• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid 69 de Hong Kong – Covid 19 de Wuhan

Covid 69 de Hong Kong – Covid 19 de Wuhan

1969, l’année…Pandémique ! Oui je sais, l’année érotique aussi. Il y a 50 ans, une même épidémie grippale a tué 36.000 personnes en France entre juillet 69 et mai 70. Aucune leçon n’en a été tirée, à peine cette pandémie terminée par l’immunisation collective, chacun s’en est retourné à ses occupations et les autorités de l’époque, comme celles d’aujourd’hui, n’ont rien fait à part se déresponsabiliser et glisser « ce mauvais moment » sous le tapis de la mémoire collective : éteignez les lumières, on ferme !

Ce sont les anglais qui ont repéré en premier en février 1968 le virus, à Hong Kong, qui en ce temps là était une colonie anglaise. Baptisée la bien nommée, grippe de Hong Kong qui avait certainement voyagée par bateau et commença ses ravages dans les iles britanniques. Et je vous le donne en mille ! Une fois encore selon la presse française, et le gouvernement, cette « gripette » ne pouvait pas traverser la manche, tel le nuage de Tchernobyl resté à nos frontières ou encore la Covid19 qui ne touchait que les italiens…Décidément, je vais commencer à croire que la bêtise aveugle pleine de certitude est une caractéristique des gouvernants français. Pourtant, très rapidement, 4 ministres en furent atteints… Suspense ? Albin Chalendon et sa seigneurie l’Valérie Giscard d’estaing, Alain Delon lui toussait en direct à la TV.

En France, le virus est isolé à la fin de l'hiver 1968–1969, mais « sans se montrer dangereux ». Tout cela confirmé en octobre 1969 par les scientifiques réunis par l'OMS pour une conférence internationale sur la grippe de Hongkong, qui estiment que la pandémie est finie...Alors qu'elle va se répandre sur toute l’Europe à ce moment-là. Donc, pendant 1 an les gouvernements de Gaule, puis Pompidou ne prennent aucune décision de protection sanitaire. Ca ne vous rappelle rien ces erreurs de diagnostique ? Cet aveuglement gouvernemental ? Pourtant la grande excuse de macron, du premier ministre, du ministre de la santé et toute la smallah qui suit est de dire « si nous avons un peu pris des décisions tronquées, cela est dû à la nouveauté de cette nouvelle pandémie », alors qu’il suffit d’ouvrir les annales des années 1968-1970 et de lire un scénario presque identique à ce qui se passe aujourd’hui ![1]

En France, il faut attendre 2003 avec les recherches de l'épidémiologiste Antoine Flahault pour connaitre le nombre de victimes en France. En 2005, cette même sommité ne trompetait-elle pas : «  la grippe de Hongkong est entrée dans l'histoire comme la première pandémie de l'ère moderne. Celle des transports aériens rapides. La première, aussi, à avoir été surveillée par un réseau international. De fait, elle est la base de tous les travaux de modélisation visant à prédire le calendrier de la future pandémie  ».[2] Et on a vu 50 ans après comment ces modélisations visant à prédire ont fonctionné. Entre « cette grippe n’arrivera pas jusqu’à nous » à « il y aura 400.000 morts en France », c’est certain, c’est un succès patent !

En comparaison, le Covid19 est moins létal comparé au Covid69 Hong Kong : 32 000 en 5 mois, contre 31 226 morts en deux mois. À l'échelle mondiale, le bilan de la pandémie est d'environ de 1 à 4 millions de morts selon les estimations de l’OMS entre l'été 1968 et le printemps 1970.

En 50 ans d’espace temps on retrouve, l’impéritie des gouvernants technocrates et de la classe dominante financière, la très mauvaise coordination de tout le secteur médical, non pas à cause des plus concernés, soit le corps des soignants, mais toutes ces couches administratives qui donnent ordres et contrordres et ne bougent pas.

Au début de la vidéo jointe, un couple âgé, un médecin et une infirmière, jeunes étudiants à cette époque se remémorent cette pandémie. «  En 69 on a fait face à un afflux considérable de patients. C’était un afflux incessant si bien que le médecin chef qui était aussi médecin de ville ne vint plus à l’hôpital débordé qu’il était dans son cabinet. C’était donc les internes qui géraient le flot, il y avait 28 résidents, 26 en sont morts. Nous n’avions rien, pas de blouse, pas de masque…  »[3] Entre cet hiver 69/70 et l’hiver 19/20, il y a trop de correspondances, qui tendraient à croire qu’aucune leçon n’en a été tirée… Pourtant, diriger n’est ce point de se sourcer aux épreuves du passé et anticiper ?

Dès le départ l’OMS que ce soit en 69 en prétendant que ce sont QUE les états unis qui sont touchés ce qui sous entend que le reste du monde est épargné, et en 2019 ou cette même OMS prétendait que l’épidémie était circoncise à Wuhan, sous entendant que le reste du monde pouvait dormir tranquille… Il y a aussi que ces deux virus ont en commun qu’ils ont subit une mutation génétique ce qui les a rendus beaucoup plus agressif et contagieux selon le professeur Gala de Louvain. Et donc, ce qui prouverait que le professeur Montagné, prix Nobel est dans le vrai.

Dans le documentaire, « en 1969, le virus va réapparaitre dans une seconde vague que personne n’avait anticipé »… Cette seconde vague arrive tôt au mois d’octobre, puis aura tout l’automne, tout l’hiver et une partie du printemps 1970 pour déferler ». C’est exactement ce qu’il se passe actuellement en France, et donc, le professeur Raoult qui affirmait qu’il n’y avait jamais eu à sa connaissance de seconde vague dans aucune épidémie n’avait qu’à faire comme moi, aller faire un tour sur Internet afin de trouver cette fameuse deuxième vague ! C’est décevant.

Donc, suivant le scenario de 1969, la première vague de février/avril 2020 correspondrait à celle de février 68/juillet 69 qui fut beaucoup moins létale, puis, la deuxième vague meurtrière de octobre 69/janvier 70, celle-ci qui pourrait correspondre à ce qu’il va venir pour nous à partir d’octobre 2020 et jusqu’au printemps 2021… Combien de personnes vont – elles succomber si ces deux pandémies sont jumelles ? Ce qui est certain, c’est qu’ à un demi siècle de distance, les mêmes hommes et femmes de pouvoir, qui auraient pu, qui pourrai prendre les bonnes décisions ne l’ont pas fait et ne le font pas. Quant aux chances qu’ils le fassent maintenant....C'est ténu-ténu, et c’est à désespérer ! Franchement !

Georges Zeter/novembre 2020

A regarder absolument ce documentaire. 69 l’année pandémique


[2] Libération (consulté le 15 mars 2020).


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • kanopus 6 novembre 2020 16:57

    Il semblerait, après ce magistral rappel historique, que les

    « politiques » et instances sanitaires n’aient pris les mesures

    adéquates pour faire face.

    Cependant il ne faut pas ignorer qu’il y a, peu ou prou,

    entre 613 000 et 630 000 décès annuels en France, soit

    environ 621 000 en moyenne, et en augmentation pour

    d’évidentes raisons. Un peu moins pour l’INSEE.

    A partir de ce nombre, nous constatons donc qu’il y a

    environ 51 750 décès par mois, donc 1 700 par jour en

    fonction bien sûr des saisons.

    Or, le nombre de 37 000 décès, 370 par jour sur une période

    de 10 mois et pourtant dans laquelle il y a eu 517 500 décès

    ne convainc pas l’esprit curieux !

    D’autant plus que les virus grippaux saisonniers sont passés

    sous silence ainsi que leur concomitance avec le SARS-CoV-2

    qui explique sans doute ce que d’aucuns appellent improprement

    une seconde vague.
    Enfin, une période d’afflux des malades saisonniers se reproduit

    chaque année et ne devrait, dans le contexte actuel, être une

    surprise pour personne... ! Et pourtant !
    Donc, la véritable question est ailleurs... !


    • binary 6 novembre 2020 18:39

      @kanopus
      Officiellement 34% des décédés du covid avaient un problème cardiaque et 24% de l hypertension. Seul 2.5% n ont pas de maladie identifiée (ce qui ne veut pas dire qu ils n en avaient pas.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 6 novembre 2020 22:22

      @binary

      D’autant plus que nombre de décès sont comptabilisés Covid alors que même s’ils sont testés positifs (et peut-on se fier aux tests ?) ce n’est pas la cause de la mort.

      Cf cet article de la Dépêche : premier mort du coronavirus dans le Tarn et Garonne. En fait le mort s’était fracassé le crâne en tombant et au moment du prélèvement d’organes on l’a découvert contaminé.

      Témoignage direct : une amie m’apprend le décès de sa mère très âgée et très malade depuis longtemps. Elle me dit avoir découvert qu’elle était déclarée morte de la Covid. L’infirmière interrogée, passablement gênée, a admis que l’hôpital percevant des indemnités pour chaque malade Covid ...

      Alors on peut penser qu’il y a bourrage des urnes, d’où des chiffres parfaitement excessifs, utilisés dans un but bien précis de propagande de la peur.


    • Francis Francis 6 novembre 2020 18:15

      En comparaison, le Covid19 est moins létal comparé au Covid69 Hong Kong : 32 000 en 5 mois, contre 31 226 morts en deux mois’’

       

      Et encore, les décès attribués au covid sont surévalués.

      Cf. Cette vidéo du Pr Toubiana épidémiologiste du covid 19


      • Francis Francis 6 novembre 2020 18:21

        Comparaison n’est pas raison : nous avons en principe de meilleurs moyens qu’il y a 50 ans. Et des médicaments.

         

        Vous voulez dire quoi, précisément, là ?

         

        ’’ Il y a aussi que ces deux virus ont en commun qu’ils ont subit une mutation génétique ce qui les a rendus beaucoup plus agressif et contagieux ’’

         

         ?

         


        • binary 6 novembre 2020 18:31

          « en 1969, le virus va réapparaitre dans une seconde vague que personne n’avait anticipé »… Cette seconde vague arrive tôt au mois d’octobre, puis aura tout l’automne, tout l’hiver et une partie du printemps 1970 pour déferler ».

          Il y aurait une thèse ’« d experts » officiels qui prétendrait que la grippe de 69 ne serait pas la deuxième vague de la grippe de 68, mais la troisième de la grippe de 67. Il parait qu un projet de loi serait en préparation pour affirmer « légalement » que finalement, après de longues études effectuées avec des millions de test PCR, la grippe de 69 était bien la quatrième de vague de la grippe de 66.

          Mais plus incroyable encore, j ai lu sur un site complotiste, que je n oserais pas nommer, qu en fait, il y a une grippe tous les ans.


          • BA 6 novembre 2020 20:13

            Vendredi 6 novembre 2020 :


            Covid-19 : un nombre record de 60.486 cas positifs détectés et plus de 800 décès annoncés ce vendredi.


            L’épidémie de coronavirus bat de nouveaux records en France. Les autorités de santé indiquent ce vendredi 6 novembre que 60.486 personnes ont reçu un test positif au cours des dernières 24 heures. 828 décès ont également été recensés, dont 398 décès ces dernières 24 heures à l’hôpital, et 430 décès en Ehpad depuis mardi dernier.


            Cela porte à 39.845 le nombre officiel de morts du coronavirus dans le pays.


            https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-plus-de-60-000-cas-positifs-detectes-en-24-heures-plus-de-800-deces-annonces-ce-vendredi-20201106


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité