• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des relations diplomatiques autour du Tibet au Festival Himalaya (...)

Des relations diplomatiques autour du Tibet au Festival Himalaya 2011

Si le Dalaï lama a démissionné officiellement de ses fonctions en faveur d’un premier ministre élu, Lobsang Sangay, entré en fonction cet été, il n’est pas resté pas inactif, et rappela le triste sort du Tibet lors de sa visite au président américain cet été. En France, si l’aspect politique fut plus discret lors de sa visite à Toulouse, la cause tibétaine fait sa rentrée en un festival à Paris. 

Le Dalaï lama a été reçu par Barack Obama en juillet, en dépit de pressions de la République populaire de Chine. A l’issue de la rencontre qui dura près d’une heure, le Dalaï lama déclara qu’ « Obama a manifesté une préoccupation réelle au sujet des droits de l’homme au Tibet. Etant le président du pays démocratique le plus important, il a bien sûr démontré sa préoccupation au sujet des les valeurs humaines fondamentales, des droits de l'homme et de la liberté religieuse ». De son côté, le président Obama a mis l’accent sur son ferme soutien en faveur des droits de l'homme au Tibet et a loué l'engagement du Dalaï lama en faveur de la non-violence et du dialogue avec la Chine, ainsi que sa recherche d’une voie médiane.

Lors de sa visite en France en août 2011, les Français furent nombreux à venir l’écouter à Toulouse, plus de 10 000 assistèrent à une conférence publique sur "l'Art du bonheur", présentée par Stéphane Hessel. Le même jour, il rencontra des parlementaires et des maires proches de la cause tibétaine. Nicolas Sarkozy avait rencontré le Dalaï lama en 2008 lors d’un voyage en Pologne, et il avait été le premier président français à le faire. Il avait déclaré qu’à propos de la situation au Tibet, « le dalaï-lama m'a fait part de ses inquiétudes, inquiétudes qui sont partagées en Europe. Nous avons fait un large tour d'horizon de cette question ». Pour manifester son mécontentement, la Chine alla jusqu’à reporter un sommet avec l'Union Européenne, se brouillant avec le chef de l’Etat. Et puis, lors du sommet du G20, à Londres, ce fut la réconciliation. Dans le même temps le Quai d’Orsay expliquait dans un communiqué que « la France mesure pleinement l'importance et la sensibilité de la question du Tibet, et réaffirme qu'elle s'en tient à la politique d'une seule Chine et à sa position selon laquelle le Tibet fait partie intégrante du territoire chinois. Dans cet esprit et dans le respect du principe de non-ingérence, la France récuse tout soutien à l'indépendance du Tibet sous quelque forme que ce soit ».

Le Festival culturel du Tibet et des peuples de l'Himalaya sera sans doute l’occasion de faire le point sur ces questions politiques, en cette période pré-électorale. D’autant que la 11ième édition du Festival Culturel du Tibet et des Peuples de l’Himalaya ouvrira ses portes au public avec pour marraine Véronique Jannot, à la Pagode du Bois de Vincennes, 75012 Paris, le samedi 10 et le dimanche 11 septembre 2011. Son but est de mieux faire connaître en France la culture tibétaine et des peuples de l'Himalaya, mais aussi la situation au Tibet. Cette année, l’invité d’honneur est l’Inde !


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 8 septembre 2011 15:33

    Bonjour,

    Et vous avez eu besoin de mettre la photo de cette « actrice » un peu bécasse, bien entrée dans le système, qui ne mange qu’une certaine matière grasse réputée la garder jeune... pour illustrer votre article ? Comme c’est triste !

    Car, même si cette dame fait partie de votre association, elle n’est certainement pas la seule. Et, en la mettant en avant, vous vous mettez au même niveau que celui de toutes ces publicités, réclames et mensonges que l’on nous assène tous les jours...

    Cordialement, mais avec quelque réserve...


    • Yannick Rieu Yannick Rieu 8 septembre 2011 17:01

      Barack Obama et les États-Unies qui se préoccupent réellement du sort du Tibet et de sa population ? Si on étudie un tant soit peu l’histoire des USA, on se rend très vite compte que la liberté et la démocratie ont un drôle de parfum lorsqu’ils en parlent et s’en « préoccupent » !


      • cevennevive cevennevive 8 septembre 2011 17:59

        + 50 Yannick ! Ils se sont en effet préoccupés des libyens pour leur inculquer la démocratie. Bientôt, ce sera le tour d’autres peuples, de préférence arabes. Les petits veinards ! Quelle sollicitude !

        Et puis, ne sommes-nous pas risibles de nous préoccuper du pauvre Tibet, alors que nous sommes du côté de ceux qui ont fait pareil que la Chine sinon pire sous d’autres cieux ?

        Cordialement. 


      • sparte sparte 8 septembre 2011 18:00

        " la France mesure pleinement l’importance et la sensibilité de la question du Tibet, et réaffirme qu’elle s’en tient à la politique d’une seule Chine et à sa position selon laquelle le Tibet fait partie intégrante du territoire chinois. Dans cet esprit et dans le respect du principe de non-ingérence, la France récuse tout soutien à l’indépendance du Tibet sous quelque forme que ce soit ».

        _______________________

        C’est dingue le lire cela , alors que le peuple Tibétain a été génocidé et des populations chinoises transplantées au Tibet depuis la Chine !

        Voilà ce qui advient d’un pays dont les dirigeants ont supprimé la défense extérieure ( la Chine a pu envahir le Tibet car les moines qui avaient pris le pouvoir avait supprimé l’armée ) ...

        puissions nous en prendre de la graine !
         
         


        • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 8 septembre 2011 19:11

          C’est un peu plus complexe que cela : la même chose s’est produite au Turkestan oriental, pour les Ouïghours. Le facteur le plus important est donc celui de l’impérialisme de la République populaire de Chine.
          Le Tibet n’était d’ailleurs pas sans défense, il avait une armée, mais que pouvaient faire les 10 000 soldats tibétains face au plus de 40 000 soldats chinois ? Le Tibet a bien tenté d’appeler à l’aide d’autres nations avec lesquels il était en relation : l’Angleterre, les USA et l’Inde, mais aucun ne voulu ou ne pu lui venir en aide. L’ONU a même ajourné le débat quand le Tibet fit appel à cette institution. Donc, si on doit en prendre de la graine, c’est à un autre niveau. Je vous laisse réfléchir aux intervenants cités et leur degré de responsabilité respectif.  


        • Yannick Rieu Yannick Rieu 9 septembre 2011 17:09

          Je crois que beaucoup d’opinions le sont par manque de connaissance sur l’histoire du Tibet, de la Chine. Un site intéressant www.tibetdoc.eu parle du Tibet avec beaucoup de franchise. Évitons les poncifs. Recherchons la vérité en « historien ». Il n’y a pas de « bons » et de « méchants » dans cette histoire. Les émotions bloquent la faculté de voir clair. Je recommande un livre (en 2 volumes) de Melvyn C. Goldstein « A History of modern Tibet » (disponible en français depuis 1995). Monsieur Goldstein est anthropologue est n’est ni complaisant avec les Chinois, ni avec le Tibétains. Le Tibet n’a jamais été reconnu comme indépendant (même par les USA). Quant à l’impérialisme de la Chine il est sans commune mesure avec celui des USA. Voir l’histoire de ces deux pays svp. Amicalement !


        • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 8 septembre 2011 19:24

          Pour plus d’information sur le programme du Festival :
          http://www.tibet-info.net/festival/Detail-du-programme-2011


          • amipb amipb 8 septembre 2011 22:50

            Bon courage, France-Tibet, vos articles ont toujours du mal à passer le filtre d’ignorance hautaine pratiquée par quelques nostalgiques de Mao.

            Je serai au festival dimanche, si certain(e)s ici veulent prendre un peu de Chang et laisser leurs polémiques de côté...


            • lsga lsga 9 septembre 2011 12:52

              N’oublions pas que l’impérialisme Tibétain a semé l’effroi et la guerre durant des siècles dans la région :


              N’oublions pas non plus que la théocratie tibétaine interdisant de manger de la viande à une population exsangue soufrant de la faim :

              N’oublions pas non plus que les tibétains sont devenus ’pacifistes’ après le renversement de la théocratie par la Révolution chinoise.

              N’oublions pas qu’aujourd’hui les Tibétains vivent dans de grandes mégalopoles et vont faire leurs courses dans de gigantesques centres commerciaux.

              Surtout, n’oublions pas que comme pour la Libye, la Syrie, Cuba et bien d’autres pays ; les informations que nous possédons sur le Tibet proviennent essentiellement de la CIA et de l’armée US qui y voit une zone stratégique de premier plan. 

              • babadjinew babadjinew 9 septembre 2011 13:18

                Le Tibet en tant que pays ne sera plus en tous les cas de notre vivant. Trop de richesses sur ses plateaux. Or, pétrole, métaux rares, et en prime espace immense. Durant des siècles la Chine aura chercher à en avoir le contrôle et maintenant qu’elle l’a elle ne le lâcheras plus ! 


                Mais, le Dalai Lama, en suivant sont chemin plutôt pacifiste aura réussi le tour de force de sauver la culture et la philosophie Tibétaine et Bouddhiste du petit véhicule. Avant l’invasion chinoise l’on trouvait cette culture au Tibet et point barre. De nos jours, on trouve des monastères de cette doctrine dans tous les pays Occidentaux, et l’on peut approcher cette philosophie de vie dans tous ces pays.

                 Victoire incontestable donc d’un Dalai Lama qui à ses débuts aura été bien seul face au bulldozer Chinois. Pourtant et pour une fois, c’est le pot de terre qui l’aura emporté et de surcroît sans armes ni bombes.

                Chapeau bas Monsieur le Dalai Lama 

                Aum Mane Padme Aum  

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès