• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des nouvelles d’Ingrid Bétancourt, mais toujours rien pour Guilad (...)

Des nouvelles d’Ingrid Bétancourt, mais toujours rien pour Guilad Shalit

Ingrid Bétancourt est vivante ! C’est une excellente nouvelle pour toute la France, qui se mobilise sans relâche depuis plus de 2 100 jours. Pendant ce temps, un autre ressortissant français, Guilad Shalit, est toujours aux mains de ses ravisseurs. Dans l’indifférence générale tant des médias que des politiques ou du grand public. Guilad et Ingrid, unis par le même triste sort, mais pas avec les mêmes chances de s’en sortir...

Depuis quelques jours, tout une nation reprend espoir car on a la preuve qu’Ingrid Bétancourt est en vie. Tout ceux qui se mobilisent pour sa libération voient leurs efforts enfin récompensés par une première preuve de vie, préalable nécessaire pour envisager un dénouement heureux. Le président Sarkozy lui-même a décrété que la libération d’Ingrid était une priorité nationale, relayant en cela le peuple français dans son immense majorité.

On se souvient avec douleur de chaque prise d’otage de ressortissants français, que ce soit au Liban, en Irak ou partout dans le monde. Quel que soit le profil de celui qui était pris en otage (qu’il soit diplomate, journaliste, soldat ou citoyen lamba) et quels que soient les preneurs d’otages (qu’ils soient terroristes, opposants politiques, mafieux ou criminels de seconde zone), la France dans son ensemble s’est toujours mobilisée pour obtenir la libération d’un des siens.

Pour Guilad Shalit, rien de tout cela ne s’est produit...

Un petit rappel d’abord, car beaucoup ne connaissent pas même son nom. Guilad est un Franco-Israélien de 20 ans qui, pendant qu’il accomplissait son service militaire en Israël, a été kidnappé le 25 juin 2006 par une faction palestinienne. Depuis plusieurs mois, on est sans nouvelles de lui. Est-il seulement toujours en vie ?

Alors pourquoi si peu d’intérêt pour lui ?

D’abord, pour beaucoup, la libération de Guilad est avant tout un problème israélien. C’est tout aussi absurde que d’affirmer que le cas Bétancourt est un problème purement colombien...

Oui mais, diront les esprits chagrins, Guilad a choisi Israël comme son pays, et non la France. Argumentation bizarre si on considère qu’Ingrid a, comme lui, un passeport français et, comme lui, fait le choix de vivre, travailler et partager le destin d’un autre pays.

Guilad a été enlevé en tant que "soldat israélien", cela change tout. Je rappelle, si cela est nécessaire, qu’Ingrid a été prise en otage pendant un déplacement officiel en tant que candidate à l’élection présidentielle colombienne...

Alors, me diront certains à bout d’arguments, il faut bien dire que Guilad est le symbole de l’occupation israélienne et cet enlèvement n’est que la riposte des Palestiniens aux humiliations qu’ils subissent chaque jour. Curieux raisonnement, à nouveau, qui veut accorder aux groupes palestiniens une compréhension qu’on refuserait à la guerilla colombienne.

Qui peut encore soutenir les Farc après avoir vu la récente vidéo d’Ingrid ? Qui peut encore comprendre leurs revendications après avoir lu des passages de la lettre d’Ingrid où elle écrit notamment "ici, nous vivons comme des morts" ? Chacun peut imaginer, d’ailleurs, le tort que peut causer l’enlèvement de Guilad pour la cause palestinienne. Hélas, bien souvent en France, les militants pro-palestiniens sont davantage motivés par leur haine d’Israël que par leur amour des Palestiniens.

En écrivant cette tribune, je sais bien ce qui va se passer (je n’ai hélas plus beaucoup d’illusions sur la nature humaine...) ; j’écris "Liberté pour Guilad", on va me répondre "Justice pour les Palestiniens". Le propos n’est pas ici de soutenir la politique israélienne, pas plus que le parti écologiste colombien, le président Uribe ou les revendications des Farc.

Je veux juste dire que ce serait bien que, pour les mêmes raisons humanitaires que pour Florence Aubenas en Irak, le journal Libération fasse sa une sur Guilad. Ce serait chouette que Renaud, en dépit de ses opinions politiques que l’on connaît à l’égard d’Israël, organise un grand concert de soutien pour Guilad. Ce serait intéressant que Rama Yade, la secrétaire aux Droits de l’homme, se préoccupe publiquement du sort de Guilad. Ce serait pertinent que des ministres et des députés de tous bords fassent pression pour obtenir des preuves de vie de Guilad. Enfin, ce serait utile (je le crois) que chacun d’entre nous se pose cette question simple : pourquoi le sort d’Ingrid me préoccupe-t-il davantage que celui de Guilad ?

Ingrid, ma soeur en humanité, je me réjouis de te savoir vivante et j’espère que bientôt tu seras aux côtés de tes enfants et de ceux qui te sont chers. Guilad, mon frère en humanité, je garde espoir que tu sois toujours vivant, en bonne santé, et que très vite tu retrouves ta famille et ceux qui prient chaque jour pour ton retour.

Pierref

Documents joints à cet article

Des nouvelles d'Ingrid Bétancourt, mais toujours rien pour Guilad Shalit

Moyenne des avis sur cet article :  2.28/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • deletto deletto 4 décembre 2007 12:45

    la difference c’est que le soldat shalit sert dans une armée d’occupation, il est un prisonnier de guerre. tant pis pour lui si il a décidé de faire parti d’une armée occupante.


    • morice morice 4 décembre 2007 13:07

      On peut m’expliquer ce qu’un « un autre ressortissant français, Guilad Shalit » fait sous l’uniforme israëlien, je ne comprends pas bien là. Il aurait dû être sous l’uniforme français, non ? On ne peut le défendre dans ce sens en tant que « français ». C’est donc du ressort uniquement d’israel, la France n’a rien à voir là-dedans. Si Israel décide d’envoyer des gamins au front (et quel front, c’est elle qui se le crée !), a elle d’en assumer pleinement les conséquences. Vous laissez penser qu’on peut être militaire israelien et français ...dans le civil. « Pendant qu’il accomplissait son service militaire en Israël, » Et en France, il a fait de même ? Non ? Un peu alambiqué comme défense, je trouve. En tout cas rien à voir avec le sujet : un article raccroché comme excuse pour faire parler d’un cas qui ne peut être du ressort de la France. Je vois mal Renaud soutenir les colonies en Palestine, figurez-vous. Vous vous trompez de tribune, y semble. Ça n’a rien à voir. En fait, ce n’est rien d’autre que ça :http://www.guiladchalit.com/ On peut s’en remettre à notre ministère, c’est tout : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/israel-territoires-palestiniens_413/france-israel_1160/detention-gilad-shalit-23-juin-2007_51075.html Ce matin, le premier minsitre Olmert a réitiré les accusations de détention d’armes nucléaires par l’Iran : doit on en conclure qu’il ne lit pas les journaux ? http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/international/200749/iran-olmert-veut-maintenir-la-pression_76845.html http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3338783,00.html


      • Adama Adama 4 décembre 2007 13:11

        Très bon article,(j’avais en préparation un papier sur ce sujet).

        Deux poids deux mesures !

        שלום מארץ יהודה


        • morice morice 4 décembre 2007 13:16

          De plus, il semble un peu faux d’affirmer qu’on ne sait rien de lui à l’heure actuelle : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=6275 http://www.saphirnews.com/Le-caporal-Shalit-est-en-bonne-sante_a7145.html http://www.ladepeche.fr/article/2007/08/08/12772-Soldat-Shalit-reprise-des-contacts.html on désinforme donc en disant le contraire ici-même. C’est le hamas, l’interlocuteur, pas la France.


          • morice morice 4 décembre 2007 13:16

            Deux poids différents, deux mesures différentes.


          • Adama Adama 4 décembre 2007 13:18

            Tiens donc, on pensait que c’était Momo leur leader !


          • morice morice 4 décembre 2007 13:22

            L’absence totale de position de l’Elysée sur le cas explique assez l’embarras de la situation y semble. Relisez le texte de Kouchner sur le site du ninistère...« La France est favorable à un échange de prisonniers, qui permettrait à Gilad Shalit, comme à de nombreux Palestiniens, de recouvrer la liberté. » 400 ont été relâchés la semaine dernière. 400 palestiniens, le prix habituel pour un soldat israelien. Les discussions devraient donc aboutir bientôt.


          • L.S.B 4 décembre 2007 13:24

            On ne peut pas comparer le fait qu’un militaire soit fait prisonnier alors qu’il exerce des actions de guerre et la prise d’otage d’une personne civile pendant une campagne électorale. Cet article est ridicule dans sa conception et ne peut engendrer que des réactions qui iront à l’encontre de votre objectif. Le pb causé par l’occupation israélienne en palestine est beaucoup trop large pour être ramené à une réaction humanitaire vis à vis d’un militaire qui a fait le choix de servir l’armée colonisatrice.


            • faxtronic faxtronic 4 décembre 2007 14:01

              Oui c’est vrai, il doit beneficier de son statut de prisonnier de guerre, mais ce n’est pas un otage.


            • marc 5 décembre 2007 12:46

              Jacob

               

              Israel violant systématiquement et ne reconnaissant aucune valeur aux résolutions de l’ONU comme au droit international relatif à la colonisation ou/et à l’occupation, votre commentaire est nul et non avenu.

              Le droit , c’est les palestiniens et leurs représentants élus, les terroristes , c’est Israel ou plus précisement le sionisme. 

               

               


            • faxtronic faxtronic 4 décembre 2007 13:52

              Exactement. Mme Betancourt a le soutien de la classe dirigeante francaise car elle fait partie de cette caste. Point barre. Ce n’est pas un soutien populaire


            • faxtronic faxtronic 4 décembre 2007 13:54

              Et Betancourt secourue, il est clair que les retombées pro-francaises seront bonne en Colombie. Alors que Shalit libéré, qu’est ce cela apportera a la France, tellement Israel est betement anti-francaise, et les soutiens de Shalit aussi.


            • faxtronic faxtronic 4 décembre 2007 13:57

              Quand a auc journalistes, cela fait longtemps que c’est aussi une caste qui ne s’interesse qu’a ses propres interets. Ce ne sont pas des heros, mais des laquais-messager.


            • snoopy86 4 décembre 2007 13:54

              Madame Betancourt n’est française que par un premier mariage depuis longtemps dissous. Elle a été capturée au cours de sa campagne électorale en Colombie.

              Le soldat Shalit a été capturé sous l’uniforme de Tsahal.

              Dans les deux cas, en quoi la France est-elle concernée ?

              J’accorde à l’auteur que le ramdam médiatique autour de madame Betancourt est excessif. Mais, et dieu-sait si j’excècre le Hezb, le silence autour de Shalit me semble normal.


              • claude claude 4 décembre 2007 15:32

                ingrid betancourt n’est que la partie émergée de l’iceberg. ceux qui luttent pour sa libération, incluent aussi les 3000 autres otages des farc, qui eux, n’ont pas accès aux médias...
                http://www.betancourt.info/indexFr.htm
                http://www.4ingrid.com/princ/accueil.htm

                elle a été capturée pendant qu’elle faisait campagne pour les présidentielles afin de faire évoluer la société colombienne :
                http://www.4ingrid.com/princ/ingrid.htm : #«  » (...) Elle est élue députée. Elle n’a de cesse de dénoncer la corruption des politiques et, en particulier, celle d’Ernesto Samper qu’elle a pourtant soutenu, tièdement, lors de la campagne présidentielle de 94. Elle est menacée de mort à plusieurs reprises, échappe à un attentat. Elle est obligée d’expatrier ses enfants. Elle est régulièrement prise à partie par les journaux, les accusations les plus odieuses sont portées contre elles par ses pairs et relayées par des journalistes peu scrupuleux. Elle doit défendre plusieurs fois son honneur en public et en sort toujours blanchie. En 1998, elle fonde son propre parti, « Oxygène », et se présente au Sénat. Elle est la candidate qui, contre toute attente, remporte le plus de voix au niveau national.

                Elle est bientôt convaincue que la seule façon de changer le système est de se faire élire à la présidence en mai 2002. Elle démissionne donc de son poste de sénateur fin 2001, non sans lancer un retentissant « Lorsque je serai Présidente, je vous démissionnerai tous ! » avant de quitter l’hémicycle.((...)«  »"#

                il m’est avis qu’il n’y avait pas que les farc qui souhaitaient la sortie de route d’ingrid betancourt.

                c’est une femme courageuse qui au lieu de se contenter de vivre une vie facile de femme aisée, s’est engagée dans le combat politique. et cela ne justifie pas 5 ans de vie d’otage.

                il y a des millions d’otages dans le monde, et si notre capacité d’indignation peut en sauver quelques uns, pourquoi ne pas le faire ?


              • caramico 4 décembre 2007 13:55

                D’origine espagnole, il ne me viendrait pas une seconde l’idée de faire mon service militaire où tout autre chose dans ce pays. Je suis français à 100%.


                • naudin 4 décembre 2007 13:56

                  Ainsi, on rejoint l’armée israelienne en tant qu’israelien, et on se rappelle qu’ on est français quand on est fait prisonnier ??

                  On fait campagne pour la présidentielle en Colombie en tant que colombienne et on devient français par ce qu’on est otage des FARC ??

                  Désolé, je n’adhère pas.


                  • faxtronic faxtronic 4 décembre 2007 14:09

                    Il n’y a donc pas deux poids deux mesures. Pour les deux, le peuple francais est attristés par les malheurs de deux etres humains, mais pour les deux le peuple francais ne voient pas en quoi cela concerne la France et le peuple francais. Le reste est politique internationale et interets de castes.


                    • morice morice 4 décembre 2007 14:25

                      « beneficier de son statut de prisonnier de guerre »..israelien, pas français le prisonnier de guerre.... C’est naudin qui est le plus juste : « Ainsi, on rejoint l’armée israelienne en tant qu’israelien, et on se rappelle qu’ on est français quand on est fait prisonnier ? »


                      • superesistant superesistant 4 décembre 2007 14:46

                        mouai bon moyen la comparaison d’autant plus que si vous avez lu les passages de la lettre de bétancourt, je me demande lesquel des 2 est le plus à plaindre, vu qu’elle est, selon les textes mis à disposition, au bord de l’épuisement ; de plus comme celà a été souligné hier ( fort justement à mon sens.. ) Uribe n’a rien à gagner à sa libération, par contre la voir mourrir en otage des farcs ne peut que le renforcer dans son action de résistance à leurs revandications.

                        quand à ce pauvre soldat, comme d’autres je le plains de se trouver aux mains des membres du Hezb, mais voilà, il accomplissait son service militaire et se baladait dans un zone « dangeureuse » une arme à la main... de plus l’impact de cette capture a été monstrueuse, principalement pour les libanais.


                        • claude claude 4 décembre 2007 15:55

                          les israéliens et les palestiniens sont en guerre depuis des décennies. ils disposent chacun d’une armée, officielle pour les uns, de l’ombre pour les autres.

                          les 2 camps bafouent allègrement les droits de l’homme et de la guerre, en prenant préférentiellement pour cible les civils : destruction de maisons, attentats kamikazes... l’escalade de la violence est sans fin.

                          ce soldat israélien est un prisonnier de guerre comme il y en a eu et il y en a tant d’autres dans le monde. il savit en choisissant de s’engager, les risques qu’il prenait : ceux d’être blessé, mutilé, fait prisonnier ou celui de mourir.

                          il n’y a pas de bons ni de méchants dans l’histoire, mais 2 peuples qui se déchirent pour la même terre, et qui permettent de servir d’exutoire, à des états plus puissants de s’affronter sans aller trop loin : urss/usa, russie/usa, usa/chinois, usa/ europe, usa/ islamistes...

                          la loyauté vis à vis d’israël de certains participants à av, réduit leur capacité de discernement en les empêchant de voir la responsabilité commune des 2 belligérents dans la prolongation du conflit.


                        • Merlin 4 décembre 2007 21:37

                          Le soldat Shalit a été fait prisonnier comme soldat israélien. La France n’a donc pas à s’en mêler.

                          Je vous rappelle que lorsqu’un binational se trouve dans un des 2 pays dont il a la nationalité il est considéré comme ressortissant de ce pays.

                          Le même raisonnement tient dans le cas d’Ingrid Betancourt, candidate à la présidence de l’Etat colombien.


                          • morice morice 4 décembre 2007 22:21

                            « Parmi les nombreux intervenants le Président de l’Etat a raconté que l’adoption de cette décision avait inondé les citoyens d’une joie sans précédent, qui avaient laissé éclater leur bonheur en chantant et en dansant dans les rues de tout le pays. » Ben manquerait plus que ça qu’il pleurassent, Mr Jacob... toujours un seul bout à votre lorgnette, à ce que je peux voir. Les pleurs des Palestiniens pas un seul mot bien sûr.. Demain, je viens chez vous en me disant descendant des Carnutes. Et je vous chasse de vos terres. Comme ça, pour voir l’effet que ça fait de fonder un pays sur une religion...histoire de voir votre tête... Décidément, chez vous ça tourne à la monomanie cet encensoir israëlien...


                            • Tal 6 décembre 2007 08:01

                              Merci pour ce bel article humaniste.

                              IL est interessant de voir (et cela se verifie egalement sur ce simple forum) que les gens qui se reclament de l humanisme et de l universalite lorsqu ils sont pret a defendre certaines causes mettent tous ces principent de cotes quand il s agit d en defendre une autre.

                              La liberation d otages QUELS QU ILS SOIENT est une question humanitaire. La France defend les valeures humanitaires et a pour role de tout faire pour aider des otages detenues dans des condition inhumaines, et feroces que ce soit Ingrid Betancourt, que ce soit Gilad Shalit, que ce soit d autres personnes. Avant tout les liberer car ce sont des etres humains. Il est affligeant de voir que la haine de certains pour Israel leur fait dire des monstruosites telles que "IL sert dans une armee d occupation tant pis pour lui", "c est une affaire internet a l etat", "il n avait qu a choisir de servir en France". TOut d un coup on se detourne du visage humain qui nous appelle au secours, tout d un coup on devient strictement metropolitain et on se detourne de tout ce qui est genant, tout d un coup on perd ses principes universels qu on sert si bien et avec tant de verve et de passion lorsque c est pour defendre ses propres causes.

                              A propos de l affaire Gilad Shalit ou Ingrid Betancourt on entend parfois dire, "Subitement lorsqu on est capture a l etranger alors qu on a choisit de consacrer sa vie dans un autre pays alors on choisit de devenir francais... A ceux la il faut repondre "Tout d un coup face a la responsabilite morale des choix que vous avez fait votre en vivant dans un pays de droit et de democratie comme la France (et c est valables pour toutes les democraties et les etats de droits et pour chaque individu particulier qui fait sienne ces valeures univereselles), face a cette responsabilite vous devenez nationalistes alors qua dans tant d autres cas il est tellemetn simple de deverser son angelisme universel dans les cafes et les forumes francais pour montrer a quel point on est humain plus que d autres..."

                              Dire qu il existe une multitude d autres otages dont on ne connai pas l existence comme je l ai aussi lu ici signifie il qu il faut se detourner sciemment des cas dont on est conscient ???

                              Existe il un humain assez cruel pour pouvoir appliquer une telle pensee ?

                              Ne pas etre d accord avec la politique israelienne (meme si on peut trouver des gens defendre brillamment et de bonne foie les causes tant palestiniennes qu israeliennes et qu il n est donc pas possible de dire que tel est un salopart occupant et l autre une pauvre victime) doit il vouloir dire que tout israelien soumi aux lois israeliennes et notamment celle de l armee est voue au "tant pis pour lui il n avait qu a refuser de servir dans un pays occupant..." ??

                              Ceux qui sont pro palestinien comme le rapelle Pierref dans cet article tres interessant non pas par haine d Israel mais par amour des palestinien et par humanisme, ne sont il pas les premiers a devoir reclamer la liberation de Gilad Shalit ? La haine d Israel omet elle ainsi donc le statut d humain a tout israelien vivant en tant qu israelien ?

                              Aux humanistes et aux universalistes a interets limites, aux pro palestiniens haineux, aux nationalistes et aux egoistes reveles, aux indifferents et donneurs de lecons, mettez vos ressentiment de cotes et defendez les belles valeur de la France...

                              Liberez Gilad Shalit... Lui aussi...

                              Tal Marciano

                               


                              • naudin 12 décembre 2007 16:19

                                @ Tal

                                Si le soldat Shalit a été amené à tirer sur des Palestiniens, il l’a fait en tant qu’Israelien ou en tant que Français ?


                                • Tal 13 décembre 2007 16:40

                                  Naudin, vous n avez visiblement pas compri le sens de mon message et le contenu de votre reponse est precisemment l attitude que je reproche dans mon post. En effet vous vous posez en juge moral face a un jeune homme de 19 ans, l a t il fait en tant qu israelien ou francais ? De meme Ingrid Betancourd s est elle presente au elections en tant que francaise ou colombienne ? Le seul fait de poser de genre de question est profondement repugnant, precisemment car ceux qui la posent ne se rendent pas forcement compte a quel point ce moralisme est odieux lorsqu il s agit d etres humains. Qui etes vous pour distribuez des bons points ou pour decider s il est plus moral d etre francais ou israelien, ou d avoir le droit a l aide humanitaire en tant que francais ou israelien ? IL est bien trop facil de se payer le luxe de ce moralisme lorsqu on vit dans un pays en paix. Ne me raconter pas l histoire de la france, il s agit de personne, les enfants ne sont pas responsables de ce qu ont fait leur aines en bien ou en mal. VOus n etes responsables ni des centaine d annees de persecutions de guerres de dictature et de monarchie de la France qui a du subir tout ca peut etre pour arriver a ce qu elle est aujourd hui, vous n etes pas responsable non plus de l histoire magnifique de la france des lumieres, des peuples, des droits de l homme et de l universalisme. VOus avez ete projette dedans a votre naissance et c est un acqui pour vous. VOus n avez pas le droit de juger une personne qui vit dans un pays en guerre ni sa subjectivite. Peu importe ce que vous pensez de la politique israelienne qui est democratique. Nous parlons d individus. Vous n avez pas choisi le luxe de votre naissance, Guilad Shalit n a pas choisi la sien. Desencdez de votre trone fictif de reine Morale, sortez de ce personnage de Madame Deume bien assise dans son confort et convaincue de la legitimite de son etre mediocre et formate de bourgeois, et exercez votre heritage culturel en aidant les gens qui ont besoin de votre aide...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires