• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dictature Mondiale : Nous sommes le dernier barrage !

Dictature Mondiale : Nous sommes le dernier barrage !

Contre la mise en place d’un pass sanitaire, deux manifestations d’une importance inédite ont eu lieu les 17 et 24 juillet… Les rassemblements s’enchaînent, des veillées pour la liberté sont organisées, des pétitions sont signées. Pourtant, les institutions font la sourde oreille, et le projet de loi continue son chemin, portant avec lui la promesse d’un avenir bien sombre.

Dimanche 25 juillet et depuis Tahiti, le « Président » réagit à la manifestation de la veille. Près de 161 000 Français sont descendus dans les rues samedi, exprimant leur opposition, défendant des droits, tels que la liberté de choix et le droit à l’intégrité physique, principes jusqu’alors considérés comme acquis dans un pays comme la France.

Emmanuel Macron reste, devant les caméras, fidèle à lui-même. Manquant diablement d’humilité, il persiste et signe, crachant ouvertement à la figure du peuple.

Chacun est libre de s’exprimer, dans le calme, dans le respect de l’autre, sauf à ce que le virus ne cède aux manifestations, mais tel que j’ai compris son fonctionnement depuis le début, je ne crois pas qu’il y ait grande efficacité à manifester contre lui.

Pirouette ! Le « Président » ignore donc les revendications, ne comprenant visiblement pas si bien le fonctionnement d’un virus. Car on ne vaccine jamais en pleine période épidémique. Et pour le contrer, il faut aussi miser sur des lits de réanimation, des moyens allégués aux services de santé, des traitements, une immunité naturelle. Personne n’a manifesté contre un virus, mais contre une stratégie gouvernementale qui semble moins sanitaire que politique.

Notons d’ailleurs une de ses questions rhétoriques, fortement révélatrice de sa pensée profonde. Elle fait froid dans le dos et devrait interpeller le plus grand nombre…

Que vaut votre liberté ?

Il ose mettre dans la balance une des valeurs principales de notre République, voire la remettre totalement en question, utilisant la fameuse excuse sanitaire dont la gravité est largement amplifié par ses médias complaisants.

Nous le savions, Emmanuel Macron sait parler. Il fait preuve d’une mesquinerie subtile et retourne donc, à la force de son art oratoire, la situation à son avantage. Une occasion en or de réitérer les mêmes propos propagandistes, visant à stigmatiser ses opposants, à les pointer du doigt, à diviser un peu plus le peuple, à l’énerver, jusqu’à ce qu’il s’entretue :

Si demain vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté alors que vous aviez la possibilité d'avoir quelque chose pour vous protéger et me protéger. Et au nom de votre liberté, vous allez peut-être avoir une forme grave (du virus) et vous allez arriver à cet hôpital. Ce sont tous ces personnels qui vont devoir vous prendre en charge et peut-être renoncer à prendre quelqu'un d'autre (...) Ce n'est pas ça la liberté, ça s'appelle l'irresponsabilité, l’égoïsme

Arguments-émotions en évoquant nos pères et nos mères, et notre propre protection, dans l’éventualité où nous tomberions malades,… En jouant sur la peur anthropologique de la mort et de la maladie, en culpabilisant, Emmanuel Macron sait qu’il vise juste, qu’il touche la corde sensible, qu’il manipule.

Le devoir citoyen, la responsabilité vis-à-vis des autres,… Autant de termes galvaudés aujourd’hui pour parvenir à des fins injustes et déshumanisantes. Selon lui, personne ne devrait déroger aux ordres sous peine d’être un vilain canard, un frein à l’éradication d’un virus. Il l’avait dit, « nous sommes en guerre », et il poursuit dans cette tonalité alarmiste afin de maintenir la pression, puis faire passer ses lois.

Mais contre qui est-il en guerre ? Contre qui s’acharne-t-il ? Contre qui utilise-t-il son pouvoir ?

Le peuple.

Et quelle est son arme principale ? Écoutons-le.

Nous avons une arme : le vaccin.

Souvenons-nous de ce que disait Albert Camus au siècle dernier.

"Le bien-être du peuple en particulier a toujours été l’alibi des tyrans, et il offre de plus l’avantage de donner bonne conscience aux domestiques de la tyrannie".

– Albert Camus, Hommage à un journaliste exilé (1955)

Il y a urgence à ouvrir les yeux : nos politiciens-marionnettes ne nous sauveront pas. Les députés tiennent plus à leurs places qu’à vos enfants. Les laboratoires préfèrent compter les billets plutôt que le nombre de morts dont ils sont les responsables. Et l’Etat Profond veille ; ils ont des projets pour nous. Ils sont déterminés à les mettre en place.

Si la vie est un jeu, ils en connaissent bien les règles et sont sur le point de gagner la partie. Tout se passe exactement comme ils le souhaitent, car notre colère et notre division sont voulues et anticipées.

Ils alimentent notre haine jusqu’à la guerre civile.

Ils veulent que l’on se trompe d’ennemi.

 

Est-ce pour autant la fin de notre Nation ? Tant qu’une partie n’est pas terminée, on peut toujours tomber sur une carte chance, relancer les dés, ruser sur l’échiquier.

N’oublions pas que nous avons aussi des cartes en mains !

N’oublions pas que nous pouvons aussi jouer !

Nous sommes la Force.

Nous sommes nos valeurs et si parfois certains s’endorment, nous avons le pouvoir de les réveiller. Réfléchir, combattre, lutter, refuser, s’imposer, se réunir. Parce que nous sommes la vie.

Parce que nous sommes des êtres humains et non des paquets de chips à scanner.

Parce que nous sommes le monde. Et qu’ils ne sont qu’un système.

La vaccination n’est pas la liberté. Une politique sanitaire n’est pas une politique de restrictions. Regardez le résultat de plus d’un an de contraintes ; la société se porte-t-elle mieux ? Non, la situation empire… Arrêtons cette politique de la peur et ramenons la science et l’intelligence dans le débat.

Quant à ces hommes de pouvoir, ils n’ont que l’autorité que nous leur accordons :

Ministre, subst. masc. : Emprunt au latin minister, -tri, « serviteur/maître » (v. Ern.-Meillet), « serviteur, domestique ». Celui qui est chargé de remplir une fonction, un office, d'exécuter une tâche pour le service de quelqu'un. (CNRTL)

Président,-ente, subst. : Personne chargée de représenter une collectivité (Montesquieu, Correspondances, 1742)

Un ministre est un serviteur. Le président, notre employé, a pour mission d’agir pour le peuple, pour son pays et sa pérennité. Ils ont oublié leur place et le sens de leur fonction. Ils doivent partir.

Quant aux institutions, qui n’ont de démocratique que l’apparence, elles nous trahissent et ne constituent plus, dorénavant, une barrière aux lois nuisibles décidées en haut lieu. Nous sommes, le Peuple, la dernière institution capable de préserver les idéaux de ce pays. Nous sommes un rempart, capable de faire plier les corrompus et appliquer les préceptes des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Si nous ne marquons pas une rupture maintenant, nous sommes tous condamnés.

Alors, quelles sont les moyens d’action ?

  1. Les manifestations, les rassemblements et les réunions. Se rapprocher des groupes d’entraides pour se réinformer, connaître les dates essentielles et les projets (Facebook, Telegram, Signal, ReinfoCovid,…).
  2. Les attaques en justice, les plaintes et les pétitions.
  3. Le boycott, qui, à terme, amènera les établissements utilisant le pass à se rebeller également.
  4. Garder espoir. Persévérer. Ne pas abandonner. Rester bienveillant. Ne surtout pas céder à la tentation de se quereller entre nous, faire preuve de patience et d’intelligence. Communiquer.

Ensemble, avec des actions coordonnées, nous pouvons faire barrage aux ordres et aux lois liberticides qui nous rongent depuis plus d’un an. Unissons-nous pour notre dignité, notre droit à penser et notre droit à la vie, tout simplement.

Nous sommes notre propre Salut.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 08:24

    S’il le faut le dictateur Macron les écrasera comme les GJ, aucun état d’âme pour ce Luciférien ....


    • Giordano Bruno - Non vacciné 27 juillet 08:54

      @zygzornifle
      Si ses chiens de garde et lui vont trop loin, ses victimes seront au pied du mur et bien obligées de réagir beaucoup plus durement.


    • charlyposte charlyposte 27 juillet 10:25

      @zygzornifle
      Micronos préfère le tour de France en pédale douce via un maillot tout jaune qui le fait bander comme un poussin noir... le vilain petit canard !


    • Docteur Faustroll Lampion 27 juillet 08:31

      Je vous cite :

      « Quant à ces hommes de pouvoir, ils n’ont que l’autorité que nous leur accordons :

      Ministre, subst. masc. : Emprunt au latin minister, -tri, « serviteur/maître » (v. Ern.-Meillet), « serviteur, domestique ». Celui qui est chargé de remplir une fonction, un office, d’exécuter une tâche pour le service de quelqu’un. (CNRTL)

      Président,-ente, subst. : Personne chargée de représenter une collectivité (Montesquieu, Correspondances, 1742)

      Un ministre est un serviteur. Le président, notre employé, a pour mission d’agir pour le peuple, pour son pays et sa pérennité. Ils ont oublié leur place et le sens de leur fonction. Ils doivent partir. »

      Les rapports de force ne sont plus ni dans l’étymologie, ni dans les dictionnaires, ni dans l’honnêteté intellectuelle, mais dans l’arsenal et l’entrainement dont disposent les adversaires. Encore faut-il que chacun ait déjà identifié clairement son ennemi. On ne peut pas rêver d’être Rothschild et combattre Jeff Bezo (ou le contraire).


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 juillet 09:38

        « Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois.

        Il prononcera des paroles contre le Très Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi ; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps.

        Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. (Daniel 7 :24-26)


        • raymond 27 juillet 09:53

          @Daniel PIGNARD
          et vous comprenez quelque chose dans ces propos ?


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 juillet 11:07

          @raymond

          « Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume (Les 10 mandats de la 5è République). Un autre s’élèvera après eux (Macron), il sera différent des premiers (Election très contestable), et il abaissera trois rois (les trois rois de droite encore vivants : Giscard, Chirac, Sarko). Il prononcera des paroles contre le Très Haut (exemple : le blasphème n’existe pas), il opprimera les saints du Très Haut (toutes les lois anti-famille et liberticides), et il espérera changer les temps et la loi (toutes les lois liberticides prétextées par le covid) ; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps (ceux qui sont fidèles à Dieu doivent s’inscrire pour assister aux cultes).

        • raymond 27 juillet 11:19

          @Daniel PIGNARD
          Oui, on peut tout coller la dessus, cela a été écrit en 40 je crois non ?


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 juillet 11:27

          @raymond
          Eh bien si on peut tout coller là-dessus, montrez-nous voir trois collages de votre crû.


        • Gollum Gollum 27 juillet 11:36

          @Daniel PIGNARD

           smiley Ah l’interprétation de Daniel par Pignard ça vaut son pesant de gratons.. smiley

          Déjà le mec s’était lamentablement vautré sur les 42 mois de l’Apocalypse qu’il avait fait commencé à l’élection de Macron et le jour J en novembre 2020 bide complet...

          Et le voilà qui recommence. Avec un truc qui tient encore moins la route.

          et il abaissera trois rois (les trois rois de droite encore vivants : Giscard, Chirac, Sarko).

          On ne voit vraiment pas en quoi ces rois gars auraient été abaissés par Macron sauf dans le cerveau malade et tendancieux de Pignard..  smiley

          il opprimera les saints du Très Haut

          Mais quel smiley.


          et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps (ceux qui sont fidèles à Dieu doivent s’inscrire pour assister aux cultes).

          Des persécutions dignes de celles de la Rome antique sans doute. smiley

          Tartuffe. Pitoyable clown. 


        • raymond 27 juillet 11:40

          @Daniel PIGNARD
          Oh je ne veux pas ferrailler là dessus, mais écrit en 40 vous arrivez à la conclusion de nos 10 derniers « rois » (il y en a eu quelques centaines entre temps) sont ceux de cette fable, disons que Daniel ( et d’autres) ont été Grimm avant Grimm.


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 juillet 18:41

          @raymond

          Ce texte de Daniel 7 est forcément pour les temps de la fin puisqu’il dit :   « Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit. » (Daniel 7 :13-14)     « Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront. » (Daniel 7 :26-27)   Il est donc question de la fin et du règne du peuple des saints qui sera éternel.

        • Le421... Résistant Le421... Résistant 28 juillet 08:20

          @Daniel PIGNARD
          Les « trois rois de droite »...  smiley  smiley  smiley

          Parce que Hollande était « de gauche » ??
          Sans déconner.

          Ça craint !!


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 juillet 08:52

          @Le421... Résistant

          N’est-ce pas lui qui a marié les homos ?

          N’est-ce pas lui qui a eu 3 femmes ?

          N’est-ce pas lui qui a accueilli les envahisseurs musulmans ?

          N’est-ce pas lui qui avait des ministres d’origine africaine et musulmane ?

          N’est-ce pas lui qui a rendu visite à Théo le délinquant ?

          N’est-ce pas lui qui a rendu visite à Léonarda ?


        • charlyposte charlyposte 27 juillet 09:46

          Sachant que les votants votent en fonction des possibles dividendes en ayant compris que l’assemblée et l’oligarchie c’est cul et chemise... tout le reste n’est donc de fait que littérature ou pisser dans un violon.


          • charlyposte charlyposte 27 juillet 10:39

            Et pendant ce temps............. tout augmente en silence...... chuuuuuut.


            • charlyposte charlyposte 27 juillet 11:50

              Le vaccin c’est la vie !!! il faut vite et de force vacciner les touristes étrangers et les migrants !!! j’ai raison ! oui ! non ! hum... smiley


              • Le421... Résistant Le421... Résistant 28 juillet 08:22

                @charlyposte
                C’est quoi ces abrutis de « vaccinés » qui ont encore peur alors qu’ils devraient se sentir « en sécurité », « sauvés », « bénis des dieux » après avoir côtisé à Big Pharma et participé à la kermesse ?

                Sans couilles un jour, sans couilles toujours !!


              • izarn izarn 27 juillet 16:06

                Ha ! Ha ! Ha ! Mais incroyable débilissime Macron, même dit par le lache Raoult, ce virus ne tue que les gens qui à 85ans n’ont que deux mois à vivre, à l’hosto...

                Et encore c’est de la comorbidité...Même à 90 ans les vieux ne sont pas atteinds !

                Qu’est ce qu’on en a à foutre de ton danger ?

                Tu te fous de notre geuele avec tes discours mensongers.

                T’est payé par les US et Big Pharma, Fauci, Bill Gates, etc...

                https://rumble.com/vk3p5e-dr.-fuellmichdr.-martin-les-brevets-autour-du-covid.html

                T’es un gros pourri Macron.

                Tu racontes n’importe quoi.T’es un gros con, en plus crétin !

                Tu vas le payer trés cher...Trés bientôt. En 2022.


                • izarn izarn 27 juillet 16:10

                  @izarn
                  Le vaccin c’est une arnaque, refusé comme brevet aux USA dés 2008.
                  Ils ont soudoyé, et c’est passé, jusqu’en 2019.
                  Oui ! Avant la pseudo pandémie !
                  Tout était prévu.
                  Ce sont des mafieux, des malfaiteurs, des criminels.
                  Ce covid a été délibérement propagé.


                • Le421... Résistant Le421... Résistant 28 juillet 08:24

                  @izarn
                  Ma voisine a 96 ans et a été opérée du cœur l’année dernière...
                  Elle est pimpante, remontée comme un réveil, et faut pas venir lui briser les miches avec une piquoûse de merde, comme elle dit !!  smiley


                • microf 27 juillet 16:29

                  Discours du Président Kennedy le 27 avril 1961 sur les sociétés sécrètes qui veulent gouverner et contrôler le monde.

                  J´ai pris la peine de le transcrire, corriger les erreurs.

                  Extrait du Discours qui est plus que d´actualité, le Président kennedy nous avait averti, nous y sommes.

                  « Mesdames et Messieurs,

                  Le mot secret est en lui même repugnant au sein d´une socété libre et ouverte, et en tant que peuple, par nature et historiquement, nous nous opposons aux sociétés secrètes, aux serments secrets et aux procédures secrètes .

                  Nous avons décidé il ya longtemps , que les dangers de la dissimulation excessive et injustifiées de faits pertinents, l´emportaient amplement sur les dangers qui sont cités pour la justifier.

                  Même aujourd´hui, il ya peut être intérêt á opposer á la ménace d´une société sécrète fermée, en limitant ses restrictions arbitraires, même aujourd´hui, il ya peu de valeur dans l´assurance dans la survie de notre Nation, si nos traditions ne survivent pas avec elle.

                  Et il demeure un très grave danger d´un besoin annoncé pour d´avantage de sécurité pour ceux qui désireux d´étendre sa signification aux limites de la censure officielle et de la dissimulation ce que je n´ai pas l´intention de permettre dans la mesure oú c´est sous mon contrôle .

                  Et aucun fonctionnaire de mon administration que son rang soit plus ou moins élévé, qu´il soit civil ou militaires, ne devrait interpreter mes paroles ici ce soir, comme un prétexte pour censurer les médias, pour étouffer la dissidence, pour couvrir nos erreurs ou dissimuler á la Presse ou au public, les faits qu´il mérite de connaitre, nous faisons face autour du monde á une conspiration monolithique impitoyable, qui s´appuie essentiellement sur des moyens déguisés, pour élargir sa sphère d´influence, sur l´inflitration plutot que l´invasion, sur la subversion, plutot que l´élection, sur l´intimidation plutot que le libre arbitre, la guérilla la nuit plutot que l´armée le jour. Il s´agit d´un système conscriptif ayant de vastes ressources huimaines et matérielles, pour la construction d´une machine très dense et efficace, qui combine des opérations militaires , diplomatiques, scientifiques et politiques. ses préparatifs sont dissimulés non publiés , ses erreurs sont enterrées, non évoquées, ses dissidents sont réduits au silence et non pas loués.

                  Aucune dépense n´est remise en question, aucune rumeur n´est imprimée, aucun secret n´est revelé.

                  Aucun Président ne devrait avoir peur de l´examen de public de son programme. Que de cet examen survienne la compréhension et qu´á partir de cette compréhension, survienne le soutien ou l´opposition, et les deux si nécéssaires.

                  Je ne demande pas á vos journeaux de supporter mon administration, mais je sollicite vote aide dans l´immense tâche qui est d´informer, d´alerter le peuple Américain parceque j´ai une entière confiance dans la réaction et le devouement du peuple Américain lorsqu´ils sont informés de tous les faits.

                  Je ne suis pas seulement la controverse chez vos lecteurs, mais je l´accueille. Cette administration á l´intention d´être honnête á propos de ses erreurs. Comme un homme sage a dit » une erreur devient pas une bévue tant que tu ne refuses pas de la corriger« nous avons l´intention d´accepter la responsabilité totale de nos erreurs, et nous attendons de votre part, que vous nous les pointiez du doigt lorsque nous les manquerons.

                  Sans débats, sans critiques, aucune administration et aucun pays ne peut pas réussir, et aucune République ne peut survivre.

                  Voilá pourquoi le Législateur Athénien SOLON, a décrété un crime pour tout citoyen se désintérèssant de la controverse.

                  C´est pourquoi notre Presse est spécifiquement protègée par notre Constituition, non pas principalement pour amuser et distraire, pas pour mettre en évidence ce qui est mondain et sentimental, pas simplement pour donner au public ce qu´il veut, mais plutot pour informer, stimuler, réfléchir, pour faire états de nos dangers et nos opportunités, pour indiquer nos crises et nos choix, pour guider, mouler, éduquer, et des fois fâcher.

                  Cela implique une plus grande couverture et analyse des informations internationales, car ne sont plus lointaines et étrangères, mais á présent, prêt de nous, locales.

                  Cela sigifie l´importance d´une plus grande attention, á l´amélioration de notre compréhension des informations et de leurs transmissions.

                  Cela signifie finalement que le gouvernement, á tous les niveaux, doit honorer ses obligations, de nous fournir le plus d´informations possibles en dehors des limitations les plus étroites de la sécutrité nationale.

                  Et donc, c´est la presse imprimée, aux enregistreurs des actions de l´homme, qui sont les gardiens de notre conscience, le porteur de ces informations, que nous cherchons, de la force et de l´assistance, avec certitude qu´avec votre aide, l´homme deviendra ce, pourquoi il est né LIBRE et INDÉPENDANT... »


                  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 juillet 08:28

                    Alerte

                     

                     ’’-La DGS incite tous les médecins à hospitaliser nos enfants sans réaliser de tests biologiques !!:Objectif vacciner les enfants ! Ils annoncent en urgence le syndrome Kawazaki qui atteint surtout les enfants de 4-11ans , observé soi-disant dans les 4-6 semaines après le contact avec le covid , pour lequel les enfants seront hospitaliser d’office par une prise en charge urgente..’’

                     

                    « La maladie de Kawasaki, ou syndrome de Kawasaki, est une vascularite, a été identifiée pour la première fois en 1967 par le pédiatre japonais Tomisaku Kawasaki. Très rare chez les adolescents et les adultes, elle est la principale cause de maladie cardiaque chez les enfants dans les pays industrialisés »


                    Rien à voir avec le Covid, elle ne se transmet pas.

                     

                    De la même façon que tous ceux qui sont morts pendant le Covid étaient déclarés morts du Covid, ils vont dire maintenant que tous les enfants qui ont la maladie de Kawasaki l’ont à cause du Covid !!!

                    Nous devons urgemment et par tous les moyens arrêter ces fous qui tuent nos enfants et ne reculeront devant rien. Ils sont lourdement armés et courent en liberté, protégés par une « légalité » qu’ils ont volée !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

G. Le Péchoux


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité