• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Derrière l’attentat contre Samuel Paty, le spectre hideux de la loi (...)

Derrière l’attentat contre Samuel Paty, le spectre hideux de la loi Pleven…

 

Notre population zombifiée ignore un fait pourtant remarquable : avant même que les islamistes n’envisageassent de bousiller, à coups de hachoir, toute liberté d’expression en France, c’est l’État lui-même qui s’en est chargé, avec d’autres méthodes, plus hypocrites, mais tout aussi efficaces. En clair, la République imposa progressivement la terreur dans les cerveaux, à coups de procès, d’amendes faramineuses et parfois d’incarcérations, le tout au nom d’une loi (liberticide) du 1er juillet 1972 : la fameuse et néanmoins méconnue loi Pleven.

Autrefois, la liberté d’expression était encadrée par la vieille loi de 1881 sur la presse, encore en vigueur aujourd’hui, qui réprimait essentiellement les faits d’injures, de diffamations et de calomnies, y compris racistes d’ailleurs : il s’agissait simplement d’empêcher qu’on pût salir la réputation d’une personne en racontant n’importe quoi sur elle, ce qui est bien légitime.

 

Si vous faites une recherche sur la loi de 1881, vous tomberez très probablement sur sa version actuelle, totalement défigurée par les ajouts des années 1970. La loi de 1881 n’a plus « de 1881 » que le nom, puisqu’elle intègre la loi Pleven, dite Loi n° 72-546 du 1 juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme, une législation orwellienne qui criminalise, non plus des faits, non plus des actes, mais une présupposée intention haineuse dans les propos. Vous l’aurez compris, la provocation à la haine devint rapidement le concept juridique central du contentieux pénal contemporain.

 

Bien entendu, avec l’affaire Samuel Paty, on évoque la haine des islamistes contre les non-islamistes… C’est oublier que ceux-là mêmes qui jouent aujourd’hui les pourfendeurs de l’islamisme, ont été, quelque temps auparavant, ses plus fervents soutiens, notamment la gauche et l’extrême gauche. Car les gauchistes sont de fervents utilisateurs de la loi Pleven contre les quelques rares auteurs qui critiquent un tant soit peu l’islamisme et l’immigration : Eric Zemmour en fait régulièrement les frais.

 

Pour les juristes, ci-dessous un article institutionnel sur la loi Pleven.

https://www.legipresse.com/011-47816-La-loi-Pleven-a-quarante-ans.html

(Lisez l’article, vous apprécierez la phrase, en fin de texte, « l’ambiguïté est déjà un délit » !)

 

Pleven a vécu la Seconde Guerre mondiale, comme membre de la France libre. Il fut Garde des Sceaux de Georges Pompidou, membre du CDP, un parti de centre droit. Il est quasi certain que sa loi visait essentiellement à réprimer l’antisémitisme. C’est d’ailleurs au nom de cet – ancien – esprit de la loi Pleven qu’Hervé Ryssen est aujourd’hui en prison. Mais cet article est surtout consacré au nouvel esprit de la loi Pleven.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Pleven

 

Rapidement, la fameuse provocation à la haine s’est étendue à toutes les communautés qui, à tort ou à raison, sont considérées comme victimes de la fameuse « haine ». À la limite, les collectionneurs de timbres ou les pêcheurs à la ligne pourraient faire valoir la loi Pleven contre des propos haineux les concernant. Car, après tout, l’incitation à la haine fonctionne très bien pour criminaliser les propos anti-islam, toujours qualifiés comme racistes, alors même que l’islam est une religion et non pas une race. Mais dans une République des lâches, on ne protège que les communautés remuantes, celles-là même d’où peuvent surgir des activistes, voire des terroristes. Les pêcheurs à la ligne et les philatélistes, même durement touchés par des propos haineux, ne pourraient en aucun cas se prévaloir de la loi Pleven pour obtenir réparation. Les catholiques actuels sont un peu dans le cas des pêcheurs à la ligne ou des philatélistes. Mais, si l’intégrisme catholique possédait son terrorisme, nul doute que le moindre propos anticatholique serait jugé comme provocation à la haine raciale et mènerait ses auteurs en prison. Voilà pourquoi la loi Pleven s’applique contre des Zemmour et différents auteurs nationalistes. Voilà pourquoi elle ne s’applique jamais contre des rappeurs appelant à casser du Blanc ni contre des prêcheurs de haine fondamentaliste, ou alors fort peu. C’est d’ailleurs ce « fort peu » qui éclate en ce moment avec l’assassinat de Samuel Paty – paix à son âme.

 

La quasi-totalité des gens qui ont défilé en hommage à ce collègue disparu dans les horreurs d’un attentat sont les mêmes qui ont participé au massacre de la liberté d’expression, au nom d’un prétendu « antiracisme » – journalistes et enseignants compris. L’extrême gauche, la plus hypocrite, la plus perverse de toutes les gauches s’est même fendue de discours antireligieux martiaux qui aurait envoyé des gens de droite en prison. Comme pour Charlie Hebdo ce sont, dans leur immense majorité, les pompiers pyromanes qui ont défilé, gauchistes en tête. Les médias soviétiques français ne vous parleront jamais de la loi Pleven et du cortège des lois liberticides qui ont suivi la loi Pleven en la renforçant. Ils n’évoqueront jamais les vraies solutions, celle que personne ne veut imposer. La France actuelle, c’est un peu comme un satellite minable de l’URSS de Brejnev avec le capitalisme sauvage et le multiculturalisme décomplexé en plus.

 

La preuve : l’actuel [s]inistre de la Justice dénonce « l’indécence » (sic) de ceux qui se plaignent de sa politique.

https://www.lefigaro.fr/politique/assassinat-de-samuel-paty-dupond-moretti-denonce-la-grande-indecence-d-une-partie-de-la-classe-politique-20201020

 

Les solutions sont pourtant simples :

 

— Abrogation immédiate de la loi Pleven et de toute la législation liberticide inspirée par elle ;

— Retour à la loi de 1881 sur la presse dans sa rédaction originelle ;

— Révocation immédiate des magistrats complaisants avec le terrorisme, d’une part, mais aussi avec la délinquance de droit commun, d’autre part ;

— Dissolution des associations dites « antiracistes » grassement subventionnées ;

— Dissolution des associations communautaristes cachant des groupes terroristes ;

— Cessation des peines et des poursuites, octroi immédiat de réparations financières aux auteurs victimes de la loi Pleven.

 

https://www.valeursactuelles.com/societe/goldnadel-antiracisme-geometrie-variable-84939

 

Cela dit, le jour où la République des lâches se fera greffer une paire de couilles, je gage, comme auteur de science-fiction, que nous serons… au XXII° siècle. Malgré tout, je préférerais avant.

 

Illustration : René Pleven en 1950, futur ministre de la justice de G. Pompidou.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 20 octobre 17:13

    Avec Dupont-Moretti à la justice, c’est mal barré...


    • V_Parlier V_Parlier 20 octobre 20:50

      @Clocel
      Continuité, rien de plus. En tout cas l’article est un excellent rappel de la ligne qui a été fixée dans les années 80 par cette fameuse « république » pour en arriver là où on en est aujourd’hui. Voudraient-ils maintenant que les dhimmis se sacrifient pour « sauver la république » comme S.Paty ? Qu’ils aillent se faire foutre !
      Et quand c’est trop tard, sur les plateaux TV ils prononcent à présent tous des paroles qui les auraient amenés doit en taule dans les années 80, sinon auraient entrainé un banissement similaire à celui de JMLP.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 octobre 18:02

      Eric Zemmour en fait régulièrement les frais

      Voilà pourquoi la loi Pleven s’applique contre des Zemmour

      Zemmour, le martyre qui passe tous les jours à la télé.

      Plus c’est gros, etc...

      Mais dans une République des lâches, on ne protège que les communautés remuantes, 

      Comme c’est bien dit...



      • Clocel Clocel 20 octobre 18:08

        @Opposition contrôlée

        L’auteur est spécialisé dans le roman dystopique ! smiley


      • JPCiron JPCiron 20 octobre 19:48

        @Opposition contrôlée
        .
        Mais dans une République des lâches, on ne protège que les communautés remuantes, Comme c’est bien dit... >
        .
        Serait-il possible que Macron ait telle ou telle communauté plus proche de son coeur ? Ce n’est guère envisageable ! Il est le Président de tous les Français.
        Et il nous l’a dit, avant les élections et après aussi, et encore hier : nous formons tous une nation.

        Aussi, de par sa fonction et de par ses obligations, il a obligatoirement d’autres réunions avec les autres communautés, réunions qui sont tout aussi amicales et fraternelles. Seulement, je suppose que, pour des raisons diverse, les photos ne circulent pas. N’est-ce pas ?
        Va ! je ne te hais point Opposition Contrôlée ...
        .


      • V_Parlier V_Parlier 20 octobre 20:52

        @Opposition contrôlée
        S’ils laissent Zemmour accéder à la TV c’est pour faire soupape de dépressurisation. Le public se dit « ah au moins on en parle à la TV, ils vont faire quelquechose ! »


      • JPCiron JPCiron 20 octobre 18:34


        Très intéressant, votre Article ! Merci

        Et très bien documenté.


        Cette analyse qui se conclut par ’’l’ambiguïté est un délit’’ est glaçante de réalisme.



        < la lutte contre le racisme, une législation orwellienne qui criminalise, non plus des faits, non plus des actes, mais une présupposée intention haineuse dans les propos.> (...)

        < dans une République des lâches, on ne protège que les communautés remuantes >

        .

        Oui, quand on ne fait pas partie d’un clan soudé, actif, influent, et que l’on se hasarde à vouloir se construire sa propre vision des choses … il devient dangereux d’émettre une opinion, même provisoire.

        .

        La solution de long terme est-elle d’ajuster la loi ? Mon premier élan est clairement, oui, d’y aller à fond. Mais le sentiment qui émerge dans mon esprit à la lecture de votre article, est ambigu... car je me demande si cela est praticable, au point où l’on en est.

        Car les ’’communautés remuantes’’ feront en sorte que rien ne survienne qui dérange leurs visions.

        .

        La solution ne serait-elle pas, plutôt que de faire des règles qui permettent à des gens différents de cohabiter à construire/ consolider une Nation, ne serait-il pas plus simple (plus lâche aussi, je vous l’accorde) de favoriser à fond une communauté, jusqu’à ce que seule sa vision soit reconnue valable dans la ’’nation’’ monochrome.

        Dès lors, plus besoin de règles pour s’ajuster réciproquement ! Car ceux porteurs d’une vision différente ne feraient plus partie de la nation, et leur présence ne serait tolérée que dans le calme, le silence et la soumission.

        .

        Cela semble avoir marché avec Rome. Nombre de contrées glissent dans cette voie. Pourquoi pas ? Ce que l’on risque c’est peut-être une révolution au bout... Ce qui serait une belle opportunité pour retravailler tous nos Textes et pratiques et visions.. Et revenir comme avant ?

        .

        Je ne sais plus trop.


        • GoldoBlack 20 octobre 19:56

          Article imbécile

          « Dissolution des associations dites « antiracistes » grassement subventionnées »

          Des noms, des données vérifiées et vérifiables ?


          • charlyposte charlyposte 21 octobre 14:17

            @GoldoBlack Exactement.


          • Jonas Jonas 20 octobre 21:50

            « Car les gauchistes sont de fervents utilisateurs de la loi Pleven contre les quelques rares auteurs qui critiquent un tant soit peu l’islamisme et l’immigration : Eric Zemmour en fait régulièrement les frais. »

            Tout ceux qui critiquent publiquement les principes fondamentaux de la religion maçonnique et de la république universelle : le vivre-ensemble, le multiculturalisme, le métissage, l’immigration de masse incontrôlée, comme l’ont fait Renaud Camus, Richard Millet, Jean-Yves Le Gallou, Alain de Benoît, Yvan Blot, Jean Raspail, Pierre Hillard, Johann Livernette, etc.. sont ostracisés et bannis des mass média.


            • Wald 20 octobre 21:55

              @Jonas

              Pour Jean Raspail, même avec la meilleure volonté du monde, ce serait un peu difficile de le faire passer à la télé. smiley 
              Faut se relire avant d’éructer. 


            • Wald 20 octobre 22:05

              Désolé Jonas pour un message aussi hors de propos, vous demander de vous exprimer normalement, ce serait comme demander à un tigre de devenir végétarien. 

              Mais bon, comme on ne sait jamais....


            • Jonas Jonas 20 octobre 22:17

              @Wald « Pour Jean Raspail, même avec la meilleure volonté du monde, ce serait un peu difficile de le faire passer à la télé. »

              Ses ouvrages étaient très bien écrits, il a reçu des tas de prix littéraires, mais a été totalement censuré sur les mass-média, car politiquement incorrect.


            • Wald 20 octobre 22:29

              @Jonas
              Il était un moins bon auteur que Tariq Ramadan, donc on l’a moins mis en avant, tant pis pour lui, la différence de talent a parlé.

              En plus Tariq Ramadan a eu toujours eu du succès auprès des femmes, alors que Raspail avait une tête de vieux vicelard n’ayant que Pornhub pour se soulager.


            • Jonas Jonas 20 octobre 22:57

              @Wald « Il était un moins bon auteur que Tariq Ramadan, donc on l’a moins mis en avant, tant pis pour lui, la différence de talent a parlé. »

              Vouloir comparer le style littéraire de Ramadan et de Jean Raspail, ça me fait doucement rigoler !
              Tariq Ramadan est un politique, pas un romancier, un militant pragmatique pour l’application de la charia, il est par exemple contre la mixité hommes/femmes dans les piscines

              Avec son frère Hani Ramadan, il a milité pendant des années contre l’identité de la civilisation européenne, et promu la haine des juifs (qualifiés par son frère de « serpents, races de vipères » devant des milliers de musulmans lors d’une conférence à Bruxelles)

              Tariq Ramadan veut construire un califat islamique :

              « Il se trouve dans le Coran à peu près 228 versets (sur 6 238) qui traitent de la législation générale (code civil et pénal, droit constitutionnel, relations internationales, ordre économique, etc…) »
              (page 36)
              « La Révélation traite en effet de toutes les sphères de l’activité humaine : de l’ordre économique, du projet social, de la représentativité politique. »
              (page 35)

              « De fait, en matière législative, les choses sont claires. Le Droit Islamique, dont on parle tant aujourd’hui, c’est d’abord l’ensemble des règles générales stipulées par le Coran et la Sunna. »
              (page 38)

              Le choix du responsable de la nation (le président ou l’imâm – celui qui se place devant -) peut être délégué au Conseil de la shûra (ou aux conseils régionaux, s’il en est) mais il peut également être le fait de la population. Encore une fois, le principe de choix du peuple est inaliénable en islam ; la forme que prendra sa réalisation peut dépendre d’un grand nombre de facteurs historiques, géographiques et même culturels. L’idée d’un mandat à durée déterminée ne contrevient pas aux enseignements islamiques.
              (page 97)

              Magnanime, Tariq Ramadan nous permettra de rester en vie et d’être « protégés » en tant que mécréants dans sa société islamique, en payant une taxe :
              « on appelle les citoyens n’étant pas de confession musulmane les « ahl dhimma » ou « al mû ahidun », « ceux qui ont passé un contrat », ce contrat est clairement un contrat de protection des personnes et de leur droit fondamentaux. L’Etat s’engage à leur offrir toutes les conditions qui leur permettent de vivre sereinement. lIs ne sont pas soumis à l’impôt social purificateur(zakat) qui est le troisième pillier de l’Islam, ni au service militaire : en échange de cette protection, ils sont tenus de payer un impôt, la « jazya », qui est l’équivalent d’une taxe militaire. »
              (page 118)

              « Islam — Le face à face des civilisations » — Tariq Ramadan

              Son projet, qu’il veut voir aboutir sur le long terme, peut fonctionner, à moins que les Français ne se réveillent et ne se mettent à démasquer et dénoncer les pro-islamistes de votre espèce.


            • Jonas Jonas 20 octobre 23:12

              @Wald « Il était un moins bon auteur que Tariq Ramadan, donc on l’a moins mis en avant, tant pis pour lui, la différence de talent a parlé. »

              Si Tariq Ramadan a été mis en avant, c’est parce qu’il bénéficiait des milliards du Qatar pour propager sa doctrine islamique, pas pour son talent d’écriture.


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 octobre 23:18

              @Jonas

              Pas exactement, le point fort de T. Ramadan c’est sa capacité à argumenter, c’est un rhéteur. Il raisonne vite et bien, c’est un intellectuel pur jus.

              Après je n’aime pas trop (euphémisme inside) les idées qu’il véhicule... Mais je n’avais pas non plus apprécié le procès dégueulasse qu’on lui avait fait avec les affaires de viol qui ont toutes fait pschiiit.

              Aujourd’hui, il est fini.


            • Jonas Jonas 20 octobre 23:31

              @Philippe Huysmans « Pas exactement, le point fort de T. Ramadan c’est sa capacité à argumenter, c’est un rhéteur. Il raisonne vite et bien, c’est un intellectuel pur jus. »

              C’est effectivement un enfumeur de première, il en a arnaqué plus d’un, et ce n’est pas par hasard si le Qatar avait misé sur lui.


            • serge.wasterlain 21 octobre 06:49

              Tant qu’il n’y avait que la loi Pleven, les choses étaient supportables. C’est surtout depuis la loi Gayssot en 1990 que les pourfendeurs du politiquement incorrect se sont déchainé sur tous ceux qui ont le malheur d’exprimer un critique sur une communauté, ou sur un pays ‘’communautaire’’ comme Israël. C’est le CRIF qui a montré la voie et surtout démontré que les ‘’indemnités’’ obtenues devant la 17ème pouvaient à elles seules alimenter assez le tiroir-caisse pour pouvoir couper toute oreille qui bouge dans le mauvais sens et provoquer ainsi une auto-censure.


              • Laulau Laulau 21 octobre 08:37

                @serge.wasterlain
                Exact !


              • JPCiron JPCiron 21 octobre 08:48

                @serge.wasterlain

                Il n’y a pas qu’en France que les Lobbies inconditionnellement pro-Israël s’activent. L’Union Juive Française pour la Paix a fait un papier qui est je pense une bonne analyse de la situation :  https://www.ujfp.org/spip.php?article6917
                Voici l’introduction de leur Article : « Tout le monde le sait, les réseaux pro-israéliens jouent un rôle actif sur la scène politique américaine. Moins connue en revanche est leur influence à Bruxelles, siège des institutions européennes. Avec l’appui de leurs homologues d’outre-Atlantique et le soutien de Tel-Aviv, ils consolident le statut sans équivalent d’Israël auprès d’une Union européenne qui refuse toute mesure contre la poursuite de la colonisation et les innombrables violations des droits humains dans les territoires palestiniens occupés. »


              • Garibaldi2 21 octobre 10:17

                @JPCironL

                Le 11 juin 2020 la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) concluait que la condamnation de 11 militants en France pour leurs actions de campagne appelant au boycott des produits israéliens bafouait leur droit à la liberté d’expression. Un sacré pavé dans la mare ! Depuis Michèle Alliot-Marie, la Chancellerie avait pour instruction de poursuivre les militants de BDS. 


              • JPCiron JPCiron 21 octobre 12:28

                @Garibaldi2

                La Cour Européenne des Droits de l’Homme n’est pas encore ’’sous contrôle’’ total de l’idéologie Sioniste.
                Mais ils n’ont pas lâché le morceau, les zozos !
                .
                Au Gouvernement, l’idéologie Sioniste progresse : on l’a vu avec le Prix des Droits de l’Homme, voici 2 ans : https://plateforme-palestine.org/Quand-le-prix-des-Droits-de-l-Homme-de-la-Republique-francaise-derange-les

                ça a été la lutte avant, pendant, et après entre les ’’inconditionnels pro-Israel’’ et les partisans des «  »droits de l’Homme’’. Et il n’y avait personne comme arbitre au Gouvernement, ni ailleurs d’ailleurs. C’est triste à ce niveau !
                .


              • zygzornifle zygzornifle 21 octobre 09:10

                On va apprendre l’arabe a l’école et quoi d’autre comme conneries ?

                Le petit Français pourra dire en arabe pitié Mr le terroriste , ne me faite pas de mal et celui ci lui coupera la langue pour avoir oser parler l’arabe avant de l’égorger ..... 


                • charlyposte charlyposte 21 octobre 14:19

                  @zygzornifle
                  Et savoir dire Alla snack bar. en mauvais Français !.. hum


                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 octobre 11:22

                  Renseignement, politique et politiciens(nes), larbins de l’état, enseignement(académie), police..... le cumule de toutes ces petites lâchetés, de cette opacité intransigeante jusqu’au sommet de l’état vont conduire la France vers le désastre de la dictature des fous, des complotistes .

                  Le « Votez pour moi » est devenu une agression, une menace....


                  • Captain Marlo Captain Marlo 21 octobre 12:12

                    Bonjour à tous,

                    Posons-nous les bonnes questions sur les causes profondes et volontairement cachées par notre classe politique de larbins proaméricains (aussi bien Mitterrand, que Sarkozy ou Hollande) et nos médias presstitués. Ils nous font croire depuis le 11 septembre, que nous combattons le terrorisme..., rêve !

                    .

                    1/ Qui a créé Al Qaïda et DAESH ? Les USA, pour en faire des mercenaires dans les guerres de l’OTAN.

                    Preuve : Hillary Clinton :« Nous avons créé nos ennemis ».

                    •  

                    2/ Qui a propagé l’islam archaïque wahhabite dans le monde entier ?

                    Les Saoudiens, à la demande des pays occidentaux.Vous avez bien lu « à la demande des pays occidentaux », ce sont donc nos mercenaires aussi, « ces gentils rebelles qui font un si bon boulot contre Assad »...

                    Preuve, les documents Wikileaks :

                    "The New York Times a trié et vérifié 60 000 câbles diplomatiques saoudiens révélés par WikiLeaks. Conclusion : le royaume wahhabite a mis en place un redoutable système de prosélytisme à échelle planétaire pour faire la promotion d’un islamisme rigoriste. Depuis des dizaines d’années, l’Arabie Saoudite injecte “des milliards de pétrodollars dans des organisations islamiques à travers le monde, pratiquant une diplomatie du chéquier”.

                    Autre preuve : Le New York Times Janvier 2016 : L’Opération Thumber Sycamore, la CIA a besoin des financements Saoudiens.

                    Washington — Lorsque le Président Obama a secrètement autorisé la Central Intelligence Agency à commencer à armer les combattants rebelles de Syrie en 2013, l’agence d’espionnage savait qu’elle aurait un partenaire disposé à aider à financer l’opération clandestine. C’était le même partenaire sur lequel la CIA s’est appuyée pendant des décennies pour son argent et sa discrétion dans les conflits lointains : le royaume d’Arabie saoudite....etc

                    .

                    3/ Et les Frères Musulmans ? Obama en avait toute une brochette à la Maison Blanche... Les lois Pleven et autres, ont bon dos.

                    Je vous laisse à vos réflexions, bonne journée quand même !


                    • michalac michalac 21 octobre 12:34

                      @Captain Marlo
                      .

                      Ils nous font croire depuis le 11 septembre, que nous combattons le terrorisme..., rêve !


                      .
                      Et c’est précisément ce que nous faisons... enfin, surtout les Américains...
                      L’intervention en Iraq et la guerre d’Afghanistan menées par les Conservateurs américains n’ont pas été propice à Al Qaeda, née de l’encouragement des Talibans par les USA à lutter contre les Russes...
                      .
                      Ces guerres ont contribué à déstabiliser tout le Moyen-Orient et les factions islamistes en place à ce moment là...
                      Ce n’est qu’après l’évanouissement d’Al Quaeda dans la nature, décapitée par le Démocrate Obama, que Daesh est apparu des décombres du Sunnisme Iraquien.
                      .
                      Mais Daesh n’a pas été inventé par les Occidentaux...
                      Daesh n’est que la contre-réaction sunnite islamiste aux guerres occidentales au Moyen-Orient, ce qui n’est pas « la création » par les Occidentaux de Daesh...
                      .
                      C’est MBS qui propage l’idée selon laquelle le Wahhabisme aurait été propagé à la demande des Occidentaux... Des Occidentaux avec lesquels ils n’est pas au mieux depuis que les Américains ont appris à se passer du pétrole saoudien. Alors, on balance. L’heure est venue.
                      .
                      Quel intérêt les Occidentaux auraient-ils eux à encourager les rebelles syriens à combattre Al assad par l’exportation de milices wahhabites plutôt qu’à laisser faire incognito Daesh, ces sunnites prêts à chasser cet Alaouite d’Al assad ?
                      Evidemment aucun...

                    • Captain Marlo Captain Marlo 21 octobre 17:18

                      @michalac

                      Bruno Guigue, bien connu sur Agoravox, à tous ceux qui se posent des questions : « Vous n’avez rien compris ! »

                      — Aucun gouvernement occidental n’a livré des armes aux terroristes en Syrie.
                      le New York Times n’a jamais révélé l’opération Timber Sycamore.
                      — Fabius n’a jamais dit que le Front Al-Nosra faisait du « bon boulot ».
                      — Lafarge n’a jamais collaboré avec Daech.
                      — Hillary Clinton n’a jamais écrit qu’elle voulait renverser Assad pour la sécurité d’Israël.
                      — l’OTAN n’a jamais créé le Kosovo avec des trafiquants d’organes.
                      — l’OTAN ne s’est jamais alliée aux islamistes pour éliminer Kadhafi.
                      — il n’y avait pas de djihadistes en Tchétchénie et ils n’ont commis aucun attentat.
                      — la France n’a accueilli aucun réfugié islamiste tchétchène.
                      — Al-Qaïda est apparue par génération spontanée et cette organisation n’a jamais coopéré avec la CIA.
                      — Washington n’a jamais aidé les djihadistes en Afghanistan avant l’intervention soviétique.
                      — Brzesinski n’a jamais prôné la déstabilisation de la Russie par sa « ceinture verte », il n’a jamais dit aux combattants islamistes qu’ils étaient des « Freedom Fighters ».
                      — la presse anglo-étasunienne n’a jamais fait l’éloge de Ben Laden.
                      — les Talibans n’ont jamais été reçus à Washington.
                      — Al-Baghdadi n’a jamais fondé Daech dans une prison des États-Unis.
                      — la « coalition » n’a jamais laissé Daech reprendre Palmyre.
                      — le Congrès mondial ouïghour n’est pas financé par Washington.
                      — il n’y a jamais eu de terroristes au Xinjiang, et les Ouïghours d’Idlib sont des touristes.

                      En clair, si vous ne croyez pas à la version officiel, vous êtes des complotistes, pour la peine, on va vous obliger à écouter France Inter !


                    • Garibaldi2 22 octobre 03:26

                      @Captain Marlo

                      Rectification : ce n’est pas Fabius qui a dit que Al Nostra faisait du bon boulot en Syrie, il a simplement rapporté les propos de pays arabes :

                      ’’Au cours de celle-ci [la réunion diplomatique de Marrakech] Laurent Fabius avait été interrogé sur le placement du Front al-Nosra sur la liste des organisations terroristes reconnues par les Etats-Unis pour ses liens avec Al-Qaïda. Le ministre des Affaires étrangères de l’époque avait alors souligné (comme en témoigne les minutes de la conférence disponibles sur France Diplomatie) que « d’autres pays, je pense à un certain nombre de pays arabes, ont dit que cela ne leur paraissait pas pertinent ». Et d’ajouter que "en ce qui concerne la France, nous allons examiner cette question de manière approfondie parce que c’est une question que l’on ne peut pas éluder".

                      Plus précisément, l’article du Monde rapporte également des propos non-enregistrés où Laurent Fabius précise que « tous les Arabes étaient vent debout » contre la position américaine concernant Jabhat al-Nosra « parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot ». Le ministre français ne faisait donc que rapporter une prise de position des pays arabes favorable à l’opposition syrienne et non pas la position de la France par rapport au groupe djihadiste.

                      Laurent Fabius avait d’ailleurs clarifié ce point lors d’une interview accordée le 16 décembre de la même année sur TV5 Monde. "Il faut faire extrêmement attention. Je suis en train d’étudier tout cela parce que des rapports nous indiquent qu’ils (le Front Al-Nosra, NDLR) ont un lien avec Al-Qaïda et le problème c’est pas simplement aujourd’hui, c’est demain. Il faut toujours avoir le regard prospectif« , avait-il indiqué. Et d’ajouter : »Vous aurez noté que autant la Coalition nationale syrienne a désavoué la position américaine, autant elle n’a pas pris dans sa propre représentation les djihadistes car les principes qui sont ceux de la Coalition nationale syrienne sont de respecter toutes les communautés, qu’elles soient minoritaires ou majoritaires, et de respecter les droits de l’homme et la démocratie, ce qui est tout à fait autre chose que la position d’Al-Qaïda".

                      http://www.francesoir.fr/politique-france/non-laurent-fabius-na-jamais-que-le-groupe-djihadiste-al-nosra-fait-du-bon-boulot-syrie-complot-le-monde-diplomatie-onu-fatah-al-cham

                      Ben Laden agent de la CIA, interview du président pakistanais Asif Ali Zardari :

                      https://www.dailymotion.com/video/x7w6v2

                      La traduction en français des propos du président est disponible à droite de l’écran.



                      • augustin 21 octobre 12:26

                        Je suis assez d’accord avec cet article. J’ai toutefois un regret qui ne concerne pas que son auteur mais tous les intervenants. Seul Zemmour est cité comme victime de la bien pensance, comme héros de la pensée délibérément non politiquement correcte. Est-il le seul ? Il y a bien une petite allusion à Ryssen mais comme il est en prison le danger de politique incorrectude est petit... N’y en a-t-il pas d’autres qui depuis déjà des années pourfendent le politiquement correct et ne sont jamais cités, jamais mentionnés... Serait-il politiquement incorrect de les mentionner lorsque Zemmour lui-même en fait l’éloge publiquement en disant un jour sur un plateau connu, d’un certain S, qu’il « est très intelligent » ?


                        • Garibaldi2 22 octobre 03:36

                          @augustin

                          Hervé Ryssen est un négationniste, raciste et antisémite. C’est à la suite de la révocation de son sursis faisant suite à plusieurs condamnations, qu’il a été mis en prison comme il est prévu par la loi.

                          https://www.leparisien.fr/faits-divers/le-negationniste-ryssen-incarcere-apres-plusieurs-condamnations-pour-des-propos-antisemites-20-09-2020-8388189.php


                        • michalac michalac 21 octobre 13:28

                          C’est oublier que ceux-là mêmes qui jouent aujourd’hui les pourfendeurs de l’islamisme, ont été, quelque temps auparavant, ses plus fervents soutiens, 

                          .

                          Un jugement fondé sur le raccourcis selon lequel faire application des prescriptions de la Loi Pleven, celles contre l’incitation à la haine, c’est soutenir l’Islamisme...

                          Or, personne n’a jamais été poursuivi pour incitation à la haine contre l’Islamisme ! On assiste même à une foule de déclarations publiques qui incitent à la guerre contre l’extremisme islamique depuis quelques jours...

                          .

                          En revanche, l’islamophobie, qui n’est que l’incitation à la haine contre les musulmans, entre bien dans le champs de la Loi Pleven. Et il n’y a guère que les incitations la haine contre les musulmans qui soient aujourd’hui poursuivies.

                          Comment y voir un encouragement de L’Islamisme quand un culte sa culture, dès lors qu’ils sont bien acceptés par la communauté nationale, sont la meilleure voie de lutte contre d’éventuelles dérives extémistes ?

                          .

                          On ne gagnera rien contre les islamistes en organisant la haine contre les musulmans...

                          La Loi Pleven pourrait bien nous avoir protégé sans que nous le sachions de davantage d’actes islamistes... ce qui, inévitablement, à un coût en liberté d’expression, notamment la liberté d’exprimer sa haine de l’autre...


                          • waymel bernard waymel bernard 21 octobre 21:48

                            @michalac
                            L’islamophobie, une incitation à la haine contre les musulmans, c’est la meilleure.


                          • michalac michalac 21 octobre 13:35

                            Car les gauchistes sont de fervents utilisateurs de la loi Pleven contre les quelques rares auteurs qui critiquent un tant soit peu l’islamisme et l’immigration : Eric Zemmour

                            .

                            Nous y voilà...

                            Alors que l’auteur se proposait de traiter de la Loi Pleven et de ses éventuelles conséquences sur la lutte contre les intégrisme religieux, surtout celle contre l’Islamisme, nous voici déjà à devoir y associer la question de l’Immigration et, fatalement, la petite personne de Zemmour...

                            .

                            On s’éloigne déjà de l’intérêt que peut avoir la Loi Pleven, qui se révèle n’être qu’un prétexte... La suite est prévisible... Les habitués du café du commerce « chez Moderatus » y trouveront de quoi se restaurer...


                            • Garibaldi2 22 octobre 03:44

                              @michalac

                              ’’Les habitués du café du commerce « chez Moderatus » y trouveront de quoi se restaurer’’

                              Banni par Moderatus des files de discussion de ses articles pour l’avoir contredit preuves en main, je signale que ce triste sire pratique la censure stalinienne,càd sans que son contradicteur puisse se défendre. 


                            • Van Hell Sing(V.H.S) abadon 22 octobre 04:03

                              @Garibaldi2

                              assouline et garibaldi complotant ensemble pour
                              « LEUR LIBERTE D EXPRESSION CA AS UN AIRE DE DEJA VU »
                              « Bloody tears » CastleVania Cover


                            • Van Hell Sing(V.H.S) abadon 22 octobre 04:07

                              @Garibaldi2

                              mheu non cretin y a pas FÖTE

                              AIRE comme airelle , ou l’ aire d’ un triangle pour stygmatyser votre amertupe de chien de fufu qui raporte a disons smiley

                              couché medor 


                            • babelouest babelouest 22 octobre 05:02

                              @abadon je pensais qu’ici on parlait français.....


                            • Garibaldi2 22 octobre 11:18

                              @babelouest

                              C’est au-dessus de ses moyens intellectuels !


                            • uleskiserge uleskiserge 21 octobre 13:35

                              Arrogance puérile à la racine de laquelle on trouvera une haine certaine pour tout ce qui entrave la liberté d’une rédaction composée de « jouisseurs » a-sociaux d’une perversité jamais assouvie qui ne se reconnaissent aucun devoir envers quiconque...



                              Hebdo irresponsable sans profit pour personne ni apport intellectuel ou artistique… que ce Charlie Hebdo qui confond la liberté d’expression avec l’acharnement haineux et raciste contre une de nos communautés, la plus faible qui plus est…



                              Aussi, n’ayez aucune illusion : le courage aujourd’hui c’est de crier haut et fort : « Charlie Hebdo, ça suffit  ! »



                              D’autant plus que personne ne nous forcera à choisir entre les fondamentalistes islamophobes et racistes soutenus par la majorité des médias ( zemmour, finkielkraut, val, fourest, E lévy, C. Hebdo, Marianne, C-news, Figaro, Atlantico et combien d’auttres… ) et les fous d’Allah.



                              On ne vous cédera rien, à tous !


                              • charlyposte charlyposte 21 octobre 14:23

                                @uleskiserge
                                Brigitte mange certainement alall ou carcher sans aucune pression !


                              • Captain Marlo Captain Marlo 21 octobre 17:06

                                @uleskiserge
                                Aussi, n’ayez aucune illusion : le courage aujourd’hui c’est de crier haut et fort : « Charlie Hebdo, ça suffit  ! »

                                Je ne suis pas loin de penser comme vous. La loi de 1905 sur la laïcité est une loi de paix entre les religions & l’Etat, entre les croyants, et de paix avec les non-croyants, aussi.

                                Nulle part il n’est écrit que la laïcité consiste à humilier les croyants et à mettre la zizanie dans le pays. Charlie ne s’en prend pas seulement à l’Islam, mais aussi aux Catholiques. Et je suis athée pur jus ! Le droit au blasphème est inscrit dans la loi, ce n’est pas forcément opportun et intelligent de l’utiliser, dans un pays multiconfessionnel et déjà assez fracturé comme ça.

                                Charlie pourrait s’en prendre à ceux qui nous ont collé cette peste fasciste de salafisme, mais non, ce serait faire de l’information utile ! Donc il vaut mieux provoquer, en se couvrant de la prétendue « liberté d’expression », qui n’est réelle que pour les européistes/mondialistes. Eux ont le droit de dire tout et n’importe quoi, les autres doivent la fermer et/ou sont censurés.


                              • samy Levrai samy Levrai 21 octobre 17:27

                                @uleskiserge
                                Je chie Charlie


                              • Garibaldi2 22 octobre 04:07

                                @Captain Marlo

                                ’’Le droit au blasphème est inscrit dans la loi’’

                                Il n’y a aucun texte de notre code pénal qui mentionne le droit au blasphème. L’interdiction du blasphème était prévu par le droit local d’Alsace-Moselle (région sous concordat) mais cet article n’a jamais fait l’objet d’une publication officielle en français, ce qui le rend inapplicable.

                                https://www.lalsace.fr/actualite/2015/01/13/le-delit-de-blaspheme-inapplicable

                                Il est légitime de pouvoir se moquer ou critiquer ou insulter une religion. C’est aux croyants d’ignorer ces attaques quand elles ne s’en prennent pas à eux personnellement, ou en tant que communauté, sous forme d’insultes ou de menaces.

                                Darmanin va fermer la mosquée de Pantin. Va-t-il aussi fermer tout lieu de culte catho dans lequel un prêtre se livrerait à la pédophilie ?!!! smiley


                              • babelouest babelouest 22 octobre 04:54

                                @Captain Marlo
                                « Le droit au blasphème est inscrit dans la loi »
                                Je ne pense pas que la loi dise cela. C’est en fait plus simple : l’État ne reconnaît que les citoyens, pas les religions. Donc en France, tout simplement, le blasphème n’existe pas.Que ce soit une religion, une équipe de foot, le gouvernement dans son ensemble, la critique est possible aussi longtemps que ce n’est pas une personne physique qui est visée.


                              • babelouest babelouest 22 octobre 05:01

                                @uleskiserge en France il n’existe que la communauté des citoyens. Ceux-ci sont libres de se grouper en associations. Vous voulez viser l’une de ces associations ? C’est votre droit, à condition bien sûr d’avoir des arguments précis pour le faire.
                                .
                                Charlie Hebdo est l’une de ces associations, le PSG aussi, le comité des fêtes de Clocher les Bécasses aussi. La paroisse notre dame de Paris également. Etc.


                              • Et hop ! Et hop ! 21 octobre 13:48

                                «  Pleven a vécu la Seconde Guerre mondiale, comme membre de la France libre. Il fut Garde des Sceaux de Georges Pompidou, membre du CDP, un parti de centre droit. Il est quasi certain que sa loi visait essentiellement à réprimer l’antisémitisme. »


                                De 1969 à 1973, Pléven était ministre de la Justice, il n’y avait aucun absolument antisémitisme en France, ni risque d’antisémitisme.


                                Par contre la loi sur le regroupement familial qui allait être le début de l’immigration de peuplement (200 000 par an) était en préparation, il fallait donc un loi qui empêche les citoyens et les journaux de protester contre l’immigration, et des magistrats décidés à l’appliquer.


                                En 1969, Simone Veil entre au ministère de la Justice, elle devient un des premiers membres du syndicat de la Magistrature, elle devien en 1970 présidente du Conseil supérieur de la magistrature, en 1973 elle prépare le projet de loi sur l’avortement (200 000 par an).




                                • Et hop ! Et hop ! 24 octobre 14:41

                                  @Et hop ! : «  De 1969 à 1973, Pléven était ministre de la Justice, il n’y avait aucun absolument antisémitisme en France, ni risque d’antisémitisme. »

                                  Mais il semble que René Pléven était d’origine juive par sa mère :

                                  Selon Christian Bougeard, dans "René Pleven, un Français libre en politique, PUR, Rennes, 1994, sa mère Valérie Synave (Saint-Malo 1876-1952), était la fille du banquier Tancrède Synave (Rome 1848-1918), républicain, dreyfusard, fils de Louis Synave, colporteur italien, d’une famille (de Juifs) du pape, et de Marie Joséphine André, fille de Jean-Pierre André, marchand de machines agricles à Dinan, et d’une demoiselle Salomon. Lorsqu’il a été nommé en 1969 ministre de la Justice sous Pompidou, il a engagé Simone Veil qui est devenue en 1971 présidente du nouveau Syndicat de la Magistrature, puis ministre de la Santé sous Giscard elle est l’auteur de la loi autorisant l’avortement pour raisons non médicales (200 000 avortements/ an). 


                                • michalac michalac 21 octobre 14:03

                                  vous apprécierez la phrase, en fin de texte, « l’ambiguïté est déjà un délit » !)

                                  .

                                  Oui ! Remarquable remarque ! L’ambiguité en la matière est effectivement déjà un délit !

                                  Car l’ambiguité est une trivialité qui par la suggestion permet d’affirmer faussement mais tout aussi sûrement ce qui ne peut l’être positivement.

                                  .

                                  Un exemple ? certainement...

                                  Prenons, au hasard, le thème de l’UPR et d’Asselineau...

                                  Nous pourrions être tentés d’affirmer haut et fort qu’Asselineau est un pervers à la braguette mal fermée, qui profite d’une position dominante au sein de sa secte pour pratiquer, comme le font souvent les gourous, un harcèlement sexuel voire plus sur ces jeunes victimes mâles !

                                  Or, cette affirmation sans preuves de la part de ceux qui la formuleraient serait de fait une diffamation. Inutile de discuter le caractère outrageant et attentatoire à la dignité de la personne que constitue une telle accusation...

                                  .

                                  Cependant, malins que nous sommes, nous pourrions être tentés d’esquiver l’accusation en diffamation en usant de l’ambiguité... Ainsi, l’affirmation de départ deviendrait quelque chose comme « Cet Asselineau, quel exemple ! Il a le courage de ne s’en prendre qu’aux hommes qu’il sait par ailleurs entourer de sa plus paternelle affection... Les mini jupes de la rue Basfroi n’ont plus qu’à se chercher ailleurs un »porc à balancer« ... »

                                  Rien que de très flatteur en apparence mais « une ambiguité » qui ne dissimule pas la volonté de l’auteur d’affirmer bien autre chose... Une affirmation par la suggestion... Et la suggestion par l’ambiguité... Le message dissimulé n’en a que plus de force et s’en trouve d’autant plus diffamatoire...

                                  .

                                  Où l’on voit que, comme l’a prévu la Loi Pleven, l’ambiguïté est déjà un délit...


                                  • michalac michalac 21 octobre 14:41

                                    Au-delà de sa dimension rigolote, la comparaison avec les pêcheurs à la ligne et les philatélistes est erronée. Car ceux-ci ne constituent par des communautés... Des communautés susceptibles d’être stigmatisées en raison de leur activité ou de leur comportement. C’est ce qui les différencie de la communauté musulmane...

                                    .

                                    On aurait cependant pu prendre l’exemple de la communauté des chasseurs, qui ne manque pas d’attirer à elle les propos haineux et incitateurs à la haine des anti-chasse ou des protecteurs de la faune. Ceux-là seraient fondés, autant que les musulmans, à se prétendre victimes d’une campagne de haine organisée. Une campagne qui stigmatise les chasseurs eux-mêmes dans un comportement coupable. Plus encore, une campagne qui incite au passage à l’acte contre le chasseur !

                                    .

                                    Mais l’incitation à la haine ne retient dans sa définition que les caractéristiques foncières de la personne, celles contre lesquelles nul ne saurait lutter, celles que nul ne saurait se voir opposées. La couleur de peau, la sexualité et la confession...

                                    Chacun reste libre alors de haïr quiconque en raison d’un comportement considéré comme n’étant que de son choix et même d’inciter à la haine de la personne ou de la communauté à ce titre stigmatisée...

                                    Et ça fait toute la différence ! Chacun reste libre d’exprimer sa haine du taxi parisien, du supporter de football ou de l’adepte de l’UPR... et d’organiser la lutte contre leurs comportements...

                                    .

                                    Une différence foncière que l’auteur a oublié de considérer ici...


                                    • uleskiserge uleskiserge 21 octobre 15:31

                                      Le courage aujourd’hui c’est de crier haut et fort : « Charlie Hebdo, ça suffit !  » car les caricatures de cette fine équipe n’en sont pas au sens strict de « caricature » ; elles sont le fruit d’un désir délibéré, irrépressible, de blesser, bien profond, tout au fond, le sentiment religieux d’une communauté tout en l’humiliant en lui signifiant que tout est permis contre elle à tout moment qu’elle n’a qu’un droit, celui de se soumettre : le prophète à genoux montrant ses fesses n’a rien d’une caricature laquelle reposerait sur l’évocation caricaturée d’un épisode historique le concernant...

                                       

                                      La caricature d’un visage s’appuie sur les caractéristiques, sur les traits de ce visage ; dans le cas contraire, il s’agit d’un visage sans relation avec un original existant.

                                       

                                      Aussi, personne ne nous forcera à choisir entre fondamentalistes islamophobes et racistes soutenus par la majorité des médias ( zemmour, finkielkraut, val, fourest, E lévy, Marianne, Figaro, Atlantico, Causeur, C-news, C Hebdo… et combien d’autres encore) et les fous d’Allah.

                                       

                                      On ne doit rien céder à tous ceux-là......


                                      • michalac michalac 21 octobre 15:57

                                        @uleskiserge
                                        .
                                        Le terme de caricature est en ce sens effectivement dévoyé. Mais s’agissant de Charlie, il est utilisé pour signifier l’exagération de la rédaction dans tous ses moyens. L’exagération est un leitmotiv de Charlie qui l’oppose à la vertueuse sagesse d’un langage policé, celui de la presse, de l’opinion publique courante et de la religion...
                                        .
                                        Autre leitmotiv de Charlie, l’irrespect. Un irrespect qui répond à sa manière au respect perçu comme usurpé parce indu mais cependant voué par une communauté à une figure religieuse.
                                        .
                                        Il y a dans la liberté d’expression la liberté de choquer. C’est là toute l’ambition de Charlie, choquer. Choquer pour que les choqués n’aillent pas s’imaginer qu’ils ne peuvent pas, eux moins que d’autres, être une cible.


                                      • Garibaldi2 22 octobre 04:17

                                        @bucefal

                                        Attention, accuser quelqu’un de faire l’apologie de l’assassinat islamiste, ça peut conduire devant un tribunal correctionnel pour diffamation publique si vous n’avez pas de solides preuves pour étayer votre propos.


                                      • Van Hell Sing(V.H.S) abadon 22 octobre 04:26

                                        @Garibaldi2

                                        et marianne elle est pas diffamée quan on la met dans le clan des raciste ?
                                        et figaro ? c’ est barbant ?


                                      • Garibaldi2 22 octobre 11:15

                                        @abadon

                                        Et en français, ça donne quoi ?


                                      • cettegrenouilleci 3 novembre 08:19

                                        @bucefal

                                        « l’apologie de l’assassinat islamiste »

                                        Ces propos mensongers vous déshonorent.


                                      • Esprit Critique 21 octobre 19:30

                                        En 2022 votons pour un président qui abolisse ces lois liberticides dans les huit jours. C’est une nécessité absolue pour sauver notre nation.


                                        • GoldoBlack 24 octobre 09:57

                                          Les lois Pleven, Gayssot ne font chier que les apprentis nazis, les Dupond-Lajoie.

                                          Tant mieux.


                                          • Et hop ! Et hop ! 25 octobre 19:29

                                            @GoldoBlack

                                            La loi Pleven interdit de critiquer l’immigration et ses inconvénients (chômages,..), car c’est considéré comme des discours de haine envers les immigrés.


                                          • cettegrenouilleci 3 novembre 08:16

                                            @GoldoBlack

                                            Pas d’accord du tout !

                                            La loi gayssot, c’est la négation de la liberté de penser.

                                            Et moi, communiste, et pas gayssotiste, ça me fait chier !

                                            ça fait de moi un nazi ?


                                          • Désintox Désintox 25 octobre 11:02

                                            On ne voit pas le rapport entre l’assassinat et une loi.

                                            Cela sous-entend quoi ? Que le législateur est un assasin ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité