• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De Mossoul à Damas, une route pavée de propagande

De Mossoul à Damas, une route pavée de propagande

Comme à chaque fois que les « gentils opposants au régime de Bachar » se trouvent dans une situation désespérée, on assiste ébahis à un véritable déferlement de propagande de la part des médias dominants.

Plutôt que dénoncer, pour la énième fois, une manipulation scandaleuse, je me propose de vous donner quelques outils qui devraient permettre à chacun de reconnaître la propagande, quand il en voit, et ainsi préserver sa capacité d'analyse et son esprit critique, parce que la propagande la plus perverse est celle qu'on n'identifie pas comme telle.

Information ou propagande ?

Tout d'abord, nous parlons d'un conflit, une guerre civile qui dure maintenant depuis 7 ans en Syrie. Dans une guerre, il y a toujours deux camps qui se font face, la question étant de savoir comment nous nous plaçons au regard des belligérants. Sommes-nous neutres ? Certainement pas, d'ailleurs l'occident, au travers de la coalition de bric et de broc qui n'est rien d'autre qu'une colonne de supplétifs de l'armée étazunienne, prend régulièrement part aux combats, supposément contre l'État Islamique...

Vous l'aurez remarqué au passage, il n'est aucun conflit régional dans le monde dans lequel nos médias ne prendraient pas fait et cause pour l'un ou l'autre camp. Ainsi, en Birmanie, vous avez les gentils Rohingyas qui se font massacrer par les méchants militaires birmans, les gentils Kurdes syriens qui se font massacrer par les méchants voisins turcs, et les méchants terroristes-séparatistes du Donbass qui cherchent à tout prix à faire sécession en Ukraine face aux gentils nationalistes ukrainiens, tellement si peu nazis.

Et nous voyons là le premier signe qui montre infailliblement qu'on a affaire à de la propagande et non plus à de l'information : en effet, c'est la totalité de la presse mainstream, qui, dans un parfait unisson, nous sert la version officielle, nous désigne les gentils et les méchants. Vous n'y trouverez pas la plus petite trace d'analyse critique, d'opinions ne serait-ce que nuancées. Vous êtes prié de manger le brouet qu'on vous sert, point.

Ainsi, pour un aléppin, se trouver à l'Ouest ou à l'Est de la ligne de front faisait automatiquement de lui un suppôt de Bachar ou une victime des bombardements de Bachar. Et on voit là un autre trait caractéristique de la propagande : tout est ramené à la seule responsabilité de celui qu'on a désigné comme étant le méchant, et tous les autres belligérants sont présentés comme étant des victimes.

La situation actuelle dans la Ghouta orientale ne fait pas exception à la règle : les combattants armés sont assimilés à la population civile au sein de laquelle ils s'abritent, et l'ensemble est présenté comme une population victime de la folie meurtrière du « régime ». Un peu facile, non ? Et personne, bien sûr, ne mentionnera que chaque jour, Damas est aveuglément pilonnée par des tirs de mortier extrêmement meurtriers à partir des positions rebelles.

Deux poids, deux mesures

Si belle que soit la narration, si riche que soit la propagande, elle finit inévitablement par s'empêtrer dans ses contradictions, par la force des choses. Ainsi, on pourrait mettre en parallèle la situation actuelle dans la Ghouta orientale avec la situation à Mossoul au moment de l'offensive menée par la coalition et les forces irakiennes au sol.

À Mossoul comme dans la banlieue Est de Damas, nous avions des « rebelles », qui pour le coup, étaient désignés comme ennemis, qui s'abritaient derrière la population civile (660.000 habitants). Les combats ont été extrêmement meurtriers, la ville a été pilonnée jour et nuit par l'artillerie et les bombardements de la coalition, et l'on évoque le chiffre de près de 10.000 victimes, dont des milliers de civils : femmes, enfants, vieillards. Où étaient nos médias pour dénoncer le massacre qui était en cours ?

« Rien ne justifie l'ouverture d'une information judiciaire »

Le 17 mars 2017, plus de deux cents civils étaient tués en une seule frappe réalisée par des F-16 de la force aérienne belge sur Al-Jadidah. Vous aurez noté qu'en pareil cas, on parle toujours de bilan « qui ne peut pas être vérifié de source indépendante ». Une une enquête préliminaire sur deux « incidents potentiels » a bien été ouverte par le parquet fédéral, mais le jour même, nous apprenions par la même source (RTBF), que « Rien ne justifie l'ouverture d'une information judiciaire ». On a eu chaud ! Les Irakiens, jamais en peine quand il s'agit de dédouaner les copains, avaient, quant à eux, conclu « que l'explosion avait en fait été causée par la détonation d'un camion chargé d'explosifs aux mains du groupe djihadiste Daech et non par une frappe directe d'avions de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis ». Information relayée non pas par « les Irakiens », d'ailleurs, mais bien directement par le Pentagone.

Donc, on vous explique que les F-16 étaient chargés avec des bombes à bisous, et que l'une d'entre elles a malencontreusement tapé dans un camion bourré d'explosifs : salauds de terroristes ! Je me demande si le petit crabe qui a liquidé une cinquantaine de familles au grand complet d'une simple pression du pouce dort encore bien la nuit, et qu'est-ce que ça lui fait quand il se regarde dans la glace, le matin ?

Donc, quand c'est la coalition qui pilonne une ville majoritairement occupée par des civils innocents, c'est un combat juste pour les libérer de l'oppression, et les victimes sont forcément toutes du fait des méchants rebelles, quand ce ne sont pas des « victimes collatérales » dont le nombre « ne peut pas être vérifié de source indépendante » (comprenez : OSEF).

Et en bonne logique, quand c'est l'armée arabe syrienne qui combat ces mêmes terroristes dans la banlieue de Damas, ceux-ci deviennent automatiquement des victimes du régime, et les habitants, une « population martyr ». C'est quand même étrange lorsqu'on sait que ces mêmes rebelles pourraient parfaitement déposer les armes ou tout simplement s'en aller avec, comme ç'avait été le cas à Alep ? C'est d'ailleurs comme ça que cela se terminera une fois de plus, au grand dam des étazuniens qui voient leur zone d'influence grignotée de toutes parts.

Partager sur Facebook


Article original sur LeVilainPetitCanard
Page Facebook

Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 25 février 17:04

    Il manque les attaques au gaz du « régime » pour lesquels il n’y aurait aucune évidence de façon officielle ( cf déclaration américaines) , mais dont tous nos médias nous ont rabâchés les oreilles et qui donnèrent lieu à des frappes quand même...

    Sinon cool.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 février 08:00

      @samy Levrai
      C’est fait ! Ils sont sans surprise, c’est toujours le même scénario, quand ils perdent : « Assad utilise des armes chimiques contre son peuple ! » Doivent être masos, les Syriens, pour voter constamment pour Assad ...


      Samedi 24 février  : "En pleine opération militaire de l’armée syrienne, destinée à déloger les terroristes de leur fief le plus important à l’est de Damas, deux camions, chargés de cargaison de chlore, sont arrivés sur le territoire syrien, en provenance de la Turquie et les Casques blancs se préparent à réaliser un nouveau spectacle anti-Damas.« 

       »Le plus incroyable dans ces scénarios, c’est la résurrection des victimes ! En effet, les personnes présentées en tant que victimes dans certaines vidéos, reviennent à la vie, en parfaite santé dans d’autres, une fois que les objectifs « politiques » de ces spectacles bourrés de mensonges sont atteints.« 

      Lundi 26 février : »Soupçons d’attaques chimiques"

    • François Vesin François Vesin 26 février 08:31

      @samy Levrai
      Heureusement, l’ONU veille !!!



    • phan 25 février 17:08

      On attend la réaction des Triplettes de Sionville : Poulet à la Massala, Dr Alketbi alias Pomme d’ Impie et Sionard de service CL.



        • Cateaufoncel 25 février 19:16

          "C’est d’ailleurs comme ça que cela se terminera une fois de plus, au grand dam des étazuniens qui voient leur zone d’influence grignotée de toutes parts.« ¨

          Le 14 février, le chef du renseignement de Donald Trump, Dan Coats, a rendu public un rapport dans lequel il est dit que les forces anti-Assad peuvent tenir encore une année, mais qu’elle sont déjà trop affaiblies pour songer à renverser le régime.

          Et il n’avait pas du tout une tête de »grand dam" smiley


          • Bertrand Loubard 25 février 21:28

            A chaque reprise, par les forces gouvernementales syriennes, des bastions « tenus » par les terroristes islamiques, on a pu voir la réalité de leur « présence libératrice » parmi les populations civiles des centres urbains. Il n’y avait que prises d’otages, boucliers humains, liquidations de ceux qui tentent de s’échapper, utilisation des convois humanitaires (de la « communauté internationale, « amie » du peuple syrien) pour ravitailler, prioritairement en armes et en vivre les terroristes, transformations des écoles et des hôpitaux en casernes ou arsenaux, mines anti personnelles, etc., etc. ........ Il faudrait qu’on compare avec ce que nous avons fait (bien entendu en Irak) mais aussi plus récemment en Libye : pays qui jouit dorénavant de la Liberté, de la Démocratie et de la Paix (que sa population nous demandait de leur donner en les libérant de leur tyran) ... et on comprendra que toujours faire plis de la même chose .... fait partie du principe de la « tabula ras », « clean sheets », « page blanche », comme « on » avait déjà commencé à le faire au Rwanda .... mais là, le label AOC de « génocide conforme » interdit toute velléité d’analyse objective et critique ....


            • Hijack Hijack 26 février 00:53

              Merci l’auteur pour autant de vérités. Ça en devient comique ces comportements journalistiques... pour ne pas dire maladif.
              Je cite Fafa en disant que nos médias ... « ne font vraiment pas du bon boulot. »



              • jalin 26 février 08:25

                «  Dans une guerre, il y a toujours deux camps qui se font face »


                En commençant comme ça, vos inepties de propagandiste pro-Assad étaient prévisibles.

                Il se trouve dans ce conflit, qu’il y avait bien plus que 2 camps, mais c’est tout de même Assad, digne fils de son boucher de père, qui est le principal responsable de ce merdier, quelques soient vos sornettes de triste pitre.

                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 09:10

                  @jalin

                  Pas la peine d’être grossier, on a compris votre point de vue : vous devez vous sentir un peu seul, dans le coin, pas vrai ? Est-ce cela qui vous rend agressif ? Besoin d’un câlin ?


                • samy Levrai samy Levrai 26 février 09:50

                  @jalin
                  Est ce que Dieu t’aurait parlé par l’intermédiaire du tube cathodique ? 

                  Dieu te donne t il aussi le droit d’intervenir dans des pays souverain ?
                  Dieu t’a t -il aussi donner le droit de faire des « guerres humanitaires » pour apprendre à ceux qui habitent la Bougnoulie ce qu’est la civilisation ? 
                  Pourquoi est ce que Dieu ne te permet pas de réfléchir par toi même ? tu crois qu’il ne t’aime pas ? 

                • jalin 26 février 10:45

                  @Philippe Huysmans

                  Des câlins de votre part, non merci, et être grossier avec des pourritures de votre genre, c’est tout ce que vous méritez, vous mériteriez même de vous prendre une bombe d’Assad sur votre sale petite gueule complice de criminels.

                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 10:47

                  @jalin

                  Merci pour vos commentaires constructifs, on reconnaît en si peu de mot la griffe des meilleurs, capables de vous exposer une situation complexe en deux traits de plume.

                   smiley 


                • Legestr glaz Ar zen 26 février 11:02

                  @jalin

                  Intéressez-vous au droit international et à la charte des Nations unies. Les opérations militaires des « euro-atlantistes » en Syrie sont totalement contraires à la charte des Nations unies. Si vous avez un avis contraire, expliquez le nous. Pour le moment, je vous mets en ligne ce que prévoit la charte en cas de menace contre la paix, de rupture de paix et d’acte d’agression. 

                  Je vous pose donc la seule question qui vaille : quel est le pays agressé la Syrie ? Et une question subsidiaire : quelle menace contre la paix a provoqué la Syrie ? Vous pouvez donc répondre à la communauté d’Agoravox sur ces deux sujets. 



                  Le conseil de sécurité des Nations unies n’a pris aucune mesure ni aucune décision concernant la Syrie !

                  Article 51 – Droit de légitime défense individuelle ou collective

                  L’article 51 de la Charte prévoit une exception à l’interdiction de l’emploi de la force stipulée au paragraphe 4 de l’article 2 de la Charte. Le droit de légitime défense individuelle ou collective peut être exercé dans le cas d’une « agression armée » contre un Membre de l’Organisation des Nations Unies. Les États portent à la connaissance du Conseil les mesures prises et les cessent dès que ce dernier aura pris les mesures nécessaires pour le maintien de la paix internationale.

                  Le Répertoire signale tous les cas où le droit de légitime défense a été invoqué dans les décisions du Conseil, dans ses délibérations ou dans la correspondance officielle émanant des États Membres.





                • Eric F Eric F 26 février 11:06

                  @jalin
                  La question ne me parait pas se poser en terme de « pro-Assad » mais en terme de questionnement sur le parti-pris à sens unique « anti-Assad » de notre système politico-médiatique, avec une connivence vis à vis de mouvements rebelles proches d’Al Qaida, qui fournissent les images et commentaires diffusés par nos chaines.
                  Après le « froid » de l’époque Chirac (lié à l’assassinat de Hariri), mais qui n’avait pas donné lieu à une hostilité médiatique particulière, la diplomatie française avait renoué avec la Syrie, et en 2008, Assad a été choyé (comme Khadafi du reste) lors du sommet de la méditerranée, et invité avec les autres chefs d’état au 14 Juillet. Ensuite brusque retournement, main dans la main avec les USA et alliés, lors du début de la rébellion, avec initialement la fiction d’une opposition démocratique (en fait quelques transfuges exilés) , dès le début la position a été l’exigence du départ d’Assad, et non pas une médiation. Scénario à la libyenne. Ainsi, il a été exigé d’Assad la libération de prisonniers politiques, puis ceci ayant été fait, il lui a été reproché d’avoir libéré des jihadistes.


                • jalin 26 février 11:31

                  @Ar zen

                  La Syrie, les Assad, a en permanence stipendié des terroristes au Liban et en Irak depuis des décennies.

                  Vous n’y connaissez rien, fermez la !

                • jalin 26 février 11:53

                  @Philippe Huysmans

                  Vous n’avez aucune leçon à donner en termes de situation complexe quand vous racontez qu’il y a 2 parties qui se confrontent, ce qui montre la stupidité préalable de votre analyse de débile mental.

                  L’historique des Assad que vous occultez totalement est à l’origine de ce conflit sanglant qui semble vous faire plaisir.

                  En fait, vous et la cohorte de cloportes ici refusez au peuple syrien le droit à se révolter contre le tyran Assad, car votre conception des peuples arabes est que seuls des tyrans peuvent les gouverner, c’est pour ça que des connards dans votre genre sont pro-Poutine, Mélenchon ou FN. Vous n’êtes qu’une souillure.


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 11:59

                  @jalin

                  Vous êtes qui, ou vous êtes quoi, exactement, pour décréter qui a le droit de donner son avis ? Vous ne vous sentez pas un peu à l’étroit dans votre chemise, ça va ? Pas trop de mal à respirer ?

                  Je ne vous bannirai pas, mais si vous continuez à m’énerver je vous signalerai pour insultes répétées et flooding, ce qui pourrait vous valoir l’exclusion, et pour nous, des vacances, Okay ?

                  Tous les points de vue sont défendables, et la violence est le dernier refuge de la connerie, ce qui me donne à penser qu’en termes d’arguments, vous voyagez léger.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 février 12:15

                  @jalin
                  Nos chers dirigeants ne jugent pas utile d’informer les citoyens de ce qu’ils trafiquent (en notre nom), avec les autres pays de l’ OTAN...

                  C’est Sarkozy (& Juppé) qui ont signé à Londres, en 2010, les accords de Lancaster House, avec Cameron (voir photo) pour envahir le Libye et la Syrie.


                  Ces accords portent aussi le nom « d’accords de Londres de coopération militaire », entre Sarkozy et Cameron ( voir photo) . Hollande (& Fabius) ont continué sur la lancée précédente.

                  Hollande a même livré des armes aux « gentils égorgeurs modérément modérés ».
                  Sans doute parce « qu’ils faisaient du bon boulot contre Assad »...  ??

                  Nos chers médias ( je pense aux aides financières qu’ils reçoivent, pour nous prendre pour des truffes), préfèrent appeler les terroristes , « des rebelles ».
                  Encore un peu, s’ils osaient, ils les qualifieraient de « révolutionnaires » !!


                • Legestr glaz Ar zen 26 février 12:17

                  @jalin

                  Si c’est la violence votre truc, vous pouvez vous laisser aller. Si cela vous fait du bien d’insulter les gens, allez y. 

                  Et puisque vous avez l’air de vous y connaître, contrairement à moi, il vous suffit de nous apporter des explications sur les bombardements réalisés en Syrie par la coalition euro-atlantiste et, accessoirement, de la présence d’une base militaire US en territoire Syrien. Le droit international a été violé par les euros-atlantistes, ils n’ont pas respecté leurs engagements internationaux. Mais vous allez nous prouvez le contraire jalin, n’est-ce pas ? 

                • malitourne malitourne 26 février 12:45

                  @jalin
                  Qu’aurait du faire et que devrait faire la France pour être en phase avec les aspirations du peuple syrien ? 


                • William 26 février 17:57

                  @jalin
                  Qualifier ceux qui ne partagent pas la position politico-médiatique officielle de [je cite :] « cohorte de cloportes », montre une absence d’arguments tangibles aux interrogations d’une grande partie de l’opinion publique, tous courants confondus, échaudés par la guerre d’Irak et le fiasco libyen.
                  Ce n’est pas le peuple syrien dans son intégralité ni même dans sa majorité qui s’est « rebellé » contre le régime Assad. Ce régime est certes autocratique, mais il assurait mieux que de nombreux pays de la région une cohabitation de différentes communautés. Il a certes pu y avoir des soulèvements légitimes et une répression excessive, mais le constat indubitable est que la « rébellion » a rapidement été récupérée par des mouvements jihadistes financés par des puissances golfiques et pour certains d’entre eux armés par l’occident. Certains de ces mouvements jihadistes ont organisé des attentats dans notre pays.

                  (*) à moins que vous n’interveniez sous false flag pour déconsidérer la position officielle, et de fait on ne voit ici intervenir aucun débatteur sérieux en faveur de cette thèse ...c’en est même frustrant pour le pluralisme des débats. Les grands média publics et privés ne font que réciter les mêmes formules, et diffuser des images provenant systématiquement de la rébellion (comme ce fut le cas pour Alep, mais pas pour Mossoul).


                • Doume65 26 février 19:38

                  @jalin
                  « vous prendre une bombe d’Assad sur votre sale petite gueule »
                  Tu sais que c’est un appel au meurtre, ça, et que c’est puni par la loi ?
                  Tu sais aussi que rien ne s’oublie sur le net et que ton pseudo n’est pas suffisant pour te protéger ? Tu devrais y penser.


                • jalin 26 février 19:43

                  @Ar zen

                  Le respect du droit international par Poutine qui annexe la Crimée, mouarf...

                • jalin 26 février 19:46

                  @Philippe Huysmans

                  La connerie est le premier pas vers la violence, et vous êtes très avancé sur ce chemin, vous avez fait des km.

                  Assad et son père sont des pourritures avérées depuis des décennies, des fouteurs de merde dans le proche orient et leur propre pays, alors arrêtez avec vos pitreries anti-atlantistes pro-Poutine.

                • JC_Lavau JC_Lavau 26 février 19:49

                  @jalin. L’abus de propagande nuit gravement à la santé mentale.


                • jalin 26 février 19:49

                  @malitourne


                  Dégager Assad le salopard en commençant par une no fly zone, comme voulait le faire Hollande, et Obama qui s’est dégonflé. Maintenant que ce trou du cul de Poutine est sur le terrain, c’est plus compliqué.

                • jalin 26 février 19:51

                  @Doume65

                  Imbécile, tu lis tout au pied de la lettre et tes menaces tu peux te les carrer dans ton cul de merdeux.

                • jalin 26 février 19:52

                  @JC_Lavau


                  On voit le résultat sur vous...

                • malitourne malitourne 26 février 19:54

                  @jalin
                  Ben allez-y, partez en Syrie et battez vous contre Assad aux côtés du peuple syrien. 


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 19:56

                  @jalin

                  Annexe ? Ah bon, et depuis quand ? Référendum : 99,77% pour le rattachement à la Russie.

                  Et notez, pour votre gouverne que si ces idiots de Kiev n’avaient pas voté des lois restreignant l’usage des langues minoritaires (le russe, par ailleurs majoritaire en Crimée), la Crimée ferait toujours partie de l’Ukraine.

                  Ils sont d’ailleurs en train de bisser en ayant signé dernièrement un enterrement de première classe pour les accords de Minsk. Apparemment, ils ont totalement oublié la déculottée de Debalstevo, et ils en redemandent.

                  Et vous savez quoi, Jalin ? Je plains très sincèrement les Ukrainiens parce que les ordures sans nom qui les dirigent conduisent le pays directement à l’âge de pierre sans passer par le Moyen-âge.

                  Et que d’autre part, cela ne changera strictement rien à la donne : si les Américains arment Kiev, les Russes armeront les deux républiques du Donbass, et les Ukrainiens, complètement démoralisés, sous équipés, ravagés par l’alcool et une véritable épidémie de désertion se feront (une fois de plus) mettre en slip par des combattants déterminés...

                  Et il y a une raison à cela : que peuvent des soudards et des conscrits face à des habitants déterminés à défendre leurs foyers, qui savent que s’ils reculent d’un pouce, ils seront exterminés ? C’est enseigné dans toutes les académies militaires depuis Sun-Tzu, pourtant.


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 19:58

                  @jalin

                  Allez, je prendrai ça comme l’hommage du vice à la vertu, et le commencement d’un argumentaire autre que sous forme de han de bûcheron.

                  Vous aussi, vous progressez, on finira par faire de vous un larbin stylé, à défaut d’un diplomate.


                • jalin 26 février 20:00

                  @William
                  « Ce régime est certes autocratique, mais il assurait mieux que de nombreux pays de la région une cohabitation de différentes communautés. »


                  C’est parfaitement faux, les sunnites majoritaires étaient réprimés, relégués aux plus mauvaises places, et le tout de sa politique depuis des décennies passe par des tortures permanentes dans ses prisons qui sont parmi les pires au monde.

                  Sa gestion de la sécheresse précédant la révolte a été calamiteuse, d’où des millions de syriens déplacés, démunis, ayant tout perdu et se rebellant contre ce régime de merde.

                • jalin 26 février 20:01

                  @malitourne


                  Vas y te battre aux côtés d’Assad et Poutine, abruti !

                • jalin 26 février 20:02

                  @Philippe Huysmans
                  « Référendum : 99,77% pour le rattachement à la Russie. »


                  Mouarf, aucun contrôle d’instances internationales de ce vote, vous êtes un bouffon grotesque.

                • jalin 26 février 20:03

                  @Philippe Huysmans

                  Venant d’un larbin de sa propre stupidité, ça me fait rigoler.

                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 20:10

                  @jalin

                  Pour qu’il y ait « no fly zone », il faut une décision du Conseil de Sécurité des Nations Unies, et les Russes ne l’accepteront pas. Vous pouvez donc la remettre dans votre pantalon.

                  Au regard du droit international, aucun pays n’a rien à faire en Syrie à l’exception des Russes et des Iraniens qui y ont été expressément invités : faire semblant d’ignorer ce détail pourrait conduire en peu de temps à échauffement considérable de la situation si des Folamours s’imaginaient qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent dans le ciel de la Syrie qui est couvert par des S400 jusqu’à Jérusalem d’un côté, Ankara de l’autre, et Chypre à l’Ouest.

                  À cela, vous pouvez ajouter que les Turcs ne sont plus désormais des alliés / vassaux de la politique de l’oncle Sam -> la ligne rouge a été franchie quand les Américains ont poussé à la partition du Kurdistan ce qui à terme pourrait mener à l’explosion de la Turquie sous les forces centrifuges.

                  En fait, plus le temps passe, moins oncle Sam a de copains sur place, et c’est pour cela qu’on nous sert exactement le même spectacle grotesque que les autres fois ou les spadassins impériaux se sont trouvés dans une posture des plus inconfortables. C’est donc plutôt bon signe, de mon point de vue : vous vous souvenez comme ça beuglait comme des gorets qu’on égorge quelques jours avant la chute d’Alep ? Et que s’est-il passé ? Rien, les terros sont partis la queue entre les jambes sous escorte des Russes, pour aller nuire un peu plus loin.

                  Et pour votre gouverne, ce « plus loin » ci, c’est l’antépénultième : après, il reste Idleb, puis ce sera l’autre monde, les 72 poufiasses, toussa toussa.

                  À la bonne vôtre et à la victoire du bien contre les forces de l’Empire :) Nan, je déconne, ça ressemble plus vraiment à un empire. Ca empire, oui, mais ça, c’est une autre affaire.


                • malitourne malitourne 26 février 20:12

                  @jalin
                  Mais Jalin, c’est toi qui a dit ce que la France devait faire. Ben donne l’exemple : va en Syrie et bats toi contre Assad. Certains français l’ont fait, alors va les rejoindre. T’as des couilles ou pas ? Ou tu préfères comme un vulgaire BHL en voir d’autres le faire à ta place...


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 février 20:18

                  @jalin

                  « Cependant, certaines sources estiment que le résultat n’aurait pas forcément été différent si le scrutin avait été transparent16. Ainsi, un sondage réalisé en Crimée par l’institut américain Gallup en avril 2014 montre que 82,8 % des habitants de Crimée (68,4 % pour les Ukrainiens ethniques et 93,6 % pour les Russes ethniques) jugent que les résultats du referendum sont conformes à ce que pensent la majorité des habitants19. Ceci s’explique notamment par le fait que 65,3% de la population est ethniquement russe et par des précédents sécessionnistes (notamment la République de Crimée (1992-1995)). » Source Wiki.

                  Je te l’emballe ou c’est pour manger tout de suite ? Faudra vous faire à l’idée que dans une région majoritairement russophone, et étant donné le contexte, il ne fallait pas être un grand devin pour comprendre que la population voterait le rattachement.

                  C’est étrange d’ailleurs, que vous pensiez « annexion ». Quand il s’est agi de l’indépendance du Kossovo, on ne s’est pas tant interrogié sur le désirs des serbes, il me semble ? Ah oui, mais lààààà mon bon Monzieu, c’était très différent. 

                  Bien sûr.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès