• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Crise du FN ? Le Pen, sa Fille et le Saint profit

Crise du FN ? Le Pen, sa Fille et le Saint profit

Le Pen et Reagan

Une crise très médiatisée vient d’exploser dans le FN : d’un côté ceux qui suivent le vieux baroudeur des guerres coloniales pour réaffirmer les (anti-)valeurs de Versailles, de Vichy et de l’O.A.S. ; de l’autre côté ceux qui – sans renoncer au logiciel fondamental du FN : anticommunisme, anti-syndicalisme, xénophobie d’Etat – travestissent le FN en parti républicain feignant (dans un premier temps : souvenons-nous que Hitler se disait « national-socialiste » et qu’il n’était en fait qu’impérial-capitaliste…) d’assumer la République et certaines valeurs sociales pour pénétrer la classe ouvrière reniée par « la gauche ».
En réalité, une rupture publique entre la fille et son pétainiste de père servirait in fine la première dans sa stratégie de « dédiabolisation ». Mais il faut aller plus loin et démasquer aussi le FN « mariniste » sur ses prétendus objectifs sociaux de renationalisation, de ré-industrialisation et de rupture avec l’UE atlantique. Il suffit de rappeler que « Marine » MENT sur l’euro. Sachant que TOUT le MEDEF, TOUT le CAC-40, veulent en fait dissoudre la France dans les « Etats-Unis d’Europe » et dans l’ « Union transatlantique », cette fidèle servante de la classe capitaliste se garde de dire qu’elle veut sortir la France de l’U.E. ; concernant l’euro, elle prône la « sortie concertée » avec les 18 pays de la zone euro, ce qui revient à subordonner cette sortie… à l’accord de Berlin : autrement dit, « c’est pas demain la veille ! ». On peut même faire un pari : si la Le Pen parvient au second tour de la présidentielle face à Hollande, voire face à Sarkozy, elle révisera ou ajournera sine die sa position floue sur l’euro pour piper les voix UMP et promouvoir ouvertement l’UM’ Pen, dont les réseaux se tissent partout « à la base » (une bonne partie de l’électorat UMP et la prétendue « droite forte » des Ciotti, Luca, etc. ne sont pas moins réactionnaires que l’électorat mariniste, et la tactique du dangereux démagogue Sarkozy encourage ce déferlement ultra-droitier) : il suffirait alors à Mme Le Pen d’annoncer qu’elle ne fait plus de la « rupture concertée avec l’euro » sa priorité pour rassurer la grande bourgeoisie et devenir ‘euro-compatible’, en privilégiant alors son véritable objectif d’extrême droite : METTRE AU PAS la justice, la fonction publique, les syndicats de classe, les communistes, la jeunesse, les travailleurs et les jeunes issus de l’immigration ; qui doute que pour cela elle manquerait de l’appui de l’UMP et même d’une partie du PS (Valls est de fait un tenant et, actuellement, le PRINCIPAL ACTEUR de la mise en place d’un Etat policier pseudo- « républicain » !).
Bien entendu, dans un premier temps, une scission du FN représente un coût à payer pour le clan Marine Le Pen-Philippot-Aliot, etc. Mais outre que le départ du patriarche servirait in fine les ambitions électorales de Marine, outre que la grande bourgeoisie pourrait enfin considérer le FN « dé-jean-mariné » comme un parti « présentable » (et plus seulement comme un exutoire du système destiné à capter le ras-le-bol JUSTIFIE du peuple sur des bases fascisantes), la remise en selle d’un parti d’extrême droite fièrement revendiqué permettrait de poursuivre et d’accélérer le glissement à droite et à l’extrême droite de la représentation politique française (nous ne disons pas du peuple, car la réalité est que 50% des gens, et la majorité des ouvriers, font désormais la grève des urnes).

UMP PEN FNLa leçon à tirer ne concerne paradoxalement pas les acteurs avérés de cette fascisation rampante de la vie politique (faire la morale à des fascistes ne prouve que la stupidité de la fausse gauche bobo qui s’y livre) mais les communistes, les syndicalistes et les progressistes. Si nous voulons vraiment stopper cette dérive totalement indigne de notre peuple et de son histoire, c’est NOUS que nous devons interpeller. Quand un Parti « communiste » ne cesse, depuis trente ans, de renier ses fondamentaux et de se social-démocratiser pour « devenir un parti comme les autres » (abandon de la dictature du prolétariat, 1976, ralliement à l’élection supranationale du parlement européen et eurocommunisme, 1977, abandon des références au marxisme-léninisme et à l’internationalisme prolétarien, 1979, participation à deux gouvernements de gestion social-démocrate de la crise : 81/84 et 97/2002, abandon du centralisme démocratique, de la référence au socialisme, à la classe ouvrière : 1993, ralliement de principe à la « construction européenne », 1993-94, défense absurde du slogan de l’Europe sociale et de l’euro au service des peuples à la demande de M. Francis Wurtz, abandon du slogan de Marchais « produire en France », etc.), qu’y a-t-il d’étonnant à ce que le PS, qui ne demande que ça en permanence, devienne un parti démocrate à l’américaine, entièrement acquis au libéralisme ? Qu’y a-t-il d’étonnant que ce glissement du PS permette à la droite de se décaler vers l’extrême droite sous la houlette du dangereux Sarkozy ? Qu’y a-t-il de surprenant à ce que, à la droite du FN, des FASCISTES AVOUES sortent du trou où les avait plongé la défaite du Reich pour menacer les libertés démocratiques ou ce qu’il en reste ?
Bref, pour combattre le FN mariniste ou jean-mariniste, la première des tâches pour les communistes est de redevenir FRANCHEMENT communistes en assumant ensemble le lien privilégié avec la classe ouvrière, avec le marxisme-léninisme, avec une nouvelle stratégie de rupture révolutionnaire avec l’euro et l’UE atlantique, en soutenant le syndicalisme de classe, en construisant un Front antifasciste, patriotique et populaire, en combattant la criminalisation du communisme – ce tremplin de la fascisation européenne – , en combattant à 100% le néocolonialisme « français » et en reprenant la lutte idéologique de fond contre le capitalisme et pour le socialisme.
C’est à quoi les a invités récemment la 4ème conférence nationale du PRCF qui a aussi appelé à construire une grande action unitaire les 9 et 30 mai prochain pour rendre visible en France une alternative progressiste clairement anti-UE et anti-UM’ Pen.

source : www.initiative-communiste.fr - @PRCF_

http://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/crise-du-fn-le-pen-sa-fille-et-le-saint-profit/


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 13 avril 2015 10:13

    MLP...Sarkozy...vous savez ceux qui changent sur la photo mais pas dans la vie...Toujours les mêmes idées pourries.. !


    • colere48 colere48 13 avril 2015 11:36

      La seule chose qui me rassure c’est que les extrêmes, tôt ou tard, sont extrémistes !
      Une lapalissade me dirai vous...
      Pas sur,car la connerie native des extrêmes fait que de saloperies en saloperies le peuple fini par ouvrir les yeux, et les abandonne à leur turpitudes !


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 15:31


        Bonjour Colere,

        j’avais adoré vos prestations sur le piètre et mensonger article de Cabanel, un vrai délice, je vous avais même plussé ( oui ! C’est un miracle, je suis une dame exigeante) mais là...Je ne puis vous plusser.
        Je crois que vous dramatisez trop l’extrême droite. Son seul crime étant de ne pas avoir participé à la chute de notre nation puisqu’il n’a jamais eu l’honneur de tenir les rênes de la France.

        .
        Ne jouons donc pas le jeu de « Manolo la main qui tremble » en participant au travail de sape de ce parti démocratique à qui l’on pourrait donner une chance. Au point où nous en sommes en France, pourquoi ne pas essayer de sauver le soldat France !


      • Le p’tit Charles 13 avril 2015 16:00

        @La Dame du Lac...heu désolé mais ils ont déjà eu les rennes de la France....sous Pétain tout simplement...et ce fut très loin d’être une aventure heureuse pour les Français et encore moins pour les juifs que cette extrême droite déteste étant raciste de naissance...et ils le resteront même si ils disent avoir changé...(rigolade..)


      • Le p’tit Charles 13 avril 2015 16:01

        @Le p’tit Charles...D’ailleurs le vieux sénile en parle avec délectation... !


      • Rmanal 13 avril 2015 16:13

        @Le p’tit Charles
        Tiens pour une fois je suis d’accord avec vous. L’extrême droite et le populisme, on a testé, on n’en veut plus, et les Français non plus. Jamais Marine ne sera présidente, sachant qu’il y a un réservoir de 50% d’électeurs très majoritairement contre le FN, et que le FN est donc représentatif de 15% de la population, au mieux.
        Maintenant je suis bien d’accord qu’en matière d’alternative, c’est pas la joie.


      • Le p’tit Charles 13 avril 2015 16:40

        @Rmanal...Rien à faire avec ces bas du front...sont fachos pour l’éternité.. !


      • Le p’tit Charles 13 avril 2015 16:55

        @Le p’tit Charles...Jean-Luc Mélenchon relaxé après avoir traité Marine Le Pen de « fasciste »La présidente du Front national s’estimait injuriée, tandis que le coprésident du Parti de gauche jugeait que le terme relevait du simple qualificatif politique....et pan dans la machoire...Oui, le FN est un parti fasciste...Le FN est xénophobe...LE FN ET SON PROGRAMME ECONOMIQUE : LA CONSTRUCTION D’UNE VASTE FUMISTERIE...LE FN, LA NATION ET LES VALEURS MORALES : L’IDEOLOGIE FASCISTE INCARNEE...LE FN, LE NEPOTISME ET L’ANTI-EXEMPLARITE : OU COMMENT ETRE EN CONTRADICTION TOTALE AVEC SON PROPRE DISCOURS ....Le discours primaire de MLP..toujours le même...« PLAT » et sans intérêt..En 2017 on ne risque pas grand chose avec ces bouffons... !


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 16:56

        Oh le vilain petit Charles !
        .

        Quel anachronisme , quelle inexactitude historique ! Je ne puis plus rien pour vous mais je compatis. Faites donc des recherches sur la résistance en France à travers le biais de « l’Action Française », vous tomberez des nues et toutes vos certitudes vacilleront.


      • Le p’tit Charles 13 avril 2015 17:09

        @La Dame du Lac...L’action française était comme le FN d’extrême droite...si vous pensez le contraire c’est votre droit de révisionniste de l’histoire...mais les faits sont là dans tous les livres d’histoire...Alors un conseil...relisez les..et arrêtez les mensonges.. !


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 17:29

        @Le p’tit Charles
        Action Française a eu un role très actif dans la Résistance. Même Jean Moulin a du se rapprocher d’Action Française pendant la guerre ! Renseignez vous, c’est bien la Gestapo qui a devasté et interdit les livres de Charles Maurras. L’Histoire n’est pas aussi manichéènne que vous le croyez .
        C’est incroyable....Beati pauperes spiritu

        .


      • Baasiste 2 13 avril 2015 17:33

        @Le p’tit Charles
        beauf de service :

        fascisme = camps de concentration et d’extermination, expansion militaire, extermination des races « inférieures », lois discriminatoires vs les races « inférieures », 0 démocratie, embrigadement total de la population par l’Etat, aucune liberté d’expression, etc... le fn propose tous ça ? réponse : non. donc le fn est pas facho. par vs si tu serais pas aveugle tu verrais que le fascisme est déjà au pouvoir et n’est pas le fn : 

        chouard « Je suis content de retrouver dans cette conférence de Guillemin LE SENS PROFOND DU TERRIBLE MOT »FASCISME« , qui correspond au sens que je lui donne intuitivement depuis des années : 

        le fascisme est L’IDÉOLOGIE QUI REMET —DE FORCE— L’ÉTAT AU SERVICE DES POSSÉDANTS QUAND LES ÉLECTIONS N’Y SUFFISENT PLUS

        Les plus riches privilégiés, — APRÈS avoir été farouchement parlementaristes tout le temps (19e siècle et début 20e) où le gouvernement dit représentatif conduisait systématiquement au pouvoir des »républicains pour rire« (c’est-à-dire strictement au service des affairistes et des banquiers) —, ces mêmes privilégiés, donc, sont DEVENUS au contraire violemment antiparlementaires avec la montée des socialistes aux élections et la vive crainte que le (faux) »suffrage universel« ne leur garantisse plus d’accaparer tous les pouvoirs politiques. Nota : les mêmes ultra-riches sont ensuite REDEVENUS parlementaristes quand l’appropriation des (très importants) médias de masse et la corruption des (très importants) partis dits »de gauche« ont rendu au gouvernement dit représentatif cette vertu —très convenable— de donner TOUJOURS le pouvoir aux plus riches. 

        Hitler, Mussolini, Franco et autres Pinochet — ainsi que l’Union européenne — garantissent aux plus riches privilégiés le maintien de »l’ordre social« , c’est-à-dire l’affaiblissement maximum des syndicats et des salaires, ainsi que l’impuissance politique et la docilité des salariés, travailleurs condamnés aux travaux forcés au profit des propriétaires. »


        ainsi on se rend compte que le fascisme est déjà au pouvoir, que les vrais fachos c’est pas le fn ou soral mais les oligarques du NOM.
        George w bush est l’exemple le plus typique de ce fascisme : président us qui a fait le plus de lois liberticides et seul président us élu deux fois grâce à un trucage des élections. de surcroît il a transformé les us en empire militaire envahissant tous le monde tel l’empire nazi d’hitler. les attentats du 11 sept (Reichstag) ont été organisés pour justifier les lois liberticides (patriot act ou fin de la rép de weimar).

        la france aussi est dans cette lignée avec les lois interdisant ce qui est « anti-raciste, négationniste, homophobe, etc... » et valls qui a multiplié les lois de surveillance et de filtrage d’internet (sans jugement). il a interdit les spectacles de dieudonné ainsi que la diffusion de ses livres, et l’a condamné à de la prison avec sursis. valls de surcroît taubira envoie les gens la caricaturé en prison, valls réprime sévèrement les manifs (a même envoyé des gens en prison) et fout en prison ceux qui ont manifesté sans autorisation (gabriac). valls aussi a des hordes d’antifas et de gens de la ldj pour violenter le dissident. quand à sarko le nain avec hadopi, les lois lopsi 1 et loppsi 2, la répression (ayant débuté sous lui) des automobilistes, son irrespect des référendums... il est pas mieux. sans oublier la puc rfid, le transhumanisme, les implants neurologiques, etc.. à venir.

        bref tous ça rentre parfaitement dans la définition du fascisme par guillemin et chouard. maintenant tous le monde sait que le fn, dieudonné, soral etc... sont de simples épouvantails, les antifas décérébrés devraient combattre le vrai fascisme pas celui fantasmé ou agité en chiffon, mais le vrai au pouvoir actuellement et agissant.

        tous ce que je viens d’édicter le webmaster de syti.net l’appelle « libéral-fascisme » le fascisme moderne et nouveau à combattre : http://www.syti.net/LiberalFascisme.html


        aussi belle définition par benito mussolini du fascisme, qui fait vraiment croire que le fascisme est déjà au pouvoir : « Le fascisme devrait plutôt être appelé corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’Etat et des pouvoirs du marché ».

        Benito Mussolini (1883-1945)


        sans compter que l’administration bush fasciste a fait construire des camps fema, a usé massivement de la torture dans les pays où les us sont intervenus et a ouvert des camps nazis (Guantánamo). l’administration bush a pondu des lois permettant facilement d’installer la loi martiale.


        l’ue fasciste avec le traité de Lisbonne http://www.syti.net/ConstitutionAnnexes.html autorise la peine de mort contre les manifestants et en cas « de guerre », elle permet d’obliger les citoyens à se faire implanter des trucs dans le corps, elle permet le clonage, elle permet la surveillance électronique ainsi que de violer la liberté d’expression, réquisitionner pour des travaux forcés, emprisonner arbitrairement...

        hollande le fasciste fait plein d’assassinats ciblés http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/francois-hollande-serait-le-49411

        ensuite dans toute l’histoire nous n’avons jamais été aussi bien surveillé qu’à l’heure actuelle 

      • colere48 colere48 13 avril 2015 18:24

        @La Dame du Lac

        Vous n’avez pas bien compris , ou je me suis mal exprimé !
        Mon analyse concerne aussi bien l’extrême extrême gauche que l’extrême extrême droite !
        Est ce plus clair ?
        El Manolo, un extrême forcené, dans son genre, n’est surement pas ma tasse de thé....
        Comme des millions de français j’ai mal à ma France à divers titres.
        Attention « belle dame » à ne défendre qu’une face du miroir vous passez à coté de la grande complexité des amoureux de la France, enfin à mon avis...


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 18:42

        @colere48
        J’ai toujours eu très peur des chattes agressives.


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 18:48

        @Le p’tit Charles
        C’est qui le vieux sénile, c’est vous ?


      • colere48 colere48 13 avril 2015 19:53

        @La Dame du Lac

        Je m’en doute, c’est le problème de tout les vieux poilus....  smiley


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 20:02

        @colere48
        Ah ? Parce que vous êtes vieux et poilu en plus ! Ceci dit j’ai horreur des hommes qui s’épilent. Les hommes d’aujourd’hui sont féminisés à outrance et anesthésiés.


      • Bruce Baron Bruce Baron 13 avril 2015 21:25

        @La Dame du Lac
        Jean Moulin a du se rapprocher d’Action Française ??? Je ne suis pas en mesure de confirmer ou d’infirmer vos dires. Mais je vais vérifier. Ca m’a interpelé.


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 21:32

        @Bruce Baron
        Je vous en prie mon ami, faites. Même Farce 2 ou TF1, je ne sais plus, a fait un téléfilm qui parlait de cette alliance tout à fait normale dans le fond , puisqu’un nationaliste par définition ne peut supporter de voir son pays envahi, quel que soit l’envahisseur.


      • kalachnikov lermontov 13 avril 2015 22:11

        @ Le p’tit Charles

        Que des larrons. Pas un pour racheter l’autre. Rien que pour ça, Mélenchon me donne la gerbe. Comme les autres, aussi faux et stupide que les autres. Le juge idem. Et toi, pareil.

        Voilà pour vous cultiver :

        http://www.cnrtl.fr/lexicographie/fascisme

        C’est de cela dont ce pays a crevé : quand plus rien n’a de sens, quand on pense et jacte à tort et à travers, quand tout se vaut et que rien ne vaut rien, quand tout n’est plus que dérision, quand les principes sont bafoués par ceux-là mêmes les représentant et devant les garantir.

        EN UN MOT, CE QUE L’ON DEFINIT COMME ET NOMME : DECADENCE.


      • Dom66 Dom66 13 avril 2015 22:41

        @La Dame du Lac
        Petit leçon d’histoire !! chercher les résistants célèbres d’Action Française, vous aurez des problèmes
        Écrire qu’action Française a eu un role très actif dans la resistance fait injure à l’intelligence humaine et injure aux plus grand historiens. L’histoire de la Gestapo qui a fait interdire les livres de Charles Maurras, c’es comme dire que la Gestapo a fait interdire Les Pieds nickelés qui roulent sans cesse les boches est a cause de la position ambigu de Louis Forton
        L’Action Française

         l’Action française devient monarchiste sous l’influence de Charles Maurras et de sa doctrine du nationalisme intégral, dite également « maurassisme ». Ainsi, d’une rhétorique nationaliste, républicaine et antisémite, l’AF évolue vers une idéologie nationaliste, antisémite, contre-révolutionnaire, antirépublicaine et anti-individualiste, sur fond de positivisme et de transformisme. Dès lors, le mouvement revendique une monarchie traditionnelle, héréditaire, antiparlementaire et décentralisée.

         Après la défaite de 1940, l’Action française se rallie avec enthousiasme à Pétain et à sa Révolution nationale. Elle acquiesce à l’essentiel de la politique mise en œuvre par le régime de Vichy, dont le statut des Juifs et ne prend pas parti contre la politique de collaboration, malgré sa germanophobie de principe. Certains de ses militants et sympathisants vont plus loin en adoptant une attitude ouvertement pro-allemande et collaborationniste, attitude rejetée par la direction du mouvement qui invoque le slogan : « la France seule ». L’Action française dénonce violemment la Résistance intérieure et la France libre, mais certains de ses militants et sympathisants choisissent malgré tout de soutenir de Gaulle ou le général Giraud. La c’est "certains de ses militants très peux

         Le mouvement sort déconsidéré de la Seconde Guerre mondiale, du fait de son soutien au régime de Vichy et d’une complicité de fait avec l’occupant ; Maurras et Pujo sont ainsi condamnés pour « intelligence avec l’ennemi » et emprisonnés. Le quotidien L’Action française cesse de paraître et l’utilisation de son titre est interdite. Plusieurs publications et mouvements politiques en ont par la suite revendiqué l’héritage, voire utilisé le nom.


      • La Dame du Lac La Dame du Lac 13 avril 2015 23:55

        @Dom66
        .

        Je vous ai répondu plus bas, mes arguments sont en acier universitaire, vous ne pourrez aller contre la force de l’histoire car elle est archivée et écrite scientifiquement. C’est la gauche qui a le plus collaboré dans le regime de Pétain. Les preuves je les ai et je vous les ai écrites. Si vous le voulez, ma bibliothèque est bien plus dense et je suis en mesure de vous en apporter beaucoup d’autres. Bonne nuit mon petit Biosounours.
        .
        Remettez vous surtout mon petit Dom, cela doit être terrible d’apprendre que vous militez pour des anciens collabos qui ont travaillé avec les méchants nazis socialistes, car oui, les nazis étaient socialistes, n’est-ce pas ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 avril 2015 07:23

        @La Dame du Lac
        Il est exact que des membres de l’ extrême-droite ont participé à la Résistance.
        Mais la grande majorité était collabo, ils adhéraient à la Nouvelle Europe d’ Hitler.


      • Le p’tit Charles 14 avril 2015 07:41

        @Cheech....Action française....une rhétorique nationaliste, républicaine et antisémite, l’AF évolue vers une idéologie nationaliste, antisémite..Après la défaite de 1940, l’Action française se rallie avec enthousiasme à Pétain et à sa Révolution nationale...ses militants et sympathisants vont plus loin en adoptant une attitude ouvertement pro-allemande et collaborationniste.. L’Action française dénonce violemment la Résistance intérieure et la France libre...Le mouvement sort déconsidéré de la Seconde Guerre mondiale, du fait de son soutien au régime de Vichy et d’une complicité de fait avec l’occupant ; Maurras et Pujo sont ainsi condamnés pour « intelligence avec l’ennemi » et emprisonnés....

        Voilà pour le petit facho...une tranche d’histoire pour les incultes...quand à vos insultes elles sont le résultat de votre QI de moule... !

      • Le p’tit Charles 14 avril 2015 07:42

        @La Dame du Lac...Action française....une rhétorique nationaliste, républicaine et antisémite, l’AF évolue vers une idéologie nationaliste, antisémite..Après la défaite de 1940, l’Action française se rallie avec enthousiasme à Pétain et à sa Révolution nationale...ses militants et sympathisants vont plus loin en adoptant une attitude ouvertement pro-allemande et collaborationniste.. L’Action française dénonce violemment la Résistance intérieure et la France libre...Le mouvement sort déconsidéré de la Seconde Guerre mondiale, du fait de son soutien au régime de Vichy et d’une complicité de fait avec l’occupant ; Maurras et Pujo sont ainsi condamnés pour « intelligence avec l’ennemi » et emprisonnés.... !


      • Le p’tit Charles 14 avril 2015 10:58

        @Fifi Brind_acier...Il n’y a rien à faire..ce sont des fachos purs et durs et veulent avec MLP le retour du Pétainisme simplement.. !


      • révolQé révolQé 14 avril 2015 12:30

        @Baasiste 2....
        MERCI... !!!

        quel soulagement que de vous lire,
        si seulement la masse des mougeons pouvait elle aussi sortir la tête du sac et penser de même...
        Bonne semaine.  smiley


      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:23

        @Le p’tit Charles
        quelle inculture historique mais pas étonnant de la part d’un beauf. l’action fr était loin d’être collaborationniste et pro allemande, au contraire :

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Action_fran%C3%A7aise
        « Maurras n’est « ni germanophile ni philo-nazi, [et] veut considérer que son choix de la “seule France” est compatible avec sa fidélité au maréchal Pétain et à son régime201 ». Ainsi, Maurras considère Pierre Laval « comme un traître », et plusieurs maurrassienscagoulards organisent son enlèvement en octobre 1940, même si l’Action française n’a pas joué elle-même un rôle déterminant dans l’opérationA 63.
        • Quand d’anciens sympathisants de l’Action françaises deviennent collaborationnistes, ils sont réprouvés par Maurras et exclus de l’Action française comme Charles Lesca ou Jean Loustau ou le milicien Henry Charbonneau. Ils côtoient de nombreux anciens militants ayant quitté depuis plus ou moins longtemps l’Action française, comme Louis Darquier de Pellepoix qui a rompu avec Maurras en 1936 ou Claude JeantetJean-Henri Azéma et Paul Chack qui ont adhéré au PPF entre 1937 et 1939. Certains amis combattront sous l’uniforme allemand dans la LVF puis la Division SS CharlemagneA 64 — comme Jean Loustau, militant de l’Action française, qui fut volontaire dans la Division Charlemagne202 — ou dans la Milice, comme Joseph Darnand, son dirigeant, ancien militant d’AF. Quelques militants font partie de l’Agence de presse Inter-France, dont l’action est dénoncée par Maurras, ou de l’équipe de Je suis partout, tels Robert Brasillach ou Lucien Rebatetnote 31.
        • Maurras tout en dénonçant avec virulence gaullistes et communistes, rejettent autant que lui en laisse la possibilité la censure l’Allemagne nationale-socialiste et ses projets de nouvel ordre européen :
          • Dans une conférence au café Neuf de Lyon, le 3 février 1943, Maurras proclama publiquement que l’Allemagne restait pour la France l’ennemi no 1, la censure empêchant que ses prises de position soient publiées203.
          • S’il a approuvé dans un premier temps la création de la Milice comme une police qui protégerait les gens contre les attentats communistes qui visaient indifféremment de vrais collaborationnistes et des pétainistes antiallemands, il la désapprouva énergiquement dès qu’il appris que son commandement était soumis à l’autorité allemande et interdit ses partisans de s’y engager,204 ; de fait, les miliciens réquisitionnèrent ses bureaux et lui firent une « figure féroce205 ».
          • À un correspondant lui proposant d’annoncer une exposition antisoviétique dans L’Action française, il répondit que ce ne sont pas les Russes qui occupaient la France et que si on organisait une exposition antiallemande, il en rendrait compte ses articles206.
          • Il met en avant que ses articles visaient à tromper la censure pour mieux faire passer un message antiallemand ; ainsi, le 12 février 1943, il montre l’impossibilité d’intégrer la France dans un ensemble européen et pour son partisan Pierre Boutang, il ne pouvait y avoir alors de tract clandestin plus utile contre l’occupant207.
        • Charles Maurras fut donc une cible privilégiée de la presse pro-hitlérienne parisienne qui l’accusait de prôner l’attentisme et d’être opposé à tout renforcement de la collaborationnote 32. En effet Maurras défend la thèse de la France seule, celle-ci devant se tenir à la fois à l’écart de l’Allemagne et des Alliés. Il ne prône pas de collaboration politique ou d’aider militairement l’Allemagne. Les Dreyfusards collaborateurs tels Armand Charpentier et René de la Marmande attaquent régulièrement ses positions194. Les pacifistes des années 1920 reprochaient à Maurras d’être hostile au rapprochement franco-allemand. Devenus collaborateurs, ces pacifistes témoigneront d’une ténacité idéologique et d’une constance argumentaires remarquables, puisqu’ils lui feront le même reproche sous l’Occupation208. »

      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:31

        « Après la seconde guerre mondiale, Charles Maurras fera le point sur ses rapports avec Philippe Pétain et démentira avoir exercé une influence sur lui197 : après avoir rappelé qu’ils se voyaient à peine avant 1939 (selon Jacques Madaule, Philippe Pétain s’opposa à l’élection à l’Académie française de Charles Maurras, et il félicita François Mauriac d’avoir fait campagne contre lui217), il protesta contre la « la fable intéressée qui fait de moi une espèce d’inspirateur ou d’Éminence grise du Maréchal. Sa doctrine est sa doctrine. Elle reste républicaine. La mienne est restée royaliste. Elles ont des contacts parce qu’elles tendent à réformer les mêmes situations vicieuses et à remédier aux mêmes faiblesses de l’État. (…) L’identité des problèmes ainsi posée rend compte de la parenté des solutions. L’épouvantable détresse des temps ne pouvait étouffer l’espérance que me donnait le remplacement du pouvoir civil impersonnel et irresponsable, par un pouvoir personnel, nominatif, unitaire et militaire ». Le projet de constitution du 30 janvier 1944 que prépara le Maréchal Pétain était d’ailleurs explicitement républicain même s’il renforçait le rôle du chef de l’État, président de la RépubliqueCharles Maurras considérait cette orientation préférable impliquant un exécutif fort à celle du régime précédent et il avait confiance en Philippe Pétain pour ne pas engager militairement la France aux côtés de l’Allemagne, ce que souhaitait les collaborationnistes mais cela ne suffit pas à faire du régime de Vichy une émanation idéologique de l’Action française.

        • L’universitaire et spécialiste israélien de l’antisémitisme Simon Epstein critique la tendance à surestimer le poids des maurrassiens dans la Révolution nationale et il parle de « maurrassification intempestive » de la collaboration218.
          • À titre d’exemple, Simon Epstein cite le second statut des Juifs beaucoup élaboré par Joseph Barthélémy, venu d’horizons opposés à l’Action française et qui fut beaucoup plus drastique que le premier élaboré par le maurrassien Raphaël Alibert. Sur le plan institutionnel, la place d’Alibert fut prise par Lucien Romier au conseil national de Vichy dreyfusard et hostile à Maurras. Ignorer Barthélémy et Romier pour ne parler que d’Alibert, c’est camoufler selon Simon Epstein l’apport des autres courants de pensée à l’élaboration et à la pratique vichyssoise219. Au conseil national de Vichy, les parlementaires et syndicalistes de gauche occupent une place importante. Les racines républicaines de Vichy sont encore plus visibles si on prend en compte le corps préfectoral et les hauts fonctionnaires220. L’antisémitisme n’est pas une spécificité de l’Action française et si Charles Maurras lui-même accueille avec enthousiasme les premières lois antisémites du régime, qu’il salue dans le quotidien du nationalisme intégral comme l’accomplissement des causes de l’Action françaiseF 14, le durcissement et la radicalisation de l’antisémitisme ne sont pas le faite de proches de l’Action française.
          • De plus, les maurrassiens de Vichy comptent parmi les pétainistes antiallemands et donc les moins favorables à la politique de collaboration. Pour Simon Epstein, ce point est rarement mentionné et cela est dû selon lui au fait que ceux qu’il appelle « les doctrinaires de la continuité ne se préoccupent pas des allemands qui ne font que de rares incursions dans leurs écrits car ils cherchent avant-tout l’origine des maux qu’ils décrivent dans une permanence franco-française ».
          • Vichy n’attend pas longtemps pour se délester des maurrassiens y exerçant quelques responsabilités192 : dès 1941, Raphaël Alibert, ministre de la Justice, Paul Baudouin ministre des affaires étrangères, Georges Groussard, ancien cagoulard qui commande les groupes de protection de Vichy et qui procéda à l’arrestation de Laval trop favorable à l’Allemagne et s’orienta vers la Résistance quittent Vichy. Ceux qui ne sont pas partis quitteront le gouvernement lors du retour de Laval en 1942 : Pierre CaziotSerge HuardYves BouthillierRené Gillouin, Henry du Moulin de Labarthète, Xavier Vallat, c’est-à-dire avant l’entrée des partisans d’une franche collaboration avec l’Allemagne nationale-socialiste. Ces maurassiens étaient mal vus des amis de Pierre Laval qui les accusent d’avoir favorisé son renvoi, des Allemands qui n’apprécient pas leur hostilité à la collaboration, des collaborationnistes qui les accusent d’être réactionnaires à l’intérieur et germanophobes à l’extérieur193. »

      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:35

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Maurras

        « Il parle d’une « divine surprise »140 à propos de l’accession au pouvoir du Maréchal Pétain141. Il soutient le régime de Vichy, non la politique de collaboration142 car il est un nationaliste profondément germanophobe mais certains aspects du discours de la Révolution nationale143. Il se félicita par exemple de l’abolition par Vichy du décret Crémieux très mal vu des populations musulmanes144.
        • Mais ce soutien va surtout à la personne du Maréchal Pétain et non à tous les dirigeants ou toute la politique de Vichy : Maurras fêta le renvoi de Laval dans les locaux de L’Action française132. Maurras chercha à user de son influence auprès des dirigeants de Vichy comme il le fit auprès de Raymond Poincaré pour contrer les mesures qui lui semblaient mauvaises. Au cours des mois de juillet et août 1940, il joue de ses relations auprès du maréchal Pétain qu’il rencontre le 27 juillet pour faire échec au projet de parti unique lancé par Marcel Déat. Il écrit que de toute évidence, Marcel Déat est égaré par l’exemple de l’Allemagne et de l’Italie145. À un journaliste japonais, Marcel Déat confiera qu’il s’est heurté par-dessus tout dans son projet d’État totalitaire et de nouvel ordre européen à la résistance de l’Action française146. Maurras s’oppose à toute orientation germanophile ; il voit dans les partisans de la collaboration les continuateurs de Jaurès et Briand et note comme l’un des hauts responsables nazis en France, Schleier, que « la grande majorité des partisans de la politique de collaboration vient de la gauche française : Déat, Doriot, Pucheu, Marion, Laval, une grande partie de l’ancien personnel briandiste147. » »

      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:38

        @Le p’tit Charles

        http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9sistance_int%C3%A9rieure_fran%C3%A7aise#Droite_dure.2C_extr.C3.AAme_droite_et_vichysto-r.C3.A9sistants
         « Certains membres de l’Action française s’engagent dans la Résistance pour les mêmes raisons, comme Daniel Cordier, devenu le secrétaire de Jean Moulin, ou comme le colonel Rémy un des plus célèbres chefs de réseaux de renseignements, fondateur de la Confrérie Notre-Dame à partir du réseau déjà constitué par Louis de La Bardonnie. Il faut citer encore Pierre de Bénouville qui devient l’un des dirigeants de Combat, aux côtés d’Henri Frenay, ou Jacques Renouvin qui fonde les groupes-francs du mouvement. »

      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:45

        @Fifi Brind_acier
        « Il est exact que des membres de l’ extrême-droite ont participé à la Résistance.
        Mais la grande majorité était collabo, ils adhéraient à la Nouvelle Europe d’ Hitler.  »

        source ?
        la majorité des gens de gauche aussi, d’ailleurs la gauche constituait la majorité des collabos :

        Le gouv pétainiste qui a fait l’armistice, débuté la collaboration et préparé la loi des pleins pouvoirs à Pétain, fut constitué à 75 % par des gars de gauche :

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Philippe_P%C3%A9tain

        • « Président du Conseil des ministres : Philippe Pétain

          • Ministre d’État, vice-président du Conseil des ministres : Camille Chautemps (PRS, parti radical-socialiste)

          • Ministres

          • Sous-Secrétaires d’État

            • Sous-secrétaire d’État à la Présidence du Conseil des ministres : Raphaël Alibert (chargé par le front populaire, de participer aux négociations entre patrons et ouvriers, en tant que représentant du gouvernement)

            • Sous-secrétaire d’État aux Réfugiés : Robert Schuman (PDP(gauche et européiste) »

            • Remaniement du 23 juin 1940[modifier | modifier le code]
              • Ministre d’État : Adrien Marquet jusqu’au 27 juin (ancien de la sfio, ancien soutien à blum, gauche)

                • Second Ministre d’État, vice-président du Conseil des ministres : Pierre Laval (ancien sfio, gauche)

                  Remaniement du 27 juin 1940[modifier | modifier le code]

                • Ministre de l’Intérieur : Adrien Marquet (qui remplace Charles Pomaret)(sfio, gauche)

                • Ministre du Travail : Charles Pomaret (qui remplace André Février)(« républicain-socialiste »)

                • Ministre des Transmissions : André Février (poste nouvellement créé) (sfio, gauche)



      • lsga lsga 14 avril 2015 19:46

        @Baasiste 2
        bref Maurras était un pétainiste, comme 90% de l’Action Française.


      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:48

        Les deux principaux partis collaborationnistes :


        1 de gauche

        2 de gauche

        • Satellites du RNP :


        3 de gauche

        4 de gauche

        5 de gauche

        6 de gauche

        7 de gauche

        8 de gauche vs 1 de droite


        • Organisations collaborationnistes de notables et d’élus

          • Groupe Collaboration (dirigé par Alphonse de Châteaubriant, écrivain réactionnaire. Groupe de notables conservateurs spécialisés dans les conférences à thèmes sur la collaboration. Audience : 33 comités en zone sud et un nombre inconnu en zone nord.


      • Baasiste 2 14 avril 2015 19:49

        8 de gauche vs 2 de droite

        8 de gauche vs 3 de droite

        9 de gauche vs 3 de droite

        10 de gauche vs 3 de droite

        • Les Énergies françaises, ébauche de futur parti unique piloté fin 1942 par Pierre Laval (ancien coco de la sfio). Chef : Léon Cayla, ancien gouverneur général de Madagascar. Mais, restera un petit groupe de notables conservateurs.

        11 de gauche vs 3 de droite


        ne pas oublier l’organisation paramilitaire « LVF » créé par doriot ex coco et déat ex socialiste : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A...

        dans les organisations collabos d’au moins 1000 membres, 12 de gauche vs 3 de droite... durant la 2nd gm.


      • andromerde95 13 avril 2015 12:43

        « . Il suffit de rappeler que « Marine » MENT sur l’euro. Sachant que TOUT le MEDEF, TOUT le CAC-40, veulent en fait dissoudre la France dans les « Etats-Unis d’Europe » et dans l’ « Union transatlantique », cette fidèle servante de la classe capitaliste se garde de dire qu’elle veut sortir la France de l’U.E. ; concernant l’euro, elle prône la « sortie concertée » avec les 18 pays de la zone euro, ce qui revient à subordonner cette sortie… à l’accord de Berlin : autrement dit, « c’est pas demain la veille ! ». »


        le prcf a bien retenu la leçon d’Adolphe : « Un mensonge répété 10 fois reste un mensonge , répété 10 000 fois il devient une vérité »
        je vais encore reposter pour une 10000 ème fois les mêmes liens, le fn veut clairement sortir de l’ue : http://www.frontnational.com/reclamez-la-fin-de-lunion-europeenne/
        cette sortie « concertée » de l’euro c’était en 2012 et en cas d’échec pour une concertation, elle envisageait de sortir quand même. maintenant le fn veut sortir directement de l’ue et de l’euro par référendum.

        « METTRE AU PAS la justice, la fonction publique, les syndicats de classe, les communistes, la jeunesse, les travailleurs et les jeunes issus de l’immigration ; qui doute que pour cela elle manquerait de l’appui de l’UMP et même d’une partie du PS (Valls est de fait un tenant et, actuellement, le PRINCIPAL ACTEUR de la mise en place d’un Etat policier pseudo- « républicain » !). »
        dans vos fantasmes de dégénérés, dans vos procès d’intention. en attendant les seuls à avoir un projet liberticide facho c’est vous : « interdire les partis fascistes et racistes » http://www.initiative-communiste.fr/programme-candidat-2012/ (non seulement vous traitez de raciste et facho tous ce qui est anti mondialiste, donc c’est une proposition pas vs le racisme et le fascisme mais pour interdire les vrais ennemis du système. mais même des vrais défenseurs de la liberté n’ont pas à interdire des partis même si ils sont racistes et fachos)

        « 5.2. Démocratiser la presse et les médias en les soustrayant à la domination du capital et de la réaction »
        là encore ça vous emmerde qu’internet regroupe plein de réaction, donc vous voulez en tant que fascistes le contrôler. vous faites une proposition pour réduire les idéologies réac dans les médias, c’est hautement liberticide et digne de l’intolérance fasciste.

        « Exiger que les manuels scolaires officiels cessent de criminaliser de manière totalitaire le communisme et les révolutions populaires, qu’un véritable débat pluraliste soit ouvert à ce sujet, que les jeunes Français se réapproprient l’histoire de leur pays, que les horreurs de la colonisation ne soient plus occultées, que l’héritage du mouvement ouvrier, de la Résistance antifasciste, que le programme du CNR soient connus de tous, que l’euro-formatage totalitaire des jeunes cerveaux cesse dans les lycées, que chaque élève soit clairement conscient de l’origine révolutionnaire du drapeau tricolore, de la Marseillaise et de la devise républicaine. »
        lavage de cerveau fasciste à l’école, proposé par le prcf

        «  tout en éduquant l’encadrement militaire professionnel dans un esprit patriotique, anticolonial, antiraciste et républicain »
        lavage de cerveau des militaires

        vous êtes des fascistes pas le fn qui n’a pas ce genre de propositions dans son programme. vous accusez le fn de mettre une dictature en place, mais rien dans son programme permet de le montrer. 

        « en combattant la criminalisation du communisme – ce tremplin de la fascisation européenne – »
        dénoncer votre idéologie morbide totalitaire devient fasciste incroyable, des vrais nazillons qui ne supportent pas qu’on juge mal leur idéologie et qui insultent en conséquent, des nazillons qui veulent imposer leur négationnisme nazi comme version officielle de l’histoire. 

        sinon je dirais l’umprcf les fascistes globalistes : le fascisme c’est celui qui soutient ce génocide/cette colonisation/cette destruction d’un peuple et son identité, fait par l’avortement, l’immigration, le métissage, la consommation, le travail des femmes, la contraception, l’égoïsme, le manque (s’accroissant) de moyens pour éduquer les gosses, les coupures dans les allocs familiales, les produits chimiques stérilisateurs : http://www.nouvelordremondial.cc/2014/06/29/drepanocytose-la-carte-de-france-du-grand-remplacement-mise-a-jour/ (presque 40 % de naissances extra euro grâce à l’ump et au ps)
        sarko pour le métissage obligatoire : https://www.youtube.com/watch?v=VF6MezJ884M

        • andromerde95 13 avril 2015 12:45

          ah juste un truc le libéralisme et l’atlantisme du fn ça date des années 80, c’est fini depuis la chute du bloc rouge et le fn s’est socialisé et étatisé de plus en plus depuis la chute du mur de berlin et du du bloc rouge.


        • taktak 13 avril 2015 14:05

          @andromerde95
          pour le coup ne donnez pas le baton pour vous faire battre.
          Le FHaine n’est pas pour la sortie de l’UE et de l’euro, sinon ce ne serait pas dans son programme. Ce qui est dans le programme du FHaine c’est de rester dans l’UE et l’euro, de négocier avec l’UE et la BCE. Je cite

          "Durant ces six mois, j’irai auprès des instances européennes pour négocier le retour en France de quatre souverainetés essentielles"

          Cessez donc de mentir. le FHaine est bien un des piliers du système. Derrière la rhétorique, les actes du FHaine c’est bien ceux du MEDEF et des oligarques de l’UE.


        • taktak 13 avril 2015 15:58

          les fachos du fn eux font campagne avec l’aide de BFM, le nouvel obs et compagnie. Comme toujours promu par les oligarques.

          Sinon, je remarque que les Fhaineux moinssent. mais sont bien INCAPABLES (c’est le terme) d’apporter le moindre arguments pour contredire ce qui est une réalité, un fait

          Le FHAINE n’est pas pour la sortie de l’UE, mais pour négocier (quoi on sait pas trop, les indemnités de Le Pen, père, fille petite fille, gendre et le reste de leur cour sans doute ?)


        • Baasiste 2 13 avril 2015 16:33

          « pour le coup ne donnez pas le baton pour vous faire battre. 

          Le FHaine n’est pas pour la sortie de l’UE et de l’euro, sinon ce ne serait pas dans son programme. Ce qui est dans le programme du FHaine c’est de rester dans l’UE et l’euro, de négocier avec l’UE et la BCE. Je cite

           »Durant ces six mois, j’irai auprès des instances européennes pour négocier le retour en France de quatre souverainetés essentielles« 

          Cessez donc de mentir. le FHaine est bien un des piliers du système. Derrière la rhétorique, les actes du FHaine c’est bien ceux du MEDEF et des oligarques de l’UE. »

          on l’a dit 10 00000 x programme obsolète de 2012, qui sera changé dans pas longtemps, le fn met pas à jour son programme tous les jours. et le fn a plusieurs reprises a dit quand il voulait négocier qu’en cas d’échec des négocs il sortirait par.


          sinon la haine c’est toi, t’as vu comment tu es agressif ? t’as vu comment tu crcahes ? t’as vu comment tu es pas aimable ? comment vous attaquez le fn en permanence... la haine n’est que dans votre camp, vous êtes des chiens enragés en permanence vs le fn. les gens du fn ne fait pas en permanence des articles, des sites ou vidéos contre les gauchistes, ce que vous faites les haineux.


          vous êtes du côté du medef, l’un des piliers du système à vous en prendre en permanence aux anti mondialistes qui veulent conserver l’identité de notre pays et la civilisation vs le mondialisme et la culture occidentale moderne. nous sommes les seuls anti système qui s’opposent véritablement au NOM et totalement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès