• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Déflagration au Parti National Financier

Déflagration au Parti National Financier

 

La Justice contre la Justice

 

Le copieux article du Monde du 8 octobre sur le Parquet financier de MM Davet et Lhomme est une bombe à fragmentation lancée contre l’Institution. Stupéfiant oui !, mais plutôt terrifiant quand on sait que ce sont ces magistrats qui nous jugent pour nos écarts financiers – mêmes si les prévenus se présentent en costume griffés, ce qui n’enlève rien à l’appréciation que l’on peut avoir de leurs travail – et peuvent défaire les carrières, briser des vies.

De quoi s’agit-il ? Rien de moins qu’un procès en incompétence de certains, et de conflit entre tous. La sérénité qui est une des conditions pour que les instructions soient conduites et que les plaidoiries soient prononcées avec un souci de justice est donc absente. Et ce n’est pas un accident de parcours, une mauvaise affaire comme il y en a dans les affaires humaines, mais bien un mode de fonctionnement, un système « rongé de l’intérieur par des luttes de clans, des mises à l’écart », lit-on sous la signature de ces deux lanceurs d’alertes très documentés : les magistrats sont comme des caïmans dans un marigot, se battant pour le pouvoir, détruisant leurs carrières, s’infligeant des blessures psychiques à défaut d’avoir les armes pour écrire un feuilleton sur le thème : « Meurtre au PNF ». Agatha Christie ou Le Carré au meilleur de leurs plumes, avec en toile de fond l’IGI et le CSM. « Rivalités, luttes de clans… mises à l’écart… placardisés… ciblés par l’exécutif » tels sont les termes rapportés dans l’article, qui va jusqu’à parler « d’atmosphère paranoïaque » avec des « parquetiers en pleurs et des greffiers en burnout », dommages collatéraux dirons-nous. Quand les Chefs se battent les autres trinquent !

On peut lire l’article comme un combat entre maffieux : quand le parrain est faible la troupe se tire dessus pour désigner le successeur. Du darwinisme à l’état pur ! Les dossiers attendront, les « mis en examen » attendront, les avocats attendront, les citoyens attendront ! Nous étions étonnés de n’avoir pas encore le dénouement de l’affaire Fillon ; après lecture de l’article – qui dépasse ce que nous imaginions dans nos cauchemars –, nous ne le sommes plus. Comme dit mon beauf qui n’est pas un intellectuel : « et c’est moi qui paie !, merde alors ! ». Le cas Fillon n’est pas une exception, l’exception ce sont des délais raisonnables, des débats qui ne portent pas sur des faits passés oubliés… c’est-à-dire le respect de l’accusé et des victimes. Et non une condamnation médiatique par défaut de jugement. Et il y a du lourd : (EADS, Libye… etc.). Oublions maintenant l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais : de savoir que ce sont des magistrats de cette eau qui l’ont traitée fait froid dans le dos, mais nous comprenons enfin pourquoi elle n’a pas eu de dénouement !

Et au PNF on ne se refuse rien semble-t-il : fuites organisées, conflits d’intérêt, méthodes de barbouze tout y est pour feuilletonner pendant des lustres avec l’appui de l’USM – qui envisagerait d’ailleurs de poursuivre la chancellerie ! L’institution se lance à elle-même accusation ! Un lustre c’est environ une décennie dans ce milieu coupé du monde, prétendant n’avoir de compte à rendre à personne, bataillant pour une indépendance totale – ce qui en démocratie pose quand même un problème, car toute action de l’Etat ne dépend-elle pas du citoyen ? –, replié dans l’ancien immeuble du Monde – le monde d’avant. Bref, défiance à tous les étages. A voir avec quelle sérénité sont traitées les affaires, tétanise le citoyen qui considère la Justice comme un pilier de la démocratie, l’axe autour duquel s’organise le régalien et la Société… le filet de sécurité dans une « société à risques ».

La lecture de l’article n’apporte aucune lumière : « déflagration majeure », lit-on à la fin de la première page, citant au passage quelques petits vols sans importance commis par des magistrats (un ordi par ex.). Le ministre de la Justice n’est pas tendre avec ces magistrats… et chacun accuse l’autre dans une course à l’échalote judiciaire qui ne manque pas de sel – un scénario pour Netflix. On est à Byzance, à la querelle des images on substitue celle des dossiers…, et comme à Byzance, pendant que Mehmet II traverse le Bosphore pour prendre la Ville, on fait du droit, on tord le droit pour avancer un pion… en ignorant que le PNF va tomber comme Constantinople, non pas par épuisement mille ans après Rome, mais quelques années après avoir été créé pour traiter de façon plus professionnelle ces affaires financières : échec et mat !

La deuxième question de mon beauf est la suivante : « Qui t’a fait Juge ? ». Ou magistrat. Il confond les fonctions du parquet avec celles des juridictions, comme d’ailleurs la majorité des citoyens qui n’ont pas reçu au lycée la formation nécessaire sur les Institutions de la République. (Rien d’étonnant qu’ils se détournent de la politique et s’abstiennent de voter).

Non, contrairement à l’inévitable déclaration de l’élu pris la main dans un pot de confiture je déclare ubi et orbi : Non, je ne fais pas confiance à la Justice de mon pays.

Et Oui, je refuse aux membres de cette Institution l’indépendance qu’il réclame en s’appuyant sur Montesquieu. Nous ne sommes plus dans un régime monarchique où le roi pouvait dire la Loi c’est moi… Le Pouvoir Judiciaire, comme les autres Pouvoirs relève de la volonté des citoyens, et dépend donc de leurs représentants suivant les principes et lois de la Constitution. Point barre.

PNF : Fin de partie !


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • armand 11 octobre 17:16

    Cé quoi PNF ?


    • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 11 octobre 17:34

      @armand

      parquet national financier =pnf


    • armand 11 octobre 17:58

      @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄
      excuses c’est dans le titre mais ce n’est pas parquet....


    • armand 11 octobre 18:00

      @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄
      alors je renouvelle, c’est quoi le parti national financier ?


    • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 11 octobre 18:02

      @armand

      bien sur puisque l’ auteur denonce la politisation du PNF ...

      si tu avais lut l’ article , y pas de confusion possible puisque il fait egalement reference a l’ USM ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_syndicale_des_magistrats)


    • armand 11 octobre 18:06

      @armand
      et donc ?


    • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 11 octobre 18:19

      @armand

      et donc ?
      soit tu joue a l’ abrutit comme un bon fufu , soit tu relit l’ article et t’ essaye de piger le theme smiley

      next smiley


    • armand 11 octobre 18:45

      @༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄
      je joue à l’abrutit


    • The White Rabbit The White Rabbit 11 octobre 18:55

      @armand

       smiley

      En effet, soit l’auteur a fait une fâcheuse coquille dans le titre, soit c’est volontaire mais alors il a omis d’en donner sa définition dans le corps de l’article !

      ps : je suis du parti d’en rire smiley


    • In Bruges In Bruges 11 octobre 19:32

      @The White Rabbit
      Maizalors, vous qui semblez un type sérieux et qui savez tout...
      Tous ces p’tits gars avec de simples prénoms en guise de pseudo.. les « Pierre », les « Robert », sans oublier les « Lonzine », les« Confiture ».
      Toussa ce serait du gros Fufu des salades ? Icelui même alias la terreur des doryphores du Poitou ?
      Rhooôô..
      Bendidon ! (comme disait l’autre).


    • In Bruges In Bruges 11 octobre 19:37

      Bref, cet Armand, ces Pierre, ces Robert... ziwa, j’les kiffe trop.
      On sent des guerriers qu’en ont dans le pantalon. Ah ben, sauf les jours d’insuline, évidement. Insuline et grosse poutre, ça va pas ensemble, hein, le gros ?


    • The White Rabbit The White Rabbit 11 octobre 21:47

      @In Bruges

       ???

      la paranoïa de cyrus serait-elle contagieuse ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 11 octobre 22:06

      @The White Rabbit
      Mathématiques souterraines...


    • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 11 octobre 23:17

      @The White Rabbit

      ha c’te rigolade ... 
      on dirait des truite qui gobe la mouche ...
      ya plus qu’ as ferrer et a ramener 
      et hop direct dans la poele.


    • mr green ༄REPTILE༄MODE༄CYRUS༄ 12 octobre 01:21

      @In Bruges

      prenom , pseudo a la con (jule cesar03 par exemple),
      pas de vignette camouflage , periode d’ absence , et bien sur l’ inenarable autosatisaction de vieux monsieur sur le declin ecrasant les autre de leur immense savoir ....

      autant de facon de se faire reperer smiley
      tout au moins les compte couveuse qu’ il s’echange sans capote ...

      pour les autre , les double compte de secu designe souvent un compte fufu plus personalisé .

       https://www.agoravox.fr/auteur/the-white-rabbit
      https://www.agoravox.fr/auteur/white-rabbit

      https://www.agoravox.fr/auteur/clouz0-117797
      https://www.agoravox.fr/auteur/clouz0

      www.agoravox.fr › auteur › pierrot-63467
      www.agoravox.fr › auteur › pierrot

      tout les sith vont par deux smiley


    • Schrek Docteur Faustroll 11 octobre 17:28

      « Le Pouvoir Judiciaire, comme les autres Pouvoirs relève de la volonté des citoyens, et dépend donc de leurs représentants suivant les principes et lois de la Constitution. »

      1. le pouvoir judiciaire n’est en effet pas indépendant des autres pouvoirs (financier, exécutif, religieux, réseaux, etc.)
      2. les « représentants » des citoyens ne les représenteraient que s’ils avaient un mandat impératif. Actuellement, ils représentent d’abord eux-mêmes et juste après, les intérêts de leurs parrains.
      3. croyez-vous qu’aux Etats-Unis où les juges sont élus (à l’issue d’une campagne onéreuse), la justice soit plus juste, plus indépendante et plus compétente ? 



      • Gerald 11 octobre 19:12

        @Docteur Faustroll
        Non, le Juges= élu ce n’est pas pour les Français. Il faut trouver autre chose pour qu’il y ait un ien entre le citoyen et le juge, le citoyen et le magistrat du Parquet. 
        L’indépendance consisterait à faire une caste. Comme en Egypte où l’on est Juge de père en fils, de grand père à père, avec un petit-fils en attente... 
        Il y a le pb des nominations, et du contrôle sans oublier l’exigence d’avoir une politique pénale définie par le gouvernement et donc soumise aux parlements. 
        Le hors sol pour l’Institution ne peut être un troisième pouvoir ! Il faut un lien fort avec le citoyen.


      • SilentArrow 12 octobre 06:12

        @Gerald

        Il y aurait peut-être moins de racailles en circulation si le juge responsable d’une remise de peine ou d’une condamnation avec sursis était tenu responsable civilement pour les méfaits que le malfrat pourrait commettre pendant la durée d’application de ce jugement.


      • Jeekes Jeekes 11 octobre 19:33

        ’’les « mis en examen » attendront’’

         

        Ouais, ça dépend lesquels.

        D’ailleurs certains ne sont pas pressés ! 

         


        • eddofr eddofr 12 octobre 10:22

          Donnons aux juges la seule mission qui est la leur, la connaissance de la loi.

          Donnons au peuple le pouvoir juridique.

          A toutes les étapes et dans toutes les instances, soumettons la décision à un jury populaire.

          Que ce soit au civil ou au pénal soumettons la décision à un jury populaire (assistés et guidés par la juges dans les méandres du droit, mais souverains dans leur intime conviction).

          Pas d’instruction sans l’aval d’un jury.

          Pas de mise en examen sans l’aval d’une jury .

          Pas d’incarcération préventive sans l’aval d’un jury.

          Les sanction pénales, civiles, financières prononcées par un jury.

          Tous les litiges tranchés par un jury.

          En sus, adoptons une définition plus extensive de l’abus de justice (fausses accusations, procédures abusives, chantage au procès, manœuvres dilatoires, harcèlement judiciaire, ...) et sanctionnons le plus durement.

          Et enfin, donnons à un jury la possibilité de sanctionner plaignant et défendeur quand on les « dérange » pour un litige ridicule (le coq du voisin qui chante, une haie taillée ou pas, ...)


          • xana 12 octobre 12:04

            @eddofr
            C’est une excellente idée.
            J’ajouterai que le jury devrait être systématiquement constitué AU HASARD sur les listes électorales, par convocation directe et discrère, et changé à chaque intervention, de façon à ce qu’il ne soit pas possible de corrompre ses membres.


          • xana 12 octobre 12:11

            @eddofr
            Et j’ajouterai encore qu’il n’est pas nécessaire que le jury se rassemble physiquement.
            A l’heure d’Internet, il devrait être possible de demander à un certain nonbre de citoyens leur avis sur une question (pénale, mais aussi bien d’autres domaines !) simplement comme on fait pour un sondage, mais cette fois en interrogeant des citoyens pris au hasard sur liste électorale comme on le fait pour un jury d’assises.


          • eddofr eddofr 12 octobre 16:31

            @xana

            Tous les moyens techniques sont bons.

            L’important est que la loi et la constitution sont et doivent rester l’expression de la volonté du peuple.

            La constitution fonde les principes de la république.
            Les lois en sont la déclinaison « technique » (leur complexité reflète la complexité du monde moderne)

            Même la constitutionnalité des lois devrait être soumise au peuple, et pas à un comité de seuls Enarques et juristes.


          • Gerald 17 octobre 15:02

            @eddofr
            Oui. Et ce n’est pas aux Conseils Constitutionnel et d’Etat de décider de la conformité des Lois avec la Constitution : seul les Parlements peuvent le faire puisqu’ils représentent les citoyens (démocratie représentative). Et pourquoi le Sénat n’aurait-il pas le « cut » de fin ? 
            Ce que fait une Assemblée peut être défait par la suivante alors que les Décisions des Conseil (CC & Cd’E) sont automatiquement gravés dans le granit... Absurde !
            In fine ils font la Loi en interprétant à leur convenance la Cosntitution ! Il faut sortir la Veme de ce iège à cons. 


          • titi 12 octobre 16:52

            @L’auteur

            Le PNF est une création de Hollande pour se payer Sarkozy.

            Imaginer la moindre indépendance politique de ce PNF est une idée bien saugrenue.


            • PascalDemoriane 14 octobre 09:36

              @Gérald
              Vous n’aurez pas manqué de lire l’ami Regis de Castelnau ses articles (sur le site Vu du droit) ou son livre à ce sujet qui ne fait, en tant que praticien, que renforcer la thèse de la « mafiosisation » (j’invente le barbarisme) du régime et des institutions raie-publicaines. 
              Votre titre n’est pas heureux (parti / parquet). Le PNF et son périmètre syndical mafio-magistral c’est plutôt le CCPF, Corporation Complotante Politico-financière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Gerald


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité