• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De l’extrême déliquescence du débat intellectuel...

De l’extrême déliquescence du débat intellectuel...

 DE L'EXTRÊME DELIQUESCENCE DU DEBAT INTELLECTUEL...

 

 Il est un fait, aujourd'hui en France, que le libre échange d'idées, le simple "débat démocratique" dont les journaleux nous rebattent les oreilles - jusqu'à nous les rabattre -, la simple discussion, même, entre amis ou collègues, devient un risque, un enjeu, une menace, une impasse totale. De l'ouverture intellectuelle c'est-à-dire philosophique et historique que les anciens nous avaient léguée au cours des siècles il semblerait que nous allions, à travers cette mode du court, du condensé, du vocal et même du primal, vers une extinction totale du sens, de la mesure, de la nuance tout simplement. La lumière qui éclairait nos cerveaux, notre imagination et notre soif de devenir, de nous construire jusqu'au delà de nous-mêmes, tout cela se réduit jusqu'à l'inimaginable et commence à se couler misérablement vers l'inconcevable et l'impensable... Les oubliettes sacrées de la mémoire du temps se remplissent inexorablement de nos déchets toxiques. Les limites du sens s'effacent.

Quand je commençai à écrire mon dernier carnet de route intitulé "Les années pourries", je n'imaginai pas à quel point les années actuelles - celles de la décomposition politique, sociale donc aussi intellectuelle - atteindraient un tel niveau de non-retour. Car il y a, je l'affirme, un non-retour. Les ennemis ont cessé d'être des adversaires dont nous étions quelque part les faire-valoir et aussi fiers de jouter avec eux sur le terrain de la controverse idéologique. Il n'y a plus de controverse puisqu'il n'y a plus de profit à la discussion. Que de la haine, du cerveau reptilien, que de la moelle épinière dirait Einstein... Le discours n'est pas mort, non, il est pourrissant. Comme le système dont il est l'écho.

Quand il y a impasse intellectuelle et que le champ philosophique s'emplit de censure et d'anathèmes, il n'y a plus de liberté politique de conception d'autre chose ; il n'y a que de la guerre civile et du chaos en vue ; l'horizon libératoire se bouche et devient juste un terrain de chasse. Nous allons tout droit à la fin des systèmes prétendument démocratiques.

Que faire, disait-il... Non, Lénine n'était pas Staline et Trotsky non plus... mais tout cela semble être une autre histoire, presque un conte, une historiette dont on aurait le droit de salir les pages et même de les lire à l'envers. Peu importe : nous sommes tous passés à autre chose... Tout ira à vau-l'eau et c'est tant pis, c'est comme ça. Z - le vrai, Zarathoustra - a raison, l'inhumain se pointe. Dans ce schéma-là, il n'y aura pas, pour un temps, place au rationnel, à l'argumentatif, au regroupement d'idées ; ça va clasher, c'est tout. Ne pas s'abandonner, ne pas abandonner, mais se préparer en se préservant : cela sera la condition du combat nouveau, ce combat pour lequel il ne faudra pas compter, pour un temps ai-je déjà dit, espérons-le, sur l'avis des masses, des détracteurs, des pseudo-penseurs ou "démocrates", des "chroniqueurs" et autres "influenceurs" qui galvaudent la pensée au nom de l'emploi qui leur est assigné de "chefs de projets" grassement payés de la pensée pourrissante.

Voilà, c'est dit. Je vais faire le ménage dans mes contributions ; il ne sert de rien d'aller sur Agoravox, Facebook, Libres penseurs du monde ou autres, pour partager un avis sur les choses de ce monde... on ne récoltera le plus souvent, hormis quelques faibles encouragements hypothétiques, que des insultes et des propos délirants. Sans parler de cette manie généralisée de massacrer la langue française que d'aucuns semblent ne plus connaître jusqu'à ne plus pouvoir même la comprendre.

Il y a tant de travaux qui nous attendent, tant de chemins douloureux à traverser, tant de raisons de capituler... nous avons fait le nôtre, de chemin, y aura-t-il des survivants du sens pour nous succéder ? Ma pensée sera sans cesse pour eux, ces modestes vers de terre amoureux de qui vous savez, n'est-ce pas ? Et qui ne feront pas que donner leur âme pour ce qui brille. Ils se préparent à la revanche.


Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 3 novembre 2021 08:23

    Cela dit, l’intellect n’est pas le plus subtil de nos ressorts, les plus belles réalisations humaines, matérielles ou immatérielles, ne viennent pas de la pensée et du raisonnement, mais de la foi et de l’amour.


    • Séraphin Lampion Docteur Faustroll 3 novembre 2021 08:55

      @Clocel

      Ah quand même, le Pont du Gard, fallait pas être le dernier des cons pour le dessiner sans tablette !


    • Clocel Clocel 3 novembre 2021 09:13

      @Docteur Faustroll

      Les anciens bâtisseurs faisaient très peu de dessins d’ensemble, mais beaucoup des maquettes.

      Dans la construction navale cela a perduré jusqu’au début de vingtième siècle, on proposait au client le projet sous forme de maquette ou demi coque pour les lignes d’eau, les « plans » laissaient une large part d’improvisation aux Maîtres charpentiers de marine, qui n’auraient de toutes les manières, accepté aucune contrainte dans son art.

      C’est ce qui explique l’acharnement du nouveau régime à détruire les corporations.


    • L'apostilleur L’apostilleur 3 novembre 2021 09:40

      @Clocel
      L’instinct et la raison, deux natures qui ont intriguée Pascal qui s’étonnait qu’un perroquet essuie toujours son bec propre.


    • Clocel Clocel 3 novembre 2021 09:51

      @L’apostilleur

      Mouais... Mais on a fait du chemin depuis la Pascaline, ce me semble, et pas que dans la manière de calculer.


    • Clocel Clocel 3 novembre 2021 09:58

      @Clocel

      aucune contrainte leur art...


    • chantecler chantecler 3 novembre 2021 08:30

      C’est certain !

       smiley


      • devphil30 devphil30 3 novembre 2021 08:48

        Entièrement d’accord avec vous.

        C’est le résultat de la consommation a outrance , de l’individualisme et de la baisse voulue du niveau de l’enseignement.

        Cela conduit à des êtres superficiels dénué de réflexion, de braves exécutants qui ne réfléchissent pas qui ne se révoltent pas tant qu’ils ont à manger et de quoi s’occuper avec des jeux ... rien de nouveau


        • L'apostilleur L’apostilleur 3 novembre 2021 09:04

          @ l’auteur 

          « ...il ne sert de rien d’aller sur Agoravox, Facebook, Libres penseurs du monde ou autres, pour partager un avis on ne récoltera... que des insultes et des propos délirants... »


          Les insultes et menaces proviennent des mêmes. C’est comme ces manifestants qui gesticulent plus que les autres mais qui souvent ne représentent qu’eux-mêmes, des minorités démocratiquement négligeables.

          Abandonner c’est leur donné une importance illégitime.


          Essayez le mépris pour les insultes des pignoufs, les opinions et la controverse constructive reprendront leur place, celle de la majorité. 


          • Clocel Clocel 3 novembre 2021 09:18

            @L’apostilleur

            « celle de la majorité » Le troupeau donc !? smiley


          • LOISEAU LOISEAU 3 novembre 2021 09:20

            @L’apostilleur
            Merci de ton encouragement ! Il est vrai qu’il faut parfois savoir ne pas abandonner


          • troletbuse troletbuse 3 novembre 2021 09:31

            Voici l’avenir que les lâches sans couilles laisseront à leurs enfants :Ils préfèrent rester dans le troupeau bêlant car ils ont peur du loup

            https://www.youtube.com/watch?v=VKvy4WhaZjI


            • tashrin 3 novembre 2021 09:35

              Ben ca fait du bien de lire ca, merci

               tout cela se réduit jusqu’à l’inimaginable et commence à se couler misérablement vers l’inconcevable et l’impensable...

              Que de la haine, du cerveau reptilien, que de la moelle épinière dirait Einstein

              Sans parler de cette manie généralisée de massacrer la langue française que d’aucuns semblent ne plus connaître jusqu’à ne plus pouvoir même la comprendre.

              Je partage totalement.


              • zygzornifle zygzornifle 4 novembre 2021 08:31

                Avec BFM et LCI c’est pas gagné .....


                • Yann Esteveny 5 novembre 2021 00:44

                  Message à l’auteur,

                  Bel article sur un sujet devenu parfaitement invisible à une grande majorité.

                  Il est possible de résumer cela en quelques mots : les hommes se font rares.

                  Respectueusement


                  • chantecler chantecler 5 novembre 2021 07:01

                    @Yann Esteveny
                    "les hommes se font rares.

                    "
                    Pas sur Agx en tous cas .
                    Des hommes , des vrais , des viriles , des grandes gueules, des fachos on en trouve en pagaille .
                    Dommage qu’ils se cachent sous leurs pseudos

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LOISEAU

LOISEAU
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité