• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dette de l’Etat : les Français devront rembourser

Dette de l’Etat : les Français devront rembourser

Depuis maintenant une dizaine d'années et la crise des subprimes venue des Etats-Unis, la question de la dette est dans tous les esprits. Les hommes politiques s'en inquiètent et préconisent des solutions plus ou moins réalistes tandis que les Français, peu éduqués en matière économique, comprennent que la situation n'est pas tenable, mais ne voient pas les conséquences d'une envolée de la dette. L'Etat a trop longtemps été dispendieux et l'heure d'une saine gestion a sonné.

2 147 milliards d'euros. C'est la dette que la France traîne comme un boulet. Un poids de plus en plus lourd car chaque année le déficit ne cesse de creuser la tombe de l'économie française. L'Etat dépense trop et n'engrange pas assez. La situation est intenable et pourtant cela fait 42 ans que cela dure. Les premières années, le déficit et donc la dette, existaient à titre exceptionnel. Il fallait régler une situation urgente avant de revenir à l'équilibre budgétaire. Quatre décennies plus tard, les mauvais gestionnaires qui revendiquent le nom d'hommes politiques s'extasient lorsqu'ils parviennent à ralentir l'évolution du déficit public. Effrayant !

Ainsi, peu à peu, au gré des crises et des promesses électorales impossibles à tenir, les dirigeants ont creusé inlassablement la dette de l'Etat. Ce dernier est moribond et ne peut plus se cacher derrière des participations dans de multiples entreprises qui sont loin de lui rapporter les dividendes nécessaires à sa survie. Pendant longtemps, les Français ont été rassurés grâce au slogan mensonger « l'Etat ne peut pas faire faillite ». Pas de banqueroute et donc des marges de manœuvre illimitées. Sauf que la réalité est tout autre.

Un remboursement à quel prix ?

L'Etat est condamnée à éponger ses dettes. Seule la manière peut-être discutée. La première, dans la lignée des fausses idées répandues par des économistes inconséquents, est de ne pas rembourser la dette. Les créanciers se retrouvent sur le carreau, mais le pays se prive de futurs financements – pourquoi prêter à quelqu'un qui ne rembourse pas ? La France mourrait d'asphyxie et vivrait plusieurs décennies de chaos économique comme l'Argentine en a fait les frais.

L'autre solution, prisée par de nombreux pays actuellement, est de faire fonctionner la planche à billets. Fausse solution pratiquée notamment par le Japon et les Etats-Unis à un niveau professionnel, l'Union européenne s'y est mise avec pour conséquence une économie toujours aussi morose, surtout en France. Le Japon, quant à lui, n'est toujours pas sorti de la déflation...

Enfin, il y a l'hypothèse la plus réaliste qui est de rembourser la dette petit à petit. Cela commence par arrêter de créer des déficits et d'alimenter la dette. Une première étape qui n'a jamais été mise en œuvre malgré les promesses innombrables. Pourquoi rembourser ? Les Français ne sont pas directement concernés pourrait-on penser intuitivement. L'histoire récente montre que la dette d'un Etat concerne directement sa population, car pour éviter le chaos nucléaire du non remboursement – hypothèse déjà évoquée – l'Etat peut décider du jour au lendemain de ponctionner les avoirs des citoyens. Les Brésiliens et tout récemment les Chypriotes en ont fait la douloureuse expérience. Une vie de labeur réduite à néant en quelques heures par le vol légal des comptes bancaires et autres assurances vie.

La dette est un mal qui touche tout le monde, c'est pourquoi il faut se doter de responsables politiques qui ne tomberont pas dans la compromission juste pour s'accrocher au pouvoir toujours un peu plus longtemps.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 14 avril 09:41

    A part Fillon, tous les autres candidats nient le problème. Les français aussi d’ailleurs, ils ont chois d’avancer avec les yeux bandés.


    • foufouille foufouille 14 avril 09:54

      @Gilles Mérivac
      si fillon remboursait ce qu’il a frauder, il serait un peu plus crédible.
      il devra aussi rembourser l’utilisation des jets privés de la ripoublique.


    • Norbert 14 avril 17:04

      @Gilles Mérivac

      La dette c’est beaucoup la dette privée . C’est vrai que si on avait laissé les banques faire faillite pour leurs mauvaises conduites, nous aurions connu le chaos. Nous sommes pris en otage par les vrais assistés de ce système. Ce système qui arrive au bout de ;...l’absurde.

      On comprend Mr Mérivac, mieux que vous !


    • Ouallonsnous ? 14 avril 18:33

      @Gilles Mérivac

      A l’auteur, vous rêvez mon bon, la dette n’est que le produit du recours au privé pour se financer en ignorant la Banque de France, notre banque !

      Elle ne sera jamais remboursée, ce serait malhonnête, car elle repose sur la cèation d’intérêts, c’est à dire un jeu d’écriture, du virtuel !

      La soi disant dette une fois suprimmée, rien ne manquera à notre patriminoime et nous aurons mis fin à une escroquerie existant depuis 1973, créée par l’oligarchie finançiére actuellement au pouvoir, d’où l’urgence de la « dégager » des manettes de l’état !


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 avril 08:50

      @foufouille
      Votre fixation ne regarde que vous (et votre psy).


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 16 avril 08:53

      @Ouallonsnous ?
      « la dette n’est que le produit du recours au privé »

      Donc l’argent prêté n’a aucune importance, belle moralité !


    • Etbendidon 14 avril 09:55

      NON on ne remboursera pas !
      Capito Fillon ?
      Au fait Pénélope va bien ?
      vous vous en etes mis plein les fouilles avec notre pognon hein !
       smiley
      Seule la dette faciale sera remboursée soit 500 milliards mais pas les interets
      L’interet c’est de l’usure et Allah interdit cette forme de cupidité
      aujourdhui c’est vendredi saint
      AMEN


      • MagicBuster 14 avril 09:56


        C’est bizarre quand même cette planète ou tout le monde est endetté en même temps ?!

        On prend l’exemple de la France - Ils sortent d’où les 2.000 milliards ?
        Qui les a dépensés — Qui les a prêtés ?

        Cet argent n’existe tellement pas qu’il faudrait le créer pour rembourser une telle somme.
        C’est juste un jeu d’écriture - qu’il conviendrait de réécrire.

        La fin nous le dira, mais si l’argent créé ex nihilo peut en partie éponger des dettes d’État de façon artificielle, il ne pourra pas créer de croissance, ni d’économie réelle.


        • Alpo47 Alpo47 14 avril 10:47

          @MagicBuster

          Les rentiers prêtent, les salariés de la fameuse « classe moyenne » remboursent. C’est ainsi qu’on enrichit les unes et paupérise les autres.
          Et c’est le coeur du système en place.


        • MagicBuster 14 avril 11:44

          @Alpo47

          Pour tuer le système - il suffit :

          - de ne plus emprunter
          - de sortir tout son argent de la banque.

          Si tout le monde faisait comme moi - la situation aurait déjà changé.


        • Alpo47 Alpo47 14 avril 12:03

          @MagicBuster

          Oui, à titre individuel, mais ici ce sont les Etats qui empruntent et les contribuables qui remboursent.


        • Spartacus Spartacus 15 avril 09:21

          @MagicBuster
          Qui les a dépensé ?

          François Mitterrand 

          Pendant 14 ans Il amplifiera les dépenses publiques. Retraite à 60 ans, embauches massives de fonctionnaires, emplois subventionnés, 5eme semaine de congés, exonérations de cotisations sociales, TVA réduite, le tout jamais provisionné, reposant totalement les dettes. Il en résultera même 3 dévaluations...

          Résultat du Keynésianisme Mitterandien :

          CHOMAGE : 1,4 à 2,5 millions,

          DETTE : de 92 à 660 milliards.

          PRELEVEMENTS sur le secteur marchand : de 40 à 45% du PIB
           

           

          Jacques Chirac 

          Pendant 14 ans et deux gouvernements augmentera la dettes en un festival de relances Keynésiennes par la consommation en pures pertes, comme il l’avait fait comme 1er ministre sous Giscard, aidé avec lui par des 1er ministre de gauche comme de droite. Les méthodes de calcul du chômage ont changé plusieurs fois.

          Résultat du Keynésianisme Chiraquien :

          CHOMAGE : de 2,5 à 3,3 millions

          DETTE : de 660 à 1152 milliards

          PRELEVEMENTS sur le secteur marchand : de 45 à 49% du PIB..

           

          Nicolas Sarkozy 

          Pendant sa période, est évidemment celle où le dérapage de la dette est le plus catastrophiqueIl a utilisé a fond les recettes Keynésiennes éculées contre une nouvelle crise économique. Emplois subventionnés, emprunts massifs. De nouvelles dettes pour payer la dette.

          Résultat du Keynésianisme Sakozyste :

          CHOMAGE : de 3,3 à 4,1 millions

          DETTE : de 1152 à 1789 milliards

          PRELEVEMENTS sur le secteur marchand : 49% à 53% du PIB.

           

          François Hollande en 3 ans. 

          Hollande ancien Énarque a joué les profs de Keynésianisme à Science Po, pour insuffler la bonne parole aux futures élites. Il a donc utilisé la même recette destructrice que l’ensemble de ces prédécesseurs. Augmentations de fonctionnaires, d’impôts. L’invention du concept de l’austérité, avec une augmentation des dépenses publiques cachée sous une « baisse de la hausse tendancielle ». Guerre, fin du jour de carence pour les agents de l’état, emplois aidés, prise de participation dans des canards boiteux par la BPI, aides aux secteurs des corporations qui votent à gauche, culture, éducation.

          Record de chômage, de dette, d’impôts, mais le plus impressionnant c’est seulement en 3 ans.

          En ces 3 dernières années de relance Keynésienne avez-vous vu un retour sur l’investissement des milliards dépensés ? Plus de routes, d’ouvrages d’art, d’écoles, d’hopitaux ?

          Résultat du Keynésianisme Hollandiste :

          CHOMAGE : de 4,1 à 5,5 millions (5,7 avec Dom-Tom)

          DETTE : de 1789 à 2190 milliards

          PRELEVEMENTS sur le secteur marchand : de 53 à 57% du PIB..


        • sleeping-zombie 15 avril 09:50

          @MagicBuster
          Dette de l’état français : 2 000 milliards.

          Encours financier de l’ensemble de la population : 4 500 milliards.
          Taux d’épargne des ménages : 15%

          Tout le monde n’est pas endetté.
          Et pour info, plus d’un français sur 10 est millionnaire.


        • mmbbb 15 avril 13:04

          @Spartacus la je vous donne raison En complement Mitterrand a ete aussi un des promoteur de l immigration incontrolée les etudes nous affirment que cette immigration a un solde economique positif Sauf que malgre les millliards pour les plans banlieues c’est le meme resultat sauf que le cout de la délinquance en france est un sujet tabou sauf que le cas d’ecole de la famille Leonarda ayant coute quelques 500 000 euros Cela s appelle le cout induit de l immigration selon certains auteurs comme M GOUREVICH, La gauche a mis 15 ans à reconnaitre l insécurité en France et désormais certains profs demandent la police dans leur lycée Gageons que d ici quelques années il en sera de même pour cette immigration qui est une enorme chance pour la france Je vous rejoins il est toujours etonnant d entendre on « rase gratis » sauf comme vous le mentionnez la ponction des prélèvements en France n a jamais ete aussi forte Donc continuons a ’ raser gratis " Quant aux fonctionnaires c ’est normal dans ce pays , l allemagne elle a choisi l entreprise et les espagnols l immobilier Cette zone euro explosera puisque ce n’est plus tenable les anglais ont devance les événements


        • MagicBuster 14 avril 09:56

          http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2016/10/02/29006-20161002ARTFIG00074-la-carte-du-monde-de-la-dette-40-ans-d-evolution-en-30-secondes.php

          Dans cette carte animée et interactive, voyez comment les économies développées sont devenues les bonnets d’âne de la dette publique, avec en tête des plus mauvais élèves le Japon, avec près de 250% du PIB de dette publique, suivi -de loin- par la Grèce, à près de 180%.

          En cliquant sur le menu déroulant, vous pourrez voir, année par année, depuis 1980 et jusqu’en 2021, les dettes, en pourcentage du PIB, compilées puis estimées par le FMI.

          Certains y voit un problème systématique ...


          • foufouille foufouille 14 avril 10:28

            @MagicBuster
            dans ces données, il manque l’effacement des dettes de certains pays.


          • mmbbb 15 avril 13:47

            @MagicBuster en 1981 la Lybie 0 % de dette en 2014 36, 14 % du PIB merci qui ? BHL


          • Alpo47 Alpo47 14 avril 10:16

            Mis à part ceux qui défendent le système prédateur en place, tous les autres conviennent déjà que la dette ne sera JAMAIS remboursée. De fait, nous ne remboursons que les intérêts.
            Comment pourrait-on rembourser 2000 milliards, pour ne parler que de la France ? Impossible.

            La dette est juste une manière de maintenir les peuples dans la servitude/esclavage en prélevant sur ceux qui travaillent au profit des nantis/riches/rentiers qui ont prêté. A moins , bien entendu, d’installer un nouveau système fiscal qui obligerait les grands groupes à payer leur part d’impot et de charges. C’est de cette incurie que vient notre paupérisation. Mais personne -parmi les politiques- n’en parle.

            Comme Christine Lagarde, bien placée et informée, l’a « lâché », il y a peu « ... il va bien falloir un jour faire un reset.... ». Les dettes des Etats seront très bientôt toutes annulées et un nouveau système se mettra en place. C’est en cours de préparation.


            • Laulau Laulau 14 avril 10:22

              La dette est un mal qui touche tout le monde

              Celle là, c’est la meilleure ! Tout le monde ? Vous êtes sûr ?
              Alors plainions tous ces malheureux qui entassent des milliards dans les paradis fiscaux, plainions les les pauvres. Peut-être que si nous cessions de les engraisser en remboursant une dette inique ils refuseront de nous prêter encore. Et alors comme disait Fillon ? Le pouvoir de création monétaire que l’état a confié aux banquiers peut être rendu à l’état, non ? L’argent n’est rien pour ceux qui ont le pouvoir de le créer, ils nous ont prêté du vent, rendons leur la tempête !


              • Decouz 14 avril 10:57

                N’oubliez pas : nos enfants, nos pauvres enfants et petits-enfants qui devront rembourser nos dettes.
                Nos grands-parents et parents, beaucoup plus sages et prévoyants, nous ont juste laissé un monde ruiné par plusieurs guerres, et nous avons tout remboursé et même amélioré, étonnant, non ?


                • mmbbb 15 avril 13:49

                  @Decouz vos parents n’avaient pas la CMU et oui


                • hervepasgrave hervepasgrave 14 avril 13:26

                  Bonjour,
                  A la dette ! Il suffit de dire la seule chose de réaliste que la dette n’est que l’exercice du pouvoir sous la plus ignoble et perverse forme,basta et ce n’est que cela la réalité.Se défendre derrière l’économie que ces connards de populations ne comprennent pas ,c’est franchement d’une nullité ou alors est-ce vraiment prendre les gens pour des cons et les abuser .
                  La réalité est bien plus simple que cela. A l’échelle mondiale tes économistes et tous ces gens en quête de pouvoir absolu se sont évertué depuis longtemps a déconstruire l’autonomie des pays en commençant par la ressource principale qu’est la nourriture.C’est pas mal non !
                  Et rien que si l’on reste logique et en virant cette fameuse économique qui est « déifier », bien plus haut que toutes les religions réunies ,que nous reste il ? Rien soit disant ? c’est la mort assurée ! 
                  Non ! mais encore faut-il vouloir faire ce qu’il faut.Mais là je crois plus que sincèrement que tu serais prêt a mettre du pognon dans toutes actions pour contrecarrer cela. La monnaie tu la bat pour faire tourner l’économie de ton pays en premier.Cette monnaie ne doit pas être spéculative, point final.Après pour remédier au désastre des manques .A savoir énergétique,alimentaire,matériaux etc.Ils suffit de s’allier avec d’autres pays pour échanger ces choses.Un service en contre parti d’un autre.Aie ! tu ne vas plus te faire de pognon garçon. Tu vas devoir t’engager plus profondément et risquer de te mettre en avant au jour et vu de tout le monde.Voila le tableau simplifié d’un connard parmi la multitude des gens qui ne connaissent pas l’économie,« les malappris » Faut bien quelqu’un pour de temps en temps remettre de l’ordre dans la boutique,merde.Mais cestpasgrave !
                  La seule chose en ce moment a retenir c’est qu’a notre époque ou nous pouvons encore !? communiquer entre nous ,les jeunes générations « communiquez avec les autres peuples » et mettez de côté les guerres fabriqué qui ne sont qu"une arme contre tous les peuples de la terre.Mais là j’espère qu’il ne faudra pas attendre le désastre total ? La haine vous est instruite ,ni tombé pas ? Elle est faite pour esclavagisé tous les peuples.Alors là il faut que les peuples regarde cela .C’est plus important que les cours d’économie.Mais je récidive en disant, cestpasgrave !


                  • Leonard Leonard 14 avril 13:58

                    Si tu écoutes les partisans de FI :

                    On s’en fou on rembourse pas !

                    Voyons !


                    • lautrecote 14 avril 15:27

                      @Leonard

                      Vive Asselineau !


                    • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 14 avril 20:10

                      J’ai très nettement un autre point de vue que vous sur le sujet.
                      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-arnaque-de-la-dette-191526


                      • mmbbb 15 avril 13:51

                        @Pierre Chaillot Melenchon au pouvoir fera certainement comme son homologue grec Entre les paroles et les actes il y a souvent un fossé que dis je un abyme


                      • bonalors 15 avril 06:35

                        l etat peut simplement effacer cette dette en décidant de ne pas la rembourser et nationaliser les banques - et produire sa propre monnaie - tout a fait possible et salutaire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Guydar


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès