• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cultiver son étonnement et sa créativité...

Cultiver son étonnement et sa créativité...

Cultiver son étonnement, s'émerveiller du monde, de ses métamorphoses, au fil des saisons, saisir les couleurs changeantes du ciel, capturer des odeurs, des sons, des senteurs de lavande, de romarin, de thym, la musique de l'eau, le bruissement des arbres...
 
S'étonner, c'est cultiver aussi son imagination, c'est percevoir des fusions de sensations, des harmonies nouvelles...
 
"Tout change, panta rei, tout coule, tout est en mouvement...", affirmait Héraclite.
La nature nous offre des mutations incessantes : les arbres ont encore leurs allures d'hiver, et voilà que de près, on perçoit de légers bourgeons sur les branches...
Des bourgeons satinés, dorés, cuivrés aux teintes nuancées....
 
L'eau révèle des reflets changeants, des tableaux étonnants pleins de mystères et d'étrangeté.
 
L'imagination suscitée par l'étonnement est créatrice : c'est elle qui nourrit un peintre, un écrivain, un sculpteur, un artiste, un compositeur.
 
Quand Cézanne peint la Sainte Victoire, il ne se contente pas de reproduire la réalité : il fait appel à son émerveillement, à son imagination, les couleurs sont éclatantes, les arbres stylisés, le paysage magnifié...
De même quand Giono évoque la campagne provençale, il nous montre une nature vivante, animée, il la dépeint comme si elle était un être humain.
La nature devient une entité mystérieuse, remplie de signes, de symboles.
 
Nous oublions trop souvent de nous étonner de tant de choses : le renouvellement des saisons, des couchers de soleil, chaque soir, différents...
La stupeur n'est plus à la mode... c'est de ce radical que vient, d'ailleurs, notre adjectif "stupide"...., comme si la stupeur était une preuve de bêtise.
Etonnons-nous devant la beauté du monde !
Etonnons-nous des merveilles de la nature !
 
Soyons attentifs au rythme des saisons, à leur variété, leurs couleurs nuancées...
Trop souvent blasés par toutes sortes d'images et toutes sortes d'écrans, nous oublions d'observer ce qui nous entoure...
 
Pourtant, la nature nous offre des spectacles uniques, une variété inouie de formes, de couleurs, de textures.
 
Il suffit d'observer un helleborus niger pour en percevoir toute l'élégance, la délicatesse, le charme de ces pétales aux teintes éblouissantes.
Il convient d'admirer les couleurs éclatantes des primevères, quand la saison est revenue.
On peut s'attarder à contempler un coucher de soleil, des nuances variées de roses et de rouges, des nuées éclaboussées de xanthe et de pourpre...

 
 Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/03/cultiver-son-etonnement-et-son-imagination.html
 
 
Photos : rosemar

Documents joints à cet article

Cultiver son étonnement et sa créativité...

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 28 septembre 2017 12:02

    S’étonner, c’est cultiver aussi son imagination, c’est percevoir des fusions de sensations, des harmonies nouvelles...

    @Rosemar,

    Vous avez tout à fait raison, et rien n’est plus difficile que de retrouver cette capacité d’étonnement qui est celle des enfants. Et je prends le mot au sens latin de « infans » : celui qui ne dispose pas encore des ressources du langage.
    Sur ce que nous voyons, nous plaquons des mots qui emballent les choses, les rangent dans des catégories prédéterminées et les expédient vers je ne sais quelle région de l’esprit qui ressemble un peu à une poubelle. L’émotion esthétique, dans ce qu’elle peut avoir de plus indicible, se trouve immédiatement évacuée et n’échappe pas au même destin que notre rapport aux choses les plus quotidiennes et triviales. C’est en ce sens probablement que Baudelaire pouvait dire du génie qu’il était « l’enfance retrouvée à volonté ». Songeons au « vert paradis des amours enfantines » dans le poème Moesta et errabunda.
    Dans « La nausée », Jean-Paul Sartre très sensibilisé à cette question par les acquis récents de la phénoménologie et le concept husserlien de réduction éidétique a écrit une très belle page : Roquentin est au bord de la plage, il voit « la mer », « les mouettes », toutes choses sur lesquelles un mot vient immédiatement se plaquer, pour masquer, en quelque manière, la relation existentielle complexe que nous entretenons avec les choses.
    Je lisais hier sur ce site un très bel article d’Emile Mourey à propos de la représentation du printemps dans la peinture de Botticelli. Comment rendre compte de notre relation à la peinture, -qui n’est pas un langage-, par des mots ? Très souvent, les explications, celles que des conférenciers, au Louvre par exemple, fournissent à des groupes désireux de comprendre, ratent complètement leur objectif : ce que nous voyons excède toujours les capacités du langage par lequel nous essayons d’en rendre compte, et cet article d’Emile Mourey, qu’il faut lire, évite justement très bien cet écueil par une espèce d’équilibrisme stylistique aussi difficile à définir qu’à réaliser.

     


    • rosemar rosemar 28 septembre 2017 17:20

      @Christian Labrune

      Merci pour ces références : oui, les mots peuvent perturber nos émotions esthétiques, mais ils peuvent, aussi, grâce à la poésie si bien les restituer !

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 28 septembre 2017 13:25

      S’il n’y a pas de FLORE dans mon jardin j’ouvre le CHAR. Au jourd’HUIS : Sous pa casquette amrante. Quelques fleurirs piquées deci-delà à la page 829 : C’est donc duv visuel d’une représentation concrète qu’est d’abord née une première impulsion. Oui, car non seulement le mot désigne, mais représente, impose immédiatement une oui plusieurs figures.......Le musiques que j’aime y retentissent, mais pas fot du tout, en sourdine. Et cela provoque une sorte de bonheur, comme une prairie irriguée un soir d’été, voisine de hauts acacias odorants. Pietro Locatelli - Violin Concerto No. 11 In A Major, [Elizabeth Wallfisch & The Raglan Baroque Players] sur Audiophile Baroque

       
       

      • rosemar rosemar 28 septembre 2017 17:23

        @Mélusine7

        Cette musique ?




      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 28 septembre 2017 17:44

        @rosemar


        OUI.

      •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 03:11

        @rosemar

        le violon c’est bien ,mais les violoncellistes c’est encore mieux ,elle à disparue de notre formation de jazz ,c’est affreux ,je pence à elle souvent où est-ellle avec son archer ,peut-on encore écouter de la musique ,quand ses amis on disparut ,ou son mort ,il y à un grand nombre de musique que je ne peut plus écouter ,mon cœur est déchiré ,par le son l’harmonie,l’amitié ,les souvenirs,les répétition,et les « bécarres  »lol _" les horreurs de solo clarinettiste sur un saxo qui ne joue pas sur le temps (lester young)
        il ne me reste que peut chose à écouter tant les souffrances que je ressent sont longue à ce dissiper,la musique est une torture ,la peinture est moins douloureuses et plus facilement zappable. j’en ai presque fini avec les arts


      •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 07:47

        @Mélusine7
         non le temp du vin


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 28 septembre 2017 13:33

        S’il n’y a pas de FLORE dans mon jardin j’ouvre le CHAR. Au jour d’HUIS : Sous ma casquette amArante. Quelques fleurRs piquées deci-delà à la page 829 : C’est donc duV visuel d’une représentation concrète qu’est d’abord née une première impulsion. Oui, car non seulement le mot désigne, mais représente, impose immédiatement une ouI plusieurs figures.......Le musiques que j’aime y retentissent, mais pas foRt du tout, en sourdine. Et cela provoque une sorte de bonheur, comme une prairie irriguée un soir d’été, voisine de hauts acacias odorants. Pietro Locatelli - Violin Concerto No. 11 In A Major, [Elizabeth Wallfisch & The Raglan Baroque Players] sur Audiophile Baroque. NOH VARR


        • egos 28 septembre 2017 22:46

          @Mélusine7


          Floret silva nobilis


          Hymne à la nature.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:24

          @egos

          Mon Troisème prénom est : FLORE.

        • benedicte_gab 28 septembre 2017 14:36

          En rapport avec le début du commentaire de Christian Labrune sur les enfants, j’avais beaucoup aimé ce propos de St Exupéry dans Le petit prince (je suis allée la rechercher) :


          Les grandes personnes aiment les chiffres.Quand vous leur parlez d’un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l’essentiel. Elles ne vous disent jamais : « Quel est le son de sa voix ? Quels sont les jeux qu’il préfère ? Est-ce qu’il collectionne les papillons ? » Elles vous demandent : « Quel âge a-t-il ? Combien a-t-il de frères ? Combien pèse-t-il ? Combien gagne son père ? » Alors seulement elles croient le connaître. Si vous dites aux grandes personnes : « J’ai vu une belle maison en briques roses, avec des géraniums aux fenêtres et des colombes sur le toit... » elles ne parviennent pas à s’imaginer cette maison. Il faut leur dire : « J’ai vu une maison de cent mille francs. » Alors elles s’écrient : « Comme c’est joli ! »

          • rosemar rosemar 28 septembre 2017 17:25

            @benedicte_gab

            Merci pour ce joli extrait.... et en plus, nous vivons dans une société du chiffre...




          • JC_Lavau JC_Lavau 28 septembre 2017 17:57

            La rhéteuse est rusée : il n’y a que trois impératifs grammaticaux dans le texte. Tous les autres impératifs de sens sont dissimulés dans chaque phrase, « il convient de ».


            •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 03:16

              @JC_Lavau$
              salut ,et merci de ce correctif nécessaire . ; pfff .... où ballon nous sinon .. smiley


            •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 04:59

              clavier de merde ,une heure de tr&avail créatif parti danez ,s le néant salopzeri


              •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 06:00

                 smiley@RTL3 
                oui je suis cher mooi et en plus j’ai mis des pantouflières .
                tu peut venir sur TESO

                http://www.elderscrolls-online.fr/guilde/le-comptoir-des-artisans.185/group-detail

                *
                 encor N° 1 cette semaine N7-UK

                CHAMPION mondial 2012 2013 effect 3 et en équiper 2014

                http://masseffectuniverse.fr/

                les sucettes son gratuites et les trou d’cul gelé j’adore smiley


              •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 06:52

                @RTL3
                 il doit être l’heure de te coucher et fantasmer à là ou le partenaire ,qui explosera ta libido (j’espère les temps sont dur)
                merci pour ta compagnie dans mon insomnie ,j’hésite ,TESO ou fallout 4 ??


              •  Christian Ratatouille 29 septembre 2017 07:28

                @Leeloo & Moultipass
                LOL je te souhaite du bonheur et pour les truc avec les filles ,les meilleurs adorent les hommes qui coupent du bois ,c’est ancestrales ça fend bien :=*

                Cultiver son étonne

              • karim 29 septembre 2017 09:27

                Là où mon regard se pose dans la nature, je vois Dieu.


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:41
                  Bruxelles
                  Boulevart(*) du Régent

                  Juillet.

                  Plates-bandes d’amaranthes jusqu’à 
                  L’agréable palais de Jupiter.
                  - Je sais que c’est Toi qui, dans ces lieux,
                  Mêles ton Bleu presque de Sahara !

                  Puis, comme rose et sapin du soleil
                  Et liane ont ici leurs jeux enclos,
                  Cage de la petite veuve !.....
                  Quelles
                  Troupes d’oiseaux, o iaio, iaio !...

                  - Calmes maisons, anciennes passions !
                  Kiosque de la Folle par affection.
                  Après les fesses des rosiers, balcon 
                  Ombreux et très bas de la Juliette.

                  - La Juliette, ça rappelle l’Henriette,
                  Charmante station du chemin de fer,
                  Au coeur d’un mont, comme au fond d’un verger
                  Où mille diables bleus dansent dans l’air !

                  Banc vert où chante au paradis d’orage,
                  Sur la guitare, la blanche Irlandaise.
                  Puis, de la salle à manger guyanaise,
                  Bavardage des enfants et des cages.

                  Fenêtre du duc qui fais que je pense 
                  Au poison des escargots et du buis
                  Qui dort ici-bas au soleil.
                  Et puis 
                  C’est trop beau ! trop ! Gardons notre silence.

                  - Boulevard sans mouvement ni commerce,
                  Muet, tout drame et toute comédie, 
                  Réunion des scènes infinie, 
                  Je te connais et t’admire en silence.

                  (Arthur Rimbaud in Derniers vers)

                  (*) Orthographe de Rimbaud - Manuscrit ayant appartenu à Verlaine et publié dans La Vogue n° 8, 14 juin 1886. Il passa ensuite de Gustave Kahn à la collection Pierre Bérès.

                  e jourt

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:42

                    Ce 29 septembre est le jour de L’AMARANTHE SYMBOLE D’ETERNITE.


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:48

                      Il y a 29 ans,....



                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:54

                           Willem de Fesch - Flute sonate in e op.8a 3, [Ensemble de Auvergne]


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:57
                            • 1571 : Le Caravage (Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit), peintre italien († 18 juillet 1610). Né le 29 septembre. Palper le sang du christ.

                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 13:32

                              Superbe site : http://francais.agonia.net/index.php/poetry. GUY RANCOURT.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès