• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Derrière le Massacre de la Mosquée « Al Rawda » en Egypte

Derrière le Massacre de la Mosquée « Al Rawda » en Egypte

Loin de l'analyse, de la théorie et de la recherche des motifs derrière le crime terroriste odieux contre des fidèles dans la mosquée « Al Rawda » à l’ouest de la ville égyptienne d'El Arish récemment, ce qui est arrivé constitue une différence à laquelle l’attention doit être prêtée parce qu'il met en garde contre le fait que l'Egypte est maintenant ciblée plus que jamais, et que les crimes qui ciblaient des mosquées en Irak et en Syrie tendent de se répéter en Egypte, visant à infliger à l'Egypte sédition et agitation.

Le grand nombre de victimes dans ce crime suggère qu'il ya un « grand objectif » qui doit être abordé le plus fortement possible par l'Etat et la brave armée égyptienne, et tous deux sont capables de cela, si Dieu le veut. Ce genre de crimes est commis avec sang froid et la réponse à leurs auteurs doit être caractérisée par la même férocité que portent leurs messages de trahison et de malice qu'ils envoient au peuple égyptien.

Un tel crime ne peut pas saper la volonté du bon peuple égyptien. Ils ont déjà affronté et surmonté d'énormes défis. L'Egypte a toujours été victorieuse face à tous ses ennemis tout au long de 7 000 ans.

Ce crime ignoble ne devrait pas passer inaperçu. Une réponse militaire ou autre devrait être émise. Les planificateurs de la criminalité sont conscients de ce qu'ils font et connaissent bien leur cible. L'objectif est que le crime terroriste se situe dans la région, ouvrant une nouvelle arène de troubles après la défaite des terroristes en Irak et en Syrie.

Par conséquent, nous ne devrions pas sous-estimer le crime de la mosquée al-Rawdah. L'expérience irakienne nous a spécifiquement appris que ces organisations mettent en œuvre leurs grands projets en propageant le chaos et la sédition en utilisant des stratégies telles que le ciblage des mosquées et la diffusion de doutes pour saper l'unité nationale. Sous leur direction avisée, le peuple égyptien ne sera pas une proie facile pour ce complot. Les conditions intérieures égyptiennes ne permettent pas de reproduire les grands complots, mais le terrorisme international se poursuit.

Cibler une mosquée, c'est comme viser chaque mosquée du monde arabe et musulman. C'est une preuve flagrante que le terrorisme n'a rien à voir avec la religion. Le fait est que nous faisons tous face à des organisations criminelles professionnelles qui reçoivent des fonds de certains pays. Le terrorisme est parrainé par des acteurs maléfiques régionaux et mondiaux, aidés par les récits produits par les défenseurs du choc des civilisations.

De nombreux appels ont été lancés sur la nécessité de s'attaquer sérieusement au financement et au parrainage du terrorisme, mais les intérêts stratégiques des différentes parties l'emportent sur les intérêts du monde entier à vaincre le terrorisme. Le terrorisme est un monstre qui peut démolir le monde et aucune barrière, aucun mur et aucune procédure complexe ne peuvent l'empêcher.

Il y a un consensus mondial selon lequel le terrorisme est à la tête des menaces à la paix et à la sécurité internationales. Néanmoins, le monde n'agit pas assez sérieusement. Alors que des accords, des concessions, des financements, des armements et des facilités sont offerts à des organisations terroristes dans le monde entier, il existe deux poids, deux mesures et un équilibre injuste entre les intérêts et le terrorisme.

Les crimes terroristes dramatiques ont conduit à des expressions de choc et de condamnation dans diverses régions et pays. Il y a des lacunes où les commanditaires du terrorisme peuvent bouger. Par exemple, il n'y a pas de définition commune du terrorisme, qui se limite à une idéologie spécifique. Le terrorisme a différentes formes, manifestations et motivations.

Dans l'ensemble, la lutte contre le terrorisme n'est pas un combat des religions, des sectes et des croyances. Mais c'est une bataille de l'État national au XXIe siècle. Le monde peut soit gagner en tant qu'unité majeure de l'ordre mondial et des relations internationales, soit permettre les activités des organisations et des milices et les laisser porter atteinte à la souveraineté des Etats nationaux.


Moyenne des avis sur cet article :  1.35/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 30 novembre 2017 16:19

    « C’est une preuve flagrante que le terrorisme n’a rien à voir avec la religion. »

    Je crois que vous vous trompez lourdement, ce type d’attentat a évidemment le même sens religieux que les assassinats de coptes, par exemple. Le message est toujours le même, « nous considérons les égyptiens comme trop pro-occidentaux, et donc de mauvais musulmans. Ceci est une punition ».

    le radicalisme est partout le même, mais il agit au nom d’une interprétation rigoureuse de la religion. L’avenir nous dira quelle est l’interprétation qui sera victorieuse.


    • njama njama 30 novembre 2017 16:24

      @Gilles Mérivac

      Qui manipule qui ?
      L’Égypte a connu aussi des attentats contre des églises coptes !


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 30 novembre 2017 16:32

      .@njama
      C’est ce je viens de dire, il me semble, je ne comprend pas le sens de votre intervention.


    • njama njama 30 novembre 2017 18:04

      @Gilles Mérivac
      excusez-moi, elle était maladroite, mon « Qui manipule qui ? » était une réponse à votre « nous » , qui « nous » ?
      Le message est toujours le même, «  nous considérons les égyptiens comme trop pro-occidentaux, et donc de mauvais musulmans. Ceci est une punition ».
      Donc, cet attentat serait un message politique pour qui ? pour le pouvoir en place ? pour la nébuleuse « communauté internationale » ?
      Dans le jeu politique, un attentat contre une église copte pourrait avoir l’objectif d’attirer la solidarité et l’appui de gouvernements occidentaux. En suivant le même raisonnement, un attentat contre une mosquée (fréquentée semble-t-il par des soufis) pourrait avoir l’objectif d’attirer la solidarité de certains gouvernements de pays arabes.

      Est-ce que ce ne serait pas un nouvel épisode d’une lutte d’influence pour le pouvoir politique en Égypte, Morsi le prédécesseur de Sisi, proche des frères musulmans, est toujours incarcéré ? Certains n’approuvent pas le rapprochement de Sisi avec Israël ...
      -----------
      dans l’affaire de l’attentat d’une église copte à Alexandrie ! Attentat jamais revendiqué ...
       Un membre du clan Moubarak est soupçonné d’avoir commandité l’attentat anti-chrétien d’Alexandrie par Hicham Hamza, 8 février 2011


    • Panoramix Panoramix 30 novembre 2017 22:57

      @njama
      Avertissement des takfiristes et autres ultra-radicaux à l’encontre des courants musulmans moins intégristes, en Egypte, Libye, partout où des milices jihadistes s’implantent.


    • RICAURET 30 novembre 2017 23:14

      @Gilles Mérivac
       LA RELIGION A ÉTÉ DÉTOURNE POUR QUE LE CALIFAT RÈGNE
      IL Y A PLUSIEURS PLUSIEURS PERSONNES SE DISANT ÉLUS DE DIEU PARDON D HALA ON INTERPRÉTÉ LES PAROLES AU PROFIT DU CALIFE
      FAIT RÉGNER LA TERREUR
      PUIS ET SURTOUT MODULE LES ESPRITS ET LES RENDRE CORVÉABLE A VOLONTÉ ET SURTOUT FAIRE CROIRE QUE LE PARADIS SERA RETROUVE
      SE N EST PLUS DE LA RELIGION AINSI LES ÉLITES DU MOYEN ORIENT MAINTIENNENT LE PEUPLE EN LÉTHARGIE PENDANT QU EUX CE VOTRE DANS LA FORNICATION
      JE VOUS CONSEILLE DE LIRE  LE PRINCIPE DE LUCIFER 
      DE HOWARD BLOOM ATTENTION UNE BOMBE QUI MONTRE LES PERVERSION DE L HOMME POUR EXPLOITER L HOMME


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er décembre 2017 08:09

      @njama
      Vous êtes trop compliqué, les islamistes ne sont pas des intellectuels, ils veulent imposer leur idéologie par tous les moyens possibles, menaces de mort contre leurs opposants (qui impose je ne sais combien de protections policières avec le coût que cela comporte), attentats spectaculaires pour marquer les esprits, noyautage des sites intellectuels (universités, instances internationales), et pression sur les états avec un chantage aux émeutes.


    • chantecler chantecler 1er décembre 2017 08:32

      @Gilles Mérivac
      Et vous , vous êtes je le crains, trop simpliste :
      vous généralisez .
      Les islamistes sont organisés en réseaux .
      Ils ont des portes parole .
      Et à leur tête il y a des « intellectuels » .
      Je veux dire des têtes pensantes , des chefs .
      Et même sur le terrain il n’y a pas que des abrutis : poseurs de bombes, massacreurs , conduisant des voitures béliers .
      Qui savent pourquoi , dans quel but , ils agressent, ou combattent .
      Ce but n’est pas conforme à nos intérêts , notre compréhension : ce sont des adversaires , des ennemis .
      Ils ne sont pas tous issus du lumpen prolétariat .
      Certains sont diplômés, qualifiés, formés , et ont des métiers rémunérateurs .


    • njama njama 1er décembre 2017 09:15

      @Gilles Mérivac
      L’analyse de Médiapart semble aller dans mon sens... une sorte de guerre civile larvée et assez géolocalisée

      Le Sinaï égyptien sombre dans la spirale attentats-répression
      27 novembre 2017 Par François Hume-Ferkatadji et Olivia Macadré

      La région, en proie à une insurrection djihadiste violente depuis la destitution du président Morsi en 2013, est soumise à une forme de blocus imposé par les autorités. L’attentat contre une mosquée aux rituels soufis, qui a fait vendredi plus de 300 morts, met en lumière les échecs de la politique menée par le président al-Sissi.
       
      La lecture des articles est réservée aux abonnés.

      Le Caire (Égypte), correspondance.– Ils étaient plus de 500 fidèles, des hommes et des enfants, réunis ce vendredi 24 novembre pour la prière hebdomadaire quand une explosion a retenti devant la mosquée d’Al-Rawdah, un village situé près de la ville de Bir al-Abed, à quarante kilomètres à l’ouest d’Al-Arich, la capitale de la province du Nord-Sinaï. Quand l’Adhan (appel à la prière) a retenti dans les haut-parleurs, quatre 4×4 chargés d’une trentaine d’hommes masqués ont encerclé le lieu de culte et déclenché une première déflagration, avant de faire feu à l’intérieur du bâtiment. « À l’instant où le cheikh a commencé son sermon, ils ont fait sauter un engin explosif devant l’édifice et quand les personnes à l’intérieur ont essayé de s’enfuir, ils les ont abattues », raconte Moamar Sawarka, qui a perdu 11 membres de sa famille dans l’attaque.
      [....................réservée aux abonnés]
      https://www.mediapart.fr/journal/international/271117/le-sinai-egyptien-sombre-dans-la-spirale-attentats-repression


    • Christian Labrune Christian Labrune 1er décembre 2017 12:57

      L’analyse de Médiapart semble aller dans mon sens...
      =====================================
      @njama
      Rien d’étonnant à cela : Mediapart est l’une des courroies de transmission françaises de l’idéologie des Frères musulmans. Plénel était jusqu’à ces derniers temps un très bon copain du petit-fils de Hassan al-Banna, me semble-t-il.

      Les attentats en Egypte contre la minorité copte ou contres les soufis qui sont jugés hérétiques par les jihadistes dérivent directement des théories des Frères musulmans, radicalisées à l’extrême par les écrits de Sayied Qutb que Nasser avait fait pendre dans sa prison en 1966. Si on est un peu informé de la stratégie prônée par Qutb, il ne faut pas plus s’étonner de ce qui se passe dans le Sinaï actuellement que de ce qui se sera passé en France au Bataclan et ailleurs.

      La difficulté que rencontre le régime d’al-Sissi vient de ce que les services secrets égyptiens ont été complètement décapités par un Morsi qui les craignait, et fort mal reconstitués depuis. Le renseignement égyptien est très peu informé de ce qui se passe dans le Sinaï, même si beaucoup de données lui sont communiquées par Israël. Les terroristes qui opèrent dans cette région désertique sont très activement soutenus par les Frères musulmans du Hamas et par leurs rivaux du Jihad islamique. C’est pour cette raison que la première mesure prise par al-Sissi aura été d’interrompre toute circulation entre l’Egypte et Gaza. 

      Le Hamas perd progressivement tous ses soutiens, sauf celui de l’Iran. La population qu’il tyrannise et dont il est désormais incapable d’assurer la survie économique au quotidien commence à espérer sa destruction. Aussi longtemps qu’il existera - et il refuse de se désarmer - la région restera une bombe à retardement.


    • Christian Labrune Christian Labrune 1er décembre 2017 13:13

      Le message est toujours le même, « nous considérons les égyptiens comme trop pro-occidentaux, et donc de mauvais musulmans. Ceci est une punition ».
      ...................................................................... ..............
      @Gilles Mérivac

      Il est de fait que si on prend au sérieux l’islam, il ne s’est rien passé d’horrible dans la région qui ne fût tout à fait conforme à ce que préconise le Coran. J’ai souvent cité sur ce site le 5e verset de la sourate 9, que le Califat n’aura cessé de paraphraser et dont il aura produit maintes illustrations sanglantes. Mais on gagnera aussi à relire toute la sourate VIII (le butin).

      L’islam ne pourra se tirer d’affaire que lorsqu’il cessera de prendre au sérieux le texte de sa « révélation », comme le font déjà depuis des siècles les autres religions monothéistes devenues de simples tranquillisants pour les esprits inquiets. Une sorte d’opium du peuple, comme disait Marx, mais qu’il serait stupide et vain de vouloir éradiquer : il a son utilité.


    • njama njama 1er décembre 2017 13:52

      @Christian Labrune

      Il y a deux grandes sphères d’influence en Égypte, l’armée, et les coptes qui sont incontournables tant ils détiennent de surfaces financières et économiques. Vous pourriez en doute, mais s’ils étaient si malheureux il y a longtemps qu’ils auraient fui l’Égypte.

      Au lieu de cela, ne vous en déplaise, les chrétiens Coptes ont accueilli les « conquérants » musulmans en « libérateurs » *, pour la simple raison qu’ils n’auraient pu s’entendre avec les chrétiens de l’empereur Théodose I° qui avait rallié le christianisme nicéen « En 380, il publia l’édit (dit édit de Thessalonique) suivant : « Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent Damase et Pierre d’Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » »

      * Livre troisième : L’empire des Arabes / Chapitre IV : Les Arabes en Égypte

      2. CONQUÊTE DE L’ÉGYPTE PAR LES ARABES. Faible résistance que les arabes rencontrèrent en ÉGYPTE de la part de la population. Résistance de l’armée grecque. Longueur du siège d’Alexandrie. Conduite bienveillante d’Amrou à l’égard des vaincus. Il respecte leurs lois, leurs coutumes et leurs croyances. Protection particulière accordée aux chrétiens. Organisation de la justice, de l’administration, des travaux publics, etc. Résumé de l’histoire de l’Égypte pendant la période arabe.

      La civilisation des Arabes (1884) par Gustave Le Bon (1841-1931)
      (Edition téléchargeable) http://classiques.uqac.ca/classiques/le_bon_gustave/civilisation_des_arabes /civilisation_arabes.html


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er décembre 2017 14:48

      @Christian Labrune
      Ce n’est pas seulement une série de conflits basés sur l’interprétation plus ou moins rigoriste des sourates du Coran, il y a aussi comme motivation essentielle le désir de revanche sur une civilisation qui a défait l’expansion musulmane. Quand Daesh s’adresse aux occidentaux, il utilise le terme « les croisés », il est dans la continuation de cette guerre millénaire qui pour lui ne s’est jamais arrêtée.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er décembre 2017 14:56

      @chantecler
      Ce n’est pas en ce sens que je dis que les islamistes ne sont pas des intellectuels. Par exemple, je dirais que les militaires ne sont pas des intellectuels, cela ne veut pas dire que ce sont des abrutis, au contraire ils peuvent être très intelligents, mais je veux dire que pour eux c’est l’action qui est prioritaire, la réflexion doit être à son service. Ce n’est pas le cas pour les intellectuels.


    • Christian Labrune Christian Labrune 1er décembre 2017 18:13

      s’ils étaient si malheureux il y a longtemps qu’ils auraient fui l’Égypte.
      ============================================
      @njama

      C’est en 640 que le Calife Omar entreprend de coloniser l’Egypte et de fait, pour les raisons que vous dites, il ne rencontre pas trop de difficultés. Les Coptes mécontents de la domination byzantine espéraient ne pas perdre au change. Ils ne pouvaient pas prévoir ce qui leur arriverait.

      Ces lointains descendants des Egyptiens qui avaient construit les pyramides, devenus chrétiens, n’en étaient pas moins dépositaires d’une culture fort originale que plusieurs salles du Louvre illustrent magnifiquement. Ils resteront majoritaires jusqu’au XIVe siècle. Depuis, ils ne sont plus qu’une minorité de plus en plus persécutée. Les Frères musulmans de Morsi avaient commencé à incendier leurs églises. Plusieurs dizaines. L’objectif était, comme de plus en plus depuis un siècle avec les minorités non-musulmanes, de leur donner le choix entre la valise et le cercueil. La police d’al-Sissi, qui ne fait pourtant pas dans la dentelle, n’aura pas pu empêcher encore quelques attentats. On se souvient de ce car de touristes dont on fait descendre tous les voyageurs pour vérifier leur origine. Tous les coptes sont exécutés d’une balle dans la tête. Ceux-là, effectivement, pour répondre à l’insanité de votre propos, sont désormais au-delà du bonheur et du malheur, et cela les dispense d’avoir à se demander s’ils doivent rester ou partir. Voilà ce que c’est que l’islam pris au sérieux.

      Depuis quelques jours, on se souvient en Israël de plus de huit cent mille juifs qui, depuis 48, ont dû quitter des pays où leurs ancêtres étaient installés quelquefois bien avant les conquêtes islamiques. Les persécutions et les pogroms les auront obligés à partir, obligés souvent de n’emporter qu’un maigre bagages et quelques centaines de dollars, forcés de laisser sur place tout ce qu’ils possédaient : biens immobiliers, avoirs bancaires, entreprises etc. C’est déjà ainsi qu’avaient procédé les nazis du IIIe Reich. On évalue à plus de quinze milliards de dollars, l’ensemble des biens spoliés.
       
      Voilà l’islam. Ce n’est pas beau à voir.


    • Christian Labrune Christian Labrune 1er décembre 2017 18:41

      il y a aussi comme motivation essentielle le désir de revanche sur une civilisation qui a défait l’expansion musulmane.
      ...................................................................... .....
      @Gilles Mérivac
      Vous avez tout à fait raison. Après trois siècles de conquêtes coloniales et à l’époque des premiers Abbassides, l’islam s’étendait de l’Espagne jusqu’aux rives de l’Indus, remontant au nord jusqu’au Caucase. Cette domination et cet écrasement de cultures anciennes et très originales ont été réalisés par la violence. Mais dès le XVIe siècle, l’empire des Ottomans commence à se fossiliser. De Lépante au traité de Sèvres, c’est une très lente dégringolade. Tout se passe comme si Allah avait pris en grippe les musulmans, et c’est une chose, apparemment, que ceux-ci ne parviendront jamais à digérer. De là, depuis au moins la conférence de Bandung en 1955, cette posture victimaire d’un monde musulman rongé jusqu’à l’os par un ressentiment qui l’empêche de sortir de son impuissance.

      La Chine aura bien pâti des ambitions coloniales de l’Occident : les guerres de l’opium, les traités inégaux, le sac du Palais d’Eté, tout cela n’avait rien de bien drôle, mais les Chinois pas plus que les Japonais obligés par les canonnières de Perry, au milieu du XIX siècle, à ouvrir leurs ports au commerce international, ne nous cassent les pieds avec leurs ressentiments. Au lieu d’être obsédés par des défaites pas si lointaines, les peuples d’Extrême-Orient ont préféré retrousser leurs manches et rattraper leur retard, ce qui est déjà fait. Leur supériorité vient de ce que la question de Dieu ne les a jamais beaucoup obsédés. Ils prouvent par leur réussite qu’on peut très bien se passer de ces sortes de fantasmes archaïques.

      Si les musulmans ne se résolvent pas rapidement à se défaire de leurs croyances du haut moyen-âge et continuent à se comporter comme des primitifs, ils iront forcément de mal en pis.

       


    • MagicBuster 30 novembre 2017 16:19

      aucun arabe n’est du bon coté de la terre plate.

      https://wikiislam.net/wiki/images/4/47/Verse_2-144.gif


      • leypanou 30 novembre 2017 17:07

        Le terrorisme est un monstre qui peut démolir le monde  : ne soyez pas ridicule, tous les Ben Laden réunis ne sont que des petits joueurs comparés à l’aventurisme impérialiste sur la surface de la terre.
        La guerre d’Irak seulement a fait combien de morts civils ?

        De nombreux appels ont été lancés sur la nécessité de s’attaquer sérieusement au financement et au parrainage du terrorisme : par l’Arabie Saoudite ?


        • Jeekes Jeekes 30 novembre 2017 17:16

          ’’la lutte contre le terrorisme n’est pas un combat des religions, des sectes et des croyances’’
           
          Sans blagues ?
          Tu devrais en parler à tes bédouins de patrons, les saouds !
           


          • QAmonBra QAmonBra 30 novembre 2017 18:04
            @u wahhabite de service.

            Comme tous les prétendus experts, vous brouillez par l’encre, comme le poulpe, la vision réelle de la situation.

            Wahhabisme & $ionisme sont larrons en foire, quand le premier fait « diversion » le second fait les poches !

            Rafraichissez moi la mémoire, avant de se faire dégager par la princesse Sissi, le wahhabite « modéré » Morsi n’avait il pas proposé une partie du Sinaï aux palestiniens ? 



            • Christian Labrune Christian Labrune 1er décembre 2017 12:59

              Wahhabisme & $ionisme sont larrons en foire

              @QAmonBra
              Oui, comme sont larrons en foire les conspirationnistes et les débiles mentaux.


            • QAmonBra QAmonBra 1er décembre 2017 16:16

              @Christian Labrune


              Les faits sont les faits, ils sont têtus et, ces derniers temps, s’enchaînent rapidement et de façon quasi transparente, comme si chez $ion l’urgence les pousse à se foutre des apparences !

              L’animal le plus primitif sera toujours moins « bête » que l’humain refusant de comprendre !

              Ach ! Zionismus hält dich gut !

            • Christian Labrune Christian Labrune 2 décembre 2017 12:38

              Ach ! Zionismus hält dich gut !
              ===================================
              @QAmonBra
              Mohammed Amin al-Husseini, ancien mufti de Jérusalem et grand ami à Berlin de Heinrich Himmler, fondateur aussi de la 13e division de la Waffen SS agissant dans les Balkans, du plus profond de l’enfer où il croupit, entre deux hoquets, vous transmet ses félicitations.


            • QAmonBra QAmonBra 2 décembre 2017 15:17

              @Christian Labrune


              Ach ! Voila déjà le point godwin ! 

              Le mufti de Jerusalem collaborateur des nazis !? 



              Peut être que nos khazars veulent rétablir une nouvelle ghazarie ? Vu que leur état en Palestine semble de plus en plus mal barré ?

            • Christian Labrune Christian Labrune 3 décembre 2017 11:52

              Ach ! Voila déjà le point godwin !
              =====================================
              @QAmonBra

              Le point Godwin, c’était de commencer à parler la langue des nazis dans un échange qui eût très bien pu se prolonger dans celle de Molière.
              Vous me faites penser au Dr Strangelove, dans le film de Kubrick : quand il s’échauffe, il y a toujours un moment où il commence sa phrase par « Mein Führer... », et son bras droit se relève d’une manière si automatique qu’il a toujours le plus grand mal, usant de son autre main, à le remettre à sa place. Etrange atavisme...


            • QAmonBra QAmonBra 3 décembre 2017 15:58

              @Christian Labrune


              Le point Godwin c’est « l’hitlerisation » systématique de son contradicteur quand on a plus d’arguments, c’est un reflexe quasi pavlovien chez les $ionisés comme vous, qui vous parle cinéma hollywoodien quand on leur parle d’Histoire !

              J’ai adopté quelques rudiments d’allemand pour, en vain, faciliter la communication, depuis que j’ai découvert que les prétendus juifs et pseudo sémites installés en Palestine l’avaient été aussi grâce aux nazis et, surtout, depuis que j’ai également appris qu’ils parlaient l’hébreu comme une vache allemande, voir polonaise !


              Seltsame Semiten ! . . .


            • sls0 sls0 30 novembre 2017 20:27

              Mosquée soufie, c’est suffisant pour déplaire aux gens d’obédience wahabite.

              Qui sponsorise le wahabisme ?

              • Shopi 1er décembre 2017 07:52


                « L’Egypte a toujours été victorieuse face à tous ses ennemis tout au long de 7 000 ans. »

                Ah bon ?
                Et les Grecs, Romains, Byzantins (surtout Théodose qui a détruit le patrimoine culturel égyptien), Musulmans, Mamelukes, Ottomans, Britanniques, Israël ?
                Sans parler des Hyksos et des Perses car ces derniers n’ont pas tenus très longtemps en Égypte...

                « C’est une preuve flagrante que le terrorisme n’a rien à voir avec la religion »
                Ah bon ?
                Et le fait que ca soit une mosquée Soufi qui ait été ciblée, ca vous fait pas un peu réfléchir ?

                « Néanmoins, le monde n’agit pas assez sérieusement »
                Ben oui, normal... c’est la faute des autres smiley


                • chantecler chantecler 1er décembre 2017 08:34

                  @Shopi
                  ....Les Français sous Napoléon Bonaparte .


                • François Vesin François Vesin 1er décembre 2017 12:06

                  «   Le fait est que nous faisons tous face à des organisations 

                  criminelles professionnelles qui reçoivent des fonds de certains pays. 
                  Le terrorisme est parrainé par des acteurs maléfiques 
                  régionaux et mondiaux »

                  ...à commencer par l’Arabie Saoudite et les USA 
                  comme l’a avoué sans vergogne d’Hillary Clinton !

                  Vous avez tellement pris les gens pour des idiots
                  que vous croyez que nous allons gober naïvement
                  les fourberies de Mohammed ben Salmane !


                  • OMAR 1er décembre 2017 19:19

                    Omar9
                    .
                    @Alketbi
                    .
                    Derrière le massacre de la mosquée « Al Rawda » en Égypte, se cachent tes compatriotes commanditaires de ce crime, les wahhabites,
                    .
                    Alors, tu peux toujours raconter des sornettes, des idioties saupoudrées de mensonges, nul n’est dupe ici.
                    Un jour vous paierez pour tous les malheurs, destructions, massacres et drames que vous avez fait subir à toute l’humanité et particulièrement à l’Islam, sous couvert de votre secte barbare et obscurantiste.


                    • Christian Labrune Christian Labrune 2 décembre 2017 12:23

                      Les sociétés de la péninsule arabique menacées par un prochain tarissement de la rente pétrolière et, plus dramatiquement, par la progression sur le terrain de l’Iran chiite, paraissent s’efforcer, d’une manière fort pragmatique, de rejoindre la civilisation du XXIe siècle. Ailleurs perdure un islam obscurantiste qui condamne un certain nombre de pays à une terrible stagnation, voire à la régression. On voit très bien la différence en lisant sur cette page, tout à la fois l’article, et les interventions de nos islamistes égarés en France.

                      Le chemin de l’histoire est cahotique, parsemé d’obstacles induisant mille erreurs de parcours. Les engagements en Agfghanistan des Russes et des Américains étaient des erreurs, comme le soutien d’un Obama aux Frères musulmans un peu partout après son discours à l’eau de rose du Caire en 2009, puis le retrait prématuré des troupes stationnées en Irak. La persévérance de l’Arabie saoudite dans la propagation d’un islam des plus obscurantistes dont la chaîne télévisée du Qatar (aj-Jazeera) aura été durant tant d’années le principal vecteur aura été aussi une erreur monumentale. Sans parler de soutiens plus ou moins occultes aux groupes terroristes agissant dans la région.

                      Les interventions de nos islamistes français formatés par la propagande des Frères et des salafistes font apparaître clairement qu’ils n’ont toujours pas compris que le monde était en train de changer. Au lieu de tonner contre un wahhabisme en voie de disparition, ils feraient mieux de s’en dégager puisqu’ils en procèdent quasi directement. Au lieu de continuer à propager leur infecte propagande antisémite ou, pire encore, antisioniste, ils feraient mieux de comprendre que la question palestinienne qui aura servi depuis la conférence de Bandung à radicaliser la rue musulmane n’intéresse plus guère les états sunnites du Moyen-Orient à la recherche d’une voie modérée qui ferait prévaloir la résolution des problèmes économiques sur des querelles religieuses grotesques du haut moyen-âge. En Egypte, en Jordanie, le fanatisme de peuples crétinisés depuis tant d’années par une propagande néo-nazie héritée du mufti de Jérusalem est devenu le premier obstacle à une entrée dans la modernité. Les décideurs qui, comme partout, vivent dans la trouille des masses que leurs prédécesseurs ont bêtement radicalisées, sont obligés d’en tenir compte, et cela fait encore souvent obstacle aux réorientations politiques les plus nécessaires et les plus urgentes.

                      Finalement, si l’heureuse évolution qu’on voit se dessiner du côté de la péninsule arabique se confirme et finit par justifier les analyses fort estimables de Salem Alketbi, il n’y aura plus qu’en Europe, dans dix ans, qu’on continuera à voir partout des burqas et des voiles islamiques, et à voir perdurer dans nos banlieues l’imposition par la terreur d’un mode de vie islamique du VIIe siècle. Les discours comiques de nos musulmans français qu’on peut lire sur AgoraVox sont déjà d’un autre temps. Il conviendrait qu’ils en prissent conscience au plus vite.

                       

                       


                      • Zolko Zolko 2 décembre 2017 12:58

                        @Christian Labrune : « Les interventions de nos islamistes français formatés par la propagande des Frères et des salafistes »
                         
                        les interventions de nos sionistes français formatés par la propagande du Likoud ... marche tout aussi bien. Vous pensez réellement convaincre qui que ce soit avec déclarations de la vérité vraie ?


                      • Panoramix Panoramix 2 décembre 2017 18:25

                        @Zolko
                        j’espère au moins que les porte-voix des instances communautaires antagonistes sont rémunérés pour distribuer leurs tracts smiley


                      • Christian Labrune Christian Labrune 3 décembre 2017 11:36

                        Vous pensez réellement convaincre qui que ce soit avec déclarations de la vérité vraie ?
                        ======================================
                        @Zolko
                        Les esclaves de l’idéologie dominante, on ne peut pas les convaincre. Dans le cas qui nous occupe, ils prennent comme le caméléon la couleur de ce qui les environne. Quand le climat international aura changé, ils changeront aussi, par conformisme.

                        Par ailleurs, ne faisant partie d’aucune « communauté », je peux considérer les choses d’une manière extrêmement détachée. J’ai la plus grande admiration, c’est vrai, pour l’aventure sioniste : en soixante-dix ans, voilà une nation atrocement démembrée qui se reconstitue sur un territoire minuscule menacé de partout et même de l’intérieur, et qui est désormais à l’extrême pointe de la recherche dans tous les domaines des sciences et des techniques. Difficile de faire mieux. Et la politique étrangère du Likoud, effectivement, me paraît des plus réalistes.

                        Il y a cinq ou six ans, Abou Mazen, dans un de ses rares moments de lucidité avait reconnu que la grande erreur des « Palestiniens » avait été de ne pas accepter le plan de partage proposé par l’ONU et de se lancer dans une guerre d’épuration ethnique au lendemain même de la proclamation, par ben Gourion, d’une renaissance de l’Etat d’Israël. Il ajoutait que les Israéliens, depuis, s’employaient à « punir » les pauvres Palestiniens de cette erreur. Il me semble néanmoins que ceux-ci, s’ils avaient pris conscience de leur sottise, auraient pu éviter de pousser les états arabes de la région à recommencer d’autres guerres tout aussi lamentables et vaines, particulièrement celle de 67.

                        L’existence d’israël est un fait, et la puissance de son armée de défense rend tout à fait vains les fantasmes de destruction génocidaire que nourrissent encore les héritiers de l’idéologie nazie, qu’il s’agisse de l’iran et de son Hezbollah, des Frères musulmans du Hamas ou des jihadistes de tout poil. L’objectif du Likoud, puisque tous les plans de paix échouent à cause du fanatisme musulman, est désormais d’aider à élever le niveau économique des Palestiniens dont le sort ces dernières années, comparé à celui des musulmans dans les pays voisins en guerre, est déjà plutôt enviable. Quand les actuels fanatiques du Hamas, du Jihad et même de l’OLP, héritiers de l’idéologie du mufti de Jérusalem, formatés par un islam qui va bientôt disparaître, devront laisser la place à de nouvelles générations, les choses s’arrangeront d’elles-mêmes de proche en proche, même si aucune solution globale ne devait aboutir.

                        A l’ivresse jihadistes de ces dernières années qui rêvait, avec le Califat désormais détruit, d’une sorte de Saint-Barthélémy à l’échelle de la planète, devrait bientôt succéder dans le monde musulman une terrible gueule de bois propice à un retour au réalisme. Cet islam-là est mort et les populations les plus directement concernées n’en veulent déjà plus. Il subsistera quelques temps encore au Maghreb et même en Europe où il est soutenu par les parfaits crétins utiles qui n’en ont pas tâté et qui, au lendemain de Charlie Hebdo ont dû se dire que crever dans un attentat, cela ne pouvait arriver qu’aux autres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès