• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des déserts médicaux qui se propagent...

Des déserts médicaux qui se propagent...

On le sait : de nombreuses régions de France deviennent ce que l'on appelle des "déserts médicaux", on constate une pénurie de médecins généralistes qui est préoccupante.

La France manque de plus en plus de médecins et certaines régions sont plus touchées que d'autres.

 

Et même dans les grandes villes, les patients ont de plus en plus de difficultés à trouver un médecin compétent, car certains d'entre eux refusent de recevoir de nouveaux "clients" : ils ont déjà sous leur responsabilité un trop grand nombre de patients.

 

Les bons médecins sont saturés de travail et il faut, alors, se contenter de services médicaux bâclés...

Ainsi, on ne peut plus, en France, choisir véritablement son médecin.

 

De plus, le système veut que l'on passe par un généraliste pour obtenir une consultation chez un spécialiste....

Et si ce spécialiste se révèle inefficace et incompétent, les patients se retrouvent dans une impasse.

 

Il arrive même que certains infirmiers refusent leurs services à des malades : ils sont, eux aussi, surchargés de travail et ne peuvent accepter de nouveaux patients... ils n'acceptent même plus les prises de sang à domicile.

 

On a du mal à le croire mais il devient de plus en plus difficile de se faire bien soigner dans notre pays, d'autant que certains médecins irresponsables commettent des bévues et des fautes inadmissibles dans un domaine aussi important.

 

Une de mes amies m'a raconté ce qui lui est arrivé, lors d'une admission dans une clinique : cette histoire paraît incroyable...

 

Alors qu'elle devait subir un examen et une opération présentée comme urgente, cette amie a été questionnée par les infirmières qui l'ont accueillie : on lui a demandé, ainsi, si elle avait arrêté un de ses médicaments.

 

Mon amie étonnée a répondu aussitôt qu'elle n'en avait pas été informée. En fait, sa cardiologue avait purement et simplement "oublié" de le lui dire et de lui prescrire un traitement de substitution.

 

Dès lors, l'opération qui était une "urgence" fut annulée. Mon amie a dû attendre toute une après midi jusqu'à 20 heures pour voir un chirurgien qui lui a enfin donné toutes les instructions pour un nouveau traitement...

 

Encore plus incroyable ! La cardiologue qui a commis cette faute professionnelle, tout en s'excusant d'avoir fait une "erreur" a rejeté la responsabilité de sa bévue sur sa patiente. Au téléphone elle a osé lui dire : "Vous m'avez déçue !!".

 

Une façon, sans doute, de rejeter la responsabilité sur sa patiente !

Le personnel de la clinique a tenté, aussi, de minimiser l"oubli de cette cardiologue : "Ce n'est pas grave, l'erreur est humaine", a-t-on dit à mon amie.

 

L'erreur est humaine mais on oublie de dire que dans le domaine médical, elle peut être fatale, surtout lorsqu'il s'agit d'une urgence !

Pénurie de médecins, docteurs irresponsables : notre pays devient peu à peu un désert médical qui s'étend même là où on s'y attend le moins.

La France, encore réputée, il y a quelques années, pour son système de santé efficace est en train de perdre des compétences essentielles, faute d'avoir anticipé une pénurie de médecins.

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/06/des-deserts-medicaux-qui-se-propagent.html

 

Documents joints à cet article

Des déserts médicaux qui se propagent...

Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • waymel bernard waymel bernard 11 octobre 17:39
    Ce n’est pas la suppression du numerus clausus qui améliorera les choses. Il faudra de toute façon une sélection à un moment ou à un autre. Il ne faut pas penser que tout bachelier est apte à devenir médecin.
    Pour faire revenir les médecins dans les campagnes il faut rendre les études de médecine payantes, sauf pour ceux qui acceptent d’aller exercer quelques années (10, 5 ?) là où l’État leur demande.

    • Pere Plexe Pere Plexe 12 octobre 13:12

      @cassini
      médecine soviétique ?

      En quoi ce système serait admissible pour les gendarmes ou les instituteurs mais ne le serait pas pour les médecins ?
      Et surtout quelle alternative proposez vous ?
      Le système actuelle, très libéral mais économiquement socialiste, est un grave échec.

    • JC_Lavau JC_Lavau 11 octobre 17:51

      Pour une prof de français, très très étrange, le choix de mots dans le titre.


      Sur le mode humoristique, j’avais déjà lu qu’une troupe de scouts était censée « se propager à travers la ville » (en patins à roulettes, en l’occurrence). Mais là, le record a été rosemardement battu.

      • Aristide Aristide 11 octobre 18:08

        Pénurie de médecins, docteurs irresponsables : notre pays devient peu à peu un désert médical qui s’étend même là où on s’y attend le moins.


        Un peu de mesure et de sens commun dans la conclusion générale, un arbre ne peut cacher une foret. Qu’il existe des erreurs dans les millions d’actes est une évidence, en conclure que le système est inefficace est une erreur. 

        Voila l’introduction d’une étude de l’OMS sur les systèmes de santé dans le monde. Bon il existe de multiples études sur le sujet, mais les résultats concourent tous à une conclusion identique même si le classement est moins élogieux.

        L’Organisation mondiale de la Santé a procédé à la première analyse des systèmes de santé effectuée dans le monde. Cinq indicateurs de performance sont utilisés pour mesurer les systèmes de santé des 191 Etats Membres. L’analyse conclut que la France fournit les meilleurs soins de santé généraux, suivie notamment de l’Italie, de l’Espagne, d’Oman, de l’Autriche et du Japon.

        Plus loin

        • En Europe, les systèmes de santé de pays méditerranéens tels que la France, l’Italie et l’Espagne sont mieux classés que les autres pays du continent. La Norvège, au 11ème rang, est le premier parmi les pays scandinaves.

        Peut être Rosemar devrait méditer sur les propos de Talleyrand « Quand je m’examine, je m’inquiète. Quand je me compare, je me rassure. »


        • rosemar rosemar 11 octobre 18:49

          @Aristide

          Même Michel Onfray a été victime d’erreurs médicales... elle ne sont pas si rares...



        • Aristide Aristide 12 octobre 11:53

          @rosemar


          Vous démontrez seulement qu’il existe des erreurs médicales, en aucun cas vous ne prouvez quoique ce soit sur LE système de santé.

          Vous connaissez une activité humaine, aussi difficile, où il n’y a aucune erreur ? Allons, si vous dites qu’il faut mettre en place des procédures, des formations des personnels, ... pour diminuer le nombre d’erreur qui peut vous contredire, par contre la généralisation à toute une profession et pire à toute un secteur est le signe d’un défaut assez évident de simple bon sens.

          Il existe des profs incapables, des flics pourris, des politiques pas très clairs, des commerçants pas très honnêtes et même des garagistes voleurs, ... qu’en déduisez vous ? Que tout est pourri, du monde de l’éducation au secteur de la réparation automobile ? Allons, un peu de mesure et de bon sens ... 

        • foufouille foufouille 12 octobre 12:08

          @Aristide

          rosemar est nulle en science, elle n’a pas le niveau d’une aide soignante mais comme elle est prof, elle sait tout sur tout.


        • rosemar rosemar 12 octobre 17:36

          @Aristide


          Bien sûr, des erreurs peuvent se produire mais quand elles sont récurrentes dans le domaine médical où la vie est parfois en jeu, c’est problématique...

        • foufouille foufouille 11 octobre 18:14
          « Et si ce spécialiste se révèle inefficace et incompétent, les patients se retrouvent dans une impasse. »
          pas du tout sauf si c’est le seul et encore, il suffit de consulter hors du département.
          de toute façon, en mangeant vert, tu es immortelle selon toi.


          • rosemar rosemar 11 octobre 18:47

            @foufouille

            Hors du département ? Facile à dire... encore faudrait-il en trouver un... qui soit vraiment compétent et qui accueille de nouveaux patients....

          • foufouille foufouille 11 octobre 19:01

            @rosemar

            ça m’est arrivé plusieurs fois quand je n’avais pas envie de tous les consulter, je me suis déplacé dans de grands hôpitaux parisiens. tu as aussi le secteur 2, c’est plus cher mais plus rapide et pas besoin de lettre de généraliste.
            j’ai fini par déménager dans une grande ville, c’est plus simple.


          • Le421 Le421 12 octobre 20:55

            @foufouille

            j’ai fini par déménager dans une grande ville, c’est plus simple.

            D’un coup d’un seul, je comprends mieux !!

          • foufouille foufouille 12 octobre 21:11

            @Le421

            c’était ça ou crever car ces débiles ne connaissent pas le médoc à 3€ la boite qui existe depuis des années .......... et en vente libre.


          • Saint Rata de l'himalaya Maitre Ratatouille 11 octobre 18:38
            SCANDALEUX

            La ministre de la santé Agnès Buzyn a déclaré ce jeudi qu’à partir du 1er janvier 2019, seuls les médicaments sous forme de suppositoires seront remboursés par l’assurance maladie.

            En effet, malgré les campagnes de lutte contre l’abus des anti-douleurs, anti inflammatoires et beaucoup d’autres médicaments, les français continuent d’en consommer massivement.
            Agnès Buzyn, ayant travaillé dans l’industrie pharmaceutique le sait par les chiffres de production : le suppositoire n’a vraiment pas la côte du fait de son mode d’administration. Il lui est donc venu cette idée d’utiliser cette particularité afin de limiter les auto-médications inutiles : « si ils décident de payer des comprimés ou de prendre les suppositoires remboursés, c’est qu’ils en ont réellement besoin. »
            Les différents partis d’opposition ont réagi sur les réseaux sociaux avec le hashtag #OnLaDansLeCul

             smiley



            • rosemar rosemar 11 octobre 18:45

              @Maitre Ratatouille

              Très amusant... !

            • ASTERIX 12 octobre 15:06
              @Maitre Ratatouille

              MME ET MR BUZIN- LEVY REINE ET ROI DES LOBBYISTES FRANCAIS 

              le couple fait dans les médocs et l autre les pesticides tout cela fabriqué par les memes labos !!!

            • Le421 Le421 12 octobre 19:40
              @ASTERIX
              Et tout le monde trouve ça normal.
              A mon avis, elle sait des chose sur Jupiter !!

            • Piere CHALORY Piere CHALORY 11 octobre 18:56

              Bonsoir,


              J’ai lu quelque part que peut être, Jean Claude Romand ; faux médecin & assassin de : sa femme, ses enfants, son père & sa mère, plus le chien, a fait une demande de remise en liberté pour bonne conduite...

              Vu que le nombre de médecins s’étiole à fond dans nos villes et nos campagnes, pourquoi ne pas, après tout, lui donner une seconde chance, 1 ? 

              Blagapart ; depuis qu’il est enfermé, ses compagnons de galère l’appellent ’’le toubib’’, et d’après un de ses anciens camarades de geôle, également criminel mais libéré plus tôt ;

              « Jean-Claude, c’est un très brave homme, humble, doux et toujours d’humeur égale. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi bon. Alors quand les gars le consultent pour un problème médical, il pose un diagnostic et donne des conseils, qui sont toujours judicieux.  »

              Donc, en prison, Romand est régulièrement consulté par les uns et les autres et d’après eux, il ne se trompe jamais ! Comme quoi ça fait une moyenne, avec les vrais médecins qui se plantent parfois lamentablement dans leur diagnostic...



               smiley







              • mmbbb 11 octobre 19:30

                @Piere CHALORY merci de m avoir censure connard


              • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 09:15

                @Piere CHALORY


                 On va rappeler de docteur Garetta pour les transfusions et Fabius prendra les RdV .....

              • phan 11 octobre 19:21

                Une de mes amies m’a raconté ce qui lui est arrivé  : simplifions comme les Belges, l’orthographe du français !


                • Sergio Sergio 11 octobre 20:54

                  Un exemple de désert médical :


                  Le désert de j’aime « pas-ta-agonie »

                  • Rincevent Rincevent 11 octobre 21:46

                    Article fourre-tout, sans le moindre début de mise en perspective. Alors, allons-y

                    Le numerus clausus :
                    arme à double tranchant. D’un côté, une sélection censée ne diplômer que les premiers de cordée et l’assurance d’une rente de situation pour ceux qui sont installés. De l’autre, un déficit, pourtant prévisible, avec les départs à la retraite.de praticiens couplé avec l’augmentation de la population et son vieillissement. Je croyais que l’INSEE servait aussi à ça…

                    La suppression de ce numerus clausus ne règlera pas automatiquement le problème des déserts médicaux, car ces désert ne sont pas que médicaux. Si vous avez disons la trentaine et deux enfants, par exemple, où allez vous vous installer, de préférence ? Dans un endroit où les services publics rétrécissent comme peau de chagrin ? Où il faut faire des kilomètres pour la moindre démarche, atteindre un collège, où pire un lycée ? Idem pour les loisirs des mômes (qui n’ont pas les mêmes, à la même heure ni au même endroit, bien sûr). Idem pour ceux des parents. En pratique, ça veut dire aussi deux voitures et des heures au volant.

                    Devant cette situation, les jeunes médecins sont comme les autres. Ils espèrent un minimum de qualité de vie et préfèrent plus ou moins s’entasser en ville, et encore, pas les trop petites : http://www.courrierdesmaires.fr/59332/face-aux-deserts-medicaux-les-petites-villes-veulent-innover-et-contraindre/ .

                    Alors, je n’ai pas la solution magique. Obliger à servir quelques années dans le désert, mais contre quoi ? Les carabins ont fait remarquer (à raison) qu’ils ont déjà été largement exploités pendant leurs années d’internat et de spécialisation.

                    Quant à faire payer (cher) les études, à l’américaine, pour en dispenser les éventuels volontaires, je crains que ce remède soit pire que le mal. Un des prochains crash financier US annoncé concerne les prêts étudiants, dont les remboursements font de plus en plus défaut : https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/02/18/les-dettes-des-etudiants-inquietent-les-etats-unis_4578459_3234.html Les Obama ont fini de rembourser les leurs en 2004 ! https://www.nouvelobs.com/le-tweet-presidentielle-americaine-du-jour/20121008.OBS4877/il-y-a-huit-ans-nous-avons-rembourse-nos-derniers-prets-etudiant.html

                    • placide21 12 octobre 08:48
                      J’ai bénéficié de la vaccination antigrippale par le pharmacien en 5mn , pas d’attente , j’en suis ravi.
                      Parfois les nouveaux dispositifs ont du bon.

                      • phan 12 octobre 09:06

                        @placide21
                        C’est bien ce geste citoyen : payer la taxe annuelle de la vaccination anti-grippale.


                      • rosemar rosemar 12 octobre 13:37

                        @phan

                        Oui, une vaccination qui a une faible efficacité...

                      • rosemar rosemar 12 octobre 13:38

                        @phan

                        Mais comme on vit dans une société marchande...

                      • phan 12 octobre 14:45

                        @rosemar
                        La grippe de 1918 avait plus de victimes que la Grande Guerre, un siècle plus tard on cherche toujours son origine, son éradication et son vaccin (préventif et curatif) efficace !


                      • zygzornifle zygzornifle 12 octobre 09:12

                        Avec Macron et son grand ratissage on droit aussi des déserts bancaire , en tant que retraité sans dentier au seuil de pauvreté je peux vous en parler et je suis touché aussi par le désert médical et l’attente , 4 mois pour un RDV gastro plus 4 mois de souffrances en attente de l’intervention car je ne voulais pas compte tenu du coût aller dans le privé ou le « pognon de dingue » circule en dépassement d’honoraires que ma mutuelle de retraité ne couvre pratiquement pas  ....


                        • Le421 Le421 12 octobre 19:38

                          @zygzornifle

                          C’est sûr !!
                          Pendant 4 mois, vous avez du en chier !!
                          Ceci dit, pas besoin de faire des dépenses chez « Comme j’aime » !!
                           smiley


                        • sergent Meslier meslier 12 octobre 14:08

                          Mes amis , j’étais médecin au Mali mais ici je suis infirmier ! Que pensez-vous de cela ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès