• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Démission du général de Villiers : un enjeu bancaire

Démission du général de Villiers : un enjeu bancaire

La démission du général Pierre de Villiers en tant que chef d’état-major des armées, signe la fin de l’état de grâce du nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, et l’entrée de notre pays dans une ère de troubles. Celui qui pensait pouvoir marcher sur l’eau se trouve aujourd’hui rattrapé par ses illusions économiques.

Le rapport fait par le général de Villiers aux députés le 17 février dernier sur l’état des équipements de notre armée est sans appel :

plus de 60 % des véhicules de l’armée de terre engagés en opérations ne sont pas protégés. (...) De même, la disponibilité de nos avions ravitailleurs conditionne notre aptitude à tenir la posture de dissuasion nucléaire, comme à projeter nos forces et à soutenir nos opérations aériennes ; or, ils ont en moyenne plus de 50 ans d’âge. La marine, quant à elle, voit le nombre de ses patrouilleurs outre-mer s’effondrer : d’ici à 2020, six sur huit auront été désarmés, et ne seront remplacés que plusieurs années plus tard.

Or, la réduction de 850 millions du budget de l’armée en 2017, décidé par M. Macron, fera passer à l’as une commande de quelque 360 blindés pour l’armée de terre, permettant à nos soldats de se déplacer en sécurité au Sahel.

C’est ici que le dilemme dénoncé par Jacques Cheminade, tout au long de sa campagne présidentielle, trouve tout son sens. La France subit de plein fouet les conséquences de la crise financière de 2007-2008 que la zone transatlantique n’a pas eu le courage de résoudre. Sans une séparation stricte entre banques d’affaires et banques de dépôt (voir la pétition), on ne pourra pas éliminer les mauvaises créances qui les empêchent d’irriguer l’économie en crédit productif.

Source : Solidarité & Progrès

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 22 juillet 2017 11:43

    La complainte de Pierrot, le « poète revendicatif »

    Oh, Yeah !

    Quand Castaner a dit va t’faire couper les tifs :
    Car t’as l’air d’un poète revendicatif« .
    J’ai répondu »monsieur, ça fait bien soixante ans
    Que je les ai coupés
    Et prends ça dans les dents !

    Oh, Yeah !
    L’autre jour, j’écoute la radio en me réveillant
    C’était Macron qui disait de penser printemps.
    Et maintenant, il vient jouer avec mes épaulettes.
    On va s’trouver à poil avec nos baïonnettes.

    Oh, Yeah !


    • alinea alinea 22 juillet 2017 12:17

      Je pense plutôt que laisser l’armée française se délabrer, était la tactique discrète pour se trouver ouvertement alors sous la coupe de l’OTAN et préparer le terrain pour la défense européenne subséquente.
      C’est une manière hypocrite et masquée d’abandonner notre souveraineté.
      mais si d’aventure une révolution incolore se levait à l’automne, nous aurions au moins l’armée avec nous. C’est un bel atout, non ?


      • Le421 Le421 22 juillet 2017 17:35

        @alinea
        Pas mal vu...


      • baleti baleti 22 juillet 2017 19:08

        @alinea


        sous la coupe de l’OTAN, tu voulais surement dire, sous la coupe des USA

        L’industrie française de l’armement, va en prendre un coup, celle si vendais a l’armer française, pendant les crises, et même leur stock
        Mais c’est surtouts la manne générer par les position de l’armée française, en Afrique par exemple, qui va changer de main.
        Aucun pays d’Europe, a les même partenaire financier et les même intérêt dans le monde, comment faire un armée européenne qui ne pourrai défendre ces différence.

        Les USA vont avaler l’Europe, pour augmenter leur pouvoir sur les russe et les chinois.
        Les européen , les français en particulier, se font coiffé dans presque tous le domaine, par les USA, et malheureusement avec le consentement de leur dirigent, enchainer au pouvoir obscure de la maçonnerie et des illuminatis



      • JC_Lavau JC_Lavau 22 juillet 2017 22:55

        @baleti. Ça t’écorcherait la main d’écrire en français ?

        Tenter de te lire arrache les yeux.

      • baleti baleti 22 juillet 2017 23:20

        @JC_Lavau


        pour moi c’est du français, smiley
        a par ça ?

        de croire que les bonnes manières, se résume a la dialectique .............

        Le français dont tu parle, avec ses 1200 mots arabe, plus de 2000 mots latin et grec, et ses presque 1000 mots anglo-saxon, ect ect ect...... ils reste a peine le pinard pour consoler tes prétentions.

      • placide21 23 juillet 2017 08:51

        @alinea
        L’armée serait dans son rôle :nous défendre des prédateurs qui ont phagocytés l’état .


      • bob14 bob14 22 juillet 2017 12:32

        heu....Cheminade c’est qui ?


        • bob14 bob14 22 juillet 2017 17:50

          @bob14....Un « VOLEUR »....Le 30 octobre 1990, sur appel du parquet, la chambre de l’instruction renvoie Jacques Cheminade devant le tribunal de grande instance de Paris[réf. nécessaire], qui le condamnera pour vol en juin 1992 à quinze mois d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve durant trois ans !


        • QAmonBra QAmonBra 22 juillet 2017 22:47

          Merci @ l’auteur pour le partage.


          En principe, « la grande muette » est la gardienne, l’ultime rempart de la République et de la Nation, contre tout ennemi menaçant le pays, qu’il soit extérieur ou interne.

          Mais ayant perdu toute indépendance sur ses lois, son économie, sa monnaie, ses frontières et sa défense, la nation française n’existe plus formellement, peut il en être autrement pour son armée ? . . . 

          • révolQé révolQé 23 juillet 2017 10:07

            @QAmonBra
            Bien résumé.


          • Lugsama Lugsama 23 juillet 2017 09:47

            Ah bon, sur les cartes on l’a trouve toujours..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès