• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Détournements de symboles

Détournements de symboles

« Liberté, Égalité, Fraternité », voilà trois mots censés représenter un pays, une nation et plus encore puisqu’ils sont universels.
Mais voilà, ces trois mots sont devenus les trois « maux » de notre société, détournés et utilisés à tort et à travers par nos bien-pensants et l’idéologie intéressée, par quelques utopistes qui à y bien réfléchir se révèlent plus égoïstes qu’altruistes !

- LIBERTÉ, ce mot si léger, qui donne envie de chanter, danser et nous remplit de joie.
Mais voilà, ce mot, parce qu’utilisé à des fins bien plus réactionnaires que pour le bien de tous, en a fait disparaître d’autres pourtant complémentaires. Des mots comme respect, moralité ou encore valeur, autorité. Des mots pourtant plus importants que ce que l’on croit, car sous couvert de liberté d’expression, liberté de porter ceci, liberté de ne pas respecter cela, tous les repères sociaux et sociétaux, ceux qui font notre capacité à vivre ensemble ont étés écrasés.

- ÉGALITÉ, celui-ci, utilisé comme « entonnoir à popularité » à réellement fait ressurgir et opposé de façon extrême toutes les différences qui font l’harmonie d’une société.
En voulant imposer une égalité là où l’équilibre se fait par les différences, on arrive à tout déstabiliser ! Lui a détrôné des mots comme loyauté, mérite, pour en accentuer et détourner d’autres comme providence, attentisme ou encore assistanat.
Son détournement est aussi la principale cause de l’individualisme exacerbé renforçant par la même les « communautarismes d’égaux » : on fait alors partie d’une communauté avant tout parce qu’on en retire plus d’avantages personnels que dans telle ou telle autre et non plus parce qu’on porte ses valeurs.

- FRATERNITÉ, ce mot quant à lui est aujourd’hui est relégué en position de roue de secours.
C’est celui que l’on met à l’honneur lorsque, par opportunisme et autres récupérations honteuses, il faut montrer que, pour un temps seulement, on fait partie du groupe, ceux qui se critiquent et s’écharpent à tout bout de champ, ceux qui sont prêts à n’importe quelle bassesse dans le seul but d’avoir et d’être toujours plus sont unis, frères dans l’adversité, mais il reste furtif, éphémère !

Tous ces détournements intéressés, on s’en étonne aujourd’hui quand on voit des personnes donner des leçons mais surtout pas se les appliquer à elles-mêmes : Les leçons c’est pour les autres !
Ça nous inquiète aussi lorsque l’on voit nos adolescents de plus en plus violents, rendus naturellement irresponsables par des adultes qui le sont eux-mêmes de plus en plus et qui donc en feront d’autres adultes irresponsables … Et ces adultes feront et gouverneront le monde de demain, quel monde ?

Et s’il est un mot, une valeur, un pilier de nos civilisations que nous devrions éviter de perdre avec le véritable sens de ces trois mots que sont : Liberté, Égalité, Fraternité, c’est l’honneur.
Restons dignes et humbles, l’avenir n’en sera que meilleur, notre avenir, celui de nos enfants !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 19 décembre 2017 17:51

    égalité : en droit ! la loi est la même pour tous les ressortissants, ce qui n’était pas le cas sous l’ancien régime.


    liberté : d’entreprendre et de faire commerce d’argent !, ce que le clergé catholique (un des trois ordres) interdisait, même aux protestants qui n’avaient pas les mêmes tabous religieux sur les finances et le travail

    fraternité : entre frères membres des loges maçonniques, solidaires et cautions entre eux pour le développement du modèle de société né en Angleterre au siècle des lumières.

    Le sens de ces trois mots dans la devise de la République Française était celui-là quand elle a été adoptée. Il ne faut pas vouloir leur faire dire autre chose. Avec le temps, certains mots changent tellement de sens qu’ils peuvent signifier l’inverse de leur sens originel, comme « gauche » et « droite » en politique ou sinistre (qui s’opposait à dextre et non pas à joyeux), ou formidable (qui signifiait effrayant).

    • Ken_le_sous-vivant Ken_le_sous-vivant 20 décembre 2017 07:00

      A l’heure de la novlangue et de l’inversion du sens des mots, je n’en suis pas étonné !

      Petit florilège au hasard :
      - Frappe chirurgicale
      - Forces de l’ordre
      - Ministère du redressent productif
      - Plan social
      ...
      La liste est longue.


      • zygzornifle zygzornifle 20 décembre 2017 11:07

        ça détourne autant que nos politiques détournent le pognon ......


        • Albert123 20 décembre 2017 12:27

          «  Liberté, Égalité, Fraternité »


          et jamais dans un autre ordre sinon ça n’a plus de sens :

          1) nous ne sommes pas (tous) libres. enfin certains bien moins que d’autres.
          2) on invente alors une machine de mort (cf lit de Procuste) pour faire semblant d’y remédier.
          3) on nous badigeonne de fraternité pour nous faire oublier le massacre précédent.

          rien n’a été détourné, ni dévoyé, ça fait juste plus de 200 ans que cela dure.

          • Le421 Le421 20 décembre 2017 18:49

            Finalement... Travail, Famille, Patrie, c’est peut-être pas si mal !!
            En tout cas, c’est plus facile à gérer mentalement !!  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cémoi


Voir ses articles







Palmarès