• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De l’hystérie climatique

De l’hystérie climatique

Cet article dénonce l'hystérie climatique et la politisation du GIEC.

Voici 5 critères qui permettent d’identifier une vaste opération de désinformation

Critère n°1 : Unanimité de tous les médias et de tous les politiques, voire de toutes les institutions internationales

Critère n°2 : Surinformation sur un aspect de la question, omerta sur les autres

Critère n°3 : Tous les bons d’un côté, tous les mauvais de l’autre

Critère n°4 : Acquiescement de l’opinion débouchant sur une psychose collective avec une totale perte de bon sens.

Critère N°5 : Refus d’accepter les observations dérangeantes et la controverse scientifique.

Le réchauffement climatique anthropique et la politique énergétique associée satisfont à ces 5 critères. Dans le domaine scientifique, l’esprit critique, le scepticisme et la controverse sont des vertus. Mais en climatologie et en production d’électricité ce sont des tares. Curieux, non ?

Contrairement à ce que l'on nous répète ad nauseam, il n'y a aucune urgence climatique, pour plusieurs raisons simples et de bon sens, outre le fait qu’il n’y a aucune preuve scientifique que le CO2, quelle que soit son origine, ait une action mesurable sur la TMAG (température moyenne annuelle globale). Si tel avait été le cas, une seule COP, un seul rapport scientifique, un seul résumé pour les décideurs (SPM) auraient été suffisants. Le GIEC a été créé par l’ONU, ce Grand Machin, pour diffuser un alarmisme climatique outrancier qui sert de justification à une noria de taxes, de normes souvent absurdes et de règlements contraignants.

Rien que le fait que le nom originel, IPCC (Intergovernmental Panel For Climate Change) ait été modifié dans les autres langues en y introduisant le mot « experts » est très étrange... En effet cette appellation a pour but de nous faire croire que le GIEC est une structure scientifique, alors que c’est une structure intergouvernementale, donc politique.

Dans ses statuts, rédigés par l'UNEP (United Nations Environment Program), il est demandé au GIEC de travailler sur le "Réchauffement Climatique Anthropique" (RCA) : « Évaluer sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation ». Donc, avant même que le GIEC n'ait commencé ses travaux, on lui impose LA SOLUTION : il y a réchauffement ET il est anthropique. Par conséquent, mécaniquement, les dirigeants du GIEC vont tout faire pour justifier cette solution, et ils n'ont pas hésité à utiliser de la science fausse, comme, par exemple, le modèle d'effet de serre d'Arrhénius, qui avait été réfuté par les physiciens de son époque (expérience de Wood), et que le GIEC a fort opportunément sorti de son chapeau, ou encore d’inventer un nouveau processus physique, le forçage radiatif avec rétroaction, qui a la propriété étonnante de violer la seconde loi de la thermodynamique, sans que cela ne pose problème au GIEC….

Une fois que le rapport scientifique est rédigé (compilation de nombre de publications judicieusement sélectionnées), le résumé pour les décideurs (SPM) est préparé entre les dirigeants du GIEC, gardiens zélés de la Sainte Parole GIECquienne, et les représentants des gouvernements, diplomates et fonctionnaires. Il est négocié mot par mot, à la virgule près, selon les bonnes habitudes du Grand Machin Onusien. De ce fait, le SPM gomme toutes les nuances, toutes les interrogations, tous les aveux de méconnaissance que l’on peut trouver dans le rapport scientifique. Il n’a donc aucune valeur scientifique. Puis, il est publié et présenté en grande pompe aux Etats, aux institutions internationales, et aux médias du monde entier pour qu’ils relayent la Sainte Parole « GIECquienne » aux peuples de toute la planète.

Après ce faste clinquant et fort onéreux, les scientifiques sont priés de mettre le rapport scientifique en conformité avec le SPM, qui a force de Loi Divine, et leur rapport ainsi remis dans la Ligne du Parti est publié plusieurs mois après le SPM. Jamais la science n’avait été ainsi dévoyée (sauf avec le lyssenkisme, cousin proche du dogme du Réchauffement Climatique Anthropique – RCA) et jamais son éthique la plus élémentaire n’avait été ainsi foulée aux pieds et instrumentalisée par le politique.

La référence de l'alarmisme climatique est donc ce fameux résumé pour les décideurs (SPM), qui n’a aucune valeur scientifique, le rapport scientifique servant de caution de bonne science. Mais ce SPM sert de justification à l'alarmisme climatique, qui devient de plus en plus irrationnel et délirant, notamment en imputant au réchauffement climatique tout événement météo plus ou moins intense, confondant par là-même, sans vergogne, climat et météo. Nul, sauf les experts concernés, ne lit le volumineux rapport scientifique AR5, pourtant plus mesuré que le SPM, car il reconnaît qu’il n’y a quasiment plus de réchauffement global depuis près de 20 ans (le « hiatus » ou la « pause »), prend en compte les incertitudes et reconnaît qu’il y a des mécanismes encore mal connus du climat, système particulièrement complexe et non modélisable. Par exemple, on ne sait pas modéliser le cycle de l’eau, qui a pourtant, notamment via l’ennuagement, un effet important sur les températures. Alors, pourquoi accorder du crédit aux projections multidécadales des modèles numériques, construits en intégrant les thèses du GIEC et en rajoutant ça et là un peu de poudre de perlimpinpin, un zeste de paramétrages plus ou moins subtils afin de bien rester en conformité avec les thèses hypothétiques du GIEC et l’alarmisme climatique ?

Récemment un panel de vaillants citoyens, choqués que la Sainte Parole GIECquienne du SPM ne soit pas disponible dans la langue de Molière, et que les gueux n’en aient donc pas connaissance, a traduit en français ce résumé pour les décideurs. Cette traduction participe bien sûr à la propagande réchauffiste dans toute son absurdité. https://www.lepoint.fr/debats/une-traduction-citoyenne-pour-enfin-lire-le-dernier-rapport-du-giec-22-05-2019-2314423_2.php

A l’époque de Galilée, il y avait la science officielle de l’Eglise Catholique. A notre époque, il y a la science officielle du GIEC/IPCC. Dans le premier cas, la science officielle s’est avérée être fausse, mais il a fallu du temps pour que l’Eglise l’accepte. Dans le second cas, la science officielle s’avérera aussi être fausse. Ce n’est qu’une question de temps et de prise de conscience de l’absurdité de la pataphysique de l’atmosphère « inventée » par le GIEC afin de cautionner une idéologie préconfigurée. Je trouve donc croustillant que, dans l’article du Point, il y ait référence au procès de Galilée, dont la version moderne est l’accusation de « négationnisme » pour tous ceux qui ne reconnaissent pas la Sainte Parole Giecquienne, le refus de la controverse, les insultes, l’anathème, l’interdiction d’accès aux médias pour se faire entendre, susciter une saine critique et faire cesser cette hystérie climatique qui nous pourrit la vie (et le portefeuille).

Pour éviter tout déviationnisme, tout révisionnisme pervers, il est très important que les jeunes générations, qui sont le futur de la planète, soient bien conditionnées informées des terribles maux climatiques qui vont s’abattre sur nous si l’on ne suit pas vigoureusement les oukases recommandations de la Très Sainte et Très Sage Eglise Réchauffiste. Nos braves citoyens traducteurs, militants verts, dont l’objectivité n’est pas à mettre en cause, ont donc, dans leur grande sagesse, prévu « ... une adaptation du résumé pour les enseignants ». Le petit livre rouge de Mao, c’est ringard. A présent, c’est le petit livre vert (très vert pour masquer le très rouge) du résumé pour les décideurs, bible de la Sainte Eglise Réchauffiste, qui a pour mission d’endoctriner la jeunesse comme cela se passa en Chine sous le règne de Mao, ce qui a entraîné la création de camps de rééducation politique pour les méchants incroyants, déviationnistes et impérialistes, rétifs à la Parole du Grand Timonier. A quand les camps de rééducation pour les épouvantables climato-réalistes, qui osent, les misérables, critiquer la Sainte Parole GIECquienne, soutenue avec foi par les candidats à l’élection européenne, les braves gens ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.03/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Nicolas_M Nicolas_M 21 juin 15:31

    Désespérant de mauvaise foi et méconnaissance crasse du sujet. Presque pire qu’un écolo convaincu à 100% par le réchauffement et jetant des caillasses sur la vitrines d’un boucher parce que les vaches ça pète une vache. Un écolo qui ressortirait plein d’acronymes pour faire croire aux bas de plafond qu’il possède un minimum de culture.

    Sans parler de l’hystérie qui selon vous a lieu (je n’ai encore vu personne en train de courir dans les rues en hurlant, mais visiblement on ne vit pas dans le même monde), il y a de nombreuses études scientifiques, toutes disponibles via différents médias, sur de nombreux aspects de ce réchauffement. On parle des relevés satellites, de l’analyse de la composition des plantes, de l’analyse de la biomasse, de l’évolution de l’activité solaire, d’essais en atmosphère contrôlé sur les plantes, de l’évolution de la température dans les basses couches océaniques ou dans les hautes couches de l’atmosphère, des carottages, et j’en passe. Etes-vous, personnellement, capable de compiler l’intégralité de ces données pour vous faire votre opinion ? Pas plus que moi, soyons réaliste, en tout cas pas en une seule vie.

    A partir de là, vous avez deux options : soit vous vous fiez à un groupe d’experts inter-gouvernemental, potentiellement influencé par certains lobbies industriels ou certains gouvernements, pour compiler l’intégralité de ces données et rendre un verdict.

    Ou bien vous allez sur des groupes Facebook climato-sceptiques, tous composés soit d’ados boutonneux sans aucune culture scientifique, soit de lobbies pétroliers, et vous les écoutez comme parole d’évangile démonter une conclusion du GIEC en se basant sur une erreur sur ligne dans un rapport sur la dizaine de milliers de rapports qui ont été compilé.

    C’est triste, mais il n’existe pas d’alternatif, aucune instance non gouvernementale et non liée à des lobbies ne s’est donné pour tâche (à ma connaissance, je serais très heureux que vous me détrompiez)

    de compiler cette immense masse de données scientifiques.

    Le GIEC est-il impartial et ses conclusions sont-elles à prendre à la lettre ? Certainement pas. Mais le GIEC dispose d’un rétro-contrôle de divers instances nationales et internationales, et l’on peut estimer avec une forte probabilité que ses conclusions tendent vers la réalité. J’ai bien dit « estimer » et « tendent », je n’ai prétendu à aucun moment qu’il fallait prendre pour argent comptant l’origine anthropique du réchauffement ni le rôle central du CO2. Ce n’est pas une vérité absolue.

    Tout est question de probabilité, et non de réalité ni de croyance. Et il est probable, avec une faible marge d’erreur, que votre article soit un conglomérat de thèses fumeuses issues du web, avec maximum un ou deux articles scientifiques en source, c’est à dire que l’intégralité de vos sources d’informations n’a pas plus de valeur d’un pet de vache (plein de méthane et non de CO2, par ailleurs).

    Le GIEC, malgré tous ses défauts, ses liens avec certaines personnalités critiquables, le biais de confirmation que vous mentionnez, est, aujourd’hui, la source d’information la plus crédible existante. Je n’ai pas dit juste ni sûre, j’ai dit crédible en fonction de ce que le commun des citoyens connait de son fonctionnement.

    Bien entendu rien ne vous empêche de vous renseigner sur les sites climato-sceptiques, et heureusement d’ailleurs, par contre vous seriez un bel abruti de les croire. Tout comme un écolo serait un bel abruti de croire les déclarations du GIEC. Il faut savoir remettre chaque rapport, chaque source d’information, dans son contexte, et être capable d’estimer la probabilité de véracité de chaque information. C’est seulement ainsi, en prenant le temps de confronter sans idées préconçues des points de vue opposés, qu’on peut avancer. Car si on ne croit pas mais qu’on estime vrai, si on se rend compte qu’on s’est trompé on n’est pas blessé et on n’a pas blessé ceux qui avaient raison.


    • JC_Lavau JC_Lavau 21 juin 15:46

      @Nicolas_M. je ne suis pas adolescent, ni boutonneux, ni fesse-bouqué.
      Et ?
      Ta « crédibilité » est pour les débiles crédules.
      Un scientifique, lui, regarde les fraudes, pour dépister et écarter le fraudeur.
      C’est ce que j’ai fait depuis plusieurs années déjà.

      Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

      http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

      Non, le dioxyde de carbone est incapable de diriger le climat 


      http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558

       

      Le GIEC n’est pas sans précédents dans l’histoire de l’humanité 
      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653

      La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique » 
      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196

      Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans » 

      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331
       

      https://en.wikipedia.org/wiki/Climatic_Research_Unit

      « Initial sponsors included British Petroleum, the Nuffield Foundation and Royal Dutch Shell The Rockefeller Foundation was another early benefactor »

       

      Il appert que les crédules sont incapables de fournir un argument factuel à l’appui de leurs croyances. La religion d’état Intergouvernementale présente au moins pour eux, l’avantage de justifier la guerre civile, la guerre de religion dans l’espoir de disposer prochainement de la dictature mondiale « car nous avons les bons experts ».

       


    • izarn izarn 21 juin 23:50

      @Nicolas_M
      Une immense masse de données scientifiques...
      Oui, lesquelles ?
      Parcequ’il y a aussi une immense masse de données scientifiques qui n’attribuent en rien une élèvation de température hypothétique au CO2.
      Parceque s’il y a des especes qui disparaissent, c’est très certainement du à la pollution, au bétonnage, plutôt qu’à une augmentation de 0,05 degrés de la température.
      La source anthropique, ce n’est pas le CO2, mais l’économie industrielle barbare vis à vis de l’environnement naturel.
      Faudrait pas continuer à se foutre de notre gueule...
      GIEC=DEBILE


    • Old Dan Old Dan 22 juin 00:25

      @Nicolas_M
      Vous avez raison !
      ... et surtout le GIEC ne sait pas « se vendre » aussi efficacement que les riches lobbies pétroliers, phyto et agro, chasseurs, routiers, financiers, etc..
      Les ONG pro n’ont que les cotisations (à 85%) et que leur lucidité fraîche !
      .
      Les « septiques » sont-ils influencés comme des ministres ? Ou ces gens ne sont-ils pas intimement anxieux de l’évidence planétaire ? (J’habite l’hémisph. Sud)
      .
      [ Une prochaine génération sera-t-elle moins stupide ? Quelle perte de temps... ]


    • Djam Djam 22 juin 11:05

      @Nicolas_M
      Plus naïf que votre longue réponse à l’auteur, on ne trouve pas !
      La peur que « le ciel nous tombe sur la tête » est bel et bien encore présente dans de nombreux esprits dont le vôtre, vu votre addiction au GIEC.

      Et réfléchir 5 mn à l’univoque orchestration de cette nouvelle peur globale, ça vous effleure parfois ?

      Et prendre conscience que le mouvement « changement de climat à cause du CO2 » n’est jamais né dans l’esprit des peuples mais dans celui des hypers capitalistes qui ont besoin rapidement d’un nouveau capitalisme « vert », ça vous effleure aussi ?


    • Gollum Gollum 22 juin 11:11

      @Djam

      mais dans celui des hypers capitalistes qui ont besoin rapidement d’un nouveau capitalisme « vert », ça vous effleure aussi ?

      Alors pourquoi des hyper capitalistes comme Spartacus et bien d’autres sont contre ce capitalisme vert (soi disant) ?


    • baldis30 22 juin 20:05

      @izarn
      bonsoir,
       « Une immense masse de données scientifiques...
      Oui, lesquelles 
       ? »
       Parmi celles-ci les données scientifiques fournies par C. Landsea, l’un des meilleurs climatologues NON-autoproclamés.... 
       les données qui ne correspondaient pas aux conclusions du GIEC ont été soit effacées, soit modifiées... ce qui entraîna bien évidemment la démission de C. Landsea du GIEC... Mais avec lui plusieurs spécialistes d’une grande université américaine du Colorado ... Outre la démission de Lindzen, professeur de climatologie du M.I.T. ... et de bien d’autres
       Et on veut parler de vérité scientifique de la part du GIEC ... c’est exactement comme parler de la compassion nazie pour le ghetto de Varsovie ... c’est du même niveau d’abjection ! 
      Attention ma comparaison NAZI-GIEC n’est pas sans fondement puisqu’il représente strictement la même idéologie ... de gens d’une race dite supérieure.. (.... ment con) par rapport à l’ensemble des humains !


    • Gollum Gollum 21 juin 16:02

      Moi l’hystérie je la vois surtout chez les remetteurs-en-cause maladifs...

      Ce texte est d’ailleurs un modèle du genre avec un aplomb et une sensation de monsieur je sais tout qui moi me débecte..

      Le réchauffement je le constate chez moi rien qu’en regardant la flore qui n’est plus la même qu’à l’époque de mon enfance, la quasi absence de neige les hivers, les printemps précoces, etc...

      Les vidéos abondantes sur Youtube montrant la fonte des glaciers partout sur le globe, etc...

      Ce ne sont pas les données qui manquent..


      • Albert123 21 juin 17:51

        @Gollum

        « Le réchauffement je le constate chez moi rien qu’en regardant la flore qui n’est plus la même qu’à l’époque de mon enfance, la quasi absence de neige les hivers, les printemps précoces, etc...  »

        heureusement que les « monsieur je sais tout » vous débecte, car vous êtes en train de nous expliquer que votre seul point de vue justifie à lui seul le fait de devoir, tous autant que nous sommes, nous plier à votre version idéologisée de la réalité

        En plus quand il y a refroidissement vous l’avez dans l’os, et on n’en note des périodes plus froide qu’à l’accoutumée, 

        il y a encore 2-3 semaine, ce fut le cas, -15 ° c par apport aux normes saisonnières.

        On peut parler de dérèglement climatique mais de réchauffement non.

        « Les vidéos abondantes sur Youtube montrant la fonte des glaciers partout sur le globe, etc...

        Ce ne sont pas les données qui manquent.. »

        Tous les constats du monde ne permettent aucunement de déterminer les causes véritables de ce dérèglement climatique.

        le fait de faire de l’activité humaine la cause de ce dérèglement tient d’ailleurs plus de l’idéologie (avec chiffres et études truqués à l’appui) que d’une quelconque réalité scientifique.

        (remerciez en cela les « climato manipulateurs » qui se sont tous seuls tirés une balle dans le pied en truquant eux même les études qu’ils ont fournis pour mieux tromper le public qui s’en rend de plus en plus compte).

        « l’hystérie je la vois surtout chez les remetteurs-en-cause maladifs... »

        La seule hystérie du moment c’est celle qui consiste à brandir la fin du monde dans 12 ans et à nous dire qu’il faut quand même redoubler les efforts même si cela ne servira à rien car c’est déjà trop tard.

        face à un discours aussi grotesque que contre productif, j’invite surtout tous les affolé du bulbe à montrer l’exemple en se suicidant en bon néo malthusien qu’ils sont.

        si effectivement vous pensez qu’on est trop nombreux sur Terre, montrez l’exemple.

        Sainte Greta priera pour vous. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 21 juin 18:03

        @Gollum. Longtemps avant que tu sois né, le climat changeait maintes fois, et changera encore des centaines de milliers de fois.
        On peut même prédire que nous allons tous mourir.
        Un jour.


      • izarn izarn 21 juin 23:57

        @Gollum
        Depuis 15 ans j’ai eu trois hivers avec neige, dans le sud ouest, latitude 44°30
        Jamais vu ca depuis 40 ans...
        Il y a quelque jours, il a grélé pour le 21 juin, solstice d’étè...
        Etonnant non ?


      • Gollum Gollum 22 juin 08:45

        @Albert123

        vous êtes en train de nous expliquer que votre seul point de vue justifie à lui seul le fait de devoir, tous autant que nous sommes, nous plier à votre version idéologisée de la réalité

        ------> (grosse lassitude....)  smiley

        https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pour-fuir-le-rechauffement-climatique-la-flore-montagneuse-migre-vers-les-sommets_122800


      • Albert123 22 juin 09:49

        @Gollum

        vous appuyez vos constats nombrilistes ( « Le réchauffement je le constate chez moi rien qu’en regardant la flore qui n’est plus la même qu’à l’époque de mon enfance, la quasi absence de neige les hivers, les printemps précoces, etc...  ») avec les propos qu’on trouve dans un magazine (qui à autant de valeur scientifique que gala ou voici au passage et qui appartient au groupe Pigasse), 

        si vous saviez la lassitude que je ressens face à ce genre « d’argumentaire » en peau de lapin, car vous n’avez visiblement pas encore compris que le contenu de « science et avenir » est aussi orienté que le reste.

        c’est aussi lassant que celui qui brandit le décodex du Monde (du groupe NIel PIgasse, tiens encore là lui) ou qui nous tartine du BFMTV de Drahi à longueur de journée pour nous délivrer la « vérité ».

        mais bon Sainte Greta prie pour vous.


      • Gollum Gollum 22 juin 09:59

        @Albert123

        (qui à autant de valeur scientifique que gala ou voici

        Et ça c’est un argument d’un risible.. Elle est là ma lassitude, devant des débilités pareilles.. 

        Vous êtes bon pour un bon traitement contre la paranoïa..

        Devant tant de connerie je déclare forfait.

        Mais j’imagine que vous devez être content, ce texte recueillant un bon score l’« éveil » est en marche comme dirait l’allumé de la terre plate (joeblow) qui se trouve en phase avec vous sur ce texte pitoyable.. smiley


      • Albert123 22 juin 10:39

        @Gollum

        « Au fait, s’pèce de tartuffe »

        « en bon parano » 

        « j’imagine, me dire que tout ce qui parait dans Nature est orienté, et dirigé par les Illuminatis et autres adeptes sataniques du NOM.. »


        insultes, moqueries et psychiatrisation, icônes de clown + accusation de complotisme, un grand classique.

        de plus la confusion que vous apportez en amalgamant le sujet avec des concepts fumeux comme les illuminatis et le NOM est également révélatrice.

        vous êtes un troll qui espère nous expliquer la vie, ce qui ne convaincra que ceux qui sont du même tonneau.

        bref on comprend pourquoi vous citez du Niel / Pigasse : c’est de votre niveau.

        *je vous tapote le sommet du crane de manière paternelle et condescendante car c’est ainsi que l’on traite les petits histrions les plus puérils et les plus manipulables*


      • Gollum Gollum 22 juin 10:49

        @Albert123

        Cela vous évite de répondre sur le fond, à savoir qu’en est-il de la revue Nature ?

        Je suis même prêt à parier que vous n’avez même pas daigné lire le lien fourni sinon vous m’auriez cité Nature au lieu de Pigasse...

        J’ai cité le NOM car au point où l’on en est de critiquer l’une des revues scientifiques les mieux cotées du monde c’est presque à cela qu’on aboutit...

        D’ailleurs : bref on comprend pourquoi vous citez du Niel / Pigasse : c’est de votre niveau.

        Vous continuez à essayer de faire croire qu’il s’agit de Niel/Pigasse alors qu’il n’en n’est rien et que je viens de le montrer. Je sais, ça vous emmerde mais c’est comme ça...

        Quant à être manipulable je crois que vous en êtes un bon exemple à systématiquement souffler dans le sens contraire du vent sans réflexion aucune et en s’alimentant aux sources les plus foireuses du net..


      • Djam Djam 22 juin 11:07

        @Gollum
        Ben oui... et c’est l’homoncule, avec ses petits pets et pots d’échappement qui parvient à « dérégler » (sans rire) un système cosmique dans lequel la terre n’est qu’un grain de sable...

        Viiiiiiite Gollum, aux abris !!!!!!


      • Gollum Gollum 22 juin 11:14

        @Djam

        et c’est l’homoncule, avec ses petits pets et pots d’échappement qui parvient à « dérégler » (sans rire) un système cosmique dans lequel la terre n’est qu’un grain de sable...

        Euh oui... faudrait vous réveiller mais on est en surnombre sur cette planète avec consommation d’énergie et de matières premières démentielles, il est assez logique qu’il y ait un impact... smiley

        P’ain les bourrins... Mais c’est désespérant. smiley


      • Albert123 22 juin 12:28

        @Gollum

        « Cela vous évite de répondre sur le fond, à savoir qu’en est-il de la revue Nature ? »

        mais non ma petite Marlène Schiappa en pleine réécriture de l’histoire, ça n’était pas le fond du sujet, le sujet c’était votre crédulité face au fantasme du réchauffement climatique lié à votre perception tronquée du phénomène depuis votre fenêtre de chambre.


      • Albert123 22 juin 12:29

        @Gollum

        « faudrait vous réveiller mais on est en surnombre sur cette planète avec consommation d’énergie  »

        et vous vous ne vous êtes donc pas encore suicidé pour répondre à un tel impact ?

        un peu de cohérence svp, montrez l’exemple.


      • baldis30 22 juin 20:24

        @izarn

        bonsoir,
        « Il y a quelque jours, il a grêlé pour le 21 juin, solstice d’été... »
        L’accident météorologique qui vient de se produire dans la Drome et à la périphérie n’a strictement rien de rare au cours des cinquante dernières années. C’est un classique dérivé des incidents dits « cévenols » qui se produisent lorsqu’un front froid venu du Nord rencontre dans la vallée du Rhône au sens large (de Macon à la mer) !
         Et ceci se produit fréquemment dans ce couloir sous des formes diverses. Par exemple sous forme de neige au moins quatre fois depuis 1970 ! Sous forme d’orages voudriez-vous quelques exemples meurtriers ?
        Le front chaud remontait depuis le Sahara, et il ne fallait pas un microscope pour voir sur les voitures combien il était chargé de sable ... le front froid descendait encore du Nord à cette époque ... parce que le froid au moins de juin cela existe ... !
        Je pourrais, en consultant simplement mon activité passé énumérer bien des événements zone par zone au cours des cinquante dernières années ! Sans parler bien entendu de ce qui faisait la délectation de nos arrière-grands-parents, par exemple dans l’Illustration : les événements hydrauliques exceptionnels ... QUE PAR CONTRE L’HOMME A BIEN LIMITE n’en déplaise à tous les jocrisses du RCA et de l’écoloboboisme habituel ..... 
        Ah m.... alors on ne verra plus 17 mètres d’eau au Pont d’Arc ? Si hélas mais l’homme y est pour beaucoup mais pas de la façon dont les imbéciles vont croire !


      • JC_Lavau JC_Lavau 23 juin 22:39

        @Gollum. Nature Est militante carbocentriste.


      • pemile pemile 21 juin 16:13

        @jlpebe29

        Vous êtes Jean-Pierre Bardinet, auteur de cet article publié le 14 juin ?



        • sls0 sls0 21 juin 16:41

          Critère 1 : Tous les médias et spécialistes disent que le weekend de Pâques qui vient risque de faire du bordel sur les routes, pour l’auteur c’est un complot vu qui y a unanimité, donc ce n’est pas Pâques.

          Critère 2 : unanimité sur le fait que Pâques tombe le weekend suivant et on ne donne pas la parole à ce qui n’y crois pas.

          On considère qu’un consensus de 80% c’est pas mal. Pour le réchauffement c’est un consensus de 93% des climatologues, ceux qui maitrisent le sujet, entre nous on a pas à écouter les coiffeurs et d’anciens scientifiques non climatologues qui depuis leur retraite n’ont plus de notoriété.

          Critère 3 : la surinformation. On a plus parlé de l’héritage de Johnny qui pourtant n’aura pas d’impact, pas de pays qui deviendront invivable si c’est Laéticia ou Mireille Mathieu qui hérite.

          Critère 4 : acquiescement de l’opinion. Eh oui, 75% et 25% qui préfèrent écouter le chant des sirènes payé par les producteurs d’énergie fossile. Faire partie des 75% c’est prendre conscience que l’on est de gros gaspilleurs. Faire partie des 25% c’est pouvoir continuer à gaspiller et avoir moins de scrupules au volant de son gros 4x4. 25% de beaufs sans scupules en France c’est de l’ordre du possible.

          Critère 5 : refus de prendre en compte des observations. Au premier coup d’oeil parce qu’il maitrise un climatologue ne s’étallera pas dessus surtout que le rapport est basé sur des articles scientifiques qui eux sont ouverts aux observations, c’est même le principe d’une parution scientifique.

          Faire une conférence ou une vidéo sur youtube est à la portée de tout le monde, ce n’est pas les platistes qui manquent. Il ne faut pas s’étonner que les climatosceptiques soient parfois mis au même niveau.

          En voilà une de vidéo, une analyse d’une vidéo climatosceptique avec du facteur et non du fantasmé comme support.

          https://youtu.be/XGq4WRTLfvc


          • charly10 21 juin 19:06

            @sls0

            "

            Excusez du peu mais vos arguments sont hors sujets :

            Le caractère chaotique du climat et sa variabilité naturelle ne sont pas les seules difficultés auxquelles les climatologues doivent faire face. Les prévisions sur le climat futur sont réalisées à l’aide de modèles numériques qui s’appuient sur les lois de la physique atmosphérique et océanique. Ces modè­les sont à peu de chose près les mêmes que ceux utilisés en météorologie pour prévoir le temps à une échéance de quelques jours. «  Mais, contrairement aux modèles de prévisions météorologiques, les modèles climatiques n’utilisent pas d’observations directes pour corriger les trajectoires.

            En climatologie, on ne sait pas ,et on ne saura sans doute jamais. Le modèle doit lui-même créer les conditions initiales, faire évoluer les grandes structures atmosphériques comme les dépressions ou les anticyclones sur des dizaines d’années, sans aucune observation pour le corriger. 

            Les édiles qui prétendent nous gouverner ont-ils la moindre idée du coût des mesures préconisées par le GIEC et les accords de Paris pour maintenir le réchauffement planétaire en dessous de 2°C, et de la façon de le financer... ?
            Au regard de l’extrême incompétence de la quasi-totalité d’entre eux sur les questions scientifiques et industrielles, on peut en douter.
            .
            Plusieurs sources concordantes, dont le prestigieux MIT, affichent un coût de 1.000 à 2.000 milliards de $ par an sur au moins 30 ans, soit un coût global de l’ordre de 50.000 milliards de $ pour l’ensemble de la planète d’ici 2050. Une autre publication plus récente évoque même 90.000 milliards de $ d’ici 2030 soit 6.000 milliard de dollars par an sur 15 ans...
            .
            Le tout sans la moindre garantie de succès, puisque le GIEC, bien qu’incriminant la seule responsabilité humaine dans le réchauffement global, est en vérité incapable d’en apporter la moindre preuve ;le réchauffement anthropique repose en fait sur un postulat,. Le réchauffement par levier CO2 anthropique....
            Autre chose, ces scientifiques émérites que vous qualifiez de sceptiques, mais que je qualifierai plutôt de réalistes, ne sont pas des inconnus à la recherche de subvention perpétuelle.

            Ils ont juste aujourd’hui le temps de prendre du recul face aux analyses un peu simplistes du GIEC dont on ne connait que trop la dépendance aux politiques.

            Le recul ….un état d’esprit qui n’existe plus beaucoup depuis quelques années dans ces domaines liés à la climatologie.

            Quant aux analyses et démonstrations de ce monsieur dit « le réveilleur », elles sont pitoyables. Il ne faudrait pas mélanger les torchons et les serviettes. Des gens comme Vincent Courtillot ne sont pas des sceptiques du réchauffement. Ils mettent simplement un doute sur le CO2 cause UNIQUE de ce réchauffement.

            Pour votre info ce lien vous amènera sur une conférence à l’académie des sciences en 16/12/2014

            Voir sur les vidéos présentées celle de Vincent COURTILLOT et le débat final.

            http://www.academie-sciences.fr/fr/Colloques-conferences-et-debats-par-et-pour-la-communaute-scientifique/observation-du-systeme-climatique-en-permanente-evolution-mecanismes-physiques-et-chimiques-en-jeu.html


          • izarn izarn 22 juin 00:07

            @sls0
            Non ce n’est pas 90% de climatologues, ce sont des scientifiques dont ce n’est pas le sujet d’étude, qui ont signés...Payés ?
            Les climatologues, il n’y en a pas beaucoup, et une bonne partie sont partis du GIEC vu les horreurs de calcul, et les théories abracadabrantes.
            On ne fait pas de la science avec du consensus. C’est idiot. Ca n’existe pas.
            Il y avait consensus pour dire que le temps s’écoulait partout de la même façon dans l’univers. Et bien tout seul Einstein a démontré que c’était faux.
            Avec le GIEC, Einstein serait censuré et ridiculisé. 99% du consensus scientifique contre lui...
            Voila la réalité de cette monstruosité pseudo scientifique.


          • sls0 sls0 22 juin 01:02

            @charly10
            Mais ce n’est pas des arguments, j’ai copié le style stupide de l’auteur c’est tout pour prouver que ce n’était pas des arguments.


          • sls0 sls0 22 juin 01:04

            @izarn
            Vous avez raison la terre est plate étant donné qu’il y a un consensus sur le fait que c’est une sphère.


          • Gollum Gollum 22 juin 08:49

            @sls0

            Vous avez raison la terre est plate étant donné qu’il y a un consensus sur le fait que c’est une sphère.

            En gros c’est ça... La manie de faire à l’envers d’un consensus pour se sentir intelligent à peu de frais...

            Pas étonnant qu’on ait vu rappliquer l’inénarrable joeblow le platiste sur ce texte.. smiley

            Pour moi il s’agit d’une maladie mentale collective mais chuutt... smiley


          • jipebe29 jipebe29 22 juin 09:25

            @sls0
            Argument débile. Vous mélangez des vaches et des cochons. 

            Cela étant, le consensus ne veut rien dire dans le monde scientifique. C’est une notion politique. 


          • sls0 sls0 23 juin 16:02

            @jipebe29
            Votre article je n’ai même pas regardé le fond, ça fait longtemps que l’imposture des Allègre et Cie a été démontrés.
            Je n’ai visé que la forme en la copiant.
            Il est normal qu’en imitant du débile on produise du débile.
            Votre article n’est intéressant qu’en tant que modèle réunissant pas mal de biais cognitifs.
            Au niveau du consensus, votre phrase démontre votre méconnaissance et votre ignorance du monde scientifique c’est tout.
            C’est visible dans votre commentaire comme dans votre article.
            Bref vous l’ouvrez sur un sujet que vous ne maitrisez pas du tout. C’est un problème assez général chez les croyants.


          • jipebe29 jipebe29 25 juin 19:10

            @sls0
            Et à part votre commentaire ridicule de croyant inféodé au dogme du réchauffement climatique anthropique, vous n’avez aucun argument sérieux à proposer, sinon vos généralités absurdes ? 


          • juluch juluch 21 juin 17:42

            Il y a un réchauffement, certes...mais se n’est pas nouveau.

            il y a eu plusieurs réchauffement depuis quelques dizaines de milliers d’années, sauf qu’à présent on peut le mesurer.

            Et il y en aura d’autres .

            Mais c’est exacte que ça permet à augmenter les taxes, à emmerder sur les voitures et à faire des règles contraignantes alors que franchement il y a pire….

            on pourrai parles des plastiques qui envahissent la planète entière et c’est bien plus périlleux que la banquise qui fond.


            • Benoit 21 juin 18:00

              Petite précision, la composition de notre atmosphère donne pour le CO2 :

              400 ppm

              Donc hors CO2 notre atmosphère est à 99.9996%.

              99.03% correspondent à azote 78.08%, oxygène 20.95%. Gaz rares 0.97 dont argon 0.93%.

              Respectons notre planète et laissons le CO2 aux médias et personnages politiques.


              • sls0 sls0 25 juin 23:07

                @Benoit
                Je mets une, deux ou trois cuillières à café de sucre, ça change le gout c’est tout.
                Quelques milligrammes de ricine et c’est autre chose.
                L’effet de serre commence avec les molécules à 3 atomes.
                Pour l’effet de serre tout ce qui n est en dessous de 3 atomes n’intervient pas, donc azote, oxygène et argon ne comptent pas même s’il sont majoritaires.


              • JP94 21 juin 19:48

                Cet article sur l’hystérie climatique se voit validé par ceux-là qui le critiquent ...avec hystérie.

                Les arguments du genre : je vois le réchauffement climatique à ma fenêtre ... sans doute parlent-ils du petit-écran sont dénués de tout sérieux scientifique.

                L’article dénonce le fonctionnement du GIEC, qui n’est pas une instance scientifique, mais politique, par ceux-là qui nous gouvernent ; déjà, ça suffirait à nier toute validité à ce qu’il produit, mais à l’analyser politiquement, comme un texte politique.

                Ensuite, parler de validation par « 93% » de scientifiques, n’est pas un argument scientifique : d’où sortent ces chiffres, du GIEC ?

                Donc un argument qui finalement renforce cet article.

                Lisez donc les productions scientifiques d’experts, comme François Gervais : c’est très intéressant : car dans ce bombardement d’affirmations sur le climat, nous n’avons jamais les références scientifiques, mais seulement, au maximum, les résumés d’experts payés pour produire une justification. Plus ça chauffe, plus ça gagne,mais lorsqu’on compare non pas à sa fenêtre la pluie et le beau temps, mais les projections antérieures et les températures mesurées, on voit aisément que ces projections effrayantes étaient fausses, et que la température moyenne mesurée n’augmente pas,sur une période entière : prenez une sinusoïde : ça , ça monte même très fort, puis moins, puis ça redescend et ainsi de suite.

                Les courbes de températures sont une superposition de cycles de périodes différentes, qu’on analyse avec l’analyse de Fourier, pas en regardant la télé. 

                Au lieu d’aboyer contre l’article ... il vaut mieux chercher des infos contradictoires et chercher à comprendre.

                Les écolos au PE vont nous taxer et le climat s’en fout...mais quel business que le climat :lui il ne fait pas les poches au Patronat, au contraire. L’écologisme catastrophiste est le dernier rempart du capitalisme ... avec la guerre, mais c’est moins vert, bien que tout aussi lié au dollar.


                • Old Dan Old Dan 22 juin 01:22

                  @JP94
                  Vous évoquez les « coûts énormes » d’un programme écolo pour ralentir l’évidence. D’accord !
                  .
                  Mais imaginez-vous ce que va coûter la bêtise incrédule, l’égoïsme ou le jean-foutisme passif : Mortalité, migration de survie, guerres diverses, bla bla... Tout ceci est déjà commencé depuis 40 ans et s’intensifie là où je vis (L’hémisph Sud).
                  .
                  [...suis vieux, mais paierai cher pour que vos gosses vivent aussi bien que nous ]


                • Gollum Gollum 22 juin 08:42

                  @JP94

                  Les arguments du genre : je vois le réchauffement climatique à ma fenêtre ... sans doute parlent-ils du petit-écran sont dénués de tout sérieux scientifique.

                  Je suppose qu’il s’agit de moi puisque j’ai évoqué un changement de flore chez moi (ça fait 60 ans que j’y suis).. Puisque mon témoignage personnel ne vaut rien (selon vous) je vous livre du moins subjectif :

                  https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/pour-fuir-le-rechauffement-climatique-la-flore-montagneuse-migre-vers-les-sommets_122800


                • Gollum Gollum 22 juin 09:11

                  @JP94

                  Tiens j’en rajoute une couche sur les témoignages personnels faits à la fenêtre...

                  Hier je regardai FR2 (ce qui est rare de ma part) et il y avait un petit reportage final
                  sur Les français au bout du monde. Le titre du jour : une vie au pôle.

                  Sur un français vivant au Nord de la Norvège depuis 18 ans.

                  On l’a interrogé bien évidemment sur le changement climatique. Et il a lâché :

                  Depuis 18 ans que je suis là c’est énorme !


                  En terme de glace, de neige, etc...


                  Voilà. Témoignage subjectif et donc douteux, à rejeter absolument au nom de la sacro-sainte déontologie scientifique... smiley


                • leypanou 22 juin 10:42

                  @Gollum

                  On l’a interrogé bien évidemment sur le changement climatique. Et il a lâché :

                  Depuis 18 ans que je suis là c’est énorme !

                   : et vous croyez qu’en roulant en voiture électrique et en réduisant le fameux CO2, çà va redevenir comme avant ?
                  Allons, allons, un peu de sérieux.

                  Et puis, vous savez, FR2 ne diffuse que ce qu’elle veut bien diffuser non ? Une antenne qui a licencié le journaliste météo Philippe Verdier qui a osé écrire un livre démystifiant leur fable de réchauffement climatique dû à l’homme a peu de crédibilité de souci d’informer.


                • Gollum Gollum 22 juin 11:01

                  @leypanou

                  M’enfin ? Jamais parlé de voiture électrique ! Qui se révélera encore plus polluante que les voitures précédentes..

                  Besoin de construire des centrales nucléaires pour alimenter ça, sans compter le recyclage des batteries bonjour les dégâts.. smiley

                  Quant au CO2 je n’ai jamais dit non plus que c’était la priorité..

                  Par contre la priorité c’est de changer de style de vie. Et là la liste est longue..

                  Enfin, l’argument FR2 diffuse ce qu’elle veut... Vous allez finir par me dire que le gars a été payé pour mentir ? Nan ? Si ?...


                • JC_Lavau JC_Lavau 25 juin 19:14

                  @Gollum. Il suffit de voir les menaces, insultes et représailles professionnelles contre ceux qui osent cesser de mentir.


                • Esprit Critique 22 juin 00:35

                  Le climat change , et alors d’après Hidalgo c’est la faute au Diesel.

                  Facile, si vous faite l’amour en bagnole pensez a couper le moteur.


                  • baldis30 24 juin 14:18

                    @Esprit Critique

                    bonjour,
                     et si vous le faites en pleine nature évitez la proximité d’un séismomètre, surtout s’il est installé sous un abri dont vous voudriez aussi profiter ! le risque de provoquer une panique par une annonce erronée d’un séisme M4 existe, et le cas s’est produit à répétition au Canada !


                  • HELIOS HELIOS 22 juin 01:32

                    ... j’aimerai qu’on applique un principe de « réciprocité » au niveau des informations/prévisions météorologiques sur les grands medias.

                    En effet et par exemple , quoi de plus anxiogène, comme cela vient d’être fait aujourd’hui, citer les températures extraordinaires à venir pour une région, une ville donnée .

                    Nous venons d’entendre qu’il fera 32,38,40,40,40,36 la semaine prochaine dans la région de Lyon. évidement nous le croyons et nous sommes persuadés d’un réchauffement au déla d’un petit dépassement rentrant dans l’épaisseur du trait de la courbe....

                    or, les jours passent, et jamais nous ne pouvons savoir, connaitre, les températures qui ont eté atteintes réellement.

                    Donc j’aimerai que le CSA impose au ceux qui font des prévisions, que la réalisation de ces prévisions soient communiquées sous la même formes.

                    Par exemple... dire qu’il fera 32,38,40 lundi, mardi et mercredi c’est ce que nous retenons actuellement. or la réalité est différente, il a peut être fait 33, 36 et 39 pour ces dates... la réalité n’a peut être pas battu les records que les prévisions ont pulvérises et que nous sommes persuadés d’avoir été atteints.


                    • Old Dan Old Dan 22 juin 02:29

                      @HELIOS
                      (Rire !)
                      49°C mesuré au centre de l’Australie en février dernier (l’été) et l’eau douce est toujours rationnée à Sydney (en Juin, j’y habite)...
                      et pas un mot à Fr. Inter,
                      donc le changement climatique est une fumisterie. CQFD !
                      .
                      ... comme le nuage de Tchernobyl à la frontière ! (Pfffff...)


                    • HELIOS HELIOS 22 juin 02:46

                      @Old Dan
                      ... oui, moi, comme je ne peux pas installer des thermomètres partout et faire le tour pour les relever, j’aimerai que ceux qui font des prévisions (la température prévue) m’indique la réalité (la température réelle relevée)...

                      Ce n’est pas un doute, quoi que, c’est une question de loyauté envers ceux qui ecoutent les prévisions.


                    • Ruut Ruut 26 juin 10:43

                      @Old Dan
                      Les caves aménagées devraient être obligatoires. :)
                      Température constante et agréable toute l’année et ce sans cout énergétique. :)

                      Notre souci ce n’est pas l’absence de technologie palliative, voir curatives, c’est l’incapacité de les mettre en œuvre pour des raisons politiques et lobbyistes.


                    • joeblow 22 juin 02:37

                      Très bon article.

                      Le plus gros problème que nous avons est de faire comprendre accepter et intégrer à la majorité de la population que nos dirigeants et surtout ceux qui les dirigent, n’ ont pas les mêmes buts que les citoyens. En effet le réchauffement climatique est une manoeuvre de l’oligarchie pour taxer et instaurer des premières lois internationales pour un gouvernement mondial.

                      “ Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’ils ont été trompé“. Mark Twain.

                      Le réchauffement climatique est inventé de toutes pièces par ceux qui sont aux manettes qui ont pour but ultime, au mieux de mettre l’humanité en esclavage, au pire de réduire la population mondiale.

                      Si vous voulez un vrai problème climatique, en voilà un et il serait grand temps de demander des comptes à nos dirigeants :

                      https://www.youtube.com/watch?v=irGw5R1Gnos

                      Ne regardez pas les dernières 30 secondes de la vidéo elles sont seulement pour les initiés.

                       


                      • Garibaldi2 22 juin 07:01

                        @joeblow

                        Oh le beau !

                        Donc, si j’ai bien compris, des centaines de milliers de pilotes, des centaines de milliers de personnels de piste, des centaines de milliers de personnels de maintenance, des centaines de milliers d’ingénieurs aéronautiques, personnels assembleurs d’avions, fabricants de pièces détachées, ... complotent pour diffuser des chemtrails au-dessus de nos têtes !!!!!!!!!!!!!!!!!

                        Avez-vous 1 seul témoignage d’une personne faisant partie de ces catégories ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • joeblow 22 juin 10:07

                        @Garibaldi2
                        Savez-vous comment on compartimente le travail dans les projets secrets ? Il n’est pas utile de mettre au courant tous les maillons de la chaîne.

                        Savez-vous comment on fait une recherche sur le net ? Je vais le faire pour vous.

                        Ici des dizaines de témoignages et il y en aurait des dizaines de milliers si ce n’était pas un secret d’état :

                        https://www.youtube.com/results?search_query=pilot+talk+about+chemtrails

                        Il vous faut croire ce que vous voyez, et non le système de propagande.

                        Bienvenu dans le vrai monde !


                      • Garibaldi2 23 juin 02:41

                        @joeblow

                        Je suis sur internet depuis 1995, alors des rigolos, comme vous avec leurs chemtrails, j’en ai vu passer beaucoup !

                        Jusqu’à présent vous ne pouvez pas fournir la moindre preuve qu’un seul avion de ligne a été modifié pour héberger un réservoir d’un produit chimique non répertorié sur les plans du constructeur !

                        ’’Ici des dizaines de témoignages et il y en aurait des dizaines de milliers si ce n’était pas un secret d’état’’

                        Si c’était un ’’secret d’état’’ il n’y en aurait aucun, si tant est que ce soit des témoignages crédibles.

                        Quel état ? Tous les états du monde collaborent pour accepter les chemtrails ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • joeblow 24 juin 03:45

                        @Garibaldi2
                        Vous m’avez demandé des témoignages, je vous en ai fourni des dizaines. Les avez-vous écouté ?

                        Maintenant des avion modifiés, voilà :
                        https://www.google.com/search?q=inside+chemtrails+plane&client=firefox-b&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwivmb3q-4DjAhXhV98KHcQoCxUQ_AUIECgB&biw=1600&bih=761

                        Si c’était un ’’secret d’état’’ il n’y en aurait aucun, si tant est que ce soit des témoignages crédibles.

                        Ah bon ? sur quoi vous basez vous pour affirmer ça, à moi de vous demander vos sources svp ?

                        Quel état ? Tous les états du monde collaborent pour accepter les chemtrails ?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                        Hum... On dirait qu’on part de loin avec vous... nouvelle ordre mondial, ça vous dit quelques choses... ?

                        Sur cette vidéo, d’après vous, le pilote arrête et repart ses réacteurs à intervalle régulier ou c’est autre chose qui fait ses trainées blanches... ? :

                        https://www.youtube.com/watch?v=qVAjW-_V_8I

                        Comme d’hab, idiot ou troll ?



                      • Garibaldi2 24 juin 06:29

                        @joeblow

                        Je crois qu’avec vous on part effectivement de très loin !!!!!!

                        A vous en croire, TOUS les états du monde sont complices !!!!!!!

                        Des avions modifiés, comme celui pris au hasard sur votre lien :

                        https://www.metabunk.org/data/MetaMirrorCache/contrailscience.com_skitch_116 2022010_20120720_210703.jpg

                        Débunké ici :

                        https://www.metabunk.org/debunked-chemtrail-plane-interior-ballast-barrels.t661/

                        Trump et les chemtrails :

                        https://www.snopes.com/fact-check/trump-tour-chemtrail-plane/

                        comme l’indique ce tweet, il s’agit des essais du Dreamliner de Boeing à Charleston avec du lest.

                        https://www.snopes.com/tachyon/2017/06/dan-scavino.jpg

                        Je suppose que vous pensez que Trump et ses conseillers seraient assez cons pour apporter eux-mêmes la preuve d’une conspiration planétaire contre les peuples organisée par le NWO !!!!!

                        La vidéo de l’avion : https://www.youtube.com/watch?v=qVAjW-_V_8I

                        vient du site geoengineeringwatch.org qui s’appuie sur le fait que le projet Haarp existe réellement, pour diffuser des délires sur les chemtrails. Car comme vous n’y connaissez rien, vous ne savez même pas que la commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense du Parlement Européen a édité le 14 janvier 1999 le document no A4-0005/99, qui dit exactement :

                        ’’considère que le système militaire américain de manipulation ionosphérique, HAARP, lequel est basé en Alaska et ne représente qu’une partie du développement et de l’usage d’armes électromagnétiques à des fins de sécurité tant extérieure qu’intérieure, constitue un exemple d’une nouvelle menace militaire particulièrement grave pour l’environnement et la santé humaine au niveau planétaire, sachant que ce système tente de pénétrer dans la partie hautement sensible et énergétique de la biosphère à des fins militaires, alors que toutes ses conséquences ne sont pas connues ; invite la Commission, le Conseil et les États membres à exercer des pressions sur le gouvernement des États-Unis, de la Russie et de tous les autres États engagés dans de telles activités pour qu’ils mettent un terme à ces dernières et qu’un accord global soit établi contre de telles armes’’.

                        Elle est où votre complicité mondiale ?!!!!!!!


                      • Gollum Gollum 24 juin 10:11

                        @Garibaldi2

                        Je ne sais pas si vous êtes au courant mais le dénommé joeblow est persuadé que la terre est plate, que tous les gouvernements collaborent ensemble afin de faire croire qu’elle est ronde, que la station internationale n’existe pas, que les fusées ne lancent pas de satellites en orbite car cela est impossible, que les massacres collectifs opérés par des islamistes ou autres sont des fakes montés de toutes pièces et joués par des acteurs, etc.... smiley

                        Vous avez avec lui le fin du fin de la pathologie engendrée par l’abus des réseaux sociaux...

                        Et un soutien de ce texte cela va de soi..

                        J’espère que l’auteur est fier d’avoir parmi ses soutiens joeblow le platiste.. 

                        C’est surement mieux que le GIEC à la solde des gouvernements, du NOM, des illuminatis, etc...


                      • joeblow 24 juin 14:28

                        @nono le simplet
                        Fake ? Non, ça c’est un fake de qualité médiocre :

                        https://www.youtube.com/watch?v=sAcjxKtQSEQ


                      • joeblow 24 juin 14:52

                        @Garibaldi2
                        Qu’il y ait des avions test avec des ballastes, certes. Il existe aussi des poissons volants mais cela n’en fait pas la majorité du genre.

                        Mike West est très connu pour défendre les versions officielles, il est un spécialiste de tous les domaines, il est tellement prolifique que je me demande ou il trouve le temps de travailler... ou peut-être que c’est son travail.

                        Trump est une marionnette du système comme les autres.

                        https://www.youtube.com/watch?v=B7oKxlT1T-4

                        Et le petit document du parlement européen pour rassurer les moutons, vous êtes ou très naïf ou très troll. J’imagine que vous croyez encore aux armes de destruction massive d’Irak ?

                        Bilderberg, trilatérale, CFR, franc maçonnerie, B’nai B’rith, les 300, skulls and bones, bohemians....etc... Vous pensez que ces gens d’influences se réunissent pour faire des parties de scrabbles.

                        Mais rendormez-vous tout va très bien.


                      • joeblow 24 juin 15:01

                        @Gollum
                        Aaaah Gollum, Gollum... L’argumentaire c’est pas votre fort.
                        Mais pour une fois que vous avez écrit des vérités il faut le mentionner :

                        joeblow est persuadé que la terre est plate, que tous les gouvernements collaborent ensemble afin de faire croire qu’elle est ronde, que la station internationale n’existe pas, que les fusées ne lancent pas de satellites en orbite car cela est impossible, que les massacres collectifs opérés par des islamistes ou autres sont des fakes montés de toutes pièces et joués par des acteurs.

                        EXACT ! Bravo pas une faute.


                      • Gollum Gollum 25 juin 08:55

                        @joeblow

                        Alors mon petit joe on se tape un petit -20 pour votre premier post ?

                        L’ « éveil » collectif tant attendu est-il en marche ? Avez-vous enregistré une marge de progression ?

                        Ou bien tous ceux qui vous ont moinssé ici sont des agents du NOM à la solde des Illuminatis et des FM, dont moi bien entendu ? :-B


                      • joeblow 25 juin 16:43

                        @Gollum
                         smiley Ah c’est sûr que la dans la grotte de Platon allias Agoravox, il n’y a pas grand espoir. Mais c`est un bon entraînement pour débattre avec d’autres personnes qui seraient capables de penser en dehors de la boîte.
                        Il faut avoir en confiance en la jeunesse, un tiers des milleniums pensent que la terre n’est pas une sphère, tu remarqueras que je n’ai pas choisi un article conspi... :

                        https://www.forbes.com/sites/trevornace/2018/04/04/only-two-thirds-of-american-millennials-believe-the-earth-is-round/#e3372b47ec66


                      • Gollum Gollum 25 juin 18:55

                        @joeblow

                        Bah ça montre juste que les US sont un pays de débiles mentaux c’est tout. Ce que tout le monde sait depuis longtemps.

                        C’est là-bas qu’on trouve des musées créationnistes où l’on explique doctement les pires imbécillités : Adam au milieu des dinosaures, etc...

                        C’est le seul pays du monde où c’est possible. 

                        Le reste de la planète est heureusement assez sain.

                        Sinon, le jour où il y aura 90 % de platistes il suffira de tous les envoyer en orbite et le problème sera réglé. smiley



                      • zygzornifle zygzornifle 22 juin 07:55

                        Taxes , taxes , taxes , taxes , notre pognon va sauver la planète hahahaha ......


                        • Montet Montet 22 juin 08:17

                          C’est l’été il va faire chaud !
                          Arrêtez de paniquer à la moindre exagération climatocatastrophique des médias. Ils sont là pour vous angoisser en permanence. C’est leur business. Ils font du fric avec (et pas qu’eux). Et ça fonctionne bien.


                          J’ai connu en 1976 un hiver si doux qu’un samedi soir de février nous étions en tee-shirt sur la terrasse de la maison d’un copain.


                          Autour de 1998 les canaux et rivières de l’Est sont restés gelés durant plusieurs semaines, même en ville. Les mariniers et plaisanciers cassaient la glace à la hache tous les matins autour des bateaux bloqués pour limiter les pressions exercées sur les coques.

                          Mois de juillet 98 : bof bof sauf pour la finale !!!


                          En 2000 le 14 juillet : grosse Bérézina pour la fête de la "méridienne verte". Grosses festivités prévues du Nord au Sud tout du long du tracé du méridien de Paris : Plouf à l’eau ! du Nord au Sud de la France... froid pluie brouillard neige...
                          Étapes de montagne du tour de France tronquées cette année là si mes souvenirs en ce domaine sont bons.


                          En 2003 : Canicule estivale. Hécatombe de personnes âgées par incurie des politiques en vacances qui n’avaient pas pris la mesure de la catastrophe ce qui avait retardés la mise en place des dispositifs adéquats. (je me souviens encore de leurs interventions médiatiques... du genre responsable mais pas coupable ; comprenne qui pourra).


                          En 2006 : printemps-été pourris : 1 à 2 jours de beau temps puis chute des températures et pluie durant 7 à 10 jours et cela de mai à septembre. Beau temps à partir de septembre jusqu’en hiver.


                          En 2007 printemps plus qu’estival durant le mois d’avril (jamais vu ça) et patatras gros renversement météo : pluie et froid (gelée matinale sur ma terrasse début juin ; quelques branches grillées...)
                          Deux jours de vrai beau temps en juillet 2007 : 13-14 et un peu le 15... retour au beau en août. .Automne estival (été indien).


                          En 2009 et 2010 : printemps-été pourris (été 2010 un peu meilleur que celui de 2009). Il faisait tellement froid et pluvieux en juin 2009 que lors d’un weekend dans les basses Vosges, nous avons vu les petits des hirondelles tomber des nids, morts de froid.
                          Destruction massive de la population d’hirondelles cette année-là et qui ne s’en sont pas encore remises.


                          Il y a 5 ans, en hiver nous ne savions plus ou mettre la neige tant il en tombait. La DDE de l’époque ne déneigeait plus que les voies principales. La RN57 le 2x2 voies de l’axe Nancy Epinal n’était déneigé que sur une seule voie de chaque côté ; les stocks de sel étaient épuisés.


                          En novembre 2015, j’ai organisé un weekend dans les Vosges ; nous avons mangé dehors en manches courtes ; Il faisait 24 °C l’après-midi ; j’ai les photos.


                          L’an dernier : Nous avons eu un printemps quasi-caniculaire.
                          L’été a été très beau et très sec (YES un vrai bel été !) mais n’a pas connu de grosse période officiellement caniculaire durant plusieurs jours d’affilé. C’était gérable sauf pour les pleurnicheuses.


                          Cette année, le printemps a été médiocre... Tout le monde se plaignait il y a encore quelques jours de cela sur Facebook. Printemps en panne ! C’est quoi cette tache lumineuse dans le ciel que j’ai vu quelques instants entre deux nuages ? blablabla ; snif ; ça caille ; snif oscour..
                          Et maintenant 3 jours de chaleur et comme disait l’autre : « c’est affreux ! On va tous mourir ! » ... Ben non c’est l’été.


                          J’ai toujours connu cela : hivers froids, étés chauds et parfois des périodes de chaud en hiver et tout pareil mais inversement en été : chaud et parfois froid..
                          Ce ne sont que quelques exemples. C’est parce que je vis avec la Nature et que je mémorise bien les tendances de la météo depuis toujours que je sais cela ; ce n’est pas la télé qui me dit quoi penser et de quoi me souvenir...


                          Keep cool ; ça va passer ; dans 10 jours il pleut et ça va cailler. Pour vos vacances évitez la Bretagne cette année.. Nan c’est une boutade... Heu préparez quand même vos doudounes on ne sait jamais... smiley



                          • HELIOS HELIOS 22 juin 12:22

                            @Montet

                            §§§ J’ai toujours connu cela : hivers froids, étés chauds §§§

                            Moi aussi j’ai toujours connu cela et a mon age on sait « lisser » les étés et les hivers.
                            A l’école, du temps on les enfants apprenaient avec des professeurs qui voulait leur apprendre, on m’a dit qu’il y avait des zones maritimes et des zones continentales. 

                            L’est de notre pays était en zone continentale et les hivers devaient être plus froids et les étés plus chauds puisqu’il n’y avait pas la régulation de la mer.

                            Les zones maritimes sont plus douces et plus humides soumise a des manifestations venteuses.

                            Tout cela se vérifie années après années. Aujourd’hui, une certaine presse appuyant un discours politique manipulateur voudrait que le temps et le climat, toutes zones confondues soient identiques, normalisés, soumis a cette volonté administrative qui calibre la profondeur des fossés le long des routes et qui aimerait calibrer le cerveau des citoyens.

                            Que le climat change, c’est certain et c’est normal, cela a toujours été comme cela au fil des cycles terrestres et cela le sera toujours. L’utiliser en essayant de forcer les populations a souffrir, cela participe a l’ignominie d’une violence et d’une sauvagerie que ces piètres responsables soit disant « politiques » font subir aux populations qu’ils devraient défendre.

                            Le mensonge utilisé, avec la dernière excuse que je viens d’entendre est digne de la pire des dictature car elle est invisible, sournoise et destructrice de la vie elle-même.
                            Avoir monté un groupe de scientifique ... les scientifiques forment une population comme les autres avec les menteurs, les couards, les idealistes, les irresponsables tout cela indépendamment de leur connaissances... ce groupe qui etudient les statistiques pour non pas comprendre mais donner des armes de soumission aux gouvernants est assez insupportable et indigne, d’autant qu’ils se trompent ou se taisent.

                            Accuser le CO2 de tous les maux dont un « réchauffement climatique » sous pretexte d’un effet de serre dont la proportion n’a pas lieu à démesure devrait être puni un jour car cela est parfaitement démontre, a travers les nombreuses analyses faites que l’augmentation de son taux dans l’atmosphère suit toujours le réchauffement et donc ne peut en être la cause.

                            Alors la nouvelle excuse : C’est la pollution qu’il faut combattre. Bien, bien, là se trouve une excellente constatation et nous sommes tous d’accord, dans la mesure ou cette pollution peut être gérée a défaut d’être maitrisée et supprimée... surtout lorsqu’elle dépend de notre vie elle même.
                            Faire pipi-caca est une pollution et nous la gérons tres bien.
                            Le choix de culpabiliser le CO2 comme responsable de toute pollution, parce que c’est l’élément commun a toute activité est un mensonge et il faut revenir a la raison... non le CO2 n’est pas le coupable, nous en rejetons en respirant, éliminons la vie parce qu’elle modifie le climat, là où il y a des végétaux (et des animaux), le temps change.
                            Le CO2 n’est pas la justification pour plus de pauvreté et la métrique pour taxer la richesse et l’épargne de tous.

                            Qu’attendent les gens de bon sens pour faire cesser toute ce cauchemar dont seuls les plus faibles en subissent les contraintes ?

                            Battons nous tous pour etre responsable de nous même d’abord, de respecter les autres (et non pas de les contraindre) et de regarder en face la réalité sans filtre... si les oiseaux disparaissent, ce n’est pas a cause du CO2, en encore moins de la pollution, mais c’est parce qu’une groupe de salauds veut faire un peu plus de marge commerciale, tue les insectes et empoisonne la terre au lieu de faire passer une charrue une fois de plus (entre autres solutions).

                            ...bon voila, j’ai encore écrit un article en répondant a un commentaire.
                            Bonne journée de course


                          • L'Astronome L’Astronome 22 juin 09:42

                             

                            « Unanimité de tous les médias »

                             

                            Il n’y a presque pas de journal télévisé qui ne fasse au moins une fois référence au fameux réchauffement climatique dans leur déballage quotidien et inintéressant de nouvelles. Un véritable bourrage de crâne.

                             


                            • Eric F Eric F 22 juin 09:43

                              Attention que la lutte contre le tabagisme répondait aussi à ces critères, ce n’est pas parce qu’il y a un large accord des spécialistes et des médias que c’est forcément faux.

                              Un point fait l’unanimité, c’est que la pollution de manière générale est néfaste (fumées et poussières en ville, déchets, produits chimiques dans les eaux et aliments...), or tout ce qui produit du CO2 entraine aussi ces polluants, donc même ceux qui considèrent qu’il n’y a pas d’influence sur le climat pourraient convenir qu’en réduisant les combustions, on réduit l’empoisonnement de la planète.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 22 juin 22:59

                                Un point fait l’unanimité, c’est que la pollution de manière générale est néfaste

                                .................................................................
                                @Eric F
                                Des villes comme Paris ou Londres étaient infiniment plus polluées vers 1830, à cause de la révolution industrielle, qu’elles ne le sont aujourd’hui. A cette époque-là, avant la création du réseau d’égouts par Belgrand sous le seconde empire, on crevait aisément du choléra, les riches comme les pauvres. Casimir Périer en est mort lors de l’épidémie de 1832. Et l’espérance de vie, à cette époque, est encore plus proche de quarante que de cinquante ans.
                                On n’a pas attendu les écologistes pour créer des égouts, des stations d’épuration, et pour assainir les processus industriels !


                              • Julot_Fr 22 juin 10:06

                                Al-Gore disait « plus de glaciers en 2015 ». Maintenant, AOC dit « fin du monde dans 12 ans ».. ils terrorisent les naifs et ca marche.

                                Il n’y a pas de changement climatique, par contre il y a du geo-engineering (par les trainee blanche d’avion qui ne sont pas des avion commerciaux).

                                L’objectif de la manipulation est de convaincre la populace d’accepter une taxe globale (voir accord de Paris / et merci Trump pour le torpillage). Pour financer et transferer le pouvoir a un gouvernement global. Enculage ultime par les « elites » globalistes.


                                • Christian Labrune Christian Labrune 22 juin 10:12

                                  Tout ce que je peux dire, sans invoquer la montée des océans et la calotte polaire qui avait déjà complètement disparu en 2015 conformément aux prédictions des spécialistes, c’est que le climat a quand même effectivement changé à Paris ces dernières années.

                                  En 2004, j’avais dû acheter un climatiseur. Je l’ai fait fonctionner, pendant à peu près cinq ans, durant une vingtaine de jours chaque été. Il y a trois ans, j’avais regretté de l’avoir installé (ce qui implique le bricolage et la condamnation d’une fenêtre) parce qu’il n’avait servi que durant trois ou quatre jours. Même situation l’année suivante, et l’an passé, je ne l’ai même pas installé  : jusqu’à 28°, un ventilateur est bien suffisant. C’est donc bien qu’il fait de plus en plus chaud, comme on aura pu le constater encore avec la terrible canicule que nous venons de connaître à Paris ces dernières semaines.

                                  Par ailleurs, des études tout aussi « scientifiques » que celles du GIEC font observer que la configuration des champs magnétiques solaire (je n’en dirai pas plus parce que je suis là-dessus tout à fait incompétent) devrait, vers 2030, nous faire entrer dans une situation très comparable à celle du « petit âge glaciaire » qui avait produit durant une cinquantaine d’années, avec un pic au début du XVIIIe siècle, des hivers particulièrement rigoureux : le pinard, en 1709, gelait dans les carafes sur la tables de Louis XIV !

                                  C’est très probablement parce que les écologistes, au début du XVe siècle, avaient pris des mesures beaucoup trop sévères pour interdire l’utilisation du pétrole et des ressources fossiles afin de limiter le CO2 responsable, dès le XIe siècle, de ce spectaculaire optimum climatique médiéval qui avait permis d’étendre, dès le XIIIe siècle, la culture de la vigne jusqu’au Sud de l’Angleterre.

                                  Ajoutons que depuis 2.5 millions d’années, les périodes chaudes de vingt mille ans tout au plus ont succédé 17 fois, avec une régularité de métronome, à des périodes glaciaires de plus de cent mille ans. Nous sommes donc à la fin de la période chaude qui a vu, dès le néolithique, se développer au Proche-Orient les grandes civilisations. Ce qu’il y a devant nous, c’est donc le plus grand froid, et peut-être quelques accidents très spectaculaires et aggravateurs causés par l’éruption de grands volcans (Yellowstone, Champs phlégréens) dont la chambre magmatique est déjà pleine à craquer. 


                                  • Eric F Eric F 22 juin 12:09

                                    @Christian Labrune
                                    D’une année sur l’autre les différences de températures pour un mois donné à un endroit donné varient de plus de 1 ou 2 degré, donc une élévation de température moyenne au niveau du globe de 1 degré n’est pas perceptible directement. Certaines régions ont eu une élévation plus forte, la Sibérie par exemple a augmenté en moyenne de 3° (la suie sur les glaces peut être une des causes). Mais cela peut engendrer localement des baisses de températures du fait des courants marins et du cycle des vents.
                                    Pour ce qui est de la banquise, même s’il n’y a pas disparition, il y a tendance à la réduction, non pas linéairement, mais avec des fluctuations. Mais à force d’effets d’annonce catastrophistes, le doute progresse.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 22 juin 22:47

                                    le doute progresse.

                                    .................................
                                    @Eric F

                                    Il progresse même très bien, le doute, comme ces grandes peurs qui, à la fin du XIVe siècle, après la grande peste, agitaient l’Europe. Du côté du Cimetière des Innocents à Paris, on prédisait la fin des temps. Partout surgissaient des processions de flagellants. Si on veut voir ceux d’aujourd’hui, il suffit d’allumer la télévision : plus un seul bulletin d’information sans l’apocalypse climatique.
                                    J’ai déjà plusieurs fois recommandé sur ce site l’excellent bouquin du climatologue François Gervais (L’urgence climatique est un leurre). Lui au moins sait de quoi il parle. Son exposé technique est très pointu, et chaque chapitre est étayé par des dizaines de références à des publications scientifiques dont les idéologues du GIEC préfèrent ne pas tenir compte.
                                    Le climat change, certes, mais il n’a jamais rien fait d’autre. Il a fait plus chaud et il fera plus froid ! Le CO2 n’y est pas pour grand chose, et son augmentation aura surtout permis celle de la biomasse dont on aurait tort de se plaindre. Sans cette spectaculaire amélioration des rendements agricoles depuis le milieu du XXe siècle, beaucoup crèveraient encore de faim.


                                  • Garibaldi2 23 juin 02:57

                                    @Christian Labrune

                                    Mauvaise pioche : François Gervais n’a jamais été climatologue, il est physicien, professeur émérite de l’université de Tours, où il enseignait la physique et la science des matériaux.

                                    Ses thèmes de recherche sont : ’’Thermophysique, émissivité thermique, effet de serre du CO2 comparé à la variabilité naturelle du climat, phonons, énergie et anharmonicité des vibrations. Réflectivité infrarouge, réponse diélectrique et conductivité optique d’oxydes. Cartographie infrarouge. Propriétés magnétiques et résonance paramagnétique électronique. Oxydes conducteurs et supraconducteurs à haute température critique. Ferromagnétisme. Piézoélectricité. Multiferroïques. Matériaux à permittivité colossale. Condensateurs céramiques, condensateurs à très haute capacité par unité de surface intégrés au silicium, condensateurs 3D.’’

                                    https://www.univ-tours.fr/m-francois-gervais—235229.kjsp?RH=1543221451642

                                    ce qui ne fait pas de lui un climatologue.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 23 juin 10:18

                                    ce qui ne fait pas de lui un climatologue.

                                    ......................................................
                                    @Garibaldi2

                                    Un « climatologue », ça n’existe pas. On appelle « climatologues » des gens dont l’expertise s’applique seulement à un domaine qui peut être utile à l’étude des variations climatiques. Un « spécialiste du climat », qui ne serait pas à la pointe dans un domaine très précis des sciences, qui s’amuserait simplement à confronter des courbes statistiques auxquelles il ne comprendrait pas grand chose, ça ne serait pas un climatologue, ce serait un journaliste. Le journalisme et la rigueur scientifique, ça ne fait pas toujours bon ménage. On en est là aujourd’hui, et c’est une calamité.

                                    Un extrait de l’article « climatologie » de Wikipedia :

                                    "La climatologie est constituée d’une multitude de disciplines scientifiques. On y retrouve entre autres les astrophysiciens qui s’intéressent à la quantité d’énergie solaire reçue par la terre, les dynamiciens de l’atmosphère qui s’intéressent aux échanges d’énergie entre les différentes couches de l’atmosphère, les chimistes de l’atmosphère qui étudie la composition de l’air, d’océanographes, de glaciologues, de volcanologues, des géophysiciens, des biochimistes, de biologistes, etc. C’est l’addition du savoir de chacune de ces disciplines qui permet d’obtenir une compréhension globale de l’histoire de notre climat, ainsi que de permettre de faire des projections pour prédire statistiquement son évolution".


                                  • Eric F Eric F 23 juin 10:29

                                    @Christian Labrune
                                    Le fait que le doute progresse résulte d’annonces catastrophistes exagérées ayant été démenties par les faits, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a pas d’effet néfaste des rejets de l’activité humaine sur le climat, le CO2 étant un élément mais pas le seul, avec des effets variés.
                                    C’est un peu comme l’histoire du berger qui criait à tort « au loup » à plusieurs reprises, mais à la fin de l’histoire il y a bien un loup.
                                    On ne peut mettre la hausse des rendements agricoles sur le compte de la seule augmentation du CO2, mais ce serait effectivement intéressant d’en quantifier l’effet.


                                  • Garibaldi2 24 juin 06:45

                                    @Christian Labrune

                                    ’’Un « climatologue », ça n’existe pas’’’

                                    C’est bien vous qui l’avez qualifié de climatologue, non ?


                                  • jipebe29 jipebe29 24 juin 11:00

                                    @Garibaldi2
                                    C’est quoi un climatologue ? Un spécialiste de l’atmosphère, un océanographe, un chimiste, un glaciologue, un physicien, un géographe, un géophysicien, un géologue, un statisticien, un météorologue, un spécialiste de la modélisation du climat, etc... etc... ? 


                                  • jipebe29 jipebe29 24 juin 11:05

                                    @Garibaldi2
                                    Le plus important, c’est la physique de l’atmosphère avec utilisation des lois connues et éprouvées de la physique, ce que n’est pas le forçage radiatif, invention infondée du GIEC. Les compétences de François Gervais sur l’infrarouge et la physique quantique sont indispensables pour comprendre la physique de l’atmosphère. Donc il est bien plus compétent qu’un « climatologue » auto-proclamé.


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 24 juin 12:35

                                    https://energieetenvironnement.com/2018/04/10/legypte-ancienne-a-reagi-aux-changements-climatiques/

                                    @Eric F
                                    A cette page, quelques aperçus très sommaires sur l’évolution du climat dans l’Egypte antique. On explique maintenant l’effondrement politique et économique du pays durant la période intermédiaire (2200-2060) qui succède, après le règne de Pépi II, à l’Ancien Empire, par une augmentation de la sécheresse dans toute l’Afrique du Nord. Le Sahara, qui était une steppe, devient un désert. Plus tard, à la fin du Nouvel Empire le même phénomène se reproduira sur près de cent ans, entraînant à peu près les mêmes conséquences. Mais entre la première période intermédiaire et celle des derniers Ramsès, le Nil avait recommencé à inonder les plaines, le pays avait retrouvé sa richesse et son opulence. Ce fut l’apogée de cette grande civilisation.
                                    Je suppose que les écologistes au Moyen empire, ont dû interdire l’exploitation du pétrole, celle du charbon dans les centrales électriques, et même détruire les haut-fourneaux des aciéries, de manière à limiter efficacement la production de CO2 !!!
                                    Aujourd’hui à Paris, c’est une terrible canicule. On ne parlait de rien d’autre ces derniers jours dans les media. J’ai bien un ventilateur à portée de main, mais je n’ai même pas encore songé à le faire tourner !


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 24 juin 13:12

                                    C’est bien vous qui l’avez qualifié de climatologue, non ?

                                    ...................................................................... ...
                                    @Garibaldi2

                                    François Gervais, qui est un spécialiste dans des domaines très pointus et qui s’est penché sur la question du climat, vient de publier un bouquin extrêmement éclairant, relevant toutes les erreurs scientifiques de ceux qui n’ont pas ses compétences. Il fait même oeuvre de sociologue lorsqu’il examine les mécanismes de fabrication de la croyance, et il mérite donc plus qu’aucun autre le titre de « climatologue » puisque la plupart de ses confrères sont des climatologues auto-proclamés sans réelle formation, un peu comme les imams qui prêchent dans nos banlieues.
                                    Il fait observer par exemple que la posture première de tout scientifique, c’est le scepticisme, même vis-à-vis de ses propres hypothèses. Par un curieux renversement, le climato-scepticisme est devenu un crime. Il fait observer que l’antonyme de climato-sceptique, c’est climato-crédule !
                                    Il fait aussi remarquer que la climato-crédulité est une aubaine pour un certain nombre d’acteurs économiques et même de chercheurs fort peu pointilleux sur l’éthique de la recherche. Page 189 :
                                    « Rassurons-nous, les sciences du climat restaient jusqu’à présent très bien dotées car le financement de la recherche opère de plus en plus par appels d’offres fléchées au détriment d’un »financement durable« . S’agenouiller, prosterné devant l’ostensoir du »réchauffement« , devenu »changement« puis »dérèglement« climatique [*] reste la mention obligée de nombre de demandes de financement ; Rajouter une petite phrase pour évoquer la lutte contre le changement climatique peut contribuer au succès du projet, même s’il n’a rien à voir avec le CO2 et encore moins avec le climat ».
                                    [*] Gervais fait ici allusion à l’embarras actuel des « réchauffistes » confrontés au fait que depuis plus de dix ans, il n’est plus possible d’observer le moindre réchauffement significatif.



                                  • Garibaldi2 25 juin 07:12

                                    @jipebe29

                                    Il faudra un jour que vous compreniez que le GIEC ne fait que compiler des milliers d’études faites par des milliers de scientifiques reconnus, et que si François Gervais publie ses doutes dans un revue avec comité de lecture, son étude sera prise en compte.

                                    Ce n’est pas le GIEC qui alerte sur une possible part anthropique du changement climatique, mais des milliers de travaux, relevés, expériences, et donc des milliers de scientifiques du monde entier.


                                  • leypanou 25 juin 08:08

                                    @Julien Esquié
                                    Ce type François-Marie Bréon -il est passé à la télé récemment je crois-est le type même de ceux qui vivent de la fable du réchauffement climatique dû à l’homme.
                                    Ce sont ces gens que l’on voit/entend régulièrement quasiment partout.

                                    Co-auteur du dernier rapport du GIEC, qui espère-t-il convaincre ?

                                    Une seule question à poser à ce tartuffe : pourquoi beaucoup de gens ont démissionné du GIEC ?


                                  • leypanou 25 juin 08:15

                                    @Garibaldi2
                                    mais des milliers de travaux, relevés, expériences, et donc des milliers de scientifiques du monde entier 

                                     : ils vivent de çà, ils ne peuvent que publier dans ce sens ; les autres, qui cherchent autre chose, pas de budget (ou pire licenciés).

                                    Que c’est compliqué comme raisonnement (même Barack Obama a sorti la fable de « 97% des scientifiques sont d’accord »).


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 25 juin 09:56

                                    si François Gervais publie ses doutes dans un revue avec comité de lecture, son étude sera prise en compte.

                                    ..................................................................
                                    @Garibaldi2
                                    à la Page 230 de son étude, Gervais laisse la parole à Serge Galam, directeur de Recherche au CNRS et physicien à l’Ecole Polytechnique, dans son livre Les scientifiques ont perdu le nord, lequel pose que mettre en avant un consensus est un aveu d’absence de preuve. Citation de Galam :
                                    « En tant que mathématiciens, nous avons toute légitimité pour répondre à la question suivante : si les travaux du GIEC étaient soumis pour publication à une revue scientifique honnête, seraient-ils acceptés ? La réponses est particulièrement simple : aucune revue de bon sens, de bon niveau, ne publierait de tels travaux. Les conclusions du GIEC sont en contradiction avec les observations ; les données utilisées sont délibérément choisies pour étayer les conclusions (au mépris de l’honnêteté scientifique la plus élémentaire), la variabilité naturelle des phénomènes est passée sous silence. Le rapport du GIEC n’obéit pas aux règles fondamentales de la recherche scientifique et ne pourrait être publié dans aucune revue avec comité de lecture ».
                                    Gervais ajoute : « Si une discipline scientifique n’a pas de théorie validée par l’expérience, elle doit s’interdire d’annoncer qu’elle est capable de faire des prévisions ».

                                    Fin des citations.
                                    Tout ça rappelle fâcheusement, dans les années 80, les théories d’un certain Benveniste sur la « mémoire de l’eau » dont les expériences, pour lui très concluantes, n’avaient jamais pu être reproduites, et dans aucun laboratoire.
                                    Par ailleurs, la situation actuelle est très éclairante : la semaine passée, on annoncait -réchauffement climatique oblige ! qu’on aurait à partir de lundi une canicule terrible et mortelle. Hier, je n’ai même pas fait tourner le ventilateur. Pas plus ce matin, et la nuit à Paris aura été plutôt fraîche. Gros mensonge dans tous les media : c’est particulièrement grave, dit-on, parce qu’on n’est qu’en juin. Or, les vagues de chaleur, les années précédentes, ont toutes coïncidé avec la fin du printemps et les premiers jours de l’été. Je me souviens très bien que dans les premières années du siècle, je ne partais jamais pour interroger les candidats à l’oral du bac sans emporter un énorme ventilateur parce que les salles d’examen étaient de véritables fournaises. Depuis, les été sont de moins en moins chauds. Quand la température extérieure atteint 35°, certes, il fait chaud, mais dans les années 50, c’était déjà assez constant pendant une ou deux semaines en juillet-août, mais il y a bien dix ans que la température, dans mon appartement, n’a jamais atteint 30°. En 2030, elle avait dépassé 38° !


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 25 juin 10:01

                                    . En 2030, elle avait dépassé 38° !

                                    ==========================
                                    On aura compris que je voulais parler de l’année 2003. Faute de frappe, excuses !
                                    J’ai aussi oublié un « s » quelque part : « les étés » et non pas « les été » !


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 25 juin 10:18

                                    si François Gervais publie ses doutes dans un revue avec comité de lecture, son étude sera prise en compte.

                                    ADDENDUM
                                    François Gervais est un scientifique de haut niveau et il n’a jamais publié que dans des revues contrôlées par un comité de lecture ! Les auteurs qu’il cite (deux ou trois pages de références à la suite de chaque chapitre !) sont également des auteurs sérieux qui s’appuient.
                                    Ce que vous paraissez ne pas avoir compris, c’est que le GIEC, précisément, ne s’embarrasse jamais des thèses qui contredisent son idéologie. Il fonctionne à peu près comme l’inquisition médiévale chargée de lutter contre l’hérésie. Les « scientifiques » du GIEC sont rétribués pour mettre en évidence un réchauffement, et ils font ce qu’on leur demande de faire et qui justifie leur salaire. Ce qui est hérétique, ils ne l’examinent pas, ils le condamnent comme l’Eglise avait condamné les thèses de Galilée. Le XXIe siècle post-moderne, c’est triste à constater, a définitivement renoué avec le pire obscurantisme.


                                  • jipebe29 jipebe29 25 juin 19:21

                                    @Garibaldi2
                                    F. Gervais a publié deux articles dans des revues à comité de lecture, mais, comme elles ne sont pas dans la « Ligne du Parti », elles ont été ignorées par le GIEC tout comme les quelques 3000 publications scientifiques GIECquement très incorrectes. 
                                    Il n’est pas question d’introduire le doute dans l’idéologie GIECquienne et les 3000 brebis égarées sont donc superbement ignorées par les dirigeants du GIEC, en charge de faire respecter l’orthodoxie de la dogmatique du réchauffement climatique anthropique. 

                                    Compilations, certes, mais bien encadrées pour éviter tout déviationnisme pervers.


                                  • Montet Montet 22 juin 15:01

                                    Les médias mainstream parlent très peu du phénomène de l’accélération du déplacement du pôle nord magnétique du Canada vers la Russie.

                                    Nous sommes passés d’une vitesse de 18 km par an à 50 km par an au point que les aéroports doivent pour la seconde fois en une décennie renuméroter les pistes d’atterrissage dont les numéros sont fixés en fonction de leur orientation par rapport au pôle magnétique.
                                    Source Nasa : ce phénomène serait dû à une accélération du mouvent de l’océan fer-Nikel liquide qui tourne autour du noyau dur de la Planète.

                                    Accélération du mouvement = énergie = chaleur... physique élémentaire.

                                    Cela impacterait-il le climat général ?

                                    Est-ce pour cela que l’activité volcanique s’amplifie partout dans le monde y compris sous l’antarctique ?
                                    Et qu’est-ce qui fait que ça s’accélère et donc surchauffe sous nos pieds ? force gravitationnelle en augmentation par alignement des planètes ? autre ?


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juin 15:15

                                      @Montet

                                      Vouais. Ça fait un moment que je sens que mes pieds chauffent anormalement.


                                    • Montet Montet 22 juin 15:46

                                      @Aita Pea Pea
                                      Tant que ça n’atteint pas les chevilles qui vont alors se mettre à gonfler, alors ça va... smiley


                                    • jipebe29 jipebe29 24 juin 11:09

                                      A tous les vaillants chevaliers de la tête plate, qui ne savent qu’insulter, sortir des réponses d’une nullité crasse, faire de viles attaques ad hominem, vous êtes incapables de nous sortir des réponses intelligentes et donc vous ne savez pas faire une critique constructive de cet article. 


                                      • eddofr eddofr 24 juin 12:02

                                        Considérons vos 5 critères :

                                        Critère n°1 : Unanimité de tous les médias et de tous les politiques, voire de toutes les institutions internationales

                                        Critère n°2 : Surinformation sur un aspect de la question, omerta sur les autres

                                        Critère n°3 : Tous les bons d’un côté, tous les mauvais de l’autre

                                        Critère n°4 : Acquiescement de l’opinion débouchant sur une psychose collective avec une totale perte de bon sens.

                                        Critère N°5 : Refus d’accepter les observations dérangeantes et la controverse scientifique.


                                        A quel sujet s’appliquent-ils ?


                                        La pédophilie ?

                                        La nocivité du tabac ?

                                        La rotondité de la terre ?

                                        La pollution ?


                                        Je ne suis pas certains que vos critères soient exactement « les bons ».


                                        Du coup, je n’ai même pas lu le reste ...


                                        Et je vous balances mes aphorismes (auto-satisfaction et sentiment de supériorité intellectuelle à peu de frais, c’est nul mais ça me fait du bien) :

                                        S’imaginer qu’on a raison parce qu’on pense le contraire de « tout le monde » est à peu de chose près aussi con qu’être certain d’avoir raison parce que « tout le monde » pense la même chose.

                                        Le contraire d’une proposition fausse n’est pas nécessairement vrai.

                                        (Alors que, le contraire d’une proposition vraie ...)

                                         


                                        • jipebe29 jipebe29 25 juin 19:24

                                          @eddofr
                                          Si vous aviez pris la peine de lire la suite, voici ce que vous auriez trouvé : « le réchauffement climatique anthropique et la politique énergétique associée satisfont à ces 5 critères. Dans le domaine scientifique, l’esprit critique, le scepticisme et la controverse sont des vertus. Mais en climatologie et en production d’électricité ce sont des tares. Curieux, non ? »

                                          Mais vous n’avez pas pris cette peine...


                                        • JC_Lavau JC_Lavau 25 juin 19:33

                                          @eddofr. Sous télécommande comme « tout le monde », donc tu es « tout le monde » DONC tu es dans le vrai. Car enfin, la propagande ne peut ni se tromper ni nous tromper...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jipebe29

jipebe29
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès