• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > D’un « gros porc » à l’autre

D’un « gros porc » à l’autre

Pendant qu’on nous bourre le mou avec les exactions d’un gros porc étasunien violeur d’actrices, un autre gros porc, toujours étasunien, est en passe de déchirer la principale réussite internationale de son prédécesseur : le traité concernant le nucléaire iranien.

"Pétrole O Akbar"

Une loi oblige le président américain à dire au Congrès, tous les 90 jours, si l’Iran respecte le texte et si la levée des sanctions qui l’accompagne est bien dans l’intérêt national des États-Unis. En cas de « non-certification » par le président – ce qui est le cas - la loi donne au Congrès 60 jours pour décider de réimposer ou non des sanctions. Trump fait la preuve qu’il ne s’intéresse pas au fond des dossiers. Il envoie la balle dans le camp du Congrès.

L’accord sur le nucléaire iranien, conclu en 2015 avec la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie et les États-Unis, vise à garantir le caractère strictement pacifique et civil du programme nucléaire iranien en échange d’une levée progressive des sanctions. Tous les contrôles internationaux attestent que l’Iran se tient à ces accords. Pourtant Trump, contre l’avis de ses propres experts, estime, lui, que « l’Iran ne respecte pas l’esprit des accords ». A quoi joue-t-il ? Quel intérêt représente-t-il ? On a du mal à débrouiller les idées germant dans les quelques neurones du président yankee. Mais on peut y subodorer la pression de multinationales étasuniennes…

Il ne faut pas oublier qu’il y a des intérêts économiques importants. L’Iran est un pays de 80 millions d’habitants, trois fois plus vaste que la France, fortement urbanisé. Ce pays a besoin de développer ses autoroutes, ports, aéroports, hôtels, etc. Mais aussi ses infrastructures en matière de distribution d’eau, d’électricité, de télécommunication. Sur ces marchés, les entreprises européennes – françaises, italiennes, allemandes – se taillent la part du lion. Au détriment des entreprises étasuniennes. Dès lors, en remettant en cause ces accords et donc en réactivant les sanctions contre l’Iran, les États-Unis saccageraient les efforts des entreprises européennes de s’implanter en Iran, ceci à travers leur système de chantage : « tu travailles avec l’Iran ? Tu ne travailleras plus avec les États-Unis ». Quant aux grandes banques européennes qui pourraient revenir en Iran, toujours traumatisées par l’affaire BNP Paribas, à juste raison, elles ont peur des réactions de Trump.

Ainsi, vraisemblablement pour de basses raisons de guerre économique, Trump risque de déclencher un foutoir encore pire qu’il n’est actuellement au Moyen-Orient. Si les États-Unis réactivent les sanctions, les autres pays – pour les raisons de chantage économique vues plus haut – freineront voire annuleront leur pénétration en Iran. Et ce pays – se percevant légitimement trahi - reprendra sa course à la Bombe. Avec pour corollaire une course parallèle à la Bombe en Turquie et en Arabie saoudite. Bonjour les agréables perspectives…

L’Iran est donc désigné comme « l’ennemi principal » par les États-Unis alors que ce pays n’a plus fomenté d’actions belliqueuses envers le monde occidental depuis longtemps. Bien sûr on est loin d’une démocratie, mais la théocratie au pouvoir passe par les urnes et elle évolue. On est loin des outrances de Mahmoud Ahmadinejad. Le peuple iranien est éduqué, ouvert et revendique avec une légitime fierté un passé aussi riche et glorieux que nos propres racines gréco-romaines.

Le monde occidental, sous le joug des États-Unis, se trompe d’ennemi. Qui est responsable des attentats ? L’Iran chiite ? Non, ce sont des groupuscules terroristes sunnites – Daech, Al Quaeda, Boko Haram, Sheeba, Al Nostra, etc. - soutenus financièrement, militairement et idéologiquement par l’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis, le Koweit et toutes les pétrodictatures du Golfe. Or, où a été le président Trump dès son élection ? En Arabie saoudite…

Notre ennemi a plusieurs incarnations. D’abord les organisations terroristes déclarées qui pourchassent, égorgent, décapitent, crucifient les « mécréants », les « apostats », les « mauvais musulmans », bien sûr, mais aussi des États « amis », reconnus, dotés d’armées régulières équipées par les fleurons de notre industrie d’armement, de moyens financiers gigantesques issus des hydrocarbures (monarchies du Golfe), et même du feu atomique (Pakistan). Cette hostilité est également incarnée, relayée et même cautionnée - sous couvert de droit à la liberté religieuse - jusqu’au sein de nos sociétés ouvertes ou des Nations unies, par des organisations et associations subversives appuyées partout dans le monde par ces mêmes États. Elle trouve dans nos sociétés ouvertes des alliés, des « idiots utiles » qui, obnubilés par leur haine de la société qui les nourrit, se conduisent comme des collabos.

Aveuglement ou complicité ? Les deux mon général. Qui subit les sanctions économiques ? L’Arabie saoudite, dictature moyenâgeuse d’où sont venus les tueurs des tours de New York, qui diffuse partout dans le monde la doctrine mortifère wahabite-salafiste, qui soutient, arme et finance les mouvements terroristes qui assassinent dans nos rues ? La Turquie, qui à la suite d’un « coup d'État » douteux, embastille les journalistes, emprisonne toute opposition, bombarde les Kurdes vainqueurs de Daech et diffuse dans nos pays l’idéologie salafiste ? Non. Les sanctions sont contre l’Iran et… la Russie !

Allah et Pétrole o akbar !

 

Photo X – Droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 16 octobre 16:45

    à l’auteur

    La décision de Trump de ne pas signer le document qui attesterait que l’Iran a bien respecté les accords sur le nucléaire s’imposait pour quiconque connaît un peu la situation au Moyen-Orient.
    Il n’est pas sûr qu’un Kim Jong-un veuille faire exploser ses bombes atomiques. Le bonhomme ne veut qu’une chose : continuer le plus longtemps possible à régner sur la Corée du Nord comme papa et grand-papa. Rien à voir avec l’idéologie des mollah iraniens. L’islam est une religion suicidaire : « nous aimons la mort comme vous aimez la vie », disaient les jihadistes sunnites, et le chiisme est encore plus suicidaire. Leurs intentions n’ont rien à voir avec la stratégie de dissuasion. Leur objectif déclaré est d’étendre leur hégémonie sur tout le Moyen-Orient et ils oeuvrent déjà en ce sens : leur croissant vert s’étend déjà, avec les territoires qu’ils contrôlent en Irak, et avec une Syrie et un Liban qui sont à leur botte, jusqu’à la Méditerranée. En s’assurant des complicités au Qatar, en soutenant les Houthis au Yémen, ils prennent en tenaille l’Arabie et les Emirats.
    La politique particulièrement imbécile d’Obama leur aura permis ces extensions. Maintenant, réfléchissez au fait qu’il n’aura fallu que trois ans aux Américains à l’époque du projet Manhattan, pour mettre au point une bombe atomique à une époque où il n’y avait pas d’ordinateurs pour modéliser les effets de l’explosion, où la puissance de calcul dont disposaient les physiciens n’était même pas celle de la calculette d’un élève de lycée. On peut bien considérer si on le veut que les Iraniens sont de parfaits imbéciles, mais mépriser l’ennemi, c’est s’exposer à de dangereuses surprises. S’ils n’étaient pas capables de réaliser en trente-cinq ans avec des moyens modernes ce que les Américains ont fait en trois ans, il faudrait qu’ils fussent de parfaits demeurés, ce qu’ils ne sont pas.
    La commission de vérification des accords a vu ce que les Iraniens ont bien voulu montrer. Elle n’a pas vu ce qui se passe à Fordo, dans des installations souterraines très profondément installées,et d’autres sites « stratégiques » lui ont été interdits.
    Aucun individu sensé n’aurait pu croire qu’Hitler attaquerait jamais la Russie. Pourtant, le plan Barbarossa est lancé en juin 41. C’était suicidaire comme sont suicidaires les objectifs de l’Iran, lesquels sont connus et sont répétés en permanence depuis Khomeiny : détruire israêl et ensuite attaquer l’Europe et les Etats-Unis.
    Les états européens, avec la conférence de Vienne, ont recommencé la même expérience qu’à celle de Münich en 38. Ils ont voulu être dupes et ils continuent à vouloir l’être jusqu’à la fin des accords, dans huit ans, c’est-à-dire jusqu’à la guerre. Mais l’Iran n’attendra peut-être même pas huit ans avant de déclarer les hostilités.
    Il y a quelques jours, Macron recevait à l’Elysée en grande pompe le Pétain du Liban à la botte du Hezbollah. Il envisage d’aller lécher les babouches de Rohani. C’est d’une bêtise écoeurante et scandaleuse.
    La levée des sanctions aura permis à l’Iran d’accorder une rallonge de 520 millions de dollars aux recherches sur les missiles balistiques, et de donner 800 millions au Hezbollah pour qu’il puisse continuer plus tranquillement à exercer ses activités terroristes.
    Les actionnaires des entreprises européennes qui vendent à l’Iran se frottent les mains : ils vont encore pouvoir engranger des bénéfices pendant huit ans. Après nous, le déluge, mais si on ne fait rien pour s’y opposer, le déluge est pour bientôt.
    Trump n’a peut-être pas une tête bien sympathique, mais en la circonstance il se montre parfaitement lucide. Que vous vous permettiez de l’insulter fait surtout voir que vous ne comprenez pas grand chose à la situation internationale et rien du tout à l’Orient compliqué.


    • alinea alinea 16 octobre 17:00

      @Christian Labrune
      Vous êtes complétement délirant ! rien de plus à dire, désolée, c’est estomaquant !


    • Ouallonsnous ? 16 octobre 17:35

      @alinea

      "ce sont des groupuscules terroristes sunnites – Daech, Al Quaeda, Boko Haram, Sheeba, Al Nostra, etc. - soutenus financièrement, militairement et idéologiquement par l’Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis, le Koweit et toutes les pétrodictatures du Golfe"

      Ce que notre auteur oubli de dire est que tout ce beaux monde est au mieux avec les USA quand il n’en est pas partie comme les islamistes qui sont les supplétifs de l’armée yankee !


    • OMAR 16 octobre 17:54

      Omar9

      Faites gaffe, @alinea
      .
      Par votre pertinente appréciation, vous risquez la censure.
      En attendant un procès en diffamation.....


    • Le421 Le421 16 octobre 18:18

      @OMAR
      Bof...
      Venant d’où ça vient, je vois mal Alinéa en prendre ombrage !!


    • Christian Labrune Christian Labrune 16 octobre 21:53

      @alinea
      si vous développiez quelque peu ne serait-ce que l’embryon d’une toute petite argumentation, l’intérêt de la discussion s’en trouverait accru. Quand je ne suis pas d’accord, moi, je n’insulte pas : j’argumente.


    • alinea alinea 16 octobre 23:16

      @Christian Labrune
      Vous nous exposez vos peurs, vos suspicions, vos phobies, vos rejets, vos haines, vos deux poids deux mesures ( les bons qui ont le droit à avoir la bombe, et les mauvais, non) sans ancrage aucun, dans le réel ; à quoi servirait le moindre argument ?
      Décidons que nous ne sommes pas du même bord, c’est tout.


    • Christian Labrune Christian Labrune 17 octobre 00:52

      @alinea
      Eh bien, c’est tout simple, dites-moi ce qu’il y a de faux dans ce ce que je j’exposais. Le Hezbollah, par exemple, n’aurait rien à avoir avec l’Iran ? Il n’occuperait pas le Liban ? el-Assad ne serait pas soutenu par l’Iran ? Les Houthis ne seraient pas soutenus par l’Iran ? Les Iraniens n’auraient jamais mis à feu des missiles d’une portée de deux mille kilomètres ? Il n’y aurait pas de Coréens du Nord à Fordo ? L’intention cent fois répétée du régime ne serait pas de détruire Israêl avant de s’attaquer au « Grand Satan » ? Ils n’auraient jamais travaillé à la mise au point de bombes atomiques ?

      L’iran, allez-vous me dire, est une démocratie comme une autre. On y torture et on y assassine les opposants, on pend des gamines un peu dépravées à des grues de chantiers, on extermine quelque peu les homosexuels. Une police islamique force les femmes à porter le tchador, mais je suis bien forcé de reconnaître que ce n’est pas très différent de ce que je peux voir tous les jours à Paris. Après tout, l’Iran n’est-il pas aussi une République et vous avez eu bien raison d’insulter il y a quelques jours une iranienne qui avait publié ici un article où elle évoquait la mort de son frère assassiné par le régime : ces gens-là se plaignent tout le temps, et c’est tout simplement parce qu’ils ne connaissent pas leur bonheur de vivre beaucoup plus loin que nous de ces salauds d’Américains.


    • mursili mursili 17 octobre 10:24

      @Christian Labrune

      La politique particulièrement imbécile d’Obama leur aura permis ces extensions.

      Que dire alors de la politique de son prédécesseur qui devait bien se douter en 2003 qu’en affaiblissant l’Iraq il renforcerait l’Iran ?

      Par ailleurs, si l’islam est aussi suicidaire que vous le dites, pourquoi ne rien faire contre le Pakistan, pays dont la raison d’être est l’islam, bien plus peuplé que l’Iran et qui refuse de signer le traité de non-prolifération nucléaire ? Pourquoi protéger l’Arabie saoudite, ce modèle de démocratie éclairée et de laïcité ?

      Pourquoi mettre dans l’embarras les alliés européens dans l’OTAN ? Les USA sont-ils vraiment des alliés économiques des pays de l’UE ou des adversaires ?


    • alinea alinea 17 octobre 10:37

      @Christian Labrune
      La révolution islamiste en Iran est venue après l’intervention des USA dans ce pays pour garder le pétrole ; fin du socialisme, un shah pantin de Washington.
      Je ne regarde jamais ce qu’on dit d’un pays ( propagande occidentale) parce à ce compte, remarquons le sort des Noirs aux US, le lot des Hispaniques, Guantanamo, etc.
      L’Iran n’a aucune visée guerrière, et Amadinejad n’a jamais dit qu’ils voulaient rayer Israël de la carte ; le régime israélien,oui. Le Hezbollah défend son pays contre l’agression israélienne, et il est partie prenante de ce pays, acclamé, soutenu par beaucoup.
      Oui l’Iran, le Hezbollah défendent la Syrie, fort heureusement, la Russie aussi, et dieu merci, car voir ce pays, cette culture aux mains des barbares US et de leurs affidés était une pitié. Soulagée que cela s’éclaire sous ses cieux.
      Voyez, je soutiens de tout cœur tous ceux qui, en ce monde, se défendent de l’empire US ; je souffre de la servilité de mon pays, de sa collaboration à cette destruction au MO. Sans parler de l’Afrique évidemment...
      Je n’ai pas insulté cette Iranienne, je sais que dans ces pays il y a des traîtres pro occident ; je n’excuse par ailleurs aucune violence, mais je sais que toute révolution l’est.
      Ni au Moyen-Orient ni en Amérique du Sud je soutiens les droites libérales pro occident.
      Chacun fait ce qu’il peut dans son pays, sait ce qu’il a à faire, l’Occident destructeur n’est pas un modèle, qui a déjà fait assez de mal comme ça.


    • Christian Labrune Christian Labrune 17 octobre 12:00

      L’Iran n’a aucune visée guerrière, et Amadinejad n’a jamais dit qu’ils voulaient rayer Israël de la carte
      ================================================
      @alinea
      Vous n’avez vraiment pas peur du ridicule !

      Extrait de la discussion de l’article « relations entre l’Iran et Israël »- article Wikipedia. J’ai souligné l’essentiel.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Relations_entre_l%27Iran_et_Isra%C3%ABlEn 2005, les relations entre les deux pays se tendirent en raison de l’élection surprise d’un inconnu, Mahmoud Ahmadinejad, à la tête du pays.

      Le 8 décembre 2005, pendant un sommet de pays islamiques à La Mecque, il accorda un entretien à la chaîne iranienne en arabe Al Alam :

      « Certains pays européens persistent à dire que durant la Seconde Guerre mondiale, Hitler brûla des millions de Juifs et les mit dans des camps de concentration. Tout historien, commentateur ou scientifique mettant en doute cela est mis en prison ou condamné. Bien que n’étant pas d’accord avec cette vision, à supposer que cela soit vrai… si les Européens étaient honnêtes, ils devraient céder quelques-unes de leurs provinces (comme en Allemagne, en Autriche, ou dans d’autres pays) aux sionistes et les sionistes pourraient alors créer leur État en Europe. Proposez un endroit en Europe et nous soutiendrons cette proposition ! »[5],[6]

      En octobre 2005, Ahmadinejad a fait un discours à propos du droit à l’existence d’Israël qui a provoqué de nombreuses réactions. En effet, il a déclaré qu’il adhérait aux propos de l’Ayatollah Khomeini, selon lesquels « ce régime qui occupe Jérusalem doit disparaître de la page du temps » (en persan : « een rezhim-e ishghalgar-e qods bayad az safheh-ye ruzgar mahv shavad »)[7], formule qui fut généralement rapportée en occident sous la forme « Israël doit être rayé de la carte »[8],[9].

      Les commentaires d’Ahmadinejad ont été condamnés par la plupart des gouvernements occidentaux, l’Union européenne, la Russie, le Conseil de sécurité des Nations unies et le Secrétaire général Kofi Annan. Les dirigeants égyptiens, turcs et palestiniens ont aussi exprimé leur inconfort face à cette remarque d’Ahmadinejad[10].

      Une controverse sur la justesse de la traduction a ensuite vu le jour. Lors d’une conférence de presse donnée le 14 janvier 2006, Ahmadinejad a déclaré à propos de son discours d’octobre « qu’il n’y avait pas de politique nouvelle, ils ont créé tout un ressentiment autour de cette déclaration. »[11]. En juin 2006, un éditorialiste du Guardian, Jonathan Steele a cité plusieurs persanophones et traducteurs qui ont dit que la phrase en question serait plus exactement traduite par « balayé » des « pages du temps » ou « des pages de l’histoire » plutôt que « rayé de la carte[12] ». En réexaminant la controverse sur la traduction, un éditeur du New York Times, Ethan Bronner a fait observer que « toutes les traductions officielles » des commentaires, dont celle du ministère des Affaires étrangères iranien et du bureau du président « se réfèrent à balayer Israël bien loin[13] ».



    • alinea alinea 17 octobre 13:36

      @Christian Labrune
      Vous le dîtes vous-même : « ce régime qui occupe Israël » ;
      Pour ma part, et pour la part des juifs orthodoxes, Israël est un blasphème pour eux, une anomalie pour moi. Je ne vous offenserai pas en vous faisant l’historique de sa « création ».
      Israël est le lampion de l’occident, ultra libéral, en contrées musulmanes !
      On peut comprendre,non ?
      Comment voulez-vous que les pays musulmans de la région supportent en leur sein cette odieuse violence, cette ridicule arrogance ?
      Mais de là à faire le lien avec la bombe qui, d’après vous, serait, aussitôt faite, lancée contre Israël, il faut vraiment prendre les Iraniens pour des cons ! et vous le dîtes vous-même : ils ne le sont pas, loin de là.
      Alors j’arrête là, j’en ai marre.


    • Doume65 18 octobre 10:22

      @Christian Labrune
      « « nous aimons la mort comme vous aimez la vie », disaient les jihadistes sunnites, et le chiisme est encore plus suicidaire. »

      Tu te dévoiles. Tu n’as rien trouvé chez les iraniens indiquant qu’ils sont suicidaires. Tu empruntes donc aux saoudiens pour élargir gratuitement aux chiites les propos de leurs ennemis, en prétendant, tout à fait gratuitement qu’ils sont pires. La ficelle est un peu grosse non ?
      Je n’ai personnellement aucune sympathie pour le gouvernement des mollahs, mais dans la hiérarchie des régimes pourris, ils ne sont pas forcément au-dessus d’Israël et son apartheid (de fait), et sont très certainement bien en-dessous de l’Arabie Saoudite.


    • Pauline pas Bismutée 16 octobre 17:51

      Sauf que (entre autres) :
      L’ Iran n’a jamais attaqué personne et le pays a sept frontières a défendre, dont une avec l’Irak.

      Trump s’emmêle souvent les pinceaux entre les pays musulmans ; parmi les sept pays qu’il estime « dangereux » pour les États-Unis ( ressortissants interdits de visas), il a « oublié » l’Arabie Saoudite (15 des 19 personnes arrêtées pour l’attentat du 11 Septembre 2001 étaient ... saoudiens).

      Quant aux armes irakiennes de « destruction massives », je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler les faits.

      Alors, sans preuve du contraire, et même surtout sans preuve du contraire, il serait peut-être décent de laisser l’Iran tranquille (ce qui ne veut pas dire ne pas vérifier qu’ils respectent les accords, quoique ça n’ait pas beaucoup aidé l’Irak ...).

      PS Surtout qu’avec les musulmans, on ne sait jamais, vu les histoires qu’ils font quand on bousille leurs enfants et pissent sur leurs morts ! Le culot, quand même ... smiley


      • Pauline pas Bismutée 16 octobre 18:17

        @Pauline pas Bismutée

        oups ..pisse


      • Alren Alren 16 octobre 19:26

        @Pauline pas Bismutée

        La France avait un capital de sympathie en Russie. Hollande, le roquet des USA l’a détruit en ne livrant pas les « Mistral ». (Tiens au fait que sont-ils devenus ceux-là ?)

        La France jouit d’un capital de sympathie parmi le peuple iranien éduqué (peut-être moins chez les ayatollahs et les mollahs ! ). Macron en bon larbin des USA va-t-il le détruire en s’associant à des sanctions injustes ? Sans doute. Avec lui, ce sera toujours le pire.

        Si l’Iran ne peut acheter aux Européens, il se tournera vers la Chine et la Russie.
        La Chine avec la montagne de Bons du Trésor US qu’elle possède encore, tient les dirigeants US par les c... cheveux ! Ils ne peuvent pas la « sanctionner » elle ! Car si, en représailles, elle demandait le remboursement immédiat de tout ces prêts, les USA seraient en faillite !

        Contrairement à ce que certains prétendent, la Chine n’en subirait pas le contrecoup car le gouvernement chinois aurait les moyens de créer de la dette interne pour continuer même avec des exportations ralenties à pouvoir distribuer ou faire distribuer des salaires sans changement.


      • Pauline pas Bismutée 16 octobre 19:53

        @ l’auteur
        @ Alren

        Mon commentaire s’adressait a Christain Labrune et non a l’auteur, of course !


      • Christian Labrune Christian Labrune 16 octobre 22:21

        L’ Iran n’a jamais attaqué personne

        @Pauline pas Bismutée
        Pourriez-vous nous expliquer ce que fait l’iran en Syrie, quel type de soutien le régime d’El Assad reçoit des iraniens. Qu’est-ce que fait au Liban le Hezbollah, organisation terroriste à la botte de l’Iran, mieux armée dans ce pays que l’armée libanaise elle-même, et qui entretient avec le gouvernement libanais à peu près les mêmes rapports que l’armée d’occupation allemande avec le régime de Vichy. C’est même ce qui fait que j’appelle le général Aoun le Pétain du Liban.
        Pourriez-vous nous expliquer pourquoi l’iran soutient les Houthis au Yémen, lesquels depuis trois ans occupent Sanaa et entretiennent une guerre atroce dont pâtissent toutes les populations ?

        « Laisser l’Iran tranquille », ce serait laisser l’Iran continuer à enrichir de l’uranium et mettre au point à Fordo, où travaillent de nombreux Coréens du Nord, une bombe qui serait plus probablement une bombe H qu’un engin de type Hiroshima. Les transferts de technologie entre la Corée du nord et l’Iran n’ont jamais cessé, ces dernières années. On a vu récemment l’Iran lancer des missiles dont la portée atteint deux mille kilomètres. Les missiles coréens vont cinq fois plus loin, mais des progrès sont tout à fait possibles.

        Les pays civilisés, même à l’époque où Khroutchev avait fait commis l’imprudence d’envoyer des têtes nucléaires à Cuba ont toujours posé que si on les attaquait ils riposteraient avec la plus grande vigueur, mais que pour rien au monde ils ne prendraient l’initiative d’une attaque. Depuis soixante-dix ans, il y aura bien eu la guerre froide entre les deux blocs, mais elle est restée froide. Ces gens-là savaient qu’au terme d’une guerre nucléaire il ne peut pas y avoir de gagnant.

        La stratégie de l’Iran, je le répète, n’est pas celle de la dissuasion. Leurs objectifs sont connus depuis l’Ayatollah Khomeiny : détruire le petit et le grand satan. Ils ont été réaffirmés maintes fois, non pas par des politiciens plus ou moins irresponsables comme il y en a partout, mais par des généraux de l’armée iranienne.
        C’est qu’aucun Dieu ne prescrivait aux Russes ni aux américains de massacrer l’autre moitié du monde. Le Coran prescrit aux Iraniens d’attaquer et de réduire la partie du monde qui n’est pas musulmane. C’est aussi idiot que les ambitions de Picrochole dans Rabelais, mais c’est comme ça. On aura eu avec le Califat un avant-goût de ce que l’islam radical peut produire dans l’ordre des entreprises suicidaires. C’était du côté sunnite, mais les chiites sont peut-être encore plus cinglés. Si vous voulez avoir une idée de ce qui peut mijoter dans les tronches de ces fanatiques, ouvrez le petit livre vert de Khomeiny, et cherchez « guerre sainte » ou lisez les trois ou quatre premières pages.Vous trouverez là une vision du monde qui n’a pas grand chose à voir avec la nôtre.
        Adresse du Petit livre Vert :
        http://www.fnb.to/FNB/Article/Khomeyni/Khomeyni.htm


      • Christian Labrune Christian Labrune 17 octobre 01:08

        Si l’Iran ne peut acheter aux Européens, il se tournera vers la Chine et la Russie.

        @Alren
        L’Iran en effet, a grand besoin de bagnoles et d’avions. Son matériel, à cause des sanctions, n’a guère été renouvelé ; au fil des ans, il est devenu à peu près aussi obsolète que celui qu’on peut voir à Cuba. Pour les entreprises européennes comme Airbus et Peugeot, c’est l’occasion de trouver des débouchés pour quelques années. Ca durera ce que ça durera, mais si ça pouvait durer jusqu’à la fin des accords sur le nucléaire, c’est-à-dire huit ans, c’est-à-dire jusqu’à la guerre, ça ferait un gros paquet de fric à se mettre dans la poche.
        C’est pour cette raison que les Européens - ceux du moins qui ont de gros intérêts dans ces sortes d’entreprises commerciales- sont prêts à se traîner à plat-ventre jusque chez un Rohani. Je me souviens que les italiens le recevant avaient poussé la bassesse jusqu’à voiler les nudités de la staturaire romaine pour que ce con n’en soit pas désagréablement offusqué !

        Quand les Iraniens auront repris du poil de la bête, ils pourront recommencer à semer autour d’eux la terreur et la désolation à bien plus grande échelle, mais en attendant, on s’en sera mis plein les poches. C’est l’essentiel. Ensuite, on verra bien.
        Je n’aurais rien, personnellement, contre le capitalisme, s’il était capable de prévoir un peu au-delà du profit immédiat, mais il ressemble à nos politiques à peine capables d’envisager ce qui va arriver avant la fin de leur mandat, mais tout à fait aveugles sur la suite.


      • Pauline pas Bismutée 17 octobre 14:58

        @Christian Labrune

        Vous semblez oublier que les États Unis ont soutenu les talibans en Afghanistan, et que leurs guerres « anti terroristes » sont à géométrie variable. Si ils ne sont pas les pires, ils ne sont sûrement pas meilleurs que les autres, sauf en leur longue expérience de manipulations (pour ne pas dire mensonges, j’essaie de rester neutre) et bombardements divers (la liste est trop longue) ; je vous renvoie aux analyses de Michel Collon, John Pilger, Noam Chomsky (parmi d’autres).

        Le président syrien a appelé la Russie à la rescousse légalement. L’Iran qui s’en mêle, suivant les opinions, on appelle ça alliance, soutien, magouille, opportunité politique, ingérence…

        Le Liban a quelquefois été envahi par le sud, il me semble ? Je ne défends pas le terrorisme, et j’ai personnellement perdu un collègue infirmier dans l’attentat qui a tué Hariri (Beyrouth, février 2005), mais on ne peut reprocher a un pays de défendre ses frontières, et pas a un autre.

        Quant aux houthis du Yémen, ils sont chez eux (les autres aussi). La guerre la bas est effectivement une guerre de proxy : il n’est malheureusement pas étonnant que l’Iran ne se range pas derrière les États-Unis,  la « coalition » et Israël pour achever le pays. Il ne faut quand même pas trop en demander.

        Nous pourrions nous renvoyer la balle indéfiniment  quant aux horreurs commises par ce cote, ou l’autre : alors pour faire court, disons que la guerre est une saloperie, et qu’a part engraisser ceux qui vendent des armes (et « vive la France », mon cote franchouillard), il n’y a pas beaucoup de cotes positifs. 

        Je ne soutiens pas le régime iranien, je soutiens les efforts d’un président élu, Hassan Rouhani, pour respecter un accord international (entre son pays et six autres), malgré la ligne plutôt dure du leader suprême non élu Ayatollah Ali Khamenei.

        L’attitude de Trump au mieux va « unifier » la ligne dure iranienne contre les plus modérés en Iran même, au (presque) pire unifier les iraniens modérés et non modérés  (et d’après vous on peut aussi ajouter les nord-coréens) contre …. ?

        Alors, un calcul délibéré des États Unis ? Car on ne peut quand même pas être con à ce point-là.

        Si les Iraniens sont si dangereux, pourquoi apporter de l’eau à leur moulin ?

        PS N’ai pas tous les accents, désolée. Dans un autre domaine, je ne suis pas sure que les Iraniens aient complètement accepté l’Islam, j’ai eu l’impression qu’ils restaient un peu « zoroastres » ...


      • Pauline pas Bismutée 17 octobre 16:04

        @Pauline pas Bismutée

        Oups encore : il n’est pas étonnant que l’Iran ne se range pas ...


      • Alren Alren 22 octobre 13:29

        @Christian Labrune

        « L’Iran en effet, a grand besoin de bagnoles et d’avions. »

        Il n’y a pas que ce pays !!! Mais les Iraniens, à la différence de l’Arabie saoudite ou du Qatar, a les moyens humains de fabriquer sous licence, sur place, les voitures étrangères.
        Et pas seulement des voitures.

        Les avions de ligne devront être achetés car l’exemple chinois le montre, il faut beaucoup d’expérience passée pour construire un avion performant, sûr et économique, surtout pour les moteurs.
        Pour l’instant, seul Boeing et surtout Airbus en sont capables actuellement et resteront longtemps loin devant avec des innovations incessantes.

        L’Iran n’est pas inférieur technologiquement à tous les autres pays, au contraire !
        Et il n’est pas le seul, hélas, où les droits de l’Être humain et l’égalité homme-femme ne sont pas respectés !
        Ces deux conquêtes sont longues et difficiles dans tout pays à religion d’état.
        L’agressivité des USA en contraignant les esprits progressistes à la solidarité patriotique, ne fait que freiner ce processus.
        Ne serait-ce pas volontaire ?


      • lloreen 22 octobre 15:02

        @Alren
        « Car si, en représailles, elle demandait le remboursement immédiat de tout ces prêts, les USA seraient en faillite ! »
        Mais ils sont en faillite depuis 1933 !Et pas que Washington DC (corporation des Etats-Unis) mais tout le système de l’escroquerie de la dette (pétro et euro-dollar).
        « L’argent » (monnaie fiduciaire) est une illusion et la dette tout autant. Quand tout le monde aura compris que « l’argent » n’existe pas l’humanité fera un bond en avant.


      • Alren Alren 22 octobre 18:59

        @Christian Labrune

        « Les pays civilisés »

        Qui sont donc les pays « civilisés » ? Vous croyez donc que les Iraniens ne sont pas « civilisés », eux les héritiers de la culture perse qui brillait dans l’Antiquité lointaine davantage que celle des « barbares » grecs ?

        Les USA qui enchaînent les guerres aux plus faibles (se gardant bien de s’attaquer aux plus forts !) et causent tant de malheur pour des intérêts bassement économiques sont-ils plus « civilisés » que l’Iran ?

        Ou Israël, détenteur de bombes atomiques ( cadeau US ) peuplé essentiellement de colons qui martyrisent les habitants, les colonisés, au nom des guerres de religion et qui veulent détruire l’Iran sont-ils plus « civilisés » ?

        L’Iran ne veut pas être dévasté par les USA et ses féaux européens comme l’ont été l’Irak (après piégeage de Sadam Hussein) la Lybie, la Syrie ainsi que le Liban (où Israël a été vaincu).
        Je le comprends car je n’aimerais pas que la France soit menacée d’invasion et de dévastation par les USA pour la raison secrète que ce serait leur intérêt pétrolier.


      • Alren Alren 22 octobre 19:09

        @lloreen

        L’argent est certes une création totalement anthropique comme le droit et le langage et il n’a d’existence que par convention entre les humains.
        Mais tant que le « contrat » entre les hommes lui donne de la puissance, tant que les « lois » anthropiques de la finance sont respectées, il existe.

        La dette US peut ne pas être remboursée sans que le dollar perde 99,9% de sa valeur, tant que le papier vert est soutenu par les autres pays (leurs dirigeants et leurs maîtres rentiers) qui sont ainsi volés mais l’acceptent pour maintenir la pseudo suprématie US et à travers elle le système capitaliste pyramidal.


      • OMAR 16 octobre 17:51

        Omar9
        .
        @VICTOR Ayoli :"A quoi joue-t-il ? Quel intérêt représente-t-il ?
        .
        J’ai vraiment apprécié votre article, sauf que vous éludez cette vérité que tout le monde connait :
        Trump va dans le sens de la volonté de cet état-voyou de Israël, de vitrifier l’Iran.
        Voici un article qui va dans ce sens , développé par un journal foncièrement sioniste.
        http://fr.timesofisrael.com/avec-la-nouvelle-strategie-sur-liran-trump-saligne-sur-le-scenario-de-netanyahu/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=8add501f78-EMAIL_CAMPAIGN_2017_10_15&utm_medium=email&utm_term=0_47a5af096e-8add501f78-55542117
        Mais il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir....



          • Le421 Le421 16 octobre 18:22

            Le constat est sans appel.
            Beaucoup de pays se mettent à prendre des dirigeants obscurantistes et belliqueux.
            C’est le signe évident de la décomposition de la société.
            Le vivre ensemble fout le camp et le « c’est la faute de l’autre » devient la règle.
            Ce qu’il y a de bien, c’est que la planète en a plein le cul de ces conneries et est en train de mettre tout le monde d’accord.
            Et ce n’est que le début !!
            La nature est un tout, et nous, petits grains de sables prétentieux, on entends tout régenter...


            • Cadoudal Cadoudal 16 octobre 18:23

              la possibilité d’une rupture aux allures d’affrontement entre l’UE et les USA de Trump doit être évoquée

              http://www.dedefensa.org/article/lue-en-fureur-versus-usa-trump


              • V_Parlier V_Parlier 22 octobre 12:04

                @Cadoudal
                Ca ce serait au moins une conséquence positive de l’arrivée au pouvoir de Trump !


              • bob14 bob14 16 octobre 18:25

                (un gros porc étasunien violeur)..La planète est remplie de gros porcs..en France ils sont légions dans TOUS LES MILIEUS...Y en a même qui ont la légion d’honneur..et qui donnent des leçons de morales à la télé... !


                • Jelena Jelena 16 octobre 19:08

                  Je préfère l’illustration originale.... Quand à l’article ? Si Trump ne menace pas l’Iran une fois par trimestre, il va se faire qualifier d’antisémite. On va dire que cela fait partie des obligations d’un président US.


                  • leypanou 16 octobre 19:54

                    @Jelena
                    Un peu avec l’aide de Jared -ainsi que des autres aussi- quand même.


                  • Nolats Nolats 16 octobre 21:23

                    Les USA soutiennent désormais l’« axe sunnite » contre l’axe chiite (l’Irak chiite fait un peu figure d’exception, or le terrorisme dans le reste du monde ne se réclame pas du chiisme.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 16 octobre 22:41

                      or le terrorisme dans le reste du monde ne se réclame pas du chiisme.
                      ==========================================
                      @Nolats
                      Le Hezbollah, organisation terroriste la mieux armée de la planète, serait-ce une organisation indépendante ? De qui reçoit-il des subsides (récemment huit cent millions de dollars). De la Suisse ? De la principauté de Monaco ou de l’Iran ?
                      En tout cas, son objectif est actuellement d’aménager pour l’Iran un corridor vers la méditerranée. Cela constitue pour Isrêl, pour la Jordanie et pour l’Irak, et même pour l’Arabie et les Emirats, une menace particulièrement préoccupante et même tout à fait intolérable.

                      Par ailleurs, vous êtes peut-être très jeune, mais le plus gros attentat jamais commis en Argentine aura été organisé par des Iraniens. Depuis l’assassinat du Procureur Nisman, dont on a beaucoup parlé et qui s’apprêtait à révéler toute l’affaire, ce n’est plus un secret pour personne.

                      Vous auriez dû vous rappeler aussi l’attentat de la rue de Rennes, à Paris, et plusieurs autres en France que vous trouverez mentionnés à cette page :
                      https://conflits.revues.org/129


                    • Nolats Nolats 19 octobre 19:40

                      @Christian Labrune
                      le hezbollah est une milice de combat locale utilisant parfois des moyens terroristes, mais ce nous parlions de la vague de terrorisme à l’échelle planétaire depuis une vingtaine d’années. Il a pu y avoir des attentats commandités par l’Iran dans un cadre de règlements de compte ciblé, Israël a du reste procédé de même http://www.lexpress.fr/actualite/monde/quand-le-mossad-tuait-a-paris_850114.html, mais ce n’est pas de même nature que les attentats de Merah, Coulibani et consorts contre des civils hors des terrains de conflit


                    • baldis30 16 octobre 22:47

                      bonsoir,

                      ne se faire aucune illusion ... bien des pays qui n’ont jamais déclaré avoir la bombe l’ont ! Et certains l’ont même essayé sous false flag ....

                      Et combien de grosses entreprises industrielles possèdent les capacités de construire et de vendre des armes atomiques .....

                      L’aspect économique mis en avant par l’article est bien plus plausible que la raison avancée publiquement .... 

                      Un autre aspect qui peut aussi concerner la Corée du Nord c’est l’usage interne de la vocifération de Trump : il y eut le demi-succès de la guerre de Corée, il y eut aussi l’affaire de l’ambassade des U.S.A. à Téhéran qui ont laissé des traces dans l’opinion publique et pour récupérer cette opinion des vociférations à usage interne sont monnaie courante ... Aux U.S.A. comme dans bien d’autres pays .... c’est primaire ... mais c’est réel !


                      • Massada Massada 17 octobre 11:06

                        L’Iran a tenté d’obtenir des technologies balistiques et nucléaires à 32 reprises en 2016 

                         
                        Fox News cite les renseignements allemands qui affirment que Téhéran a utilisé des sociétés écrans pour contourner les restrictions internationales.


                        • zygzornifle zygzornifle 17 octobre 14:03

                          C’est vrai il n’y a que quelques pays copains comme cochons avec les ricains qui ont le droit a la bombe , les autres niet niet , c’est sélect comme a l’entrée de certaines boites a bobos , faut sa carte de membre d’honneur autrement c’est un coup de pied au cul du vigile......


                          • Massada Massada 17 octobre 14:12

                            @zygzornifle
                             

                            Quel est votre intérêt à ce que l’Iran ai l’arme nucléaire et les missiles balistiques pour les envoyer ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires