• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : la bombe à retardement française

Covid-19 : la bombe à retardement française

 

Contrairement aux déclarations récentes de M. Edouard Philippe, le manque de préparation du gouvernement à cette épidémie combiné à ses décisions tardives, en particulier celle du confinement, pourraient accoucher d'une courbe beaucoup plus abrupte que celle de nos voisins.

 

Gouverner c'est prévoir.

Je suis français et fier de l'être. Cette estime pour mon pays a pris le pas sur la demande de consensus demandée aujourd'hui par notre gouvernement. Cette requête serait recevable si le but n'était pas de cacher une incompétence qui dans la crise actuelle a des conséquences tragiques dans la vie de certains de nos concitoyens.

 

Agent de pouvoir : élu, maire, ministre, what else ?

Plus le temps passe plus la démocratie devient un système archaïque : nos dirigeants ne sont pas responsables de leurs actes. Les carriéristes politiques connaissent les rouages du système et en jouent. Leur responsabilité se dilue dans la masse.

Quand est-ce que nous pourrons juger les actions de nos dirigeants, de nos services publiques ?

Autant je peux comprendre l'erreur d'un maire d'une ville moyenne qui a contracté un emprunt toxique à l'époque des subprimes, autant j'ai du mal à me faire à l'idée qu'à l'heure actuelle certains de nos soignants travaillent sans masques protecteurs ou ne peuvent travailler faute de masques.

Je peux également comprendre qu'une ligne budgétaire disparaisse pour rentrer dans les critères européens et que cette suppression n'ait jamais été remise en question les 10, 15 années suivantes par les gouvernements successifs. Mais en revanche comment expliquer qu'un virus qui a nécessité la mise en quarantaine d'une mégalopole chinoise n'ait entrainé aucun principe de précaution chez nous ?

 

Notre Premier Ministre.

Ceci n'est pas directement lié à la crise actuelle mais il est évident que ça n'a pas aidé. M. Philippe était candidat aux élections municipales du 15 mars. On ne peut pas avoir le temps d'être premier Ministre de la France et candidat à une quelconque élection. Il y a un problème quelque part. Quand M. Philippe discutait avec notre Président de la tenue ou non de la tenue des élections, quelle casquette portait-il ? Lorsque le premier cas de COVID-19 a été déclaré en France comment le Premier Ministre pouvait-il trouver du temps pour une campagne d'électorale ?

Les carriéristes politiques sont le cancer de notre système. Le cumul des mandats doit être strictement interdit. Les candidatures doivent également être strictement encadrée lorsqu'on exerce déjà une fonction de premier plan.

M. Philippe a probablement déjà senti le vent tourné car sa déclaration est déjà un aveux que les faits ne parlent pas d'eux même :

Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement.

Je reviendrais plus tard sur cette décision et son timing lourd de conséquence.

 

Notre ancienne ministre de la santé : Mme Buzyn.

La problématique des masques a pris de l'ampleur avec les non-dits de nos dirigeants. A l'époque de H1N1 j'avais été de ceux qui avaient critiqué Mme Bachelot. C'était facile oui. Elle avait appliqué le principe de précaution en prenant ses responsabilités. Si le Coronavirus avait été géré de la même façon, nous serions dans une autre situation et je ne serais pas en train d'écrire ma lecture des faits. Mais alors que dire de la non prévoyance de Mme Buzyn ? A-t-elle été influencée par cette épisode H1N1 ? Sa position de candidate à la mairie de Paris la protège-t-elle vis-à-vis du pouvoir ? Je dirais peu importe les réponses à ces questions, Mme Buzyn n'a pas appliqué le quart de la moitié d'un principe de précaution. Il faut quand même noter que la Grande-Bretagne a commandé des masques à une entreprise française une ou deux semaines avant nous alors que la France a été touchée par l'épidémie avant son voisin anglais. 

Après la crise, les déclarations post premier tour de Mme Buzyn au Monde devront quand même donner lieu à un travail de police et justice.

 

La France : 7ième puissance économique mondiale.

A l'annonce du déploiement d'un hôpital de campagne militaire j'avais envisagé une tout autre dimension. L'hôpital militaire de 30 places a mis plus de temps à être déployé que les chinois en ont pris pour en construire un de 1000 lits. Avez-vous vu le bateau américain, l'USNS Comfort arriver à New York City ?

Certes nous ne sommes pas sur la même échelle que ces deux pays mais l'impression de bricoler avec des bouts de chandelles est omniprésente. Peut-être cela suffira, avec les transferts entre régions et vers nos voisins Allemands, Suisses, Luxembourgeois apparemment mieux préparés.

 

Le directeur général de la santé : M. Salomon.

M. Salomon avait fait une entrée raffraichissante dans le PAF en restant très factuel et didactique. Puis les pénuries ont commencé à remonter en surface, ensuite ceux sont les décès en EHPAD qui sont arrivés, le parler vrai de M. Salomon n'avait plus le même aspect. Personnellement lorsqu'une pandémie arrive en France, j'attends de quelqu'un qui a le titre de directeur général de la santé de communiquer des informations transversales aux hopitaux, aux EHPAD, à la médecine de ville et j'en passe ... J'attends également d'une personne avec ces responsabilités de ne pas esquiver toute question un peu difficile ou au coeur d'une polémique. Vraiment chaque esquive de ce directeur est anxiogène et cela alimente une méfiance vis-à-vis du pouvoir. Là aussi il faudrait reprendre toutes les déclarations sur les masques (disponibilité et usage) ou les tests par exemple, de M. Salomon et les confronter aux faits une fois la crise passée.

 

La bombe à retardement des chiffres.

Les statisques françaises sur le nombre de cas positifs COVID-19 sont parmis les moins représentatives de l'épidémie dans le pays.

CORONAVIRUS CAS FR/IT/ES TOTAL | Flourish

Au 21 mars, l'Espagne a réalisé 355000 tests, 7% positifs, 1 test pour 131 habitants.

Au 31 mars l'Italie a réalisé 506968 tests, 21% de positifs, 1 test pour 120 habitants.

Au 1 avril, l'Allemagne a réalisé 918460 tests, 7% de positifs, 1 test pour 90 habitants.

Les statistiques françaises sont "assez difficiles" à obtenir comme le montre cet article.

Au 24 mars, la France a réalisé 101046 test, 20% de positifs, 1 test pour 662 habitants.

Nous sommes à peu près les seuls dans ce cas : très peu de tests, taux de positifs élevé.

Qu'est-ce que ça veut dire ? Eh bien en fait nous n'avons aucune idée de la taille de l'iceberg qui se trouve en face de nous. Et la courbe des cas confirmés françaises devrait plus ou moins être superposable avec celle de l'Italie ou de l'Espagne. Il faut bien comprendre que ces cas représentent la partie visible de l'iceberg. Mais que pour les cas non visibles, on ne connait pas encore leur proportion. Plus on permets aux cas visibles de "populer", plus la partie asymptomatique va augmenter également mais on ne sait pas encore sous quel facteur 10, 100, 1000, ... ? Et ces personnes sont contagieuses.

Dans ce cas nous pourrions prendre la courbe des morts confirmés pour peut-être nous faire une idée. Malheureusement les décès en EHPAD et à domicile ne sont pas (encore) comptabilisés. Notre courbe déjà calée sur celle de l'Italie est normalement plus croissante que cela.

L'Italie a confiné le 9 mars, l'Espagne le 14 mars et nous le 17 à midi.

Nous avons 3 jours de retard sur l'Espagne où la situation est très difficile. Mais si nous avions pu faire autant de tests qu'eux nous constaterions que l'épidémie est probablement aussi avancée chez nous.

Publiquement les données françaises sur les cas confirmés et les décès ont été minorées par rapport à la réalité.

J'en conclus que notre gouvernement a probablement sans le dire avancé la carte de l'immunité collective pendant quelques jours, expliquant notre retard au confinement. Ces quelques jours de délais supplémentaires risquent (si ce n'est pas déjà le cas) d'entrainer le dépassement de nos ressources hospitalières.

L'exécutif avait trois curseurs à prendre en compte.

  • La propagation du virus dans la population.
  • L'économie.
  • Les ressources hospitalières.

En retardant le confinement on garde l'économie active et on diffuse le virus dans la population pour atteindre plus rapidement les 60% de contaminés requis de l'immunité de groupe et par conséquent un retour à la normale et à l'économie active. Mais c'est un peu la roulette russe car on ne connait pas vraiment la vitesse de propagation du virus. Si il est rapide et facilement transmissible nos ressources hospitalières qui ont tant bien que mal consolidé leurs capacités par leur propre moyen verront arriver une vague plus abrupte que nos voisins.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • CN46400 CN46400 2 avril 09:41

    A propos des tests :

    Au 1/4

    -52000 tests en France

    -20 000 tests à Marseille = 17 morts

    -32 000 tests ailleurs = 3500morts

    https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/


    • CN46400 CN46400 2 avril 11:43

      @CN46400
      Au 2/4
      -55000 tests en France = 4032 morts
      -21000 tests à Marseille = 22 morts
      -34000 Tests ailleurs = 4010 morts
      IHU-1700 patients traités = 2 morts


    • sls0 sls0 2 avril 18:46

      @CN46400
      Il y a 5 fois plus d’hospitalisations dans le Bas Rhin que dans le Var. Le nombre de lits d’urgence est saturé. A minima il y a un rapport de 5 sans la saturation, ça peut être 10 ou 20.
      L’IHU est peut être le meilleur hôpital de France pour l’acceuil des cas graves.
      Il peut aussi prendre les cas bénins car le dépistage est bien meilleur.
      Il y a pleins de paramètres qui rendent la règle de trois bien difficile.
      Cela dit, un meilleur équipement pour l’IHU et un meilleur dépistage les marseillais sont des veinards.
      Il y a certainement une différence mais difficilement chiffrable vu que les conditions sont vraiment différentes.


    • CN46400 CN46400 2 avril 20:13

      @sls0
      Deux leçons peuvent être déduites :
      1-Tester largement et intelligemment ne tue pas...
      2-La chloroquine non plus...


    • sls0 sls0 2 avril 23:31

      @CN46400
      Pour les tests complètement d’accord.
      La chloroquine a déjà tué.


    • goc goc 3 avril 02:16

      @CN46400
      -55000 tests en France = 4032 morts
      et combien de masques ??

      Mais aussi 2 500 000 contrôles, et 360 000 pv. Pour paraphraser un vieux titre d’Hara-Kiri hebdo « pendant la pandémie, le flicage continue ».

      Macron sait mentir
      Macron sait punir
      Mais Macron ne sait pas guérir


    • machin 3 avril 07:05

      @goc

      Mais aussi 2 500 000 contrôles, et 360 000 pv.


      Il faut bien, tout de même, compenser, voir remplacer les rentrées d’argent des radar...


    • julius 1ER 3 avril 09:08

      @machin
      en tous cas la courbe des contrôles routier est bien plus « visible » et patente que celle des dépistages du Covid 19 ???? si l’on appliquait le même zèle pour traquer le Covid la moitié du pays aurait été testé .....
      finalement ce sont des tests que l’on aurait dû donner aux forces de l’ordre et là on aurait dépassé l’Allemagne !!!!
      bien sûr, je plaisante, on n’imagine pas 1 flic avec deux casquettes .......
      encore que ????????


    • CN46400 CN46400 3 avril 10:03

      @CN46400
      Au 3/4
      -58 000 tests en France = 5387 morts
      -22 400 tests à Marseille = 33 morts
      -35 600 test ailleurs =5354 morts
      -IHUM-1818 patients traités = 5 morts


    • jjwaDal jjwaDal 3 avril 23:31

      @goc
      Oui. J’avais remarqué qu’il était plus facile de tomber sur un képi que sur un masque. Les deux sont censés nous protéger, avec une légère préférence quand même pour le masque. Disons que le masque est moins coûteux...


    • rogal 2 avril 10:39

      Lettre ouverte du virologue Marc Watherlet à ses compatriotes belges et à quelques autres (du 25 mars) :

      https://www.sudinfo.be/id175891/article/2020-03-25/il-y-urgence-la-lettre-ouverte-du-virologue-marc-wathelet-qui-plaide-pour-un


      • rogal 2 avril 10:43

        En conclusion de son analyse :

        1) Lockdown à l’italienne, mais avec la discipline belge ;

        2) Fermeture des crèches à la belge ;

        3) Masques FFP2 ou masques à gaz ou hydroxychloroquine, pour tout ceux en première ligne ; recyclage des masques ; ceux qui n’ont aucune vraie protection restent en réserve    ; il faut plus de respirateurs ;

        4) Dépistage massif acide nucléique et sérologique de tous les cas suspects ;

        5) Production industrielle de masques FFP2 pour remettre la population au travail quand le lockdown sanitaire est levé ;

        6) Revenu universel pendant la période de lockdown mandatée par le gouvernement.


      • sls0 sls0 2 avril 19:15

        @rogal
        Dès le début de l’épidémie en Chine je me suis intéressé aux chiffres, aux courbes.
        Le 23 février comme pas mal d’amoureux des courbes je me suis étonné d’une grosse variation. J’ai eu l’explication plus tard, les chinois sont passé à la tomographie des poumons pour le dépistage. Les personnes infectées ont à 70% des virus dans les muqueuses, le test PCR est valable à 70%.
        Il faut voir le taux d’efficaciité des autres tests.
        Pour les test PCR ils faux des enzymes si la machine est hors brevet, la Lituanie notre fournisseur est à l’arrêt, pour les machines brevetées ça vient des USA donc on l’a dans l’os le temps que la France produisent des enzymes. On est dans une économie mondialisée, le yakafokon ne fonctionne plus au premier grain de sable et le covid 19 est un gros grain de sable.
        J’ai fait pas mal de zone à risque malaria, de hydroxychloroquine j’en avais. Quand j’ai vu les contre-indications je me suis rabattu sur le repellent et la moustiquaire. N’allez pas forcer pour l’instant le personnel soignant à en prendre alors que les protections bien maitrisées suffisent. D’accord avec vous il faut qu’il y ait des protections en stock.


      • rogal 3 avril 11:11

        @sls0
        « D’accord avec vous ».
        Je n’ai exprimé aucune opinion personnelle ; seulement transmis un avis qul m’a paru mériter d’être connu.


      • Alain Melon Jean Guillot 2 avril 11:19

        En France tout va bien , les Français sont persuadés que le Dr Raoult va les sauver smiley


        • bebert 2 avril 17:21

          @Jean Guillot
          Vous en croquez du LREM ! Micron va vous sauvez hahahaha !
          Et puis ce n’est pas Dr mais Pf Raoult si ce n’est pas lui qui vaincra le Covid 19 en aucun cas cela ne sera les pieds nickelés du Gvt....


        • mmbbb 2 avril 19:06

          @Jean Guillot Le docteur Raoult a dit : la chloroquine ne peur rien contre la connerie 


        • Pere Plexe Pere Plexe 3 avril 10:20

          @Jean Guillot
          ...les Français ont surtout compris qu’ils n’avaient rien à attendre des Buzyn, Veran, Lévy et autres gourous adoubés par Macron et son équipe.



          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 2 avril 12:49

            Quand la politique est celle de la « vaccination sauvage » de la population par exposition.d’une large part qui, devenue immunisée, arrêtera la propagation, le confinement présente un problème QUAND IL EST BIEN REALISE ;

            Car plus la propagation est ralentie, plus il faudra du temps pour que le niveau d’exposition souhaité soit atteint. Or le gouvernement sera rapidement confronté à la nécessité d’arrêter le confinement, ne serait-ce qu’en raison du terrible effondrement économique qu’il induit.

            Donc oui, on peut s’attendre à un rebond, peut-être dramatique au moment où le confinement sera arrêté s’il a bien été réalisé et si cela est fait trop rapidement car une large part de la population sera encore « vierge », cad, non exposée.

            Mais même dans le cas où le déconfinement est bien calculé et très progressif, IL FAUDRA QUAND MEME QUE 50 à 70% DE LA POPULATION SOIT ATTEINTE PAR LE CORONAVIRUS.

            Donc ça va durer et ça va faire des morts. Peut-être pas plus que la grippe saisonnière mais quand même en sus de la grippe saisonnière.

            Bref, les vieux vont payer un lourd tribu à ce fléau.


            • Fantômas Fantômas 2 avril 13:04

              « il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement. »

              Non seulement je le dit, mais en plus je l’écrit !


              • Pere Plexe Pere Plexe 3 avril 10:30

                @Fantômas
                De là à croire que vous le pensez.


              • rita rita 2 avril 14:34

                Le retard une une manie bien Française ?

                Le temps perdu ne se rattrape jamais !

                Les gesticulations du gouvernement n’y changera rien, il passe son temps à endormir le peuple avec une série de mensonges pas piquées des hannetons !

                 smiley


                • Cadoudal Cadoudal 2 avril 14:36

                  @rita
                  Pour Marina Carrère d’Encausse, on a menti sur l’utilité des masques « pour une bonne cause »

                  https://twitter.com/FrDesouche/status/1245350442395152385


                • Aimable 2 avril 16:22

                  @Cadoudal
                  Aujourd’hui , un mensonge pour la « bonne » cause , mais demain ?
                  Perso je pense qu’il vaut mieux se taire , sécuriser les masques et avouer ensuite son imprévoyance ( 1 minute de honte c’est vite passé ) , de toute manière c’est ce que tout le monde pense , alors ...


                • Cadoudal Cadoudal 2 avril 16:40

                  @Aimable
                  Ils viennent d’embaucher deux nouveaux préparateurs pour aider la pauvre Sibeth, ça va diffuser à donf des beaux éléments de langage ...lol...

                  Ces deux conseillers devront piloter la partie discours. « En ce moment, on est en mode ’warrior’, Sitbeh est très exposée, il faut diffuser plus d’éléments de langage, il y a plus de réunions, de conseils des ministres à débriefer »,

                  https://www.lefigaro.fr/politique/sibeth-ndiaye-remanie-son-cabinet-ministeriel-20200401


                • Eric F Eric F 2 avril 18:56

                  @Cadoudal
                  il aurait mieux valu lui expliquer comment utiliser un masque, puisqu’elle a affirmé ne pas savoir smiley


                • JulietFox 2 avril 18:58

                  @Cadoudal
                  Allélouiahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !


                • Cadoudal Cadoudal 2 avril 19:01

                  @JulietFox
                  Amine a la mine...

                  Des surveillants vont chercher ce prisonnier qui vient de purger sa peine de prison. Tout se passe bien jusqu’à l’ultime contrôle alors qu’il se trouve encore au niveau d’une coursive : il balance au gardien un coup de poing en criant « Allahou akbar » à plusieurs reprises.

                   http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/prison-de-fresnes-le-detenu-frappe-le-surveillant-qui-etait-en-train-de-le-liberer-02-04-2020-8292657.php

                  La zonzon, c’est bon...
                  la zonzon, c’est ma maison...lol...
                  https://www.youtube.com/watch?v=P2wxvQpVXQk



                • troletbuse troletbuse 2 avril 22:05

                  @Cadoudal
                  J’ai bien ri en lisant ton lien. Voici :
                  pôle politique et du pôle idées au sein du mouvement présidentiel.

                  Le pole politique doit être au pôle nord et le pôle idée au pôle sud. C’est sur qu’avec le froid qui y règne, les cerveaux sont gelés et y’a pas grand chose qui doit en sortir... à part Ségolène  smiley


                • troletbuse troletbuse 2 avril 22:08

                  @troletbuse
                  C’était pour l’article Si bête ou Six bêtes


                • amiaplacidus amiaplacidus 2 avril 15:20

                  Cette crise passée, il faudra DEMANDER DES COMPTES à ce gouvernement d’incapables ou de vendus au CAC40. Sans exonérer d’ailleurs les gouvernements précédents de co-responsabilité.

                  Je mets ici un texte de Michael Sibony, 33 ans, consultant indépendant en investissement immobilier, est en mission longue durée à Hanoï, la capitale du Vietnam. Je me contente simplement de souligner quelques points.

                  - - - - - - - -
                  « Vue d’Extrême-Orient, la situation européenne face à la pandémie ferait presque sourire si elle n’était pas si tragique. Les pays progressistes imposent à leur population de se confiner et, en France, on enrobe cette privation de libertés d’un champ lexical martial et guerrier anachronique. C’est en observant de loin mon pays se débattre qu’un constat s’impose.

                  Au Vietnam, pays “en voie de développement”, en guerre il y a cinquante ans, on ne compte à ce jour aucun mort [212 cas confirmés selon le décompte de l’université Johns-Hopkins, dont le suivi fait référence, NDLR]. Plus petit — sa surface équivaut à la moitié de celle de la France — et plus peuplé avec 93 millions d’habitants — soit presque 40 % de plus qu’en France —, le Vietnam gère d’une tout autre manière la non-prolifération du virus, sans appeler à la guerre ni créer de psychose dans les chaumières. Simplement, en confinant les personnes contaminées, en les testant et en identifiant les personnes risquant de l’être. Ces dernières sont isolées quatorze jours dans des hôtels d’Etat ou des bases militaires. Pas les autres. Quelques milliers de confinés au Vietnam, par rapport aux millions en France. Quant au reste de la population, les personnes sont incitées à rester chez elles, mais sans privation de libertés, sans ticket à imprimer pour sortir, comme si elles étaient rationnées [un “confinement renforcé” est entré en vigueur ce mercredi 1er avril, pour quinze jours, afin de freiner la propagation du virus].
                  Coronavirus : comment le Vietnam, pays « en développement », réussit à faire bien mieux que la France

                  C’est intégré : pour s’en sortir, il faut être collectif et responsable. La population entière porte le masque. Alors qu’en France en porter est considéré comme un acte presque malveillant ayant vocation à alimenter les peurs, ne pas en porter au Vietnam est une imbécillité coupable.

                  Bien sûr, l’Etat communiste et policier est présent. Avec leurs casquettes soviétiques et leur mini pick-ups qui rappellent les petites voitures Majorette des années 1980, ils quadrillent les quartiers en diffusant des consignes préventives avec des haut-parleurs. Toute la population reçoit un SMS quasi-quotidien contenant des indications ou des avis de recherche de personnes à risque, là où, en France, on s’offusque de voir le gouvernement envoyer un seul message de ce type. Ne nous trompons-nous pas de combat ?

                  La gestion de la crise n’a pas besoin d’être guerrière (d’ailleurs, par respect pour les rescapés des guerres, la décence devrait nous empêcher d’utiliser ce mot), mais simplement d’être organisée, d’être préparée. Au Vietnam, les dépistages sont maîtrisés et utilisés en grand nombre. Ils sont même exportés, alors qu’en France même les médecins ont du mal à en bénéficier.

                  Tests de dépistage du coronavirus : les ratés de la stratégie française
                  En tant que citoyen français, bien intégré et favorisé, je m’étonne d’être à ce point remonté contre les dirigeants de mon pays. Pur produit du système, je ne peux pourtant plus le supporter, ni le cautionner. Nous, Français, qui nous targuons — avec sans doute un peu trop d’arrogance — de gérer des projets complexes, qui vendons notre savoir-faire en organisation pour construire des lignes de train et de métro (ô coïncidence, à Hanoï par exemple), des laboratoires P4 — comme à Wuhan [ville du centre de la Chine et point de départ de l’épidémie] — et des avions partout dans le monde, nous voilà incapables et réduits au chaos de décisions hésitantes, aux choix de vie ou de mort des patients, et d’un virus dont les modalités de transmission ne résistent pourtant pas à la rigueur de gestes simples.

                  Où est l’Etat protecteur ?
                  Le Vietnam, Etat presque insignifiant en matière de puissance économique, avec des infrastructures supposées défaillantes, s’avère méticuleux, organisé. Il endigue ce virus de manière humaine et appliquée, pas à pas, puisque les cas sont encore comptés individuellement, et non pas en enfermant ses millions d’habitants chez eux. Où est l’Etat totalitaire ? Où est l’Etat protecteur ? Lequel est en faillite ?

                  Comme les expats qui ramènent leurs denrées préférées lorsqu’ils reviennent de leur pays d’origine, je me suis retrouvé, au moment de rentrer en France, à remplir ma valise de plusieurs litres de gel hydroalcoolique et de dizaines de masques, achetés dans une pharmacie quelconque de Hanoï. La pharmacienne a eu l’air surprise de me voir embarquer son stock. J’ai eu du mal à lui expliquer que nous savons fabriquer des TGV, mais que produire du savon, c’est trop compliqué. Et que lorsque les stocks manquent, au lieu d’avoir l’honnêteté intellectuelle d’assumer la non-préparation, on préfère expliquer que les masques sont inutiles voire dangereux.

                  Où sont les masques ? Le scandale d’une pénurie
                  Les pays en voie de développement veulent entrer dans une société de consommation, créer des infrastructures, un système de santé et d’éducation performant. Ils veulent du progrès et en ont une définition, aussi contestable soit-elle.

                  En France, quel est notre désir ? Où est notre progrès ? Nos institutions meurent en silence, les citoyens ne font plus confiance à l’Etat et aux services publics. Justice, éducation, santé… Ce qui faisait le rayonnement de la France et représentait un idéal à atteindre pour d’autres, se réduit comme peau de chagrin. Là encore, ouvrir les yeux sur les pays dits “en développement” que nous regardons de notre piédestal nous apprend une chose fondamentale : un pays sans Etat est un pays mort. Que devient l’Etat lorsque toutes ses émanations, toutes ses traductions les plus concrètes, s’évanouissent ? Rien. Que devient un pays sans un Etat pour le défendre ? Rien. Même le libéralisme théorique dans la version keynésienne nous dit que ce sont des compétences fondamentales et le socle de l’Etat.

                  Cette crise sanitaire majeure met en lumière non pas la force d’un virus, mais la faiblesse et l’orgueil de notre pays supposé développé. Elle met en lumière la destruction de ce qui faisait notre beauté, notre idéal. Notre esbroufe aussi, puisque notre incompétence ne trompe plus personne, si ce n’est nous et notre gouvernement. Comme le serpent du “Livre de la jungle” qui s’auto-hypnotise sans voir que ses interlocuteurs sont partis. Les beaux trains et les beaux avions ne nous servent à rien si nous ne sommes pas capables de protéger les plus fragiles d’entre nous. De pays développé, nous nous sommes réveillés en pays enveloppé, avec un mal de crâne carabiné. Enveloppé d’un tissu soyeux, confortable, mais qui limite ses mouvements. Comme un linceul. Nous sortirons de cette crise, mais il faudra en tirer les leçons, demander des comptes (les bons, cette fois, pas ceux des comptables), et, surtout, se regarder dans le miroir au lieu de regarder nos mirages. Et nous poser la bonne question : en tant qu’individu et en tant qu’Etat, vers quoi voulons nous aller ? »


                  • gnozd 2 avril 17:00

                    @amiaplacidus

                    Bonjour. Peut-on se servir de votre texte et le transférer tous azimuts ?
                    Merci d’avance.
                    Gnozd


                  • amiaplacidus amiaplacidus 2 avril 18:01

                    @gnozd
                    Ce n’est pas mon texte, à part le paragraphe d’introduction. Mais vous pouvez reproduire.


                  • amiaplacidus amiaplacidus 2 avril 18:31

                    @gnozd

                    Je peux néanmoins vous faire part de mes réflexions personnelles.

                    Je connais relativement bien le Vietnam, j’y ai passé 2-3 ans de ma vie en différents séjours et j’ai, depuis bientôt 50 ans (ce sacré covid-19 nous gâche les festivités) une compagne Vietnamienne.

                    En temps normal, les Vietnamiens sont d’une rare indiscipline, il suffit de passer 5 minutes dans une rue citadine pour s’en persuader.
                    Mais, lorsque les choses sont graves, ils deviennent, au contraire, très disciplinés et tirent tous à la même corde. En plus ils sont très patriotes.
                    Alors, lorsqu’ils voient des slogans du genre : « aimer son pays, c’est rester chez soi », ils restent chez eux et ne sortent que pour des raisons impérieuses sans qu’il soit besoin d’avoir un quelconque « ausweiss » pour se faire.

                    Une chose que l’article ne dit pas, c’est que les personnes confinées (celles qui sont fortement susceptibles d’être contaminées) sont entièrement prises en charge par le gouvernement : logement, nourriture, etc.

                    Le Vietnam a bénéficié de l’expérience acquise lors de l’épidémie de SRAS de 2003 et en a tiré une méthodologie et une conduite à tenir en cas d’épidémie. A contrario, les Occidentaux, assis sur leurs certitudes, n’ont strictement rien fait.

                    En automne 2003, nous avions fait un séjour au Vietnam, à l’aéroport, les passagers arrivants passaient devant une caméra thermique, il fallait remplir un formulaire en indiquant numéro du vol et place occupée ainsi qu’une adresse de destination au Vietnam. Ceci afin de rapidement pouvoir tracer les gens éventuellement contaminés.
                    C’est la même stratégie qui est utilisée maintenant au Vietnam.

                    En France, pendant ce temps, on donne dans une IMBÉCILITÉ CRIMINELLE : par exemple, en pleine phase épidémique en Italie, on maintien un match de foot à Lyon entre une équipe française et une équipe italienne. Cela donne l’occasion à tous les supporters italiens de venir répandre, à leur insu, le covid-19 en France. Mais, évidement, il aurait été dommage d’attenter au fric-football.


                  • Eric F Eric F 2 avril 18:31

                    @amiaplacidus
                    Si on demande des comptes, ça fera une charrette de tous les responsables politiques et experts médicaux, qui n’ont pas prévu ce genre de situation. On a des hôpitaux flambant neufs dont les stocks sont vides.

                    Il faut surtout tirer les leçons, et notamment -désormais tout le monde en convient retrouver une autonomie locale pour la production des produits stratégiques, masques, médicaments (dont les composants), respirateurs, etc. Pas au niveau de l’UE dont on n’a eu que des petits gestes des voisins proches, mais au niveau national. Car si on ramenait ça au niveau global de l’UE, la production se ferait dans les pays de l’Est low cost, dont on a vu la totale absence de solidarité.

                    Ceux qui, comme Attali, prônent une gouvernance et mutualisation au niveau mondial ont tout faux, car c’est simultanément que tous les pays sont touchés par cette épidémie, et non à tour de rôle.


                  • JulietFox 2 avril 19:02

                    @Eric F
                    Attali et Minc à la lanterne ! Ah ça ira, ça ira !


                  • sls0 sls0 2 avril 19:37

                    @amiaplacidus
                    Je fais le même constat vu d’un autre pays pauvre.
                    Tout les semaines j’achète du gel et des masques pour surveiller les prix, il y a du stock.
                    Je viens de regarder les chiffres du Vietnam, c’est vrai qu’ils sont bons voir exemplaires.
                    Chez moi ça l’air de se barrer en couilles dans les trois clusters, problèmes de dépistage. Comme ils dépendent des USA pour les tests, c’est mal barré pour le dépistage. Il y a des provinces sans covid 19, ça ne diffuse pas pour l’instant.


                  • amiaplacidus amiaplacidus 3 avril 11:50

                    @sls0
                    Les Vietnamiens n’ont pas hésité à sacrifier l’économie (à court terme) au profit de la santé.
                    Le tourisme, c’est une part importante du PIB du pays, les Chinois représentent environ 60 % des touristes et dépensent beaucoup, mais les Vietnamiens ont fermé toutes les frontières (terrestres, aériennes, maritimes) avec la Chine juste avant les fêtes de fin d’année, haute saison touristique, hôtels et restaurants ont été quasiment vidé et cela représente une perte importante pour leurs propriétaires et employés. Mais, la population est protégée, et je pense que l’économie à long terme s’en portera mieux, les infrastructures n’ont pas été ravagées.

                    A contrario, en Europe, pour sauver les profits à court terme d’une poignée de possédants, on n’a pratiquement pas pris de mesures et lorsque les choses sont devenues graves, on a pris des mesures tellement drastiques que non seulement on a mis à terre l’économie (qui aura de la peine à s’en relever) mais en plus, il y a des dizaines de milliers de morts qui auraient pu être évitées. Sans compter l’état lamentable du système de santé, état lamentable résultant d’une gestion de médiocre petit comptable.
                    Et ne parlons pas des USA où la situation est encore pire qu’ici, le déni de réalité du sinistre clown Tump en est très largement responsable.

                    Et pour finir dans le grotesque, n’oublions pas les malheureux Brésiliens dirigés par un fou (j’assume totalement ce terme).


                  • signéfurax 2 avril 16:35

                    ah les chiffres !

                    4032 morts en france !

                    qu’ est ce qu’ on assure , avec trois masques et quelques boites de chloroquine ....

                    exemple de chiffres a la francaise : canicule de 2003 inserm +-15000 dc , puis inserm en 2007 +- 20000 dc .... chiffre des urgentistes 25000 morts !

                    l’ italie et la france on quasiment les mêmes chiffres quand on parle gériatrie ...

                     les + de 20 % de positifs vont malheureusement dans ma démarche ...

                    4032 morts , on vous dit !!


                    • Eric F Eric F 3 avril 10:17

                      @signéfurax
                      le nombre de « testés positifs » va augmenter fortement, puisque le nombre de tests quotidiens va doubler voire tripler. On ne peut donc plus vraiment suivre cet indicateur, puisqu’une évolution ne peut se mesurer qu’avec la même base de mesure.
                      Le suivi du nombre de personnes en réanimation est désormais plus significatif, En Italie, il y a désormais davantage de sorties que d’entrées....


                    • Esprit Critique 2 avril 17:23

                      « A retardement »  ? Peut-être pas tant que ça. Le plus tôt, ou, E Philippe, Macron et toute la clic sera satellisée, sera le mieux !


                      • pallas 2 avril 17:54
                        Sylvinho De La Blanca

                        Cet Arrogance ;

                        Vous et de lui

                        Salut


                        • pallas 2 avril 18:05
                          Sylvinho De La Blanca

                          Bonsoir,

                          C’est un rappel,

                          Vous n’êtes que mortel,

                          Sa veut dire une chose,, hummm, piétiennant

                          Calmer votre ardeur.

                          Dechet

                          Salut


                          • Obiwanagain Kenobi 12 avril 09:55

                            @pallas

                            ... Purée, mais vous êtes conscient qu’on ne capte pas un broque de ce que vous racontez ???


                          • Christian 2 avril 18:13

                            Bon il y a beaucoup de morts...vieux (dont je fais partie) et quelques, (peu), de morts jeunes et en même temps des milliers dans le monde de jeunes morts...du cancer, tient on n’en parle pas... ? ou plus..pourquoi ?

                            En moyenne, 148 737 décès par cancer ont été enregistrés chaque année en France dont 88 378 hommes et 60 359 femmes.


                            • Eric F Eric F 2 avril 18:53

                              @Christian
                              En fait, c’est la « saturation des services de réanimation » qui est le point d’alerte générale. On verra le bilan par la surmortalité en fin d’année, mais ils en sont à parader pour le fait que le confinement total aurait épargné jusqu’ici 2500 décès (bizarre, du reste, puisque les effets ne se feront sentir selon eux en fin de semaine). Par contre, il n’est jamais question que cela permette de préserver les régions les moins touchées, ce qui aurait du être l’objectif, comme en Chine.


                            • Eric F Eric F 2 avril 18:22

                              Soit une épidémie s’arrête d’elle même avant d’avoir pris de l’ampleur, soit inéluctablement il faudra qu’un pourcentage suffisant de la population soit immunisé (ce qui est le cas de la plupart des grippe saisonnières, en fin de cycle toute la France est « en rouge » sur la carte). Donc le confinement général « ralentira » la propagation, mais ne la stoppera pas, sauf « arrêt saisonnier » à l’été..

                              Une alternative aurait été, comme en Chine, le « confinement régional étanche » des premiers foyers contaminés, avec limitation drastique et dépistage systématique des échanges interrégionaux, permettant de « préserver » le reste du pays. On fait le contraire en transférant les malades plutôt que transférer les équipements en sens inverse, on a laissé les parisiens aller au vert la veille du confinement, etc.

                              S’il y avait eu anticipation dès le début de l’épidémie en Chine (décembre-janvier), une stratégie de dépistage massif avec isolement des personnes contaminées, et masques de protection pour toute la population « à la sud coréenne » aurait été possible. Mais personne n’a sonné le tocsin à l’époque parmi les « experts » médicaux, tout le monde alors minimisait le risque, et trouvait que les Chinois en faisaient beaucoup !


                              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 2 avril 18:26

                                Le mot important de l’intro est « pourrait »....salut..

                                l’Irak pouvait avoir des armes de destructions massives, etc


                                • ribouldingue ribouldingue 2 avril 18:28

                                  Pour arrêter cette saloperie, la France, l’Europe et le monde doivent impérativement cesser d’être cons et penser autrement que pognon pour se focaliser enfin sur les besoins vitaux humains et non plus à du superflus inutiles en se goinfrant comme des cochons et en vivant comme des coqs en pâte.


                                  Pour commencer cette gigantesque révolution de l’espèce humaine qui paraît inévitable puisque plus rien ne sera comme avant.

                                  Il y a eu l’avant, le pendant, il y aura l’après, qui, de toute façon se fera bon gré, mal gré par la force des événements que l’espèce humaine traverse aujourd’hui que l’on pensait loin de nos préoccupations capitalistiques de nos sociétés dites évoluées.

                                  Ces sociétés aujourd’hui, ressemblent à l’homme entrant dans l’âge de pierre, démunies, désarmées après avoir négligé l’essentiel en offrant toutes les industries et notamment celles consacrées à la préservation de la santé des peuples en se tournant vers des horizons ou la main d’œuvre se fait payer à coup de bol de riz.

                                  Encore aujourd’hui, nous assistons comme des benêts, au jeu de poker menteur entre la Chine et les usa au détriment de la France qui attendait les bras ballants comme une mendiante les masques commandés à la chine sur le tarmac de l’aéroport de Roissy, alors que l’oncle sam négociait dans notre dos à coup de dollars en monnaie sonnante et trébuchante sur le tarmac d’un aéroport chinois alors que l’avion chargé en masques s’apprêtait à décoller pour livrer à la France sa cargaison en proposant 4 fois le prix que la France avait négocié en commandant 1milliard de masques à l’empire du milieu.

                                  Cette mascarade du tout fric doit cesser immédiatement !

                                  Non seulement la Chine est entièrement responsable par sa négligence en matière d’hygiène et par son alimentation hors de tous contrôles sanitaires comme nous avons pu le constater sur le marché alimentaire de Wuhan d’où est parti la pandémie transmise de l’animal à l’humain qui vendait des animaux sous le paletot en voix d’extinction et porteurs de toutes sortes de virus (pangolins, chauves-souris, rats, serpents etc... ).

                                  De ce fait avéré, c’est donc à la Chine et à elle seule de payer cette crise sanitaire, économique et sociale qui se profile dans le monde avec tous les dégâts collatéraux mondiaux que nous subissons et que nous allons subir. Ce n’est que le début.

                                  Comment pouvons-nous encore accepter que la Chine nous vende des masques, des respirateurs et autres matériels de santé ?

                                  Cessons aussi de jouer les vierges effarouchées face à cette pandémie ; car nous savions qu’un jour ou l’autre une pandémie nous pendait au nez, nous avons réchappé de justesse, au Sras, au Mers, au H1N1 au H5N1. D’ailleurs, en 2003 le professeur Raoult (encore lui) avait lancé l’alerte qu’une pandémie mondiale se profilait et était imminente avec un virus grippal qui toucherait sévèrement les voies respiratoires.

                                  Dès lors, il avait remis un rapport à ce sujet au ministre de la santé de l’époque le docteur Mattei, qui l’a avoué encore récemment qu’il n’avait pas lu le rapport du docteur Raoult.

                                  La Chine doit, dès à présent être boycottée par tous les pays mondiaux tant qu’elle n’aura pas remboursé tous les dégâts qu’elle a causé au monde. Commençons par ne plus acheter du matériel en provenance de Chine favorisons les relocalisations de toutes les industries.

                                  Les français ont le savoir faire.

                                  La mondialisation libérale prônée par Reagan et Thatcher que nous avons connu depuis les années 80 est définitivement morte et enterrée.


                                  • Eric F Eric F 2 avril 18:43

                                    @ribouldingue
                                    « plus rien ne sera comme avant »
                                    Malheureusement, on dit ça à chaque crise, mais ça repart ensuite comme avant. Par exemple, après la crise financière de 2008, on nous on a dit que le système financier serait désormais régulé, mais en 2019, les « traders » ont retrouvé le même niveau de leurs primes et bonus que 2007.

                                    Alors, effectivement, il faut relocaliser pour casser notre dépendance presque totale (acheter à la Chine au prix fort des masques et médicaments pour faire face épidémies qui en proviennent n’est pas un moindre paradoxe). Même Macron en convient aujourd’hui, mais lui comme les autres auront tendance à oublier demain, ou feront juste de la com pour une usinette par ci par là.
                                    Les citoyens n’oublieront pas.


                                  • Jelena Jelena 2 avril 18:28

                                    >> Mais alors que dire de la non prévoyance de Mme Buzyn ?

                                    De la non prévoyance ?... Quand elle était au gouvernement, les hôpitaux, urgences et ambulanciers étaient sans cesse en gréve ou en manifs. Mais visiblement, elle ne culpabilise pas trop, car elle voulait devenir maire de Paris afin de - nouveau - s’en mettre les poches.


                                    • amiaplacidus amiaplacidus 3 avril 12:00

                                      @Jelena
                                      Le personnel soignant était en grève pour réclamer des moyens, pour que cesse la diminution constante des budgets hospitalier, pour que la santé ne soit pas considérée comme une source de coûts mais comme un service public.
                                      Bref, pour qu’une épidémie comme celle que nous vivons ne soit pas une catastrophe comme maintenant, mais simplement une période d’intense activité.

                                      Et il faut rajouter que, quoique en grève, le personnel faisait son travail de soignant, il affichait simplement sur la blouse le fait d’être en grève.

                                      Le gouvernement Macron, sans exonérer les gouverments précédents, doit rendre des comptes.

                                      Il faut en finir avec la gestion comptable étriquée de la santé publique, il faut mettre fin au règne des petits comptables besogneux.


                                    • zygzornifle zygzornifle 2 avril 18:34

                                      Gouverner c’est prévoir.

                                      Vrai , ils prévoient des nouvelles taxes , charges , radars , interdictions , obligations etc , ils prévoient comment ils vont nous ratisser notre l’oseille jusqu’au dernier centime ....


                                      • Eric F Eric F 2 avril 18:47

                                        @zygzornifle
                                        il faut s’attendre à payer l’addition des dépenses exceptionnelles de guerre sanitaire, indemnisations, pertes d’exploitation, et du futur plan de relance.
                                        Une activité économique réduite de moitié pendant deux mois c’est 8% de PIB en moins, ça ne repartira pas immédiatement, on peut s’attendre à une régression de PIB d’au moins 10% en 2020.


                                      • sls0 sls0 2 avril 19:52

                                        @Eric F
                                        Le PIB, le PIB !
                                        On a un PIB et on a un taux de bien être.
                                        A partir de 12000$ de PPA par habitant on a plus d’évolution du taux de bien être. En France on est à 43000$ de PPA, si le PIB descent ça gêne les riches c’est tout. Si une personne aprécie avoir une télé grand écran par pièce ça la dérange aussi.
                                        Chez moi il est de 17000$, je vois 100 fois plus de sourires par jour qu’en France.
                                        Le pays des gens qui font la gueule pour moi est le Luxembourg avec un PPA de 109000$.


                                      • Eric F Eric F 3 avril 10:24

                                        @sls0
                                        le PIB mesure l’activité du pays, c’est ce qui alimente nos salaires, nos retraites, le budget social, etc. Alors certes le « bien-être » n’est pas proportionnel à la richesse du pays (qui devrait être mesurée effectivement en PPA), mais une forte baisse ne peut qu’avoir des répercussions néfastes, notamment par l’augmentation du chômage, la baisse des investissements, et donc la paupérisation générale.


                                      • sls0 sls0 3 avril 15:33

                                        @Eric F
                                        Chez moi les marchés financiers ne sont pas trop présents. Je me répète du gros PIB n’enrichi que les plus riches.
                                        Ici le système de retraite et de sécurité sociale est arrivé aux environs de 12000$ de PPA.


                                      • Eric F Eric F 3 avril 16:28

                                        tr@sls0
                                        La France est un pays assez largement « redistributeur », où l’écart de revenu est mois large que dans la plupart des pays émergents, et que les pays ultra-libéraux.
                                        Ceci dit, l’« indice de gini » officiellement publié est faux pour de nombreux pays où le travail non déclaré est important, et où les plus grands profits sont cachés (ainsi, le « bon classement » du Kosovo laisse rêveur).
                                        Ceci étant, dDans la plupart des pays du monde, dont le nôtre, il y a effectivement ces dernières décennies l’envol des revenu du dernier pourcent tout en haut de l’échelle,


                                      • pallas 2 avril 18:39

                                        HUMM ?

                                        les Nazis,

                                        Vous dégagez de ce lieu

                                        Cette terre est miens

                                        Le Contrat est cela

                                        Barrez vous

                                        Salut


                                        • Obiwanagain Kenobi 12 avril 09:51

                                          @pallas

                                          ... C’est en vente libre ce que vous prenez ?


                                        • Claire Claire 2 avril 19:31

                                          @Sylvinho De La Blanca

                                          « comment expliquer qu’un virus qui a nécessité la mise en quarantaine d’une mégalopole chinoise n’ait entrainé aucun principe de précaution chez nous ? »

                                          ______________

                                          Le déni ! Je me suis posé la même question que vous et le déni est la seule explication satisfaisante qui me soit venue à l’esprit. Parfois, quand on est confronté à une menace qu’on doute de pouvoir surmonter, on choisi pour se défendre de nier purement et simplement la réalité. On adopte le même comportement quand on se retrouve face à un grand espoir que l’on craint de voir déçu. On choisi là encore de nier sa réalité quitte à desservir ses intérêts dans les deux cas. Notre esprit et ses méandres s’avèrent parfois nos pires ennemis. On a tous les symptômes d’un cancer et l’on devrait consulter au plus vite un médecin, mais la peur que le traitement échoue nous pousse au contraire à nier la réalité, jusqu’à ce que hélas, plus aucun traitement ne puisse nous sauver.


                                          • sls0 sls0 2 avril 19:54

                                            @Claire
                                            Une excellente réponse à ce sujet.
                                            https://youtu.be/hyEKAMDyECo


                                          • Eric F Eric F 3 avril 16:33

                                            @Claire
                                            Oui, il y a eu déni, et ce jusqu’à une date aussi tardive que la première semaine de Mars. On s’est cru plus forts que les Chinois et les Italiens, en raillant leur système de santé. Le nôtre est au top, mais les stocks sont bas, on travaille à flux tendu pour les approvisionnements, venus de l’extérieur.
                                            On n’a pas non plus entendu d’experts médicaux sonner le tocsin en Janvier, voire février.


                                          • ETTORE ETTORE 2 avril 19:48

                                            Vous avez bien entendu le premier sinistre dire devant les députés que le déconfinement se feras en plusieurs actes dont,.....les test ?

                                            Alors qu’il y a peu de temps encore, les mêmes test, étaient inutiles pour confiner les personnes atteintes.

                                            Ces pieds nicklés, viennent d’inventer la façon de se « faire enfermer....dehors  » !

                                            Hallucinant de connerie abyssale !


                                            • pallas 2 avril 20:23
                                              Sylvinho De La Blanca

                                              Votre ennemie est pret ,

                                              Ces forces sont pretes

                                              Vous ne connaissez pas celui qui est le plus puissant

                                              L(heure est a la guerre

                                              Je regarde votre defaite

                                              Salut


                                              • goc goc 3 avril 02:08

                                                Ces histoires de manipulation des chiffres démontrent l’imbécilité de nos gouvernants, qui sont prêts à toutes les magouilles minables d’épiciers (les 299, puis 499 morts qui ressemblent à un catalogue de prix au moment des soldes) faites au jour le jour pour espérer sauver la face, alors que la seule chose que nous montrent ces ministres minables, c’est leur combat honteux pour cacher leur incompétence.

                                                De plus, à cause de ces escroqueries morales, ces mêmes dirigeants ruinent leur avenir (et donc le notre). En effet, plus ils minorent les chiffres actuels, plus ils auront de mal à sortir du confinement, du fait que cette même faiblesse des chiffres actuels, masquera toute diminution future des cas et surtout des décès, car avec le temps on en saura plus sur les EHPAD et sur les morts « à domicile » (qu’ils se dépêcheront de minorer), ce qui fera augmenter le nombre total et donc alimentera une impression d’extension de la pandémie.

                                                Bref ce gouvernement est tellement aux abois qu’il ne cherche plus qu’a « sauver » sa peau chaque jour qui passe, quitte à sacrifier son propre avenir.


                                                • rita rita 3 avril 07:44

                                                  Ce confinement ne rime à rien sans tester toute la population et surtout mettre des masques !

                                                  Des millions de gens se baladent avec cette maladie dans les rues et des gens en bonnes santé sont confinés ?

                                                  Faire comme la Corée du sud ça URGE ?

                                                  Il est temps de mettre la bande de branquignol au pouvoir à la poubelle pour ENFIN prendre les bonnes décisions !

                                                   smiley


                                                  • germon germon 3 avril 08:45

                                                    @rita
                                                    Je ne sais pas si c’est vrai, mais il parait que les américains ont volé à coup de $ des masque achetés par la région PACA sur un aéroport Chinois.
                                                    Et me viens à l’esprit « Le chef de l’état a t’il convoqué l’ambassadeur américains pour lui ordonner de nous rendre ces masque ou fait il le mort n’ayant rien dans le pantalon ? »
                                                    On devrait se dépêcher de le virer lui et les siens.


                                                  • rita rita 3 avril 09:03

                                                    @germon
                                                    En effet c’est ce raconte le gouvernement ?
                                                    Le dollar semble plus fort que notre président ?
                                                    Depuis le début c’est une « guerre » économique et là nous ne faisons pas le poids notre système de santé est dépassé la faute aux gouvernants de tous bords qui depuis des années le détruise !


                                                  • julius 1ER 3 avril 09:23

                                                    Le Vietnam a bénéficié de l’expérience acquise lors de l’épidémie de SRAS de 2003 et en a tiré une méthodologie et une conduite à tenir en cas d’épidémie. A contrario, les Occidentaux, assis sur leurs certitudes, n’ont strictement rien fait.

                                                    @ amiaplacidus,

                                                    c’est une des principales leçon de cette pandémie, les politiques et les sommités scientifiques sont restées confinées dans leurs certitudes .... on a à nouveau les"Gamelins et les Weygands à la sauce 2020 !!!!


                                                    • julius 1ER 3 avril 09:44

                                                      nous apprend une chose fondamentale : un pays sans Etat est un pays mort. Que devient l’Etat lorsque toutes ses émanations, toutes ses traductions les plus concrètes, s’évanouissent ? Rien. Que devient un pays sans un Etat pour le défendre ? Rien.

                                                      c’est intéressant cette diatribe car elle met en exergue les carences dues à l’absence de choix .... on voit que c’est une énorme faute politique !!!!

                                                      en fait ce non choix, c’est la volonté de faire disparaître l’Etat français, on pourrait l’accepter si le choix réalisé était de le remplacer par un Super Etat européen ....

                                                      or il n’en est rien si bien qu’à la fin on n’a ni l’un, ni l’autre ce qui nous laisse au milieu du gué en pleine tourmente ........ décidément l’après Covid19 risque d’être passionnant ????? surtout à l’aune de ceci


                                                      • julius 1ER 3 avril 09:54

                                                        @julius

                                                        https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/les-p%c3%a9nuries-s-%c3%a9tendent-aux-m%c3%a9dicaments/ar-BB126z6M?li=AAaCKnE

                                                        si l’on lit cet article avec soin, on comprend que aucun pays n’a la maitrise de tous les produits et médicaments que le traitement de Covid19 implique ......

                                                        ce qui n’est pas négatif en soi, puisque personne ne peut se servir de l’arme du chantage pour peser sur les différentes fabrications, mais où çà devient problématique, c’est que en l’absence de coopérations transfontalières et d’autorités pour chapeauter le tout, eh bien on se retrouve en état de pénurie, mais plus grave que çà, dans une sorte de chaos totalement anarchique !!!

                                                        encore une leçon à méditer si l’on sort indemne de cette pandémie !!!!


                                                        • Qui peut me donner la définition de ce qu’est un pic en épidémie. On entend deci-dela, on a atteint le pic. Mais qu’est un pic qui recule, comme l’horizon, quand on avance vers lui. La bas, on appelle cela un mirage. Nos gouvernants confondent-ils mirage et miracle ? Seraient-il encore plus cons que nous, in fine... Je ne le crois pas. Alors ...

                                                          03/04/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-3Aq

                                                          • Vous avez dit exode ou j’ai dit Ya-V—Domiciliaire. Que de chemin parcouru depuis la terre mal promise à son petit lopin de logement de 65 m2, d’assignation. Quand un exode se voulait libératoire on a alors connu celui confiscatoire de nos libertés. Devrons nous errer 40 ans sans dessert au menu, menu ?

                                                          • Eric F Eric F 3 avril 16:42

                                                            @OrganigrammeNationInternational
                                                            le pic, on le connait quand on l’a franchi, mais tant que la pente reste raide comme actuellement, on n’y est pas.... Alors on se rassure quand il y a l’amorce d’un début de ralentissement (point d’inflexion de la courbe ascendante), généralement à mi-pente, et on dit que le sommet est en vue.
                                                            Comme on change les conditions de mesures, le nombre de cas « dépistés » n’est plus un critère représentatif. On verra donc quand le nombre de gens qui entrent en réa diminuera, là on aura passé le pic (il semble que c’est le cas en Italie). Néanmoins, si la courbe est symétrique, on n’est qu’à la moitié du nombre final de personnes infectées, mais le « traitement » a pu entretemps être amélioré.


                                                          • novo12 3 avril 11:56

                                                            Voir l’article de 2009 de Jacques Attali « Avancer par la peur » :

                                                            https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/avancer-par-peur_758721.html


                                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 avril 12:35

                                                              Coronavirus : Gestion des stocks, entreprises privilégiées, communication… Mediapart se penche sur les cause de la pénurie de masques en France (03/04/20 ).. à la fin de cette tragique crise, il faudra bien que les responsables soient très très sévèrement punis !

                                                              @+ P@py



                                                              • ETTORE ETTORE 3 avril 12:41

                                                                Mais en fait, regardons en arrière,(et c’est pas compliqué, parce que tout est immobile dans certains cas )

                                                                Nous constatons jour après jour un désaccouplement flagrant entre la progression de cette épidémie et les actions de ce gouvernement.

                                                                Alors que l’hécatombe se fait jour dans les Ehpad, nos joueurs de dominos de service font de la com, trafiquent les chiffres, pensent à sauver leurs arrières en tentant de garder leur nez hors de l’eau, à grand coup de transferts de TGV...

                                                                Des annonces de commandes de masques par milliards....commandés à

                                                                Soeur Anne, qui ne voit toujours rien atterrir, et pour cause, le p’tit copain à micron, mets son doigt dans le c.. de tout le monde et se torche avec ses dollars.

                                                                (Le mouvement, c’est la survie, qu’ils ont dit la LaREMERDE )

                                                                Oui, mais entre un nom de parti ronflant, et la réalité de leurs compétences, un abîme sans fond y trouve sa place)

                                                                Car on voit bien, que le seul mouvement qu’ils peuvent générer, n’est qu’un tremblement convulsif face à ce qu’ils commencent à peine à subodorer comme sentence. 

                                                                Bien sûr, chez ces gens là, Môôôôsieur, on pense avant tout à sauver sa gamelle, On le voit bien avec le second de pelade en chef, qui s’est déjà réservé sa place dans son« Ehpad au Havre de Paix », tenu au chaud par un intérimaire à la botte, en prévision, toute planifiée, d’un rôle de fusible grillé, qui seras néanmoins acclamé et câliné par son 1èr de diarrhée, qui n’auras trouvé que ce moyens pour sauver momentanément sa petite culotte de soie .
                                                                Pensez vous réellement qu’un gouvernement préoccupé à temps plein par SON devenir, et passant visiblement le plus clair de SON temps à faire des déclarations étudiées, pour être tellement mièvres, que rien ne leur pourras être retenu à charge, puisse encore avoir un résidu de cerveau disponible, pour réfléchir à comment sauver le peuple ?
                                                                Le delta entre la mortalité et les actes se creuse inexorablement....Et ça, même en trafiquant tous les chiffres de façon éhontée, ça éclate à la figure.... Déjà aujourd’hui, demain seras encore une autre bombe que ces incompétents auront fabriqué de toute pièce !


                                                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 3 avril 14:12

                                                                  @ETTORE

                                                                  Si les français en ont entre les jambes ( j’espère un miracle ) il faudra qu’après cette dramatique crise que le peuple les éjectent à grands coups de pieds au cul !

                                                                  @+P@py

                                                                • signéfurax 3 avril 14:38

                                                                  gouverner , c’ est pouvoir donner un permis de tuer temporaire aux médecins .

                                                                   Rivotril injectable : dernier scandale authorisée il y a 5 jours !

                                                                  " Depuis le 29 mars 2020, les médecins peuvent prescrire des spécialités de Rivotril sous forme injectable aux patients atteints de coronavirus « 

                                                                   » Le docteur Hardy affirme que ce décret, signé d’Édouard Philippe et d’Olivier Véran, octroie la légalisation pour un médecin d’injecter une substance qu’il sait mortelle. « 

                                                                  ce ne sont pas des » amateurs" , mais bel et bien des sociopathes


                                                                  • Eric F Eric F 3 avril 16:55

                                                                    @signéfurax
                                                                    C’est au praticien que revient le choix d’utiliser un produit, il en maîtrise les conditions d’emploi et la posologie, aucun ne prescrira sciemment un produit dans des conditions qu’il sait mortelles. C’est ainsi que le « curare » est utilisée en anesthésie pour détendre les muscles, ce n’est pas à haute dose pour euthanasier.
                                                                    Dans la présente épidémie, le problème majeur est le nombre de cas de détresse respiratoire aigue, nécessitant parfois le recours à des produits détournés de leur usage natif, mais sous contrôle et avec une posologie adaptés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès