• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Crédit Mutuel Arkéa : la retraite dorée de Jean-Pierre Denis

Crédit Mutuel Arkéa : la retraite dorée de Jean-Pierre Denis

Le projet d’indépendance du Crédit Mutuel Arkéa a été repoussé à l’horizon 2024, autant dire qu’il est tombé à l’eau (enfin !). Mais alors que Jean-Pierre Denis, LE PRESIDENT, en a fait voir de toutes les couleurs à ses salariés et ses sociétaires pendant cette aventure et qu’on aurait légitimement pu penser qu’il aurait à s’expliquer, notre fameux patron mène la vie de château !

JPEG

Le jour d’après se passe donc plutôt bien pour Jean-Pierre Denis. Lui qui a subi « une défaite en rase campagne » fin juin. Pour le plus grand bonheur des salariés et sociétaires, l’affaire de l’indépendance du Crédit Mutuel Arkéa est donc close. Et c’est tant mieux.

D’autant que cette défaite a poussé Jean-Pierre Denis vers la sortie. « Je vais prendre du recul, réduire très sensiblement ma présence et mon interaction avec l’entreprise » annonçait-il fin juin en conseil d’administration. Que rêver de mieux ? Mais attention, n’allez pas imaginer que notre ami n’avait pas anticipé son départ.

Il a en effet veillé à ce que le Crédit Mutuel Arkéa dépense sans compter ces dernières années, en vignobles et autres manoirs bourgeois dans lesquels ils pourraient séjourner à sa guise et même en faire son nouveau chez lui. Le tout bien sûr via la filiale de la banque, j’ai nommé

Suravenir. Souvenez-vous, c’est la même qui a fait l’objet d’une recapitalisation en urgence fin 2019 en raison d’une gestion hasardeuse…

En 2012, les sociétaires du Crédit Mutuel Arkéa ont ainsi participé (sans le savoir bien entendu) à l’achat du Château de Calon Ségur pour la modique somme de 170 millions d’euros. Ont-ils eu une bouteille en cadeau ? Pas sûr… Mais Jean-Pierre Denis a quant à lui touché le gros lot puisqu’il a directement pris les rênes de la société Calon Ségur, lui qui apprécie tant les charmes du château qui accompagne le vignoble.

Mais l’appétit de Jean Pierre Denis est grand ! Fin juin, il annonçait de but en blanc en conseil d’administration qu’il était actuellement en négociation pour acquérir non pas un ni deux mais bien trois vignobles ! Le tout cette fois pour 200 millions d’euros. Et bien évidemment, chacun d’eux est accompagné de son « petit » manoir. Là encore, merci les sociétaires du Crédit Mutuel Arkéa.

Qui, bien entendu, comme lorsque le projet d’indépendance battait son plein, n’ont jamais été informés de ces opérations. Une véritable manie chez Jean-Pierre Denis que de garder le silence auprès de ceux qui sont pourtant les « propriétaires » de la banque.

Jean-Pierre Denis, qui s’est octroyé des salaires royaux pendant de nombreuses années, profite donc désormais des charmes de manoirs viticoles… Un vrai châtelain !


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • babelouest babelouest 25 août 11:44

    Il y en a comme ça.... cela me rappelle un grand patron de banque mutualiste, qui quand il a passé la main est devenu le grand patron d’une Mutuelle d’assurance ; de fil en aiguille celle-ci est devenue une société par actions, tout en gardant le mot mutuelle dans son nom. Comme dit le slogan, « C’est celle que je préfère » : certainement pas !


    • Buzzcocks 25 août 11:53

      Spartacus va vous expliquer qu’il a pris des risques, que c’est un entrepreneur, et donc il mérite tout ceci qui de toutes façons, va ruisseler sur les plus pauvres.


      • chantecler chantecler 26 août 09:28

        Pas facile de trouver des infos sur ce monsieur qui se débrouille très très bien ...

        https://www.breizh-info.com/2020/03/02/137465/arkea-cmb-jremunerations-fastueuses-denis-lemoal/

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Denis_(homme_d%27affaires)

        ici des infos sur notes et références .


        • chantecler chantecler 26 août 09:51

          Cette affaire est passionnante et stupéfiante ...

          Dans le cadre d’un agent du turbo capitalisme bancaire ....

          Pour avoir d’autres infos relire les autres articles de l’auteur, les liens , etc etc ....

          https://blogs.mediapart.fr/gerard-b/blog/260919/jean-pierre-denis-arkea-robert-lafont-meme-combat

          Bizarrement ça n’a pas l’air d’intéresser beaucoup de gens si j’en crois le nombre de commentaires , par exemple sur le « blog » de médiapart , ouvert à tous, à moins qu’il y ait censure et pressions actives ?


          • Marcus Hadock 9 septembre 22:35

            @chantecler
            bonjour,
            comme vous vous en doutez, je suis très intéressé par ce sujet mais je ne sais pas comment accéder au « blog » de médiapart si ce n’est par un abonnement payant ou alors je m’y prends mal.
            Si vous pouviez me donner la route à suivre ... smiley
            Malheureusement, je ne vais que sur les sites non payant (je suis sans emploi) mais le sujet me passionne de par son côté irréaliste et ubuesque !


          • Renaux 26 août 10:29

            Bientôt député, il a tous les requis nécessaires. Ave la « mutualité » on est loin, très loin des équitables pionniers de Rochdale.


            • Duquesne 26 août 11:17

              Et bien entendu les représentants des Sociétaires (les Administrateurs), qui ne tirent théoriquement aucun avantage de leur mission autre que la promotion des valeurs du Crédit Mutuel qui doivent fonder leur engagement altruiste, sont encore à la plage ou à la cave... Éclatante démonstration de la faiblesse de ce modèle quand les Régulateurs et l’Organe central laissent le ver(re) entrer dans le fruit.


              • Marcus Hadock 9 septembre 23:11

                @Duquesne

                Et bien entendu les représentants des Sociétaires (les Administrateurs), qui ne tirent théoriquement aucun avantage de leur mission autre que la promotion des valeurs du Crédit Mutuel qui doivent fonder leur engagement altruiste, sont encore à la plage ou à la cave...

                Les administrateurs du Crédit mutuel Arkéa sont tous des potes à la botte de JPD.

                Les administrateurs et présidents des caisses se sont fait berner par la manipulation et par la communication totalement maîtrisée de JPD et RLM en jouant sur la fibre « bretonnante », et ils sont tous tombés « dedans » (dans la marmite).

                Éclatante démonstration de la faiblesse de ce modèle quand les Régulateurs et l’Organe central laissent le ver(re) entrer dans le fruit.

                Faiblesse, oui, mais la confédération (18 fédérations du CM) ont fait changer les statuts récemment pour remédier à cette situation inédite.

                Pour votre information, le « ver » est rentré par le CM Arkéa et ni la Confédération (d’où le changt de statut) et encore moins le régulateur n’ont pu, ne serait-ce que « donner un avis ».

                Heureusement, au début, quand le « ver » est entré au CM, il se voyait déjà président de la Confédération, ce qu’un autre breton, Michel LUCAS et les autres présidents des fédérations ne l’on pas laisser faire …

                Mais ceci est une autre histoire …


              • Marcus Hadock 9 septembre 23:14

                @Marcus Hadock
                ... 18 Fédératios moins 1 voix ... Devinez ;=)


              • Marcus Hadock 9 septembre 23:15

                @Marcus Hadock
                 euh ... 18 Fédérations moins 1 voix ... debvinez ... smiley


              • Marcus Hadock 9 septembre 23:18

                @Marcus Hadock
                « devinez »
                désolé, mais j’ai une mauvaise connexion !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

BretonEnColère


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité