• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > COVID 19 : un an après, la loi qui pourrait tout changer

COVID 19 : un an après, la loi qui pourrait tout changer

 

Il y a un an ou presque, la France était plongée dans un premier confinement traumatique. Douze mois plus tard, la situation paraît toujours aussi bloquée. Mais une loi pourrait tout changer et nous sauver de ce cauchemar.

Pour résumer en quelques événements significatifs cette annus horribilis :

- le 11 mars 2020, l'OMS classe la Covid 19 comme pandémie. Pas de raison en principe de s'affoler puisque l'organisme international s'était déjà signalé, selon un rapport du sénat français lui-même, pour avoir surestimé la crise H1N1, sous influence des principaux laboratoires pharmaceutiques intéressés à vendre leurs vaccins. D'autre part, un certain Didier Raoult, professeur de microbiologie à l'IHU de Marseille et spécialiste des maladies infectieuses de renommée internationale, affirme depuis fin février qu'un traitement existe et qu'il n'y a aucune raison de craindre outre mesure ce nouveau virus.

- 17 mars 2020 : alors qu'il conseillait aux français de conserver une vie normale, affolement subit du président français Macron. Le statisticien anglais Neil Ferguson, connu pour ses prédictions toutes plus foireuses les unes que les autres, lui annonce cinq-cents mille morts si rien n'est fait. Trente années de politique de l'hôpital ultra-libéral et cent-mille lits en moins ont cependant créé les conditions d'un chaos hospitalier, habituel néanmoins depuis quelques années à chaque épidémie de grippe. Un confinement généralisé de la France est décidé.

- Premier confinement, 17 mars 2020 - 11 mai 2020 : la France vit cloîtrée, animée par une gigantesque polémique entre pro-hydroxychloroquine et anti-hydroxychloroquine ; d'un côté, le professeur Didier Raoult, sommité mondiale dans son domaine ; de l'autre une tripotée de médecins de plateau qui parlent au sujet du médicament de "poudre de perlimpinpin" et affirment que le seul remède miracle qui existe est le Remdésivir du laboratoire américain Gilead, à 2700 euros le traitement (quelques euros pour une boîte d'hydroxychloroquine). Didier Raoult, un charlatan : tous (tous !) les médias entonnent ce choeur, du Monde à Libération, de BFM à CNEWS, de Europe 1 à France Inter. Un article de France Soir jette néanmoins un pavé dans la mare. Les principaux défenseurs du Remdésivir, qui n'ont pas assez de mots durs contre Didier Raoult et son hydroxychloroquine, ont touché dans les années passées des sommes énormes du laboratoire Gilead (entre autres). Le professeur François Raffi du CHU Nantes, depuis le service duquel un coup de fil menaçant Didier Raoult de mort a été passé, a touché ces dernières années cinquante mille euros de Gilead. L'infectiologue Karine Lacombe qui a le droit à tous les plateaux télés a touché vingt-six mille euros. Même chose pour Molina, Stahl, Tattevin, autant de médecins sans cesse invités dans les médias, comparant l'hydroxychloroquine à du "papier toilette" et ne signalant pas les énormes conflits d'intérêt qui les concernent (mais les médias s'en gardent bien aussi).

- 4 juin 2020 : scandale dit du "Lancet Gate" : une étude falsifiée affirmant que l'hydroxychloroquine était dangereuse voire mortelle doit être retirée de la prestigieuse revue. L'étude aura cependant permis à Olivier Véran, ministre de la santé, d'interdire de prescrire l'hydroxychloroquine pour le traitement de la Covid 19, hors essais cliniques. La prescription d'hydroxychroloquine était déjà interdite à la médecine de ville depuis le 27 mars. A ce jour, cette interdiction n'a semble-t-il pas été levée. Les médias français, qui auront pourtant défendu mordicus l'étude frauduleuse du Lancet, sont obligés de faire profil bas. Aucun ne reconnaît cependant ses torts.

- 8 octobre 2020 : l'Union Européenne passe un contrat d'un milliard d'euros avec Gilead pour lui acheter du Remdésivir. Malgré de nombreuses études signalant des effets désastreux sur le foie, malgré un bénéfice pour le patient faible voire nul, malgré les risques notamment de thrombose dus au mode d'administration par intraveineuse, le médicament hyper-coûteux a reçu une autorisation expresse de la part des agences du médicament européenne et française. Le médicament est distribué dans un certain nombre d'hôpitaux français, chaleureusement recommandé par le ministère de la santé.

- du 30 octobre au 15 décembre 2020 : second confinement.

- 11 novembre 2020 : le PDG de Pfizer, Albert Bourla, et sa vice-présidente, Sally Susman, ont vendu pour 5,6 millions et 1,8 millions dollars d'actions le jour où le laboratoire annonçait d'excellents résultats pour son vaccin. Mais les Debunkers de France Info, le Monde et Libération sont attentifs : ces ventes étaient prévues de longue date. L'envie de vomir passe.

- 20 novembre 2020 : l'OMS doit s'incliner devant l'évidence et recommande de ne pas traiter les malades de la Covid 19 avec le Remdésivir. Au jour du 4 mars 2021 (avec Autorisation de Mise sur le Marché depuis le 3 juillet 2020), le médicament est cependant toujours listé comme "traitement de la maladie Covid 19" sur le site de l'ANSM, Agence Nationale de Sécurité du Médicament.

- 27 décembre 2020 : Mauricette M. est la première française vaccinée contre la Covid 19. A terme, c'est toute la population française qui devra être vaccinée, annonce Véran. Le 4 février 2021, Pfizer estime que son vaccin devrait lui rapporter quinze milliards de dollars en 2021.

- 12 février : le laboratoire américain Eli Lilly reçoit une autorisation d'utilisation de l'ANSM pour le Bamlanivimab, un médicament à mille dollars la dose d'injection. L'unique étude d'efficacité sur laquelle se fonde cette autorisation a été fournie par le laboratoire lui-même (mais c'est notre glorieux président Emmanuel Macron en personne, devenu depuis mars 2020 un éminent infectiologue, qui l'aurait repérée et relayée auprès de ses conseillers). Les Debunkers de France Info, du Monde et de Libération sont toutefois d'accord pour dire que ce serait du "complotisme" d'estimer que ce petit "miracle" a été rendu possible par la présence au comité de direction du laboratoire de Béatrice Cazeneuve, épouse du député LREM Jean-René Cazeneuve.

 

Tous ces événements amènent légitimement la conclusion suivante : la COVID 19, dont il reste à voir (mais attention au complotisme, Madame Michu !) si le virus n'a pas été créé en laboratoire, permet depuis un an, grâce à la complicité possiblement rémunérée des autorités médicales françaises (ANSM, ministère, ordre des médecins, le tout aidé par d'"éminents" chefs de service), de promouvoir des traitements expérimentaux extrêmement onéreux dont l'efficacité est faible ou nulle sans qu'on sache encore ce qu'il en est exactement des effets secondaires, promotion s'appuyant sur des études falsifiées ou/et fournies par les laboratoires eux-mêmes.

Dans ces conditions, je soumets cette proposition de loi à la représentation nationale :

- sachant que la COVID 19 est une maladie qui se soigne grâce à l'hydroxychloroquine, l'ivermectine et un certain nombre d'autres traitements malheureusement peu onéreux donc potentiellement injustes pour les actionnaires des grands groupes pharmaceutiques ayant beaucoup oeuvré pour le bien-être de la population mondiale ;

- sachant que toutes les mesures de confinement aggravent la propagation de la maladie et ont des conséquences économiques désastreuses ;

- sachant que le masque n'a aucune utilité sauf pour les personnes à risque et en milieux (tiens, tiens) confinés ;

- sachant que les traitements expérimentaux et autres vaccins actuellement utilisés ont déjà fait des centaines de morts et pourraient avoir des effets secondaires très graves à court, moyen ou long terme ;

- sachant qu'une révolution est certes peu probable mais qu'elle serait susceptible de s'accompagner de débordements sanglants, notamment contre l'honorable représentation nationale ;

- nous proposons de voter la réouverture de tous les commerces, la fin du masque, la fin de la campagne de vaccination sauf pour les personnes volontaires et les électeurs d'En Marche, la possibilité de se soigner à l'hydroxychloroquine, à l'ivermectine ou tout autre traitement qui aura fait ses preuves hors études bidonnées ;

- eu égard les profits non réalisés que ces mesures occasionneront aux actionnaires des grands groupes pharmaceutiques, nous proposons également, et en échange, de voter l'octroi d'une redevance annuelle équivalente à 2% du PIB français, soit en année normale pour la France, 50 milliards d'euros, à distribuer entre les principaux laboratoires pharmaceutiques travaillant sur le sol français - cette somme faisant office de solde de tout compte.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • pipiou2 5 mars 11:53

    "sachant que la COVID 19 est une maladie qui se soigne grâce à l’hydroxychloroquine

    "  smiley

    Arrête de lire FranceSoir !


    • Disjecta Disjecta 5 mars 12:31

      @pipiou2
      Merci pour le précieux conseil, pipiou2. Que me conseillez-vous comme lecture du coup pour m’informer sur la Covid 19 ? J’avoue que je me sens un peu perdu et que je serais très heureux si vous me donniez vos sources. J’avais notamment songé m’acheter le formidable livre de la tout aussi formidable Karine Lacombe, La Médecin : une infectiologue au temps du corona. L’avez-vous lu ? Pensez-vous que cela pourrait me ramener sur le chemin de la vérité ?


    • alinea alinea 5 mars 11:59

      Très bien résumé ! qui complète bien celui de Gasty qui lui a pris l’aspect médical.

      En revanche la loi que je verrais bien voter, c’’est plutôt : nationalisons les labos, sans dédommagement !!! ( ils se sont assez remplis les poches sur le compte de la sécu !)

      J’espère que nous ne sommes pas allés trop loin dans ce monde déglingué.

      Heureuse de te revoir Disjecta, je viens de regarder : pas loin de deux ans ( bon je sais, que ce n’est pas de ta faute mais à cause de ton mauvais esprit au sujet de la politique !!!)

       smiley


      • Disjecta Disjecta 5 mars 12:26

        @alinea
        Ah ah ! Oui, j’ai un peu mauvais esprit. L’idée profonde de l’article m’est venue en songeant au principe de la mafia, qui n’accorde sa « protection » (c’est-à-dire qu’elle ne fera pas exploser ta boutique) que contre un petit dividende. Du moins, tu conserves ta boutique et tu peux travailler. Le problème des laboratoires pharmaceutiques est bien pire puisqu’ils font exploser ta boutique et ils te demandent en plus de se faire payer pour ça.


      • rogal 5 mars 13:00

        @alinea
        Proposition approuvée.
        Détail à ne pas négliger : la juste et préalable indemnisation exigée par la Déclaration de 1789.


      • alinea alinea 5 mars 14:32

        @Disjecta
        J’avais bien compris ( et espérais que tu m’avais bien comprise) que tu étais dans le réel, le pragmatisme, et moi... dans l’illusion, ou une avant-garde qui lui ressemble ! ce serait plutôt moi qui aurais mauvais esprit à provoquer !! mais on n’est pas obligés de perdre de vue cette possibilité !!
        mais je n’ai pas pu m’empêcher de l’écrire !!
        Merci à toi


      • Ouallonsnous ? 5 mars 20:21

        @Disjecta

        "Tous ces événements amènent légitimement la conclusion suivante : la COVID 19, dont il reste à voir (mais attention au complotisme, Madame Michu !) si le virus n’a pas été créé en laboratoire, permet depuis un an, grâce à la complicité possiblement rémunérée des autorités médicales françaises (ANSM, ministère, ordre des médecins, le tout aidé par d’« éminents » chefs de service), de promouvoir des traitements expérimentaux extrêmement onéreux dont l’efficacité est faible ou nulle sans qu’on sache encore ce qu’il en est exactement des effets secondaires, promotion s’appuyant sur des études falsifiées ou/et fournies par les laboratoires eux-mêmes."

        Tout cela sans oublier que nous parlons de vaccins inutiles car on ne vaccine pas contre un virus qui mute bien trop rapidement pour qu’on ait le temps de fabriquer et tester un vaccin ! Cela nos contributeurs sur AVOX et les autres prétendus expert, semblent l’ignorer superbement !


        1/ Posons nous plutôt la question du contenu de ce prétendu vaccin, ne serait ce pas une manière détournée de nous pucer ?

         

        2/ A moins qu’il ne s’agisse pas d’un virus naturel comme ceux du « bouquet » grippal annuel contre lesquels notre immunité naturelle est grandement suffisante à nous protéger sauf pathologies additionnelles graves !

         

        3/ Par contre la possibilité qu’il s’agisse d’un virus trafiqué en labo de guerre biologique a soigneusement été poussée sous le tapis par les différends comités « théodule » gouvernementaux et les prétendus experts mobilisant les temps d’antenne des merdias à la botte.

         

        4/ L’origine de l’agression qui a été perpétrée contre la Chine en envoyant en septembre 2019, aux jeux olympiques militaires de Wuhan des soldats US compétiteurs mais déjà malades du virus prétendument covid19 probablement fabriqué dans les labos de guerre biologiques US (labo P4 de Fort Detrick, aussitôt fermés dés que l’apparition des premiers malades a été connue) a elle aussi été poussée sous le tapis ?

         

        Nous ne pourrons envisager les suites à apporter tant que ces points n’auront étés élucidés, et ne comptons pas sur les prétendus experts mobilisant les temps d’antenne des « merdias » à la botte, écrits autant qu’audiovisuels


      • vesjem vesjem 5 mars 19:27

        excellent rappel et résumé


        • ChristianLabeur 5 mars 19:37

          Excellent article qui résume bien la situation. Petite question : Pipiou2 est-il actionnaire de Gilead ou autre entreprise de BigPhama ? Ou bien perfusé aux merdias propagandistes aux ordres ?


          • Disjecta Disjecta 5 mars 21:19

            @ChristianLabeur
            Hum... Ou bien, troisième possibilité, un zététicien ?
            On retrouve le même genre de mauvaise foi.
            Par exemple, sous l’article de ce jour de Gasty « Méfiez-vous des complotistes », il cite (mal) le professeur John Ionnaidis.
            Son message, dans le genre vicieux ou involontairement mensonger, vaut son pesant de cacahuètes :
            "Joli storytelling.

            L’auteur cite un avis du professeur John Ioannidis

            favorable à l’HCQ, datant du 26 mars 2020 ... mais il se garde bien citer le même Ioannidis déclarant il y a quelques semaines : « on a probablement tué des milliers de gens avec l’hydroxychloroquine ».

            Voilà.

            Et l’auteur nous dit que la Chine a super bien géré le Covid, a utilisé l’hydroxychloroquine ... et il oublie de dire que la Chine vaccine quand même, la Russie pareil.

            Pour enrichir les labos ?

            Bref, le complotiste ne doute jamais, il trie, il « aménage » l’histoire.« 

            Ce que pipiou2 oublie de dire c’est que Ioannidis parle des études anglaises qui ont tenté de décrédibiliser l’hydroxychloroquine en donnant à leurs patients quatre fois la dose prescrite. Autrement dit, des »médecins« n’ont pas hésité à provoquer des overdoses d’hydroxychloroquine chez leurs patients pour décrédibiliser l’hydroxychloroquine.

            Pour enrichir les labos ?

            Bref, le zététicien (ou l’homme aliéné voire corrompu) ne doute jamais, il trie, il »aménage" l’histoire...


          • zygzornifle zygzornifle 6 mars 07:46

            Pire que la covid il y a l’après covid quand le gouvernement cherchera par tous les moyens toutes les manières de récupérer l’argent englouti. la ça va faire très mal ....


            • troletbuse troletbuse 6 mars 10:33

              7 actions pour arrêter l’escroquerie du Covid :

              https://www.youtube.com/watch?v=cvis4hPZTAE


              • yvesduc 6 mars 11:43

                Génial ! Je souscris pleinement. smiley Il m’était d’ailleurs venu la même idée.
                Puisque c’est de l’argent qu’ils veulent, qu’on leur donne et qu’ils nous laissent tranquilles…


                • fcpgismo fcpgismo 7 mars 17:52

                  Pipiou 2 juste une petite pute au service de LREM ou un troll ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité