• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des souris australiennes et des hommes...

Des souris australiennes et des hommes...

JPEG

On se moque souvent de celles et de ceux qui ont peur des souris : "ce n'est pas la petite bête qui va manger la grosse", dit-on souvent...

 

Et, pourtant, ce qui se passe en Australie a de quoi susciter bien des inquiétudes : 

Après les sécheresses, les feux de forêt et les inondations, des régions entières du sud-est de l’Australie luttent désormais contre une invasion de millions de souris qui ravagent les cultures et s’attaquent aux réserves de céréales. Les agriculteurs de l’État de Nouvelle-Galles du Sud ont noté une “hausse spectaculaire” de ces petits rongeurs qui grouillent dans les silos à grains et les granges.

Les images de ces souris invasives sont impressionnantes !

 

 Sur des vidéos cauchemardesques qui ont fait le tour du monde, des milliers de souris grouillent dans les granges, dans les habitations et se déplacent par hordes à vive allure. 

Une véritable invasion , un fléau contre lequel il est difficile de lutter...

 

"Les souris grouillent au pied des silos à grains : ces rongeurs dévorent les récoltes, envahissent les tracteurs, les moteurs, et même les maisons.

C'est du jamais vu en Australie : les dégâts pour les agriculteurs sont monumentaux, les souris ont désintégré le foin : "On ne peut même plus le prendre entre nos mains, les souris l’ont désintégré. Il n’y a plus rien que l’on puisse faire avec ce foin, il faut tout recommencer", explique un jeune fermier dépité.

Les souris sont même à l'intérieur des silos, une machine crache une pluie de rongeurs : invraisemblable !

"Aujourd'hui, nous avons besoin d'un produit hyperpuissant, l'équivalent du NAPALM pour les pulvériser et s'en débarrasser", déclare Adam John Marshall, ministre de l'agriculture de la Nouvelle-Galles du Sud.

D'excellentes récoltes, un climat doux, voilà pourquoi les rongeurs se sont autant reproduits.

Si le froid n'arrive pas avec l'hiver, fin juin, les autorités australiennes disent que la situation sera hors de contrôle."

"Si nous n’avons plus d’hivers rigoureux, les souris auront de quoi survivre toute l’année, alors cela va devenir chronique", estime M. Bateman, professeur associé à l’université Curtin en Australie-Occidentale.

Cette épidémie inquiète car elle dure depuis des mois.

Comment juguler un tel fléau ?

Le gouvernement envisage d'utiliser un puissant pesticide, la bromadiolone, qui n’a pas encore été approuvé par les autorités. Mais, cet anticoagulant présente l'inconvénient de rester plus longtemps dans l'organisme des souris. Les experts redoutent donc qu’il ne tue également les animaux qui mangeront ensuite les souris empoisonnées.

En somme, le remède risque d'être pire que le mal : ce produit pourrait empoisonner les humains à travers la chaîne alimentaire.

Ainsi, le dérèglement du climat, le réchauffement créent des déséquilibres dangereux : l'homme menacé par des souris...

Qui aurait cru cela possible ?

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/06/des-souris-australiennes-et-des-hommes.html

 

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/monde/australie-les-fermiers-envahis-par-des-millions-de-souris_4663769.html

 

https://www.leparisien.fr/video/video-australie-les-agriculteurs-face-a-la-pire-invasion-de-souris-jamais-enregistree-14-06-2021-ATWJGLMBGREF7FRV53WH5GZAO4.php

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 17 juin 08:46

    Dommage qu’ils aient massacré tous les chats, entre autre...

    Les australiens auront scrupuleusement fait toutes les conneries imaginables.


    • Fergus Fergus 17 juin 09:35

      Bonjour, Clocel

      Comme les Chinois avant eux lorsque, dans les années 60, ils ont voulu éradiquer les passereaux qui boulottaient les graines. Résultat : les insectes se sont multipliés en occasionnant des dégâts bien pires aux cultures.
      Comme les Français lorsque, dans les années 60 également, ils ont encouragé les remembrements, ce qui a eu pour effet  outre la régression de la diversité animale  de provoquer des destructions de sols et des inondations.


    • Pauline pas Bismutée 17 juin 10:38

      @Clocel

      En Australie, la pire introduction a sans doute été celle des « humains »....
      On aurait du foutre la paix aux aborigènes...


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 juin 10:46

      @Pauline pas Bismutée
       
       Les aborigènes ne sont pas des humains ?


    • Clocel Clocel 17 juin 10:51

      @Pauline pas Bismutée

      Je crois aussi...

      D’autant que l’Australie n’étant pas très attractive, on l’a peuplé avec tous les gibiers de potence de l’Empire britannique et d’ailleurs, virant une fois encore les français qui avaient eu le mauvais goût d’arriver avant...

      Une vieille histoire qu’on partage avec nos « amis » anglais...


    • Pauline pas Bismutée 17 juin 10:55

      @Francis, agnotologue

      Relisez....j’ai mis humains entre parenthèses pour ne pas écrire hommes blancs...
      (qui sont en général des humains...quoique...j’ai quelquefois des doutes...)


    • Xenozoid Xenozoid 17 juin 10:55

      @Francis, agnotologue

      il a fallu des siecles de massacre pour considérer tout ce qui n ’était pas européen d’humain,c’est dans ce sens « je pense »que pauline l’écrit entre guillemet


    • Pauline pas Bismutée 17 juin 11:06

      @Xenozoid

      Ah, y’en a qui suivent smiley...
      mais c’est vrai qu’ici il faut être quelquefois très précis pour éviter les procès d’intention !


    • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 11:13

      @Pauline pas Bismutée

      ici et ailleurs !
      c’est le mécanisme classique de la scène de ménage : monter en épingle un pseudo malentendu en fait infondé pour régler d’autres comptes


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 17 juin 12:02

      @Pauline pas Bismutée
       
       Oui, bah, j’aurais dit « civilisés » plutôt qu’« humains ».
       
      « ’’Mahatma Gandhi, que pensez vous de la civilisation occidentale’’ ?
      Gandhi : ’’je pense que ce serait une bonne idée.’’  »


    • Aristide Aristide 17 juin 13:28

      @Fergus

      Comme les Français lorsque, dans les années 60 également, ils ont encouragé les remembrements, ce qui a eu pour effet  outre la régression de la diversité animale  de provoquer des destructions de sols et des inondations.

      Condamner le remembrement à ce seul prétexte est assez ridicule, c’est la suppression systématique des haies qui en est la cause essentielle, depuis, de nombreux paysans et chasseurs aident à la reconstruction des haies et pas seulement dans un but écologique mais d’efficacité générale pour les cultures. 

      Vous auriez pu ajouter au délire maoïste, celui des soviétiques qui ont réussi la prouesse d’assécher une mer en quelques décennies. Plus préoccupante que les dégâts qui sont réversibles, ils sont là pour des siècles ...


    • Fergus Fergus 17 juin 13:48

      @ Aristide

      Rien de « ridicule », le problème du remembrement a bien été la destruction presque systématique des haies, et c’est évidemment cette destruction qui a entraîné les effets négatifs que j’ai cités

      « Vous auriez pu ajouter au délire maoïste, celui des soviétiques »
      Vous avez parfaitement raison, mais je ne prétendais pas me lancer dans une liste exhaustive. D’où le « etc. »


    • Aristide Aristide 17 juin 13:59

      @Fergus

      Vous confondez la manière dont le remembrement a été fait avec son objectif qui était en premier lieu de favoriser l’exploitation agricole par la reunification de parcelles souvent de propriétaires différents. Il s’agissait de favoriser la mécanisation indispensable pour nourrir le pays et dans les années 50, le modèle d’exploitation des USA a été bêtement copié. 

      Le remembrement n’est en rien responsable à lui seul, ce sont les modalités de mise en place de cette nécessaire évolution qui le sont. Depuis, de nombreux rapports essaient de mettre en avant la reconstitution des haies, et ce ne sont pas quelques écolos bobos qui sont à l’avant-garde de cette évolution ce sont les chasseurs et paysans. Les actifs de la campagne qui s’en chargent !!!

      De nombreux projets de revitalisation des haies et la mise en place de zone en jachères sont en cours, il est vrai que les aides agricoles ne vont pas dans ce sens malheureusement et seules les initiatives privées existent ...


    • pemile pemile 17 juin 14:07

      @Aristide « seules les initiatives privées existent ... »

      Non, la draaf bretagne propose des aides depuis 2015.


    • pemile pemile 17 juin 14:14

      @pemile « depuis 2015. »

      Première mesures d’aides en fait sur la période 2007-2013


    • Xenozoid Xenozoid 17 juin 14:40

      @Francis, agnotologue

      attention JL, les européens ne considéraient pas tout les autres d’humain,et la civilisation n’est venu qu’apres avouer que si ils étaient humain finalement, ils n’étaient pas au niveau de notre « civilisation »... et on continue CQFD


    • Xenozoid Xenozoid 17 juin 14:45

      @JL
      il faut aussi souligner que tout les peuples dit « non civilisés » avait une notion de propriété privé presque non existante,une aubaine pour la « civilisation » n’est ce pas.


    • Fergus Fergus 17 juin 15:21

      Bonjour, pemile

      « Non, la draaf bretagne propose des aides depuis 2015 »

      En effet. Et de nombreuses collectivités aident également à la réimplantation de haies comme j’ai le constater il y a quelques jours en Lozère.

      @ aristide

      Lorsque je mets en cause le remembrement, ce n’est pas sa finalité que je cible, mais les effets de sa mise en oeuvre sur le territoire !!!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 15:39

      @Fergus
      Votre cousine de Lozère a planté des troènes ? Vachement intéressant .


    • rosemar rosemar 17 juin 17:38

      @Clocel

      Et pas seulement les Australiens... l’homme est responsable des pollutions, des déforestations, du bétonnage, etc.


    • Clocel Clocel 17 juin 17:52

      @rosemar

      les hommes qui avaient trouvé la juste mesure avec la nature, on les a éliminé, il ne reste que les plus toxiques qui finiront par se bouffer entre-eux...

      Inch Allah...


    • troletbuse troletbuse 17 juin 22:41

      @Aita Pea Pea
      Bien sur, DEUX troènes  smiley


    • Aristide Aristide 18 juin 12:24

      @Fergus

      Lorsque je mets en cause le remembrement, ce n’est pas sa finalité que je cible, mais les effets de sa mise en oeuvre sur le territoire !!!

      C’est bien pour lever cette ambiguïté dans votre expression : «  ils ont encouragé les remembrements, ... »  que je me suis permis de faire la différence entre le remembrement et les modalités de sa mise en oeuvre.

      @pemile

      Non, la draaf bretagne propose des aides depuis 2015.

      Je soulignais simplement que ce sont les acteurs de terrains, paysans et chasseurs qui sont à l’origine de la quasi-totalité des initiatives et des projets. Qu’il existe des aides ne change rien à ce fait.

      On peut noter que le programme « Plantons des haies » s’appuie sur les projets locaux et privés. Il manque peut-être un vrai engagement de l’Etat, pas seulement en aide et communication sur le sujet, peut-être que des obligations inscrites dans la loi auraient surement plus d’effet sur ce problème essentiel de la biodiversité.

      Dans le même ordre d’idée, l’Etat ne s’engage pas sur les coupes à blancs qui sont un désastre irrémédiable pour la forêt française. Et pourtant, l’Etat dispose de tous les outils réglementaires et législatifs pour interdire cette monstruosité écologique. Face à cela, l’ONF est complètement désarmé pour faire son travail de gestion de cette richesse écologique que constitue la forêt française.

      C’est vrai que d’emmerder les cafetiers qui osent chauffer les terrasses est surement plus efficace en terme électoral auprès des écolos-bosbos. Il est vrai qu’agir sur les vrais problèmes écologiques telle que la baisse catastrophique de la biodiversité est moins porteuse ... 

      L’écologie est devenue un enjeu electoral partisan alors qu’il devrait constituer dans chaque parti une part de son programme, malheureusement une bande de zigotos EELV sont arrivés à faire passer l’idée qu’ils en sont les seuls véritables représentants. Assez symptomatique de la boboïsation de l’écologie, ces zigotos trouvent un électorat dans les grandes villes ...

       


    • pemile pemile 18 juin 13:18

      @Aristide "Je soulignais simplement que ce sont les acteurs de terrains, paysans et chasseurs qui sont à l’origine de la quasi-totalité des initiatives et des projets. "

      Paysans et chasseurs à l’origine de ces projets ???!!!!

      D’où vous sortez cette affirmation ?


    • Aristide Aristide 19 juin 13:12

      @pemile

      Ce sont les agriculteurs et les chasseurs en second, que cela vous gêne ne change rien à la réalité. Les projets sont pour la plupart en partenariat avec l’ONF .... Cherchez sur Google, vous verrez de quoi diminuer votre ignorance ...

      Un exemple parmi des milliers d’autres 

      Si vous saviez un minimum sur le sujet, les aides pour ces projets sont réservés aux agriculteurs.


    • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 09:01

      « Ainsi, le dérèglement du climat, le réchauffement créent des déséquilibres dangereux : l’homme menacé par des souris... »


      Le climat n’a rien à voir là-dedans.

      Ce n’est pas l’homme qui est menacé, mais certains hommes qui sont dangereux pour leur propre espèce.

      Clocel a raison : les colonisateurs européens de l’Australie ont multiplié les saloperies en introduisant des espèces animales exogènes qui ont foutu en l’ait le biotope et en tentant d’y remédier par des méthodes suicidaires à long terme pour eux et pour l’humanité. Ils auraient dû se souvenir de la prolifération des lapins et leur éradication par l’inoculation de la myxomatose, ce qui a contribué à renforcer ce virus transmis par les moustiques et à ce qu’il se répande sur l’ensemble du globe où il a fait des ravages.

      Il faudrait importer des chauve-souris prostituées porteuses de coronavirus pour séduire la gent trotte menu et interdire le port du masque et les gestes barrières à toute la faune australienne !

      Non mais !


      • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 09:12

        @Séraphin Lampion

        Je profite de cette occasion pour saluer le pangolin et l’assurer de toute ma sympathie maintenant qu’il a été totalement innocenté. Il va falloir songer aux réparations pour lui et sa famille qui ont été victimes d’une énorme erreur judiciaire et ont souffert moralement pendant des mois de l’opprobre dont ils ont été l’objet sans que personne ne leur apporte le moindre réconfort !
        Il va bien se trouver un avocat américain pour proposer à la famille Pangolin de faire un procès à l’OMS et d’assurer sa propre rétribution e partageant fifty-fifty le dédommagement !


      • Aristide Aristide 17 juin 13:27

        @Séraphin Lampion

        Au prochain match, les équipes de foot mettront genoux à terre contre l’anti-pangolanisme qui fait des ravages ...


      • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 14:52

        @Aristide

        Pangolin lives matter !


      • gnozd gnozd 17 juin 15:24

        @Séraphin Lampion

        "les colonisateurs européens de l’Australie ont multiplié les saloperies en introduisant des espèces animales exogènes qui ont foutu en l’ait le biotope

        « 

        C’est vrai. Mais les ancêtres des gentils aborigènes arrivés là-bas il y a 50000 ans n’ont pas fait mieux : ils ont dézingué entre autre 90 % des espèces marsupiales qui peuplaient le territoire et ont fait de l’île le désert qu’on connait.

        Alors une fois qu’ils n’avaient plus grand chose à becqueter, ils ont conçu une culture de résilience et de »sobriété« qui fait bander les occidentaux depuis Crocodile Dundee et qu’on trouve »tellement écologique" !

        La seule raison pour laquelle ils n’ont pas disparus comme leurs cousins de l’Ile de Pâques (d’origine mélanésiens comme eux), c’est qu’ils avaient de la place et qu’ils n’étaient pas en surnombre.

        A noter : il y a environ 13000 ans, les copains sibériens qui ont traversé le détroit de Béring ont zigouillé pareil un certains nombre d’espèces, dont les fameux tigres à dents de sabre (bon, vous allez me dire, les tigres à dents de sabre, autant les zigouiller...).
        Enfin voilà, hein, ces gentils Amers Indiens !!!

        Homo sapiens un jour, homo sapiens toujours.


      • Xenozoid Xenozoid 17 juin 15:32

        @gnozd

        exact, partout ou le sapien passe la nature trépasse,surtout les « civilisations »,mais les certains qui sont plus égaux que les autres,ne viennent que des vainqueurs

        PS : la disparition des espece est aussi lié au climat,qui a lui même permis au sapien d’arriver là ou il n’était pas, ainsi que nombre d’animaux,et les 500 ans de colonialisme/mondialisme, n’ont pas aider


      • Xenozoid Xenozoid 17 juin 15:49

        @gnozd

        et le dingo non plus


      • Loatse Loatse 17 juin 09:10

        Amis australiens, mettez un chat ou de la litiere de chat avec un zeste d’urine de chat dans chaque maison et les souris se tiendront à l’écart. Reservez une part de grain et de l’eau a l’ecart des silos pour ces petites betes affamees qui ont aussi le droit de vivre que nous et oubliez les pesticides (que vous finirez inevitablement par boulotter) et autres pieges cruels..

        S’il s’agissait de loups, tout le monde crierait au scandale !


        • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 09:15

          @Loatse

          Ah ben bravo !

          N’en voilà un conseil qui l’est intéressant !

          lien


        • Loatse Loatse 17 juin 09:31

          @Séraphin Lampion

          sinon je peux leur envoyer ma fille ainée.. J’avions une souris à la maison, ma fille arrive en vacances. Ma petite bête sort de son petit coin, traverse la cuisine, la salle à manger en plein jour, chose qu’elle n’a jamais faite et file dans le jardin se planquer.

          On la voyait de temps à autre guigner devant la fenêtre, debout sur ses petites pattes arrière si la voie était libre pour revenir dans son home sweet home.

          Veridique.


        • Loatse Loatse 17 juin 09:36

          Le pire c’est que ma ch’tiote bestiole n’est jamais revenue.. elle a eu la mauvaise idée de penetrer chez le voisin qui l’a écrabouillée comme un cafard !

          M’a raconté la scène en rigolant l’ignoble, de surcroit...

          si j’avais eu à ce moment là une tapette....


        • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 13:33

          @Loatse

          moi je connaissais un gars déjà un peu asocial qui avait retrouvé un peu de goût à la vie et aux échanges pendant le confinement en apprivoisant une araignée à laquelle il fournissait des mouches en échange d’un conditionnement pavlovien à la capacité de réaliser des acrobaties (salto, double axel, tee loop, plip, etc.
          cette amitié l’avait tellement requinqué qu’il avait osé s’installer à la terrasse d’un bistrot quand elles ont à nouveau été opérationnelles
          il a sorti son araignée de sa boite d’allumettes et la bestiole était tellement contente d’être dehors qu’elle avait commencé à enchainer une chorégraphie improvisée à la stupéfaction de son mentor
          quand le garçon est arrivé pour prendre la commande, le gars lui a montré l’araignée en disant : « vous avez vu ? »
          et la garçon l’a vite écrasée avec son pouce en disant : « oh pardon, Monsieur, on vient juste de sortir les tables ! »


        • gnozd gnozd 17 juin 15:26

          @Séraphin Lampion

          Ah ben faut niquer tous les chats alors...et les clebs aussi, tiens, dans la foulée.

          Et leurs maîtres.


        • gnozd gnozd 17 juin 15:28

          @Séraphin Lampion

          Ha ha , l’araignée, excellent !


        • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 15:52

          @gnozd

          « faut niquer tous les chats »

          j’ai dit ça moi ?
          faut simplement pas introduire des super prédateurs là où ils n’étaient pas (certaines iles en particulier) où la faune locale n’a pas eu l’occasion de mettre au point des mécanismes d’identification, d’alerte, de fuite ou de défense pour ne leur laisser qu’une part suffisante à ce qu’on appelle un « équilibre ».
          Pas plus d’ailleurs qu’il ne faut introduire d’espèces invasives (écrevisses et tortues de Floride, balsamine, verge d’or...) qui risquent de prendre la place des espèces endogènes et les faire disparaitre sans pour autant prendre en charge l’écosystème qui tournait autour et en créant une certaine désertification
          avant, on ne savait pas tout ça, alors on a fait n’importe quoi
          maintenant on continue à faire n’importe quoi en le sachant
          mais bon, y a quand même des lanceurs d’alertes
          faut vi-gi-lants, comme diraient certains


        • chantecler chantecler 17 juin 15:59

          @Séraphin Lampion
          Perso je préfère le frelon asiatique : il est bosseur et détruit tout .


        • Loatse Loatse 17 juin 19:45

          @Séraphin Lampion

          excellent ! smiley


        • Gasty Gasty 17 juin 09:24

          J’ai une pensée pour les femmes qui deviennent hystérique à la vue d’une souris.


          • Gasty Gasty 17 juin 09:28

            Est-ce qu’on a décelé une vente de tabourets supérieur à la normale ?


          • Lampion Séraphin Lampion 17 juin 15:53

            @Gasty

            « les femmes qui deviennent hystérique à la vue d’une souris. »
            moi je connais des mecs qui deviennent incontrôlables à la vue d’une chatte


          • Decouz 17 juin 09:31

            Peut-être ça peut se manger et si ils n’aiment pas, les vendre à leurs voisins du nord, mais ce sont des rats, pas pareil, n’empêche qu’on mange aussi des bébés souris :

            La viande des rats de champs ressemble au poulet ou au lapin, mais sa couleur est plus foncée. Particulièrement, cet aliment est connu pour un goût beaucoup plus délicieux et appétissant, selon le magazine américain National Geographic.

            https://authentikvietnam.com/rats-de-champs-plat-vietnamien-plebiscite-national-geographic

            Ne pas confondre avec le souris d’agneau.






            • Clocel Clocel 17 juin 10:05

              @Decouz

              Un mien pote a fait construire son voilier en Indonésie et le « méchoui » hebdomadaire se faisait avec des chiens, on s’y fait très vite semble-t-il...


            • Pauline pas Bismutée 17 juin 10:43

              @Clocel

              Il y a bien des années, en Indonésie, au lac Toba, je m’amusais avec un petit chien adorable....qu’ils engraissaient pour Noël smiley...


            • Trelawney Trelawney 17 juin 11:29

              @Pauline pas Bismutée
              J’ai mangé à peu prés tout ce qui rampe, marche, vole ou nage sur cette planète et je peux vous dire que le chien c’est très bon. Presqu’aussi bon que la baleine.
              En Asie c’est d’ailleurs un plat de fête


            • gnozd gnozd 17 juin 15:30

              @Trelawney

              Et la chienne ? Vous avez gouté ?


            • chantecler chantecler 17 juin 16:00

              @Clocel
              On se fait à tout !
              Y’ en a même qui remplacent les oursins par des hérissons .


            • Pauline pas Bismutée 17 juin 16:20

              @Trelawney

              Je suis de l’autre coté du spectre et ne mange rien qui rampe, marche, vole ou nage, justement parce que (en plus de toutes les autres raisons) pourquoi celui ci et pas celui la (d’animal ?). Donc, je fais simple aussi, a ma manière...


            • Trelawney Trelawney 18 juin 07:09

              @gnozd
              Et la chienne ? Vous avez gouté ?

              Je ne suis pas sexiste, lorsque je mange un animal, je me fiche ni de son sexe et ni de son âge.


            • Trelawney Trelawney 18 juin 07:12

              @Pauline pas Bismutée
              pourquoi celui ci et pas celui la (d’animal ?).
              la seule chose qui me guide est le gout. 


            • ZenZoe ZenZoe 17 juin 10:26

              La pire chose qui soit arrivée à l’Australie, ce sont les Australiens (pas les Abos, les autres).

              Depuis qu’ils ont débarqué, comme il a été dit plus haut, ils détruisent systématiquement ce qui fait la beauté et l’intérêt de ce pays incroyable. Un désastre, et je sais de quoi je parle, j’ai vécu là-bas longtemps. Il y a bien des écolos sincères, mais ils ne pèsent rien face aux enjeux économiques.

              Je comprends bien que les souris posent un problème, mais les pesticides à haute dose aussi, et en pire !!


              • Pauline pas Bismutée 17 juin 10:50

                @ZenZoe

                Alors la, complètement d’accord, ayant aussi vécu la bas...posté la même remarque plus haut !
                Les animaux les plus dangereux en Australie, ce sont les australiens non aborigènes.
                Couldn’t agree more, mate !


              • gnozd gnozd 17 juin 15:32

                @Pauline pas Bismutée@Zenzoe

                Bis repetita

                C’est vrai. Mais les ancêtres des gentils aborigènes arrivés là-bas il y a 50000 ans n’ont pas fait mieux : ils ont dézingué entre autre 90 % des espèces marsupiales qui peuplaient le territoire et ont fait de l’île le désert qu’on connait.

                Alors une fois qu’ils n’avaient plus grand chose à becqueter, ils ont conçu une culture de résilience et de »sobriété« qui fait bander les occidentaux depuis Crocodile Dundee et qu’on trouve »tellement écologique" !

                La seule raison pour laquelle ils n’ont pas disparus comme leurs cousins de l’Ile de Pâques (d’origine mélanésiens comme eux), c’est qu’ils avaient de la place et qu’ils n’étaient pas en surnombre.

                A noter : il y a environ 13000 ans, les copains sibériens qui ont traversé le détroit de Béring ont zigouillé pareil un certains nombre d’espèces, dont les fameux tigres à dents de sabre (bon, vous allez me dire, les tigres à dents de sabre, autant les zigouiller...).
                Enfin voilà, hein, ces gentils Amers Indiens !!!

                Homo sapiens un jour, homo sapiens toujours.


              • gnozd gnozd 17 juin 15:33

                @gnozd

                Ceci dit, tout ça n’empêche pas que les propriétaires terriens australiens qui doivent être aussi cons que leurs homologues ricains ne vont rien arranger en utilisant du napalm !!!


              • Pauline pas Bismutée 17 juin 10:28

                Et aussi les araignées….à cause des inondations les animaux se réfugient sur des terrains plus élevés..

                https://www.youtube.com/watch?v=4IOhod6ZyCo

                Et font leurs toiles plus « haut » :

                https://www.youtube.com/watch?v=43x0wAGUA_E

                Mais réjouissons nous, les baleines nous recrachent !

                https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-un-pecheur-mange-puis-recrache-par-une-baleine_4662127.html

                Et maintenant la Nouvelle Zélande, qui veut se débarrasser des hérissons, et prochainement, des chats (une idée d’émigration pour les souris australiennes-))

                 !!!


                • troletbuse troletbuse 17 juin 10:38

                  Il fait envoyer Pépé le Putois car le putois mangent les petits mammifères.

                  https://www.lefigaro.fr/politique/2018/05/03/01002-20180503ARTFIG00012-macron-depeint-en-pepe-le-putois-dans-la-presse-australienne.php

                   Et c’est sans danger pour les belles australiennes smiley

                  En revanche, les hommes !


                  • Ou les araignées,... Superbes images en Australie : Certes sont effrayés, mais le décor est magique : https://www.youtube.com/watch?v=SNyfcfgfQds


                    • buratino buratino 17 juin 16:19

                      A Paris, ce n’est pas mieux et depuis des lustres

                      https://www.youtube.com/watch?v=vX-wPMN5ZZo


                      • rosemar rosemar 17 juin 17:36

                        @buratino

                        Tout de même, pas de comparaison avec l’invasion de rats en Australie : regardez la vidéo sous l’article...


                      • phan 17 juin 16:38

                        <<Le gouvernement envisage d’utiliser un puissant pesticide, la bromadiolone, qui n’a pas encore été approuvé par les autorités. Mais, cet anticoagulant présente l’inconvénient de rester plus longtemps dans l’organisme des souris. Les experts redoutent donc qu’il ne tue également les animaux qui mangeront ensuite les souris empoisonnées.

                        >>

                        La Bromadiolone est interdite en France dans la lutte contre les rats taupiers et est provisoirement remplacée par le Phosphure de Zinc.

                        Les Chinois ont injecté des anticorps anti protéine Spike à des souris, regardez ce qui s’est passé…


                        • rosemar rosemar 17 juin 17:40

                          @phan

                          Retour sur le covid ?


                        • phan 17 juin 19:59

                          @rosemar
                          La plupart des rodenticides (du latin, rodere, ronger) sont à base d’anticoagulants. Ils augmentent la tendance aux saignements en provoquant une déplétion en vitamine K active.
                          L’administration hospitalière d’anticoagulants, en prophylaxie ou en traitement d’une thrombose, est associée à une mortalité moindre ainsi qu’à un plus faible recours à l’intubation chez les patients hospitalisés atteints de Covid-19, par comparaison avec l’absence anticoagulant, selon une étude observationnelle américaine publiée dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC).


                        • rosemar rosemar 17 juin 23:23

                          @phan

                          une question de dosage, évidemment...


                        • phan 18 juin 09:56

                          @rosemar

                          Quelques centaines d’Européens sont arrivées en 1788 par bateaux, (les souris aussi) . 233 ans plus tard, ils sont à 25 millions d’habitants : l’Australie est à l’est d’Eden, non ?

                        • ETTORE ETTORE 17 juin 22:46

                          rosemar.@

                          Si nous n’avons plus d’hivers rigoureux, les souris auront de quoi survivre toute l’année, alors cela va devenir chronique", estime M. Bateman, professeur associé à l’université Curtin en Australie-Occidentale.

                          Bonsoir rosemar.

                          Dites.....

                          M.Bateman !!!!!!!

                          Vous l’avez fait exprès celle là, non ? LOL

                          Bon OK, lui il est chauve, mais souris quand même !

                          Et d’après vous, rosemar, pensez vous que les humains, puissent avoir un comportement de survie, identique à ces charmants rongeurs, rongeurs, pourtant en vente en animalerie, mais à conditions qu’ils soient.....BLANCS ?

                          Hmmm ??



                            • ETTORE ETTORE 18 juin 23:59
                              popov 18 juin 07:23

                              @rosemar

                              Il parait que le rat est devenu une espèce protégée en France.


                              Eh bien....Voilà qui devrait RATvir, rosemar !

                              Mais bon, il n’y a que les verts pour RATisser aussi large !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité