• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Démarchage à domicile : marre de se faire harceler !

Démarchage à domicile : marre de se faire harceler !

Toutes les semaines, une Mairie française appelle à la vigilance de ses habitants en raison de campagnes de démarchage à domicile abusif. Que faut-il de plus pour que nos élus prennent ce problème à bras le corps ?

Le 16 avril : « Yonne : attention au démarchage abusif » — France Info

Le 29 avril : « Maine-et-Loire : isolation à 1 euro, attention au démarchage abusif » — France Info

Le 3 mai : « Démarchage abusif au nom de l’ANAH » — Journal de Millau

Le 16 mai : « Attention au démarchage abusif » – La semaine de Castres

Le 29 mai : « Un démarcheur agresse un client à domicile à Torcy-le-Petit » - L'Est éclair

Le 31 mai : « Attention au démarchage (communiqué) » - Le Journal de Saône-Et-Loire

Et qui sont les principales victimes de ces pratiques abusives ? Les personnes âgées bien évidemment. Notre gouvernement macroniste n’aime pas les vieux, on le savait, mais de là à les laisser sans défense face à des démarcheurs sans scrupules aux dents longues…

Comme toujours, lorsqu’on aborde la question de l’encadrement plus restrictif d’un secteur d’activité, la préservation de l’emploi est utilisée et avancée comme prétexte pour calmer les ardeurs des législateurs. Le démarchage n’échappe pas à la règle. Comme si la protection des consommateurs et la préservation des emplois n’étaient pas conciliables.

Seul le député Les Constructifs, Christophe Naegelen, semble en être convaincu. Lui qui s’est attaqué au démarchage téléphonique en présentant un projet de loi — depuis adopté — qui a eu l’avantage de renforcer le contrôle des entreprises du secteur tout en préservant l’emploi.

Fort de ce succès, le député se dit d’ailleurs prêt à se saisir de la question des dérives du démarchage à domicile cette fois. Un projet de loi serait même dans les tuyaux. Bonne nouvelle me direz-vous. Bien sûr, mais le temps presse. Car pour le moment, les consommateurs sont sans défense.

Mardi 14 mai, le Médiateur de l’énergie publiait son rapport annuel 2018. Dans lequel il dénonce l’augmentation des pratiques de démarchage agressives de certaines entreprises du secteur.

D’après le baromètre Énergie-Info 2018, plus d’un Français sur deux a déclaré avoir été démarché pour une offre d’électricité ou de gaz, contre 36 % en 2017. « Rien d’étonnant donc à ce que le nombre de litiges portant sur des contestations de souscription ou des dénonciations de pratiques commerciales demeure élevé en 2018, avec 1416 cas recensés », estime le Médiateur.

Le vrai problème c’est que même lorsque les entreprises fautives se font rattraper par la justice et taper sur les doigts, elles ne s’arrêtent pas pour autant. L’énergéticien Engie a par exemple été condamné en mars dernier à payer une amende d’un million d’euros pour démarchages abusifs. Mais toujours aujourd’hui, les témoignages sur les pratiques abusives des émissaires de l’énergéticien pullulent sur la Toile !

C’est facile à comprendre : pourquoi Engie mettrait un terme à une pratique qui lui rapporte des milliards par an pour une amende d’un petit million d’euros, qui ne représente ni plus ni moins que 0,0015 % de son chiffre d’affaires annuel (65 milliards d’euros en 2017).

Le patron du concurrent Total Spring, accusé des mêmes pratiques, assume quant à lui sans vergogne recourir à des pratiques agressives. Preuve qu’aujourd’hui les entreprises sont libres de flouer les consommateurs comme bon leur semble, sans avoir peur d’un retour de bâton à la hauteur de leurs crimes.

Il faut que cela cesse !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Le421 Le421 6 juin 19:51

    Le banquier essaie de vous arnaquer et y arrive souvent.

    Idem pour l’assureur, je vous passe le gouvernement...

    Les grandes surfaces font un concours à l’entube du con-sommateur, les marchands de bagnoles, les huissiers, les artisans, les prestataires de service, etc.

    Bref.

    Je ne vois pas pourquoi dans un monde où l’escroc a pignon sur rue les plus gros passent même à la télé les simples pécores n’essaieraient pas.

    A nous de ne plus faire confiance à personne. Et quand je dis personne, c’est personne.

    Toute personne inconnue ou même connue qui vous propose « une bonne affaire » doit être considérée comme extrêmement suspecte...

    De toute façon, je vous rappelle que honnêtement, il n’est plus question de bien gagner sa vie...


    • Xenozoid 6 juin 20:05

      @Le421

      sauf que les banques sont obligatoires,les autres non


    • Xenozoid 6 juin 20:06

      @Xenozoid

      et assurances,souvent les même


    • Le421 Le421 7 juin 08:44

      @Xenozoid
      Dans ma liste, il y a peu de monde dont on peut se passer...
      A moins de vivre en ZAD au fin fond de l’Ardèche !!


    • Ruut Ruut 6 juin 22:19

      Tu as raison marre des calendriers et gaufres industrielles pour des prétextes bidons :)
      Il faudrait peut-être interdire aux écoles d’imposer ce genre de démarchages à nos enfants.
      Billets de tombola et autre…
      Il faudrait aussi interdire ces démarchages pour ces sois disant concurrents d’EDF mais qui eux ne produisent rien.


      • gardiole 7 juin 08:26

        D’une part, des gens qui n’ont trouvé que ce boulot. D’autre part, leurs employeurs. Mélange détonnant.


        • Le421 Le421 7 juin 08:47

          Preuve qu’aujourd’hui les entreprises sont libres de flouer les consommateurs comme bon leur semble

          Tous les matins, un pigeon se réveille... Il suffit de trouver le vôtre !!

          La bride sur le cou, c’est bien une volonté globale, non ?

          Les flics ont le droit de taper impunément et ça ne dérange pas grand monde.

          Tant qu’on n’est pas concerné... N’est-ce pas ? La jungle, quoi.


          • zygzornifle zygzornifle 7 juin 09:45

            Et par téléphone et par mail etc ....

            Voila pourquoi le chômage baisse , on recrute des gens comme travailleur indépendant pour vous casser les couilles a longueur de journée .....


            • ppazer ppazer 7 juin 10:58

              Et ça marche.


            • Jason Jason 7 juin 11:11
              Nous sommes en présence d’ un système, d’ un ensemble de pratiques, de procédures et de procédés, d’institutions encadrées par des lois qui  prétendent protéger les consommateurs. Mais en fait, le gouvernement sert de courroie de transmission pour le pillage discret et persistant des populations.

              Ajoutons que dans tous les bavardages qui connaissent un regain d’intensité depuis novembre 2018, il n’est jamais question du commerce et de son poids écrasant sur les populations.

              Débats grands et petits, spectacles divers, professions de foi hypocrites, tables rondes, plateaux télés avec têtes à claques habituels, experts en tautologies, tous les participants à la farce nationale connaissent le même tabou :  on ne doit jamais parler du commerce des biens ou services. Streng verboten ! Absolument interdit !

              Les démarcheurs ? Accueillez-les avec des tomates ou des oeufs pourris, ils ne reviendront pas.

              • Old Dan Old Dan 8 juin 00:07

                ... et le harcèlement sur Internet, au bord des routes, à la télé et à la radio ?

                .

                [ GRRRR ! ]

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lulu

Lulu
Voir ses articles







Palmarès