• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des imprimantes à faire peur

Des imprimantes à faire peur

Franchement, on est au bout du rouleau de la manipulation de la marionnette Al-Qaida, là. Qu’un obscur groupe perdu dans le désert demande aujourd’hui à Nicolas Sarkozy de contacter directement Ben Laden tourne à la farce complète. Comment donc parler à un mort, serait-on tenté de dire. L’auteur du message, Abdelmalek Droukdel (alias Abou Mossab Abdelwadoud) est soupçonné depuis toujours d’être une des créatures des services algériens du DRS, son mentor s’appelant Hassan Hattab, le « disparu ». Car ces derniers jours ont été terribles, pour les sinistres farceurs qui se cachent derrière ce théâtre d’ombres. En premier, la claque infligée par un jury à l’administration US en déclarant innocent de tous les chefs d’accusation contre lui, sauf un seul, celui dont la tête avait été mise à prix 5 millions de dollars, pourtant (*). Et en second cette farce grotesque des imprimantes piégées qui vient d’être dénoncée par le ministre allemand, déclarant que la seconde alerte n’était autre qu’un « leurre des services secrets US » pour « tester » les capacités des services namibiens de sécurité, jetant la suspicion obligatoirement sur le premier, qui aurait donc pu être taillé dans le même factice. Et pire encore, avec la revendication d’Al-Qaida de la tentative avortée, dont personne ne peut croire décemment qu’elle aurait pu être un danger, et surtout celle d’un crash soi-disant « réussi », alors que l’on détient depuis les textes des modifications demandées aux avionneurs à la suite, justement de ce qui a bien été reconnu comme un pur accident. Les deux ont donc menti : la nébuleuse Al-Qaida, en revendiquant un simple accident comme étant un attentat, les Etats-Unis en plaçant dans des avions des bombes factices pour en rejeter la faute sur Al-Qaida ! C’est une farce, une farce complète, à tous les étages !

Ça commence donc par une révélation allemande, ce 19 novembre, émanant du ministre de l’intérieur Thomas de Maizière : "le colis suspect, découvert au cours du chargement en Namibie d’un avion à destination de Munich, était un leurre d’origine américaine, a déclaré, mercredi, le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière. "Des experts de la police criminelle allemande (BKA) ont examiné sur place le bagage. Il s’agit d’un équipement de test en conditions quasi réelles manufacturé par une firme américaine", a-t-il dit, lors d’une conférence de presse. "On ignore à qui appartient la boîte-test" utilisée pour "découvrir s’il existe des lacunes de sécurité", a ajouté le ministre. Selon les autorités namibiennes, le colis consistait en une sacoche d’ordinateur enveloppée dans un film plastique, le tout équipé de fils électriques et d’une horloge. Le paquet "ne contenait pas d’explosifs" et "à aucun moment les passagers n’ont été en danger", a ajouté Thomas de Maizière. Le paquet avait été intercepté à l’aéroport international de Windhoek en Namibie lors de l’embarquement de passagers sur un vol à destination de Munich, dans le sud de l’Allemagne". Ouh là, voilà qui remet en cause bien des choses ! On a vite fait d’ailleurs de retrouver à quoi ça pourrait bien ressembler, ces fameux faux détonateurs : une firme spécialisée là-dedans, aux Etats-Unis, vend des "kits" de "formation" à la détection ressemblant à la description faite !
 
Or, cette firme, nous en avions déjà parlé lors d’autres étranges découvertes. Celle d’obus autopropulsés "iraniens" trouvés à proximité d’un camp US en Irak qui avait été bombardé de nuit. A l’époque, le responsable du camp avait promis de révéler à la presse que ces fameux obus étaient bien iraniens. Or on leur avait trouvé une fâcheuse ressemblance avec ceux fournis par notre fameuse entreprise de fausses bombes et de faux matériel de terroristes, Inert Production Inc, qui depuis a bien élargi son offre... et augmenté ses tarifs, visiblement ! Le faux cocktail molotov vendu 49 dollars, la fausse canette détonante 199 dollars (? ??), le faux sac à dos idem... et la fausse sacoche à ordinateur vendue 249 dollars à l’armée américaine ! Bref, l’escroquerie caractérisée, et surtout une entreprise où se sert la CIA pour fomenter des coups pendables.
 
Fait aggravant, notre ministre allemand si sûr de lui n’est pas pour autant un ministre ayant pris les menaces sur son territoire à la légère : en novembre dernier, il avait même annoncé la possibilité d’un Mumbaï en Allemagne !  "Ce à quoi nous nous préparons, c’est à des terroristes venus de l’étranger qui lancent une attaque peu après leur arrivée (sur le sol allemand), sans crier gare, en prenant pour cible un bâtiment ou un lieu public, tout en sachant qu’ils n’en réchapperaient pas", a-t-il expliqué sur la chaîne de télévision ZDF. "Dans le jargon, ce serait quelque chose rappelant ce qui s’est passé à Bombay". Mercredi, l’Allemagne avait annoncé détenir des preuves sur des préparatifs d’attentats de la part d’activistes islamistes dans les deux semaines à venir. La sécurité a, depuis, été renforcée aux abords de cibles potentielles que sont les gares ferroviaires et les aéroports outre-Rhin. Evoquant le raid de Bombay, le ministre de l’Intérieur a ajouté : "Avec l’aide de Dieu et tant que nous serons vigilants, ce scénario d’attaque ne se produira pas en Allemagne et les mesures que nous sommes en train de prendre - celles qui sont visibles et celles prises en coulisses - aident" avait-il déclaré à Reuters ! Incroyable aveu : celle des services secrets allemands, les mêmes qui avaient prévenus le FBI des liens entre les terroristes liés à Ben Laden, sans que le FBI n’en tienne compte... ou fasse de la rétention évidente d’information...
 
"D’après le magazine allemand Stern, les services secrets allemands auraient informé la CIA, en mars 1999, que l’étudiant Marwan al-Shehhi entretenait des liens étroits avec Mohammed Haydar Zammar, un membre éminent du réseau Al-Quaïda en Allemagne. Al Shehhi était l’un des preneurs d’otages du 11 septembre. Zammar était sous surveillance des services secrets allemands et américains depuis 1993. Les services secrets allemands ont communiqué à la CIA les détails personnels d’al-Shehhi ainsi que son numéro de téléphone portable. Les deux services ont alors surveillé ensemble les deux suspects. Cependant, la CIA n’aurait pas communiqué ces informations au FBI pour une raison inconnue. Le futur preneur d’otages serait entré sans problème aux Etats-Unis en mai 2000 pour prendre des cours de pilotage. Prenant la défense de la CIA, un rapport du gouvernement américain de juillet 2003, accuse les services secrets allemands d’avoir empêché les services secrets américains de surveiller les suspects, pour des raisons légales et en raison du peu d’intérêt qu’aurait manifesté le gouvernement allemand dans lutter contre le terrorisme. Ces accusations sont jugées sans fondement et qualifiées de ridicules par le gouvernement allemand (Bloomberg – 14 août 2003, Stern – 14 août 2003, Indian Express – 21 août 2003)." Les américains avaient été prévenus, et le trajet de l’arrivée des pirates de l’air du 11 septembre a même pu être reconstitué. J’ai déjà évoqué en détail ici le problème de cette base de terroriste de Floride, à qui on laissera visiblement tout faire... en notant tout, et en détruisant après la base de données contenant tous leurs déplacements...
 
Cela, je l’avais écrit ainsi  : "On reste bouche bée devant l’article d’USA Today, qui nous annonce en même temps :
  • que des terroristes présumés étaient bien suivis par le FBI avant le 11 septembre.
  • qu’ils sévissaient en Floride.
  • qu’ El Shukrijumah a refusé de se joindre à eux.
  • qu’ils étaient d’AQaida et El Shukrijumah également"...
 
Voilà donc un ministre qui craint des attentats dévastateurs dans son pays et qui annonce avec aplomb que la seconde menace est du flan complet ! Aussitôt, on songe à la première découverte : celle des abracadabrantesques imprimantes piégées, dont on se demande encore comment elles auraient pu se déclencher, les téléphones reliés n’ayant ni carte Sim ni antenne. Deux jours plus tard la CIA avait fini par trouver la solution : elles devaient sauter "au bout d’un laps de temps", de 7 heures paraît-il, au-dessus des USA... un seul retard chez UPS et c’était le Groenland qui se retrouvait attaqué par Al-Qaida : imaginez d’ici les problèmes diplomatiques ! Non, on était déjà dans le grotesque, on continue dans les grandes largeurs, le but étant, on l’a bien compris de créer une psychose au vol aérien, la même créée avec les fameuses bombes liquides, qui étaient infaisables autrement qu’avec un établi complet de petit chimiste à bord, pour une explosion non assurée !
 
Mais ce n’était pas cela encore le plus grotesque : non, le sommet du ridicule, c’était la revendication de ce lamentable ratage par "Al-Qaida". Une revendication tellement peu glorieuse qu’elle était accompagnée d’une seconde... largement encore plus ridicule. Dans leur communiqué en effet, Al-Qaida Yemen s’appropriait et revendiquait un crash aérien survenu à Dubaï le 3 novembre 2009, il y a donc un an. Or cette allégation est fausse, et ceux qui ont apporté la preuve que ce n’était pas une bombe à bord sont les membres d’un bureau d’investigation comprenant des américains et des émiratis, une preuve qui réside dans un feuillet distribué aux sociétés exploitantes comportant des recommandations, en accord avec Boeing, pour faire des modifications sur les appareils, et revoir les procédures en cas d’incendie, surtout. L’avion était un 747... d’UPS, acheminant des jouets en grandes quantités et des ordinateurs, pour les fêtes. 
 
Le crash n’avait fait par miracle que deux victimes, le pilote et son copilote, qui s’étaient retrouvés entourés d’une épaisse fumée juste après le décollage."UPS peut maintenant confirmer que les deux membres d’équipage, le capitaine Doug Lampe de Louisville, Kentucky, et le co-pilote Matthew Bell de Sanford, Floride, ont perdu la vie dans le crash du vol 6" à Dubaï, a indiqué l’entreprise dans un communiqué posté sur son site internet. Le premier travaillait pour UPS depuis 1995 alors que le second avait rejoint la compagnie en 2006. Le crash n’a pas fait de victime au sol. Les zones autour de la base sont inhabitées. Selon UPS, l’avion a été mis en service il y a trois ans et "toutes les opérations de maintenance ont été faites à temps avec une grande inspection effectuée en juin 2010". Un avion, le N571UP, fort récent, et très bien entretenu, des pilotes confirmés, et pourtant, les boîtes noires vite retrouvées, jamais on ne parlera de bombe à bord, car il n’y avait pas été détecté d’explosion. Et surtout car les raisons du crash avaient vite été décetées, les pilotes eux-mêmes ayant annoncé la raison de leurs ennuis, avec un appel à la tour pour un détournement sur l’aéroport où il ont raté leur atterrissage, ne voyant plus rien dans un cockpit complètement envahi par la fumée.
 
Le 3 novembre dernier, donc, le chef du contre terrorisme US, John Brennan, faisait une mise au point très claire sur CNN : le crash de 2009 n’était en rien dû à un acte terroriste. Ce sont des batteries au lithium contenues dans des ordinateurs qui, en s’échauffant de manière inattendue, avaient provoqué un incendie dans les cartons remplis de polystyrène les contenant, envahissant toute la soute puis la cabine d’une âcre fumée noire. Les boîtes n’avaient entendu aucune explosion. Quelques semaines auparavant, le 8 octobre exactement, des recommandations techniques précises avaient été envoyées à Boeing et aux exploitants pour revoir ce type d’embarquement à bord de leurs 747-400F and 747-400BCF . La preuve que l’incendie de ses batteries était bien la seule raison technique du crash. Et qu’aucun terroriste n’était derrière.
 
A Philadelphie, en 2006, le 2 février, un DC-8 d’UPS avait subi le même sort mais avait réussi à se poser.... la soute arrière complètement incendiée. Un rapport avait déjà pointé le rôle des batteries emportées en cargaison. "Les batteries ont déclenché le feu, la fumée ou de chaleur à bord des avions 13 fois, de février 2001 à juillet 2007, avait déclaré en 2008. Le National Transportation Safety Board Un avion d’UPS a été détruit en Février 2006 à Philadelphie après qu’un incendie a probablement commencé dans le stock des containeurs chargés d’équipements électroniques, avait conclu le NTSB en 2008". Or, le 21 juin de la même année, un ordinateur (un Dell !) avait fait la une de la presse en explosant lors d’une conférence, sans raison véritable (et sans qu’Al-Qaida ne le revendique !). Dell avait rappelé après, en décembre, 20 000 batteries.. Fedex avait fait de même en recommandant la prudence sur l’envoi de batteries... rappelant un loi du 29 décembre 2004 de la U.S. Department of Transportation Pipeline and Hazardous Materials Safety Administration (DOT PHMSA) qui n’était pas assez appliquée semble-t-il. Les photos du DC-8 incendié d’UPS étaient effectivement très impressionnantes, et montraient des traces de fumée noire partout, y compris jusqu’aux fenêtres du cockpit... Le commentaire de spécialiste était éloquent : "le feu est l’une des pires choses que peut rencontrer en l’air un pilote . Cette accident a probablement été causée par la cargaison, mais dans l’aviation générale, les incendies sont généralement alimentés par des problèmes électriques et / ou de carburant". Tout l’intérieur de la soute du cargo avait été ravagé.
 
 
Ce genre d’incendie spontané, d’autres avaient failli en avoir, sur de plus vieux appareils comme l’Argosy (le "Whistling Wheelbarrow", la "brouette qui siffle", un de mes avions de transport préférés pour tout avouer !). Dans le forum actif et intelligent de Prune, où la catastrophe du Boeing d’UPS de 2009 avait été suivie en détail, un ancien pilote en témoignait récemment. "J’ai eu moi aussi la batterie de l’avion (au NiCad) littéralement sauter tout à coup sur le nord du Kenya, la nuit dans l’un des Argosys de Mme Windsor.Ça a commencé avec une odeur. Le mécanicien de bord a descendu, (la batterie a été dans un armoire sur la gauche du fuselage en avant du cokpit pressurisé). Naturellement, il avait prit les gants en amiante avec lui. Il revint à l’étage et m’a dit qu’il avait trouvé le batterie "assez chaude" et a déconnecté les deux terminaux en nous disant que cela ne devrait pas poser d’autres problèmes jusqu’à l’atterrissage. Environ 20 minutes plus tard, il y avait une sorte de "whump" montrant que la batterie venait d’exploser. Heureusement, tout était contenue dans le placard !"
 
Cela n’empêchait pas Al-Qaida Yemen de sombrer dans le grotesque en déclarant sans rire qu’il avait bien "abattu" l’avion d’UPS de 2009, "mais parce que les médias ennemis ne nous ont pas attribué cette victoire, nous avons gardé le silence sur l’opération jusqu’à ce que nous pourrions renvoyer la balle une fois de plus" : en somme, Al-Quaida Yemen venait de nous expliquer qu’il n’existerait pas sans un site comme celui de Rita Katz, qui fabrique de toutes pièces les terroristes ! Selon eux, ce sont donc bien les américains qui labellisent les actions, et non eux-mêmes ! C’est complètement grotesque comme aveu ! Evidemment, dans ce genre de débilités profondes, l’annonce de Thomas de Maizière passait alors pour un OVNI médiatique. Vite fusillé, l’OVNI, par une déclaration des Namibiens faisant machine arrière toute en fin de journée : "Les gouvernements des Etats-Unis, de l’Allemagne et de la Namibie n’étaient pas au courant de l’existence de ce paquet", a assuré devant la presse le chef de la police namibienne Sebastian Ndeitunga."Il n’est pas vrai de dire que les autorités américaines ont déposé ce colis pour tester la sécurité namibienne", a-t-il ajouté. "Nous établirons qui l’a déposé". Mais pourquoi donc s’être maladroitement inclus parmi les deux autres concernés pour défendre une idée qui ne fait déjà plus recette ? Décidément, la vérité, dès qu’il s’agit des manigances tortueuses de la CIA sont toujours aussi mauvaises à dire, semble-t-il... le lendemain encore, on découvrait qu’un policier namibien, un "officier de haut rang à l’aéroport au sein de l’unité de sécurité aéroportuaire de la police" était impliqué dans l’affaire. Au nom de qui ? C’est bien Thomas de Maizière qui avait vu juste, et ses services mieux renseignés que ceux du FBI ! Peut-être qu’ils lisent le web, eux, et connaissent les liens entre la dérive de l’ancien président Nujoma et la CIA (il y a 22 épisodes !)... comme le pense le directeur du National Society for Human Rights (NSHR) local.
 
Et quant à continuer la farce, autant l’étendre à l’Europe entière... au moment même où je rédigeais ce texte, tombait une dépêche d’agence ainsi libellée : "les autorités allemandes informées d’un possible projet d’attentat contre le Reichstag, selon "Der Spiegel." Le fameux "Mumbaï allemand" annoncé deux jours avant par le ministre de l’intérieur  ! Quel intérêt, me direz-vous, pour des terroristes à laisser filer l’endroit de leurs prochaines attaques ? C’est marcher à l’envers là ! En revanche, déstabiliser un pays en faisant courir de fausses annonces ça vous vous rappelle qui ? Sous Allende, quelle avait été la technique de la CIA, sinon la même rumeur ? En Belgique, en Italie, qu’à-t-on essayé de faire dans les années 80 ? Au moment où on souhaite à tout prix vendre un bouclier de fusées pour se défendre de possibles agressions (iraniennes, bien sûr !), n’est-ce-pas la méthode pour instaurer un climat de peur dans un pays pour lui faire signer n’importe quel contrat d’armement ? Sur les bases US du pays circule la drogue en provenance d’Afghanistan, véhiculées par les avions de Viktor Bout : il faut bien l’écouler quelque part, et demander un renforcement de ses bases... au cas où. Au cas où on voudrait quitter l’Afghanistan plus tôt, ou moins participer à l’effort américain sur place jusqu’en 2014.... Lorsque le Japon a subitement émis l’idée de se passer de base américaine en Mer de Chine, que s’est-il passé ? "On" a coulé une corvette... en montrant à la presse ce qui semblait bien être une vieille torpille.... us, voire allemande comme ont pu l’écrire certains... et en accusant la Corée du Nord. La farce a toujours le même scénario, il n’y a que les acteurs et le décor qui changent.
 
 
 
 (*) à noter que lors du procès, une des charges contre Ahmed Guilani consistait en la déposition d’un membre du FBI annonçant qu’il détenait chez lui... un détonateur  ! "Le témoin, Gerald Bamel, a dit aux jurés au tribunal fédéral de Manhattan qu’il avait fait la découverte avec l’équipe du FBI affectée à l’enquête à Dar es-Salaam. Comme il démontait une armoire à l’intérieur d’un repaire présumé utilisé d’Ahmed Ghailani et d’autres membres du groupe, il a été surpris de se retrouver avec en main d’un capuchon argenté de dynamite. "Je l’ai aussitôt laissé tomber », a déclaré Bamel. "J’ai vu qu’il avait un détonateur, et j’avais peur qu’il m’explose et ne souffle ma main" raconte le New York Post. On notera la façon de faire : n’importe quel individu censé ou formé à la manipulation des explosifs n’aurait pas agi ainsi avec un tel matériau. On reste dans le domaine de la fable, le membre du FBI n’apportant aucune preuve réelle de ses dires. Seule la parole compte. L’avocat du terroriste présumé, Peter Quijano, avait qualifié l’investigation menée par Bamel de véritable cas d’école pour étudiants du FBI, montrant "tout ce qu’il ne fallait pas faire". Ce n’était pas la première fois que l’amateurisme sévissait dans la maison ! Selon Bamel encore, la preuve qu’ Ahmed Guilani habitait bien là c’est qu’il y avait trouvé "un livre avec son nom dedans"... il aurait dû demander comment faisait Paul Barril pour mouiller des irlandais...
 
 
 
Eléments à lire :

http://www.caa.co.uk/docs/33/FOD201030.pdf

http://www.ntsb.gov/publictn/2007/aar0707.pdf
 
http://www.iata.org/whatwedo/cargo/dangerous_goods/Documents/Guidance%20Document%20on%20the%20transport%20of%20Li-Batt_2010_FR.pdf
 
http://www.tgdaily.com/trendwatch-features/27539-ntsb-investigating-laptop-batteries-as-the-cause-of-ups-cargo-plane-fire&nbsp ;
 
http://www.usatoday.com/news/nation/2006-11-19-packages-risk_x.htm
 
http://uspolitics.tribe.net/thread/a3e6b88a-a039-4803-aac9-76439b2c0ee6
 
photos du DC-8 :http://travel.webshots.com/album/547532134IXldbN
 
http://www.emeraldinsight.com/journals.htm?issn=0002-2667&volume=80&issue=2&articleid=1714623&show=html&PHPSESSID=5oitmmtjb0di2n05jmqeatpn97&amp ;

Documents joints à cet article

Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur Des imprimantes à faire peur

Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 novembre 2010 10:49

    Les imprimantes, ça pète le Toner , ye man ! smiley


    • SamAgora95 SAMAGORA95 26 novembre 2010 11:44

      De l’Ironie ?


    • frugeky 26 novembre 2010 12:33

      « De l’ironie , »
      Non, même pas.
      De la propagande crasse et de la bêtise, pour rester poli.
      Habituel chez jacob...


    • grangeoisi 26 novembre 2010 11:05

      Salauds d’américains de la CIA, vous verrez Don Qui Shoot de la Moricia arrêtera vos moulins !!!


      • Ann O’Nymous 26 novembre 2010 11:50

        Ad hominem.


      • Halman Halman 26 novembre 2010 12:23

        Oui, oui, on l’a tous vu ce reportage sur les cartouches d’imprimantes mal emballées qui prennent feu spontanément dans les soutes.

        Encore un article de tout et n’importe quoi sur un truc qu’on a tous vu plusieurs fois.


        • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 14:56

          On se demande pourquoi ce guss continu à lire et à poster ici, puisqu’il sait déjà tout .... smiley
          Pauvre Halman, condamné à la tourista quotidienne.... smiley


        • morice morice 26 novembre 2010 17:55

          Oui, oui, on l’a tous vu ce reportage sur les cartouches d’imprimantes mal emballées qui prennent feu spontanément dans les soutes.


          ah ouais .... et bien figurez vous que vous n’avez RIEN lu de l’article alors ; car va falloir expliquer comment Al Quaeda peut revendiquer ce qui est un ACCIDENT.

          Mais, ça, vous êtes passé à côté, comme à chaque fois qu’on écrit ici, emporté par votre trollisme habituel....

        • frugeky 26 novembre 2010 13:37

          France, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Israël, CIA, Mossad, cocaïne, Héroïne
          la guerre se réchauffe
          Qui sont les envahisseurs ?
          Qui sont les fauteurs de guerre ?
          Pourquoi je commente encore vos idioties ?


        • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 14:53

          Pauvre Jacob, qui s’enfonce dans la misère intellectuelle......
          Le mensonge comme seul argument, il ne lui reste plus que ça....pitoyable !!


        • lavabo 26 novembre 2010 14:34

          t’en as pas marre d’écrire toujours les mêmes conneries ?


        • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 14:49

          Tu nous as pas encore fait le coup de Al quaida infiltré à Wallstreet et à JPMorgan ......
          Tu devrais essayer, peut-être que ça marcherait ! smiley.....


        • Tall 26 novembre 2010 15:52

          t’en as pas marre d’écrire toujours les mêmes conneries ?


          oui, c’est pas morice qui ferait ça
          lui au moins, il varie, le numéro change derrière le titre

        • morice morice 26 novembre 2010 17:56

          Jacob n’a pas l’ai d’en avoir marre : mieux, il s’est déjà réinscrit. Toujours caché derrière son parefeu de l’Education nationale....


        • Castor 26 novembre 2010 15:05

          Dès la lecture du chapeau de l’article, on sait déjà quelles conclusions tire l’auteur.

          Il n’existe pas d’autres extrémistes que ceux inventés par la CIA, ni d’autres attentats que ceux perpétrés par cette même officine.

          On passe en trois phrases à « une alerte sur deux se révèle être un test américain » à « la seconde alerte est elle aussi un fake », perpétré par les amerloques pour faire accuser les vilains pas bô.

          admirez la maîtrise du bouzin propagandiste en chef :

          « Et en second cette farce grotesque des imprimantes piégées qui vient d’être dénoncée par le ministre allemand, déclarant que la seconde alerte n’était autre qu’un  »leurre des services secrets US«  pour  »tester« les capacités des services namibiens de sécurité, jetant la suspicion obligatoirement sur le premier, qui aurait donc pu être taillé dans le même factice. Et pire encore, avec la revendication d’Al-Qaida de la tentative avortée, dont personne ne peut croire décemment qu’elle aurait pu être un danger, et surtout celle d’un crash soi-disant »réussi« , alors que l’on détient depuis les textes des modifications demandées aux avionneurs à la suite, justement de ce qui a bien été reconnu comme un pur accident. Les deux ont donc menti : la nébuleuse Al-Qaida, en revendiquant un simple accident comme étant un attentat, les Etats-Unis en plaçant dans des avions des bombes factices pour en rejeter la faute sur Al-Qaida ! C’est une farce, une farce complète, à tous les étages ! »

          • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 15:17

            Défendre les terroristes de Wallstreet et de leur bras armé la CIA devient mission impossible.....
            reste encore un castor mononeuronal et quelques illuminés pour cette besogne, bon courage les gars smiley...


          • Castor 26 novembre 2010 15:48

            Merci de me dire à quel endroit tu as pu lire que je défendais la CIA et ses exactions.

            J’ai la sensation un peu trouble qu’ici, on tape toujours sur les mêmes en évitant soigneusement de taper sur les autres.

            En l’occurrence, je reconnais bien volontiers que les amerloques sont des foutus enfoirés.
            Pour autant, ça ne me fait pas verser dans la croyance qu’al quaida n’existe pas ou que ce ne sont que des petits saints.

          • Castor 26 novembre 2010 16:01

            Donc à part tes incantations, dès qu’on pousse un petit peu la discussion, tu flanches ?

            Heureusement que je suis mono-neurone, hein ?

          • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 16:03

            Pour autant, ça ne me fait pas verser dans la croyance qu’al quaida n’existe pas ou que ce ne sont que des petits saints....

            personne ne dit le contraire ici, la vérité est que c’est la CIA qui a crée cette entité lors du conflit contre l’occupation Russe, donc une pure production made in usa ! c’est tout ce qu’ils savent faire maintenant, la promotion du terrorisme....les vampires ont besoin de victimes pour survivre, quitte à les fabriquer, ce qu’ils font depuis plus d’un siècle.....mais les « bonnes choses » comme les mauvaises ont toujours un terme, le jour arrive bientôt smiley...


          • Castor 26 novembre 2010 16:12

            Ah, ça arrive...

            Comme les révélations sur 911 ?

          • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 17:03

            Comme les révélations sur 911 ?...

            Ça sera la cerise sur le gâteau d’anniversaire....


          • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 15:10

            Article passionnant, ils font feu de tout bois, semble-t-il.....croyez-vous que cette mauvaise farce puisse durer encore bien longtemps ? Il y a tant de voix qui s’élèvent de partout pour dénoncer cette tromperie récurente ......Ron Paul qui veut la peau de la CIA, entre autres....
            Mais une bête à l’agonie peut-être très dangereuse.... 


            • Castor 26 novembre 2010 15:12

              ’tention, un alien derrière toi.


            • Pyrathome pyralene 26 novembre 2010 15:19

              T’as pas vu le trappeur qui te vise derrière ? tourne vite la tête....


            • Castor 26 novembre 2010 15:57

              C’est pas un trappeur mais une trappiste.


            • loadmaster 26 novembre 2010 15:47

               sort mais avait réussi à se poser.... la soute arrière complètement incendiée. Un rapport avait déjà pointé le rôle des batteries emportées


              Bon c’est la partie Arriere du pont principal ou main deck qui a pris feu , la soute avant et arriere est plutot les lieux de chargement inferrieur des avions ( sinon les passager s voyageraient en soute )

              ceci dit , les bateries sont une vraie plaie en transport aérien et un peu le flip des équipages et des loadmasters, nous les identifions maintenant , les placons en position 1 voir 2 maxi pour une intervention rapide avec extincteur à poudre... si les exportateurs Européen et US font attention aux recommendations IATA il n’en est pas de même pour les pays de l’asie du sud est ou les conditions d’emballage sont encore folklo....

              Pour ce qui est des risques d’emport d’explosifs ..... tu peux toujours mettre toutes les barriere que tu veux un act isolé d’un agent qui a accés aux oiseaux reste la plus forte chance de placer un colis piégé à bord.
              Par zone de frête en Europe,US, Australie, Japon ect ect risque pratiquement nul scanage systematique plus 24H de stop obligatoire en magasin client connu ou 48h client non connu ( scannage aléatoire car demarche du chargeur de suivre à la lettre le cahier des charges de production et d’emballage )

              http://www.iata.org/whatwedo/cargo/dangerous_goods/Documents/Guidance%20Document%20on%20the%20transport%20of%20Li-Batt_2010_FR.pdf
               


              • morice morice 26 novembre 2010 17:47

                la palme revenant à jeanyvesrobert dont la caricature de l’insupportable internaute est parfaite à tout point de vue


                logique c’est le énième retour de Jacob !


                • morice morice 26 novembre 2010 17:51

                  retour à l’envoyeur


                  L’Arabie saoudite a annoncé mardi la libération de 29 ex-détenus de la base américaine de Guantanamo, à Cuba, qui avaient été remis au préalable par les autorités américaines.La justice saoudienne a jugé 29 ex-détenus de Guantanamo —28 Saoudiens et un ressortissant étranger né en Arabie saoudite— et ordonné leur libération, a indiqué le porte-parole du ministère saoudien de l’Intérieur, le général Mansour Al-Turki. Leur libération s’est déroulée en deux temps, la semaine dernière, a-t-il ajouté : un premier groupe de 11 prisonniers a été relâché en début de semaine puis les 18 autres samedi.
                  Ces ex-prisonniers ont été avertis, en présence de leurs parents, que « leur respect des règles et des directives sera un facteur déterminant pour obtenir le rapatriement des autres Saoudiens toujours détenus à l’étranger », a déclaré le porte-parole, cité par l’agence officielle Spa. Ryad a obtenu le rapatriement, en plusieurs vagues, de 53 de ses ressortissants détenus sur la base de Guantanamo.

                  Les corps de deux détenus, dont les autorités américaines ont affirmé qu’ils s’étaient suicidés en juin, ont également été rapatriés. Au moins 74 Saoudiens sont toujours prisonniers à Guantanamo. Le 17 décembre, le Pentagone avait indiqué qu’« environ 395 » personnes restaient détenues à Guantanamo. Quelque 85 d’entre elles pourraient être transférées ou relâchées après examen de leur cas, selon la même source.

                  vous avez noté j’espère le « Les corps de deux détenus, dont les autorités américaines ont affirmé qu’ils s’étaient suicidés en juin, ont également été rapatriés. »...

                  vous en aviez entendu parler, je suppose..

                  ah ah ah ....


                • morice morice 26 novembre 2010 17:44

                  K-hiboo, troll patenté ici



                  • Yohan Yohan 26 novembre 2010 17:47

                    J’ai cru voir un rôoo navion


                    • morice morice 26 novembre 2010 17:57

                      Jacob, dégagez donc de ce forum : ça fait 10 fois qu’on vous en vire.


                      • loadmaster 26 novembre 2010 17:58

                        Bon je viens de me renseigner en zone de frêt ces colis sont des Hot Box : (boite chaude) (Jargon du metier) donc des colis d’éssai pour voir si la sureté et la sécurité est remplissent bien leur role , le blm c’est que normalement les services ( sauf les agents de securité colis bagages ) des aéroports sont au parfum de la chose, et c’est très courant sur les vols PAX ( passagers ) en provenance des zone à risques.... mais pas que .
                        donc là le blm c’est que soit c’est une affaire montée de toute piéce et il n’y jamais eu de hot box et c’est juste pour faire passer un renforcement des controles aux passagers toujours mal vecu ...
                        soit il y a eu un short cut du-dis colis pour faire peur aux citoyens ... 
                        Si j’ai bien lu la cia serait derriere ???? étonnant car normalement ce sont les cies qui font ce genre de controle de la securité et apportent des actions corrective... 


                         


                        • morice morice 26 novembre 2010 21:10

                          donc la hot box est arrivée avant Pasteur : c’est une apparition spontanée. Merci d’avoir constaté que la hotbox est bien ce qu’a décrit le ministre allemand et que d’Al Qaeda derrière il n’y en a pas....


                        • Gérard Luçon Gerard Lucon 26 novembre 2010 18:06

                          Bravo Morice, comme d’habitude, clair, concret, argumenté, avec l’immortel Ben Laden en guest star

                          reste une question fondamentale suite à l’échauffement des batteries : combien de temps met le fût du canon ..... ?


                          • morice morice 27 novembre 2010 09:31

                            « Ancien Directeur de Handicap International en Roumanie
                            Officier de l’Ordre National »Steaua României«  »


                            vous avez dû en voir là-bas, il va falloir nous raconter ça un jour...


                          • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 novembre 2010 18:12

                            nous avons le même âge ... et apparemment pas mal de choses vues et vécues


                          • Gérard Luçon Gerard Lucon 27 novembre 2010 18:13

                            merci pour la référence au Grand Soir, mais vous pouvez trouver cet article directement sur AgoraVox


                          • loadmaster 26 novembre 2010 18:19

                            http://www.crash-aerien.aero/forum/un-detonateur-trouve-dans-un-avion-de-air-berlin-t17187.html

                            c’est bien une hot box ... envoyé par erreur, mais cela arrive assez souvent .

                            Washington - The owner of a small firm in California confirmed Friday that he was the manufacturer of a fake suitcase bomb, intended for security training, that was found in a Namibian airport.

                            Larry Copello, owner and president of Larry Copello Inc, which has a handful of employees in the small Sierra Nevada town of Sonora east of San Francisco, told the German Press Agency dpa that he estimates the case was made four years ago.

                            He said the cases are sold for security training to US government agencies, including the Transportation Security Administration, which oversees security at US airports. The devices are used to train security screeners to spot bombs, he said.

                            Other clients include foreign governments, including embassies, and corporate security firms, he said. Copello said his products are distributed through a security firm in San Francisco, which he refused to identify.

                            ’It’s a generic test piece,’ he said, adding that it was harmless, and he is not in the business of manufacturing live ammunition.

                            Copello said said that agents from the Federal Bureau of Investigation visited with him on Thursday and showed him a photo of the case, which allowed him to confirm it as his product.

                            The suitcase was found at Namibia’s Windhoek airport among other luggage bound for Germany, creating a stir at a time when Germany is already on high alert for a possible terrorist attack. Copello said that he had no idea how his product ended up in Namibia but speculated that it happened in error : ’People make mistakes, and they forget things.’

                            Copello said his company has ’very strict’ guidelines about who can buy their products, and that he has in the past immediately contacted authorities when approached by would-be buyers who seemed suspicious.

                            ’I’ve never been approached by a terrorist, I don’t believe,’ he said.

                            Copello said he has been overwhelmed by the attention : ’It’s not a good way to get publicity.’ 

                            c’est pas la meilleur façon de faire de la pub.... indeed .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès