• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Derrière la destitution du Président Trump

Derrière la destitution du Président Trump

JPEG

Il est peu probable que le président américain Donald Trump soit destitué de ses fonctions dans le cadre de la composition actuelle du Sénat américain. Mais cet «  obstacle » n’empêche pas de se pencher sur les conséquences des enquêtes menées par les démocrates qui contrôlent la Chambre des représentants afin de mettre en accusation Trump pour faute professionnelle. C’est une évolution intéressante car il s’agit du président du pays le plus puissant du monde et du pôle mondial qui domine les décisions internationales.

Les accusations portent essentiellement sur le soupçon que le président Trump a tenté de faire pression sur son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour qu’il mène une enquête sur son rival potentiel à l’élection présidentielle Joe Biden. Selon M. Trump, Joe Biden, qui était vice-président de l’administration de Barack Obama, a insisté pour que le procureur général ukrainien Viktor Shokin soit congédié en 2016 afin de protéger une entreprise où travaille son fils Hunter Biden. Les détails d’un appel du 25 juillet par le président Trump avec le président ukrainien Volodymyr Zelinsky seront révélés.

Zelensky a insisté dans un discours aux côtés de Trump, qu’il n’a pas été «  sous pression » par Trump pendant le contact entre eux. Le président Trump a d’abord décrit l’interrogatoire de la Chambre des représentants comme une «  blague. » Trump a fait remarquer que les raisons invoquées contre lui sont «  tristes » et fondées sur un «  canular. » «  C’est une blague. La destitution, pour ça  ? » Mais il est revenu dans une vidéo publiée sur Twitter, «  Les démocrates veulent vous priver de votre liberté, parce que je me bats pour vous. »

Le fait est qu’il est peu probable que l’enquête de la Chambre des représentants américaine aboutisse au retrait de Trump de la Maison Blanche, même si la Chambre des représentants soutient cette mesure. Ils seront bloqués au Sénat sous contrôle républicain.

Les démocrates se sont certainement penchés sur la possibilité d’adopter les mesures de l’« empeachment » et sont bien conscients qu’elles ne seront pas adoptées par les deux chambres du Congrès. Cela ne se terminera pas par la destitution du président. Mais cela pourrait finir par remettre en question sa politique, ternir son image et le transformer en un canard boiteux dans la dernière année de son premier mandat.

Les démocrates n’ont pas réussi à prouver les allégations d’ingérence russe en 2016 lors des élections américaines pour Trump contre sa rivale Hillary Clinton. Ils insistent cette fois-ci sur une autre question. Les démocrates affirment que Trump a utilisé les pouvoirs de la présidence pour faire pression sur le président ukrainien pour obtenir des informations qui nuisent à son rival Biden, le principal candidat démocrate à la présidence pour l’année prochaine.

Biden affrontera Trump dans la course pour atteindre la Maison-Blanche. Un affrontement aussi tôt pourrait affecter l’issue de la course à la présidence américaine.

Outre les démocrates à la Chambre des représentants, il y a plusieurs partis qui s’opposent aux opposants de Trump dans ce cycle, notamment le Washington Post et d’autres médias américains. Le président Trump accuse les médias d’être «  imposteurs. »

Il existe un mécanisme constitutionnel pour traiter tout président américain accusé d’actes illégaux ou immoraux. La procédure de destitution est adoptée par la majorité de la Chambre des représentants, même si le Président est reconnu coupable d’un crime passible de destitution par l’accord de la majorité de la Chambre des représentants, ouvrant la voie à sa destitution par un vote à la majorité des deux tiers du Sénat américain.

Certains analystes considèrent également cette initiative comme une aventure pour les démocrates. Ils disent que la Présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a déjà considéré que cette mesure serait dénuée de sens si une majorité républicaine contrôlait le Sénat, et pourrait même nuire aux possibilités électorales des démocrates dans les cercles modérés du Congrès.

Le calcul des pertes et profits des démocrates est très important. Ils semblent avoir choisi d’affaiblir le président Trump, dont les chances de gagner la prochaine course semblent élevées.

L’action des démocrates vise donc avant tout à réduire ces chances. L’ouverture d’enquêtes sur la Chambre des représentants et la condamnation du Président Trump à la Chambre seront entravées au Sénat parce que les deux tiers des 100 membres n’approuvent pas la destitution du Président.

L’intégrité du président peut être affectée avant les élections. Mais depuis le début de sa présidence, le président Trump a échappé aux accusations de violation de la loi électorale et d’obtention du soutien de la Russie pour gagner l’élection présidentielle qui l’a porté au pouvoir. Par la suite, Trump a échappé aux accusations de payer une actrice pornographique en échange du silence et de ne pas publier ce qui s’est passé entre eux. Mais le président pourrait sortir de cette crise politique plus fort qu’avant, surtout si les enregistrements ne prouvent rien qui le condamne réellement. Sa victoire à la prochaine élection présidentielle sera alors presque garantie.

Il est intéressant de noter que certains médias arabes tentent de convaincre le public que la destitution de Trump est une affaire conclue. Mais la vérité, c’est qu’il s’agit d’une lutte politique avec des outils démocratiques ; les statistiques sont claires et le résultat est connu.

Outre le scénario de destitution, les gains et les pertes pour les deux partis seront déterminés par les résultats des enquêtes et comment ils pourront les utiliser en leur faveur.


Moyenne des avis sur cet article :  2.09/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 3 octobre 15:43

    VIVEMENT L’IMPEACHMENT DE TRUMP !!!

     

    1. La Chambre des Représentants, où les Démocrates sont majoritaires, passera de manière imminente un décret « d’impeachment » malgré l’objection des Républicains et demandera au Sénat l’ouverture d’une procédure.

     
    2. Le Sénat, où les Républicains sont majoritaires, initiera alors une procédure judiciaire. À l’issue de ce procès il y aura un vote qui s’effectuera très certainement selon les lignes des partis, plus quelques Démocrates, élus dans des états fortement républicains, qui voteront avec leurs collègues républicains pour des raisons de politique locale. Le vote sera donc en faveur de Trump et l’action légale s’arrêtera là.

     
    3. Pendant le procès en « Impeachment » qui aura lieu au Sénat, les avocats du Président Trump pourront convoquer et questionner TOUTES LES PERSONNES QU’ELLES CHOISIRONT ET QUI ONT ÉTÉ MÉLÉES DE PRÈS OU DE LOIN À TOUTES LES AFFAIRES CONTRE TRUMP DEPUIS 2016  !!!

     

     Et c’est là que ça devient intéressant... toutes les personnes qui ont été mêlées à la tentative de changer les résultats d’une élection, qui ont espionné une campagne électorale, conspiré, inventé et fabriqué des événements ou accusé sans preuves, seront sommées de répondre sous serments, sous peine de parjure punissable très sévèrement par la loi et passible de lourdes peines de prison, à TOUTES LES QUESTIONS posées par les avocats de Trump, sur tous les sujets qui touchent les accusations proférées contre lui depuis 3 ans.


    • Ruut Ruut 3 octobre 16:13

      C’est un coup détat.....

      Est-ce que les USA seront assez fort pour y résister ?

      Mais le plus intéressant est qui sont les commanditaires de ce coup d’état ?
      Seront-ils (elles) poursuivis pour crime grave contre la Nation ?

      Une affaire intéressante à suivre......
      Si ce coup d’état réussi, la Mafia aura gagnée et le pire au niveau mondial sera à craindre.


      • Julot_Fr 4 octobre 09:42

        @Ruut

        Coup organise par la cia, execute par les democrote. Dans la continuite du russiagate. Avec pour objectif de creer la confusion alors que les conclusions sur l’espionnage (organise par l’empire de la city) de Trump durant sa campagne arrivent. Et dont le resultat devrait etre le demantellement du system d’espionage sioniste base sur les 5 eyes. Pour de la vrai info sur le sujet voir sgtreport.com zerohedge.com naturalnews.com


      • tomy300 5 octobre 07:23

        @Ruut

        Le bandit c’est bien Trump et il gère un pays. J’ai un article du temps ou Obama était président, Trump a ce moment tentait de formaliser pour l’emplacement d’un de ses autels en Russie, Obama dans le même temps a imposé a la Russie des sanctions économiques, la chance pour Trump d’avoir un hôtel en Russie a tomber à l’eau.

        Trump en colère, à laisser courir un mot qu’Obama n’était pas citoyens américains et a fait courir le bruit pendant des mois jusqu’à tant qu’il se présente a un banquait en l’honneur d’Omaba ou celui-ci a affirmé qu’il était citoyen américain en montrant son certificat de naissance. Tous se sont moqués de Trump.

        Depuis que Trump est président, il a détruit tout ce qu’Obama a fait aux États-Unis, comme le régime de santé et d’autres.

        Trump est un homme puissant qu’il a les moyens et il est prêt-à tout pour parvenir a ses fins.. l’ingérence avec l’Ukraine prouve or de tout doute qu’il y a bien eu ingérence avec la Russie lors des l’élection de 2016.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 octobre 18:20

        Les démocrates ont déjà rétropédal é ! Pelosi n’a rien. Six comités ont enquêté mais n’ont jusqu’à présent rien trouvé à reprocher à Trump. L’enquête de Mueller n’a pas non plus révélé de fautes.

        Trump devrait être mis en accusation pour ses crimes contre la Syrie, le Venezuela et le Yémen, mais les démocrates ne toucheront pas à ces sujets. Ils se sont engagés dans un théâtre politique sans issue. Au lieu d’attaquer les politiques de Trump et de proposer une meilleure législation, ils polluent les ondes en émettant des rumeurs sur des « crimes » inexistants.

        Il n’y a pas de cas d’impeachment. Même si la Chambre votait pour, le Sénat ne suivrait pas. Personne ne veut avoir Pence comme président.

        Les démocrates fournissent à Trump une aide inespérée pour sa campagne présidentielle, et il se présentera à nouveau comme victime d’une chasse aux sorcières. Il dira encore qu’il est le seul à être du côté des braves gens, qu’il est le seul à les soutenir contre les politiciens pourris de Washington DC. Des millions d’électeurs le croiront et le soutiendront à cause de ça et voteront pour lui.

        Certains démocrates l’ont compris, mais il est difficile de revenir sur un coup quand on a déjà tiré !


        • tomy300 5 octobre 07:44

          @Séraphin Lampion
          Il a matière a impeachment, quand un président tente de nuire a un rival dans la présidence alors on appel ça de la triche. Si il avait un doute a propos de Biden il devait en parler au FBI simplement. En impliquant directement il y a collusion.


        • Alcyon 6 octobre 21:18

          @Séraphin Lampion
          c’est fou comme les fanboys arriveraient encore à le défendre s’il tuait un bébé en rue devant une caméra.

          Le gars a été surpris la main dans le pot de choco. La procédure n’ira probablement pas jusqu’au bout, mais l’élection 2020 est déjà perdue car il entraîne les républicains dans sa chute.

          Mais surtout, ça ressemble doucement au Watergate. Ca commence doucement, avec une petite plainte de rien du tout. Ils crient au complot, au coup monté. Puis les infos s’accumulent doucement, d’autres langues de délient. J’attends avec impatience le fichier audio des appels téléphoniques, ça risque d’être amusant.

          Car soyons honnêtes, mêmes vous, les fanboys, sachez qu’il a lié l’aide militaire à la réouverture de l’enquête sur le fils Biden. C’est complètement son style.


        • titi 3 octobre 22:41

          C’est amusant de voir comme les démocrates et plus généralement les gens de gauche, ont du mal avec la démocratie dès que son verdict n’est pas favorable.

          Le système des grands électeurs qui était totalement anti-démocratique et totalement à revoir lorsqu’il donnait Bush président, était finalement un très bon système lorsqu’il donnait Obama... plus rien à redire.

          L’élection de Trump ne passant vraiment pas tout est bon pour porter le discrédit : des témoignages de prostituées, d’actrices de porno, de hackers russes, de présidents ukrainien.

          Sauf que les résultats économiques de Trump sont excellents : non seulement il a été élu, mais il risque bien de l’être à nouveau... putain de démocratie...


          • ardillon ardillon 4 octobre 08:35

            « Il est intéressant de noter que certains médias arabes tentent de convaincre le public que la destitution de Trump est une affaire conclue. »

            Vous parlez de france 2 , france inter , le monde ... ?


            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 4 octobre 09:37

              Pour en savoir plus, aller sur le site de Alexis Cosette, Radio Quebec qui explique par le menu qu’en fait, c’est Trump qui a les manettes en main et pilote depuis le début les « crasseux » néo-cons englués dans diverses affaires toutes aussi sales les unes que les autres. En fait, le Trump a du biscuit pour faire tomber les Démocrates, les uns après les autres. Bien sûr, les merdias européens n’en disent rien et mentent comme à leur habitude en faveur du camp démocrate.

              Très intéressantes, aussi, les « capsules » d’Alexis Cosette dites : Trumpologie qui examine de près la tactique de Trump, sur les vieux principes de Sun Zi dans l’Art de la Guerre. Je pense que Trump, que les media présentent comme un abruti, est très loin de l’image que l’on s’en fait. Il a les graves défauts des arrivistes, certes, mais il aime son pays, ce que les Américains du peuple, les petits blancs, ont très bien compris en votant pour lui. Ces petits blancs que les crasseux néo-cons méprisent et qui, avec Trump, sont en train de prendre une revanche sur les Démocrates qui font les mariolles, mais qui ont tellement avec le clan Clinton de casseroles au derrière— des usines entières qu’il sera difficile pour eux de s’en sortir cette fois.

              Le Trump, c’est un gros malin bien plus que les idéologues du camp adverse. C’est un épicier, certes, mais qui sait très bien tenir son comptoir. L’avenir nous le dira, bien sûr, car nous n’avons pas de boule de cristal entre les mains.


              • Anthel 4 octobre 09:52

                @Nicole Cheverney

                Ahh ; ce brave Alexis. Je ne rate aucun de ses webjournaux ou capsules.

                La politique de Trump y est expliquée d’une façon claire et documentée.


              • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 4 octobre 10:25

                @Anthel

                Bonjour, tout à fait. Moi non plus je n’en rate aucun. Nos cousins canadiens sont bien plus curieux que nous et certainement plus objectifs.


              • tomy300 5 octobre 07:35

                Trump est un homme d’affaires point et ce que veulent les hommes de pouvoir, bien encore plus de pouvoir. Étant président Américain, il peut contourner les lois, les assouplir manipuler les documents en sa faveur.

                Je suis sûr qu’inspecter sur Trump, on découvrirait bien plus de corruptions que Biden.

                Je ne comprends pas pourquoi les règles pour inaugurer un nouveau président n’est pas plus stricte que cela, une évaluation de tous les compte et antécédent sur les dix dernières années devrait être scrutée à la lettre.... après tout on laisse un fou diriger un pays très puissant.


                • edouard 5 octobre 14:34

                  @tomy300
                  Vous avez raison mais il est trop tard
                  Le système américain est complètement corrompu , ce sont plusieurs
                  mafias qui se font une guerre implacable :
                  Derrière les démocrates , la CIA et sa gestion des trafics de drogue, armes, esclaves sexuels ou pas , organes....avec l’appui du Pentagone
                  et des pouvoirs politiques et judiciaires moyennant bakchichs
                  Les républicains ont obtenu le pouvoir et veulent leur part du gâteau
                  derrière c’est la mafia khazare qui détient 80% des trafics d’organes et
                  de traite des blanche.Elle veut récupérer l’héroïne afghane et le trafic
                  d’armes ukrainienne.
                  Ce système est en train de mourir sous nos yeux , comme au milieu du XIX°
                  siècle une guerre civile va le détruire.
                  Croire que Trump peut y changer quoi que ce soit est absurde.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès