• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Deuxième appel des Gilets jaunes de Commercy : L’Assemblée des (...)

Deuxième appel des Gilets jaunes de Commercy : L’Assemblée des Assemblées !

Deuxième appel des Gilets jaunes de Commercy :

L'ASSEMBLÉE DES ASSEMBLÉES !

JPEG

30 décembre 2018

Notre deuxième appel s'adresse :

A tous les Gilets Jaunes. A toutes celles et ceux qui ne portent pas encore le gilet mais qui ont quand même la rage au ventre.

Cela fait désormais plus de six semaines que nous occupons les ronds-points, les cabanes, les places publiques, les routes et que nous sommes présents dans tous les esprits et toutes les conversations.

Nous tenons bon !

Cela faisait bien longtemps qu'une lutte n'avait pas été aussi suivie, aussi soutenue, ni aussi encourageante !

- Encourageante car nos gouvernants ont tremblé et tremblent encore sur leur piédestal

- Encourageante car ils commencent à concéder quelques miettes.

- Encourageante car nous ne nous laissons désormais plus avoir par quelques os à ronger.

– Encourageante car nous apprenons toutes et tous ensemble à nous respecter, à nous comprendre, à nous apprécier, dans notre diversité. Des liens sont tissés. Des modes de fonctionnement sont essayés. Et ça, ils ne peuvent plus nous l'enlever.

– Encourageante aussi, car nous avons compris qu'il ne faut plus nous diviser face à l'adversité. Nous avons compris que nos véritables ennemis, ce sont les quelques détenteurs d'une richesse immense qu'ils ne partagent pas : les 500 personnes les plus riches de France ont multiplié par 3 leur fortune depuis la crise financière de 2008, pour atteindre 650 milliards d'€ !!! Les cadeaux fiscaux et sociaux faits aux plus grandes sociétés s'élèvent également à plusieurs centaines de milliards par an. C'est intolérable !

– Encourageante enfin, car nous avons compris que nous étions capables de nous représenter nous mêmes, sans tampon entre les puissants et le peuple, sans partis qui canalisent les idées à leur seul profit, sans corps intermédiaires davantage destinés à amortir les chocs, à huiler le système, plutôt qu'à nous défendre.

Nous pleurons aujourd'hui les victimes de la répression, plusieurs morts et des dizaines de blessés graves. Maudits soient ceux qui ont permis cela, mais qu'ils sachent que notre détermination est intacte, bien au contraire !

Nous sommes fiers de ce chemin accompli si vite et de toutes ces prises de conscience qui sont autant de victoires sur leur système écrasant.

Et nous sentons très bien que cette fierté est partagée par énormément de gens.

Comment pourrait-il en être autrement, alors que ce système et ce gouvernement qui le représente n'ont de cesse de détruire les acquis sociaux, les liens entre les gens, et notre chère planète ?

Il nous faut donc continuer, c'est vital. Il nous faut amplifier ces premiers résultats, sans hâte, sans nous épuiser, mais sans nous décourager non plus. Prenons le temps, réfléchissons autant que nous agissons.

Nous appelons donc toutes celles et ceux qui partagent cette rage et ce besoin de changement, soit à continuer à porter fièrement leur gilet jaune, soit à l'enfiler sans crainte.

Il faut désormais nous rassembler partout, former des assemblées citoyennes, populaires, à taille humaine, où la parole et l'écoute sont reines.

Des assemblées dans lesquelles, comme à Commercy, chaque décision est prise collectivement, où des délégués sont désignés pour appliquer et mettre en musique les décisions. Pas l'inverse ! Pas comme dans le système actuel. Ces assemblées porteront nos revendications populaires égalitaires, sociales et écologiques.

Certains s'autoproclament représentants nationaux ou préparent des listes pour les futures élections. Nous pensons que ce n'est pas le bon procédé, tout le monde le sent bien, la parole, notre parole va se perdre dans ce dédale ou être détournée, comme dans le système actuel.

Nous réaffirmons ici une fois de plus l'absolue nécessité de ne nous laisser confisquer notre parole par personne.

Une fois ces assemblées démocratiques créées, dans un maximum d'endroits, elles ouvriront des cahiers de revendications.

Le gouvernement a demandé aux maires de mettre en place des cahiers de doléances dans les mairies. Nous craignons qu'en faisant ainsi nos revendications soient récupérées et arrangées à leur sauce et qu'à la fin, elles ne reflètent plus notre diversité. Nous devons impérativement garder

la main sur ces moyens d'expression du peuple ! Pour cela, nous appelons donc à ce qu'ils soient ouvert et tenus par les assemblées populaires !

Qu'ils soient établis par le peuple et pour le peuple !

Depuis Commercy, nous appelons maintenant à une grande réunion nationale des comités populaires locaux.

Fort du succès de notre 1er appel, nous vous proposons de l'organiser démocratiquement, en janvier, ici à Commercy, avec des délégués de toute la France, pour rassembler les cahiers de revendications et les mettre en commun.

Nous vous proposons également, d'y débattre tous ensemble des suites de notre mouvement.

Nous vous proposons enfin de décider d'un mode d'organisation collectif des gilets jaunes, authentiquement démocratique, issu du peuple et respectant les étapes de la délégation.

Ensemble, créons l'assemblée des assemblées, la Commune des communes C'est le sens de l'Histoire, c'est notre proposition.

VIVE LE POUVOIR AU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, ET POUR LE PEUPLE !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • math math 19 janvier 07:12

    Deuxième séance du petit prof...La maire de Montauban lui en met plein la gueule..Il écoute avec son sourire de retardé mental..avant de donner sa leçon de choses..

    Il faut que..dans l’avenir..p’être bien que oui..je suis ouvert...mais pas pour l’ISF...on touche pas aux riches mes seuls vrais amis...80/90 on verra...

    Les « Maires » retranchés derrière leurs écharpes, se font sodomisés en direct...

    Affligeant !


    • cevennevive cevennevive 19 janvier 07:29

      @math, bonjour,

      Je n’ai pas aimé DU TOUT ses réponses à la Maire de Montauban.
      Il a répondu à ses remarques, à ses questions précises et même chiffrées sur l’immigration, par une leçon de morale : « c’est pas beau d’être raciste... ».
      Si bien que l’assistance a presque hué cette dame et a ri et applaudi devant les réponses généralistes et bien pensantes du Président.
      Là, il a employé la langue de bois pour satisfaire à la bienpensance.

       


    • math math 19 janvier 08:13

      @cevennevive...bonjour...vous confondez bon sens et racisme ?
      l’immigration à un coût...les 40 000 mineurs isolés accueillis en 2018 coûtent 2,5 milliards !..Alors que le PIB a augmenté en volume de 7 % et que la population a augmenté de 4 % sur la période, ce qui laisse une marge de 3 % pour le niveau de vie, l’État a augmenté ses dépenses de 4 %. Celles-ci sont passées de 52,7 % du PIB à 56,5 % !..84 milliards : coût budgétaire de l’immigration selon le rapport Posokhow...la dette, c’est 35 000 euros par Français, bébés compris...800 millions pour entretenir les routes, alors que les taxes sur le carburant rapportent 34 milliards et que toutes les taxes du secteur automobile rapportent 67 milliards. C’est se foutre du monde...

      Pour calmer la colère du peuple, Macron veut un « discours de la méthode » pour surmonter les résistances.

      Le voilà devenu cartésien, alors qu’il est imperméable à tout bon sens et que rien n’est logique dans ses décisions.


    • cevennevive cevennevive 19 janvier 09:47

      @math,

      Justement math, cette Maire avait raison et a « soulevé » le problème. Malheureusement, elle a aussi soulevé des protestations dans l’assistance. C’est surtout cela que je n’ai pas aimé.
      Si l’on ne peut pas parler de tout ce qui ne va pas dans notre pays, à quoi servent ces heures perdues à écouter le tribum ?


    • math math 19 janvier 10:18

      @cevennevive....La majorité de ces maires ont voté Macron au second tour..
      Rencontre faussée donc..pour gagner du temps..Une manipulation de plus de sa part...



    • math math 19 janvier 12:52

      @cevennevive...Il montre les dérives du pouvoir de la macronie..qui en doute encore à part quelques « collabos ».. ?


    • chapoutier 19 janvier 07:58

      « Les gilets jaunes de Montreuil ont entendu l’appel de l’assemblée populaire de Commercy à se retrouver dans une grande assemblée des assemblées, une commune des communes, le 26 janvier prochain. Nous les remercions et leur répondons que nous seront présents. »

      Nous les remercions et leur répondons que nous seront présents.

      A Montreuil aussi, nous avons enfilé des gilets jaunes et nous nous sommes installés tous les jours en face du rond-point de Croix de Chavaux comme partout en France. Ça nous a permis de nous rencontrer autour d’une soupe, de débattre autour d’un brasero, de tisser des solidarités malgré des horizons très différents et de parvenir à sortir de l’isolement. Cela nous a aussi permis de rappeler que les banlieues parisiennes, comme à Pantin, à Saint-Denis, à Ivry, à Aulnay, ont bien rejoint le mouvement.

      Le gilet jaune est le symbole d’une révolte. Il est bien trop tôt pour rentrer chez soi et il n’est pas trop tard pour en sortir !

      Nous sommes révoltés à cause de l’humiliation et du mépris. L’extrême richesse de certains, la soif de pouvoir des politiciens, le saccage de la planète par les plus riches et les violences de l’État sont allés trop loin.

      Les mains arrachées, les manifestants éborgnés, la jeunesse alignée à genoux, les milliers d’inculpés et les centaines d’incarcérés sont venus s’ajouter à la répression policière quotidienne exercée à l’encontre des quartiers populaires depuis des années. Nous n’oublions aucune victime du « maintien de l’ordre » et nous affirmons notre solidarité aujourd’hui comme demain.

      On essaie comme toujours de séparer les « bons gilets jaunes » et les « casseurs ». 300 personnes qui s’affrontent avec la police pour défendre un rond point, c’est de l’autodéfense populaire et 3000 personnes qui attaquent des banques ou des ministères, c’est le soulèvement d’un peuple en colère !

      Pour obtenir ce que nous désirons, ne tombons pas dans le piège des médias et du pouvoir en définissant des limites à notre mouvement.

      Ni les miettes que nous propose le gouvernement, ni un « débat national » dirigé par lui-même, ni l’obtention du RIC n’arrêteront le magnifique moment qui est en train de s’ouvrir.

      Certains doutent et ont peur de l’incertitude de l’après. Nous répondons que dans la façon dont s’organise la révolte des gilets jaunes nous avons déjà beaucoup de pistes pour vivre dans des territoires désirables.

      Face à la révolte, la plus vieille des techniques du pouvoir est de nous diviser. Nous ne devons pas tomber dans ce piège.

      Plutôt que le chacun pour soi, l’individualisme et la soif d’argent qui permettent le maintien de ce pouvoir, c’est la solidarité et le partage que nous avons à développer : Nous avons vu qu’ensemble nous sommes bien plus forts !

      Nous savons bien que ceux qui privent les habitants de ce pays d’une vie digne ne sont ni les immigrés ni les exilés mais bien l’insolente richesse de certains et ce système injuste

      Voilà pourquoi nous pensons que la différence ne doit pas constituer une frontière : ni la couleur de peau, ni le lieu de naissance, ni le genre, ni l’orientation sexuelle, ni la religion ne serviront de prétexte pour nous diviser. Nous devons être unis dans nos différence si nous voulons bâtir un monde plus juste et plus beau.

      En Irak, Tunisie, Belgique, Kurdistan, Syrie, Japon, Hongrie, Espagne, Burkina Faso, Égypte, Angleterre, Maroc, Italie et dans bien d’autres endroits des gens mettent des gilets jaunes pour montrer leur colère : Notre révolte n’a pas de frontière !

      Nous ne laisserons plus personne, qu’il soit président, maire ou « représentant » décider à notre place de nos conditions d’existence.

      L’organisation par rond point, par quartier, par village, par commune nous permet de reprendre le contrôle de nos territoires et donc de nos vies. C’est cela qu’il nous faut continuer et viser si nous voulons que les choses changent vraiment.

      A Montreuil, nous lançons un « club gilets jaunes » à l’image de ce qui se faisait durant la Révolution Française où l’on se rencontrait dans des clubs d’éducation populaire. Car se réapproprier le savoir permet de nous rendre moins manipulables et de faire émerger une intelligence collective au service d’actions concrètes pour améliorer notre quotidien. Nous appelons à la multiplication de ce genre de club sur tous les territoires.

      Sans pour autant effacer la diversité et l’autonomie de nos organisations et initiatives locales nous pensons qu’il est important de nous lier et de nous rencontrer pour renforcer le mouvement des gilets jaunes.

      C’est pour cela que nous serons présents à Commercy et que nous appelons depuis Montreuil à ce que des gilets jaunes de partout participent à l’assemblée des assemblées.

      C’est le début d’une révolution qui veut construire une société plus digne et plus juste, pour nous et nos enfants. Nous nous arrêterons pas même si cela doit prendre 100 ans. Pour que le peuple décide lui-même de comment il veut vivre.

      Entendez cet appel : continuons le début, prenons le chemin de la révolution !

      Liens pour les deux appel de Commercy :

      https://www.youtube.com/watch?v=dfLIYpJHir4

      https://www.youtube.com/watch?v=GB1-Sg4jt7Y


      • cettegrenouilleci 19 janvier 11:17

        @chapoutier

        Beaucoup de bon sens et d’à propos dans cette courte analyse de la situation.

        Merci pour cette contribution, et pour les autres , passées et à venir, aux débats nécessaires et à la longue marche engagée par les Gilets Jaunes pour redonner à notre peuple la liberté de décider de son destin, de choisir librement la politique qui lui sied, les moyens matériels d’une vie digne, pour construire une société plus juste et plus égalitaire.

        Merci de redonner vie au slogan figé au fronton de nos mairies, repris comme étendard par les revendications portées par les Gilets Jaunes : Liberté, Egalité, Fraternité.

        Bienvenue à vous à Commercy le 26 janvier prochain.


      • Julien S 19 janvier 08:35

        Je suis allé un fois dans ma vie à Commercy...

        pendant « 3 jours » réduits à 25 heures...

        On m’a payé pour trois jours : 3 x 0,70 F = 2,10 F...

        Je n’y suis jamais retourné...

        Un de ces jours, peut-être ? 


        • Esprit Critique 19 janvier 16:37

          Vive la Meuse et les meusiens, et que ce département, comme d’autres, reprennent le pouvoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chapoutier


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès