• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des chiens et des hommes

Des chiens et des hommes

Tous les ans et partout des chiens sont abandonnés….

L’abandon d’un animal est considéré comme un délit :

« Ce délit est puni d'une peine pouvant aller à 30 000 € d'amende et deux ans d'emprisonnement. Suite à un abandon, le Tribunal peut également prononcer une interdiction de détention d'un animal (peine complémentaire). Un animal peut être considéré divagant dès lors qu'il n'est plus sous la surveillance de son maître. »

Je ne défends pas les personnes qui abandonnent leurs animaux de compagnie, bien au contraire mais je m’interroge sur la législation en cours notamment en ce qui concerne les personnes vulnérables.

J’accompagne depuis un an une femme en grande difficulté….Poursuivie et frappée par des dealers, elle a pu trouver un appartement dans une autre ville après de nombreuses démarches.

Retrouvée par ses tortionnaires, elle cherche à déménager …. Ce qui n’est pas facile.

En très mauvaise santé, il faudrait qu’elle confie son chien à qui elle est attachée, ce qui s’avère impossible.

Dimanche dernier, placé chez une personne de ses connaissances, le chien, perturbé a mordu son hôte.

La police est intervenue et a appelé la fourrière qui demande pour prendre le chien la somme rondelette de 350 €.

Madame ne peut pas payer et ne veut pas pour des raisons de déontologie abandonner l’animal.

Que faire ?

La SPA n’aurait pas de places et ne garantit pas qu’elle prenne le chien à l’issue des travaux qu’elle a commandés et qui justifie son refus.

La ville où loge Madame ne fait appel à la fourrière que pour les chiens abandonnés.

Tout incite, y compris le système à ce que cette femme finisse par devenir une « mauvaise » citoyenne !

Aujourd’hui elle doit être hospitalisée en urgence et ne peut pas garder cette bête…..D’ailleurs une pétition de voisins à propos d’aboiements conduit l’Office départemental de l’Habitat à demander à ce que l’animal ne revienne pas dans le logement.

La Direction Départementale de la Protection des populations (DDPP) ..., interpellée par mes soins m’a fait transmettre ce message : 

« C’est à Madame F de confier son chien à la SPA et à elle seule » !?

C’est à s’y mordre la nuque.

Pourquoi la SPA ne garantit-elle pas à Madame qu’elle prendra le chien en charge le plus tôt possible, dès la fin des travaux de réaménagement ?

Pourquoi les pouvoirs publics locaux ne proposent pas de régler les frais de fourrière ?

Madame est désespérée, elle a besoin de soins pour se reconstruire.

Elle a refusé et c’est tout à son honneur d’abandonner son chien….Elle en paie le prix !

Je ne lâcherai rien mais quels gâchis !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 17 mai 10:14

    Les humains sont des bêtes, faudrait ne pas l’oublier, soumis à une sorte de sélection naturelle. Les plus chanceux et les plus forts survivent et se multiplient. Les malchanceux et faibles comme cette dame meurent. Même s’ils sont « gentil ». C’est dans l’ordre des choses.


    Vouloir venir en aide à ses proches est naturel, c’est notre tribu, notre groupe pour lequel on a des sentiments, auquel on s’identifie. La même sélection naturelle s’applique aux groupes. Les groupes faibles et vulnérables sont détruits, les groupes forts prospèrent.

    Cette sélection est nécessaire pour améliorer l’humanité. C’est cette sélection qui fait que les comportements les plus en adéquation avec notre environnement se transmettent, et que les faibles ne transmettent pas leurs gènes et n’influencent pas le comportement des autres.

    Venir en aide aux gens inconnus de manière bénévole, c’est être un cas psy. C’est vouloir aller contre l’ordre des choses, contre la sélection naturelle. C’est vouloir la déchéance de l’humanité, la transmission de comportements inadaptés.

    Votre empathie anormale est probablement le résultat d’un traumatisme. Reprenez vous. Que vous ayez de l’empathie pour votre famille et vos amis est normal. Vous vous vouliez sauvez tous les faibles ne l’est pas.

    • eddofr eddofr 17 mai 10:36

      @bibou1324

      Avez-vous pleinement réfléchi aux implications de votre théorie ? 


      Et à ses lacunes ?

      Quelques axes de réflexion :

      Chez les prédateurs, la sélection naturelle, que vous affectionnez tant, favorise les individus les plus agressifs, jusqu’au point où, leur trop grande agressivité conduit à l’extinction de leur proie naturelle et, par voie de conséquence, à leur propre extinction.

      Il existe des espèces, pourtant profondément étrangères et qui collaborent parce qu’ensembles, leurs chances de survie sont bien meilleures (l’acacia et les fourmis, l’intestin humain et escherichia coli, le poisson clown et l’anémone de mer, ...).

      Nous ne sommes pas que des animaux et nous avons peut-être envie d’un monde qui ne soit pas uniquement composé de bourreaux et de victimes, de prédateurs et de proies.

      Enfin, qui vous dit que le faible d’aujourd’hui qui vous voulez sacrifier n’est pas le survivant de l’épidémie de demain, dont les anticorps sauveront l’humanité ?

    • CHALOT CHALOT 17 mai 10:28

      J’ai même une empathie pour vous ! c’est dire !


      • juluch juluch 17 mai 13:10

        Parce que le système est mal fait mr Chalot.


        On créera des difficultés à cette personne en détresse, mais on sera incapable de mettre hors d’état de nuire des fichets S dont on sait qu’ils passeront à l’acte tôt ou tard !

        On marche sur la tète !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès