynchage en règle de la part des tenants de l’approche dure, notamment depuis le camp politique des Démocrates favorisant une approche à l’européenne, et donc opposés à l’approche « trumpiste » plus laxiste, approche évidemment fortement dénigrée de ce côté-ci de l’Atlantique où l’on adore se faire mal…

Le coût de l’idéologie.

Reste que les prédictions faites par Ioannidis sur le taux de mortalité se sont révélées correctes, et que sa mise en garde contre des mesures générales hystériques se révèle tout aussi pertinente car, quoi qu’en dise la propagande officielle, les mesures de couvre-feux et de confinement, de masques obligatoires, sans même parler des fermetures de commerces et de lieux de culture, n’ont pas d’effet mesurable sur la propagation de l’épidémie mais ont, par contre, d’énormes effets délétères sur la société en général. Voir le récent article « Humilier, Surveiller, Punir » pour plus d’infos et liens à ce sujet (8).

Voici une interview récente de John Ioannidis, où il parle de la prise de contrôle des réseaux sociaux sur le débat scientifique :

Masques et baillons.

Dans le même genre, un autre expert en santé publique, Stefan Baral, professeur associé au Johns Hopkins Center for Global Health, informe SA d’une lettre qu’il envoya en avril, pour publication, à six hebdomadaires et dix journaux scientifiques, sur le sujet des dangers potentiels associés au confinement de populations entières. Aucun journal ne le publia, une première pour un chercheur renommé qui, normalement, trouve toujours preneur pour ses articles.

SA parle également de cette récente étude danoise sur les masques, dont je parle dans (8), qui conclut que le port du masque dans la vie courante n’a quasiment aucun impact sur le risque d’infection. Cette étude mit des mois à trouver preneur alors que, du point de vue de SA, elle est tout à fait pertinente et crédible. Ces refus de publication ne s’expliquent que par la peur d’aller à contre-courant de la « vérité officielle », qui est qu’il faut porter le masque dehors comme dedans pour « ralentir » l’épidémie, alors qu’en fait il n’en est rien.

Dans la même veine, une étude comparant les mérites de l’approche de la recommandation sanitaire « à la suédoise », face à l’approche répressive et policière typiquement française, s’est vu refuser toute publication pendant deux mois. Pourquoi ? A nouveau, à contre-sens de la doxa privilégiant le modèle autoritaire, indépendamment des réalités de terrain. L’étude va néanmoins bientôt sortir, dixit SA, dans le journal Annals of Epidemiology.

Une seconde chance pour la méthode scientifique ?

Le constat est donc terrible, la position « dissidente » s’auto-censurant et ne disposant pas de la visibilité requise du fait des pressions politiques, commerciales et idéologiques du camp prônant, en l’occurrence, les mesures les plus restrictives, elles-mêmes justifiées par un moralisme simpliste mais percutant : tout sacrifice vaut mieux que risquer de perdre des vies au Covid. Un calcul profondément erroné mais bénéficiant aux désirs autoritaires des uns, comme aux bilans commerciaux de certains autres.

SA termine néanmoins sur une note positive : le Johns Hopkins Center for Global Health a réussi à organiser un débat, en distanciel, entre deux « équipes » de scientifiques défendant les deux positions opposées. Il semble que cela se soit bien passé, un échange constructif passant en revue les différents aspects de la question, aboutissant à la reconnaissance générale que le nombre de décès Covid ne pouvait être l’indicateur absolu de la réussite ou nom d’une stratégie de santé publique. Il fallait pour ce faire prendre en compte les aspects non directement covidiens des mesures imposées, notamment les plus dures telle le confinement.

Ici, on ne peut que rêver que nos élites psychopathes et corrompues démontrent le début d’une réelle intelligence de situation, et de respect de la méthode scientifique.

Liens et sources :

(1) https://www.scientificamerican.com/article/the-covid-science-wars1/

(2) https://www.johnsnowmemo.com/

(3) https://gbdeclaration.org/

(4) https://zerhubarbeblog.net/2017/10/18/la-plupart-des-articles-scientifiques-nont-aucune-valeur/

(5) https://zerhubarbeblog.net/2020/04/04/covid-19-a-la-recherche-du-taux-perdu/

(6) https://zerhubarbeblog.net/2020/04/27/de-lepidemiologie-du-covid-19-et-ses-consequences/

(7) https://www.statnews.com/2020/03/17/a-fiasco-in-the-making-as-the-coronavirus-pandemic-takes-hold-we-are-making-decisions-without-reliable-data/

(8) https://zerhubarbeblog.net/2020/11/27/humilier-surveiller-punir/


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Francis, agnotologue Francis 2 décembre 2020 16:21

    Bonjour Vincent Verschoore

     

     intéressant point de vue que vous terminez par cette phrase :

    ’’Ici, on ne peut que rêver que nos élites psychopathes et corrompues démontrent le début d’une réelle intelligence de situation, et de respect de la méthode scientifique.’’

     

    Vous savez bien qu’on ne change pas une stratégie qui gagne. Point de réelle intelligence chez ces gens là, mais le génie du mal, un savoir faire qui leur permet de se prévaloir de leurs turpitudes avec succès.


    • mmbbb 2 décembre 2020 17:46

      Pour Karine Lacombe « le virus n a pas muté » !

      C est récent le 08 09 2020

      https://www.youtube.com/watch?v=3o-Wl3k2gUk

      C est étonnant pour un virus , un virus qui ne mute pas . Il est gentil ce virus ! « pas du tout , les souches sont exactement les memes ... » dit elle !

      les récentes etudes montrent justement que ce virus a mute !

      Le probleme est la ! Cette crise a demontré quand même que le corps scientifique n est pas a l abri de propos un peu rapide sans retenue ; Cette femme est professeur « e » !

      Elle a promu le Remdivisir ce medoc a provoque la mort de 516 morts en France . mais peu d informations


      • gouzier gouzier 2 décembre 2020 21:15

        @mmbbb

        « ...le corps scientifique n’est pas à l’abri de propos un peu rapides, sans retenue... » (j’ai rajouté les accents) 

         
        En Angleterre, c’est le moins qu’on puisse dire. Selon le JT de ce soir sur France 3, les scientifiques britanniques (l’équivalent de notre « Conseil », ou de notre « Agence des médicaments » ?...) ont déjà donné leur feu vert à l’utilisation du vaccin de Pfizer dans quelques jours.

         
        Waouh ! Quelle célérité dans l’annonce des résultats et conclusions de leur protocole de contrôle de ce vaccin ! Aussi rapides que le Conseil d’État français l’avait été pour son soutien à Manuel Valls contre Dieudonné !

         
        En fait ça correspond à peu près au temps qu’il a fallu aux banques respectives de ces grands « scientifiques » pour leur annoncer que leurs « récompenses » avaient bien été créditées sur leurs comptes anonymes...

         
        La présentatrice du journal a ajouté que le vaccin russe Sputnik 5 serait disponible sur le marché aussi rapidement que le Pfizer mais que les experts occidentaux avaient un avis très défavorable à son sujet. Là aussi, quelle rapidité dans les tests comparatifs et les analyses !.... Ah ! On me dit dans l’oreillette que la position de ces experts est plus politique que scientifique... On comprend mieux...


      • troletbuse troletbuse 2 décembre 2020 22:01

        @gouzier
        Tu as tort, cette positions des experts de mes deux n’est pas plus mais totalement politique. smiley
        Ils ont déjà créer leur compte à l’étranger.


      • Eric F Eric F 3 décembre 2020 12:10

        @troletbuse
        Sur ce point on est d’accord, la position des « autorités scientifiques » est sur la question du choix de tel ou tel vaccin essentiellement politique (et affairiste). Ainsi, il n’est jamais fait mention des deux vaccins chinois, et toujours avec réticences du vaccin russe.
        Mais choisir dans la précipitation un vaccin qui doit être conservé à -70° est surréaliste, il faut fabriquer des super-réfrigérateurs très onéreux pour cette opération, et il ne manquera pas d’y avoir des accidents de rupture de la chaine du froid à un niveau ou un autre. La probabilité d’un scandale comme pour le vaccin H1N1 (pour d’autres raisons) est élevée.


      • sylvain sylvain 2 décembre 2020 17:49
        Une seconde chance pour la méthode scientifiqueCe n’est pas la méthode scientifique qui est en cause . On peut rapidement la résumer à des raisonnements logique censés modéliser le comportement des choses systématiquements suivis d’expériences confirmant ou infirmant ces hypothèses . Le tout n’exprimant une vérité que dans le cadre bien précis de la théorie et de l’expérience

        C’est une méthode très efficace, qui ne produit pas la Vérité et n’est pas censée le faire . Et justement le problème est là, elle a remplacé la religion pour ce qui est de dire ce qui sera admis comme Vrai et s’est retrouvée dans des processus de pouvoir qui la soumettent a des pressions intenables .

        Et c’est là qu’on se rend compte que si l’intention n’est plus de rechercher a décrire la réalité, mais plutot de garder des contrats, alors aucune méthode ne tient

        .

        Le problème est donc d’avoir soumis les chercheurs et les institutions scientifiques à des impératifs de marché et de rentabilité


        • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 2 décembre 2020 23:33

          @sylvain Tout à fait, ce n’est pas la méthode scientifique qui est en cause, mais elle est détournée et il faudrait donc lui donner une seconde chance car sinon, ne reste que la polarisation idéologique. 


        • sylvain sylvain 3 décembre 2020 10:26

          @Vincent Verschoore
          Oui, mais il faut en même temps changer ce qui fait que les scientifiques ne peuvent plus pratiquer la méthode scientifique, à savoir la soumission a des groupes de pouvoir, ce qui est plus facile a dire qu’à faire . sinon, aux mêmes causes les mêmes effets .
          L’état comme le capital peuvent se révéler corrupteurs, selon leurs besoins, mais il me semble qu’on a aujourd’hui plus de prise sur l’état . Quoique après 58 ans de macronie


        • sylvain sylvain 3 décembre 2020 10:28

          @sylvain

          5 ans, 5 ans ! quelle terrible faute de frappe !


        • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 3 décembre 2020 12:35

          @sylvain Prémonitoire ? :)


        • Eric F Eric F 3 décembre 2020 15:39

          @sylvain
          "Le problème est donc d’avoir soumis les chercheurs et les institutions scientifiques à des impératifs de marché et de rentabilité« 
          Personne ne les y a forcé, la plupart s’y sont soumis d’eux-mêmes, pour raisons de financement, de carriérisme, ou de suivisme. Pas tous dans le même sens, c’est pourquoi il y a des dissensions. Et ce sont ces dissensions entre »blouses blanches« qui induisent le doute dans la population. De manière générale, je ne crois guère à de sombres machinations, mais beaucoup plus à des »influences" et conflits d’intérêts. Pas pour tous, évidemment, mais plus on monte dans les responsabilités, plus il y a forcément ces aspects.


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 2 décembre 2020 17:52

          Bonsoir Vincent

          belle initiative que cet article qui montre la dialectique en oeuvre

          j’avais signalé la bataille entre deux camps dans cet article

          https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/encore-un-lancet-gate-prochaine-228015

          Cet article indique deux choses. Il confirme que la science et la politique se sont entremêlée et ce, à un niveau jamais atteint, comme en atteste le nombre de scientifiques impliqués dans la tribune du Lancet, face à la déclaration de Barrington. Au sein de cette opposition, j’ai mis en avant la question de l’immunité collective, qui sera centrale pour envisager une issue favorable. Pourtant, les signataires du manifeste de Snow affirment qu’il n’y a aucune preuve d’une immunité durable contre le SARS-CoV-2. Cet avis tranché traduit une dérive que l’on pourrait qualifier de lyssenkyste. Je dis bien « pourrait » car cette accusation est grave.

           

          Le 15 octobre, la revue le Lancet a publié une tribune annonçant un consensus scientifique sur le cours de l’évolution pandémique, les mesures à prendre et surtout, la question centrale de l’immunité collective (Alwan, 2020). Que des scientifiques publient une opinion est tout à fait légitime. En revanche, qu’une revue titre sur un consensus nous interpelle. D’une part, il ne peut pas y avoir de consensus tant que des études de grande envergure n’ont pas été menées sur l’immunité, dans différents pays, en prenant en compte non seulement la séropositivité antigénique (immunité humorale) mais aussi et surtout l’immunité cellulaire reposant sur les cellules T (CD4 et CD8), qui constitue une excellente ligne de défense contre les infections virales.

           Il n’y a de consensus sur l’immunité collective que celui auquel veulent croire les signataires d’une tribune placée sous le patronage de John Snow, grande figure de l’histoire de l’épidémiologie, l’équivalent d’un Pasteur, ayant œuvré pendant la première moitié du XIXe siècle. Le Lancet a relayé cette tribune qui par ailleurs, invite les scientifiques qui y adhèrent à la signer. Elle est désignée comme John Snow Memorandum. Déjà plus de 4000 signataires parmi lesquels Christian Drosten, virologue et par ailleurs monsieur Covid auprès de la chancelière Merkel. On dirait une armada de scientifiques et c’est le cas. Ce mémorandum a été signé pour contrecarrer une position alternative, celle de la déclaration de Barrington qui elle aussi, impressionne avec ses plus de 11 000 signataires. Précisions qu’elle a été publiée avant la tribune du Lancet. Précisons aussi que ces 11 000 signataires sont des scientifiques dans le domaine médical, auxquels se sont joints 30 000 praticiens et 500 000 citoyens.


          • mmbbb 2 décembre 2020 18:43

            @Bernard Dugué sacre Dugue « j avais signale la bataille .......  »  Heureusement Dugue , tu es là , tu éclaires notre pauvre esprit et sans toi nous n aurions pas pu percevoir cette guerre de tranchée . J espere que ton ego ne t etouffes pas et que tu n as pas de fievre sinon prends du Remdivisir ! Je suis assez hermétique a ces débats televisés ou ces « scientifiques » n ont plus guere de retenue comme le contradicteur de JF Toussaint , un docteur de l equipe scientifique de Macron , Qu il y ait de la controverses certes , que ces médecins perdent leur sang froid non !

            Quant a l immunité collective ou de groupe , une approche différente et risquée qui frôle la logique par l absurde . C est ce que l on avait preconisé a B JONHSON , Mais il y aurait eu pres de 250 000 morts  !

            https://theconversation.com/ce-que-la-strategie-dimmunite-de-groupe-britannique-revele-du-gouvernement-johnson-138468

            Mais la morale de l histoire ne tient pas en ces vaines querelles qui en France a donné lieu a des guerres picrocholines dont les francais se repaissent mais plutot a une stratégie ( cela veut dire un plan d actions coordonnées s appuyant sur une logistique la en l occurrence stosk de masques et de tests) et une rapidite de mise en oeuvre . Par exemple ne pas mettre trois semaines pour la construction d un hopital de 35 places !

            En Allemagne , un professeur émerite , M Christian Drosden ayant deja identifie le SRAS en 2002, a mis au point un KIT de test utilisé par le prive le public et les vetos , L organisation a l allemande n est pas un mythe En revanche le « bordéllisme »  à la francaise est une âpre réalité .



            Dusses tu t appeler Drosden , tu aurais eu une aura internationale ! 


            Quoi qu il en soit , au dela de ces controverses les francais auront eu droit a des cours de couture et de travaux manuels ce printemps puisque nous n avions plus assez de masques !


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 2 décembre 2020 23:39

            @mmbbb L’étude de Imperial College prévoyant 250 000 morts au RU sans confinement était complètement bidon. 


          • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 2 décembre 2020 23:43

            @Bernard Dugué C’ets pourquoi je suis attentivement, depuis longtemps, ce que dit John Ioannidis car c’est un spécialiste de l’analyse de validité des études scientifiques. https://zerhubarbeblog.net/2017/10/18/la-plupart-des-articles-scientifiques-nont-aucune-valeur/


          • zygzornifle zygzornifle 3 décembre 2020 09:33

            @Bernard Dugué

            Ajouter une réactionEn raison de signalements pour non respect de la charte, vous ne pouvez plus réagir sur cet article.

             Encore la ?

            Je croyais que tu avais été banni par ceux que tu a banni Mr le pseudo chiantifique ....



          • Eric F Eric F 3 décembre 2020 15:56

            @Bernard Dugué
            Le concept de « consensus scientifique » est très vague, cela signifie souvent « un grand nombre d’experts influents », voire « le courant institutionnel ».
            Ceci dit, concernant l’immunité, qu’elle soit individuelle ou collective, on n’a évidemment pas le recul suffisant dans le temps pour établir son intensité ni sa durabilité. En tant que quidam de base, je me contrefiche de la part de mécanisme humoral et cellulaire, ce qui m’importe c’est la « performance globale » (probabilité d’un malade ou d’un vacciné de ne pas être [ré]infecté)


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 6 décembre 2020 20:56

            @mmbbb
            le protocole Drosten, établi le 13 janvier

            Protocol 13 Jan


          • Durand Durand 9 décembre 2020 16:11

            @Bernard Dugué

            J’ai pensé que ça pouvait vous intéresser :

            https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2020/11/30/covid-19-et-perte-dodorat-du-nouveau-sur-la-persistance-du-sars-cov-2-et-son-potentiel-neuroinvasif/

            Et ça, c’est juste parce que je connais bien ce professeur...

            https://www.laprovence.com/article/papier/5940829/si-vous-perdez-lodorat-ne-prenez-pas-de-corticoides.html

            ...Et aussi parce que le Pr Raoult, dans sa dernière interview, parle d’une collaboration avec « quelqu’un de Marseille » pour mener une recherche Covid + ORL...

            ..


          • joletaxi 2 décembre 2020 18:22

            mais enfin, il y a consensus à 99.852 %

            hein ?

            c’est sur le climat ?

            oups, mais cet article aurait pu être écrit sur la sujet de la poele à frire

            comment ?

            ce sont les mêmes qui défendent le confinement, le remdesevir,les vaccins ?

            bizarre, vous avez dit bizarre

            tiens un petit article

            https://jacqueshenry.wordpress.com/2020/12/02/les-etudiants-de-la-johns-hopkins-university-jettent-un-pave-dans-la-mare/#comment-24650

            avec les mêmes méthodes de voyou de la clique

            et bien entendu,les similitudes deviennent flagrantes

            https://rclutz.wordpress.com/2020/12/02/climate-models-flagged-for-running-out-of-bounds/

            Make no mistake. The momentum of outdated science is powerful. Recognizing that a considerable amount of climate science to be outdated is, in the words of the late Steve Rayer, “uncomfortable knowledge” — that knowledge which challenges widely-held preconceptions.

            cette clique nous conduit à la ruine


            • mmbbb 2 décembre 2020 19:11

              @joletaxi j ai beau cherche mais je ne vois aucune corrélation entre le COVID 19 et le climat A moins d etre un complet abruti , je ne peux mettre aucun lien. Si il a une analogie , c est que les scientifiques sont capables des pires outrages lorsqu ils sont en désaccord Voir ce professeur Laurent Alexandre s etant precipite comme une mouche a merde lors de la sortie de l etude du LANCET afin d en découdre avec le professeur Raoult , Il n a pas de chance ce professeur Alexandre Laurent , le lendemain l etude etait retiree Ce qui prouve que les scientifiques n en sont pas moins hommes et peuvent etre tres cons . Prend du Remdivisir cela fait tomber la fievre et cela bouffe les reins . ! 
              Ton lien de Jacques Henry est interessant concernant la crise du COVID et la controverse sur la chloro
              En revanche sur le climat personne n a pas encore reussit a m expliquer pourquoi la voie Bonatti des Drus s est effondree en 2005 . Les Alpes en ont connu de ces alternances climatiques depuis la derniere grande glaciation et pourtant le permafrost qui faisait le lien entre les roches a fondu . Personne ne m a repondu Apportes moi une reponse tangible , j en serais heureux comme les chamoniards ! 


            • joletaxi 2 décembre 2020 22:22

              @mmbbb

              un complet abruti

              ou dans votre cas un parfait idiot utile, qui ne voit pas les similitudes criantes entre l’hystérie climatique et le covid
              Et ce sont les mêmes que Trump combattait, qui, pas encore en place annoncent la couleur

              https://wattsupwiththat.com/2020/11/23/biden-taps-john-kerry-as-presidential-climate-envoy-expect-merging-of-covid-climate-kerry-you-could-just-as-easily-replace-the-words-climate-change-with-covid-19/

              mais je n’ai pas d’explication, sur ces souches découvertes dans le lit d’un glacier recédé en Suisse, pas plus que ces fermes découvertes dans le lit d’un glacier fondu au Groenland, pas plus que des tas d’autres indices tangibles ,(on endécouvre régulièrement) de périodes plus chaudes que l’actuelle sans 4X4

              https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2020/11/29/6000-years-of-arrows-emerge-from-melting-norwegian-ice-patch/

              le jour où les philipulus de la poele à frire me fourniront une explication tenable de ces périodes(qu’ils ont niées, minimisées pendant des années) je commencerai à entendre les prédictions nitendo


            • JC_Lavau JC_Lavau 3 décembre 2020 08:56

              @mmbbb. Je vais te confier un grand secret, que tu ne répéteras à personne :
              L’érosion des montagnes existe.
              Et celle actuelle des Alpes est de la gnognotte comparée à celle actuelle de l’Himalaya. Les routes du haut Pakistan sont un cauchemar, autant pour les ingénieurs que pour les routiers. Chamonix est vachement pépère en comparaison. La vallée de la Romanche est déjà moins pépère.

              De toute une clippe hercynienne charriée en avance de l’Afrique, seuls subsistent deux chicots : le Matterhorn et la Dent Blanche. Tout le reste a été enlevé par l’érosion. Ah évidemment, tu n’étais pas encore là pour admirer le travail, alors que tu es le centre du monde, chacun devrait le savoir...


            • JC_Lavau JC_Lavau 3 décembre 2020 09:06

              @mmbbb. Voir le cas, fort modeste en comparaison, de cette ancienne station météo, dont le mur ouest est menacé par l’érosion du talus :
              http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2444.0.html

              Nombreux sont les cas d’épicéas, qui ont dû opérer un redressement à plus de nonante degrés, à mesure que glissait le talus où ils avaient germé.


            • Eric F Eric F 3 décembre 2020 17:11

              Il y a une similitude entre l’épidémie de covid et la question climatique, c’est qu’il y a dans les deux cas des dénégateurs, des optimistes, des réalistes et des catastrophistes. Souvent les mêmes courants de pensée dans les deux cas (notamment « réfractaires » vs « institutionnels »), souvent -mais pas toujours- les mêmes individus. Nous pourrions nous amuser à mettre différents pseudos dans ces cases.... pour ce qui me concerne, je coche « réaliste »


            • Jelena Jelena 2 décembre 2020 18:25

              >> les mesures de couvre-feux et de confinement, de masques obligatoires(...), n’ont pas d’effet mesurable sur la propagation de l’épidémie

              En Serbie depuis début Mai, il n’y a pas eu de couvre-feu, ni de confinement, le masque dehors n’est pas obligatoire, de même qu’il est interdit pour les enfants ayant moins de 11 ans. Les café-restos, cinémas ou théâtres sont ouverts et on peut circuler d’un bout à l’autre du pays sans avoir besoin « d’une autorisation à la con »... Et malgré tout, la Serbie à l’un des scores les plus faibles de l’Europe.


              • alinea alinea 2 décembre 2020 20:45

                @Jelena
                La Serbie est-elle aussi « ouverte » que l’Italie du Nord,par exemple ?
                Qu’en est-il de la Croatie, ou la Slovénie ? et que sait-on de la Roumanie, Hongrie, Bulgarie ?
                J’ai vraiment le sentiment que les infos nous accablent, mais ne racontent vraiment rien d’intéressant !


              • pemile pemile 2 décembre 2020 22:59

                @Jelena « Et malgré tout, la Serbie à l’un des scores les plus faibles de l’Europe. »

                C’est faux, au 1er décembre, la Serbie se prend une deuxième vague qui lui donne un taux de mortalité plus élevé que la moyenne européenne.

                Courbe de mortalité

                Et avec une courbe de contamination bien plus élevée et toujours en croissance alors qu’en Europe elle baisse fortement depuis le 8 nov.

                Courbe de contamination


              • Jelena Jelena 3 décembre 2020 09:50

                @alinea : Je dirais bien que la Serbie fait un plus petit score que ses voisins car c’est « un état-voyou »... Mais il se trouve que ce gros morceau qu’est l’Allemagne fait un score à peu près équivalent.

                @pemile : Avec 195 morts pour un million, la Serbie fait partie des pays européens en bas du classement... Comme quoi, les stupides mesures sanitaires que nous impose LREM ne servent pas à grand chose.


              • serge.wasterlain 3 décembre 2020 09:56

                @pemile
                Mais avec 245 morts par million d’habitants, on est très loin du score français : 3 fois moins ! 


              • pemile pemile 3 décembre 2020 09:59

                @Jelena « @pemile : Avec 195 morts pour un million, la Serbie fait partie des pays européens en bas du classement »

                Oui, à un instant t, mais aujourd’hui, début décembre 2020, la Serbie est dernier de la classe autant sur les contaminations que sur la mortalité par million d’habitants !


              • alinea alinea 3 décembre 2020 10:35

                @Jelena
                Merci Jelena ! on se doute bien que ces mesures n’importe-quoi ne servent à rien, mais hélas on se doute aussi que nos éminents médias ne prendront pas la Serbie en exemple !!!


              • Eric F Eric F 3 décembre 2020 17:25

                Soyons prudents dans la comparaison entre pays, une épidémie a un fort aspect aléatoire, certaines régions du monde épargnées à un moment peuvent morfler à un autre.
                On ne peut guère comparer que des pays voisins, et encore. On le voit en France même, l’Ouest reste épargné, le Sud l’a été au printemps mais pas en automne, etc...


              • I.A. 2 décembre 2020 18:49

                Vous résumez parfaitement la situation abracadabrante dans laquelle nous pataugeons depuis 10 mois...

                Lorsque des individus de pouvoir refusent de reconnaître leurs erreurs, les conséquences peuvent être gigantesques au point d’être irrécupérables et laisser des stigmates indélébiles.

                Lorsqu’en plus, ces tristes sires persistent et signent, alors nous avons effectivement à faire à la bataille de Samson contre Goliath. Avec des morts, des victimes collatérales, des estropiés pour la vie, des dépressifs qui ne se suicideront que dans plusieurs mois...

                Ceci nous ramène des siècles en arrière, avec Copernic et Galilée, décriés, vilipendés, chassés, humiliés... Mais la vérité l’emporte toujours, et la Suède en est l’exemplaire ambassadrice !

                Il est des esprits retors qui ne supportent pas la simplicité, considérant qu’elle est populaire à l’excès, trop facilement accessible aux communs des mortels. Ils préfèrent le nébuleux et l’emphatique, l’hermétique, de préférence exprimés en un langage abscons de scientifiques assermentés. C’est l’Eglise Hygiéniste contre la Science de la vie.

                « Dans la même veine, une étude comparant les mérites de l’approche de la recommandation sanitaire « à la suédoise », face à l’approche répressive et policière typiquement française, s’est vu refuser toute publication pendant deux mois. Pourquoi ? A nouveau, à contre-sens de la doxa privilégiant le modèle autoritaire, indépendamment des réalités de terrain. L’étude va néanmoins bientôt sortir, dixit SA, dans le journal Annals of Epidemiology. »

                Cette étude à paraître est à la fois nécessaire et tellement inutile...

                Merci pour votre article.


                • Eric F Eric F 3 décembre 2020 17:28

                  @I.A.
                  « la bataille de Samson contre Goliath »
                  David contre Goliath
                  Samson et Dalila


                • chantecler chantecler 4 décembre 2020 11:41

                  @Eric F
                  Oui et non !
                  Finalement Samson contre Goliath, quand on nage dans l’absurde , c’est bien trouvé .


                • I.A. 4 décembre 2020 17:16

                  @chantecler

                  Oui, hé-hé, sauf que je ne l’ai pas fait exprès !


                • Copain 2 décembre 2020 19:57

                  Hors sujet et merci pour l’article

                  Les enfants sont en pleine phase d’apprentissage, comment font ils pour bien articuler de la bouche avec le masque sur la gueule, comment peuvent ils imiter les grands si les grandes personnes portent un masque, dans l’articulation. Macron est un pd sans enfant, ok. Ce mec sent mauvais. Enfin bref ... peuple débilisant has fuck


                  • Emohtaryp Emohtaryp 2 décembre 2020 23:06
                    « Le test PCR va au tribunal » : au Portugal, mais aussi en Allemagne et dans de nombreux pays

                    _

                    Poursuite intentée à Berlin - infections non détectables

                    Traduction libre du communiqué de presse fourni par l’avocat Reiner Fuellmich par mail.[1]

                    close
                    volume_off

                    « Le test PCR est suspendu comme une épée de Damoclès sur des millions d’Allemands depuis des mois. Selon le résultat, il existe un risque d’interruptions massives dans la vie quotidienne.

                    Ce test a maintenant trouvé son chemin vers les tribunaux : une action a été déposée auprès du tribunal régional de Berlin.

                     L’argument principal : le test n’est ni adapté ni destiné à la détection d’une infection. Et cela rendrait la chaîne : test positif - infecté – contagieux- danger – ce schéma est faux.

                     

                    Première étape : le procès en diffamation

                    Globalement, la plainte de 54 pages aborde le procès en diffamation contre le site Web « Volksverpetzer ». Ce dernier en tant que «  vérificateurs de faits », a insulté des personnes qui se sont exprimé de manière critique à propos des mesures anti-coronavirus et les ont diffamées en les qualifiant de menteurs, d’idiots et d’extrémistes de droite.

                     

                    Le spécialiste du poumon bien connu, le Dr. Wolfgang Wodarg, ancien chef d’un service de santé et membre du Bundestag et du Conseil de l’Europe est concerné. Rappelons

                    Qu’avec la grippe porcine, il a exposé les machinations de l’industrie pharmaceutique en 2010 et a probablement sauvé d’innombrables personnes du mal. Malheureusement, des centaines d’enfants vaccinés malgré sa mise en garde souffrent maintenant de narcolepsie[2].

                     

                    Début 2020, le Dr Wodarg a reconnu des parallèles inquiétants entre ce qui s’est passé alors et le Covid19 aujourd’hui. 


                    • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 2 décembre 2020 23:52

                      @Emohtaryp Le covid risque de devenir une nouvelle religion, avec ses croyants et ses infidèles. 


                    • Francis, agnotologue Francis 3 décembre 2020 07:55

                      @Attila
                       
                       un grand merci à attila, le petit attali qui s’exprime comme une petite frappe, de nous donner un si bel échantillon d’idiot utile à cette fausse science qu’est la vaccination lucrative.
                       
                       Lucrative, ça c’était avant : il semble qu’aujourd’hui, avec les procès en cours, cette industrie soit contrainte sous peine de faillite, à faire une croissance à deux chiffres hélas au détriment de notre santé ; un comble.
                       
                      Il est inadmissible de la part des pouvoirs publics, d’autoriser des injections massives, de substances dangereuses fabriquées dans l’urgence par des irresponsables.
                       
                      On nous a déjà même prévenu ; il risque d’y avoir dans les mots, des contrefaçons d’origines mafieuses. Un beau parapluie qui permettra de justifier une surveillance militaire des centres de vaccination, en même temps qu’un dédouanement anticipé s’il se produit des catastrophes sanitaires.
                       
                      Il faut dire stop : le covid n’est pas une pandémie. Il faut arrêter cette fuite en avant vaccinatoire et mortifère. La santé publique est une affaire trop grave pour être laissée entre les seules mains des Conseils d’administration d’une industrie qui n’a d’autre boussole que le profit.


                    • dscheffes 3 décembre 2020 10:37

                      @Attila

                      IMBECILE : personne dépourvue d’intelligence.

                      Synonymes : abruti, âne, crétin, idiot.


                    • rogal 3 décembre 2020 12:10

                      @Emohtaryp
                      Merci pour l’info. On ne savait que pour le Portugal. L’Allemagne, ça devrait avoir plus de poids.
                      Vous avez raison : les tests PCR sont centraux dans l’appréciation de la situation qui nous est infligée.


                    • I.A. 3 décembre 2020 13:13

                      @Emohtaryp

                      Le lobby pharmaceutique arrose à tour de bras, guettant et provoquant les failles dans nos sociétés (peurs, épidémies, nouvelles maladies), de manière à vendre tout et n’importe quoi : tests, masques, vaccins, médicaments.

                      Entre parenthèses, une question se pose de plus en plus : pour le SIDA, qu’est-ce qui est le plus lucratif ?

                      • Continuer à « chercher » un vaccin ?
                      • Trouver un vaccin ?
                      • Vendre des bi, des tri, des quadrithérapies au monde entier ???


                    • Eric F Eric F 3 décembre 2020 17:34

                      @Vincent Verschoore
                      « Le covid risque de devenir une nouvelle religion, avec ses croyants et ses infidèles »

                      Le (la) Covid est une réalité factuelle, mais il y a des fanatiques tant du côté du catastrophisme que de la négation.
                      On peut quand même effectivement parler de religion « sanitarienne » tout comme il existe une religion « écologienne »


                    • zygzornifle zygzornifle 3 décembre 2020 09:30

                      d’autres experts prônent des mesures intelligentes

                      Dans cette crise beaucoup de scientifiques se sont fait passer pour des nuls voire des collabos avec le pouvoir incompétent face a cette crise , heureusement il reste beaucoup de petits médecins généralistes qui eux sont pleins de bon sens ....


                      • LVOLC 3 décembre 2020 10:03

                        Si Yannick Jadot est pour la vaccination obligatoire, ce n’est pas étonnant.

                        Tous les écologistes politiques sont incapables de penser par eux mêmes car ce sont des scientistes invétérés, ils sont dérisoires et pathétiques.


                        • njama njama 3 décembre 2020 11:08

                          La plaignante encourage chacun à adresser copie de cette plainte à ses député et sénateur.

                          Plainte pénale pour génocide des Français contre Macron, ses ministres et son administration
                          02.12.2020 Auteur(s) : FranceSoir

                          Après les saisies chez divers ministres ou ancien ministres (Edouard Philippe, Olivier Véran, Agnès Buzyn), ce 1er décembre, une plainte au pénal pour « génocide du peuple français » a été déposée par Mme Bonny, ancien médecin militaire aux maladies infectieuses, contre le président de la République, ses ministres et son administration.

                          Pierre-Alain Depauw, de medias-presse.info, rapporte que Mme Bonny encourage chacun à adresser copie de cette plainte aux parlementaires, à son député et son sénateur.

                          La plainte a été transmise en français avec traduction dans six autres langues : allemand, anglais, espagnol, italien, danois, néerlandais.
                          La plainte complète est reproduite ci-dessous.
                          lire :

                          http://www.francesoir.fr/politique-france/plainte-penale-pour-genocide-des-francais-contre-macron-ses-ministres-et-son

                          faites circuler...


                          • Eric F Eric F 3 décembre 2020 17:48

                            @njama
                            « un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux... »
                            Imprévoyance, incohérence et mesures excessives sont une chose, volonté délibérée de décimer la population est d’une toute autre nature.
                            Donc on peut comprendre une demande de destitution pour « manquement », mais parler de génocide intentionnel est totalement outrancier, aucun élu ni juriste ne suivra cette voie.


                          • rogal 3 décembre 2020 12:15

                            Très bien cet article. Ayons bien en tête l’ensemble des acteurs :

                            « Ces refus de publication ne s’expliquent que par la peur d’aller à contre-courant de la « vérité officielle »... et peut-être aussi par le camps dans lequel se trouvent la plupart des médias.

                            Petit rappel : Le Monde a reçu des millions de Gates (s’en sont-ils expliqués ?)


                            • zygzornifle zygzornifle 3 décembre 2020 12:43

                              Comme les labos déclinent toutes responsabilités concernant les effets secondaires du vaccin, on nous fera peut être signer un papier comme quoi on n’attaquera pas le labo ni le gouvernement en justice en cas de problèmes ...


                              • troletbuse troletbuse 3 décembre 2020 17:38

                                Si on fait une courbe avec l’augmentation des cons dans le monde, c’est sûr qu’elle augmente. On les a classés dans un nouveau groupe, les cons « taminés ».


                                • Eric F Eric F 3 décembre 2020 17:49

                                  @troletbuse
                                  les cons « taminés »


                                  merci pour ceux qui en sont décédés


                                • troletbuse troletbuse 3 décembre 2020 21:32

                                  @Eric F
                                  N’oublie pas de dire merci également aux familles de tous ceux qui sont morts non-covid faute de soins, de tous ceux qui n’ont pu être soignés par les médicaments interdits (ils ne risquaient pas grand chose vu qu’ils sont morts aujourd’hui), à tous ceux qui ont vu les portes des cliniques privées fermées à double tour pour leur maladie, à ceux qui ont contracté le covid en mars-avril vu pas de masques inututiles et qui doivent le mettre obligatoirement aujourd’hui quand le pic est passé, à tous les vieux des EHPAD qui sont morts sans revoir une seule personne de leur famille car interdiction formelle et cela même dans les hôpitaux aujourd’hui et même sans avoir le covid.
                                  Merci qui ?


                                • BA 6 décembre 2020 12:08

                                  L’INSEE écrit : « Au total, entre le 1ᵉʳ mars et le 23 novembre 2020, 478 874 décès ont eu lieu en France en 2020, soit 11 % de plus qu’en 2019 ou 2018 (+ 49 000 décès par rapport à 2019, et + 46 000 par rapport à 2018). »


                                  Le graphique ci-dessous montre le nombre de morts en 2003, en 2015, 2016, 2017, 2018, 2019. Pour le nombre de morts en 2020, c’est la courbe rouge. C’est un graphique sur le nombre de décès en France, quelle que soit la cause de la mort.


                                  « Décès quotidiens en 2020 comparés aux cinq dernières années (2015-2019) et à la canicule de 2003 » :


                                  https://www.insee.fr/fr/statistiques/4931039?sommaire=4487854

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité