• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : mais pourquoi certains traitements ne sont-ils pas autorisés (...)

Covid-19 : mais pourquoi certains traitements ne sont-ils pas autorisés ?

 

Si on se réfère à certaines publications, il semblerait que pour des patients suspects de Covid-19 des médecins généralistes de terrain trouvent, suivant les cas, des traitements efficaces. Mais la divulgation de leurs « recettes » leur attire scepticisme et reproches, généralement injustifiés au regard des résultats annoncés.

JPEG

En attendant le remède ( vaccin) miracle où, comme « sœur Anne » on ne voit toujours rien venir, pourquoi ne pas autoriser pour le Covid-19 des médicaments qui font preuve de leur efficacité  ?

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, plusieurs médecins ont fait état de retour d’expérience positifs sur l’utilisation de l’Azithromycine pour soigner des patients atteints du Covid-19. Toutefois, parmi les autorités sanitaires, des infectiologues mettent en garde contre les « expérimentations sauvages », car selon eux, aucune étude scientifique n’étaie pour le moment ces témoignages.

Sauf, qu’au moins quatre médecins généralistes Français traitent leurs patients avec de hydroxychloroquine-azithromycine pour combattre le Covid-19, avec succès. Mais à l’instar du très médiatique Pr. Didier Raoult de l’IHU Méditerranée, dont la publication d’une évaluation de deux études sur l’association hydroxychloroquine-azithromycine, pour combattre le Covid-19, très critiquée malgré des résultats encourageants, pour ces médecins la divulgation « de leurs recettes » leur attire également scepticisme et reproches. A lire : https://www.lejournaldumedecin.com/actualite/azithromycine-etc-la-controverse-gronde-autour-du-cocktail-anti-covid-19-de-medecins-generalistes/article-normal-47443.html

Ne pas autoriser l’utilisation de « l’Azithromycine ou des antibiotiques similaires » pour un(e) patient(e) suspecté de covid-19 oblige les médecins à « biaiser »

D’assez nombreux médecins généralistes auraient-ils cependant trouvé une parade au Covid-19 utilisable à très grande échelle, dont trois en France ont fait des publications  ? Denis Gastaldi, Jean-Jacques Erbstein et Olivia Vansteenberghe, respectivement médecins à Morhange, Créhange (Moselle) et Wormhout (Nord) préfèrent toutefois rester très prudents, tout en faisant part de leurs grands espoirs. Le Dr Gastaldi assure au journal Le Parisien que le trio a testé un traitement sur plusieurs centaines de patients de manière redoutablement efficace. Lire la suite de l’article : http://www.leparisien.fr/societe/sante/coronavirus-trois-medecins-generalistes-pensent-avoir-trouve-un-possible-remede-13-04-2020-8298963.php

Si on se réfère à une enquête menée par la plateforme communautaire SERMO, ( https://lemondedelaesante.wordpress.com/2012/05/22/ ) les medecins qui se retrouvent et partagent sur le web auprès de 6 200 médecins dans 30 pays, y compris la France ou les Etats-Unis, indiquent que 50% des professionnels interrogés utilisent « l’azithromycine ou des antibiotiques similaires » lorsqu’ils prescrivent des médicaments sous ordonnance pour traiter des patients suspectés de Covid-19.

Mais pourquoi, en France ces médicaments, ne sont pas autorisés pour traiter le Covid-19 ? Et qu’officiellement, pour les utiliser le médecin doit préciser qu’il traite une angine et non un Covid, sinon il est dans l’illégalité. Ce qui au passage réduit le nombre recensé de personnes atteintes de Covid, mais accroît curieusement le nombre d’angines !...

Des résultats encourageants seraient également obtenus par le Dr Sabine Paliard-Franco pour des patient(e)s suspectés de Covid-19 ?

Ce trio n'est pas si isolé que cela. Sans doute de nombreux généralistes procèdent-ils de la même manière. Mais en restant discrets. Ainsi, le Dr Sabine Paliard-Franco, médecin généraliste dans l’Isère, prescrit des macrolides (azithromycine, etc) à tous ses cas critiques de Covid-19, confiait-elle le 13 avril sur le blog de Mediapart. « Le macrolide agit dès les premières 24 heures tant sur la toux, la fièvre, les myalgies, les signes ORL et l’état général, constate-t-elle. C’est étonnant.  » et de poursuivre : «  En cas d’essoufflement et/ou de toux rebelle, je prescris volontiers une association fixe de bronchodilatateur et de corticoïde inhalés, et un antihistaminique sur les terrains allergiques (pour réduire l'inflammation générale) ».

Ce médecin précise également que ses patients ont tous reçu au moins un Macrolide (Zithromax, Zeclar, Rulid ou Josacine) et dans les cas présentant une pneumopathie mal tolérée, une association avec une C3G (CEFTRIAXONE) ou Cefpodoxime.

Amélioration très sensible de l’état des malades traités

Le Dr. Sabine Paliard-Franco indique avoir prescrit le macrolide seul aux patients chez lesquels elle constatait l’existence d’un syndrome bronchique avec pneumonie atypique, bilatérale, avec diminution du murmure vésiculaire et dyspnée, et une C3G en plus en cas de signes ORL marqués ou d’infections pulmonaires basses, franches lobaires aiguës. Car l’on constate lors de ce syndrome grippal une atteinte de tout l’arbre respiratoire à différents niveaux.

Elle affirme que le suivi les patients se fait chaque jour, ainsi que le relevé de l’état les symptômes, au démarrage de la maladie, au jour d’instauration du traitement et les 3 jours suivants. Les symptômes étudiés sont la toux, la fièvre, la dyspnée, l’asthénie, les troubles digestifs, les céphalées et les signes ORL (maux de gorge, obstruction nasale, anosmie et agueusie).

Après instauration du traitement, l’on constate la disparition rapidement progressive de la toux : 50 % des patients n’ont plus de toux en 24h, et plus personne ne se plaint de toux à 72h. La lutte contre ce symptôme contribuant à la réduction du risque de contagion par projection de gouttelettes.

Une fièvre modérée est observée avant le traitement. Elle se normalise dans les 48h sous traitement. Le symptôme principal étant l’essoufflement, on observe, peu après l’introduction du traitement,une amélioration rapide de la dyspnée d’effort.En à peine 24h de traitement, la fatigue diminue nettement, la plupart des patients retrouvant un bien meilleur état général. Mais pourquoi a-t-elle dû retirer sa publication des réseaux sociaux ? A lire : https://blogs.mediapart.fr/basicblog/blog/160420/covid-19-traitement-au-macrolides-du-dr-sabine-paliard-franco-le-rapport-disparu

Pour leurs détracteurs « Ils rajoutent de l'incertitude à l'incertitude »

Citons ici un exemple de réactions très sévères de quelques uns de leurs confrères lorsqu’ils s’exclament : « audacieux, ce protocole ? » En tout cas, il attire plutôt le scepticisme, voire les remontrances. Ainsi, le médecin-référent de France 2 Damien Mascret, qui, le 15 avril, estimait qu'il s'agissait là « d'une étude clinique faite en dehors des règles et que ces médecins agissaient à leurs risques et périls, sous leur propre responsabilité ». Le Dr Frédéric Frippiat, du service de maladies infectieuses et médecine interne générale du CHU de Liège, ne cache pas son irritation : « C'est comme trop de choses en ce moment : du vent, du vent, du vent ? ; ceci n'est pas de la science. Comment ont-ils posé le diagnostic de Covid ?? Ils font un cocktail, agitez le tout et... miracle, on trouve que ça marche, pour une pathologie qui guérit spontanément dans 85 % des cas... Tout cela est proche de l'approche du Lyme chronique : un cocktail (basé sur très peu de science), beaucoup de patients (sans précision) et des résultats sous forme de "ça marche". Au mieux, c'est gentil, au pire, c'est n'importe quoi. Le problème c'est qu'ils sont convaincus qu'ils font de la science. Actuellement l'irrationnel domine. Ce faisant, au lieu d'apporter quelque chose de probant, ils rajoutent de l'incertitude à l'incertitude ». De tels jugements aussi sévères et agressifs sont pour le moins surprenant, car ils concernent des médecins qui sont leurs collègues ayant fait les mêmes études de médecine de base et non des diseurs de bonne aventure.

D’autres médecins, tout en contestant le protocole sont plus nuancés : pour Stéphane De Wit, chef du département des maladies infectieuses de l'hôpital de référence St-Pierre (ULB), « malheureusement de telles expériences, pour louables qu'elles soient, ne permettent en rien de juger de l'efficacité d'un traitement ? ; rappelons-nous que l'immense majorité des cas guérissent spontanément ». Dans le même service, le Dr Charlotte Martin : « Pourquoi pas... Contrairement à l'hydroxychloroquine dans certains cas, au moins ce n'est pas trop toxique. Mais bonjour les résistances aux antibiotiques après... Je peux comprendre que cela soit insupportable de se sentir impuissant. Mais les données générées ont malheureusement dans ce contexte, très peu de valeur. A tester dans une étude randomisée ?! A prendre avec des pincettes ! ».

Certes ces études cliniques sont peut-être faites en dehors des règles, mais les jugements aussi sévères de certains de leurs confrères ne font-ils pas totalement fi des résultats obtenus par ces médecins ? Faudrait-il ne pas oublier qu’une étude scientifique ne démontre pas pour autant l’efficacité des applications médicales soumises, pas plus qu’il est démontré scientifiquement l’efficacité totale des masques, surtout quand il ne sont pas portés correctement…

Pourquoi ne pas tenir compte des résultats obtenus par ces médecins, les soutenir et les autoriser à utiliser des produits qui ont fait preuve de leur efficacité, mais interdits pour traiter le Covid ?

Que les Etats engagent des dépenses budgétaires importantes pour la recherche du traitement le plus efficace possible pour parvenir à l’éradication du Covid-19, y compris par vaccin, mais aussi pour prévenir les effets d’autres virus qui risquent demain de s’avérer autrement plus violent que le Covid, quoi de plus normal. Les problèmes de surpopulation qui aggravent la situation écologique et climatique vont y contribuer. Mais serait-ce pour autant un obstacle à la recherche et pourquoi, si des médecins le juge utile, ne pas autoriser l’utilisation de « l’azithromycine ou des antibiotiques similaires » pour traiter le Covid-19  ? Ces médecins, dont la seule exigence qu’ils expriment c’est de soigner et guérir les personnes malades. Par un traitement qui intègre ces médicaments, selon eux, leur permettraient d’obtenir des résultats satisfaisant pour le Covid-19 ?

Par rapport aux doutes que peuvent exprimer certains de leurs collègues, il est légitime dès lors qu’ils considèrent, de façon absolue, que les études cliniques doivent être faites selon des règles précises édictées par les autorités médicales et politiques ou que certains produits n’ont pas à être autorisés pour le Covid. Comme si ces règles ne pouvaient évoluer et de quel droit ne devrait-ils pas utiliser certains produits qui ont démontré leur efficacité.

Mais, au moins, ne pourraient-ils pas être plus attentif au travail et aux résultats obtenus par leurs confrères ? Et s’il n’y avait pas que la recherche, qui est cependant essentielle pour combattre le virus Covid-19 particulièrement violent et en prévenir d’autres ? s’il y avait aussi d’autres voies à prendre, tel les protocoles de ces médecins, ce qui suppose de les soutenir et les aider en autorisant la prescription de médicaments actuellement non autorisés pour soigner les symptômes du Covid-19, plutôt que de les vouer « aux gémonies »… Et surtout que le Conseil de l’ordre des médecins cesse de les menacer de rétorsions...

A moins que d’autres intérêt peu louables se cachent derrière les déclarations des détracteurs de ces médecins, mais c’est un pas que l’on n’oserait faire, tellement ce serait ignoble, vu la situation.

Sans tomber dans le piège du complotisme, on peut toutefois s’interroger : pourquoi le Conseil de l’ordre des médecins veut sanctionner ces médecins, dont les traitements semblent des plus efficaces, au prétexte qu’ils utiliseraient des médicaments qui ne sont pas autorisés pour traiter le Covid-19 ? Et de quel droit un médecin n’aurait pas le droit de prescrire les médicaments qu’il juge le plus efficace pour son patient ?

chaque médecin doit avoir un droit inaliénable de choisir le protocole médical qu’il souhaite avec les médicaments correspondant. Les transgressions manifeste de ce droit fondamental par le Conseil de l’ordre des médecins doit cesser. Il est d’ailleurs envisagé par un collectif d’avocats, une procédure juridique pour garantir à chaque médecin son droit inaliénable de choisir le protocole médical qu’il souhaite, avec les médicaments de son choix, sans encourir une sanction par le Conseil de l’ordre des médecins. A voir également : https://www.dropbox.com/s/tfza4sad8w6...

Il ne s’agit pas de remettre en cause le rôle du Conseil de l’ordre des médecins, mais il faut qu’il considère que chaque médecin doit avoir un droit inaliénable de choisir les médicament de son choix pour le protocole qu’il a définit. Si le médecin commet une erreur de quelques nature que ce soit il devra en assumer la responsabilité, c’est d’ailleurs le cas depuis toujours.

Pour conclure

A l’évidence et si on se réfère aux résultats indiqués par plusieurs médecins pour le traitement de malades suspectés d’être atteint par le Covid-19, à coté de la recherche fondamentale, faite selon les règles légales, il y aurait des voies parallèles qui seraient empruntées, en soutenant ces médecins qui s’y engagent, plutôt que de dénigrer systématiquement leur traitement et les menacer de sanctions, il faut les soutenir, en autorisant la prescription de certains médicament qui sont interdits pour le Covid-19, ainsi que garantir à tous les médecins le droit inaliénable de choisir les traitements qu’il souhaite avec les médicaments de son choix, ne serait-ce pas aussi une façon de contribuer à vaincre ce virus violent et mortel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • Arogavox Arogavox 6 mai 2020 09:54

    question béotienne :

     au 22 avril 2020 , 9 médecins français étaient morts du coronavirus :

     https://www.lexpress.fr/actualite/societe/deux-nouveaux-medecins-sont-morts-du-coronavirus_2124278.html

      Quel traitement médical s’étaient-ils donné (ou pas) à eux-mêmes ?
     Avaient-ils été dépistés à temps ... ?


    • Arogavox Arogavox 6 mai 2020 09:57

      ... cette proportion de médecins morts d’une même maladie en quelques mois est-elle statistiquement banale ? (effet d’une simple ’gripette’ ?) 


    • Arogavox Arogavox 6 mai 2020 10:23

      Propos de David Servan Shreiber auteur de « guérir », (lanceur des Omega-3) :
      (cf http://www.guerir.org/david-servan-schreiber/billets-de-blog/reconcilier-la-medecine-lexemple-de-la-suisse.htm )

      « En fait, aucune médecine ne marche pour tout.
      Il faut agir avec discernement, regarder ce pour quoi il y a des preuves et réaliser que, souvent on rejette un traitement parce qu’on n’en comprend pas les mécanismes.
      Or ce n’est pas une raison valable. »

      ...

      « Je suis resté scientifique jusqu’au bout des ongles. Et mon raisonnement est très simple :
      quand une approche médicale sans effets secondaires a fait la preuve qu’elle est aussi efficace, voire plus,
      qu’une méthode qui a des effets secondaires, c’est celle-là qu’on doit utiliser en premier. »

      >> et quand aucune approche médicale n’a encore pu faire ses preuves ? doit-on s’opposer à une approche médicale dont personne ne sait prouver qu’elle n’aurait pas sauvé plus de vies bien plus que l’attente de la perfection n’en a tué ?


    • SEPH SEPH 6 mai 2020 14:38

      @Arogavox

      Aujourd’hui nous sommes à plus de 35000 morts si on ajoute les décès à domicile qui ne sont pas comptabilisés ( plus de 9000 morts selon un collectif national de médecins). Quel massacre !!!

      Car, selon Le Canard Enchaîné, Emmanuel Macron était alerté des dangers du coronavirus dès le mois de décembre, soit plusieurs semaines avant l’arrivée de l’épidémie en Europe.

      L’ambassadeur de France à Pékin, Laurent Bili, a alerté le Quai d’Orsay et l’Élysée en décembre sur les dangers de cet alors nouveau virus signalé à Wuhan, affirme Le Canard Enchaîné dans ses colonnes.

      Mais, comme le relate le journal satirique, Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron n’en ont tenu aucun compte. En outre, le ministre des Affaires étrangères n’a organisé le rapatriement des ressortissants français que fin janvier.

      « Quand sont parvenues à Paris les informations relatives à l’apparition d’un nouveau virus, il était encore possible, pour un Président conscient de ses responsabilités, de constituer un bon stock de masques, de tests et de respirateurs. Mais Macron n’a pas trouvé le temps d’y penser », souligne le média. N’y a-t-il pas des incuries qui sont criminelles ??????

      Source : https://fr.sputniknews.com/france/202005061043726755-macron-avait-ete-alerte-des-dangers-du-covid-19-des-decembre-affirme-le-canard-enchaine/


    • Imhotep Imhotep 6 mai 2020 20:53

      @SEPH

      Ces 9000 morts sortent du chapeau d’un groupe de médecins sans aucune preuve. Pendant deux mois un nombre important de personnes ne se sont plus soignées de peur d’être contaminées. L’activité aux urgences pour les autres cause que le virus a chuté considérablement. Il y a de fortes chances que la grande majorité vient de là. Et ce que ce groupe de médecins, héros des complotistes, n’a pas regardé de près ce sont les statistiques à partir des décès réels des mois de mars et d’avril comparés aux années 2018 et 2019. La surmortalité par rapport à 2018 est inférieure au chiffre de décès du coronavirus donnés par le pouvoir, et du même ordre pour 2019 ce qui’ implique tout simplement qu’il n’y a pas ou peu de morts cachés. Et là ce sont les chiffres certains de l´Insee pas ceux du pouvoir. À moins, oui mais c’est bien sûr, Macron est allé avec son petit couteau suisse menacer les statisticiens de l´Insee pour qu’ils trafiquent leurs chiffres.

      Enfin cette pandémie est de la totale responsabilité du Parti Communiste Chinois qui a d’abord fait arrêter les médecins qui voulaient avertir le monde de cette future épidémie les forçant à se renier publiquement. Le pouvoir chinois n’a reconnu la transmission à l’homme que le 20 janvier. Entre le 1er et le 23 janvier 7 millions de Chinois ont quitté la région du Hubei pour aller contaminer toute la Chine et 30 pays. Le président de l’OMS, communiste révolutionnaire, a été le complice actif de la Chine refusant de parler de contamination humaine, n’envoyant aucun inspecteur en Chine, attendant mi mars pour décréter la pandémie pour ne pas fâcher le PCC. Lui et le PCC sont les responsables de cette pandémie.


    • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 03:24

      @Le Sudiste

      La seule statistique valable est le dénombrement par l’iNSEE des morts en février-mars-avril 2020 et de le comparer aux 5 dernières années.

      On constate alors que le covid19 n’a pas créé de surmortalité.


    • SEPH SEPH 7 mai 2020 09:44

      @Imhotep
      quel délire !!

      Avec un taux de guérison, à ce jour, de 39,4% des cas confirmés, au niveau national, la France fait moins bien que l’Espagne qui a en déjà guéri 62,8%. Elle a beaucoup moins guéri que l’Allemagne qui a déjà renvoyé 82% de ses patients chez eux, que la Suisse qui en a guéri 84,5%, que l’Autriche qui en a guéri 87% … etc. Il semble donc que l’on reste beaucoup plus longtemps à l’hôpital en France qu’ailleurs. Peut-être est-ce parce que l’on y est admis trop tard et qu’aucun traitement préalable sérieux et efficace n’a été donné aux patients, en amont de leur admission, pour faire baisser leur charge virale … Les conséquences de l’interdiction criminelle faite aux médecins de ville de prescrire certains médicaments pour aider les patients à faire baisser cette charge virale devront être étudiées de près après l’épidémie !!!!!

      L’avis des français ne sait pas fait attendre, selon un sondage You-Gov pour le Huffington Post, 60% des Français interrogés estimeraient que l’exécutif gère mal l’épidémie, contre 34% qui penseraient l’inverse. Ce sondage est moins mauvais que celui du journal (en ligne) « le Point ». À la question : «  Faites-vous confiance à Emmanuel Macron et à son gouvernement pour mener à bien le déconfinement de la France ?  », 9 175 (26,2%) ont répondu oui et 25 827 (73,8) % ont répondu non. (le 6 mai à 23 heures 15).

      Voilà ce que c’est de mentir et de prendre les gens pour des billes !!!


    • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 16:45

      @Le Sudiste

      Non, c’est les statistiques de l’INSEE, il y a une sous-mortalité en France en Février-Mars-Avril en 2020 par rapport aux mêmes périodes de 2017-2018-2019.

      Le covid19, c’est l’épidémie virale saisonnière qu’il y a chaque année, et elle a été beaucoup moins forte qu’en 2019.


    • alinea alinea 7 mai 2020 22:04

      @SEPH
      Vous auriez les chiffres de morts d’autre chose, parce que, avant le coronavirus, on mourait en France. Je ne sais pas trouver des chiffres postérieurs à fin mars 2020, qui disent tous qu’il y a moins de morts en 20, qu’en 19 et 18, toutes causes confondues.
      Je suppose que tout le monde est au courant : les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut !


    • dscheffes 8 mai 2020 11:20

      @SEPH
      Quel massacre ?????????????????????????????????


    • mmbbb 8 mai 2020 13:52

      @alinea En France nous avons eu moins de 8500 deces dû au COVID comme en Allemagne , Bon resultat d autant plus que nous n avions pas de masque ni de test et moins de lits de réanimation , Nous sommes tres forts, nous francais tres forts Et cette gestion de cette crise a ete exemplaire , la Corée du Sud d ailleurs prendra modele sur notre systeme de sante et notre organisation quasi militaire pour les prochaines epidemies . La Coree du Sud , Hong Kong ont ete lamentables 
      D ailleurs elle a passe commande d un hopital pouvant etre construit a la vistesse record de 3 semaines et pouvant accueillir un nombre de lits extraordinaire , c est a dire 35 places .
      Et nos vieux ont ete admirablement soignes dans les EPHAD , Y a pas la France l eternel modele ! 


    • mmbbb 8 mai 2020 14:03

      @Imhotep «  Enfin cette pandémie est de la totale responsabilité du Parti Communiste » Vous avez raison , les Chinois sont responsables de la gestion des stocks des masques des tests et de la chute drastique des lits de reanimation Idem pour les medocs dont les stocks sont insuffisant en France et dont la gestion des flux tendus est la regle comptable . Etendons le temps de la journée a 36 heures pour la main d oeuvre chinoise corveable afin qu elle puisse nous fournir .
      Un petit effort le PC chinois est responsable de ce que l on met dans la tête du cadre gestionnaire francais .
      idem pour les secteurs clef l energie et l alimentaire , Fourgons le tout a des gestionnaires de fond de pensions . Ce ne sont pas des secteurs essentiels a une nation ! 
       


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 6 mai 2020 10:08

      Et oui : nos zélus et meRdias européistes et néolibéraux ne peuvent pas supporter les professions libérales : c’est bien la preuve de leur totalitarisme.

      Pour recouvrer une société juste et apaisée, il faut faire taire les européistes totalitaires en quittant l’UE... on y viendra tôt ou tard.


      • Cyril22 6 mai 2020 18:36

        @Pic de la Mirandole
        Les décisions concernant les prescriptions médicales n’ont rien à voir avec des directives de l’UE, il n’y a pas deux pays européen qui aient la même politique en ce domaine, et du reste on pourrait même regretter qu’il n’y ait pas une plus grande concertation et synergie.
        Au passage, l’hydroxychloroquine a été prescrite contre le covid par 50% des médecins français https://www.echodumardi.com/actualite/quels-sont-les-pays-prescrivant-lhydroxychloroquine/


      • Pimpin 6 mai 2020 10:57

        Empêcher les médecins de faire leur boulot pour lequel ils ont fait de longues études en leur imposant une prescription ridicule, paracétamol ou envoi aux hôpitaux est tout à fait scandaleux. 

        Tout comme la casse systématique des installations hospitalières, la pénurie de médicaments et du matériel médical indispensable. 

        Les responsables sont les politiques qui se sont partagés le pouvoir depuis plus de 35 ans. Aux électeurs d’en tirer les conclusions.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2020 16:16

          @Pimpin

          Les autorités mèdicales et sanitaires françaises se sont conduites d« une façon criminelle et ne recouvreront JAMAIS la confiance de la population si les responsables ne sont pas identifiés et punis de facon exemplaire. EUX ET CEUX QUI LES ONT CORROMPUES.. Si un tel complot est découvert en Amérique, je suis PERSUADÉ que les coupables seront lynchés. Comme tant de collaborateurs ont ete »neutralisés" sans procès en France a la Liberation. Un État civilisé doit abolir la peine de mort, mais un peuple qu’on n’a pas emasculé ne s’y résigne jamais.

          PJCA


        • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 16:52

          @Pierre JC Allard

          Leur but était de donne le maximum de retentissement à l’épidémie de virus saisonnière de cette année pour justifier de bloquer les gens chez eux.

          De ce point de vue ils ont été parfait : interdiction aux cliniques privées d’accueillir des malades pour bien encombrer les hopitaux, interdiction aux laboratoires vétérinaires départementaux de faire du dépistage de masse alors qu’ils ont outillés pour ça, interdiction aux 80 000 pharmacies et à eBay France de vendre des masques, interdiction aux policiers, aux facteurs et aux commerçants d’en porter, interdiction aux médecins de ville de soigner avec les médicaments qui existent déjà (Azitromycine, etc..) sous prétexte que c’est une nouvelle maladie et qu’il n’y a pas d’AMD covid19, etc.

          Tout ça est très cohérent.


        • xbrossard 7 mai 2020 16:59

          @Pimpin

          non, non, vous trouverez sur tout les sites plein de petits Menguélé qui vous dirons que les gens n’y comprennent rien, sont nuls en proposant le protocole Raoult parce que ce n’est pas scientifiques, et ces mêmes complices de criminels empêcheront de vrais connaisseurs, à savoir les médecins, de faire leur travail en toute connaissance de cause. Parce que bien sûr, eux les « vrais » scientifiques, savent mieux que les médecins


        • François Vesin François Vesin 6 mai 2020 11:44

          « Mais pourquoi, en France ces médicaments, ne sont pas autorisés 

          pour traiter le Covid-19 ?  »

          .

          Parce que Macron se contre fout du Serment d’Hippocrate

          par lequel un médecin s’engage en conscience à soigner ses patients 

          puisqu’il a fait serment d’allégeance à la Big Pharma

          pour laquelle le patient n’est un consommateur de produits chimiques !! 


          • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 16:57

            @François Vesin

            Aucun médicament n’a d’AMM pour le covid19.

            Pas plus le doliprane et l’aspirine, que l’azitromycine qui est habituellement prescrite pour les complications pulmonaires des grippes.

            Donc selon ce nouveau principe aberrant il ne faudrer donner aucun médicaments aux malades.


          • troletbuse troletbuse 6 mai 2020 11:59
            mais pourquoi certains traitements ne sont-ils pas autorisés ?

            Parce que c’est dans le plan !!


            • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:00

              @troletbuse : «  mais pourquoi certains traitements ne sont-ils pas autorisés ? »

              Parce que ça aurait ralenti et que diminué l’épidémie de virus saisonnier de cette année.

              Déjà que sans aucun traitement elle a fait moins de malades et moins de morts que les autres années.


            • njama njama 6 mai 2020 12:48

              Mise à jour, une info pour la médecine de ville passée inaperçue dans les médias (ou délibérément

              Les médecins de ville peuvent prescrire de l’hydroxychloroquine, selon Maître Krikorian, qui explique une décision du Conseil D’État
              25/04/2020 Maria Lanfranchi
              C’est ce qui résulte d’une décision du Conseil d’État en date du 22 avril, selon Maître Krikorian, qui a déposé une requête en référé suspension[…]
              L’avocat marseillais cite ainsi le juge des référés qui « y indique très clairement, au vu notamment de l’article L. 5121-12-1, I du Code de la santé publique (CSP) , expressément visé par ma requête, que l’hydroxychloroquine peut être actuellement prescrite par des « médecins de ville » ( § 7 ) et n’exclut pas, dans l’avenir, « une prescription beaucoup plus large, sur le fondement de l’article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, de l’hydroxychloroquine aux patients atteints de covid- 19. » ( § 8 ).
              «  L’objet du litige se déplace, donc, du terrain de la légalité vers celui de la responsabilité, ce qui paraît cohérent, puisque c’est en conscience et responsabilité que le législateur demande au médecin de prescrire la spécialité pharmaceutique dans une autre indication que celle retenue pour la délivrance de l’autorisation de mise sur le marché  » précise Maître Krikorian.

              Un autre conflit pourra ainsi se déplacer entre la prescription du médecin et le refus de dispensation du pharmacien. Cela pourra se résoudre par l’intervention de leurs ordres respectifs.
              Pour Maitre Krikorian « il appartient, désormais, au Gouvernement, en application de l’article L. 3131-15, 9° CSP, « En tant que de besoin » , de prendre les mesures permettant sa mise à disposition effective » c’est à dire de produire le médicament en quantité suffisante

              Conseil d’État
              N° 439951
              lecture du mercredi 22 avril 2020

              https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?idTexte=CETATEXT000041820848



              • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:02

                @njama : «  le refus de dispensation du pharmacien »

                Il n’y a pas le diagnostic du médecin sur les ordonnances.


              • njama njama 6 mai 2020 12:50

                CE ORD 22.04.2020-439951 - M. Krikorian et autres-22.04.2020, 17H29.pdf

                https://www.zinfos974.com/attachment/1916019/


                • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:08

                  @njama

                  La position du Ministère de la santé est nouvelle et intenable : le paracétamol n’a pas non plus d’AMM pour être prescrit pour soigner le covid19.

                  L’hydrochloroquine est indiqué depuis 50 ans (et les extraits de quinine depuis 150 ans) pour les infections virales et biotiques tropicales provoquant des fièvres et des diarrhées, donc ce n’est pas un nouvel usage de la prescrire pour une autre infection virale qui donne ds fièvres et desdiarrées.

                  Cela revient à dire qu’il faudrai une nouvelle AMM pour chaque mutation d’un virus.


                • BA 6 mai 2020 13:07

                  Mercredi 6 mai 2020 :


                  Les plus grands virologues du monde s’opposent.


                  D’un côté, Didier Raoult dit : "C’est terminé."


                  Dans l’autre camp, des virologues allemands disent : "Il y aura une deuxième vague. Il y aura également une troisième vague."


                  Des virologues allemands prédisent «  avec une grande certitude » une deuxième vague de Covid-19.


                  Alors que la pandémie de coronavirus a déjà tué plus de 257.000 personnes à travers le monde, des virologues de l’Institut Robert Koch en Allemagne affirment « avec une grande certitude » qu’il y aura une nouvelle vague. Le chef de l’Institut Robert Koch a souligné l’importance d’y être bien préparé.


                  « L’humanité peut être confrontée à de nouvelles vagues de propagation du coronavirus », a déclaré Lothar H. Wieler, président de l’Institut Robert Koch (RKI) auprès du ministère allemand de la Santé lors d’une conférence de presse mardi 5 mai.


                  « Les virologues conviennent en grand nombre qu’il y aura « avec une grande certitude » une deuxième vague », a-t-il indiqué avant d’ajouter : « Beaucoup ont supposé qu’il y aurait également une troisième vague ».


                  Il a souligné l’importance d’y être bien préparé.


                  En commentant la situation épidémiologique en Allemagne, Lothar H. Wieler a déclaré que son pays avait réussi à surmonter la première vague de Covdi-19. Il a noté que le nombre de nouvelles infections était désormais stable.


                  Selon les derniers chiffres de l’Institut Robert Koch, le nombre de personnes infectées a augmenté de 685 cas entre lundi 4 mai et mardi 5 mai pour atteindre les 163.860 au niveau national.


                  La deuxième vague a déjà été prédite par de nombreux scientifiques et personnalités politiques. Ainsi, la représentante de l’Organisation mondiale de santé en Russie, Melita Vujnovic, a déclaré le 30 avril aux médias russes qu’elle était imminente car la majorité de la population mondiale n’est pas immunisée.


                  Selon les calculs de l’Université Johns Hopkins aux États-Unis, la pandémie a fait plus de 257.000 morts, dont 25.500 en France. Au total, plus de 3.600.000 personnes ont été contaminées.


                  https://fr.sputniknews.com/international/202005061043726507-des-virologues-allemands-predisent-avec-une-grande-certitude-une-deuxieme-vague-de-covid-19/



                  • JC_Lavau JC_Lavau 6 mai 2020 13:15

                    Tu vois que quand tu abandonnes quelques minutes ton délire « climatique », tu es capable d’écrire des articles corrects.


                    • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:12

                      @JC_Lavau

                      La logique aurait voulu qu’il passe au délire pandémique, on va tous mourir, il faut sauver l’Humanité, il faut faire une taxe contre les rejets de virus par la respiration.


                    • babelouest babelouest 6 mai 2020 14:11

                      Les pseudo-médecins liés aux labos SONT DES MONSTRES ET DES ASSASSINS.

                      .

                      Voilà, c’est dit.

                      .

                      Hélas, j’en connais. Même des « médecins de base ». On en revient toujours au pognon.


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mai 2020 16:25

                        @babelouest

                        Vous l’avez dit, beaucoup l’ont dit, et une vaste majorité de ceux qui se sont interessés à l’affaire en sont convaincus. Maintenant, vous allez faire quoi, VOUS ?
                        Quand un peuple perd ses couilles, il en vient a renoncer a ses méninges pour pouvoir encore se regarder dans la glace.

                        PJCA


                      • babelouest babelouest 6 mai 2020 19:02

                        @Pierre JC Allard on ne peut pas discuter en public d’éventuelles solutions.

                        Il y a des précédents : 1940-1945.


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mai 2020 04:16

                        @babelouest

                        OUI


                      • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:13

                        @babelouest : «  Il y a des précédents : 1940-1945. »

                        Brrr, ça fait froid dans le dos, il ne faut pas critiquer Salomon, il est Juif.


                      • sls0 sls0 6 mai 2020 14:38

                        Pour rappel la létalité du covid 19 est aux environs de 1%.

                        Pas la peine de shooter les 99% restant avec de l’éventuellement dangereux.

                        Par le passé des médicaments que les médecins trouvaient bons après un test on s’est aperçu qu’il n’était pas si bon que cela et avait fait 50000 victimes.

                        On comprend l’utilité d’un test.

                        Avec une létalité à 90% comme pour certains ébola on peut jouer à la loterie, 1% c’est franchement tangent.


                        • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:17

                          @sls0

                          0,3 % maximum. On met dans les morts toutes les grippes saisonnières et des gens de 95 ans qui sont morts en réalité ... de vieillesse.

                          70 Millions de Français / 20 000 = ?
                          7 milliards / 200 000 = ?


                        • dscheffes 8 mai 2020 11:24

                          @sls0
                          Tout à fait d’accord, arrêtons de fantasmer et d’être hystérique.


                        • Flash 8 mai 2020 15:24

                          @sls0

                          Pour rappel la létalité du covid 19 est aux environs de 1%. Pas la peine de shooter les 99% restant avec de l’éventuellement dangereux.

                          Argument stupide ou malhonnête ?

                          Si vous aviez lu cet article, vous auriez su qu’il n’était aucunement question ici de traiter les « 99% restants », mais ceux, parmi les 10% atteints, qui développent une forme modérée de la maladie.


                        • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 6 mai 2020 17:02

                          Parlant de traitements (nouveau et onéreux *), mon médecin m’a confié qu’en fin de spécialisation, lors d’un colloque-formation organisé par un grand labo, lui, comme tous ses collègues, se sont fait promettre de recevoir 250 € à chaque mise sous traitement d’un de leur médicament (*) : il devait s’agir d’individus caractéristiques (jeunes adultes entre 18 et 25 ans ou approximativement, de mémoire).

                          Réagissant, offusqué, il suggéra qu’il s’agissait de pression pour prescription, etc....Ce à quoi l’interlocuteur s’empressa d’amadouer, de la jouer « cool » du genre, ah mais non non non, pensez donc, vous le prenez comme ça ? Il s’agit simplement de...Nous agissons ensemble, de concert...(je ne me rappelle précisément plus du blabla style « geste de reconnaissance, partage... »)

                          Interrogez aussi vos médecins, et faites partager si vous avez la chance d’avoir ce genre de confidence. Perso. J’ai eu la chance de tomber sur quelqu’un d’honnête et intègre...Je le garde !


                          • babelouest babelouest 6 mai 2020 19:05

                            @Un des P’tite Goutte
                            J’en connais un, lié à ma famille, qui ne doit pas avoir autant de scrupules..... on se sent un peu écœuré....


                          • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:23

                            @Un des P’tite Goutte

                            C’est l’Ordre qui ne fait pas son travail disciplinaire : la déontologie interdit aux médecins qui exercent la médecine de recevoir le moindre argent ou avantage pour la prescription de médicaments, c’est-à-dire de pharmaciens et de laboratoires pharmaceutiques. 

                            Même chose pour les médecins fonctionnaires : il n’y a que les médecins salariés des laboratoires ou des entreprises pharmaceutique qui peuvent recevoir de l’argent pour des prestations, mais ils n’ont pas le droit de prescrire.


                          • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2020 17:25

                            @Et hop !

                            Ils ont baissé le montant des honoraires pour obliger les médecins à se soumettre financièrement aux laboratoires pharmaceutiques.

                            Ils faut doubler les honoraire des médecins, punir ceux qui corrompent, et la sécu fera d’énormes économies.


                          • dscheffes 8 mai 2020 11:29

                            @Un des P’tite Goutte
                            J’ai fréquenté des médecins hospitaliers pendant 40 ans. J’en connais qui ont participé à 5 ou 6 marathon de New-York sans débourser un seul centime, J’en connais qui passaient leurs vacances à l’étranger tous les ans sans débourser un seul centime, mais j’en connais aussi (il sont rarissimes) qui consacraient l’argent des labos à acheter du matériel pour le service et s’il en restait de faire un repas avec le personnel soignant.


                          • Flash 8 mai 2020 15:31

                            @dscheffes

                            "mais j’en connais aussi (il sont rarissimes) qui consacraient l’argent des labos à acheter du matériel pour le service et s’il en restait de faire un repas avec le personnel soignant.

                            "

                            Ce qui veut dire que même ces médecins touchaient de l’argent des labos !  smiley


                          • zygzornifle zygzornifle 6 mai 2020 17:10

                            Pas assez cher ou pas fabriqués par les labos « copains comme cochons » avec les politiques ….


                            • vraidrapo 6 mai 2020 17:45

                              Je m’insurge devant les termes de cette « Alerte Coronavirus » officielle :

                              « 1/ si vous avez de la fièvre et de la toux restez chez vous, cela risque de passer

                              2/ si vous avez des difficultés à respirer appelez le 15 »

                              Et si le 15 se pointait, dès la phase_1, avec un écouvillon pour tester avant d’emmener, éventuellement, le malade aux Urgences !!! ???

                              Résultat :

                              meilleure chance de guérison

                              moins de souffrances,

                              durée d’occupation de lit plus courte,

                              moins de charge pour les soignants


                              • berry 6 mai 2020 18:42

                                @vraidrapo
                                C’est des consignes mortelles et elles ont couté la vie à de nombreux malades.
                                Le malade n’est ni soigné, ni isolé, son état peut donc s’aggraver dangereusement et il risque de contaminer toute sa famille.
                                Pour ce qui est des difficultés à respirer, si l’on ne fait aucun sport et que l’on reste sur son canapé, on peut passer à côté des premiers symptômes et perdre un temps précieux.
                                L’état de santé peut aussi se dégrader très vite, avec le risque de faire une crise cardiaque ou une embolie mortelle à la maison, ou d’arriver aux urgences dans un état très grave.
                                Certains se sont sentis mal à 11 heures du soir, ils n’ont jamais eu l’occasion d’appeler le 15 le lendemain matin.


                              • Cyril22 6 mai 2020 18:44

                                @vraidrapo
                                dans le point 1), ils disent quand même désormais de contacter son médecin traitant, mais ils devraient commencer par ça


                              • Cyril22 6 mai 2020 18:53

                                il est normal qu’il y ait des directives et des indications pour les traitements, rappelons nous du scandale du Médiator utilisé pour d’autres finalités que son AMM. 

                                Mais le le cas de l’hydroxychloroquine, il y a cette curieuse particularité d’être officiellement autorisé en milieu hospitalier, reconnaissant ainsi la validité, mais non en médecine de ville, ce qui est insultant pour la compétence des médecins traitants. En réalité, selon une enquète internationale effectuée début avril (sous anonymat), pour traiter le covid, 60% des médecins français indiquent avoir prescrit de l’azithromycine ou un antibiotique équivalent, et 50% avoir prescrit de l’[hydroxy]chloroquine


                                • Krokodilo Krokodilo 6 mai 2020 19:14

                                  Votre article pose souvent la question « pourquoi », alors qu’un chapitre y répond par la voix d’autres médecins. Plusieurs points :

                                  Les médecins ne sont pas exempts d’irrationnel, à preuve les vieux débats très français sur l’homéopathie, ou certaines vaccinations.

                                  Votre avis revient à légitimer l’argument d’autorité (tels médecins ont dit ou fait ça, ont « prouvé », tel patron dit que, etc.), à reconnaître comme valable n’importe quel traitement ou recette simplement parce qu’un médecin diplômé le dit valable, raisonnement qui aboutit inévitablement à des dérives commerciales, dérives souvent critiquées sur ce site...), et à refuser la « médecine par les preuves », rigueur qui a amené de réels progrès. Il faut tenir compte de la notion de placebo si vous voulez traiter ce sujet.

                                  Le vrai problème a été le manque de masques et de tests, y compris des trucs basiques comme des écouvillons pour les labos paraît-il..


                                  • Bruno 6 mai 2020 21:10

                                    @Krokodilo
                                    Que vient faire la notion d’irrationnel lorsque l’on est dans le pragmatisme au contraire. L’efficacité de l’Azythromicine est concrète, cachée. Son usage pour le covid est interdit. Il circule d’une façon biaisée. Les professionels le savent ( j’en suis un ) et se taisent. Il n’y a pas qu’un POURQUOI, mais plusieurs : 
                                    pourquoi est il interdit ? 
                                     pourquoi les professionels se taisent ? 
                                    La réalité du terrain montre qu’un traitement efficace existe contre le covid, et c’est bien malheureusement là le paradoxe et le majeur problème. POURQUOI ? 
                                    ( l homéopathie est un traitement de fond, et non de crise, et un tout autre débat). 


                                  • Bruno 6 mai 2020 23:32

                                    « La médecine par les preuves » est justement là, et c’est ce qu’a essayé de démontrer Dr PALIARD FRANCO, et pourtant rejettée sous motif que non pouvée scientifiquement. Les guérisons ne sont elles pas les meilleures preuves ? L’efficacité de l’azythromicine est largement observée sur le terrain. On y est , les preuves sont dejà là !


                                  • Krokodilo Krokodilo 6 mai 2020 23:41

                                    @Bruno Une guérison n’est absolument pas une preuve d’efficacité. prenez l’exemple de la grippe (à l’exception des cas graves) : si vous prenez de la menthe à l’eau pendant une semaine et qu’au final vous guérissez, ça ne prouve pas l’efficacité de la menthe à l’eau. De nombreuses maladies, saisonnières ou pas, guérissent naturellement (grippe, rhume, gastos, voire certaines potentiellement plus graves, peuvent dans certains cas). Un traitement peut avoir pour but de soulager les symptômes, pas de guérir.


                                  • Krokodilo Krokodilo 6 mai 2020 23:47

                                    @Bruno "La réalité du terrain montre qu’un traitement efficace existe contre le covid,

                                    " Je ne le pense pas, du coup plus de paradoxe.


                                  • Krokodilo Krokodilo 6 mai 2020 23:54

                                    @Bruno Il est très difficile de prouver l’efficacité à un stade précoce sur une maladie dont 80% guérissent, sans disposer de sérologie fiables, et sans connaître le nombre réels de gens contaminés mais peu symptomatiques. Finalement Il faut choisir à qui faire confiance, en essayant de pas tomber dans le complotisme et le tous pourris, les médecins pourris, les labos pourris, l’OMS gangrénée, etc. . En outre, les promoteurs de la « médecine par les preuves » (par exemple la revue Prescrire) ont souvent été parmi les premiers à dénoncer divers scandales et conflits d’intérêt.


                                  • Bruno 7 mai 2020 01:13

                                    @Krokodilo
                                    Lorsque la dyspnée suite à l’infection covid est installée ( lorsque les personnes ne peuvent terminer leur phrase sans reprendre une respiration ), les chances de guérison spontanées sont réduites et susceptibles d’évoluer vers le décès en 1h de temps. La dyspnée est un des majeurs critères de gravité, qui entraine pour grande partie de ces cas, hopitalisation et intubation parfois tres rapidement pour assistance respiratoire. Le protocole azythromicine, + C3G lorsqu’il y a atteinte pulmonaire, a permis de rétablir en une journée, maximum deux, les personnes souffrant de dyspnée d’effort, 1er critère de gravité. Infirmier libéral, je n’ai connaissance d’aucune hospitalisation ni aucun décès de personne ayant reçu ce traitement. En revanche, pour les personnes sous paracétamol, pris parfois spontanément sans consultation, j’ai plusieurs exemples de décès. 
                                    PS questionnement sur l’ intérêt des tests prélevement nasal, puisque lorsque les signes pulmonaires sont présents, le virus n’est plus détectable dans le nez ? Ceci additionné à une fiabilité de 30 pour cent d’erreur s’y ajoutant... ? 
                                    PS 1 médecin proche a 1 50aine de cas en ehpad, aucune inquiétude, sous azythromicine, et tout se passe bien ! ( ce médecin (dixit) « préfere essayer quelque chose, plutot que ne rien faire », et cela semble bien fonctionner !
                                    La réalité du terrain a poussé nombre de professionels, surtout pharmaciens et médecins, à se procurer une boite d’azythromycine chez eux... Au cas ou...


                                  • Bruno 7 mai 2020 01:29

                                    @Krokodilo
                                    loin de moi le complotisme, simplement l’observation d’une réalité de fait, un partage de « secret médical », pas ouvert au grand public, et encore taboo au sein même du milieu professionel. Les données circulent « sous le manteau », les pharmaciens sourrient en disant « c’est fou le nombre d’angines qu’il y a en ce moment »... Je partage le pourquoi de l’article, de tous ces professionels, témoins mais muets, qui n’osent se mettre en danger et dire la vérité. Mais la dire à qui ? Dr PALIARD FRANCO et d’autres ont essayé de faire part de leurs résultats... Ils n’ont pu qu’essayer. Les professionels qui osent doivent ils maintenant passer à une étape supérieure pour se faire entendre ? Laquelle ? 
                                    Krokodilo, imaginez... Vous êtes témoin d’un traitement efficace. Comment faites vous pour le faire savoir ? II est su des autorités gouvernementales. Rien ne se passe. Que feriez vous maintenant ? Imaginez... Et dites nous ce que vous feriez. Je crois que les voies sont tres limitées. 


                                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mai 2020 04:28

                                    @Krokodilo

                                    On joue sur les mots et c’est a chier. Une guérison n’est pas une preuve, bien sûr, c’est une piste à suivre. Ceux qui ne suivent pas ces pistes sont des ordures. Point barre. .

                                    PJCA


                                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mai 2020 04:41

                                    @Pierre JC Allard

                                    On a trop tardé a faire le ménage es ordures et on paye maintenant le prix d’avoir laissé la medecine  qui etait une vocation  inflitreé par des profiteurs sans scrupules. J’ai peine à imaginer une etre plus abject et qui merite moins de vivre que quelqu’un qui exploite la souffrancede d’un autre qui est venu lui demander son aide en toute confiance.

                                    PJCA


                                  • Krokodilo Krokodilo 7 mai 2020 10:01

                                    @Bruno le virus est détectable dans le nez même après guérison semble-t-il puisque on vient de conclure que les 300 Coréens qu’on croyait atteints une 2e fois ont en fait eu un faux positif, du fait que le test PCR est très sensible.
                                    Quant à se procurer une boîte, ça prouve juste que les personnels de santé eux aussi ont besoin de se rassurer, y a pas de raison qu’on soit épargnés par la peur..


                                  • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 7 mai 2020 10:20

                                    @Krokodilo
                                    pour info, ma belle sœur, infirmière en réa, a eu un nouveau test PCR positif, 21 jours après avoir eu les symptômes d’une grosse grippe et les habituelles pertes de goût et d’odorat ... elle reprend quand même le boulot lundi en attendant une sérologie et un nouveau test PCR à 30j ...


                                  • Krokodilo Krokodilo 7 mai 2020 11:59

                                    @Pierre JC Allard le « c’était mieux avant » est un cliché qui me fait doucement rigoler. le pouvoir d’achat des médecins il y a 50 ans était bien supérieur à celui d’aujourd’hui, à activité égale. Quant aux scandales divers et variés, le problème ne date pas non plus d’aujourd’hui, regardez l’amiante, le tabac, etc, même le mediator remonte maintenant à quelques décennies. Vous croyez qu’il n’y avait pas de « congrès » exotiques tous frais payés ? Il y en avait bien plus !


                                  • Bruno 7 mai 2020 13:54

                                    @Krokodilo
                                    Non globalement déjà plus detectable dans le nez. Evidemment il y a des exceptions


                                  • troletbuse troletbuse 6 mai 2020 19:21

                                    La 2eme vague est juste prédite sans aucune preuve afin de prolonger l’état d’urgence et installer la surveillance de tous les français rebelles.


                                    • Cyril22 6 mai 2020 20:43

                                      @troletbuse
                                      La « deuxième vague » n’est pas une prédiction mais une crainte de retour à une situation identique à celle d’avant le confinement. Mais entretemps d’une part il y a davantage de moyens de protection et de dépistage (quoique pour les masques, c’est pas encore ça !), et d’autre part l’activité de l’épidémie diminue partout probablement par effet saisonnier.
                                      Mais à force d’avoir insufflé pendant des semaines la peur, beaucoup de gens craignent de retourner au taf et de mettre les enfants à l’école. La com gouvernementale est absolument déplorable (« si vous n’êtes pas sages, on reconfine », ça ne donne pas confiance).
                                      Concernant la « surveillance », il n’y a pas de traçage par le mobile, contrairement à ce qui se fait en Asie, et les personnes à risque pour lesquelles le confinement reste préconisé n’auront aucune obligation ni contrôle particulier.
                                      Alors si c’est la question d’identifier et dépister les proches contacts des personnes contaminées, c’est ce qui se pratique déjà pour les maladies comme la tuberculose

                                      La question de la prolongation des dispositions d’urgence sanitaire vient de ce que la levée de confinement est progressive, et qu’il reste de nombreuses restrictions aux activités habituelles, comme cela se passe dans l’ensemble des pays. Mais comme le gouvernement souhaite une reprise la plus complète possible de l’activité économique (y compris touristique à terme), les restrictions ne sont pas maintenues pour le plaisir, et seront levées plus rapidement si la diminution des cas de contamination se poursuit.


                                    • Krokodilo Krokodilo 6 mai 2020 23:44

                                      @Cyril22 Exactement, il y a déjà des maladies à déclaration obligatoire, qui déclenchent une enquête chez les proches. Mais perso j’ai pas de smartphone, juste un vieux portable, le traçage obligatoire me poserait problème !


                                    • Cyril22 9 mai 2020 09:30

                                      @Krokodilo
                                      il n’est pas question en Europe que le traçage par mobile soit obligatoire, des pays comme la Corée du sud ont instauré l’obligation de traçage pour les personnes dépistées comme contaminées, ils fournissent probablement un appareil à ceux qui n’en sont pas équipés, qui doivent être rarissimes dans ce pays là, le plus « connecté » du monde. Ils ont été très loin, en envisageant le bracelet électronique pour les personnes mises en isolement sanitaire, car certains éteignaient leur smartphone -je ne sais pas si ça a été effectivement déployé-.


                                    • troletbuse troletbuse 9 mai 2020 10:24

                                      @Krokodilo
                                      Le Français qui conteste le gouvernement est bien une maladie contagieuse qui doit être déclarée. Le complotiste aussi.
                                      Il faut donc confiner tout ces gens Signé : Kim Jong Two, présidente della Ripoublique


                                    • mondeuse 6 mai 2020 21:01

                                      Et si EM était machiavélique ?
                                      j’invite à reflechir sur cet extrait de
                                      http://www.scmsa.eu/archives/BB_coup_etat_sanitaire.pdf
                                      « l me paraît dangereux de considérer que le Président Macron est un imbécile, mal conseillé, perdu entre deux grèves de gilets jaunes et une douzaine de réformes laborieuses et inappropriées. Je crois au contraire qu’il sait parfaitement ce qu’il fait : il sait que l’épidémie est absolument bénigne, que le confinement ne sert à rien sur le plan sanitaire et qu’il ruine l’économie. Tout ceci relève d’une politique mûrement réfléchie »


                                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mai 2020 04:51

                                        @mondeuse

                                        Je partage cette conclusion, à cette distinction près que je ne crois pas que les décisions soient prises par un certain Macron, mais par une oligarchie infiniment plus puissante, celle qui a fait élire Macron et le remplacera sans hésitation si ça devient opportun. Les élements actif de cette oligarchie sont ajourd’hui les autorités sanitaires.

                                        PJCA


                                      • chantecler chantecler 7 mai 2020 04:09

                                        Pas assez chers mon fils !

                                        IL faut la traire notre sécurité sociale !


                                        • leypanou 7 mai 2020 08:31

                                          @tous

                                          ce qui s’est passé dans une maison de retraite au Texas aux États-Unis et comparer par rapport à ce qui se passe ici : la responsabilité de certaines personnes est clairement posée.

                                          Résumé pour certains : un médecin de la maison de retraite a pris sur lui de prescrire l’HCQ pour éviter ce qui s’est passé ailleurs et çà a marché (alors qu’ailleurs, c’était l’hécatombe). Les Démocrates, anti-Trump, sont anti tout ce que Trump fait/conseille.

                                          Bref, sous couvert de « pas testé, etc, etc », c’est tout aitre chose.

                                          PS le site les-crises qui en est à son x-ième article anti-protocole Raoult a perdu beaucoup de crédibilité, amha.


                                          • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 7 mai 2020 08:43

                                            @leypanou
                                            diable ! il y aurait une hystérie anti HCQ aux USA ? et Trump n’oserait même pas la dénoncer dans un tweet ? ... c’est tout à fait son genre ... lui c’est UV et liquide vaisselle son traitement de choix, pas vraiment Big Pharma ... smiley
                                            vous ( toi et d’autres) êtes pas fatigués de relayer les conneries des autres ??


                                          • leypanou 7 mai 2020 08:50

                                            @nono le simplet
                                            on est comme toi et ton pote pemile smiley


                                          • chantecler chantecler 7 mai 2020 08:59

                                            @nono le simplet
                                            Mouarf !
                                            Le monde est donc partagé entre les pro et anti protocole Raoult .
                                            Nous avons les affaires Dreyfus de notre temps $ ...
                                            Et le pire c’est que la pandémie n’est pas terminée et que les relevés demandent à être rectifiés et ajustés .
                                            Avant d’en tirer les conclusions définitives .
                                            Faut pas aller plus vite que la musique .
                                            Ni prendre ses désirs pour des réalités .
                                            Ni s’acharner à défendre une théorie quand la réalité lui donne tort , sans reconnaître que les hypothèses de départ sont fausses ou faussées .
                                            Ni le contraire .
                                            Pas assez cher, mon fils !
                                            Et place aux « nouvelles molécules » non testées selon les règles de la recherche big pharma et hors de prix !
                                            Et rendez -vous pour la prochaine : le vaccin potentiel pour l’épidémie d’avant .
                                            Faut pas confondre soigner et guérir .
                                            Guérir ne rapporte pas un clou .
                                            Soigner aujourd’hui c’est une rente sur 20 ans .
                                            Et tant pis pour la casse .


                                          • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 7 mai 2020 09:00

                                            @leypanou
                                            ouais, en gros tu as le droit de raconter des conneries toi aussi, en allant chercher sur des sites complotistes ... c’est ça ? smiley
                                            évidemment, si les américains ont abandonné l’HCQ ce ne peut être qu’un complot ... il n’y pas d’autre explication possible smiley



                                          • chantecler chantecler 7 mai 2020 09:11

                                            @nono le simplet
                                            Z’êtes autiste ?


                                          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 mai 2020 01:51

                                            @nono le simplet


                                          • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 14 mai 2020 02:41

                                            @Pierre JC Allard


                                          • chantecler chantecler 7 mai 2020 08:47

                                            PS le site les-crises qui en est à son x-ième article anti-protocole Raoult a perdu beaucoup de crédibilité, amha.

                                            Oui, je suis d’accord avec vous !

                                            O. Beruyer a suicidé son site .
                                            Aucune confiance à l’avenir pour cet enculeur de mouches dopé aux statistiques et à la mauvaise foi .

                                            Qu’il continue avec ses affidés .

                                            Cad ceux qui le soutiendront dans son délire jusqu’au bout .

                                            La crise c’est chez lui dorénavant .


                                            • JC_Lavau JC_Lavau 7 mai 2020 17:13

                                              @chantecler. Berruyer censure aussi tout commentateur climato-réaliste.
                                              Du point de vue du clinicien, Berruyer et sa dérive posent un intéressant problème.
                                              Sauf que j’ai d’autres chats à fouetter.


                                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 12 mai 2020 06:45

                                              @chantecler

                                              O. Beruyer a suicidé son site .

                                              OUI


                                            • chantecler chantecler 12 mai 2020 06:57

                                              @Pierre JC Allard
                                              Voilà ce qui arrive quand sur un site certains sujets sont tabous et traités à la censure .
                                              Autre sujet tabou : le réchauffement climatique lié au C0 2 . Vérité non négociable pour OB .
                                              Mais ça apprend la vigilance .
                                              A accorder une confiance ...relative .
                                              A ne pas se soumettre à l’autorité d’un maître qu’il tienne un blog attirant ou non ...
                                              « La leçon vaut bien un fromage » .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité