• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De la présence des syndicats dans les manifestations contre le passe (...)

De la présence des syndicats dans les manifestations contre le passe sanitaire

Le combat qui a commencé contre le passe sanitaire, la vaccination obligatoire et leur monde est sans précédent. Il est le plus important de notre génération. C’est pour cela qu’il importe de développer un vrai débat sur cette lutte, ses formes, ses buts, mais aussi sur les tensions qu’elle abrite. Ces dernières sont le fruit des divisions qui travaillent la société française. Il importe de les analyser pour que la résistance s’organise au mieux.

La division qui frappe peut-être le plus durement le mouvement est celle séparant une partie de la gauche de ce qu’elle nomme « l’extrême-droite » (je tiens à préciser ici que je ne me considère plus de gauche et ne me sens pas de droite non plus). Elle s’exprime, entre autre, dans le rôle des syndicats dans la lutte, sachant que leur présence a parfois été décriée lors des manifestations, créant un clivage à l’intérieur du mouvement. Dans plusieurs manifestations, les drapeaux syndicaux ont posé problème et ont parfois dû être repliés. Cela a été ressenti comme une injure par une grande partie de la gauche présente. Un de ses arguments est que si les drapeaux des organisations doivent être baissés, il devrait en être de même pour les drapeaux français. Cette position n’est pas sans pertinence. Cependant, on peut se demander si les deux sortes de drapeaux sont vraiment équivalentes. Alors que le drapeau français est un symbole du peuple français, les drapeaux syndicaux sont des symboles d’organisations. Or, ces manifestations sont des manifestations populaires, elles se tiennent pour la victoire du peuple dans son ensemble. Quand un individu porte un drapeau syndical, il affirme son adhésion aux buts de son organisation. À l’inverse, quand il porte un drapeau français, il n’indique rien d’autre que son appartenance à une identité.

Il est fâcheux que le terme d’identité soit immédiatement amalgamé à l’intolérance. Mais alors faut-il se demander quel monde veulent les pourfendeurs de l’identité. Un monde sans identités ? Où ne régnerait plus qu’une identité de consommateur mondialisé ? Parce que ne nous leurrons pas : derrière la fin des identités de peuples se tient l’avènement d’une uniformisation mondiale des modes de vie, signe patent de totalitarisme. Tel est le projet de l’oligarchie fasciste mondialisée qui tient les rênes de la crise en menant le projet de la Grande Réinitialisation ! C’est là que le fascisme se tient ! Dans un projet de domination totale qui maintiendrait les privilèges d’une clique dans l’inévitable effondrement qui s’annonce.

La gauche semble en adoration devant l’immigration qu’elle souhaite à tout prix. C’est pour cela qu’elle a l’identité en détestation, comme un obstacle à un monde ouvert où les individus migrent librement. Or c’est un fait que l’immigration, telle qu’elle se produit actuellement, est vécue par de larges franges des peuples comme un problème, comme nous l’avons récemment vu en Turquie et que nous l’observons quotidiennement en occident. Mais alors d’où viennent de telles réactions ? Seraient-elles le signe que les peuples sont irrémédiablement mauvais et qu’il faut les changer, les éduquer ? Dans un premier temps, il faudrait quand même se demander qui sont les éducateurs, ceux qui s’estiment si sauvés qu’ils seraient en droit d’apprendre aux autres. Ensuite, rappelons-nous comment déjà Machiavel expliquait la façon dont les romains avaient réprimé la révolte du Latium ajustant les punitions dont l’une, appliquée à ceux d’Antium, consistait à les faire cohabiter avec des « immigrés de choix », en mêlant aux « anciens habitants un tel nombre de nouveaux qu’ils ne pussent jamais rien ourdir ni décider contre le sénat »1. Et Machiavel de s’étonner qu’en son temps, une telle punition n’ait pas été appliquée aux habitants de la cité d’Arezzo dans laquelle il n’a pas été « imposé assez d’immigrés pour les annihiler »2. Les romains utilisaient l’immigration comme une punition en l’imposant. Cela n’indique-t-il pas qu’en faisant cohabiter de façon imposée, hétéronome, artificielle, des identités, on les condamne à la désorganisation, donc à la tension ?

Il ne s’agit pas ici de tenir un discours hostile aux migrants qu’il faut bien entendu protéger d’un pouvoir qui les pourchasse dès qu’ils arrivent en Europe, mais de constater que les migrations modernes sont menées de manière à générer des divisions internes au peuple et lui faire perdre ainsi toute force. Constater cela ne revient pas à en vouloir aux migrants qui ne sont que des pions dans cette donne géostratégique, mais à se rappeler que la réaction anaphylactique des peuples indigènes n’est pas un geste raciste mais une conséquence sciemment fabriquée par ceux-là même qui génèrent les migrations en détruisant les zones martyres du capitalisme que sont l’Afrique ou encore le Proche-Orient. Ce n’est pas parce que les français ont encore un peu d’identité que les tensions existent entre les communautés mais parce que la situation a été soigneusement agencée pour engendrer ce problème. On peut même être sûr que c’est lorsqu’un peuple est bien installé dans son identité qu’il est accueillant pour l’étranger. Ce n’est que lorsqu’elle est en danger que se créent les crispations identitaires. Vouloir changer de force ou même par la « pédagogie » un état psychologique sans concevoir qu’il n’est que la résultante d’une configuration particulière revient à mettre ces individus devant une injonction paradoxale : alors que la situation génère frustrations et rancœurs, il leur est demandé de contrôler leurs sentiments par la raison. En un sens, la gauche préfère ne s’attaquer qu’à la conséquence : le sentiment, voire le symptôme. Si la gauche souhaite une société ouverte et accueillante, elle doit combattre les situations qui fabriquent la rancœur et cesser de faire la morale au peuple. Mais il est vrai qu’un tel travail de long terme serait bien moins porteur électoralement parlant et qu’il vaut mieux, à l’image d’un Jean-Luc Mélenchon, jeter de l’huile sur le feu de la division gauche/droite au risque d’entraîner des violences dans les cortèges. La position de M. Mélenchon est typique de cette gauche qui croit que quelques stéréotypes équivalent à de la réflexion. Ce n’est pas parce qu’une certaine extrême-droite, effectivement xénophobe, cherche à s’approprier la question de l’identité que l’identité est mauvaise ! Il ne faut pas jeter sans raison le bébé avec l’eau du bain. Dire qu’un français ne peut pas porter son drapeau parce qu’il serait un signe de « l’extrême-droite » revient à préjuger des idées de cet individu. Quand un anglais porte son drapeau, tout le monde trouve cela charmant. Quand un français le fait, c’est du fascisme...

Cependant, vu la susceptibilité de la gauche vis-à-vis de l’identité, qu’elle maudit, la question est de savoir si la présence de drapeaux français est stratégiquement pertinente. De plus, ces drapeaux français ne font-ils pas fuir les maghrébins de ces manifestations ? Empêchant ainsi une jonction qui, si elle se produisait, pourrait être suffisamment puissante pour renverser le régime ? Il y a là une vraie question. Dans tous les cas, et c’est qui importe pour notre démonstration, ce seul drapeau n’indique pas en lui-même que la personne qui le porte suit des buts différents de ceux du peuple.

Or, les drapeaux syndicaux indiquent, eux, que sont présents les objectifs d’organisations qui ne sont pas le peuple et qui sont accusées, à tort ou à raison, de l’avoir trahi à de multiples reprises. Que cela soit vrai ou non, cela entraîne encore une division intestine dans le mouvement. Ensuite, ces organisations sont de gauche. Or, le mouvement n’est ni de droite, ni de gauche. Il est populaire. Si des partis d’extrême-droite montraient le moindre drapeau, l’immense majorité des gens de gauche déserteraient la manifestation. Mais à l’inverse, l’individu de droite est censé, lui, accepter la présence de drapeaux de gauche. Derrière cette posture, il y a une infériorisation du citoyen de droite : ses organisations n’ont pas droit de cité parce qu’elles sont systématiquement surplombées par l’ombre du nazisme et des camps. Raccourci un peu facile au regard de l’actualité du fascisme dont on peut se demander s’il est à présent de droite ou de gauche.

Mais alors, quels sont les buts des syndicats ? Prenons l’exemple de la CGT, certainement le syndicat le plus présent sur le terrain des manifestations contre le passe sanitaire, et essayons de voir quelles fins il poursuit dans le cadre de la crise du covid. À la lecture de l’article intitulé « Oui à la vaccination, non au flicage et à la régression sociale », il apparaît que la CGT suit les orientations de la Grande Réinitialisation du Forum Économique Mondial (FEM).

Tout d’abord, notons que la position de la CGT face au « vaccin » covid est claire : «  Nous réaffirmons la position de la CGT sur la vaccination, progrès sanitaire et social partout dans le monde. Le vaccin doit être gratuit pour toutes et tous. Cependant, la vaccination ne peut se faire dans n’importe quelles conditions et à n’importe quel prix. Nous avons bien conscience que des doutes existent sur les vaccins. C’est par l’information, la pédagogie, le débat qu’ils peuvent être levés. Certainement pas par la menace et la contrainte. » On comprend ici que la CGT n’a, elle, aucun doute sur le vaccin et propose même de faire preuve de « pédagogie » vis-à-vis du peuple sceptique pour le généraliser. Toujours cette condescendance des puissants qui prétendent savoir contre un peuple qui serait, lui, ignorant. Et la CGT prétend défendre les intérêts des exploités ? Alors pourquoi le peuple douterait-il puisque tout est si clair avec cette nouvelle génération de vaccin ? Peut-être parce que certains, des complotistes certainement, osent prétendre qu’il faudrait peut-être regarder les statistiques au regard du drame qui se joue3 ! On peut ne pas être d’accord avec le travail de Laurent Mucchielli. Cependant, il semble quand même impossible de nier qu’un doute sérieux existe et qu’un vrai débat doit avoir lieu. Pourquoi la CGT fait-elle comme s’il n’y avait aucun problème, aucun doute ? Pourquoi un tel pari ? Pourquoi reprendre le discours sur le vaccin d’entreprises telles que Pfizer, condamné à payer 2,3 milliards de dollars d’amende pour avoir mis sur le marché, entre autre, le tristement célèbre anti-douleur Bextra ?

Poursuivant son propos, la CGT nous indique que la lutte des classes est, malgré tout, toujours là : si « le vaccin doit être gratuit pour toutes et tous », c’est parce que « les personnes les plus susceptibles de développer une forme grave du virus se trouvent parmi les classes défavorisées. » On aurait quand même aimé avoir la source d’une telle assertion. De plus, rappelons que les formes graves concernent dans leur immense majorité les personnes âgées et que, dans l’ensemble, le covid tue peu avec un taux de mortalité équivalent à la grippe. Notons que même Klaus Schwab (le président du FEM) et Thierry Malleret indiquent dans leur livre « Covid-19 : la grande réinitialisation » que « son taux de mortalité par infection [au covid] [...] reste sujet à débat (environ 0,4 à 0,5 % et peut-être jusqu’à 1 %) »4. Pour un livre écrit en juin 2020... Cela indique donc que dès le début, l’oligarchie savait les vrais chiffres et qu’ils sont faibles. Mais passons car juste après, par un retournement tout à fait singulier, la CGT affirme que « ce sont les territoires où vivent les populations les plus aisées qui ont les plus hauts taux de vaccination. » On passe des formes graves du virus à la vaccination, comme s’il était clairement acquis que celle-là empêchait celles-ci ! Et surtout, on évite l’écueil de la réelle mortalité et du covid et des vaccins, qui est pourtant l’enjeu principal ! Il y a ici un coup de force rhétorique tout à fait exorbitant. La démonstration consiste à affirmer que si les riches sont vaccinés alors c’est que le vaccin est bon et que les pauvres peuvent se le faire administrer. Si les riches vont se pendre, les pauvres sont priés d’en faire de même... Il est vraiment troublant de constater que Klaus Schwab lui-même ne dit pas autre chose quand il écrit qu’« aux États-Unis, la covid-19 a frappé de manière disproportionnée les Afro-américains, les personnes à faible revenu et les populations vulnérables, telles que les sans-abri »5 tout en affirmant que « [...] un retour complet "à la normale" ne peut être envisagé avant qu’un vaccin soit disponible »6 (rappelons que ce livre est écrit en juin 2020. Les auteurs en savaient décidément déjà beaucoup sur le devenir d’une pandémie inconnue qui débutait...). On pourrait penser que ce n’est pas parce que le FEM affirme quelque chose que la CGT doit systématiquement le contredire. Mais puisque la maladie tue peu, pourquoi participer de la dramatisation orchestrée par le FEM ? N’y allons pas par quatre chemins : la CGT mène ici une tentative destinée à faire croire qu’elle est l’arme des pauvres dans la lutte des classes alors qu’en réalité elle collabore de toutes ses forces au projet de la Grande Réinitialisation (qui est le projet de la classe dominante).

Le trouble s’accroît encore lorsque la CGT écrit qu’« une maladie mondiale nécessite une réponse et une coordination mondiale. » Il est curieux d’observer que ce discours corrobore totalement celui tenu lors de l’event 201, simulation pour le moins étrange, qui s’est tenue en octobre 2019, d’une pandémie mondiale causée par un coronavirus échappé d’un élevage de porcs en Asie (véridique. Rappelons que la Chine n’a signalé le virus à l’OMS qu’à la toute fin décembre 2019. Le FEM a de bons oracles...). Et bien il se trouve que la principale conclusion de cet événement organisé par la Bill et Melinda Gates Fundation, le Forum Économique Mondial et le Johns Hopkins Center for Health Security (notons également la présence d’Avril Haines, ex de la CIA à cette époque et aujourd’hui directrice du renseignement national dans l’administration Biden, excusez du peu), a été qu’une pandémie ne pouvait être gérée que mondialement par un partenariat public/privé. Effectivement, le covid aura été l’occasion de tenter une gestion mondiale de l’événement coordonnée par les gouvernements dévoués au Great Reset, les institutions mondiales telles que l’OMS et les multinationales. Il y aurait beaucoup à dire de cette conclusion sur le partenariat public/privé, en particulier sur la forme qu’aurait la bureaucratie mondiale souhaitée par les classes dominantes. Mais contentons-nous d’indiquer qu’il est clair que les syndicats auraient leur place dans la redistribution des cartes que souhaite mettre en œuvre le FEM. Pour la première fois de l’histoire, la moitié de la population de la planète a été gérée par des institutions mondialisées et la CGT accepte ce fait et ne met l’accent que sur le supposé problème sanitaire, entérinant une conception de la santé tout à fait tendancieuse niant l’importance de la sociabilité dans l’état de bonne santé. Ce faisant, elle collabore autant à la mise en place d’une bureaucratie mondiale de gestion de l’humanité qu’à la colonisation de l’intime par le pouvoir, autorisant un contrôle sans précédent sur nos corps et nos gestes quotidiens.

Dans l’odieuse dramatisation de la maladie à laquelle nous assistons, les syndicats nieront toujours la faiblesse de la mortalité puisqu’ils participent de ce complot (bien que le mot soit désormais interdit, « complot » désigne, selon Le Petit Robert un « projet concerté secrètement contre la vie, la sûreté de quelqu’un, contre une institution » et plus loin, des « manœuvres secrètes concertées ». Cela correspond à la situation d’imposition de la Grande Réinitialisation, donc ce terme est le bon.) contre les peuples qu’est la Grande Réinitialisation. La CGT écrit : « Finissons-en avec ce virus qui a fait trop de victimes », avant de lier cette « guerre » aux luttes salariales. Le problème est que la crise du covid est justement destinée à mettre un terme à l’actuelle configuration du mode de production et nous projeter dans un monde où le rapport d’exploitation n’aura fait que s’accentuer, à l’image de l’« uberisation » actuelle d’une partie du salariat. On a donc là une chose et son contraire ! La CGT procède de façon tout à fait malhonnête intellectuellement en ce qu’elle tente de lier la victoire contre le virus à la lutte des classes alors que justement la crise du covid est un plan orchestré par les élites mondiales pour accroître la domination du capital sur le travail à travers la mise en place d’une société d’isolement et de surveillance technologique de tous les salariés !

Ainsi, elle défend l’idée que nous avons le devoir de distribuer les vaccins de par le monde, en particulier vers les « pays pauvres ». Or le covid n’est pas une maladie grave et ces vaccins bio-technologiques sont objets de doutes absolument affreux. Encore une fois, il faut voir la cohérence du discours de la CGT avec celui d’un Klaus Schwab qui prône, au nom de la Grande Réinitialisation, la fin probable du néo-libéralisme7 et indique que « sur le cadran qui mesure le continuum entre le gouvernement et les marchés, l’aiguille s’est sans aucun doute déplacée vers la gauche »8. C’est pourquoi le FEM entonne lui-même l’hymne de la fin de la croissance9. En effet, la Grande Réinitialisation se propose de réduire les inégalités10. En ce sens, « l’assurance santé et l’assurance chômage devront être créées de toutes pièces, soit être renforcées lorsqu’elles existent déjà »11. D’ailleurs, « [...] des allocations de chômage prolongées, des congés de maladie et de nombreuses autres mesures sociales devront être mises en œuvre pour amortir l’effet du choc et deviendront ensuite la norme dans de nombreux pays, un engagement syndical renouvelé facilitera ce processus. [...] il y aura davantage de réglementation couvrant de nombreuses questions diverses, telles que la sécurité des travailleurs ou l’approvisionnement domestique de certains biens. Les entreprises seront également tenues de rendre des comptes [...] »12. On imagine combien un tel discours doit combler d’aise les centrales syndicales.

Alors encore une fois, ce n’est pas parce que le FEM veut quelque chose que cette chose est mauvaise, certes. Cependant, le projet ici à l’œuvre introduit ce type de changements dans un cadre bien plus vaste. En effet, « notre crainte persistante et peut-être durable d’être infecté par un virus (celui de la covid-19 ou autre) va donc accélérer la marche implacable de l’automatisation [...] »13. Quand on reconnaît, comme la CGT, que le covid est grave alors que son taux de mortalité est relativement bas, on acquiesce par là à l’hypertrophie de la peur de mourir qui est justement l’alibi pour faire accepter à la main-d’œuvre des systèmes de surveillance intrusifs : « sous une forme ou une autre, les mesures de distanciation sociale et physique risquent de persister après la fin de la pandémie elle-même, ce qui justifie la décision de nombreuses entreprises issues de différentes industries d’accélérer l’automatisation. [...] En effet, les technologies d’automatisation sont particulièrement bien adaptées à un monde dans lequel les êtres humains ne peuvent pas être trop près les uns des autres ou sont prêts à réduire leurs interactions. Notre crainte persistante et peut-être durable d’être infecté par un virus (celui de la covid-19 ou autre) va donc accélérer la marche implacable de l’automatisation  »14. Voilà, il n’est pas possible que les cadres de la CGT, qui a intégré en 1999 la Confédération européenne des syndicats (véritable organe de collaboration entre le patronat et les syndicats européens créé en 1973), aient rédigé l’article que nous interprétons sans connaître les desseins de l’oligarchie mondialisée avec sa Grande Réinitialisation. La CGT sait ce qu’elle fait quand elle reprend la narration officielle sur la guerre contre le virus et qu’elle tente de la lier à la lutte des classes. Tout est fait pour tromper le militant de base qui n’a pas lu le FEM et lutte honnêtement pour mieux vivre dans le système salarial.

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que les syndicats – et la CGT n’en est qu’un exemple – sont partie prenante de la Grande Réinitialisation. Ils sont une fausse opposition fabriquée par le pouvoir et représentent un rouage du mécanisme d’ajustement des réformes : des mesures sont proposées et font ensuite l’objet d’un débat entre les institutions acceptées par l’État. De cette façon, la population est poussée à accepter des mesures qui lui sont défavorables sans avoir pu vraiment participer au débat mais en se croyant représentée par des organisations en réalité dévouées au pouvoir.

Affirmer qu’être contre la présence des syndicats équivaut à un refus du social dans les manifestations est une tromperie en ce que justement, il est nécessaire de leur contester le monopole sur la question sociale pour opérer une mise en mots non institutionnalisée du monde social. Comme les syndicats, nous venons de le démontrer, sont acquis au projet totalitaire de la Grande Réinitialisation, ils n’ont aucune légitimité pour parler au nom du peuple qu’ils trahissent une fois encore. En cela, refuser leur présence – pas celle de leurs militants – n’est pas un refus du social mais une réappropriation. Ce n’est pas une négation de la lutte des classes puisqu’au contraire la crise du covid en est l’expression du fait qu’elle exhibe la violence de l’agression que la classe dominante mène, à l’image du passe sanitaire et de la vaccination obligatoire, deux pièces-maîtresses de la société de contrôle que le pouvoir veut mettre en place avec l’avènement de l’identité numérique, véritable cauchemar orwellien. La présence des syndicats pose donc problème car dans la lutte des classes, ils sont des organes de collaboration avec la bourgeoisie.

 

Christophe Hamelin

 

 1 Machiavel, Œuvres complètes, Éditions Gallimard, 1952, pp.125-126.
 2 Ibid., p.127. 

 3 Heureusement, Médiapart est courageusement intervenu pour censurer l’odieuse diatribe ! 
 4 Klaus Schwab – Thierry Malleret, Covid19 : la grande réinitialisation, Forum Économique Mondial, 2020, p.44.
 5 Ibid., p.90.
 6 Ibid., p.53. 
 7 « Ces deux forces concomitantes – la redistribution massive d’une part et l’abandon des politiques néolibérales de l’autre – exerceront un impact déterminant sur l’organisation de nos sociétés, allant de la manière dont les inégalités pourraient susciter des troubles sociaux au rôle croissant des gouvernements en passant par la redéfinition des contrats sociaux. » Ibid.,p.88.
 8 Ibid., p.103.
 9 « [...] beaucoup de gens peuvent se demander si cette "obsession" de la croissance est utile, en concluant qu’il n’est pas logique de poursuivre un objectif de croissance du PIB toujours plus élevé. » Ibid., p.63.
 10 « L’inégalité des richesses occupe une place importante dans la dynamique des inégalités actuelle et devrait faire l’objet d’un suivi plus systématique. » Ibid., p.65.
 11 Ibid., p.104.
 12 Ibid., p.105.
 13 Ibid., p.177.
 14 Ibid., pp.176-177. Notons que les syndicats répondent globalement présents à ce discours. Il n’est qu’à voir cette page de la CFDT qui concerne les personnes dites vulnérables mais qui, dans toute sa cohérence avec le propos de Schwab et Malleret, préfigure la condition du salarié de demain : https://www.cfdt.fr/portail/covid-19-questions/reponses/personnes-vulnerables/placement-en-activite-partielle/quelles-situations-de-travail-peuvent-conduire-au-placement-en-activite-partielle-srv1_1144315. On se demande pourquoi de telles mesures n’ont pas été prises auparavant pour la grippe ou d’autres maladies contagieuses...


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

152 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 8 septembre 10:58

    « La meilleure façon de contrôler l’opposition est de la diriger nous-mêmes. » Lénine


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 8 septembre 18:37

      @bouffon(s) du roi
      je me demandais bien pourquoi avoir lancer internet, le web, la toile, un monde en devenir cyberpunk..  ? .. ou pas :p

      En fait, on vit ds un vrai film de SF ^^


    • Clocel Clocel 8 septembre 19:08

      @bouffon(s) du roi

      SF !?!?

      Je vois bien la fiction mais la science m’échappe...

      Tu veux parler de celle incarnée par Véran, Salomon, Delfraissy et consort ?

      Depuis quand le tapin est-il une science !?

      Tu sais, faut pas croire tout ce qu’on dit dans le poste !? smiley


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 septembre 11:46

      @Clocel

      je m’intéresse bien plus aux scénaristes, aux metteurs en scènes et aux producteurs, qu’aux acteurs, de médiocre qualité certes mais qui, à l’heure des médias de masse, jouent leurs rôles ^^
      Science = Somme de connaissances qu’un individu possède ou peut acquérir par l’étude, la réflexion ou l’expérience. A. − Connaissance approfondie des choses dans ce qu’elles sont. smiley


    • eddofr eddofr 8 septembre 11:07

      Encore un qui n’aime pas la CGT ...

      Le pass sanitaire impacte directement les travailleurs, puisqu’il est OBLIGATOIRE pour pouvoir travailler.

      On peut ne pas adhérer aux thèses de la CGT.

      Mais on ne peut nier qu’elle est parfaitement à sa place dans une manifestation contre le pass sanitaire.


      • Clocel Clocel 8 septembre 11:12

        @eddofr

        Pas de vendeurs de merguez Halal dans nos manifs.


      • eddofr eddofr 8 septembre 11:29

        @Clocel

        Aie ! J’ai mal à ma fraternité.

        « Nos manif ? »

        C’est qui ce « nous »  ?

        (bon, je te le concède, c’est pas moi).


      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 8 septembre 11:48

        @eddofr
        T’inquiète, c’est un spécialiste. Dès que quelqu’un propose une action concrète, il ramène sa fraise pour la décourager « ça marchera jamais » « quelle naïveté » etc.
        Là encore, où il faudrait oublier toutes ces conneries qui divisent le peuple (« l’efficacité » d’une manif n’est qu’une question de masse), il cherche à faire le tri, jouer les pédants avec ses bons mots. Tout en jouant le super-opposant au système... Je ne sais pas si il le fait exprès ou pas.


      • Clocel Clocel 8 septembre 12:01

        @eddofr

        Nous défendons des droits fondamentaux.

        L’état du code du travail est là pour nous rappeler l’efficacité des centrales syndicales, si vous trouvez encore des veaux pour marcher derrière vos bannières, c’est parfait, mais on ne souhaite pas être comptés dans vos rangs.

        Dans nos cortèges, nous (les organisateurs) acceptons tout le monde, sans signes distinctifs :

        Exemple, nous avons demandé à Civitas de masquer leur appartenance sur leurs pancartes, ils l’ont fait, à la même injonction LFI a préféré partir, et c’est très bien, ça nous donne au passage le niveau de motivation de « la république c’est moi ! ».

        Quand à la devise républicaine, elle dit bien le niveau de la révolution française, ses bons sentiments en mode performatif, pour ma part, je ne défends pas cet héritage, à franchement parler, je le conchie.

        Combien de français connaissent plus de deux strophes de la Marseillaise ?

        Du chant des partisans ?

        Gaffe, à force de se laisser raconter des histoires, on finit par y croire...

        Mais attention, le réel c’est ce qui fait mal lorsqu’on éteint le poste.


      • jefresi 8 septembre 12:26

        @eddofr
        Ce n’est pas une question d’aimer ou pas la CGT.

        La question est : est-ce-que la CGT (ou autres) est un organisme de défense des intérêts des salariés ?

        Il est parfaitement possible d’en douter dès lors que les salariés constatent que les conquêtes sociales sont systématiquement bafouées lors de pseudos négociations tant avec les gouvernements qu’avec les patrons.
        Il faut quand même se rappeler que 60% du financement de ces organisations provient de subventions indirectes de l’Etat, des collectivités locales ou régionales et même patronales.
        Être à ce point dépendant des instances étatiques ou patronales entraîne ipso facto des soumissions récompensées au moins à la hauteur d’une administration de renseignements parallèle à ses généreux donateurs.

        Le billet met les pieds dans le plat. Il aurait pu être encore plus incisif dans l’expression des traditions de filoutage des dirigeants syndicaux non seulement de la CGT, mais aussi des autres organisations.

        Alors pour l’amour, ce sera pour une prochaine fois...


      • tonimarus45 8 septembre 16:28

        @jefresi juste une question etiez vous dans les manifs organisees par la cgt, sud, fo parfois, ????????????contre la casse du code du travail ,des acquis sociaux, du chomage ,des retraites et j’en passe .Certains y ont laisse des milliers d’euros de salaire, et vous ???????


      • alinea alinea 8 septembre 16:31

        @tonimarus45
        Est-ce que vous voyez la différence, tonimarus, entre le syndiqué adhérent, le syndiqué militant croyant, et la tête ?"
        Vous n’avez rien vu en 95 ? en 2010 ?
        Je vous laisse à votre chagrin, mais n’accusez pas ceux qui n’étaient pas syndiqués à la CGT d’être la cause de vos malheurs.


      • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 8 septembre 17:48

        @eddofr
        Bonjour, si si ! Je nie qu’elle a sa place dans ces manifs et j’explique pourquoi. Pourriez-vous défaire mon argumentaire pour justifier votre position et me montrer où je me trompe ?
        Cordialement


      • tonimarus45 8 septembre 18:25

        @alinea je ne comprends rien a ce que vous dites 95, 2010 ????? je n’ai rien vu moi syndique depuis l’age de 18 ans et encore a 82ans..ceci dit si vous etiez syndique a la cfdt ,syndicat collabo a donf ????????d’autre part que voulez vous dire « mes malheurs » ?????????


      • jefresi 8 septembre 20:17

        @tonimarus45

        A 15 ans que j’ai vu la première lacrymogène tomber à mes pieds et entendu les grévistes, parmi lesquels j’étais, huer les dirigeants de la CGT, FO, CFDT qui serraient obséquieusement les mains des patrons et des autorités sur le perron de la préfecture. J’étais longtemps syndiqué, à jour de mes cotisations et responsable syndical dans mes boites. J’ai appris à combattre dans la CGT, phagocytée par les staliniens, puis par les opportunistes appelés socialistes, mais aussi les fascistes. N’étant pas fanatique des manifestations j’y participe lorsque je l’estime nécessaire. J’ai aussi découvert comment les gouvernements utilisaient les organisations syndicales à des fins politiques avec le consentement tant des élites parisiennes que locales.

        Alors les sermons, je vous les laisse bien volontiers et vous invite à lire attentivement leur prose très instructive, notamment les rapports financiers.


      • alinea alinea 8 septembre 21:55

        @tonimarus45
        trahison des syndicats en 95 et en 2010 : arrêt des manifs et compromis pour le moins mou !! quand ça commence à devenir sérieux les syndicats se compromettent !!
        J’ai été syndiquée cinq minutes, ma carrière fut très anarchiste !!
        Si vous êtes tout entier moulé CGT, vous n’aurez jamais de malheur puisque vous suivrez ses aléas ; sinon, vues les trahisons !! il y a des communistes qui se sont suicidés quand ils ont compris le réel de leur idéal !
        Le regard du cégétiste sur le gilet jaune, vaut la photo !!
        Je comprends mal les encartés à vie, c’est vrai.


      • Garibaldi2 9 septembre 04:57

        @tonimarus45

        Si j’ai bien compris, vous êtes à la retraite. Alors, plutôt qu’essayer d’argumenter avec les Hamelin et consorts, profitez de votre retraite et laissez-les braire leurs ’’raisonnements’’.


      • voxa 9 septembre 06:04

        @eddofr

        Juste de la soupe totalement anti syndicale.


      • tonimarus45 9 septembre 08:58

        @Clocel-«  »«  »L’état du code du travail est là pour nous rappeler l’efficacité des centrales syndicales, si vous trouvez encore des veaux pour marcher derrière vos bannières, c’est parfait, mais on ne souhaite pas être comptés dans vos rangs.«  »«  »dites vous—je ne comprends pas tres bien « des veaux pour marcher derriere vos bannieres »«  » de qu’elles banniieres parlez vous et qui sont ces veaux ???merci de m’expliquer


      • tonimarus45 9 septembre 09:26

        @alinea Oui ces manifs ont etees arretees quand les syndicats reformistes, dont la cfdt ( qui est maintenant premier syndicat de france que l’on oublie de mettre en cause ;curieux non) ont abandonne la lutte.que pouvait t’on faire d’autre ????? et alors que le gouvernement sait tres bien que des grevistes ne peuvent tenir tout au plus qu’une vingtaine de jours ????et que nous avons un gouvernement « tatcherien »-Quand aux encartes a vie dont je fais parti en ce qui me concerne etaient là pour la retraite a 60 ans pour les hommes 55 ans pour les femmes, et je n’etais pas et de loin concerne, pour le relevement du smig, et là aussi pas concerne, en 68 qui a vu le smig faire un bon prodigieux(tant mieux pur eux) et de tant d’autres luttes parfois victorieuses parfois perdues., et nous serons encore là pour essayer de s’opposer a la mise au pas du monde du travail que nous reserve ce gouvernement-A la defense des autres,je n’avais rien a y gagner si non a y perdre en greves et en cotistions des milliers d’euros, je ne regette rien.alors oui j’ai un profond mepris pour les gens qui crachent dans la soupe et qui oublient que ce dont ils beneficient aujourd’hui a ete gagne de hautes luttes par ces encarte a vie et leurs syndicats et leurs adherents dont ,dans les temps anciens, certains y ont laisse la vie ; si non que proposez vous de supprimer tous les syndicats et qui a la place, rien que le syndicat le « mrdf » ????Et pour terminer a 82 ans je pourrais dire apres tout je m’en fout, si vous qui critiquez, etes de plus en plus dans la mouise, j’ai la conscience tranquille toute ma vie j’ai fait ce que j’ai pu 


      • alinea alinea 9 septembre 10:13

        @tonimarus45
        Je respecte énormément les syndicats, les luttes de naguère, leur constance et leur courage... je ne suis pas l’histoire de près mais cela a bien changé : vous dîtes avec les gouvernements qu’on a, les syndicats ne peuvent rien faire.
        Alors allons nous coucher !
        Il me semblait que CFDT était guère représentée dans les raffineries, chez les cheminots et autre routiers, dans les grosses industries... mais peut-être que je me trompe. De toutes façons il n’y a plus d’industrie, il y a la sous-traitance et les emplois détachés, c’est l’État qui fait ses petites affaires avec les Américains ou les Chinois... je ne suis pas très optimiste.
        Hitler voulait la France touristique point barre, la « gauche » l’a faite !


      • simir simir 9 septembre 14:28

        @eddofr
        « Mais on ne peut nier qu’elle est parfaitement à sa place dans une manifestation contre le pass sanitaire. »
        C’est une façon de voir mais moi je n’ai pas envie de manifester à côté d’une organisation qui pousse à la vaccination avec des produits qui sont encore en phase de test et dont l’AMM pour 6 mois n’a pas été renouvelée.
        Organisation qui n’est même pas capable de savoir qu’il y a un vaccin, le chinois, qui est un vaccin avec une technique connue (virus inactivé) et qui ne présente pas les risques de ceux à protéine recombinante (Cubain) à ADN (Spoutnik, Asrta... Jansen) et à ARNm (Pfizer Moderna)

        On va me dire, les excipients du vaccin chinois alumine bla bla bla...
        Alors attendons celui de Valneva qui sera sans alumine un produit naturel la remplaçant.


      • alinea alinea 9 septembre 14:39

        @tonimarus45
        Pas besoin d’un vaccin pour une maladie qui varie tous les trois mois, pas létale et qu’on sait soigner ! Quand je dis pas létale, c’est qu’il en faut, à côté, des qualificatifs, pour la rendre ainsi.


      • simir simir 9 septembre 14:42

        @jefresi
        N’empêche que c’est à l’époque des staliniens, comme tu dis, que la CGT a obtenu les,plus belles avancées pour le monde du travail. C’est un bel hommage que tu fais ainsi à Staline.
        On a vu la suite avec les Viannet, Thibault, Lepaon, Martinez et le passage à la CES
        Pour plus d’infos sur ces traîtres : https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/que-sont-ils-devenus-la-trajectoire-dex-dirigeants-confederaux-cgt-cfdt-fodes-annees-1980-aux-annees-2010/


      • nono le simplet nono le simplet 9 septembre 14:46

        @alinea
        Quand je dis pas létale, c’est qu’il en faut, à côté, des qualificatifs, pour la rendre ainsi.

        franchement, tu rates de bonnes occasions de te taire ... c’est d’une bêtise cette phrase ...


      • simir simir 9 septembre 14:53

        @tonimarus45
        J’ai vécu aussi tout cela comme vous et j’ai été adhérent à la CGT pendant plus de 20 ans étant même élu sur liste CGT comme président du CA d’une association loi 1901 de 600 adhérents et qui était une assos de mon administration.

        Je salue votre foi car si je me reconnais dans les grands « patrons de la CGT » que furent Seguy et Krasucki le doute a commencé avec Viannet pour ne plus jamais me quitter par la suite.
        J’ai donc déchiré ma carte lors de l’abandon de la FSM remplacée par l’adhésion à la CES, courroie de transmission de l’UE.
        Accessoirement je refusais qu’un douzième de ma cotis aille à cette officine réformiste européenne.
        Alors oui je suis orphelin mais toujours CGT dans l’âme. C’est elle qui ne l’est plus.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 14:55

        @simir
        C’est sur ...un des grands ratage de Staline a été de ne pas accepter de syndicats au goulag .


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 15:05

        @nono le simplet
        Le syndrome est apparu avec son grand amour immodéré pour Meluche lors de la dernière présidentielle .


      • alinea alinea 9 septembre 15:09

        @nono le simplet
        C’est pas parce que tu comprends pas que c’est bête.
        Co mor bi di té ; cet affreux mot que je voulais éviter. et ne me dis pas que les jeunes...ils meurent du vaccin les jeunes sans Comores bide ite ...missa est. mais du covid, non.


      • Xenozoid Xenozoid 9 septembre 15:21

        @nono le simplet

        alors nono le simplet on en est ou avec les modélisations, depuis 18 mois ? on avance ?


      • simir simir 9 septembre 18:16

        @Aita Pea Pea
        Les capitalistes français n’avaient même pas à se poser la question : on massacrait tout le monde comme à Madagascar.
        En Algérie les prisonniers algériens et même français auraient pu en faire un de syndicat..... contre la corvée de bois mais Mitterand n’a pas accepté non plus


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 18:34

        @simir
        Aux tortillages de culs staliniens , je préfère ceux des vahinés.


      • reptile cyrus 9 septembre 18:39

        @Aita Pea Pea

        toujours dans le fantasme R5 aita ? 
        https://www.youtube.com/watch?v=jHS0DIo-wqM


      • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 22:37

        @voxa
        Ben oui, et sans arguments en plus !


      • velosolex velosolex 10 septembre 11:17

        @alinea


        Je lis actuellement le livre de Ruffié et Sournia, datant de 84 : « Les épidémies dans l’histoire de l’homme » que je recommande à tous. 

        En 1832, c’est le cholera qui touche Paris...Un air là aussi de déjà vu....

        « Beaucoup de notables quittèrent la ville. Et puis il y eut comme toujours des »fortes têtes« , incrédules. On se moque du cholera, du »scélérat morbus« . Le jour de la mi carême, de nombreux masques le parodièrent. On vit arriver à l’hôtel dieu des charrettes de Pierrot et de Colombines qui brutalement touchées en pleine fête...Certains étaient enterrés dans leur déguisement. »

        Les Pierrots et Colombines d’aujourd’hui , au delà de leurs manifs déjantées et irrationnelles autour du pass, objet fixateur de leur déni, nous renvoient des analyses d’épidémiologistes de comptoir, voyant dans le covid juste une grosse grippe, ou dans le traitement un essai expérimental, dans le pass une façon de ficher la population.

        Ils ont réponse à tout, comme des prêtres illuminés par la lumière. Nous sommes dans une époque de religion sans dieu, si ce n’est celui d’égos dans la toute puissance de leur jugement, incapables de se remettre en question, d’admettre la réalité simple des chiffres. 

        Dans ce grand délire paranoïaque, est il besoin de séparer celui d’un commerce d’un autre. Les crises ont le mérite de casser les clivages habituels, et en ramenant le « sens », au delà de la cause, de brouiller les cartes, les camps traditionnels gauche droite en internes. Les Dreyfusards et les anti, ne respectèrent pas plus leur appartenance à une famille politique traditionnelle. En 40 la résistance et la soumission la aussi mélangèrent les individus. Gaullistes et communistes se trouvèrent alliés de circonstance, face à l’indicible et l’horreur, faisant sens collectif pour les âmes fortes, et révélateur pour les autres de leurs limites. 

        Pour cette épidémie, l’histoire nous montre que les épidémies ramènent sans cesse les mêmes plats, liés à l’irrationnel ou à la raison, l’égoïsme des uns faisant écho au dévouement des autres. Le souvenir des pandémies a été longtemps occulté, et la peste de 1348 qui divisa la population européenne au mois d’un tiers, aurait été sans doute moindre si l’on avait pas répété les erreurs d’un passé oublié.

        Mais les clercs à l’époque n’avaient que peu d’archives , et l’imprimerie n’existait pas...A partir du 1700, c’est le cholera qui va semer la terreur, !. Mais la peste fit son dernier ravage en France en 1720, à Marseille, avec le « grand saint Antoine », navire véhiculant la maladie, et dont la quarantaine ne fut pas respectée, commerce oblige, le navire transportant des étoffes venues d’orient et qui devaient être vendues à la foire de Beaucaire. . 

        «  On estime que Marseille et ses environs perdirent en six mois 30 000 personnes. Mais on peut se demander pourquoi ces mesures que l’homme avait eu le temps d’imaginer en 1348 ne furent pas appliquées ? En réalité pour qu’un loi soit suivie, une autorité qui veille à son application est nécessaire, avec des sanctions pour les infractions. En outre, une certaine adhésion du public est aussi souhaitable.

        Aucune de ces conditions n’était remplie à Marseille. La notion de contagion n’était pas même unanimement acceptée ( on n’y croyait pas encore un siècle plus tard). Le commerce gouvernait la ville... »..

        Je n’ai pas trouvé le nom du prof Raoult de l’époque. Mais il a sans aucun doute existé, de même que ceux qui ont donné leur vie pour tenter d’éteindre l’épidémie, au milieu de l’irrationnel.


      • alinea alinea 10 septembre 11:28

        @velosolex
        Libre à vous de croire que covid c’est la peste et le choléra !
        Je reviens de chez des amis qui ont tous eu le choléra,la peste je veux dire, la mère de 95 ans déjà, puis le fils, la femme du fils, les enfants... apporté, le covid, par l’aide à domicile... elle fait le tour des vieux et hop !
        Alors vous comprenez bien que le passe est plus qu’une connerie ;
        vous avez essayé le masque pour ôter la laine de verre de votre grenier ? Essayez.
        Quant aux copains qui se sont soignés à l’armoise, la vitamine D et quelques essences, niaouli et lavande, je sais plus, il ont été extrêmement fatigués, mais peu de fièvre ( c’est pas une grippe) ; ça a duré dix jours. Donc tous les âges ont été touchés !
        De toutes façons vous êtes majoritaires dans votre délire, encore un peu et il faudra changer le sens, parce que, c’est vous qui pour l’instant sortez de l’ornière, mais comme vous avez le pouvoir, encore un peu et ce sera nous !
        Vous participez à un monde bien vilain, bien aveugle et bien impuissant.


      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 septembre 11:53

        @alinea
         
         ’’vous avez essayé le masque pour ôter la laine de verre de votre grenier ?’’
         
        Excellente question.
         
        Le masque ne sert qu’à nous faire peur, à nous humilier et pour tout dire, à nous martyriser.


      • velosolex velosolex 10 septembre 12:08

        @alinea
        Vous avez le point de vue de Bolsonaro et de Trump.
        Mais ces grands fous, ont eux une excuse : Ils ne voulaient pas enrayer la sacro sainte économie. 
        Je sais pas si en Polynésie ils ont essayé les colliers de Lavande autour du cou, mais apparemment, vu l’état des morgues, ça n’a pas été convaincant. 
        L’épidémie agit comme un révélateur, de la paranoïa, des egos exacerbés dans le déni et la toute puissance.
        Quelque chose de très classique, mais qu’on pouvait bien plus comprendre au moyen âge, quand l’ignorance et la foi en dieu déterminait les conduites, et qu’il n’y avait de toute façon aucun remède. « La théorie des miasmes » qu’on pratiquait accélérant les épidémies. 
        Par contre à l’époque de Pasteur, les progrès de la médecine, qui ont écarté les menaces millénaires, ont été tellement bien accueilli par la population, décimée par les épidémies cycliques, que l’idée de progrés a été si systématisée, que les gens ont perdu à tort la critique utile sur d’autres phénomènes, encensant tous les dérivés de la science, au travers du positivisme. 
        J’ai été faire un tour dans le sud en aout dans le Languedoc. Assez effaré d’entendre les propos assez déments dont vous faites écho, qui sont des sophismes, mais qui s’expliquent pas la fidélité au groupe. Un reflexe sectaire qui peut mener au pire. Ca ne m’a pas empêcher de m’affirmer. 
        Et d’autre part, on peut dire que c’est le phénomène inverse de confiance que les gens avaient il y a un siècle. Vu l’état du monde, c’est la méfiance qui fait chorus et systématisation. Les affaires du sang contaminé et du médiator, par exemple ayant amené une frange de la population a refusé toute médication, et à voir en tout manipulation et abus.
        C’est le retour des marabouts et des professeurs Raoult, vous disant de vous mettre de la pommade vicks dans les narines. Le moyen âge est à nos portes. On attend les anges de l’apocalypse en mangeant du cassoulet. 


      • alinea alinea 10 septembre 12:47

        @velosolex
        Libre à vous d’avoir confiance en nos gouvernements, leurs sponsors et leurs médias. Mais ne venez pas vous plaindre si vous êtes tondu à la libération.


      • velosolex velosolex 10 septembre 12:59

        @alinea
        J’ai comme l’impression que vous avez l’âme d’un garçon coiffeur. 
        Votre façon de confondre tout, politique et pandémie, ne préfigure pas d’une grande clairvoyance. Mais depuis vos déclarations d’amour à Bachar, plus rien ne m’étonne chez vous, en terme de réduction. 


      • alinea alinea 10 septembre 14:36

        @velosolex
        Je suis complétement débile vélosolex, handicapée mentale et fortement folle dingue ; malheureusement je n’ai pas eu l’heur de vous rencontrer parmi mes nombreux thérapeutes, qui n’ont rien pu pour moi, comme vous le constatez avec tant de justesse.


      • simir simir 10 septembre 20:50

        @Aita Pea Pea
        Alors je te laisse secouer ta colonne tranquillement.


      • kirios 12 septembre 17:06

        @Clocel
        bravo !


      • Clocel Clocel 8 septembre 11:09

        Lorsqu’on verra les bannières des syndicats dans les manifs, ça voudra dire qu’on pourra rester à la maison,le cocufiage sera En Marche...

        Si un jour on redémarre une série avec le massicot, faudra dérouiller la lame avec les responsables et anciens responsables syndicaux.


        • alinea alinea 8 septembre 11:47

          @Clocel
          Il y en aura plus quand les syndiqués auront compris ; mais c’est pas forcément demain la veille tant le besoin d’être unis et protégés est fort chez l’animal social que nous sommes.


        • Clocel Clocel 8 septembre 12:06

          @alinea

          Syndiqués, pas syndiqués, vaccinés, pas vaccinés...

          Tu le vois le problème, ou doit-on refaire les stocks de vaseline ?


        • alinea alinea 8 septembre 12:17

          @Clocel
          Je ne sais pas si je vois le même que toi, mais le fait est : il y a des vaccinés qui sont CGT et sûrement des pas vaccinés qui le sont aussi ; il y a des GJ qui sont vaccinés et plein qui ne le sont et ne le veulent pas, etc
          En revanche la plupart engagés nulle part et politisés comme mon chien, tombent dans le brèche de la peur, alors pour eux, la vaseline, pourquoi pas ? J’espère qu’elle est fabriquée en France !


        • velosolex velosolex 10 septembre 12:12

          @alinea
          Des CGT et des LBGT tous ensemble,
          tous ensemble,
          tous ensemble contre le covid. 

          Avec surement des motards en colère, et ceux de la manif pour tous. 
          Dommage que Cabu n’est pas vu ça, il se serait régalé. 


        • Albert123 8 septembre 11:30

          la gauche brille par son absence dans les manifs anti passeport interieur :

          -LFI avec un mélenchon qui part en Afrique le jour de la 1ere manif pour ensuite appeler à ne pas manifester contre et refuser de le faire avec Phillipot

          -NPA qui manifeste contre les complotistes antisémites mais totalement absente des manifs anti passeports interieur 

          -PS ... non rien c’est pas correct de tirer sur l’ambulance

          Quand aux syndicats (de gauche également) il fallait vraiment que ses adhérents se prennent en mains eux même pour forcer les syndicats peu motivés à s’opposer à la macronie à participer à ces manifs,

          et la raison de ce peu d’engouement de l’ensemble de la gauche et des gauchistes pour ces manifs anti liberticide c’est que le passeport interieur et le crédit social qui en est la conséquence est totalement compatible avec le délire totalitaire collectiviste de ces amateurs de goulag qui détestent les humains autonomes pour leur préférer les automates dépendants.


          • tonimarus45 8 septembre 16:22

            @Albert123 vous auriez ete le premier a denoncer le fait que la « france insoumise » defile avec l’extreme droite ???ce parti a ce sujet a deja donne


          • Albert123 8 septembre 16:39

            @tonimarus45

            voir de « l’extrème drouate » partout et dégainer cette excuse bidon pour justifier son immobilisme, un marqueur des gauchistes


          • tonimarus45 8 septembre 18:28

            @Albert123-Parce que « philipot » n’est pas d’extreme droite ????ben voyons


          • vesjem vesjem 8 septembre 19:19

            @tonimarus45
            donne nous des preuves !
            y’a pu droate ni gôche, y’a que internationalisme avec collabos corrompus, ou souverainisme 


          • Albert123 8 septembre 21:20

            A => « ... le délire totalitaire collectiviste de ces amateurs de goulag qui détestent les humains autonomes pour leur préférer les automates dépendants. »

            B =>« vous auriez ete le premier a denoncer le fait que la « france insoumise » defile avec l’extreme droite ???ce parti a ce sujet a deja donne »

            A =>« voir de « l’extrème drouate » partout et dégainer cette excuse bidon pour justifier son immobilisme, un marqueur des gauchistes »

            B => « Parce que « philipot » n’est pas d’extreme droite ????ben voyons »

            au niveau de la forme c’est pas mal, mais pour le fond, la boucle discursive est vraiment trop courte, faut vraiment que les mecs améliorent leurs bots

             


          • tonimarus45 9 septembre 09:29

            @vesjem-les preuves sont sont programme


          • simir simir 9 septembre 15:00

            @Albert123
            « LFI avec un mélenchon qui part en Afrique le jour de la 1ere manif »
            Un déplacement comme celui là ne se décide pas au dernier moment. C’était planifié depuis des mois.

            Vous croyez vraiment qu’un éventuel manifestant se serait dit : « Je n’irai pas à la manif parce que Mélenchon est en Afrique »  ?
            Vous êtes sérieux ou quoi ?
            Si vous le pensez vraiment vous lui donnez véritablement une très grande importance qu’il serait heureux d’avoir.


          • alinea alinea 8 septembre 11:45

            Bonjour Christophe, je pressentais ta venue parce que il existe une loi des mouvements et sont venus récemment des auteurs que j’apprécie aussi et qui sont rares sur ce site !

            Comme toujours tes articles mériteraient une longue conversation, en terrasse sans masque et sans passe, mais bon.

            L’immigration de masse, de plus organisée par un pouvoir dont on sait bien qu’il ne nous veut pas du bien, touche à nos strates primitives : comme tous les animaux, l’Homme reçoit comme une agression l’arrivée en nombre d’étrangers à son territoire ; il faut être bien abîmé pour ne pas avoir conscience de ça.

            Je n’ai jamais compris cette histoire de drapeau français brandi en manif : un drapeau est une image symbolique d’un pays à l’égard d’autres pays, à l’intérieur du pays c’est quoi « cocorico » ? Qu’est-ce qu’il veut dire alors ? On veut pouvoir chanter cocorico, être fier de notre pays, alors dégagez avec vos passes ? Sans compter que le passe est l’arbre qui cache la forêt vaccination.

            Je suis attachée aussi à l’identité, non pas particulièrement la mienne, mais pour que les autres soient autres, pour qu’on puisse les découvrir, il faut bien que quelque chose les distingue de moi ! On peut noter d’ailleurs que ce qu’on appelle communautarisme se voit dans tous les domaines : les gens se rassemblent parce qu’ils se ressemblent ; c’est dingue cet enfermement.

            Je comprends mieux le drapeau qui distingue, ce groupe, du reste, un peu comme les pancartes où chacun dit en trois mots ce qui est le plus probant et important pour lui.

            Il suffit, par ailleurs, de voir comment les syndicats ont sauvé l’industrie française et son prolétariat — alors qu’on aurait été en droit de rêver que ces mêmes syndicats non seulement préservent les industries mais fassent de ceux qui les faisaient prospérer, grâce à leur savoir-faire et leur travail, les décideurs de leur politique interne pour comprendre que les syndicats ne sont là que pour faire tampons entre les uns et les autres, au profit des uns qui pourtant déjà ont le pouvoir. Encore s’ils s’étaient battus pour que le vaccin se fasse en France, comme ils se battent pour garder ouvertes les vieilles centrales smiley

            (2ème degré)

            Certains le savent depuis 95, moi c’est en 2010 que j’ai décillé.

            J’ai commenté au fur et à mesure que je lisais ; puisque tu reviens sur les drapeaux et que tu dis à juste titre qu’ils ( en début de commentaire, je ne défendais pas la CGT, je respectais la liberté de chacun de dire d’où il manifestait son mécontentement ; j’ai assez mal vécu les rapports avec elle au moment des Gilets Jaunes !) n’ont pas à être là, penses-tu que ce ne sont pas les syndiqués actifs mais dupés qui les brandissent ?

            Notre monde est vérolé, il y a longtemps que je pleure d’avoir à marcher dans des sables mouvants, rien de ferme, qui aide ou contre lequel on lutte, rien de sécurisant, rien de riant, sauf sa propre énergie qui se nourrit, trop rarement, à la rencontre d’autres qui l"enrichissent !

            Merci Christophe


            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 8 septembre 12:38

              Bon article

              Vous avez bien résumer une bonne partie de l’impasse dans laquelle nous sommes plongés.

              Le problème c’est surtout d’une écrasante majorité de la population n’en a pas conscience quelque soit la position des uns et des autres sur ces sujets.

              Les êtres censés, réfléchis et objectif se réduisent comme peau de chagrin au fur et à mesure que se déploie le rouleur compresseur de la déshumanisation. 


              • eddofr eddofr 8 septembre 13:14

                Les syndicats n’ont plus aucun pouvoir depuis que les patrons se sont aperçu qu’il était plus facile de faire voter des lois par leurs obligés parlementaires que de négocier avec les syndicats.

                Aujourd’hui les négociations entre syndicats et patronat se borne à un ultimatum, toujours le même : « Vous signez ce que nous avons préparé et vous pourrez peut-être grapiller une petite aumône pour vos adhérents ou vous ne signez pas et on le fait quand même parce que les lois que nous avons fait voter nous en donnent le droit ».


                • tonimarus45 8 septembre 16:19

                  @eddofr oui c’est tout a fait cela et cela d’autant plus que certains syndicats sont des « collabos » en ce sens qu’il se rangent du cote des patrons et du gouvernement et cela au detriment de la classe ouvriere.Pouquoi croyez vous que lorsqu’il s’agit de designer qui va diriger telle ou telle instance partitaire , c’est toujours la « cfdt » qui gagne ???????????


                • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 8 septembre 17:57

                  @eddofr
                  Ce n’est pas qu’ils n’ont plus aucun pouvoir, c’est que leur fonction a changé. Ils sont désormais des outils des classes dominantes pour imposer les modifications du mode de production nécessaires au maintien des privilèges de l’oligarchie mondialisée. La Grande Réinitialisation leur fera une place si elle advient. Les syndicats l’ont compris, c’est pourquoi ils collaborent.


                • tonimarus45 8 septembre 18:30

                  @Christophe Hamelin la cfdt qui a table mise quand ils veulent et au « mrdf » et chez « macron » oui collabore, la cgt non


                • Emohtaryp Emohtaryp 8 septembre 21:34

                  @eddofr
                   
                  La première question à se poser concernant les syndicats en France en 2021 :

                  Qui les finance ?

                  Sachant que le nombre d’adhérents continuellement en baisse ( moins de 10%) ne peut en aucun cas suffire à leur fonctionnement !

                  Je vous laisse chercher et conclure en conséquence sur l’indépendance réelle des syndicats.....


                • simir simir 9 septembre 15:17

                  @Emohtaryp
                  La CES finance en partie.
                  Qui paie les musiciens choisit la musique.

                  J’ai l’expérience de mon administration qui fut transformée en 2 EPIC en 1993 avec possibilité pour le personnel de quitter le statut de fonctionnaire d’état.

                  Les représentants CGT -comme les autres étaient des permanents, détachés de leurs service et payés par l’administration.

                  Je me suis battu, en vain, pour que la CGT appelle les fonctionnaires à ne pas prendre les reclassifications, comme ils disaient.
                  J’ai eu pour toute réponse : "on ne peut pas demander aux gens de s’assoir sur XXX francs car bien entendu ceux qui quittaient leur statut de fonctionnaire d’état avaient une augmentation mensuelle.

                  Le départemental CGT qui était cadre C s’est retrouvé quelques mois plus tard avec une classification qui correspondait à cadre A dans l’administration.
                  Et ils sont légion comme cela y compris la responsable au niveau national.

                  Et il n’y eut que 5 % qui refusèrent ce marchandage avec ensuite une carrière bloquée de 1993 à 2008 date à laquelle on rétablit pour ceux restés fonctionnaires, les tableaux d’avancement de grade.


                • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 15:18

                  Qu’ils se taisent c’est grâce en parti a eux que Macron a été élu et en 2022 ils recommenceront ....


                  • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 15:19

                    Les syndicats comme les partis politiques et les religions sont des sectes ....


                    • tonimarus45 8 septembre 15:54

                      bonjour l’auteur « ni de droite ni de gauche mais surtout pas de gauche »"je connais cela depuis des lustres et d’ailleurs l’article montre cela parfaitement


                      • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 8 septembre 18:00

                        @tonimarus45
                        Bien sûr, comme je critique la gauche, c’est que je suis de droite, et bientôt d’extrême-droite, bien sûr ! Vous êtes l’archétype du gauchiste que je décris dans cet article : les catégories toutes faites, les équivalences et les procès d’intention font office de réflexion.


                      • tonimarus45 8 septembre 18:33

                        @Christophe Hamelin-«  »«  »Bien sûr, comme je critique la gauche, c’est que je suis de droite, et bientôt d’extrême-droite, bien sûr«  »«  » oui c’est cela, et votre article le montre clairement


                      • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 11:22

                        @tonimarus45
                        Ben alors vous, vous êtes une synthèse comme dirait l’autre !


                      • simir simir 9 septembre 15:21

                        @Christophe Hamelin

                        Inculte......
                        Un gauchiste ne milite pas dans un syndicat.
                        Voir à ce sujet : Le gauchisme maladie infantile du communisme V I Lenine 1920

                        "Dans cet essai, Lénine critique durement la stratégie suivie par une partie des communistes, membres de la Troisième Internationale, notamment les Hollandais, les Allemands, les Anglais et les Italiens. Leur ligne de refus de participation aux syndicats et aux élections,"
                        Tiré de Wikipedia j’espère que c’est pas trop compliqué pour toi.

                        https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maladie_infantile_du_communisme_%28le_%C2%AB_gauchisme_%C2%BB%29


                      • tonimarus45 8 septembre 16:10

                        bonjour—Ah si vous pouviez savoir quel mepris j’ai envers ces « cracheurs dans la soupe’ qui n’ont jamais laisse un kopec en greves, en manifs, en cotisations syndicales, mais qui en bons »coucous« , ont quand meme engranges, les avantages acquis de hautes luttes par ceux qu’ils critiquent.honte a eux qui oublient ce qu’ils doivent, dont ce qu’ils beneficient a l’heure actuelle, aux syndicats et surtout a la cgt.Ils font parti de la confrerie de celui que j’ai bien connu ,qui disait fierement »tant que les naves feront greve les mariolles tireront les marrons du feu".Mais au moins taisez vous donc


                        • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 8 septembre 18:11

                          @tonimarus45
                          Ok, Ok, j’ai bien compris à quel point vous me méprisez et que vous aimeriez que je me taise. C’est hélas mal barré à ce niveau, croyez moi. Votre attachement aux « acquis sociaux » me fait de la peine en même temps qu’il me fait marrer dans le sens où tout ça va bien sûr voler en éclats puisque les syndicats, CGT en tête, collaborent à l’avènement de la Grande Réinitialisation. Après tout, ce n’est pas plus mal vu que ces « acquis sociaux » n’ont jamais fait que nous transporter vers la marchandise et vers ce monde moderne qui nous mène vers le totalitarisme. Le pouvoir se radicalise, on sort donc du statu quo que vous semblez aduler mais qui n’a jamais produit que le chaos actuel. Mais vous, en tant que bon petit consommateur militant syndical, peu vous chaut que le monde s’écroule tant que vous pouvez consommer, pas vrai ?
                          Je ne veux pas être méchant mais avez-vous lu l’article ? Si oui, y avez-vous entravé quelque chose ? Vous avez compris de quoi il parle ? Si oui, alors pourquoi ne pas défaire mon argumentation au lieu de produire une pleurniche insignifiante car sans démonstration ?


                        • Berthe 9 septembre 04:19

                          @Christophe Hamelin
                           ces « acquis sociaux » n’ont jamais fait que nous transporter vers la marchandise et vers ce monde moderne qui nous mène vers le totalitarisme.
                          Hein ??? vous venez de quelle planète ?
                          Je vous rappelle en l’occurrence que les premiers acquis sociaux, notamment concernant les conditions de travail des jeunes de * 16 ans et la création de la « médecine du travail » émanent des « entrepreneurs de l’époque » qui avaient pointé un absentéisme grave du aux maladies« (pneumonies, cirrhose du foie etc dans les mines du bassin minier »... L’Etat s’en est rendu compte pendant la première guerre mondiale, les jeunes appelés étaient quasiment tous atteints de pneumonies etc.. C’est dingue de propager de telles conneries. Revoyez l’histoire bordel ...


                        • voxa 9 septembre 06:15

                          @Christophe Hamelin

                          Non, pas le moindre mépris, ce n’est pas forcément de votre faute.
                          Les collabos ne sont pas tous des crapules, il y a beaucoup d’ignorants.

                          Ignorance, manque de mémoire, et ingratitude sont maintenant les tares de notre société.


                        • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 11:29

                          @Berthe
                          Ce qui est dingue, c’est de ne pas voir que les « acquis sociaux » sont l’expression de notre dépossession des moyens de production (je vous conseille la lecture des pages 803 et suivantes du livre 1 du Capital à ce sujet). Et que la résolution à court terme des problèmes générés par cette dépossession (pour éviter les maladies dans votre exemple qui est juste) a entraîné notre installation dans un mode de production basé sur cette dépossession. Tous ces acquis n’ont fait qu’entériner la fin des solidarités communautaires et la fin des sociétés traditionnelles et rurales. Mais là, je dois parler chinois pour vous...


                        • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 11:36

                          @voxa
                          Je vous ai plussé par mégarde... A propos d’ignorance, je crois que je suis en mesure de vous retourner le compliment. Il est où le manque de mémoire quand la posture des protecteurs de la CGT oublient fort à propos l’idée même de notre dépossession des moyens de production ? Qui s’en accommodent ? Vous oubliez également les incessantes trahisons de la CGT, de 36 à 68, en passant par quasi toutes les grèves que ces machines à perdre et à trahir que sont les syndicats sabotent systématiquement depuis 40 ans. Quant à l’ingratitude, là, je ne peux qu’acquiescer : j’ai toujours eu la sale manie de mordre la main qui me nourrit.


                        • PascalDemoriane 8 septembre 17:45

                          Le fait syndical paradoxal a toujours nourrit maints débats au sein des luttes ouvrières ou prolétariennes depuis bien plus de 100 ans. On va pas se crisper là-dessus. Faut faire son deuil de l’utopie d’un mouvement populaire « puristes » futurs indemnes de toute trahison, de socio-traitres multiformes, autant vouloir faire de la chirurgie radicale sans mettre les mains dans le sang...

                          La gauche sous toutes ses formes n’est que la gauche petite bourgeoise contre-révolutionnaire anti-prolétarienne... du capital ! ne l’oublions jamais, n’est que le département marketing sociétal de sa reproduction cyclique. Bon, OK, Çà le peuple l’a compris. Bon, pas une raison pour purger les défilés de tels ou tels drapeaux : autant vouloir interdire aux handicapés de venir défiler avec leurs prothèses. On s’en fou ! Le mot d’ordre est à l’unité plurielle. L’essentiel est de ne pas les suivre, de les ignorer, d’avancer.

                          De toute façon, partant de Georges Sorel et malgré Marx, tout syndicalisme ou mouvement populaire sans grêve générale latente n’est que guerre mondiale en dentelle sans arme atomique : une mise scène spectaculaire terroriste type covid complaisante !.La grève générale est la seule violence efficiente compréhensible par le capital... mais çà coûte cher aux peuples. Faut voire le bénéfice / risque ! Et oui, les syndicats sont là, subventionnés pour l’empêcher, pour en briser l’élan. Bof, et alors ? les syndicats gauchisants, combien de divisions ? Pas grand chose... Tout est donc ouvert !


                          • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 8 septembre 18:15

                            @PascalDemoriane
                             Vous écrivez "La gauche sous toutes ses formes n’est que la gauche petite bourgeoise contre-révolutionnaire anti-prolétarienne... du capital" Mise en mot très intéressante, merci. Globalement d’accord avec votre commentaire.


                          • tonimarus45 9 septembre 09:46

                            un@PascalDemoriane----«  »«  »« De toute façon, partant de Georges Sorel et malgré Marx, tout syndicalisme ou mouvement populaire sans grêve générale latente n’est que guerre mondiale en dentelle sans arme atomique : »«  »« dites vous.mais qreve generale avec qui ????les syndicats reformiste collabos dont la CFDT, premier syndicat de france que curieusement l’auteur ne met pas en cause(et pour tant je le repete premier syndicat de france), les syndicats de cadre la CFTC, et meme »FO« n’en veulent pas et feront tout pour faire capoter une greve generale, le prive qui ne bouge pas.Reste la cgt et sud et vous voulez qu’a si peu ils emmenent les travailleurs a »l’abattoir", ce que vous seriez ,peut etre, le premier, a leur reproche.Meme le prive, si ces syndicats revendicatifs lançaient une greve pour ne serait ce que le relevement du smig, ne seraient pas present ; et on l’a vu lorsque ,principaux concernes des greves ont etees lançees contre la reforme des retraites cele du chomage et des prudhommes ect


                          • Le421... Résistant Le421... Résistant 8 septembre 17:51

                            Ça, c’est quand même marrant.

                            Les syndicats restent dans leurs locaux, on les dénigre...

                            Les syndicats défendent les intérêts de ceux qui bossent, on les déni...

                            Enfin, vous m’aurez compris !!  smiley


                            • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 8 septembre 18:17

                              @Le421... Résistant
                              Garçon, je viens d’expliquer qu’ils ne défendent pas les intérêts de ceux qui bossent mais font exactement le contraire ! Où ma démonstration est-elle fausse ?


                            • tonimarus45 8 septembre 18:56

                              @Le421... Résistant tour a fait quand elle signe on la critique quand elle ne signe pas on la critique aussi .il est quand meme a remarquer que la cgt un des syndicats les plus revendicatif, initiateur de nombreux mouvements sociaux, et il n’y a pas si longtemps, est la cible de l’auteur ???Pas la cfdt qui a son rond de serviette au mrdf et chez macron etonnant non


                            • tonimarus45 8 septembre 18:49

                              bonjour-----«  Où ma démonstration est-elle fausse » ????? dites vous-Mais partout elle est fausse et je suis quelq’un qui a 82 ans a laisse des dizaines milliers d’euros dans des luttes syndicales et les cotisations syndicales contre les lois anti ouvrieres. elle est fausse car vous affirmez sans rien prouver.vous faites là ,seulement de la propagande anti gauche et anti syndicale ciblant surtout la cgt


                              • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 11:45

                                @tonimarus45
                                82 ans ? Ha, ok... Je commence à comprendre... Je vous fais grâce de vous demander pourquoi elle est fausse, ma démonstration. Vous n’avez plus les moyens intellectuels de répondre de toute façon...


                              • tonimarus45 9 septembre 13:13

                                @Christophe Hamelin bravo pour le racisme anti age.quand a comprendre quoi ???? que vous etes anti gauche ,anti syndicat et que sans jamais laisse un kopec dans les greves et cotisations syndicales, vous avez en bon « coucou » engrange quand meme ce qui avait pu etre quelque fois gagne.vous assenez vos verites et autres elucubration sans rien prouver et puis c’est tout


                              • simir simir 9 septembre 15:36

                                @Christophe Hamelin

                                J’ai quitté la CGT que je combat dans ce sens qu’elle reste à la CES ce syndicat CES n’a jamais combattu la loi El Khomri et est subventionné par l’UE à la condition deque la CES défendre cette UE mais votre jugement sur tonimarus vous révèle pour ce que vous êtes : un vrai salopard.


                              • Jean 8 septembre 18:54

                                Il a raison, j’étais syndiqué par sympathie puis sont arrivés 2 événements , la crise de 2008 avec renflouage des bank puis le réforme retraites, au début ils rameutaient en criant au loup puis est arrivé le kit de com, pour les banksters c’était devenu un « prêt » pour la retraite oui c’était bien pour nous. J’ai compris que c’est un truc créé pour capter l’opinion et je me suis mit à détester les dirigeants de ce syndicat, surtout que c’était dans la période ou il y avait un scandale sur le financement de l’IUFM


                                • tonimarus45 8 septembre 19:05

                                  @Jean je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire ; la cgt a intie de nombreux mouvement de protestation et greves contre la casse du code du travail , contre le dementellement des acquis sociaux ,contre la reforme du chomage et contre la retraite a point de macron ect.seulement le prive n’a pas suivi suivant les consignes de la cfdt majoritaire. il faut quand meme remarquer que « macron » est un bebe « tatcher »6Seule une greve generale pourrait faire plier ce gouvernement mais voila la cdft, la cftc, les cadres et meme fo qui entrain de tourner cdft ne marcheront pas


                                • Berthe 9 septembre 04:06

                                  A l’auteur, « je ne me considère ni de gauche ni de droite », la belle blaque, revenez donc aux origines du fascisme bien de chez nous et peut être bien que le nini vous d’antan vous interpellera. Il y a un réel manque de cuture en France et une dépolitisation monstre depuis au moins une bonne quarantaine d’années. Revenez aussi à l’ancrage du syndicalisme et vous constaterez qu’aujourd’hui, les syndicats fonctionnent comme des « entreprises ». Les syndicats se sont vautrés dans les luttes "sociétales pour balader les gens sur des bêtises, pour permettre la casse sociale. Qui a permis à Hollande de bousiller les convention collectives ? ET aujourd’hui encore de récupérer le mvt anti vax anti pass pour occulter les sujets qui fâchent alors que décrets et ordonnances passent en catimini. On va les voir à l’œuvre pour les retraites et la casse des chômeurs. .


                                  • tonimarus45 9 septembre 05:44

                                    @Berthe ne mettez pas tous les syndicats dans le meme panier.des mouvements de protestation et des greves ont deja eu lieu contre la reforme chomage et la retraite a point de macron et pas que ?? contre le dematellement du code du travail et les acquis issues de conseil ,national de la resistance et toutes initees par la cgt et sud suivies parfois par fo mais de moins en moins.le probleme c’est que d’autres syndicats dont la cfdt ne voulant pas facher le gouvernement et le mrdf freinent des quatre fers et que le prive ne suit pas, ??? C’est etonnant qe que vous dites car vous y etiez dans ces mouvements de protestations, non ???????????????????


                                  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 11:48

                                    @Berthe
                                    C’est ça qui est pénible avec les gauchistes, c’est que de simples équivalences font office de réflexion. Ainsi, si j’affirme que je ne suis ni de droite ni de gauche, alors je suis un fasciste puisque les fascistes l’ont dit aussi à un moment. Dans le même ordre d’idée, puisqu’Hitler a dit que l’Angleterre était une île, si je dis qu’elle en est une, c’est que je suis pro-Hitler... Misère de la pensée à notre époque...


                                  • tonimarus45 9 septembre 13:18

                                    @Christophe Hamelin non vous mentez je n’ai jamais dit que vous etiez un fasciste ;je dis simplement que a vous lire là et en remontant nombre de vos articles et post vous etes comme vous dites ni de droite ni de gauche et j’ajoute ,surtout pas de gauche et anti surtout cgt.mais vous avez tout a fait le droit de l’etre


                                  • simir simir 9 septembre 15:38

                                    @Christophe Hamelin

                                    Inculte......
                                    Un gauchiste ne milite pas dans un syndicat.
                                    Voir à ce sujet : Le gauchisme maladie infantile du communisme V I Lenine 1920

                                    "Dans cet essai, Lénine critique durement la stratégie suivie par une partie des communistes, membres de la Troisième Internationale, notamment les Hollandais, les Allemands, les Anglais et les Italiens. Leur ligne de refus de participation aux syndicats et aux élections,"
                                    Tiré de Wikipedia j’espère que c’est pas trop compliqué pour toi.

                                    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maladie_infantile_du_communisme_%28le_%C2%AB_gauchisme_%C2%BB%29


                                  • tonimarus45 9 septembre 16:29

                                    @simir 

                                    «  »«  »«  »@Christophe Hamelin

                                    Inculte......
                                    Un gauchiste ne milite pas dans un syndicat.
                                    Voir à ce sujet : Le gauchisme maladie infantile du communisme V I Lenine 1920

                                    « Dans cet essai, Lénine critique durement la stratégie suivie par une partie des communistes, membres de la Troisième Internationale, notamment les Hollandais, les Allemands, les Anglais et les Italiens. Leur ligne de refus de participation aux syndicats et aux élections, »
                                    Tiré de Wikipedia j’espère que c’est pas trop compliqué pour toi.

                                    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maladie_infantile_du_communisme_%28le_%C2%AB_gauchisme_%C2%BB%29«  »«  » m’est avis qu’il ne vous repondra pas ou alors il trollera


                                  • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 22:49

                                    @simir
                                    Ben moi je connais des gauchistes qui militent chez les syndicats. Ca ne confirme peut être pas tes sources mais la réalité est têtue...


                                  • Bombe Bombe 9 septembre 04:59

                                    Syndicat en france = gauchisme d’état pour bousiller tout mouvement contestataire, à fuir.

                                    Ces gens là dégueulaient sur les gilets jaunes, c’est quand ils ont commencés à récupérer le mouvement que ç’en etait fini..


                                    • tonimarus45 9 septembre 05:46

                                      @Bombe « degeulaient sur les »gilets jaunes«  »«  » ???????vous dites n’importe quoi


                                    • Albert123 9 septembre 10:01

                                      @Bombe

                                      « Ces gens là dégueulaient sur les gilets jaunes, c’est quand ils ont commencés à récupérer le mouvement que ç’en etait fini. »

                                      https://i.postimg.cc/xTGSRZSy/GJ1an.jpg

                                      c’est exactement ce qui s’est produit et ce que nous ne voulons pas revivre 


                                    • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 9 septembre 11:50

                                      @Bombe
                                      Oui, c’est exactement ce que je crains. Ils sont sur les starting block pour récupérer et gauchiser le mouvement...


                                    • tonimarus45 9 septembre 13:26

                                      @Christophe Hamelin si ils y vont vous critiqez et si ils n’y etaient pas vous critiqueriez de meme ;faut savoir.Et cela dans un seul but deglinguer un des seuls syndicats avec sud a defendre la classe ouvriere.par contre pas un mot sur le syndicat majoritaire qui devrait etre a la tete des luttes la cfdt , et son caniche la cftc, et les syndicats de cadre ??et bien sur oublie le « mrdf » qui est a ce que je sache un syndicat aussi


                                    • tonimarus45 9 septembre 13:30

                                      @Albert123 la cgt n’a jamais « degueule » comme vous dites sur les « gj »,votre lien ne prouve absolument rien.par contre une prise de parole de « martinez » contre les « gj » serait la bien venue.or il n’y en a jamais eu


                                    • Albert123 9 septembre 14:09

                                      @tonimarus45

                                      le bruit de fond pueril et parasitaire que vous produisez nuit gravement à la qualité d’une discussion entre adultes individués.

                                      Merci de vous cherchez un autre sujet à troller.


                                    • simir simir 9 septembre 15:39

                                      @Bombe

                                      Inculte......
                                      Un gauchiste ne milite pas dans un syndicat.
                                      Voir à ce sujet : Le gauchisme maladie infantile du communisme V I Lenine 1920

                                      "Dans cet essai, Lénine critique durement la stratégie suivie par une partie des communistes, membres de la Troisième Internationale, notamment les Hollandais, les Allemands, les Anglais et les Italiens. Leur ligne de refus de participation aux syndicats et aux élections,"
                                      Tiré de Wikipedia j’espère que c’est pas trop compliqué pour toi.

                                      https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Maladie_infantile_du_communisme_%28le_%C2%AB_gauchisme_%C2%BB%29



                                    • tonimarus45 9 septembre 16:21

                                      @Albert123  en fait de troll oui balayez devant chez vous—Vous avancez des arguments et je vous demande de les prouver par une declaration d’un dirigeant de la cgt deglingant les GJ et c’est cela troller ???????


                                    • Albert123 9 septembre 16:33

                                      @simir

                                      bien sur qu’il peut militer dans un syndicat, puisque le gauchiste qui n’est pas un être individué a besoin d’une structure au sein de laquelle il pourra retrouver des profils pathologiquement similaires au sien, ce qui va rassurer son caractère grégaire et lui permettre de s’épanouir dans son propre nihilisme.

                                      https://electrodes.files.wordpress.com/2008/12/manifeste_de_unabomber_1995_t heodore_kaczynski.pdf

                                      plus récent que l’ouvrage de Lenine et plus pointu au sujet du profil psychiatrique du « gauchiste », Kaczynski décrit avec brio les gauchistes qu’on retrouve ici en france depuis 2005.


                                    • tonimarus45 9 septembre 16:52

                                      @Albert123-bonjour -De quel « Kaczynski » parlez vous ????? le prenom me serait utile


                                    • tonimarus45 9 septembre 16:58

                                      @Albert123 bonjour -Si c’est celui ci ,belle reference

                                      Theodore (dit TedKaczynski, surnommé « Unabomber », né le 22 mai 1942 à Chicago, dans l’Illinois (États-Unis), est un terroriste américain, mathématicien de formation, activiste anarcho-écologiste et néo-luddite.

                                      Il a fait l’objet de la chasse à l’homme la plus coûteuse de l’histoire du FBI, ayant aspiré, deux décennies durant, à devenir le « parfait tueur anonyme ». Il est en même temps l’auteur de plusieurs textes et ouvrages1.

                                      Il s’est battu, selon lui, contre les dangers inhérents à la direction prise par le progrès dans une société industrielle et une civilisation technologique, une société qui s’éloignerait de l’humanité et de la liberté humaine pour la majorité sinon pour la totalité de la population2. Après des études et une courte carrière de professeur de mathématiques, il décide de se retirer dans la nature, et convainc son frère de prendre la même direction. À la suite de la disparition d’un lieu naturel où il se rendait régulièrement, il s’engage dans une campagne d’envoi de colis piégés de manière artisanale à diverses personnes au prétexte qu’elles construisent ou défendent la société technologique. Cette campagne d’attentats dure dix-huit ans, faisant trois morts et 23 blessés avec 16 bombes envoyées. Il est finalement repéré et arrêté le 3 avril 1996, avant d’être condamné à la prison à perpétuité.

                                      Avant que son identité ne soit connue, le FBI se réfère à lui comme UNABOM (« UNiversity and Airline BOMber »). Plusieurs variantes de ce surnom seront utilisées par les médias : UnabomerUnabomber et UniBomer.


                                    • tonimarus45 9 septembre 17:12

                                      @Albert123-arretez de generaliser betement si je suis bien syndique ,je n’adhere absolument pas a un parti ,AUCUN ; et bon nombre de ce que je connais syndiques aussi n’adherent a aucun parti ; d’autre militants dans des partis de gauche eux n’adherent a aucun syndicat


                                    • chantecler chantecler 9 septembre 05:58

                                      @Christophe Hamelin
                                      Ah oui et qui le représente , ce peuple ?
                                      Vous dites :
                                      "Or, les drapeaux syndicaux indiquent, eux, que sont présents les objectifs d’organisations qui ne sont pas le peuple et qui sont accusées, à tort ou à raison, de l’avoir trahi à de multiples reprises. « 
                                      Je pense que ces organisations font aussi partie du peuple .
                                      Et ces syndicats sont ce que nous en faisons .
                                      Des gens se sont battus et sévèrement pour avoir des structures qui les défendent face au patronat , face aux possédants .
                                      Le peuple c’est aussi une multitude d’autres structures et aussi rien du tout .
                                      Vous parlez des gilets jaunes qui est aussi un mouvement émanant du peuple :
                                      Le souci et il a été dénoncé c’est qu’il n’avait pas de représentants et qu’il s’est retrouvé sans défense et à la merci de bien des récupérations politiciennes .
                                      Et c’est le risque aujourd’hui pour les manifestations anti passe .
                                      On les voit pointer leurs museaux tous ces leaders politiciens qui recrutent et tentent de récupérer sans vergogne les gens qui défilent dans les rues .
                                      Et même ici sur ce site , il en est ainsi .
                                      Quoi que vous disiez l’anti syndicalisme a toujours été inscrit dans le discours d’extrême droite .
                                      En 1940 , P. Pétain et son Etat Français avec son équipe ont interdit les syndicats et bien d’autres choses , faisant accroire qu’ils étaient aussi responsables de la défaite avec l’esprit »jouisseur« de la classe ouvrière qui avait osé se manifester en 1936 et réclamer des acquis qui allaient à l’encontre des intérêts de la bourgeoisie ...
                                      Lesquels ont activé et soutenu l’installation des fascismes en Europe et aux Amériques .
                                      Un peuple sans structure est infiniment manoeuvrable .
                                      Il est la proie de tous les démagogues et tyrans .
                                      Il n’a d’autre choix que de se soumettre .
                                      A une figure tutélaire , »à l’homme providentiel" qui n’aura de cesse de se forger sa légende au fur et à mseure qu’il tait les autres .
                                      Et c’est sans doute ce que vous appelez de vos voeux .


                                      • tonimarus45 9 septembre 06:16

                                        @chantecler merci d’avoir rappelé cela au ni de droite ni de gauche mais surtout pas de gauche et naturellement a ce qui suit anti syndicats


                                      • alinea alinea 9 septembre 10:20

                                        @chantecler
                                        Les Gilets Jaunes récupérés par des politiciens : qui ça ?
                                        Les Gilets Jaunes que j’ai rencontrés en ADA, ceux que je connais sur les ronds points alentour, sont bien vivants et actifs, mais s’évitent les prunes en sortant moins, et ne sont récupérés par personne. C’est très anarchiste non violent comme mouvement ; pas que sûrement, mais je le vois comme une bonne base.
                                        Je rêvais que tout le monde rallie ce mouvement spontané, apparemment chacun a envie de sa petite heure de gloire et fait son association ici, son collectif là... la nature humaine ne change pas en un an !!


                                      • chantecler chantecler 9 septembre 10:44

                                        @alinea
                                        Oui et non ,
                                        Mais l’extrême droite a voulu à un moment récupérer le mouvement des GJ : il y a eu une période lune de miel , mais comme ça n’a pas été partagé ça a tourné en eau de boudin , en dénonciations et en exigence de retour à l’ordre .
                                        Je parle des manifs et non des rassemblement rond points .


                                      • alinea alinea 9 septembre 10:52

                                        @chantecler
                                        L’extrême droite n’est pas réputée savoir « être » politiquement comme l’est traditionnellement la gauche : des ronds points ils ont eu vite marre les droitistes ! ils ont besoin d’un chef.
                                        Ceux qui sont restés, et avaient voté Le Pen, sont restés à une école populaire incroyable ; le niveau d’apprentissage, de discussion et de partage est magnifique.
                                        Ce qu’ont ressuscité les Gilets Jaunes, c’est la fraternité. Quiconque a compris que de notre devise c’est elle qui a été sapée en premier, parce que la plus dangereuse, ralliera les GJ dans la résistance ; parce qu’elle seule s’appuie sur les fondements de la Vie, n’oublie pas le cœur, et exerce son esprit critique.


                                      • tonimarus45 9 septembre 13:46

                                        @alinea que tout le monde rallie le mouvement et quand certains le rallient vous critiquez ????????????les « gj » bien que syndicalistes cgt ont toujours eu ma sympathie et l’ont encore ET DES LE DEBUT ; pour des raisons que vous comprendrez si je vous disais je ne pouvais pas rester sur les ronds points,mais regulierement j’apportais mon obole sur le rond point pres du village « vendres »herault sortie de l’autoroute A9 beziers ouest.voila alors vos critiques ????????????? et juste pour les « macronistes » qui s’expriment ici souvent bien caches voila dont son capables ceux qui nous gouvernent—«  »«  » depuis l’age de 18 ans, soit pus de 60 ans je verse mon obole annuellement a un orphelinat « ONCF ».cette obole etait donc pour partie comme tous dons deductible de mes impots ;et bien ces RATS on supprime il y a environ eux ans cette possibilte ???s’attaquer a des orphelins oui ce sont des rats.


                                      • alinea alinea 9 septembre 14:52

                                        Qui l’a rallié tonimarus, ça m’interesserait de le savoir !
                                        On est voisin bon ; le monde est petit, le fils d’un copain d’ici était sur castries !
                                        eh bien, c’est pas bien le lieu d’en discuter mais je vais essayer de faire en trois mots !,
                                        .
                                        Décembre 19, les GJ voyant que si on veut être efficace il faut confluer ( et non converger) vont à tous les manifs de Nîmes ; ils rencontrent ils discutent, sont positifs... d’autant que sur notre rond point il y a un instit CGT Gilet Jaune, très chouette.
                                        Une volonté de notre part très très nette.. je raccourcis : plus que méfiance mépris de la part des CGT, persévérance des GJ, quelques rencontres pour, qu’à la fin quelques CGT s’étonnent ah ouais, ce sont des humains comme nous les GJ !
                                        J’exagère très à peine.
                                        J’en ai fait un article, en tout cas pour nous GJ, de la manif du X décembre 19, prévue, à la proposition GJ et acceptation CGT en « convergence des luttes » !
                                        Eh ben dis donc ils aiment bien converger seuls les rouges ; c’était dingue, à tel point que la gentillesse de mes copains jaunes m’a fait voir rouge ! condescendance, tout ce que je déteste. Les petites connasses qui te parlent comme si t’étais une merde ! du haut de leur pouvoir syndicaliste !! le pouvoir, le pouvoir... nous, c’est la fraternité !!
                                        Alors, en ce qui me concerne, personnellement, et je ne me mêlerai plus de rien alors je ne risque pas de nuire, c’est terminé.


                                      • simir simir 9 septembre 15:43

                                        @chantecler

                                        "On les voit pointer leurs museaux tous ces leaders politiciens qui recrutent et tentent de récupérer sans vergogne les gens qui défilent dans les rues ."

                                        Alors ils ne doivent pas être très bon en analyse car vu que les anti-passe ne sont soutenus que pas à peine 30% des français, et je le déplore, moi si je voulais recruter j’irais du côté des 70 % de beaufs qui sont pour


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 15:50

                                        @simir
                                        Faut voir que les 70% n’ ont pas la possibilité d’aller bouffer en Belgique comme les cocos des Ardennes.


                                      • tonimarus45 9 septembre 16:06

                                        @alinea et bien moi a mon age je continuerais, et pour vous aussi


                                      • tonimarus45 9 septembre 16:10

                                        @simir oui ils ne seraient pas bien malin ,or ce n’est pas le cas, ils considerent que c’est leur devoir meme si cela ne leur apporte rien ; et les truffes qui critiquent en particulier la cgt ne sont pas bien intelligents non plus, de dire cela


                                      • alinea alinea 9 septembre 16:30

                                        @tonimarus45
                                        continuer quoi ? on verra, je m’intéresse au monde et je n’ai pas de coquille ! mais j’ai bien l’impression que la résistance sera bel et bien une obligation si l’on veut continuer à vivre ! et comme ce sera vital, en actions et non en quémandes, tout le monde volontaire en sera !


                                      • tonimarus45 9 septembre 16:34

                                        @chantecler en remontant les posts de christophe hamelin on peut lire de sa part que "en 1936 le front populaire et la cgt a trahi( les travaileurs).quand on lit cela on doit s’attendre a tout et n’importe quoi de la part de cet auteur


                                      • tonimarus45 9 septembre 16:35

                                        @simir----@chantecler en remontant les posts de christophe hamelin on peut lire de sa part que "en 1936 le front populaire et la cgt a trahi( les travaileurs).quand on lit cela on doit s’attendre a tout et n’importe quoi de la part de cet auteur


                                      • tonimarus45 9 septembre 16:41

                                        @alinea je continuerai la lutte pour la defense des travailleurs et de ceux de la france d’en bas et pour vous aussi car c’est vous qui dites«  »«  »«  »Alors, en ce qui me concerne, personnellement, et je ne me mêlerai plus de rien alors je ne risque pas de nuire, c’est terminé.«  »«  »«  »et juste une confidence pas pour moi qui ai largement ce qu’il faut ;A part que j’ai mal compris ce que vous vouliez dire ??????


                                      • simir simir 9 septembre 18:06

                                        @Aita Pea Pea
                                        Ça t’emm.... hein que le passe nazitaire est sans effet pour moi !!!

                                        Et puis je ne bouffe pas, par contre toi tu baves et ça pue !!!


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 18:12

                                        @simir
                                        Bof , en trente minutes je suis en Belgique , mais j’en fais pas une gloriole insoumise...


                                      • reptile cyrus 9 septembre 18:13

                                        @simir

                                        Ho que oui ca l’ emmerde , le faux-cialiste se retrouve le bec dans l’ eau a cause (ou grace) a sa propre politique de petit bourgeois élitiste ...Quand y a plus personne a plumer ils sont aussi pauvre que nous , mais ne save plus se servir de leur mains pour travailler smiley


                                      • tonimarus45 9 septembre 18:32

                                        @Aita Pea Pea @simir
                                        Faut voir que les 70% n’ ont pas la possibilité d’aller bouffer en Belgique comme les cocos des Ardennes«  »"dites vous. je ne vois pas ce que ce post vient faire là, mais alors pas du tout ???????


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 18:37

                                        @tonimarus45
                                        Joke ma poule .


                                      • tonimarus45 9 septembre 18:39

                                        @cyrus juste une question « aita pea » se pretend socialiste
                                        hollandien ????????il y a belle lurette que ces soit disants socialos ne sont plus de gauche ??depuis le virage vers « le neo liberalisme , dixit chevenement » de mitterand au debur des annees 1980 ce qui avait provoque la demission de tous les ministres communistes qui avaient etes loin d’avoir demerite


                                      • reptile cyrus 9 septembre 18:49

                                        @tonimarus 

                                        le socialisme confiscatoire et colonial , decoré de la francisque a ses heure as été creer de toute piece pour contrer le productivisme comuniste partageur des premiere heure de la revolution francaise ou de celle de 17 ...

                                        c’ est la que ca devient marrant quand la droite veritablement chretienne ( une raretée ) a finalement les meme objectif que la philosophie comuniste humaniste (egalement en voit de disparition dans la mondialisation decidé par les plus riche ) ...

                                        ha quel anarque au detriment des peuple que ces clivage artificiel , la ou il y assez pour tout le monde a condition de le partager equitablement .


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 18:58

                                        @tonimarus45
                                        Moi socialiste hollandien ? A part la Julie que je trouve bonne de chez bonne je vois pas.


                                      • tonimarus45 9 septembre 21:42

                                        @Aita Pea Pea Merci-


                                      • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 10 septembre 00:07

                                        @chantecler
                                        Salut,
                                        vous écrivez : « Je pense que ces organisations font aussi partie du peuple . »
                                        Je ne suis pas d’accord. Elles sont des structures instituées de protestation. Elles suivent maintenant leur chemin, en dehors de la volonté populaire, elles veulent perdurer en tant qu’organisations. C’est cela leur but principal. Elles n’ont pas en tête l’émancipation du peuple. Elles ont leur vie propre, en dehors des objectifs du peuple.

                                        Vous écrivez : « Des gens se sont battus et sévèrement pour avoir des structures qui les défendent face au patronat , face aux possédants . »
                                        Peut-être mais ce temps est révolu. Elles adhèrent maintenant au projet de la Grande Réinitialisation qui est une révolution des riches pour maintenir leurs privilèges dans l’effondrement. C’est cela qu’il faut comprendre. Donc elles ne nous défendent plus face aux possédants. Qu’avez-vous à dire à ça ? Comprenez-vous ce qu’est la Grande Réinitialisation ?

                                        Vous écrivez : « Ah oui et qui le représente , ce peuple ? »
                                        Mais la représentation est un problème, elle est ce qu’exige le pouvoir pour pouvoir miner une contestation collective. Ca fait longtemps qu’on sait que la représentation est la porte ouverte à toutes les trahisons ! Elle est une arnaque en ce qu’il est impossible de représenter une volonté, comme le disait déjà Rousseau dans son Contrat Social.

                                        Vous écrivez : "On les voit pointer leurs museaux tous ces leaders politiciens qui recrutent et tentent de récupérer sans vergogne les gens qui défilent dans les rues .« 
                                        Certainement, et ils prétendent représenter la volonté populaire. Et ainsi prendre les manettes de façon à pouvoir la trahir.

                                        Vous écrivez : »Quoi que vous disiez l’anti syndicalisme a toujours été inscrit dans le discours d’extrême droite .« C’est quand même un peu fort que du fait que si l’extrême-droite flingue les syndicats, pour ses raisons à elle, il ne soit plus possible de critiquer ces mêmes syndicats sous prétexte que, vu qu’on critique les mêmes que l’extrême-droite, on est alors d’extrême-droite, et ce alors même que les raisons pour lesquelles je les critique sont bien différentes de celles de l’extrême-droite ! Vous comprenez ce que j’écris quand j’écris qu’une équivalence ou qu’affubler un discours d’une catégorie n’équivaut pas à de la réflexion ? Ce n’est pas parce qu’Hitler a dit que l’Angleterre était une île que ce n’est pas une île !

                                        Vous écrivez : »Et c’est sans doute ce que vous appelez de vos voeux ."
                                        Pffffffff... Vous avez compris le contraire de ce que je dis... C’est vous qui appelez cet homme providentiel de vos voeux puisque vous acquiescez à la représentation ! Tout et son contraire...


                                      • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 10 septembre 00:10

                                        @tonimarus45
                                        C’est pourtant ce qu’il s’est passé. Les ouvriers voulaient la propriété des moyens de production, la CGT et le Front Populaire leur ont donné les congés payés. Un os à ronger quoi ! Vous ne connaissez visiblement même pas cette histoire...


                                      • alinea alinea 10 septembre 13:14

                                        @tonimarus45
                                        Je vois des travailleurs dans les champs, des exploités dans les administrations, des pauvres gens abusés dans les bureaux d’études... moi, j’ai une retraite infiniment décimale.
                                        Et je continuerai, comme je l’ai toujours fait, ma petite participation à la sauvegarde de la vie.


                                      • pierrot pierrot 9 septembre 14:54

                                        La position de la CGT me semble correct : vacciner est un progrès mais il faut convaincre les retissants actuels par la pédagogie et non par la contrainte.

                                        Généralement les arguments des personnes anti vaccins ARN messager repose sur l’absence de connaissance du sujet et de la crédibilité envers des gourous des réseaux sociaux qui sont souvent des extrémistes obscurantistes..


                                        • simir simir 9 septembre 15:48

                                          @pierrot
                                          Pr vélot, Vanden Bosch, Henrion Caude, Martin Zizi, Dr Hoffe....
                                          Gourous dites vous ????
                                          Pour ce qui est de l’obscurantisme c’est vous qui battez tous les records.

                                          Vous étiez comme ça avant, ou c’est déjà un effet de l’ARNm ?


                                        • tonimarus45 9 septembre 16:13

                                          @pierrot pierrot qui dit que la cgt a raison oh alors là ça craint bien que cela m’aille tout a fait( ou alors il y a deux pierrot )et j’attendais le MAIS ; et bien meme pas,,,,, ???????


                                        • tonimarus45 9 septembre 16:15

                                          @ pierrot-A part que j’ai confondu pierre et vous pierrot ???????


                                        • pierrot pierrot 9 septembre 20:25

                                          @tonimarus45
                                          La CGT a toujours une position rationnelle et scientifique en faveur du progrès et donc de la médecine et de la lutte contre la réaction conservatrice et l’obscurantisme.


                                        • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 10 septembre 00:14

                                          @pierrot
                                          Et la Grande Réinitialisation alors, ce n’est pas de l’obscurantisme ? Hé bien la CGT soutient cette révolution des riches. Ca ne correspond peut être pas à vos schémas mentaux mais c’est pourtant comme ça. Vous n’êtes même pas capable de revoir vos jugements en fonction de l’évolution de la situation.


                                        • eddofr eddofr 10 septembre 14:44

                                          Ceux qui critiquent les syndicats, « pour le principe » me font quand même bien marrer.

                                          Surtout ceux qui ne sont pas prolétaires.

                                          Parce que les syndicats, c’est quand même un truc de prolétaires ... Vous savez, ces malheureux qui vendent leur force de travail et abandonnent ainsi tout droit sur ce qu’ils produisent de leurs mains ...

                                          Je crois que l’argument le plus naze, c’est cette histoire de non légitimé sous prétexte de non représentativité ... Parce qu’à ce compte là, la CGT et ses 400 000 adhérents (syndiqués) serait 20 fois plus légitime que LREM et ses 20 000 adhérents (militants).

                                          Un syndicat est un groupement de salariés qui s’associent pour être représentés collectivement face au patronat : à ce titre, un syndicat avec 2 adhérents serait déjà légitime, à moins que ce ne soit le principe même du syndicat qui vous défrise ?


                                          • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 10 septembre 17:57

                                            @eddofr
                                            Une question : qu’avez-vous à dire de la posture d’un syndicat comme la CGT par rapport à la Grande Réinitialisation du Forum Économique Mondial ? Et par rapport au fait que la CGT adhère au CES ? Pas de problème par rapport à ces deux points ?


                                          • pierrot pierrot 12 septembre 17:31

                                            @Christophe Hamelin
                                            Arrêtez votre obsession morbide au mythe de la « grande réinitialisation » thème éculé et absurde de l’extrême droite fasciste.

                                            Réveillez vous et raisonnez rationnellement en non en croyance irrationnelle.


                                          • reptile cyrus 12 septembre 17:42

                                            @pierrot

                                            Le rand reset vient bien des facho , mais pas des antivaxx , ou des populiste ...
                                            cela vient des fachos de davos , du forum economique mondiale , et des bilderberg ...
                                            Et bien sur de toute les société secrete et officine qui constitue le tissus pseudo elitiste du NWO et du « monde d’ apres » ..

                                            Le Professeur Klaus Schwab est le fondateur et président du Forum Économique Mondial.



                                          • pierrot pierrot 12 septembre 19:39

                                            @cyrus
                                            Ce thème est mis en avant par M. Barbella président du RN


                                          • Christophe Hamelin Christophe Hamelin 12 septembre 21:10

                                            @pierrot

                                            « Ce thème est mis en avant par M. Barbella président du RN » Et alors ? Ca en fait un truc faux ? N’importe quoi...

                                            Et ça alors ? : https://www.weforum.org/great-reset/

                                            et ça : https://youtu.be/8rAiTDQ-NVY

                                            et le livre du Forum Économique Mondial : https://www.amazon.fr/COVID-19-Grande-R%C3%A9initialisation-Klaus-Schwab/dp/2940631131

                                            Tout ça n’existe pas ? Non mais vous débloquez complet ! Cette obsession de l’extrême-droite est en train de vous faire tous complètement dérailler. Complètement dingues !...


                                          • reptile cyrus 12 septembre 21:24

                                            @pierrot

                                            @cyrus

                                            Ce thème est mis en avant par M. Barbella président du RN

                                            ...Et si demain bardella , parle du rechauffement climatique , tu va classer gretta et nicolas hulot comme fasciste ?

                                          • eddofr eddofr 13 septembre 11:25

                                            @Christophe Hamelin

                                            Je n’ai rien à dire sur la « posture de la CGT » par rapport à la « Grande Réinitialisation du Forum Economique Mondial ».
                                            A ma connaissance, ni la confédération nationale CGT ni aucune des fédérations régionales CGT, ni aucune des Unions locales ou professionnelles n’a pris position sur le sujet « Grande Réinitialisation ».

                                            Je ne vois pas quel problème il peut y avoir à ce qu’un syndicat national adhère à une institution qui lui permette de faire entendre les intérêts des travailleurs auprès d’une institution supranationale (européenne en l’occurrence).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité