• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De Bayrou à Sarkozy ou le choix de la raison

De Bayrou à Sarkozy ou le choix de la raison

François Bayrou est arrivé en troisième position du premier tour de la présidentielle. Du même coup son électorat devra au second tour se prononcer entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Les très nombreux soutiens apportés à Nicolas Sarkozy montrent qu’aujourd’hui il est le candidat qui prendra le mieux en considération les valeurs et les idées du centre.

Premier élément symbolique : mardi 24 avril, Pierre Albertini, député-maire UDF de Rouen, a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy.

Or, Pierre Albertini n’est autre que le coauteur du projet présidentiel de François Bayrou !

Voici ce qu’il a pu déclarer : "Sans renier en aucune manière ni mon parcours, ni mes valeurs, je voterai pour Nicolas Sarkozy" car "le 6 mai, c’est le choix de la raison que dicte l’intérêt supérieur du pays et cet intérêt supérieur dépasse les clivages politiques".

"Jean Lecanuet (fondateur de l’UDF) m’a appris une chose : ne jamais se tromper d’adversaire. J’ai regardé dans le projet de Ségolène Royal et de son équipe, et j’ai trouvé beaucoup de propositions qui me heurtent".

"Même si je n’approuve pas dans la totalité les propositions de Nicolas Sarkozy, je constate une très forte convergence sur les grands objectifs : redresser économiquement le pays, créer une société de confiance, privilégier la solidarité et non pas l’assistance, rénover la vie politique".

Pierre Albertini a donc décidé de faire vivre au sein de la majorité de Nicolas Sarkozy, le pôle centriste, tout comme déjà onze parlementaires UDF qui ont apporté leur soutien à Nicolas Sarkozy pour le second tour après avoir participé à celle de François Bayrou. André Santini et Christian Blanc soutenaient Nicolas Sarkozy dès le premier tour. Valéry Giscard d’Estaing, fondateur de l’UDF, a déjà eu également l’occasion d’apporter son soutien à Nicolas Sarkozy.

En effet, il y a beaucoup d’amis de l’UDF qui ont toute leur place dans la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy et qui ne souhaitent pas se retrouver au milieu de l’extrême gauche, du Parti communiste et des Verts et qui ne rentrent pas dans les négociations d’appareils.

Nicolas Sarkozy entend mettre en place un gouvernement ouvert à d’autres sensibilités s’il est élu.

Plus que jamais, il est le candidat du rassemblement et de l’avenir, celui du nouveau rêve français, qui rassemble au-delà des sensibilités le peuple de France.

Citons comme autre témoignage de ce rassemblement, la tribune que Lionel Stoleru, ancien ministre de Michel Rocard, avait publié avant le premier tour et où il déclarait :

« Il faut donc se rendre à l’évidence : la droite a choisi un meilleur candidat que la gauche, meilleur pour notre pays et c’est pour cela que j’ai décidé de lui apporter mon soutien. [...] Il y a des moments où l’intérêt national doit primer sur l’intérêt partisan. Tel est bien le cas aujourd’hui si l’on veut que la France rassemble l’ensemble de ses forces pour se mettre enfin à vivre à l’heure de la planète et pour rejoindre le peloton de tête des nations en progrès. » Le Figaro, 21 février 2007

Finalement, c’est dans la même veine qu’Eric Besson, ancien secrétaire national du Parti socialiste et membre de l’équipe de Ségolène Royal avant de démissionner à cause d’un désaccord sur le chiffrage du projet, a décidé de soutenir Nicolas Sarkozy, déclarant :

"Je suis un homme de gauche qui va soutenir et voter pour un homme qui se revendique de droite. Je suis un progressiste, convaincu que pour cette élection, c’est un républicain de droite qui porte le mieux les valeurs auxquelles je crois" : "le rayonnement et la place de la France", "la nécessité de l’action et de la réforme", "le lien entre l’efficacité économique et la protection sociale".

"Ce discours de vérité, c’est toi, Nicolas Sarkozy, qui le tiens aujourd’hui. Nous avons besoin de réformes profondes, volontaristes, d’une action déterminée pour retrouver la confiance de la France, celle qui donne beaucoup, qui souffre, qui est exaspérée."

Eric Besson est par ailleurs revenu, pour la dénoncer, sur la campagne de diabolisation menée par le PS et les partis de gauche :

"Il y a quatre mois à peine, je participais au début d’une entreprise délibérément conçue de diabolisation du favori de l’élection présidentielle. Dès l’automne 2006, il était déjà limpide pour beaucoup d’entre nous que si la confrontation portait sur (...) les idées et sur la capacité à gouverner, alors Ségolène Royal n’avait guère de chance de l’emporter face à Nicolas Sarkozy. Il fallait donc, pour espérer le battre, le diaboliser, le caricaturer en espérant parvenir à ce qu’il fasse peur. Dans cette entreprise, j’ai pris ma part, trop largement ma part, et je suis reconnaissant à Nicolas d’avoir bien voulu, parce que nous nous connaissions, mettre cela sur le compte du combat partisan.

Cette entreprise de diabolisation, ce scepticisme quant à la capacité à faire élire l’une sans diaboliser et sans susciter la peur de l’autre, n’en doutez pas, vous allez la voir à l’oeuvre pendant toute la durée de cet entre-deux-tours. Alors il faudra dire trop c’est trop, et j’aurai peut-être l’occasion de le dire dans d’autres contextes."

Nicolas Sarkozy rassemble donc au-delà des clivages partisans. Il pratique l’ouverture d’esprit contre l’ouverture politicienne.

« Je veux être le candidat de l’ouverture parce que je veux être le président de l’ouverture, mais d’une ouverture qui n’a rien à voir avec la politique politicienne, d’une ouverture qui n’est pas l’ouverture vers les appareils.
L’ouverture dont je veux être le candidat c’est l’ouverture d’esprit. L’ouverture d’esprit c’est être capable de prendre en considération les raisons de l’autre, c’est être capable de penser que l’autre pourrait avoir raison, c’est être capable d’échanger avec l’autre et de le respecter même quand on pense qu’il a tort. L’ouverture dont je veux être le candidat, c’est l’ouverture vers les autres, vers ceux qui ne pensent pas la même chose que moi, qui n’ont pas le même parcours, pas la même expérience de la vie, pas la même histoire, vers ceux qui n’ont pas voté pour moi, vers ceux qui parfois m’ont combattu.
[...] Ce n’est pas le marchandage, ce n’est pas la négociation des places. Je ne marchanderai pas, je ne négocierai pas mais je ferai preuve d’ouverture d’esprit et d’esprit de tolérance, et je serai compréhensif et respectueux. Je serai fraternel. Tout en continuant d’être sincère, d’être loyal vis-à-vis de tous ceux qui m’ont d’ores et déjà fait confiance. »

« Le rôle d’un président de la République c’est de rassembler. Pour moi, dans cette campagne du second tour de l’élection présidentielle, il n’y a pas deux camps, il n’y a pas deux partis dressés l’un en face de l’autre. Parce que pour moi il n’y a qu’un seul peuple qui est le peuple français. Il n’y a qu’une seule France qui est le bien commun de tous les Français. Comme il n’y a qu’une seule histoire de France qui appartient à tous les Français. »

Dans ce rassemblement, les électeurs de François Bayrou, tout comme ceux des neuf autres candidats, ont toute leur place !

François Goulard a ainsi déclaré que « tout responsable politique se doit de faire des choix et de les expliquer aux Françaises et aux Français. Ayant soutenu François Bayrou au premier tour de l’élection présidentielle, je voterai au second tour pour Nicolas Sarkozy. »

Chaque électeur devra dimanche 6 mai faire lui aussi son choix pour que vive la démocratie.


Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (172 votes)




Réagissez à l'article

170 réactions à cet article    


  • melo 26 avril 2007 12:58

    Je me pose une question : Est-ce que leur choix ne se retrouve t-il pas plus simplement effectuer en fonction des prochaines élections afin d’avoir un siège et non pas par conviction politique ? Il suffit de regarder les différentes régions ou Bayrou est arriver en tête et elle ne sont pas si nombreuses, or si les représentants de Bayrou veulent peser et donc obtenir des sièges à l’assemblée ils auront plus de chances de passer si N.S. ne présente pas de candidats dans leur secteur... Bref parler d’idéologie et de choix quand derrière il n’y a qu’un petit jeu de calculette me fait penser que le centre n’est qu’un condensé de la droite et de la gauche avec pas grand chose de concret derrière.


    • Philippe VIGNEAU 26 avril 2007 13:10

      bien evidemment : les rallies UDF ont eu la promesse de ne pas avoir de candidat UMP en face aux prochaines legislatives... apres quand j’entends Sarko dire qu’il n’aime pas les negociations politiciennes, ca me fait marrer...


    • Arno Arno 26 avril 2007 14:19

      Bonjour,

      C’est quand meme fou de lire un tel article, louant la volonté de rassemblement de NS, alors qu’il a fanfaronné des mois durant : « on est pour moi, ou on est contre moi ! »

      Malheureusement, un bon nombre de politicien l’ont compris, et ont decidé d’etre pour lui, car ce sera evidement plus facile et plus juteux.

      Rendez vous dans 5 ans, apres 5 ans de Sarkosisme... Les francais se haïront en silence pendant que les entreprises du CAC40, la classe politque, le monde banquier et immoblier trinqueront à notre santé.

      Cordialement,

      Arno


    • Ptit Dino Ptit Dino 26 avril 2007 15:29

      De façon amusante, les meilleures années boursières, et les meilleures années frics ont lieu sous des gouvernements de gauche. Alors, si vous êtes contre la bourse et compagnie votez Sarkozy. smiley

      Ce qui n’enlève rien au fait que l’article n’est pas extraordinaire, même pour un électeur de NS.


    • Arno Arno 26 avril 2007 16:10

      @ Pti Dinot

      Merci pour votre argument tellement precis, chiffré avec source à l’appuie. Nous avons fait un bon de géant.

      En attendant, un autre fait qui va surement vous amuser aussi : les grêves des statisticiens car les chiffres du gouvernement sont fauts... Ca ne me fait pas rire !

      Cordialement

      arnaud


    • tieu 26 avril 2007 16:29

      Que les centristes et les transfuges de la gauche rejoignent Sarkosy, c’est normal ! comme il le dit, il a changé : ce n’est plus l’homme qui oppose et crée des clivages simplistes :

      http://www.dailymotion.com/video/x1qwdr_a-voir-absolument

      (vidéo ou un micro caché enregistre des propos de NS du genre différences africains/maghrébins/turcs)

      mais l’homme du rassemblement, qui accueille toutes les différences, un nouveau jésus en quelques sortes.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 2007 19:34

      Je vous lis avec un certain étonnement. Le calcul que vous semblez dénoncer est si indissociable de la démocratie que nous avons, qu’il serait suicidaire pour un politicien de ne pas le faire. La simple sélection naturelle smileyveut qu’il ne reste en piste que ceux qui le font. Il y a d’autres modalités de démocratie, mieux adaptées aux circonstances de notre époque http://www.nouvellesociete.org/6.html Dans la dynamique de ce deuxième tour, par exemple, je remarque l’empressement à occulter la possibilité d’un désistement de SR que permet la constitution et qui pourtant, selon les sondages, donnerait la victoire a Bayroux contre Sarkozy que tant de blogueurs prétendent vouloir bloquer. Combien de ceux qui écrivent de l’anti-Sarko naïf sont ils en fait à mousser sa campagne ?


    • Rage Rage 26 avril 2007 19:57

      Je te donne une réponse : Regarde sur le site que tu veux les scores au 1er tour de NS à Rouen, tu comprendras vite l’empressement du maire en vue des législatives et de 2008 de faire bonne place sur la photo de famille.

      Carrièristes, opportunistes et malsains : voilà une belle classe politique...


    • Benj 27 avril 2007 11:22

      Sur l’article...on croit rêver - ou plutôt cauchemarder. Pas besoin d’agoravox pour lire ce genre de propagande, il suffit d’aller sur les blogs estampillés UMP.

      Il ne faut pas être grand clair pour comprendre que l’auteur - anonyme - de ces lignes est engagé aux cotés de Sarko.

      Tout le monde sait pourquoi de nombreux UDF ont rejoint Sarko, avant comme après le premier tour : par opportunisme, ou simplement parce qu’ils ont cédé à l’ « amicale » pression des sarkoboys

      et on va en entendre parler de ces pressions, Sarko est en train d’essayer d’empêcher le débat entre bayrou et royal et ca risque de chauffer...les medias ne pourront plus dissimuler les méthodes de sarko

      ca va devenir intéressant...a bientot


    • istrati 28 avril 2007 18:10

      Sarko est un « mec de Neuilly » et pour moi c’est tout un symbole. il ne représente que les édiles des beaux quartiers... Il avait comme témoin à son mariage avec Cécilia : Martin Bouygues et Bernard Arnault. Trouvez un habitant aisé de la banlieue ouest pour avoir de tels témoins à son mariage qui se déplaceraient ???

      Sarko sera élu sur ses idées sécuritaires, sur l’hostilité aux vagues migrantes, qui forment le nouveau prolétariat corvéable des patrons soi-disant : « libéraux et modernes », adeptes par cynisme et nécessité de la mondialisation forcée.Le monde économique applaudit.


    • pepetch’ 28 avril 2007 21:44

      c clair... sans oublier la facon partisane et securitaire dont Mr ALbertini gere la mairie de Rouen... interdisant la vente d’alcool apres 22h, faisant fermer les epiceries pres de l’hotel de ville, harcelant les jeunes qui s’assoit sur les bancs devant l’hotel de ville la nuit, phacocytant tout mouvement spontané qui peuvent se creer en reaction à sa gestion de la ville... et j’en oublie beaucoup d’autres... Ce maire dont la seule ambition est de devenir ministre.. Bref, je ne suis pas sur que le choix de Pierre Albertini comme ambassadeur du ralliement est significatif, il est surtout revelateur des tendances securitaires et ambitions de cet homme


    • SAMUSIC 30 avril 2007 11:01

      il reste toujours une chance pour que les francais ne s’haissent, a nous de le saisir, et c’est pas la peine de pleurer sur notre sort, si on cherche , on trouve , on est 88 millions de personnes qui votes alors a nous de prendre notre desrtin en mains


    • machinchose machinchose 26 avril 2007 13:05

      vous dites : « Premier élément symbolique : mardi 24 avril, Pierre Albertini, député-maire UDF de Rouen, a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy. »

      il a surtout constaté que dans sa ville Sarkozy arrive en 1 et de loin. et il a pensé à sa réélection.


      • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 26 avril 2007 18:04

        @ Yannick

        Je suis admiratif devant votre amour de la démocratie :

        La critique de l’opposant : Le nabot à talonette, le nazi, le va-t-en guerre et j’en passe.

        En plus, la menace : si NS passe, nous irons dans la rue tout casser.

        L’insulte, le mensonge et la menace !

        Tout cela est tout sauf un comportement démocratique. Faite nous encore la leçon sur un comportement « citoyen » ...

        Lamentable.

        Si l’un ou l’autre passe, c’est le jeu normal de la démocratie. La majorité a choisie. Toute manifestation est anti républicaine et anti démocrate.

        Il restera d’autres élections, et d’autres lieux de discussion. Sauf, bien sur, si une personne élue mets en pratique vos méthodes terroristes.

        PS (c’est le cas de le dire) Vous avez une curieuse façon d’inviter les autres à partager vos idées : « tous ces abrutis udf ... »

        Encore une fois bravo !


      • IP115 28 avril 2007 17:18

        « Tout cela est tout sauf un comportement démocratique. Faite nous encore la leçon sur un comportement »citoyen« ... »

        jesuisunhommelibre , si tu veux comprendre, regarde le positionnement politique des membres de ce « media citoyen »

        Tu comprendras aussi pourquoi tous les posts pro-sarko sont tous notés négatifs, qu’ils soient constructif ou pas ! Cette campagne aura au moins mis en évidence 2 choses :

        - Agoravox est tout ce que tu veux (moi je pencherais pour un organe de propagande pro-Bayrou) sauf un media citoyen !

        - La population d’Agoravox n’est pas du tout repérésentative de la population française (les non pro Bayrou en ont peut être eu assez de lire des tracs pro-Bayrou et sont peut être allés voir ailleurs), ce ne sont pas le blogs et les media citoyens qui manquent !

        - Je comprends mieux pourquoi il n’y aura JAMAIS de débat politique sur Agoravox (quels que soient les efforts de Carlo) qui est tout sauf impartial !

         smiley


      • manu 29 avril 2007 14:33

        faux ! il arrive Second
        - Royal 31.17%
        - Sarko 27.91%


      • IP115 29 avril 2007 15:05

        exact Sarko n’arrive pas « premier et de loin » comme l’affirme la mal informé/désinformateur (rayez la mention inutile, s’il y en a une), mais bel et bien second derrière Royal. Ce qui montre clairement que ce désistement, n’est pas éléctoral (Bayrou+Royal l’emporteraient avec 52% des voix) mais bien un ralliement sur les idées !

        Nous sommes encore et encore dans les procès d’intention à 2 balles, qui marqueront cette campagne désastreuse de la gauche pendant longtemps !


      • mnem0 26 avril 2007 13:07

        Cet article est, à mon humble avis, un acte de propagande sarkoziste. L’auteur tenterait il benoîtement de convaincre le lectorat dans un titre qui veut tout dire ?

        Quant aux références de personnes désirant s’inféoder à l’UMP dans leur quête fébrile de pouvoir, j’y vois là un effet comique.

        L’article s’intitule bien « de Bayrou à Sarkozy, le choix de la raison » non ? vous évoquez MM Albertini et Stauleru, Auriez vous oublié d’évoquer Monsieur Bayrou qui s’est clairement fait comprendre lors de sa conférence de presse hier ?

        La politique de la peur, de la menace, de la concentration des pouvoirs, ce n’est pas celle de Madame Royal, c’est pourtant celle que F.B a dénoncé.


        • puma 26 avril 2007 13:07

          Bonjour, C’est tellement le choix de la raison que Bayrou lui même ne votera PAS pour Sarkozy. C’est pourquoi je pense que cet article n’a pas lieu d’être d’autant plus que l’auteur incite les electeurs de Bayrou à voter Sarkozy ce que Bayrou ne veut pas. Cet article me chagrine d’autant plus qu’il est comme par hasard à la une sur GoogleNews. Cordialement,


          • Gabriel 26 avril 2007 13:12

            Quelle aurait été la stratégie de Mme Royale si François Bayrou s’était retrouvé à la place de Nicolas Sarkosy au soir du 1er tour ? Pour être élue elle aurait sans aucun doute trouvé des points de rapprochement avec le programme de l’UMP et là ce n’était plus d’un grand écart qu’elle nous aurait gratifié mais d’un écartelement.


            • MyHyene MyHyene 26 avril 2007 13:42

              si Ségolène devait affronter bayrou au lieu de sarkozy , bayrou aurait été diabolisé comme le petit nicolas... si ségolène royal devait affronté olivier besancenot c’est elle même qui aurait été accusé de fascisme...


            • nessoux 26 avril 2007 14:59

              Très juste Hyène, on est toujours le fasciste de quelqu’un même Ségo


            • D. 26 avril 2007 15:06

              Demandez-vous plutôt ce à quoi aurait joué votre Nicolas dans le cas d’un affrontement entre Bayrou et lui-même... Aurait-il fini par citer, hmmm voyons... Lénine, Marx... ?


            • olive62 26 avril 2007 17:05

              alors là ce n’est même plus de la politique fiction, c’est de la malhonneteté intellectuelle ... Mais pourquoi pas ? Alors si MG Buffet avait été à la place de F Bayrou et que R Royal avait devançé N Sarkozy, ce dernier aurait tenté un rapprochement avec les communistes et on peut continuer longtemps comme ça ...


            • be_io 2 mai 2007 17:03

              Barf, pas besoin, il aurait meme pu dire « Je vous ai déjà dit que j’étais Jaures ! ». smiley


            • Marie-orange 26 avril 2007 13:16

              Tiens c’est bizarre, soudain la droite qui le voyait pencher à gauche trouve « des convergences avec les idées de François Bayrou », et soudain la gauche trouve « des convergences avec le programme de François Bayrou », alors que Ségo martelait que « Bayrou na’ pas de programme ». Tous pourris. Albertini est toujours passé pour un arriviste à Rouen. Bon vent. Le vrai tri final se fait, c’est parfait. Il n’y a que François Bayrou bien droit dans ses bottes. Le seul qui ne soit pas un vendu. Et s’il n’en reste qu’un, ce sera celui-là.


              • Icks PEY Icks PEY 26 avril 2007 13:48

                @ Marie Orange

                Si ce n’est que la politique c’est aussi l’art de travailler ensemble. Être tout seul, cela a des avantages, mais cela a aussi l’inconvénient, souvent, de ne pas pouvoir faire grand chose ...

                Bien cordialement,

                Icks PEY


              • D. 26 avril 2007 15:09

                Icks : on comprend bien votre absolue volonté de voir les électeurs de Bayrou voter Sarkozy au second tour, mais peut-être qu’un point de départ pour ce faire eut été que votre candidat accepte un débat avec F. Bayrou... Déjà qu’il a été le Seul candidat à refuser le débat avant le premier tour...

                Aussi, ne gaspillez pas trop vainement ces espoirs...


              • Icks PEY Icks PEY 26 avril 2007 13:46

                @ l’auteur

                Merci pour cet article.

                @ Tous

                Je déplore l’hypocrisie qui consiste à dire que Sarkozy fait du chantage à la députation.

                C’est quand même ultra-logique de dire que dans chaque circonscription il y aura des candidats labellisés majorité présidentielle !

                Et si le candidat UDF, qu’il soit en place ou non, ne souhaite pas rejoindre la majorité présidentielle, c’est encore plus ultra-logique de ne pas lui accorder le label d’une majorité qu’il ne souhaite pas rejoindre !

                Tout cela me semble on ne peut plus logique !

                D’ailleurs, au PS, c’est pire ! Royal a déjà proposé des portefeuilles ministériels à ceux de l’UDF qui l’accepteraient ! Autrement dit, elle poignarde dans le dos les électeurs de la gauche radicale qui ont appelé à voter pour elle ! D’ailleurs, entre nous soit dit, elle prend le risque énorme de perdre des voix précieuses à l’utra-gauche sans avoir la garantie d’en récupérer bcp plus au centre.

                Demander donc aux électeurs de Bové, Buffet et autre Besancenot ce qu’il pense de voter pour une candidate qui ouvrirait son gouvernement à des gens de l’UDF ...

                Donc, pour conclure, soyons clair : dans chaque circonscription il y aura un candidat qui adhère à la majorité présidentielle et il y aura les autres ... il appartient à chacun de choisir son clan. On ne peut pas se revendiquer anti-Sarko et s’étonner d’être mis en concurrence avec un pro-Sarko !

                Bien cordialement,

                Icks PEY


                • simplet simplet 26 avril 2007 14:01

                  je crois bien qu’ils ont tous répondu en connaissance de cause c’est à dire :

                  Faire barrage à sarkozy...

                  c’est sans doute réducteur mais que ce soit FB ou SR leur programme ne colle en rien avec leur attentes à eux ( besancenot & co )

                  moi dans l’dée celà me va très bien, je préfère une alliance centre gauche ( alors que je suis radicalement de gauche ) plutôt que de supporter l’énervé de Neuilly et de payer pour ces conneries durant les 15 années qui viennent ! smiley


                • simplet simplet 26 avril 2007 14:07

                  à la place de cet article on aurait pu mettre le lien :

                  www.sarkozy.fr, celà aurait économisé beaucoup d’effort de mise en page et de mauvaise foi à l’auteur...

                  si c’est celà la pensée des soutiens à bayrou, pourquoi avoir choisi la voie de l’UDF ??

                  Bayrou s’est auto-scindé de l’UMP pour avoir quelque chose à dire dans le paysage politique... si c’était pour suivre le petit nicolas, autant ne pas se présenter aux présidentielles, çà a juste piqué quelques voix de ci delà !

                  les revirements de la plupart des élus encartés UDF montrent bien l’arivisme de certains, plus affutés que des anémomètres pour mesurer la direction et la force du vent... pitoyable !

                  ou sont vos convictions messieurs zé medasmes ??


                • Icks PEY Icks PEY 26 avril 2007 14:19

                  @ simplet

                  Concernant les votes de l’ultragauche :

                  C’est quand même différent de voter PS pour contrer Sarko et voter PS/UDF pour contrer Sarko !

                  Surtout après que toute la clique du PS ait dit pendant la campagne du premier tour que Bayrou était un homme de droite ...

                  Icks PEY


                • Pascalou 26 avril 2007 14:59

                  @ l’auteur : merci pour cet article de pure propagande foireuse... @ Icks Pey : vous « déplorez » « ...l’hypocrisie qui consiste à dire que Sarkozy fait du chantage à la députation » ?? : soit vous êtes d’une grande hypocrisie ou d’une grande naïveté ( et c’est un doux euphémisme dans ce cas...) : tout observateur un peu fin de l’échiquier politique savait à quoi s’exposaient - à un moment donné ou à un autre - les « troupes » UDF de François BAYROU ! Mais je crois plutôt à de la connivence ou de la reconnaissance entre l’auteur de cet article & vous : au delà du « cirage » de pompes... la même sémantique : « ultra-logique », « tout cela me semble on ne peut plus logique » & ce titre, digne des liaisons dangereuses, d’un effet presque comique s’il n’était si nauséeux « De Bayrou à Sarkozy OU le choix de la raison »...ce « ou » là est franchement écoeurant & le fait de reprendre les soutiens d’un député sous pression, d’une girouette & d’un Judas n’y font rien : quelle raison pousserait FONDAMENTALEMENT un démocrate à mettre son pays dans les mains d’un suppôt de Bush & du MEDEF ??? d’un petit tyran imbus de sa personne ? Sans doute si les gens de gauche n’ont pas le monopole du Coeur, ceux de droite n’ont certainement pas celui de la Raison !!!


                • simplet simplet 26 avril 2007 15:05

                  @ XP :

                  le médicament n’est pas le même mais le remède est identique, il fait s’y faire, si sarko ne passe pas c’est plus due à sa personnalité instable qu’à son programme électoral plutôt léger...

                  il y a autant de retournement de veste à droite qu’à gauche, seulement les girouettes de l’UDF sentent bien que le petit nicolas est en passe de l’emporter et plutôt que de rester fidèles à leur Raïs à eux ils préfèrent préserver leurs postes... c’est petit c’est politique c’est la vie même si celà me parraît honteux tellement c’est voyant !


                • D. 26 avril 2007 15:13

                  Icks Pey : c’est certes différent, mais votre mémoire vous fait-elle déjà omettre que quasiment Toute la gauche avait voté Chirac au second tour de 2002... ? Pour contrer quelqu’un de dangereux pour la France.

                  En mai 2007, ils vont également voter pour contrer quelqu’un de dangereux pour la France (et oui, être de gauche ne veut pas dire mélanger toutes les droites et ne pas voir d’énormes différences entre Chirac et Sarkozy). Ils voteront donc forcément plus « aisément » S. Royal qu’ils eurent voté Chirac en 2002, savez-vous...


                • IP115 26 avril 2007 15:29

                  Vous me faites marrer avec vos histoires de : « chantage à la députation. » !

                  Qu’est ce que la coalition de gauche aujourd’hui ? PS + PC + LO + LCR + VERTS + CHIVARDI + BOVE ... rien que ça !

                  et qu’est qu’il y a de commun entre ces socialistes (où il y a presque autant de courants que d’éléphants), ces communistes, ces trotskistes, ces altermondialistes, et ces verts si ce n’est la cuisine électorale, le partage de sièges, de circonscriptions et de pouvoir ?

                  Et comment allons nous maintenant intégrer des centristes à tout ce fatras hétéroclite ? Bonjour la gauche, j’espère que S. Royal est souple parce que là c’est plus du grand écart c’est carrément du délire électoral !


                • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 26 avril 2007 18:15

                  @ Icks PEY

                  Je partage votre opinion et veux simplement faire remarqué que c’est le PS, et SR en tête, qui a fait un barrage bien peu démocrate aux partis d’extrême gauche pour qu’ils ne puissent pas avoir de candidats. Et que s’ils ont finalement pu en avoir, c’est bien grâce à NS.

                  Qui est le plus démocrate des deux ?

                  Mesdames et Messieurs Voynet, Buffet, Bové, Besancenot, Laguiller et Schivardi, chantez avec moi : Trois, quatre : "J’ai la mémoire qui flanche, J’me souviens plus très bien ..."

                   smiley


                • Thomas 26 avril 2007 18:54

                  L’attitude de Bayrou est un ambiguë, il demande un débat alors qu’il a largement eu l’occasion de démontrer son programme au premier tour et qu’il a été récusé par plus de 80% des votants... Pourquoi il voudrait recommencer ? C’est prendre tout les électeurs de Sarkozy pour des c.... et c’est inadmissible dans une démocratie !

                  De plus, je suis fatigué de toutes les remarques de gens un peu enfermés dans leur idéologie « tout sauf sarkosy » mise en place par le camp de Ségo, car elle n’a pas de programme cohérent. La diabolisation de sarko est plus commode que le raliement à son programme !!

                  Navrant, triste... J’espère que vous avez regardé ségo hier sur France 2 !! Pitoyable, elle répond à coté à toutes les questions des journalistes, j’attend toujours sa réponse sur la réduction de la dette par exemple... Donnez des raisons réelle de voter Ségo vous serez plus crédibles que de dénier Sarko en rajoutant des messonges et des inepties pour le diaboliser...


                • Yohan92 26 avril 2007 13:58

                  C’est vrai que ce doit être dur de renoncer à ses 20000 Euros par mois d’indemnité de député !!! Quand on voit comment fonctionne le département des hauts de seine sous l’égide de Nicolas Sarkozy (si vous pensez que c’est par conviction que Santini a rejoint Sarkozy, vous êtes bien naïf), je suis vraiment curieux de voir comment cela sera à la dimension de la France. Icks Pey a bien résumé la façon de penser de Sarkozy :

                  Vous êtes pour lui ou contre lui et si on a le malheur de le contredire on est forcément contre lui ! Que tous ceux qui se rallie à Nabotléon pense au sort que subit en ce moment Nadine Morano pour avoir soumis quelques objections à son guide !


                  • karg se 28 avril 2007 20:56

                    J’ai déjà expliqué que ces suicides étaient génétiques et qu’elle n’y était pour rien


                  • Amanyte 26 avril 2007 14:20

                    Amertume quand tu nous tiens ... Le choix de la raison est de ne pas laisser s’installer un état policier et le fascisme dans notre pays ... quand j’entend parler culture disaient certains ... moi quand j’entend parler eugénisme, sécurité, force de frappe j’ai envie de vomir. Jamais je n’aurais pensé que les Français puissent être aussi amnésiques, jamais je n’aurais pensé que le néolibéralisme nous boufferait tout cru sans que personne ne se rende compte de rien. J’ai peur pour mes enfants, petits-enfants et tous ceux que j’aime. Alors le 6 mai je ne voterais pas pour mais contre un système et je conseille à tous de visionner « La Quatrième guerre mondiale » ... frémissez conservateurs de tous bords et n’oubliez pas qu’on meurt tous un jour. Tout le monde tremble devant notre petit Bush tricolore ... les médias ont peur de passer à la trappe tout comme les politiciens, alors ils baissent leur froc, vous me direz vu qu’ils n’ont plus rien dans le pantalon circulez ya rien à voir. Mais il est vrai que notre planète se meurt aussi et que tout le monde s’en fout ... Et à tous ceux qui me répondront que je n’ai rien compris à la « pauvrelitique », je leur dirais que je m’en fous ... dans quelques décennies je serais morte et le pouvoir six pieds sous terre croyez-moi on en n’a rien à battre et ça c’est la plus grande égalité qui puisse y avoir ! Plus que de la vaseline il va falloir penser à s’acheter des teintures blondes ....


                    • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 26 avril 2007 19:17

                      @ Amanyte

                      quand j’entend parler eugénisme

                      Qui a prononcé ce mot ? A part des propagandistes ?

                      J’ai peur pour mes enfants, petits-enfants

                      Et oui, vous voulez que vos enfants et vos petits enfants soient là pour payer la gigantesque dette qu’on leur prépare. C’est ce qui s’appelle vivre à crédit ! Bravo, belle mentalité.

                      Vous parliez de vomir ?

                      les médias ont peur de passer à la trappe

                      C’est flagrant : le Monde, Marianne, Libé, l’Huma, FR3, France Inter, le Canard Enchainé, tremblent ... J’en ressents les vibrations jusque là.

                      Vous me direz vu qu’ils n’ont plus rien dans le pantalon

                      Ah, si vous faites dans la philosophie, maintenant, je ne vais pas pouvoir suivre. Je suis trop bête.

                      Plus que de la vaseline il va falloir penser à s’acheter des teintures blondes ....

                      Qu’est-ce que je disais ...

                      Je suis contre la censure, hélas smiley


                    • orban 26 avril 2007 14:33

                      Vous avez écrit :« En effet, il y a beaucoup d’amis de l’UDF qui ont toute leur place dans la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy et qui ne souhaitent pas se retrouver au milieu de l’extrême gauche, du Parti communiste et des Verts et qui ne rentrent pas dans les négociations d’appareils. » Et il y a beaucoup d’élécteur de FB, dont je suis, qui ne souhaites pas se retrouver au milieu de l’extreme droite et avoir un gouvernement issus d’un parti anti démocratique tel que le FN. Les mouvement d’extréme gauche tel que PC, Vert et autres sont, à mes yeux plus démocratique et respectueux de la république que les partis d’extreme droite. Sarko e peut pas faire autrement que de « draguer » cet éléctorat là, qui représente ENCORE 10 %. L’UDF n’a rien à voir avec ces gens là, ni avec Sarko !


                      • Dokoh 26 avril 2007 14:51

                        Bonjour,

                        Je voudrais répondre à un commentaire s’agissant de la supposition d’un 2ème tour Bayrou-Royal. Dans un premier temps si ça avait eu lieu il y a beaucoup de Députés et de Maires UDF qui se seraient « commme par hasard »  smiley allié à nouveau à Bayrou. Le seul truc que je trouve de vraiment désolant c’est que malgré tout les problèmes que Sarkozy va amener au pays y’en qui pensent quand même qu’il est l’homme de la situation.


                        • graber 26 avril 2007 14:57

                          Quelle fatigue, quel ennui de voir 44 millions d’électeurs s’entre-déchirer pour 3 ou 4 « leaders » de partis qui sont convaincus de sauver la France du marasme international où elle s’enfonce chaque jour un peu plus... Il s’agira, le 06 mai, de trouver la bonne bouée de sauvetage, ni plus ni moins... Arretons les querelles de clochers !

                          LES JEUX SONT FAITS : Strauss-Kahn-Sarkozy-Holland-Lang smiley

                          DAVID HOLLAND : Fugues pour piano DAVID LANG : Trio (1984) ERICH KAHN : Actus tragicus ISTVAN SARKOZY : Quatuor Samo e gioco RICHARD STRAUSS : Till l’espiégle TED ROYAL : Bloomer Girl

                          http://www.prades-festival-casals.com/cas-1300.php?date=95&concert=225&AnneeSelect=2007


                          • Stephane Klein Stephane Klein 26 avril 2007 15:02

                            Comme je l’ai dit sur un autre fil, si Bayrou etait ce patriote soucieux avant tout du bien du pays - soit faire appliquer son programme - plutot que sa carriere personnelle (etre elu en 2012), il aurait entame des negociations sur le fond et aurait fait monter les encheres entre les deux partis pour intergrer dans le programme commun un maximum de proposition ’centristes’ (entre guillements car le centre n’existe pas).

                            Mais Francois est avant tout preocuupe par sa carriere et evite sougnieuse de froisser avec la partie opposee de son propre parti.

                            Pas tres courageux tout ca.


                            • floruf floruf 26 avril 2007 15:30

                              C’est vrai qu’il est autrement plus courageux de baisser une fois de plus son froc devant Sarko pour se faire détendre 5 ans de plus à sec.

                              Si Bayrou veut exister politiquement , il n’a pas le choix que de se démarquer de l’UMP et du PS ! D’ailleur il lui serait salutaire quitte à mettre le bordel au sein de son parti de virer tous ceux qui rampent aux pieds de l’UMP ( genre De Robien ou Douste pour ne pas les citer). Le centre DROIT n’est plus depuis dimanche il est juste démocrate ,et il n’a plus pour vocation de servir de larbins à Sarko et consorts. Je crois que les politiques ne se sont pas rendu compte de ce qui s’est passé dimanche. Ils pensent toujours que le centre est à droite alors que ce n’est plus le cas , sinon comment expliquer que Bayrou ai multiplié par 3 son score de 2002 ? Beaucoup de gens de centre gauche , ne se retrouvant plus avec le PS de Royal, ont effectué la bascule vers Bayrou.


                            • Alexerd 26 avril 2007 15:04

                              « De Bayrou à Sarkozy ou le choix de la raison »

                              Ecrire des articles politiques c’est très bien mais connaître et surtout comprendre ce qui s’est passé durant cette élections, c’est mieux. Ou alors cet article n’est que pure propagande pro-UMP.

                              Pourquoi Bayrou à fait 18.5% ? Comment ? Uniquement avec des voix de droite ? Uniquement avec des gens qui hésitait entre le centre droit et la droite ? Non absolument pas.

                              Bayrou a quasiment convaincu un français sur 5 grâce a des voix de centre droit c’est sur, mais aussi avec des voix du centre celui qui ne penche d’aucun coté, des voix de centre gauche qui ne voulait pas de Royal et enfin des voix de gauche qui voyait en Bayrou le seul capable de battre Sarkozy et donc en lui le fameux « vote utile ».

                              S’il était resté sur son électorat du centre droit il n’aurait pas dépassé les 6% de 2002.

                              Et donc le choix de la raison pour la majorité des électeurs de Bayrou sera Royal ou l’abstention, comme le prouve les sondages ou l’on voit bien que Royals récupèrera environ la moitié des voix de Bayrou alors que Sarkozy n’aura que 25-30% de report.

                              Pour les élus UDF, Sarkozy est peut être le choix de la raison mais la plupart des électeurs de Bayrou ne veulent pas du cow-boy de Neuilly ...

                              Enfin un journaliste a le droit d’avoir des idées mais un minimum de qualité journaliste, un minimum de morale ne vous aurez pas fait écrire :

                              « Dans ce rassemblement, les électeurs de François Bayrou, tout comme ceux des neuf autres candidats, ont toute leur place ! »

                              Je doute fort que les électeurs d’un Besancenot, d’une Arlette ou d’un Bové trouvent leur place dans le grand rassemblement que prône Sarkozy ...


                              • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 26 avril 2007 19:25

                                @ Alexerd

                                Votre analyse me paraît juste, il est dommage que vous ayez pensé devoir ajouter :

                                ne veulent pas du cow-boy de Neuilly ...

                                Cela ne valorise pas votre propos. smiley


                              • Audi 27 avril 2007 09:40

                                Il est insensé de lire que des gens de gauche ont rejoint N Sarkozy. Les gens qui choisissent aujourd’hui de soutenir le candidat de l’UMP, approuvent un programme de droite ultra conservatrice. Si ils ont été de gauche, leur vote prouve qu’ils ne le sont plus !

                                Bayrou lui a beaucoup brouillé les cartes durant cette campagne de premier tour. C’est pourquoi il est si difficile aujourd’hui de savoir ce que voulait les électeurs qui ont voté pour lui.

                                Une partie était certainement, les électeurs traditionnels de l’UDF, des centristes de droite plus proche de Ségolène Royal sur les questions de société et d’organisation de la vie politique mais pour une économie conservatrice.

                                Une partie des électeurs de centre gauche qui n’aiment pas Mme Royal, Bayrou a beaucoup joué sur son soit disant positionnement à gauche « je suis plus à gauche que le parti socialiste ». Là l’argument était spécieux.

                                Une partie des électeurs séduits par le côté « anti système ni droite ni gauche bien au contraire », là c’était un comble pour les personnes qui suivent la politique depuis des lustres, mais ce positionnement a probablement très bien marché auprès des jeunes...

                                L’élimination de F Bayrou au 1er tour nous renvoit au scénario prévu : les élus UDF (qui l’ont été sur des alliances de TOUJOURS avec l’UMP) retournent dans leur camp. Et les autres ?

                                Certains vont être dégoutés de la politique, Bayrou s’étant présenté comme le seul candidat « honnête » et renvoyant dos à dos les autres candidats comme M Lepen le fit en son temps. Cette argumentation de Bayrou était très politicienne et a des conséquences qui ne sont pas terribles pour notre démocratie....

                                Certains autres vont se faire une raison et malgré leur peu de sympathie pour Mme Royal voteront pour elle à la fois plus proche de leurs idées et parce qu’ils sont effrayés des excès de N Sarkozy pour draguer l’extrème droite.

                                Le changement de nom du parti de M Bayrou l’obligera a clarifié ses positions. Personnellement, j’espère que plus jamais nous n’assisterons à une telle campagne de 1er tour où F Bayrou et N Sarkozy ont brouillé les pistes en permanence sur leur positionnement politique.

                                Il n’est pas honteux d’être de droite mais certainement inadmissible de faire parler nos morts. Ses citations (approximatives) de personnalités de tout bord sont écoeurantes.

                                Il n’est pas honteux d’être centriste et cette mouvance devrait pouvoir exister politiquement en France sans perpétuel marchandage. Mais se présenter comme anti système anti parti quand on est dans le système et le paysage depuis 30 ans relève d’une hypocrisie et d’une démagogie inacceptable.

                                Le parti socialiste français n’est pas la carricature qui est présenté dans la presse. En écoutant les commentaires des adversaires de Mme Royal à gauche et à droite ainsi que beaucoup de commentateurs, nous avons pu constaté un grand disconnect entre les positions du parti socialiste et de sa candidates et les reproches qui lui sont faits. Il n’est pas honteux ni archaique d’être socialiste en France.

                                Mon espoir est que la prochaine campagne électorale soit basée : (1) sur un véritable bilan de l’action des différents candidats et (2) sur un véritable examen des programmes.

                                Pour le choix du 6 mai, si les centristes veulent exister en toute indépendance le choix de raison est Mme Royal qui réalisera les réformes institutionnelles nécessaires.

                                Côté économique j’encourage tous les lecteurs d’Agoravox de comparer la situation économique de la France en 2007 versus en 2002 par rapport à nos voisins européens, les chiffres parlent d’eux mêmes. Cette analyse devrait guider à un choix raisonnable !


                              • phyletta 28 avril 2007 16:12

                                je suis assez d’accord avec vous, je voterai à contrecoeur Royal dimanche prochain, pour une seule raison:qu’un seul parti, surtout celui là, l’UMP, ne concentre pas tous les pouvoirs.mais je pense que c’est plié, il a trop d’avance, et l’abstention sera plus importante qu’au premier tour, donc, jouera nécessairement en sa faveur. Sarko va passer, j’en ai bien peur. j’ai écouté sur BFM le débat entre Bayrou et Royal, c’est quand même plus apaisant de voir des politiques discuter sans systématiquement s’opposer sur tout.cela change d’une V. PECRESSE (ce n’est pas la bone orthographe je suis désolée), qui coupe la parole sans arrêt, qui est d’une arrogance et d’une suffisance, bref, le pur produit de la démocarte façon Sarko. néanmoins, je reste très pessimiste sur les résultats de dimanche....


                              • Fanfan la tulipe 26 avril 2007 15:06

                                ce que j’aime bien avec nico comme il l’a dit hier sur TF1, je rassemblerais les meilleurs donc avec ses poles, il drague jusqu’a la gauche. On dirait du bayrou vous ne trouvez pas. Donc il est tout a fait possible qu’il y est des pactes de dessus de table pour des strapontins, mais bon on verrat bien le final dans 5 ans de gouvernance.


                                • Marianne44 26 avril 2007 15:17

                                  à Orban,

                                  pouvez-vous demandez aux habitants de la Corée du Nord si ils sont heureux de vivre dans un pays communiste ?

                                  j’ai voté Sarkozy, je n’aime pas le FN, comment pouvez vous dire que Sarkozy aura un gouvernement issus du FN !

                                  je me situe à la droite sociale, et je fait de l’anti-extrémisme primaire.


                                  • A. Nonyme Trash Titi 26 avril 2007 15:19

                                    AAAAAAAH ENFIN !

                                    Enfin un article contradictoire ! Ça manquait !

                                    Certes, il hérisse quelques cheveux et c’est tant mieux. Cela fait ressortir à la surface toute la haine de ce bon peuple de gauche envers la droite en général (la même qu’il réservait à Bayrou il y a encore quelques jours smiley) et à Nicolas Sarkozy en particulier.

                                    Certes, il vaut mieux s’associer avec ces sympathiques Troskystes et la très violette Dominique Voynet qui pourrait songer à reprendre le flambeau de Marie-Georges Buffet... Et puis soudain, trouver Bayrou tout à fait fréquentable.

                                    C’est clair, cette droite pue. A gauche, et précisément au PS, les retournements de veste, l’avalage de couleuvre, les revirements continus, tout ça n’existe pas !

                                    Et puis Ségolène Royale est tellement crédible au plan économique (la croissance, c’est moi comme elle dit, la Fée Royale), que vraiment, un autre choix ne peut s’imaginer, ne peut exister !

                                    Mais comment n’a-t’elle pu être élue dès le premier tour ?

                                    Allez, partons tous en cœur et en joie vers le règne merveilleux du tout état, de la dépense publique joyeuse et de la chasse à ces sales riches qui en plus bossent pour gagner de l’argent !

                                    Ah au fait, c’est + ou - 4000 euros/mois les riches, Monsieur Hollande ? Parce qu’avec mes presque 3000 euros (brut)/mois et mes 10-12 heures/jour, je suis pas trop rassuré et en plus, j’aime pas trop la Suisse....

                                     smiley


                                    • non666 non666 26 avril 2007 15:27

                                      N’oublions pas que tous les ralliés de Sarkozy, sont , de faits, des capitulards qui ont cru que Sarkozy etait effectivement soutenu massivement.

                                      Les ralliements successifs et parfaitement orchestrés donnent l’impression d’une vague inaretable mais tout ceci est clairement artificiel.

                                      Exemple : au sein meme de l’UMP

                                      Le faux ralliement des gaullistes de façade, (Mam) par exmple) n’est qu’un simulacre de ceux qui etait derriere Chirac et qui se sont aussi trouvé demodé en meme temps que leur leader d’hiers.

                                      Quelle cohesion de ceux ci avec l’Atlantisme et la vision pro-israelienne des Sarkozistes ?

                                      Idem pour les Fillon, les douste-blazy et autres Borloo. Aucun d’eux n’etait assez fort pour contrer Sarkozy qui etait simplement le titulaire de la plus grosse minorité de l’UMP, celle des liberaux. Ces ralliements successifs ont auto-alimenté l’impression de masse.

                                      Mais il n’y a clairement aucune cohesion structurelle entre eux.

                                      L’UMP n’est rien d’autre qu’un parti de notables, comme sous la III eme republique que Sarkozy aime tant montrer du doigt.

                                      La seule bonne nouvelle de ce rassemblement , c’est que quand le navire coulera, on se debarassera de tous les rats en meme temps.

                                      Le TCE, l’immigration, les prochaines emeutes ethniques, les reformes liberales vont forcement faire perdre conscience aux gens de la vraie nature du lobbyiste US.

                                      Esperons que le retour arriere ne soit pas trop couteux, c’est tout. Car il suffit de lire le TCE, par exemple pour se rendre compte qu’une fois celui ci validé, si on le quitte, on perd tout(on ne se contente pas de revenir a l’etat X-1) puisque ce texte infame ANNULE et REMPLACE la totalité de la construction europeenne jusqu’a maintenant.


                                      • jrr 30 avril 2007 00:45

                                        ... ben en voilà un joyeux drille !


                                      • cybitnap cybitnap 26 avril 2007 15:27

                                        La raison pour laquelle une bonne partie des députés UDF ont décidés de rallier est triple.

                                        1- NS a le meilleur programme pour réformer et gouverner le pays, il est jugé comme le + compétent et le + apte à gouverner la France.

                                        2- Sarkozy est le candidat du changement. Se rallier à la gauche, ce serait choisir le conservatisme et l’immobilisme, ce qui est en contradiction avec le désir de Bayrou de faire bouger les choses. Dire qu’il aura fallu Sarko et Bayrou pour voir le PS commencer sa réforme...

                                        3- Les députés UDF ont été élus grace aux électeurs de droite. Il est donc logique que ces députés soutiennent le candidat de la Droite. Ce serait trahir leurs électeurs et ils auront encore besoin des électeurs de Droite s’ils veulent être réélu aux prochaines législatives.


                                        • cybitnap cybitnap 26 avril 2007 16:14

                                          @ Sylvain Reboul

                                          Je pense que NS a un intérêt à avoir un parti centriste fort car faut bien ca pour faire bouger le Parti Socialiste. Le PS voit bien qu’il ne peut plus faire le grand écart entre une extrême gauche radicale et une partie de ses électeurs de centre gauche qui souhaite du changement et des réformes.

                                          Bayrou est en train de prendre la place qui aurait dû revenir au PS s’il n’avait pas été sclérosé. Le PS joue sa survie car si il laisse trop de place à l’UDF, il se retrouvera acculé à l’extrême gauche. D’un autre côté, une alliance même légère avec l’UDF risque de faire fuir ceux qui ne veulent plus d’une gauche archaique. Pas facile pour FB de se faire une place, il va falloir tirer sur les couvertures...

                                          Pas sûr non plus que l’électorat d’extrême gauche accepte de se renier car n’oublions pas que les candidats ont fait une campagne en rappelant que SR et NS étaient les partisants du oui à la Constitution. Et voir SR tenter de se rapprocher du centre risque de les dégouter d’aller voter. D’autant qu’il n’y a eu aucune forme de négociation entre l’extrême gauche et SR, les sympathisants auraient appreciés qu’il y ait un semblant de bras de fer et une sorte de négociation. Au lieu de ca, les candidats de l’extrême gauche se sont précipités pour soutenir SR sans même évoquer des points de convergences ou des revendications. Pas sûr que les électeurs apprécient d’être jetés comme ca.

                                          Quant à savoir où vont-aller les voix du centre, je pense que ce sera 1/3 d’abstention/vote nul, 1/3 SR et 1/3 NS. Ce qui fera la différence, je pense, ce sera la participation des extrêmes. Un sondage montrait qu’au FN, 60% voterait NS, 20% SR (eh oui, des lepénistes vont voter pour Ségolène) et 20% abstention.

                                          Et quant à ton PS, le syndicat de la presse régionale avait invité SR à répondre à leurs questions, ils n’ont pas apprecié que SR change le programme et invite la presse TV à filmer son débat avec FB plutôt que répondre aux questions. Déjà que depuis une quinzaine de jours, SR a annulé nombreuses interviews et déjeuner off avec des journalistes pour éviter les bourdes, ceux-ci ont de plus en plus de mal à la cerner.

                                          http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070418.FIG000000223_quand_royal_esquive_les_questions.html


                                        • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 26 avril 2007 15:28

                                          François Bayrou a eu parfaitement raison de ne donner aucune consigne de vote !

                                          D’une part, il se retrouve en position d’arbitre -ce qu’il a été depuis 2002, lors de la tentative de création de Parti unique de la Droite sous la bannière UMP-. D’autre part, son Groupe parlementaire a voté, tantôt pour les projets de loi du Gouvernement, tantôt contre, allant jusqu’à déposer une motion de censure...

                                          François Bayrou sera à l’avenir l’électron libre avec lequel il faudra dorénavant compter !


                                          • Claudel 26 avril 2007 15:32

                                            Je trouve pour ma part assez caractéristique cet article ecrit par quelqu’un qui est manifestement pro-sarkosyste. Il cite des élus UDF qui tremblent pour leurs ré-elections (tu parle d’une sincérité !!!). Bayrou, lui au moins, garde son sang-froid. Il cite les propos d’Eric Besson (un exemple d’honneteté !). Et le plus drôle, c’est de voir les vidéos proposés par agoravox a coté de l’article, lesquels prouvent à peu près le contraire de ce que dit l’auteur. http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=17704 http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=17688 http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=17698

                                            Yen a qui n’ont honte de rien !!!!

                                            Pour ma part, je suis electeur Bayrouiste, et profondément centriste. J’ai voté Chirac au deuxième tour en 2002 pour faire barrage à Le Pen. Je voterai Royal au deuxième tour en 2007 pour faire barrage à Sarko.

                                            Sans illusion aucune, mais avec la conviction que c’est la seule manière d’éviter une catastrophe à notre pays. Et, je pense même, que c’est la meilleur solution pour porter le PD au pouvoir en 2012.


                                            • vachefolle vachefolle 26 avril 2007 18:02

                                              Pourquoi , il faudrait avoir honte de donner son avis en democratie ? Cest vous qui devriez avoir honte de tenir ces propos


                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 26 avril 2007 15:33

                                              Si le électeurs de FB au premier tour votent pour NS au second, et de plus s’il y a alliance aux législatives entre l’UDF et l’UMP, il n’ y aura plus aucun espace politique pour un nouveau parti démocrate. NS n’est pas un homme à tolérer un parti concurrent dans les marges de la droite et encore moins un parti (le PD) qui aurait des tentations gauchisante. FB le sait, c’est pourquoi il a déclaré qu’il ne voterait en aucun cas pour NS.

                                              Faire croire que l’UMP respecterait un parti centriste qui ne serait pas à sa botte, c’est se moquer de monde et prendre les électeurs de FB pour des imbéciles. Chacun sait que le cynisme politique brutal de NS est sans limite.

                                              Ainsi, si FB avait décliné (ce qu’il n’a heureusement pas fait ) l’ouverture de SR, je ne vois pas comment il pourrait avoir des élus lors des légilatives, à la faveur de triangulaires. Mais il a surtout intérêt à s’entendre sur un programme majoritaire au parlement pour contrer la politique ultra-droite l’UMP entièrement soumise à NS. C’est pourquoi du reste il accepte un débat public programmatique et non pas seulement électoral avec SR.

                                              Je ne vois donc pas comment FB pourrait échapper à plus ou moins court terme à une alliance externe avec le PS de SR (au contraire d’une interne qui serait nécessairement celle avec l’UMP), s’il veut construire un parti de centre qui ne soit pas inféodé à une droite dure et monolitique sous la férule de NS.

                                              L’UMP pratique, en effet, le culte du chef à qui tous les coups sont permis ; chef qui est un antilibéral notoire sur le plan de la séparation des pouvoirs (éxécutif, législatif et judiciaire, information) et surtout celle du pouvoir politique et du pouvoir économique.

                                              Par contre, il n’ y a aucun risque que SR veuille et puisse absorber l’UDF ou le PD : elle n’en a ni les moyens ni l’intérêt. Le PS, du reste, ne l’accepterait pas. De plus, le PS, par une telle alliance avec FB et ses « vrais » amis ne peut que se social-démocratiser officiellement à grand pas (ce que craignent par dessus tout les archéo-gauchistes, totalement mis sur sur la touche, du type Mélanchon et autres Emmanuelli). Le PS de SR et de DSK, de Kouchner et de Rocard, admet tout à fait l’économie de marché. Et c’est avec ce PS que peut s’allier sans risque, mais non sans exigence pour le centrisme, un FB qui aurait choisi de jouer le carte du centre-gauche..La seule à mon avis dont il dispose pour exister politiquement d’une manière autonome..

                                              Post scriptum (PS) : il semble selon ses propres dires que le syndicat patronal de la presse régionale a subi des pressions pour ne pas organiser le débat prévu par eux entre SR et FB et que le CSA , à la botte de qui vous savez refuserait un tel débat même pris sur le temps de SR ; ce qui en dit long sur les méthodes « démocratiques » et pluralistes de NS.


                                              • IP115 26 avril 2007 15:48

                                                « Et c’est avec ce PS que peut s’allier sans risque, mais non sans exigence pour le centrisme, un FB qui aurait choisi de jouer le carte du centre-gauche..La seule à mon avis dont il dispose pour exister politiquement d’une manière autonome.. »

                                                C’est clair, pour un ex petit parti de centre droit (UDF) (voir toutes alliances électorarles depuis sa création) nouvellement de centre gauche (PD) a tout intérêt à s’allier à le PS pour prospérer. Tout comme l’on fait avant lui tous les petits partis situés sur le flanc gauche du PS. Observons leur situation aujoiurd’hui :

                                                Les verts obtiennent l’un de leurs plus mauvais scores qu’ils n’aient jamais fait depuis leur création en 1970 (René Dumont en 1974 avec 1,57%). Comment un parti qui est sensé représenter une des préoccupations majeures des français peut faire d’aussi mauvais score ?

                                                Les communistes : ils sont carrément en train d’imploser. Depuis son alliance avec le PS, le PC est passé de 21,27% à 1,93% (1969 Jacques Duclos 21,27%, 1981 Marchais 15%, 1988 Lajoinie 11%, 1995 HUE 8,75%, 2002 Buffet 4%, 2007 Buffet 1,93%). Il faut remonter dans les années 30 pour retrouver ces scores, mais qu’est il donc arrivé aux électeurs du PC, où sont ils bien passés ?

                                                Les trotskistes de LO représentés par Arlette Laguiller qui avaient fait 5,3% en 1995 et 5,72% en 2002, s’effondrent en 2007à 1,34%. Seuls les trotskistes de la LCR sorte un peu leur épingle du jeu avec 4,08% (plus sur la personne de Besancenot que sur les idées trotskistes elles mêmes).

                                                Le PS lui même qui a pourtant su vampiriser ses « alliés » durant ces 25/30 dernières années est malgré tout passé de 43,25% en 1974 (Mitterrand au 1er tour) à péniblement 25,87% en agitant le spectre du 21 avril 2002, jetant ainsi ses alliés dans de graves crises internes.

                                                Alors maintenant que le citron « extrême gauche » est pressé jusqu’au trognon, le PS se tourne vers son flanc droit. Tout est bon pour arriver au pouvoir, même tendre la main (rejetée) à ses anciens adversaires qui du haut de leurs 18% deviennent soudain Ségo-compatible.


                                              • phyletta 28 avril 2007 16:24

                                                Oui sans doute, mais letout est de savoir si Bayrou aura assez de députésen réserve aux triangulaires des législatives pour que vive son parti démocrate. il semble de plusen plus isolé. c’est dommage, moi, j’ai apprécié le débat entre deux personnespolitiques qui peuvents’oposer sans se rejeter mutuellement. c’est quand mêmeplus apaisant que ces partis pris d’ofice,où l’on sait àl’avance ce que l’un va dire,l’autre va le contrer systématiquement. mais maintenant je vois mal comment Sarko peut ne pas gagner. Finalement, la machine UMP, ce n’est pas rien, l’exemple mêmedu arti fait pour un chef, c’est sans doute efficace, mais très grave pour la démocratie.c’est la première fois que je suis aussi inquiète finalement d’être française. Malheureusement.


                                              • Dokoh 26 avril 2007 15:37

                                                Salut,

                                                De toute façon l’enjeux de ce 2ème tour va être de voter pour le moins pire, sachant qu’à droite on a quelqu’un qui a une conception du pouvoir et de la politique qu’on pourrait juger de douteux et quelqu’un qu’on dit qu’elle ne pourrait pas avoir les épaules pour diriger un pays mais entre nous comment savoir sans essayer. smiley


                                                • GRL GRL 26 avril 2007 15:54

                                                  C’est tout de même incroyable. Nous avons là un homme qui est au bord du gouffre psychiatrique , paranoïaque , narcissique et violent . Un dictateur en puissance ( lisez le dossier de Marianne même si ce n’est pas de votre bord , qu’on soit de gauche ou de droite , c’est quand même une menace directe et totale.

                                                  Le type est instable , il manipule , brise des carrieres , developpe une puissante paranoïa au sein de sa propre équipe , ne supporte pas la pensée contraire , insulte , revoie , menace , tourne sa veste sans même s’en rendre compte , et n’a d’amour , non pas pour le pays , mais pour lui et uniquement lui . Il menace de totalitarisme.

                                                  De l’extrême droite à l’extrême gauche le type a déjà menacé et descendu tout le monde ou presque , les politiques , les journaux qui s’opposaient à lui , les chaines dont il n’a pas encore le contrôle , et certains pays étrangers .

                                                  Mais dites moi alors , pour vous , ce que vous avez personnellement à tirer d’une telle prise de risque en lui apportant votre vote ? Dites le si vous le savez ! En quoi aimez vous à penser que cet homme si instable, si menaçant, soit président ? En quoi aimez vous à penser qu’une dictature soit la seule voie possible pour la France ? Et enfin , quelque soit votre façon d’envisager la chose, est ce la guerre , qui manque à votre vie ?

                                                  Alors , pourquoi , dites un peu ?

                                                  GRL


                                                  • Claudel 26 avril 2007 16:06

                                                    Pour compléter cette analyse : Voici le dossier de Marianne sur Sarko. http://hoplasurinternet.free.fr/lafrancequiselevetot/Marianne_14_23_avril.p df


                                                  • sangliporc 26 avril 2007 16:17

                                                    Et pourquoi pas la fin du monde, l’extermination de masse et je ne sais quoi. Il faut savoir garder une certaine mesure si on ne veut sombrer dans l’extrémisme...


                                                  • cybitnap cybitnap 26 avril 2007 16:25

                                                    @ GRL

                                                    lol, le disque n’a pas changé. De Gaulle était un dictateur fasciste et Chirac un raciste. Dites simplement que vous avez peur de perdre encore les élections mais arrêtez la diabolisation extremiste digne des islamistes. Non seulement, je ne trouve pas ca républicain et démocratique mais en plus, je pense que ca va se retourner contre la gauche surtout si cela devient le seul argument qu’a le PS pour espérer gagner ces élections. Pendant que NS parle de son projet et de ses réformes, la Gauche continue à se plaindre et à diaboliser. Vous refaites toujours les mêmes erreurs et vous n’avez toujours pas compris pourquoi vous avez été éjectés des Présidentielles 2002...


                                                  • GRL GRL 26 avril 2007 16:28

                                                    Mais vas y , renseignes toi , acceptes de lire , d’écouter ce que ses associés mêmes disent de lui , comment ils flippent , et puis surtout réponds voir à ma question , dis nous tes pourquois , et ce malgré qu’on te prévienne .

                                                    Est ce si ... difficile ?


                                                  • Brynner 26 avril 2007 16:43

                                                    Attention si vous votez Sarkozy alors :
                                                    - Les jeunes vont descendre dans les rues et tout bruler.
                                                    - Les policiers seront partout, vous surveillerons même chez vous.
                                                    - Vous ne pourrez lire et regarder que des articles a la gloire de Sarkozy
                                                    - Des chars seront placé sur les champs
                                                    - 2 ans apres sarkozy aura une statue a son effigie a la place de Jeanne d’Arc
                                                    - La France est une dictature et Sarkozy s’allie avec la corée du nord
                                                    - Sarkozy impose a tout le monde de s’habiller avec des t-shirts ’I love America" et un short avec les etoiles de David.
                                                    - Le climat social au bord de la rupture, sarkozy retablit la peinde mort, M Hollande est pendu publiquement pour injure envers le Napoleon 7
                                                    - Une action conjointe entre la justice, l’armée et la police permettent de deporter 15 000 africains, 23 000 maghrebins et 10 000 chinois dans des camps speciales immigrants.
                                                    - Les enfants sont obligés des leur premier age de chanter la marseillaise a chaque cours
                                                    - Les usines a gaz sont en constructions ainsi que le retour des travaux forcés, ... et puis les Francais trop con, ne peuvent dire stop, et ne savent que dire « je vous avez prevenus », subissent les lois de sarkozy sans autre mot. Non ? peu probable ? ...moi je n’y crois pas...ou alors plus simple je serai faire en sorte de dire stop...p’etre que les socialistes n’y arrivent pas, et peut etre a cause de cela tout le monde aime bien avoir un etat qui de pouponne...la belle vie socialiste, elle était loin !! Ha encore une chose pour ceux qui ont voté bayrou. Dites moi comment on arrive a voter pour un homme dont son parti est indiscipliné, opportunistes, gratteurs de sous ? Ne serait ce pas ce que vous denoncez ? vous me faites bien rire quand même. Allez les Partisans « PD », je vous predis un avenir radieux jusqu’au legislative. Apres vous n’en aurez surement plus.


                                                  • Claudel 26 avril 2007 16:46

                                                    Personne n’a prononcé ces mots à ce que je sache. Prendre le role de la victime, une vieille recette !!! Maintenant, à chaque fois qu’on dira quelque chose contre Sarkosy, on se fera accuser de le diaboliser.

                                                    Moi, je préfère parler :

                                                    - de sa volonté de créer un contrat unique (encore un cadeau pour les patrons)

                                                    - de son bouclier fiscale qui fera qu’on ne pourra pas payer aux impots plus de 50 % de ses revenu. Perso, je suis cadre sup et je ne paye que 5%. Je vous laisse donc deviner à qui profite cette loi.

                                                    - de son ministère de l’imigration et de l’identité nationnale. (Moi, j’aurais préféré ministère de l’agriculture et de l’identité nationnale : qu’est-ce qui est moins français que le roquefort et le pinard ?)

                                                    - de son opposition au partage du travail. j’ai participé à un déménagement la semaine dernière. Je crois que j’aurais perdu pas mal d’amis en affirmant qu’il ne faut pas se partager les tâches. Cette idée va à l’encontre de toutes valeurs humanistes.

                                                    - de sa volonté d’augemter la TVA (ce qu’il appelle TVA sociale). Pour Sarko, l’égalité c’est de faire payer autant à un RMiste qu’à Martin Bouygues.

                                                    - de son idée d’exonérer de ses impots les emprunts immobiliers. En voilà une idée qu’elle est bonne pour filer aux banques privés ce que l’on donne à l’Etat pour faire des routes, des écoles et des hopitaux.

                                                    - de sa franchise santé qui consiste à faire payer à tous les français (Rmistes ou Martin Bouygues) le même forfait annuel, qui ne sera pas rembousable.

                                                    J’en ai d’autres si vous voulez, mais je vais m’arreter là. Je ne voudrais surtout pas diaboliser ce pauvre Sarkosy.

                                                    Saint Nicolas, priez pour nous !


                                                  • vachefolle vachefolle 26 avril 2007 18:05

                                                    Si je comprend bien vous vous opposez au programme economique de Sarkosy. Comme vous etes certainement bayrousite, et que Bayrou a explique que le programme de Royal serait encore plus desastreux, j’imagine que vous ne pourrez en aucun cas voter Royal.

                                                    Je me trompe ?


                                                  • Audi 27 avril 2007 11:13

                                                    à Vachefolle

                                                    Quoiqu’en dise M Bayrou le bilan économique de la droite est catastrophique. Et il serait encore pire si Borloo n’était revenu à la raison en piquant quelques bonnes idées du gouvernement Jospin notamment sur les emplois aidés...

                                                    L’« archaïque » parti socialiste a un bilan de gouvernement bien meilleur que le gouvernement UMP actuel dont M Sarkozy était un des ministres les plus importants.

                                                    L’habileté de l’homme et grâce à la complicité sans faille d’une bonne partie des médias est de faire oublier qu’il est responsable de la situation actuelle de l’économie française. L’UMP et dans une moindre mesure l’UDF ont TOUS les pouvoirs depuis 5 ans. Mettre sur le dos des socialistes la faillite actuelle est quand même scandaleux ! La dette de la France a été creusée par les gouvernements de droite, et en particulier celui de M Balladur soutenu par M Sarkozy (ainsi que par les budgets votés par M Bayrou des gouvernements Raffarin et Villepin) !

                                                    Nous sommes aujourd’hui dans la queue du classement européen en terme de taux de chomage (seules la Pologne et la Slovaquie font pire que nous, source eurostat). Regarder l’évolution de la dette sous les gouvernements de droite... Les prélévements obligatoires ne baissent pas sous la droite etc...

                                                    La droite bonne gestionnaire est une idée reçue qui a la vie dure... Si elle était si bien (1) ça se saurait et (2) nous ne serions pas 5 ans après dans la situation actuelle.

                                                    A chacun ses idées et sa vision de notre société mais ayons de temps en temps l’honnêteté de regarder les situations avec un peu d’objectivité !!


                                                  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 27 avril 2007 20:25

                                                    Brynner, « Le climat social au bord de la rupture, sarkozy retablit la peinde mort... » écrivez-vous !

                                                    Désolé de vous contredire... Nicolas Sarkozy est ce qu’il est ! Mais, jamais il ne rétablira la peine capitale : il s’est toujours publiquement déclaré viscéralement contre ce châtiment suprême !

                                                    D’ailleurs, vous oubliez son passé d’avocat !


                                                  • phyletta 28 avril 2007 16:33

                                                    Non votre analyse estfausse, même si je vous ejoins sur unpoint : lessocialistes auraient du se scinder depuis longtemps ;ce qu’ils n’ontpas su faire, Bayrou l’a fait. Et je suis désolée, moi qui suis de gauche, au point de ne pas avoir pu voter Chirac en 2002, j’ai voté pour un homme de droite ce 22 avril, parce qu’il me praissait modéré, rassurant et plein de bon sens, un rassembleur, le profil pour la fonction présidentielle, avec en plus, l’idée de ne pas abandonner touslespouvoirs à un seul parti, quelqu’il soit d’ailleurs. Suivant cette même logique, je voterai TSS le 6 mai, et j’espère que bayrou tiendra bonjusqu’aux législatives, pour le futur parti démocrate auquel je réserve ma voix. Et pourtant, je suis de gauche, mais pas pour ce PS en cours de décomposition, faute d’avoir su évoluer. Alors vous comprenez, moi qui ai tant de respect pour le Général de Gaulle, j’ai été littéralement scandalisée de voir Sarko s’incliner sur sa tombe. Sarko est l’homme de la droite ultra libérale, il doit avoir le courage de s’affirmer comme tel, de plus, je crois très sincèrement que son tempérament est incompatible avec les fonctions auxquelles il prétend, la démocratie française, ou ce qu’il en reste, va souffrir....


                                                  • zib 26 avril 2007 16:32

                                                    Si pour « raison » on entend « choix dicté par pur opportunisme personnel » - ce que plusieurs UDF ont fait avant et après le 1er tour- aller dans le camp de NS c’est un véritable choix de raison. Ces personnes sont attachées à leurs intérêts personnels et non pas à des idéaux politiques. D’ailleurs, ils ne sont pas les seuls, il y en a dans tous les partis, vu que la traîtrise politique et personnelle, pratiquée ouvertement, est devenue banale dans ses derniers temps. Dans ce domaine de la traîtrise Sarkozy « docet », depuis le temps de son soutien à Balladur, contre Chirac. Toujours contre Chirac, il a cherché de traîner aussi M. Bayrou (voir -ou écouter sur le site du journal- ses propos publiés par le quotidien Sud Ouest), c’est l’une des raisons pour laquelle les deux hommes ne se parlent plus. NS dit que « c’est la politique ». Mais en effet c’est « sa politique » et celle de ceux qui sont poussés seulement par l’ambition personnelle, ce sont « leurs intérêts » et non pas les intérêts de la société entière. C’est notre Berlusconi à nous et les gens qui l’entourent se comportent comme les yes-men de Berlusconi. Les deux défendent les privilèges des plus riches et vendent des rêves aux autres : travailler plus et gagner plus (=juste pas de charges pour les entreprises pour les heures supplémentaires, donc pas de création de postes ) ; transmettre le « fruit du travail » aux enfants sans impôts de succession (= hériter sans être redevable à la société pour ce qui n’est pas un mérité mais une chance) ; abolir l’impôt sur la fortune (être riche est pour Sarkozy un mérite personnel, un riche n’a pas le devoir de contribuer en mesure majeure à la société -alors qu’on sait très bien qu’on ne devient pas riche seulement par des capacités personnelles mais aussi car on a une base financière pour se développer) ; assouplir le code du travail (pour que les travailleurs, surtout les moins qualifiés, deviennent un outil à jeter comme une vieille chaussure). A propos du fameux « chiffrage »....combien coûtent à l’Etat ces mesures, en termes financiers et sociales, et à court et long termes ? UNITE EGALITE FRATERNITE. N’oublions pas ! Ces sont les vrais fondements de l’identité nationale !


                                                    • patrick patrick 26 avril 2007 16:52

                                                      De qui se moque-t-on ?

                                                      Depuis de nombreux mois, chaque candidat a eu, fort largement, l’occasion d’exposer son programme que ce soit avant l’ouverture de la campagne officielle ou après.

                                                      En parfaite connaissance de cause, les Français ont choisi.

                                                      Le bulletin dans l’urne est un acte citoyen, l’essence même de la Démocratie.

                                                      85 % des électeurs se sont exprimés, excusez du peu !

                                                      Comme le prévoient nos institutions, ils ont qualifié les deux premiers et avec des scores ne souffrant pas la critique.

                                                      Suivant la coutume républicaine, les non qualifiés ont fait savoir soit leurs consignes de vote, soit, à titre personnel, leurs choix pour le deuxième tour.

                                                      Cela s’appelle la démocratie.

                                                      Le deuxième tour est destiné au choix final parmi les deux candidats ayant reçu le plus de suffrages.

                                                      Dans toutes compétitions, il y a des règles que chaque participant accepte de fait en s’y inscrivant.

                                                      A-t-on vu L’ Allemagne , troisième de la Coupe du Monde, demander à la France de participer à la finale ?

                                                      Aujourd’hui, un non-qualifé veut débattre avec les finalistes au mépris du suffrage universel !

                                                      Faire un débat entre le deuxième et le troisième s’assimile à un déni de démocratie. Oui, je pèse mes mots ! Par convenance personnelle, après avoir dénié à chacun des vainqueurs la capacité à exercer la magistrature suprême, le troisième veut survivre et imposer par le chantage les idées qui ont été rejetées par une large majorité de Français.

                                                      La deuxième qualifiée participe à ce jeu dans l’espoir de troubler les électeurs et de transformer une Election Présidentielle en Referendum ad hominem contre le premier.

                                                      Nous assistons à une chose très grave. Que l’on soit pour l’un ou pour l’autre, nous n’avons pas le droit d’être complice d’une dérive bafouant nos institutions.

                                                      Depuis le début de l’élection au suffrage universel du Président de notre République, il est admis par tous que ce moment est la rencontre d’un homme ou d’une femme avec le peuple. Les partis politiques n’ont rien à y faire et les « marchandages » réservés aux élections locales n’y ont pas leur part. Les législatives qui suivront en seront suffisamment le théâtre.

                                                      La peur d’un clan de perdre allié aux rancoeurs et à l’ambition d’une personne ne doit pas dénaturer les institutions et traiter par le mépris la voix du peuple largement exprimé.

                                                      Madame ROYAL emportée par son désir de gagner en mariant la carpe et le lapin et devenant ainsi incapable de gouverner sereinement ne peut pas se moquer sans risque d’être déjugé des Français.

                                                      Monsieur BAYROU, emporté par ce mélange d’ambition et de haine, ne peut pas remettre en cause un résultat qui en étant un succès n’en est pas moins un échec. Par là, il se moque aussi de ses électeurs et ne cherche qu’à thésauriser ses partisans d’un jour et à les instrumentaliser pour son unique profit personnel.

                                                      Madame ROYAL veut rassembler de Bayrou à Laguiller dans un front personnalisant l’Anti-Sarkozy. Monsieur BAYRON veut survivre et imposer sa personne. Est-ce lui qui détient la Vérité ?

                                                      J’ose dire que cette attitude est anti-démocratique, que c’est une injure au peuple, un mépris de la démocratie.

                                                      L’extrême centre (sic) deviendrait-il simplement un parti extrême ?

                                                      Le culte de la personnalité est face à nous.

                                                      Je vais me faire replié, mais sachez, messieurs les extrémistes du Centre, que cela sera un honneur pour moi.

                                                      Comme dit l’excellent Cambronne ; Vive la République !


                                                      • Claudel 26 avril 2007 17:03

                                                        Voilà maintenant quelqu’un qui nous affirme sans rire que le débat est un acte anti-démocratique. Quand je vous disais que certains n’ont honte de rien !!

                                                        Vous votez Sarkosy, non ?


                                                      • patrick patrick 26 avril 2007 17:29

                                                        oui paul !

                                                        Le débat est entre SR et NS .

                                                        C’est simple, non !

                                                        Comme on dit au casino , apres le coup les boules passent..

                                                        Il y a un temps pour tout !


                                                      • Claudel 26 avril 2007 17:51

                                                        Vous finissez par vous diaboliser tout seul.


                                                      • patrick patrick 26 avril 2007 18:23

                                                        dois je eclater de rire a l instant ou attendre d’avoir compis votre remarque ?


                                                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 avril 2007 18:29

                                                        SALUT ¨PATRICK

                                                        Toujours fidèle au poste !

                                                        Tu as très bien parlé et je n’ai rien à ajouter .

                                                        Vive la république et à bas la chienlit .

                                                        J’ai l’impression que la gauche va nous faire le coup habituel du troisième tour dit social . Ce sont de vrais démocrates et comme déja ils n’apprécient pas de voir Nicolas Sarkozy en tête , lorsqu’il sera président ils vont encore plus mal le supporter .

                                                        Nous devons apprendre , nous gens de droite à descendre dans la rue .

                                                        « La rue appartient à celui qui y descend » dit un vieux chant de la légion .

                                                        Vive la république quand même .


                                                      • patrick patrick 26 avril 2007 18:42

                                                        Mon cher général

                                                        Merci de l’approbation .

                                                        En effet, il faut y penser ;

                                                        Je ne suis decendu qu’une fois dans la rue .c’etait en 68 ! mais pas au quartier latin , sur les champs Elysées avec Malraux, Debré (le vrai) ... et les drapeaux etaient tricoles . nous etions UN Million !


                                                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 26 avril 2007 18:46

                                                        ABSOLUMENT PATRICK

                                                        Ce site sent encore plus mauvais qu’au premier tour et je sens que je ne vais pas me faire de vieux os ici .

                                                        J’ai plein de boulot dans mon jardin , c’est dur la retraite .

                                                        Salut et fraternité .


                                                      • A. Nonyme Trash Titi 26 avril 2007 19:12

                                                        @Patrick

                                                        Bravo, beau commentaire.

                                                        Nous avons un débat de 1er tour au... second tour ! On se fout de nous : c’est tout sauf le moment.


                                                      • IP115 26 avril 2007 19:30

                                                        Tout à fait, FB et SR veulent faire au second tour ce qu’il auraient dû faire au 1er et que FB à refusé DSK et Kouchner ... smiley


                                                      • Claudel 27 avril 2007 10:19

                                                        Et bien je vous engage - et ce, de manière générale - à réfléchir avant tout ce que vous faisez. L’idée, c’est d’éviter de faire des connerie.

                                                        Par exemple, voici un petit exercice de reflexion sur le thème : Bilan de Sarko au ministere des finance. Faites votre enquête, et répondez franchement. Qu’a fait la dette au cours de ses divers mandats ?

                                                        Réponse :

                                                        http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/dette_etat_24/series_historiques_112/admin istrations_publiques_114/index.html

                                                        Quelques éléments pour analyser ces chiffres :

                                                        Janvier - mai 1995, Sarko est ministre du Budget, chargé d’exercer les fonctions du ministre de la communication (gouvernement Édouard Balladur) ;

                                                        31 mars - 29 novembre 2004, Sarko est ministre d’État, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie dans le troisième gouvernement Raffarin.

                                                        Voilà, je pense que les chiffres parlent d’eux même.

                                                        Donc, encore une fois, je vous engage à réfléchir avant tout ce que vous faisez.

                                                        Même avant de voter !!!!


                                                      • Audi 27 avril 2007 11:18

                                                        Merci Claudel

                                                        L’analyse des faits permet un choix raisonnable.


                                                      • Le Hérisson Le Hérisson 26 avril 2007 16:54

                                                        Sarkozy le choix de la raison ? Franchement, vous manquez d’arguments ! Ignorez vous qu’il s’agit du candidat d’un gouvernement sortant qui fut dramatiquement incompétent, celui qui a le plus alourdi la dette nationale depuis cinq ans, qui a alourdi les charges obligatoires sauf pour les plus riches, qui a fait augmenter l’insécurité la plus mal ressentie, c’est à dire l’atteinte aux personnes ? Qui a mis le feu aux banlieues ? Où le capitalisme financier, non productif, s’est le plus développé, payant les fonds de pension anglo-saxons...

                                                        Et tout dans le programme de Sarko montre qu’il va non seulement poursuivre, mais développer ces beaux résultats...

                                                        C’est cela, le choix de la raison ?


                                                        • Claudel 26 avril 2007 17:13

                                                          Mais arréter donc de diaboliser ce pôvre Sarkosy.

                                                          - Il est au gouvernement depuis 5 ans. Soit !

                                                          - Il est soutenu par Chirac et De villepin, lequel l’a même invité pas plus tard que hier à un « déjeuner de travail ». Soit !

                                                          Mais delà à dire qu’il va continuer la politique qui est mené depuis le début. là, vraiment vous exagérer !

                                                          Vous êtes un dangereux diabolisateur. Vous avez voté Bayrou, non ?


                                                        • vachefolle vachefolle 26 avril 2007 18:09

                                                          Bayrou a indique que le programme economique de Royal etait encore plus desastreux que celui de Sarko. J’imagine qu’en tant que bon Bayrouiste soucieux autant que cela d’economie vous ne pourrez en aucun cas voter Royal qui va nous emmener a la faillite.


                                                        • Claudel 27 avril 2007 10:13

                                                          Vous ne seriez pas en train de diaboliser cette pôvre M’dame Royal ? En matiere économique, le programme de Royal n’est peut-être pas le meilleur, j’en conviens. Encore que, ces derniers jours, elle propose pas mal d’idées qui semblent aller dans le bon sens.

                                                          Mais, en matière d’économie, je vous demande de vous renseigner et de juger avec objectivité le bilan de Sarko au ministere des finance. Faites votre enquête, et répondez franchement. Qu’a fait la dette au cours de son mandat.

                                                          Réponse :

                                                          http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/dette_etat_24/series_historiques_112/admin istrations_publiques_114/index.html

                                                          Quelques éléments pour analyser ces chiffres :

                                                          Janvier - mai 1995, Sarko est ministre du Budget, chargé d’exercer les fonctions du ministre de la communication (gouvernement Édouard Balladur) ;

                                                          31 mars - 29 novembre 2004, Sarko est ministre d’État, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie dans le troisième gouvernement Raffarin.

                                                          Voilà, je pense que les chiffres parlent d’eux même.


                                                        • Audi 27 avril 2007 11:27

                                                          à Vachefolle

                                                          Bayrou l’a dit, alors c’est vrai ?

                                                          C’est quoi cet argument à 2 balles ?

                                                          Regardez les chiffres des déficits budgétaires et de la dette, les chiffres eux ne sont pas partisans !

                                                          http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/dette_etat_24/series_historiques_112/admin istrations_publiques_114/index.html


                                                        • phyletta 28 avril 2007 16:43

                                                          Figurez vous ques ’il faut hoisir entre échec économique et débacle démocratique, je préfère encore le premier au second, eh oui, pour certains, le fric ne fait pas tout.. ;et dire qu’en votant sarko, je paierais moins d’impôts.. ;;mais, l’intérêt général se situe au delà de ma feuille d’impôts. je sais, ce n’est pas les amis du centre qui peuvent bien sûr embrasser l’UMP à condition de finir UMP qui peuvent comprendre (expliquez moi : c’est quoi ce centre qui vote UMP ? Il sert à quoi ? les pots de fleurs sur la fenêtre du Parti, on arrange la façadepour faire « démocratique », mais on ferme soigneusement les fenêtres quand on discute....pour l’attribution des sièges dans la cuisine ? pourtant, mon salaire ne vaut pas leurs indemnités...cela doit être pour cela qu’il me reste des scrupules !


                                                        • non666 non666 26 avril 2007 16:57

                                                          De toute façon, il y a quand meme une chose qu’il ne faudrait pas oublier dans cette danse du ventre autour de Bayrou.

                                                          C’est le vote LePen.

                                                          La seule raison qui oblige Sarkozy a feindre le refus du compromis avec Bayrou est que comme l’electorat trostskiste a gauche, il est exclusif de l’electorat centriste.

                                                          Il ne faut pas oublier que ce sont Sego et Sarko, les jongleurs, qui utilisent les themes des uns et des autres,au grès des sondages, pas le contraire.

                                                          Or a droite les choix etaient finalement assez bien decoupés :

                                                          Deux candidats souverainistes, dont un etait clairement destiné a se rallier.

                                                          Un candidat chretien democrate : Bayrou

                                                          Un « generaliste » : Sarkozy

                                                          Si un tiers a la moitié des voix de Lepen ont été bluffé par Sarkozy, le reste a resisté... Idem chez les UDF qui sont aussi, a leur mesure , des resistants.

                                                          Alors croire que tout ce petit monde va offrir sa gorge au couteau du mini boucher pour ensuite se voir ridiculiser, c’est bien naif.

                                                          Sans compter tous les calculs de ceux qui, ex-soutiens de DeVillepin, de Chirac ou autres, ne seraient qu’a moitié faché de jeter le gnome aux orties, avec les eaux sales.

                                                          Les ralliements de façade sont une chose, quand on est tenu par le collier etrangleur de celui qui controlait les petites fiches des RG, le budget de l’UMP(qui controle la seule collectivité locale richissime ?) et les investitures aux elections, le vote dans l’isoloir est autre chose.


                                                          • Claudel 26 avril 2007 17:57

                                                            Je serais curieux de connaitre l’opinion d’un lepeniste convaincu sur le 2ème tour de cet election. Allez vous voter ? Allez vous vous abstenir ? Pensez-vous que Sarko est diabolisé ? Làs de l’extrême droite, allez vous rejoindre le partie de Bayrou ?


                                                          • GRL GRL 26 avril 2007 18:17

                                                            Hier , j’en ai eu un sur un fil , je lui ai expliqué que son parti venait de changer de leader pour la moitié de l’électorat , et comme il s’affichait en marcel sur son avatar ( L.Pen = mouvement populaire avant tout , n’oublions pas ) , ben je lui dit que c’était plus d’actualité , qu’il pouvait mettre un costard , que le FN venait de s’enbourgeoiser d’un coup . Bon , il a menacé le vent , style chu grand chui gros et lourd et je fais du rugby ou du karaté , et là , il a troqué son avatar style prolo en marcel ( j’aimais bien pourtant ) , ... pour celui d’un ....petit chaton ... chmpff !

                                                            Lui , il assume plus la donnée populaire. C’est peut etre le racisme et le fric qui à ont gagné ce putain de premier tour , arg , triste France !

                                                            Ah oui , ceci dit , laissons Le Pen parler , tout de même , disons que sous son angle à lui , il doit avoir la colèèèère , il s’est fait dééétruire par Sarko , une vraie misère il a les 4 pattes pétées. Je l’ai vu parler à la télé , il se tient au mur , il est vidé .

                                                            Et maintenant il va voir ses fidèles aller prier pour son ennemi ? Le vote Sarko , la haute trahison pour les fidèles du baron, haute trahison !

                                                            Alors je crois bien que le vieux cochon va mordre , le connaissant , il ne peut pas se voir égorger et piquer l’héritage éléctoral de sa fille sans fomenter un dernier coup bas , ou alors , le nain , l’a pulverisé ... ou peut etre grassement acheté bien sur !

                                                            On verra bien !


                                                          • Krokodilo Krokodilo 26 avril 2007 17:00

                                                            Les électeurs de FB les plus attentifs auront remarqué que dans son discours d’hier, il a osé parler, au sujet de NS, de « son goût pour la menace », que beaucoup de journalistes apparemment connaissent bien pour en avoir été victimes mais que très peu osent rapporter... Va-t-on confier le commandement des forces armées à un caractériel ?


                                                            • Dokoh 26 avril 2007 17:01

                                                              J’aurais un truc à rajouter sur le Saint Nicolas smiley. On ne peut être saint si on a déjà trahi et menti. Pour info le diable était un ange de dieu avant de devenir diable, donc si vous voulez vous faire berner par des « j’ai changé », ou encore des citations de BLUM ou encore en parlant de l’histoire de France je me permet de vous rappeller une chose NS est un avocat et un très bon orateur. Le rôle d’un avocat n’est-il pas de défendre un client même si celui ci est coupable ? Donc quand j’entends des personnes dire faut arrêter de le diaboliser je me rappelle juste d’un truc son bilan en tant qu’élu, et surtout une phrase qu’il a sorti durant son meeting à Rouen « heureusement que je suis là sinon il aurait fallu me créer » à peine modeste le petit homme.


                                                              • jojo 26 avril 2007 17:52

                                                                Ils sont marrants. Moi j’aime bien Berluscozy. C’est le vrai candidat du changement. Au premier tour il ratisse l’extrême droite, et au deuxième tour il fait des risettes au centre, normal il n’est pas le seul, mais il va plus loin, il veut faire un parti centriste et en plus s’ouvrir à la gauche. La confusion des genre à ce point là ça ne s’appelle pas un grand écart, mais un politburo. Je me doutais bien que Berluscozy était le dernier candidat des soviets dans un état démocratique.


                                                                • vachefolle vachefolle 26 avril 2007 18:11

                                                                  Et avec tout ca , Royal cest la clarte totale, allier les noniste de gauche anti- europeens avec Bayrou au sein d’une meme majorite, cest de la fumisterie....


                                                                • Forest Ent Forest Ent 26 avril 2007 18:25

                                                                  Attention Guignol, le gendarme tient un karcher dans son dos.


                                                                  • GUY2 26 avril 2007 18:32

                                                                    BAYROU n’est pas ALBERTINI ni LECANUET, laissez-lui donc son indépendance d’idée et de tactique électorale et ne tentez-pas de convaincre des partisons de ROYAL, les Français sont majeurs et vaccinés.


                                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 26 avril 2007 18:51

                                                                      Le coté Noir de Nicolas Sarkozy

                                                                       : « Il faut cesser de répéter que la France est présente en Afrique pour piller ses ressources car, à tout bien peser, c’est vrai, nous n’avons pas économiquement besoin de l’Afrique - et je mets quiconque au défi de me démontrer le contraire » Voilà ce qu’a déclaré Nicolas Sarkozy. Et sans peur de se contredire, il a dit aussi : « Jusqu’à quand l’Europe attendra-t-elle pour construire l’Afrique de demain ? » Car il n’ignore pas que le solde économique des échanges avec l’Afrique (5%= plus de 3 milliards d’euros) est positif, contrairement au solde de la France avec d’autre continents. le nombre d’entreprises françaises s’élève a 2637 , en 2002, soit 13% de mieux qu’en 2001. Au Congo et au Gabon, le pétrole enrichit total fina elf, 12 milliards de bénéfices en 2005. au Cameroun, Congo, et Gabon, le bois fait la fortune de Bolloré : 1 milliard de chiffre d’affaire en 2004. Au Mali, l’or est une manne pour la Sodamex, au Niger l’uranium est exploité par la Cogéma (50% de l’ approvisionnement de nos centrales nucléaires), le diamant en Centre afrique, le gaz en Algérie, les phosphates au Togo et au Maroc, sans oublier les produits agricoles (café, cacao, arachide, canne a sucre...) et les services (transport, eau, btp, ) : en 2004 Bouygues a réalisé 1,2 milliards de chiffre d’affaire . cerise sur le gateau : le commerce des armes qui a rapporté entre 1996 et 2003 30 milliards d’euros a Dassault, Lagardère... Quels sont ses rapports avec les dictateurs africains ? Selon La lettre du continent, Nicolas Sarkozy a rencontré au moins sept fois Omar Bongo depuis 2004, la plupart du temps dans l’hôtel particulier parisien de ce dernier. Dans le Nouvel Observateur de février 2007, Omar Bongo déclarait : « Avec Nicolas Sarkozy, il y a une différence parce qu’on est amis. Si demain il me renie parce qu’il est président, je lui dirai : ’’ce n’est pas sérieux Nicolas’’. [...] Je crois que le fondement même de la Françafrique restera, quitte à l’améliorer Nicolas Sarkozy est aussi ami de Denis Sassou N’Guesso, le chef d’Etat du Congo-Brazzaville. Il soutient la monarchie marocaine de Mohammed VI. Notons que son bras droit Brice Hortefeux soutient la colonisation marocaine du Sahara Occidental. Nicolas Sarkozy est également proche du président Bouteflika et des milieux militaires algériens. Depuis 2003, il s’est rendu une à trois fois par an en Algérie. En juillet 2004, il a signé un accord économique France/Algérie de 2 milliards d’euros, l’un des plus grands accords français avec un pays du Sud, pour développer des projets industriels algériens, au bénéfice de sociétés françaises. Cette décision est quelque peu contradictoire avec les grandes déclarations de Nicolas Sarkozy sur le rôle des multinationales en Afrique. Ce dernier a récemment affirmé qu’il souhaitait apporter la technologie nucléaire en Algérie, en échange d’accords sur l’exploitation du gaz algérien par la France. Sarkozy tout en critiquant l’accession au pouvoir du fils d’Eyadéma au Togo, n’a pourtant pas mis fin (en tant que Ministre de l’intérieur) a l’équipement et l’encadrement de la police togolaise par la France. Une question se pose : pourquoi son ami Martin Bouygues à-t-il mis a sa disposition pour sa campagne présidentielle actuelle son conseiller Afrique, Michel Lunven (ex-conseiller de jacques Focart) ?

                                                                      Apres les diamants de Bokassa, qui ont couté si cher a Giscard, quelle surprise va donc nous apporter Sarkozy, qui comme chacun sait « n’a pas besoin de l’Afrique » ?

                                                                      (Source de l’article : 14-3-07, Grenoble conférence Françafrique : le réseau chirac, la relève sarkozy)


                                                                      • Thomas 26 avril 2007 18:59

                                                                        Si on commence on peut en sortir de belles sur ségo !!!

                                                                        Tout homme politique a des sphères d’influence et si on fait des racourcis de ce genre on peut tout dire et son contraire !!


                                                                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 avril 2007 00:01

                                                                        Excellent article, qui soulève des questions qui dépassent largement les seuls enjeux électoraux actuels ! Je vous invite à prendre connaissance d’une hypothèse de solution à cette catastrophe africaine à laquelle la France contribue http://www.nouvellesociete.org/414.html

                                                                        Pierre JC Allard


                                                                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 avril 2007 14:50

                                                                        par Pierre JC Allard (IP:xxx.x0.109.198) le 27 avril 2007 à 00H01

                                                                        A CABANEL

                                                                        Excellent article, qui soulève des questions qui dépassent largement les seuls enjeux électoraux actuels ! Je vous invite à prendre connaissance d’une hypothèse de solution à cette catastrophe africaine à laquelle la France contribuehttp://www.nouvellesociete.org...

                                                                        Pierre JC Allard

                                                                        (Ce commentaire est un doublon. Je n’avais simplement pas précisé qu’il s’adressait à Cabanel et non à l’auteur principal. NALR : il faudrait clarifier les suivis, on en perd son latin...)


                                                                      • tom-over 26 avril 2007 18:53

                                                                        avant de voter Sarko... lisez « marianne » spécial Nicolas Sarkozy. Il est en libre accès sur le site de marianne : http://www.marianne2007.info/-Le-vrai-Sarkozy-en-acces-libre-%21_a1180.html

                                                                        bonne lecture smiley



                                                                        • mélodie 26 avril 2007 18:57

                                                                          Si Sarko, voulait l’ouverture, il fallait en parler avant dans son programme. Rien qu’à ce niveau là je n’ai aucune confiance dans le tribun qu’est Sarko 1er. Nous allons tout droit dans un état de Droite extrême, regardez les scores de Le Pen, tellement pauvres qu’ils prouvent que les voix se sont reportées sur Sarko. D’autre part, Sarko critique les racolages de Ségo auprés des électeurs d’ UDF, alors que lui délogent des députés UDF pour UMP ; LE VISAGE DE LA DROITE, on se tourne vers les élites,LE VISAGE DE LA GAUCHE, on se tourne vers la plèbe. c’est affligeant. Mélodie1


                                                                          • DEMOCRYPTE E. Meunier 26 avril 2007 19:27

                                                                            Pierre Albertini, UDF ralié à l’UMP, serait donc le cerveau de Bayrou, et il serait conséquent, donc, si le cerveau émigre à l’UMP que le morceau de corps électoral qui à voté Bayrou, y migre à son tour. Hommes de droite... Vous en êtes donc réduits à ce genre d’arguments ! Doit-on comprendre... que vous vous étiez répartis le travail : le « républicain » Sarkozy draguait les nationalistes et vous, les UDF, vous draguiez le centre... votre morale : affirmer votre proximité, mais ne jamais faire l’union... Autrement dit, vous montrez tout, mais vous ne couchez pas... Belle morale ! Si ma fille agissait ainsi et se vantait de d’une duplicité d’allumeuse, elle serait corrigée... Je crains que l’électeur ne vous renvoie dans votre chambre, avec une belle baffe électorale en sus ! L’honnêteté en politique, ça existe !


                                                                            • Le Bordelleur Le Bordelleur 26 avril 2007 19:51

                                                                              Pourquoi les sarkozystes s’escriment à nous imposer leur belle propagande, alors que les sondages le donnent gagnant, c’est bon c’est plié, les sondages ont toujours raison !

                                                                              Au moment de distribuer les vertus au x peuples de la Terre, Dieu convoque les anges et annonce que chaque peuple aura 2 vertus.

                                                                              les anglais seront flegmatiques et ironiques, les japonais seront travailleurs et réalistes, les italiens seront joyeux et humanistes, les français seront intelligents, honnêtes et sarkozystes. 1 ange s’avance et demande « Excusez moi vous aviez dit 2 Pourquoi en ont-ils 3 ? » Dieu lui répond alors "Non j’ai bien dit 2 : un français, s’il est intelligent et sarkozyste ne peut pas être honnête. S’il est honnête et sarkozyste, alors il ne peut pas être intelligent. S’il est honnête et intelligent alors il ne peut pas être sarkozyste....


                                                                              • Casa 26 avril 2007 20:30

                                                                                Mr le(la) Président(e),

                                                                                Vous venez ,avec le concours de toutes les forces vives du pays ,de gagner . Vous n’avez reculé devant aucun péril, vous n’avez hésité devant aucun engagement. vous incarnez les institutions, la paix publique, les valeurs de notre civilisation ; vous nommerez un gouvernement de réformes qui tentera de raffermir l’état ébranlé par un monde en mutation . Vous avez fait une chose considérable... Et bien , vous n’avez rien fait !

                                                                                Vous n’avez rien fait , j’insiste, tant que l’ordre matériel n’a point pour base l’ordre moral consolidé. Vous n’avez rien fait tant qu’il y a au dessous de vous une partie du peuple qui désespère , tant que la France sera au 25ème rang de l’UE en matière de chomage avec 8,7% et 21,4% pour les moins de 25 ans , tant que 17% des salariés du privé seront smicards, tant qu’il y aura 6,8 million d’emplois publics sur 25 million au total, tant que la dette publique du pays sera autour de 65% du PIB, hypothécant la croissance du pouvoir d’achat et la transmission de nos services publics à la génération suivante, tant que vous ne proposerez pas un modèle de retraites équitable pour les cotisants d’aujourd’hui et de demain, tant que vous ne traiterez pas l’immigration sous un angle économique, mais seulement sous l’angle sécuritaire , tant que vous ne proposerez pas une charte de la discrimination positive pour nos 25% de jeunes issus des populations immigrées, tant que vous ne traduirez pas notre « Charte de l’environnement » en une législation cohérente à long terme, en phase avec l’Europe tant que le parlement sera réduit au role d’’auxilliaire du gouvernement, avec la complicité des partis .

                                                                                Tant qu’il n’y a pas des lois fraternelles qui viennent de toutes parts en aide aux gens honnètes, aux métiers les plus fragiles, aux professions qui peinent à etre reconnues, aux secteurs les plus exposés.

                                                                                Tant que l’esprit de réforme a pour auxilliaire la fragilité ,

                                                                                tant qu’il n’ y aura pas au parlement des femmes et des hommes authentiquement politiques aux trois qualités déterminantes qui sont :

                                                                                La passion, le sentiment de responsabilité et le bon sens.

                                                                                L’air du temps est chargé de signes, de signaux, d’attentes . Du bon choix de nos Députés...

                                                                                - Citoyens bloggueurs,comment allez vous sélectionner votre député en 2007 ?


                                                                                • moebius 26 avril 2007 21:23

                                                                                  Oh ! du calme ! ils ne font ce qu’ils peuvent ! J’ai mon évier qui est bouché et bien croyait moi si vous voulez, personne n’est venu me le déboucher alors que moi j’ai pris la peine de ma déplacer pour aller mettre un bulletin dans leur urne. Qu’il ne compte pas sur moi pour leur deuxieme tour, ils pourront toujours se gratter je resterais chez moi ,ça leur fera les pieds, non mais !


                                                                                  • lyago2003 lyago2003 26 avril 2007 22:03

                                                                                    Les grandes manoeuvres ont commencés pour se partager le gâteau, gare au retour du bâton car je crois qu’il restera pas mal de monde sur le bord de la route et tout ce petit monde habitué depuis des décénnies à manger dans toutes les gamelles, les cumulards de tous poils qui ont vécus jusqu’à présent aux frais de la princesse, comment vont-ils accepter de réduire leur train de vie ?

                                                                                    A moins que tout celà ne soit que des paroles,paroles,paroles et encore des paroles et que finalement on nous auras une fois de plus pris pour ce que nous sommes c’est à dire des c...


                                                                                    • Pie 3,14 26 avril 2007 22:42

                                                                                      La création de l’UMP visait à faire disparaitre l’UDF. Depuis des mois Sarkozy tente d’enrôler les quelques députés UDF sous sa bannière à coup de promesses et de menaces.

                                                                                      L’auteur de l’article croit-il Bayrou si stupide qu’il aille se placer aux côtés de celui qui rêve de l’éliminer ?

                                                                                      Cet article aux ficelles bien épaisses prouve que les propagandistes zélés de l’UMP devraient travailler plus pour gagner plus... de voix.


                                                                                    • Rem 26 avril 2007 22:50

                                                                                      Autant, je pense que Mr Bayrou est sincère dans sa tentative d’ouverture, autant je me méfie des intentions réelles du PS. Je crains que comme le PC avec Mitterand, l’UDF ne devienne le dindon de la farce de Mme Royal. Car même si elle est sincère, ce dont je ne suis pas certain à 100%, les dinosaures du parti seront toujours là pour défendre leur bout de gras. Quant au choix Sarko, ça fait un peu froid dans le dos.


                                                                                      • Joelguy Joelguy 26 avril 2007 23:02

                                                                                        Je viens de voir la prestation de Sarkozy dans « à vous de juger »...je n’aime pas l’homme, mais je reconnais qu’il a été brillantissime...


                                                                                        • lyago2003 lyago2003 26 avril 2007 23:17

                                                                                          joelguy, faut pas copier/coller sur tous les articles concernant sarko la même chose sinon comment on fait avancer le schmilblick. merci


                                                                                          • JPL 27 avril 2007 02:37

                                                                                            Cet espace Agoravox est-il dédié à ce que des gens (des « rédacteurs ») puissent publier des tribunes de ce type seulement lorsqu’elles viennent de la droite ?

                                                                                            Il ne s’agit en aucune manière d’une analyse, mais bien d’une déclaration de propagande pure, reposant sur des assertions souvent non fondées et toujours rigoureusement partisanes.

                                                                                            Quelqu’un peut-il en expliquer l’intérêt ????


                                                                                            • Stan 27 avril 2007 03:17

                                                                                              Comme partout, dès que quelqu’un s’exprime de manière engagée, comme c’est le cas ici, ça tire à boulets rouges. Pour ne pas être « sarkozyste » (loin s’en faut) je respecte cette liberté d’opinion et vénère encore plus le fait qu’on puisse l’exprimer. Ca veut dire que nous sommes « encore » en démocratie. Pourvu que ça perdure !

                                                                                              La nouvelle TWINGO de Renault sort aujourd’hui mais est construite en SLOVENIE ! Mais quel rapport avec l’article ?

                                                                                              Cette fameuse Europe incontournable et qui fait peur à tant de Français. En voici un exemple concret pour ceux-là et pourtant, il s’agit bien d’un produit français par excellence et écarté du marché du travail de ce pays. Ca résulte d’une réalité économique de compétition mondiale acharnée dans tous les secteurs et pas que celui de l’automobile.

                                                                                              Personnellement, j’aurais apprécié que les candidats s’appuient un peu plus sur cette réalité « incontournable » elle aussi, plutôt que d’entretenir des querelles de clocher gauche/droite qui ont finalement occulté le fond. Parce que sans BONNE politique économique internationale, point d’argent pour réaliser toutes les promesses électoralistes si belles ou démagogiques qu’elles puissent être.

                                                                                              Comment rendre une société viable et prospère dans un contexte de mondialisation tout aussi incontournable ? La Droite comme la Gauche se sont bien gardées de relever la question. Par manque de projets, de vrai pouvoir ou parce que personne ne leur a posée clairement ?

                                                                                              Une France assise entre deux chaises, en silence et immobile par crainte de se casser la g..... Tout un programme !


                                                                                              • KIRCHNER 27 avril 2007 11:21

                                                                                                entre la gauche et la droite, il fut un temps révolutionnaire où se situait le « marais » : pourquoi ne pas reprendre ce terme qui caractérise bien l’incertitude du dirigeant qui s’y place et dont on ne peut pas prévoir les réactions à venir ? Il est vrai que la place peut être confortable en donnant l’illusion du pouvoir, faisant pencher la balance d’un côté ou de l’autre. N’est-ce pas alors une caricature de démocratie, où c’est une minorité qui décide ? http://agoravox.fr/smileys/mouai.pnghttp://agoravox.fr/smileys/mouai.png


                                                                                                • Benj 27 avril 2007 11:51

                                                                                                  LE CHOIX DE LA RAISON

                                                                                                  puisque Bayrou se refuse mordicus à le faire, ce choix, j’imagine que l’auteur anonyme de ces lignes va avoir le culot de nous expliquer que Bayrou est déraisonnable - voire fou ?

                                                                                                  ça va faire plaisir a ses electeurs, qui apprécieront tout le respect que les sarkozistes ont pour eux

                                                                                                  derniere nouvelle, les UDF qui ont rallié Sarko, comme Santini et de Robien, tirent à boulet rouge sur Bayrou juste parce qu’il veut discuter avec Royal

                                                                                                  on voit bien les democrates...


                                                                                                  • Benj 27 avril 2007 13:51

                                                                                                    Sarkozy, « prendre en compte les valeurs du centre », comme l’affirme le chapô de l’article...on croit rêver. On va bien voir ces prochains jours à quel point il prend en compte les valeurs démocratiques et humanistes du centre...

                                                                                                    Au passage, on se rappellera que dans son meeting de lundi, Sarkozy a pris des accents de curé disant l’homélie, et n’avait que des mots de rassemblement et d’amour à la bouche, tout ça pour lancer dès le lendemain les grandes manoeuvres d’elus centristes et faire pression sur les medias pour eviter à tout prix le débat Bayrou-Royal. Un débat dont les français sont demandeurs, car il permettra de clarifier les choses. Et aussi, je le crois, de mettre en rapport les déclarations d’intentions et les véritables intentions et méthodes du candidat du tout-sécuritaire.

                                                                                                    Aujourd’hui, personne n’est aussi crédible que Bayrou pour dénoncer les travers de Sarkozy, d’autant qu’il le connait bien, pour avoir été son allié et avoir subi des intimidations et son arrogance. Voilà pourquoi Sarkozy a tellement peur du débat Bayrou-Royal. Et accessoirement, voila pourquoi il envoie ses sbires (dont l’auteur de l’article) faire pression et déverser leur propagande sans queue ni tête.

                                                                                                    « Prendre en compte les valeurs du centre »...laissez-moi rire.

                                                                                                    Vive la démocratie !


                                                                                                  • Gilles Gilles 28 avril 2007 14:32

                                                                                                    Surout que Bayrou se différencie de Sarkozy essentiellement sur les projets sociétaux et humains. (liberté, quartiers sensibles, intégration, action de la polices, services sociaux, institutions..). Dans certains cas il est en contradiction totale et est trés proche de Royal. Sur l’économie, UDF et UMP sont plutôt d’accord dans les grandes lignes.

                                                                                                    Donc dire que l’UMp Sarkozyste « prend en compte les valeurs du centre » c’est du pipeau. L’auteur réduit la notion de valeur aux simples notions d’économie néolibérale qui a son sens réglera tous les problèmes de la société par simple effet de croissance économique, comme si cette dernière suffisait !


                                                                                                  • Gilles Gilles 28 avril 2007 19:05

                                                                                                    Un truc marrant que je viens de lire dans Le Monde.

                                                                                                    La marque UDF n’appartient pas à ce parti mais a été déposé en 2004 par hervé de Charette, alors membre de l’UDf

                                                                                                    Maintenant il a rejoint Sarkozy et menace Bayrou de s’ens ervir contre lui s’il venait à entrainer l’UDf dans un pacte avec Royal

                                                                                                    Encore un super traitre qui rejoint sarko ! Faut vraiment être un sale rat pour déposer en catimini un copyright sur la marque de son parti politique à son propre profit et faire du chantage avec.

                                                                                                    Comme quoi Sarkozy récupérera facilement peut être le parti avec le nom d’origine !!


                                                                                                  • mélodie 27 avril 2007 11:51

                                                                                                    j’ai lu ici et la que Sarko est brillantissime, cela ne veut rien dire sinon qu’il parle bien, Adolf aussi parlait bien, et puis aussi tous les tribuns qui ont soulevé des peuples. eTRE brillantissime ne me fera jamais oublié, la rue d’Enghien, ou ces propos karcherisants, ou son putch à Neuilly, ou le livre de sa femme qu’il ôte de la vente. Je sais que pour les Sarkosistes c’est bien faible, mais alors assumé votre candidat, et vous même par la même occasion et arrêter de nous bassiner avec vos airs innocents d’ouverture. Mélodie1


                                                                                                    • citoyen94 28 avril 2007 00:21

                                                                                                      Et que restera-t-il de l’UDF, oh pardon du Parti Démocrate, une fois qu’il aura été avalé par le Sarkophage ? Déjà feu UDF a vu détaler pas mal de ses personnalités comme Douste, de Robien pour ne citer que ceux-là (car la carotte qui leur était tendue était bien appétissante). Alors si FB veut sauver son parti, il ne faut surtout pas servir de « Carpet » à l’ump et ainsi décevoir les millions de personnes qui s’étaient ralliées à lui au premier tour, car il voyaient en lui quelqu’un qui devait les débarrasser de Sarko !


                                                                                                      • arturh 28 avril 2007 10:13

                                                                                                        Il y a maintenant deux campagnes présidentielles simultanées. Il ne faut pas les confondre.

                                                                                                        D’une part il y a la campagne pour le deuxième tour des présidentielle avec Sarkozy et Royal. Un des derniers rebondissement étant que Royal y a proposé un débat à Bayrou.

                                                                                                        D’autre part il y a la campagne pour la présidentielle de 2012. On assiste au lancement de la campagne de Bayrou qui a commencé par une conférence de presse où il a annoncé la création d’un Parti « Démocrate » qu’il dirigera démocratiquement et dont les militants seront démocratiquement sera chargé de soutenir sa candidature.

                                                                                                        Nouvel événement de cette campagne, il a accepté un débat avec Royal au sujet du deuxième tour de dimanche prochain. On va avoir donc deux candidats qui débattent pour deux présidentielles différentes. C’est unique, mais c’est comme ça. On va probablement y voir Bayrou, pour sa campagne 2012, discrètement savonner la pente de Ségolène Royal parce qu’il préfèrera avoir Sarkozy comme futur adversaire.


                                                                                                        • le13ecossais 28 avril 2007 13:06

                                                                                                          Oui, Nicolas SARKOZY est le meilleur des deux candidats à l’élection présidentielle et on en a la confirmation lorsque l’on a regardé les prestations télévisées des deux postulants . Tous ce que sait exprimer Ségolène ROYAL , c’est le recours à plus d’état et à des mots largement empruntés au Président MITTERAND Elle est la parfaite représentante de ce microcosme médiatico-politico-journalistico parisien qui se fait peur tout seul en voyant des complots partout .


                                                                                                          • Gilles Gilles 28 avril 2007 14:19

                                                                                                            Hum, le ralliement des 21 députés UDF n’est pas si significatif que cela.

                                                                                                            Un, ils ont été élu grâce à l’UMP qui s’est désisté en leur faveur voici 5 ans puisqu’ils faisaient parti de la majorité présidentielle

                                                                                                            Deux l’UMP a menacé de leur présenter un concurrent s’ils ne soutenaient pas leur champion (ce qui aprés tout est normal)

                                                                                                            Trois, ils sont loin d’être sûr d’être réélus en ne gardant que l’étiquette UDF

                                                                                                            Donc, même si l’élu en question se méfie d’un Sarkozy président, s’il veut reconduire son siège, il n’a pas le choix. Il s’agit de ralliement oportunistes pas d’un choix d’esprit libre. APrés tout, s’ils aiment autant Sarko, pourquoi n’ont-ils pas rejoint l’UMP avant suivant leurs confrères ? Sarkozy et ses lieutenants ont même insulté ceux qui préféraient l’UDF à ce moment ! maintenant ils les cajolent par besoin, mais pour combien de temps ?

                                                                                                            Il est donc difficile de faire la part des choses entre les députés vraiments convaincus par Sarkozy et les suivistes oportunistes

                                                                                                            Le problème pour ces députés, c’est que la base qui a voté pour Bayrou n’est Sarkoziste au deuxième tour qu’à 25-30%. Si lors des législatives Bayrou réussi à augmenter son nombre de députés significativement (avec une alliance avec le PS éventuellement sur les circonscriptions tendues) ces derniers seront décridibilisé à l’UDF et devront rejoindre l’UMP de force


                                                                                                            • IP115 29 avril 2007 00:15

                                                                                                              @Gilles

                                                                                                              Tu dis : « Un, ils ont été élu grâce à l’UMP qui s’est désisté en leur faveur voici 5 ans puisqu’ils faisaient parti de la majorité présidentielle »

                                                                                                              Ils ont donc été élus par des élécteurs de droite, sur des programmes de droite ...

                                                                                                              Alors qu’est ce qui te permet de dire : « Le problème pour ces députés, c’est que la base qui a voté pour Bayrou n’est Sarkoziste au deuxième tour qu’à 25-30%.  »

                                                                                                              Il y a comme une incohérence, par contre je trouve parfaitement cohérent qu’ayant été élus par un éléctorat de droite, les députés UDF décident de passer à l’UMP quand les responsables de l’UDF déclare vouloir s’allier à la gauche ... tu ne crois pas ?


                                                                                                            • ZEN zen 28 avril 2007 14:19

                                                                                                              Pour info

                                                                                                              La Ligue des droits de l’homme dénonce une « régression continuelle des libertés » en 2006 LEMONDE.FR avec AFP | 26.04.07 | 17h59 • Mis à jour le 26.04.07 | 19h02 La Ligue des droits de l’homme (LDH) a présenté, jeudi 26 avril, l’édition 2007 de son Etat des droits de l’homme en France, déplorant une « régression continuelle des libertés » et condamnant particulièrement le bilan de Nicolas Sarkozy, candidat UMP à la présidence et ex-ministre de l’intérieur. Qualifiant la « vision du monde » de M. Sarkozy d’« absolument terrifiante », le président de la LDH, Jean-Pierre Dubois, a laissé peu de suspense sur la prise de position du comité central samedi dans le duel Nicolas Sarkozy-Ségolène Royal. « Il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard », a-t-il martelé jeudi, parlant de « grave régression en matière de droits fondamentaux depuis cinq ans ».

                                                                                                              « La politique législative de course au sécuritaire à dominante xénophobe sacrifie au report de voix d’extrême droite les droits des étrangers, l’humanité élémentaire et, au bout du compte, les libertés de tous », écrit Jean-Pierre Dubois en introduction de ce bilan publié aux éditions La Découverte, et constitué d’une série d’articles brefs évoquant les questions ayant interpellé la Ligue tout au long de l’année 2006, qu’elles concernent la justice, le racisme, la citoyenneté ou l’immigration."


                                                                                                              • Foudebassan Foudebassan 28 avril 2007 21:56

                                                                                                                Juste une info effectivement.


                                                                                                              • Foudebassan Foudebassan 28 avril 2007 22:14

                                                                                                                Sauf erreur de ma part, tous les hommes politiques qui ont tenté de créer un nouveau parti se sont rapidement plantés. A gauche comme à droite.

                                                                                                                Plus grave encore, Bayrou veut créer un parti (Parti Démocrate) qui sera vite catalogué à gauche (c’est déjà fait d’ailleurs) et devra donc partager ses électeur avec le PS, PC,LCR,VERTS,LO,BOVE, etc.


                                                                                                              • Y. DESGREES 28 avril 2007 14:22

                                                                                                                Lorsque l‘on est battu par près de 82 °/° des électeurs au premier tour d’une élection présidentielle qui a obtenu un nombre record de votants, qu’on ne puisse prétendre à la confrontation légitime du second tour constitutionnellement réservée aux deux premiers dont il n’est pas, il semblerait logique que François Bayrou prenne le soin d’éviter des comportements aussi surprenants, avec plus de modestie surtout après avoir crié sur les toits avant le 1er tour son refus de tractations et magouilles politiciennes.

                                                                                                                Il se trouve que François Bayrou a choisi une autre stratégie, pleine d’embûches : pour être malgré le choix des électeurs présent au 2e tour, il s’est lancé mercredi dans une déclaration caricaturale dont le but était simplement de ne pas quitter la scène politique, malgré son échec personnel. Les mots étaient soigneusement préparés, les allusions se voulaient assassines, mais les électeurs en ont tellement entendu depuis quelques mois qu’ils se laissent moins prendre à ces petits jeux de basse politique, alors qu’il est bien placé pour connaître la plupart des points de convergence entre ce que préconise Nicolas Sarkozy et son propre programme. Pour F. Bayrou, le but à atteindre, ce n’est pas le second tour pour lequel il ne peut plus se faire d’illusions, mais un maximum de publicité pour le lancement d’un nouveau parti en vue des élections législatives de juin prochain. C’est la seule raison pour laquelle il fait du forcing pour imposer sa présence entre les deux tours, cela malgré le jeu des traditions électorales. Avec de telles méthodes, un tel respect de l’électorat en général et du sien en particulier, on peut se poser des questions sur la legétimité d’appellation de ce futur « parti démocrate » dont il prédit le lancement.

                                                                                                                Après avoir tenté d’attirer l’attention des journalistes sur de prétendues propositions de Nicolas Sarkozy lors d’une conversation chez un des leurs il y a deux ans, il en a oublié les qualificatifs dont il traitait Jacques Chirac en 1995, et acculé à la stratégie du mauvais perdant, tente maintenant de faire courir de nouvelles rumeurs, comme ces prétendants prêts à tous les coups pour pallier leur absence d’idées nouvelles. Au lieu d’accepter démocratiquement son échec, il aura tout fait pour rester un « deuxième bis », ce qui semble contraire aux règles démocratiques les plus élémentaires, s’appropriant auprès des médias des droits qui lui ont été refusés par plus des quatre cinquièmes des électeurs dès le premier tour... Ces curieuses méthodes n’ayant que peu de suite comparé à ses espérances, il proteste alors contre des supposées intervention de Nicolas Sarkozy, d’ailleurs rapidement démenties par les responsables des chaines de radio et télévision, ainsi que la presse quotidienne régionale, supposant alors publiquement les journalistes concernés « aux ordres » d’un pouvoir encore en place. F. Bayrou aura ainsi réussi, par une ambition personnelle démesurée, à enterrer momentanément le vieux parti de la démocratie chrétienne, pourtant nécessaire à l’équilibre politique de la Nation. A ce sujet, n’est-il pas paradoxal tout de même de constater simultanément l’attachement de Nicolas Sarkozy aux valeurs judéo-chrétiennes de notre pays, pendant que F. Bayrou, trahissant les valeurs de son électorat pour en augmenter son potentiel, parlait plus volontiers de « pluralisme » où « d’élargissement vers la gauche » ? Il semble avoir oublié ses électeurs d’origine, dont on sait qu’ils sont pourtant particulièrement fidèles à certains principes. François Bayrou aura fait un pari politicien risqué, celui peut-être de perdre une partie de son electorat habituel, et d’enterrer avant sa naissance le contre-pouvoir qu’il souhaitait mettre en place... peut-être en vue de 2012.

                                                                                                                Heureusement, l’ère nouvelle qui va être entamée permettra à une UDF fidèle de renaître dans la majorité présidentielle. Sans François Bayrou...

                                                                                                                Yves Desgrées du Loû


                                                                                                                • phyletta 28 avril 2007 17:01

                                                                                                                  Monsieur, j’ai vote bayrou, car je pense que c’est un homme courageux, lui, autre chose que cette UDF qui a tout en commun avec l’UMP (condition sine qua non de votre future majorité présidentielle), bref, un centre qui n’a qu’un intéreêt de pseudo démocartie, au sein d’un parti ou bien entendu l’UDF fera tout ce que demande l’UMP. je pense auusi que sarkosy a une méthode de gouvernement qui n’a pas grand chose à envier aux dicateturs, il resemble beaucoup aux deux frères polonais, la discrétion en plus.

                                                                                                                  Question politique politicienne, la gauche a sans doute, et le PS en particulier, beaucoup de leçons à recevoir, mais je vous en prie, pas dela part de l’UMP !je suis mal àl’aise face àtant d’arrogance et de suffisance. mais enfin, i faudra peut être en passer par là pour faire comprendre aux français ce que c’est la droite de la droite....Bon courage, car je crois sincèrement que c’est plié pou le 6 mai, même si je fais partie de ceux qui se battront jusqu’au bout, en votant Royal que pourtant je n’apprécie pas. Je crois qu’elle a le mêm tempérament que Sarko. Et puis, il faut se consoler, F ; GIROUD disait que les femmes otiendront l’égalité le jour où l’on verra des femmes médiocres postuler à des postes de responsabilité : le shommes le font depuis longtemps, et sarko, non seulement est médiocre (son bilan à l’intérieur prouve à qui veut faire preuve de bon sens et d’honnêteté, que c’est un échec)mais dangereux, franchement dangereux. Son tempérament le trahit.Pauvre France !


                                                                                                                • Eugène 28 avril 2007 16:51

                                                                                                                  Je pense que le signe est clair pour qui veut l’entendre : Bayrou sait tres bien au fond de lui qu’il aura plus de facilité avec le PS au pouvoir et de faire entendre la voix de son parti avec une personne qui a accepté 4 fois un débat , débat qui a finit par se réaliser ; plutot qu’avec Sarkozy qui ne l’a jamais accepté et qui voudrait tout faire tout seul sans rien entendre de ce qu’on va lui dire.

                                                                                                                  Belle démonstration de démocratie symbolique qui va nuire à l’image de Sarkozy et le faire passer pour ce qu’il est au fond : un homme qui se prétend courageux mais qui ne l’est pas assez pour accepter de confronter ses idées avec quelqu’un d’autre qui matrise l’art du débat.

                                                                                                                  Le débat Segolene/ Sarkozy, je le sens beaucoup plus mal et je vous prédis la façon d’agir de Sarkozy : il va la jouer « Segolene, cette charmant jeune femme que j’aime bien -elle est si naïve la petite- , je vous apprécie et je fais comprendre à tout le monde que vous êtes à coté de la plaque tout en vous infantilisant » .

                                                                                                                  Ca va etre ça sa technique.


                                                                                                                  • mayb 28 avril 2007 23:18

                                                                                                                    ncroyable....le Messie Bayrou est arrivé... Il va sauver la France....

                                                                                                                    Quel tissus de bêtises !! Bayrou est mort liquidé et a perdu toute influence....

                                                                                                                    Il se fait prendre tous ses élus UDF qui rejoignent Sarko en reconstituant l’éternelle UDF supplétive de l’UMP quant aux électeurs ils vont se départager entre les 2 candidats et le rêve de Bayrou va s’envoler en fumée.

                                                                                                                    Alors qu’il aurait pu constituer l’appoint indispensable à Ségolène pour gagner et devenir indispensable y compris aux prochaines législatives.

                                                                                                                    Ségolène, elle a sauvé ce qui pouvait l’être en mettant en évidence : une nouvelle façon d’organiser le débat 2eme tour montrer que ses positions ne sont pas incompatibles avec un report des électeurs Bayrou sur son vote.

                                                                                                                    C’est beaucoup plus finement joué que ce gros ballot de Bayrou !!!


                                                                                                                    • jrr 29 avril 2007 00:06

                                                                                                                      « Marianne » et Royal : deux putes sur le trottoir. Après Chirac, ça s’arrange pas.


                                                                                                                      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 29 avril 2007 19:37

                                                                                                                        Quand ça passe au 49-3, c’est parce qu’il y a obstruction par des milliers d’amendements.


                                                                                                                      • spartacus 29 avril 2007 09:36

                                                                                                                        Etre « pour » ou « contre » Sarkozy...

                                                                                                                        Evidemment lisant la presse de gauche (si tant est qu’elle existe encore vraiment) les commentaires y seront tendancieux.

                                                                                                                        je suis donc allé lire celle de droite, normalement vantant le candidat de l’UMP.

                                                                                                                        or parmi les louanges, j’ai entendu des voix discordantes : celles de gaullistes traditionnels, auxquels la personnalité inquiétante ne convient visiblement pas du tout.

                                                                                                                        Un peu rassuré et agréablement surpris (tiens, à droite certains se rendent compte donc aussi...), je suis allé lire quelques blogs gaullistes.

                                                                                                                        lecture édifiante, tant les nuisances du programme Sarkozystes auraient très bien pu être écrites par une plume de gauche !

                                                                                                                        Certains avouant même leur sympathie pour une « gauche républicaine ».

                                                                                                                        Et se déclarant nettement votant pour S. Royal au second tour !...

                                                                                                                        Alors je me suis dit que non, finalement, tout n’était pas définitivement pourri,et que des esprits lucides, de quelque bord que ce soit, pouvaient encore réfléchir au danger du Sarkozysme, et tenter de l’éviter...


                                                                                                                        • arturh 29 avril 2007 12:11

                                                                                                                          L’auteur écrit : « De Bayrou à Sarkozy ou le choix de la raison »

                                                                                                                          Aujourd’hui on peut écrire : « De Bayrou à Arlette Laguiller ou la défaite annoncée de la gauche ultraplurielle ».


                                                                                                                          • fredyfox 29 avril 2007 12:42

                                                                                                                            Ayant suivi le débat cordial entre FB et SB sur Bfmtv, j’ai trouvé celui-ci pour ma part intéressant, et m’a convaincu davantage dans mon intention de vote.

                                                                                                                            Davantage, car entre un candidat moyen et le pire des candidat, le choix sera décisif.

                                                                                                                            Il faut que la france respire !


                                                                                                                            • Guesar Guesar 29 avril 2007 13:36

                                                                                                                              Je rappelle que M. Giscard est comme tous les anciens présidents de la république membres du conseil constitutionnel. En tant que t’elle il ne peut et n’a pas le droit de donner son opinion et ca préférence politique dans les derniers moments de la compagne... Il n’a pas gardé son devoir de réserve. smiley


                                                                                                                              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 29 avril 2007 13:56

                                                                                                                                « En tant que t’elle »

                                                                                                                                Non ! En tant que tel.

                                                                                                                                C’est Valéry, et pas Valérie.


                                                                                                                              • Guesar Guesar 29 avril 2007 14:54

                                                                                                                                Oups, merci smiley


                                                                                                                              • Salut Afmh,

                                                                                                                                Comme tu dis, bienvenue au bal des faux derches et des opportunistes qui cherchent à se caser !

                                                                                                                                En politique, l’histoire est friande de tels ralliements, les faibles aiment bien se rapprocher du plus fort !

                                                                                                                                Pour ce qui me concerne, je sui fidèle, j’ai voté F. Bayrou au 1er tout, et au 2éme je voterais blanc, car aucun des deux finalistes ne me convient.

                                                                                                                                @+ [email protected]


                                                                                                                                • J’ai vu plus haut que certains ont évoqués le ralliement d’un nommé Giscard !

                                                                                                                                  Giscard,.. Giscard,.. ce n’est pas ce mec qui nous avait pondu un projet pour une constitution européenne ,.. et que la majorité des français n’ont pas voulu ?

                                                                                                                                  Belle référence en effet !

                                                                                                                                  @+ [email protected]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès