• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Didier Lallement : Le préfet des très hauts faits

Didier Lallement : Le préfet des très hauts faits

JPEG

Nous lui devons : le retour des pelotons de voltigeurs à moto et la stratégie des nasses. Chez ce bonhomme à Gross casquette, le droit de manifester semble être pure hérésie. Alors, la « création » de pelotons de voltigeurs (dissous en 1986 après l'affaire Malik Oussekine) et ayant pour but la gestion de l’ordre public et les nasses : une pratique consistant à l'encerclement des manifestants par les forces de l'ordre sans laisser d’échappatoire et qui aurait une forte tendance à entraîner des gazages intempestifs, des scènes de panique telle celle de l’hôpital de la Salpetrière faisant suite à des traitements dégradants et à des violences gratuites de la part de la troupe.

Le genre d’exécutant dont toute oligarchie rêve

Pour situer son profil : En s’adressant à une sénatrice qui osait critiquer ses pelotons de voltigeurs : « Franchement, si vous arrivez à tenir une matraque sur un engin pareil, je vous tire mon chapeau... Venez, madame la sénatrice  : vous monterez sur la moto avec moi et vous verrez  ! » Verrez quoi ? Combien il faut savoir cogner à coups de matraque sur des hommes et des femmes qui sont en travers de son chemin car, ceux-ci refusent la politique inique de ses maitres ? Voila à qui a-t-on confié les clefs de l’organisation de la sécurité parisienne ; un petit macho/fayot, ne voyant pas plus loin que le bout du tonfa.

Un parcours sans faux col[1]

- Entre 2001 et 2004, Lallement est directeur de l’Administration pénitentiaire, où il impose une gestion répressive et sécuritaire des détenus. Il crée le Bureau de renseignement pénitentiaire qui vise le grand banditisme et l’extrémisme islamiste. Ce Bureau a fait courir la rumeur selon laquelle une menace islamiste incontrôlable et massive existerait derrière les barreaux, afin de justifier les pratiques islamophobes de l’Administration pénitentiaire.

- En 2003, il impulse la création des Equipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS), les unités de type GIGN prêtes à intervenir en détention de façon agressive et surarmée, tirant au flashball à bout portant contre les détenus récalcitrants. Lallement, en bon zélé aura réussi à faire durcir la répression au sein de la pénitentiaire ; Administration qui flirte avec une surcapacité à 148%...

- En 2012 et 2014, Lallement se fera remarquer en tant que Secrétaire général du ministère de l’Intérieur, sous Manuel Valls. Sous ce duo Valls-Lallement, ce sera une politique stricte, sans pitié de déportation des migrants.

- En 2017, en poste à Bordeaux, il est défini par un de ses collègues comme étant : « Inflexible, impitoyable, raide. Il vibre à l’autorité, il croit au rapport de force »[2]...Le profil parfait de l’officier prussien ; Manque plus que les grandes bottes noires, la Gross casquette il l’a déjà... 

Les Gilets Jaunes, il en a fait une affaire personnelle en appliquant la stratégie de l’intimidation et en poussant la troupe au no-limit, ce qui a provoqué durant les manifestations bordelaises de nombreux blessés graves : mains arrachées, yeux éborgnés, ablation de testicule et des traumas crâniens... Pour faire bonne mesure, il s’en est pris aux SDF, et les associations les défendant se sont heurtées à son mutisme : « C’était le non-dialogue et le déni  », déplore Médecins du monde Aquitaine.

Pas si strict que cela Lallemand...

Fin 2017, on le retrouve au cœur d’un scandale de corruption, lié à l’attribution des méga-marchés du Grand Paris, pour une somme totale de 38 milliards d’euros. Comme président de la Commission d’examen des offres, où il aurait attribué des énormes marchés selon son bon vouloir. Il pourrait bientôt être entendu dans le cadre de l’enquête ouverte par le Parquet national financier sur des soupçons de favoritisme. Heureusement pour Didier Lallement, la brigade de répression de la délinquance économique, en charge de l’enquête, répond de la Préfecture de Paris…Et donc, de Lallement Didier lui-même... [3]

Nommé préfet à Paris

...Le 18 mars 2019, comme préfet de police de Paris.

Ce qui traduit clairement par sa nomination, la volonté du gouvernement la violation du droit de manifester, car, l’administration connaît « les qualités » du sir Lallemand. Castaner donnera le ton pour que son exécutant prenne son poste en toute confiance. Lors de sa prise de fonction, le ministre explique que « protéger les manifestations, c’est briser l’émeute. » Il y eut sa ridicule cérémonie d’intronisation, très médiatisée sur sa revue des troupes sur les champs Elysées ; Comme le maréchal Foch saluant son armée partant pour Verdun... Ou plutôt, devenir un Clémenceau contemporain comme Castaner lui conseille (Clémenceau avait brisé des grèves en faisant tirer sur la foule, et en faisant arrêter les leaders des mouvements sociaux.), ça c’était pour la référence historique, pour bien marquer ce qu’allait être le concept de sa fonction : un briseur de mouvement social.

Et pour bien montrer ses petits muscles, on lui doit en mars 2019, l’utilisation de la force sentinelle, soit la participation de l’armée de terre à la gestion de l’ordre public...

Décidément, ce genre de laquais, sur-médaillé, sur-décoré, ayant droit à tous les honneurs républicains, ne voit même pas le ridicule de tous ces hochets qu’il accroche à sa chétive poitrine ; Il est ce héro national médaillé des trucs les plus improbables : Officier des Palmes académiques - Officier du Mérite agricole - Chevalier du Mérite maritime - Chevalier des Arts et des Lettres - Médaille de l'Aéronautique – Waouh ! Un génie qui excelle dans l’éducation, l’agriculture, la marine, les arts et les navions...Einstein n'a qu'à bien se tenir...

Crouler sous les honneurs en se chargeant d'acte de déshonneur, telle est la tache ultime d'un nervis sachant servir son maitre, comme un bon berger Lallemand.

Georges Zeter/mai 2019

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • marmor 6 mai 2019 18:35

    Je lui trouve un petit air hitlerien avec sa coupe !! 


    • Dom66 Dom66 6 mai 2019 20:22

      @marmor
      Ben oui c’est pour ça Didier l’allemand......mdr je « m’essuie trumpé » comme quand j’écris marcon. smiley



    • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2019 16:26

      @marmor

      Vous avez beaucoup d’imagination, ils n’ont aucun point commun, même pas la coiffure.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 mai 2019 18:46

      Pour une fois un fonctionnaire abat plus de boulot qu’on ne lui en demande smiley !


      • foufouille foufouille 6 mai 2019 19:35

        un préfet a 100m2 de dorure avec mobilier d’époque et tableaux comme logement.

        très loin des sans dents, le pourri.


        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 6 mai 2019 20:32

          Il ne faut pas oublier que tous les préfets sont connus par tous les élus et les partis politiques, la justice, la police, la DGSI .......

          Donc le boulot qu’il produit est connu de tout le monde( le sénat l’assemblée nationale ..etc ), qui ne dit mot consent.

          Méchant ou con , violent ou fasciste, criminel ou magouilleur il n’y a personne pour le stopper . TOUS POURRIS .

          .

           


          • tuxuhikewi 6 mai 2019 21:18

            A la lanterne !

            Avec uniforme et couvre-chef, s’il vous plait.


            • George L. ZETER George L. ZETER 6 mai 2019 21:22

              @tuxuhikewi
              rarement vu un mec qui fait autant l’unanimité que ce petit mec...


            • Drougeok Drougeok 7 mai 2019 07:14

              Voilà un chef de la police, ridiculement médaillé comme un vieux vétéran de l’armée russe. Eux n’avaient que cet honneur, lui, préfet décidant des distribution de marchés de façon autoritaire, doit se bien servir. Des têtes doivent roulées.


              • Drougeok Drougeok 7 mai 2019 07:14

                @Drougeok

                Rouler.... excuses


              • Clocel Clocel 7 mai 2019 07:27

                Heureusement qu’il y a la haute fonction publique pour absorber ce genre d’individu, autre part, on ne saurait vraiment pas quoi en foutre...

                Allez, une pensée pour Jean Moulin et son sinistre cortège...


                • quid damned quid damned 7 mai 2019 10:11

                  @Clocel

                  « ... vraiment pas quoi en foutre ... » .

                  Je propose ... la camisole, l’enfermement, soins psy intensifs ... pour le moins.


                • zygzornifle zygzornifle 7 mai 2019 09:25

                  On dirait un polype sorti tout droit du t.d.c. de Macron ....


                  • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2019 16:32

                    @zygzornifle

                    Dommage que l’auteur n’ait pas reconstitué son origine familiale et sa formation, il est peut-être dans le Who’sWho.

                    Ancien élève de Sciences Pô à l’époque de Richard Descoing ?


                  • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2019 16:52

                    @Et hop !

                    Didier Jean-Jacques Lallement est le fils de Jacques Lallement, technicien commercial, et de Jeannine Chomet, secrétaire de direction. Il est diplômé de l’Institut supérieur de gestion et titulaire d’un DESS en administration et gestion des collectivités locales. Marié à Laurence Derrien fonctionnaire au Ministère de l’Intérieur, il a cinq enfants. Il commence sa carrière en 1981 à la mairie d’Épinay-sur-Seine. Il travaille au syndicat intercommunal, où il est successivement chef de bureau, secrétaire général adjoint puis secrétaire général jusqu’en 1988. Entre 1988 et 1989, il est chef de cabinet de Roger Bambuck, secrétaire d’État chargé de la Jeunesse et des Sports. En 1989, il devient conseiller technique au cabinet du secrétaire d’État aux Collectivités locales, Jean-Michel BayletEn 1991, il retourne au secrétariat d’État aux Collectivités locales, où il est chargé de missionpuis directeur de cabinet de Jean-Pierre Sueur, avant de retrouver l’administration préfectorale comme secrétaire général de la préfecture de la Marne entre 1993 et 1996. En 1997, il est appelé comme conseiller technique au ministère de l’Intérieur, dans le cabinet de Jean-Pierre Chevènement, puis est nommé directeur général des collectivités locales au sein du ministère. Occupant ces fonctions de 1997 à 2000, il propose notamment au ministre l’accélération des regroupements intercommunaux, qui se traduira par la loi relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale du 12 juillet 1999. " (wikipedia)


                  • Et hop ! Et hop ! 7 mai 2019 16:52

                    Suite

                    En 2000, il est nommé préfet de l’AisneUn an plus tard, il devient directeur de l’administration pénitentiaire fonction qu’il occupe jusqu’en 2004. Sous l’autorité du garde des Sceaux de l’époque, Dominique Perben, Didier Lallement est à l’origine de la création du bureau du renseignement pénitentiaire et des équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS). En 2017, un audit de la Société du Grand Paris révèle des irrégularités dans les conditions d’attribution des marchés, alors que Didier Lallement était président de la Commission d’examen des offres (CEO) de la Société du Grand Paris. Pour les magistrats, « le fonctionnement et le rôle de la CEO sont insatisfaisants à plusieurs titres et ne permettent pas de disposer d’une assurance externe suffisante sur la régularité et les conditions d’attribution des marchés, l’équilibre concurrentiel et la préservation des intérêts économiques de la SGP »" (wikipedia)

                    Issu d’une famille sans envergure, il a fait des études médiocres : une école de commerce payante pour les recalés des concours des écoles publiques, il se place tout de suite dans le réseau socialiste des intercommunalités, c’est un exécutant obéissant et sans états d’âmes.

                    Il est changé de fonction tous les deux ans, semble-t-il avec à chaque fois une mission délicate à faire passer qu’il exécute sans états d’âmes.


                    C’est un pur jacobin, très probablement un franc-maçon.


                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 7 mai 2019 17:08

                    @Et hop !

                    Jeannine Chomet, secrétaire de direction

                    ....
                    Dans un rond-point....


                  • George L. ZETER George L. ZETER 7 mai 2019 17:28

                    @Et hop !
                    il a fait un simple DESS


                  • zygzornifle zygzornifle 7 mai 2019 09:29

                    Benalla doit être fou de rage et se dire PT un mec grassement payé pour la castagne alors que moi je le faisait bénévolement ....


                    • amiaplacidus amiaplacidus 7 mai 2019 15:59

                      @zygzornifle
                      Bénévolement, bénévolement, c’est vite dit, rappelez-vous la fiche de paye de Benalla.


                    • zygzornifle zygzornifle 7 mai 2019 09:35

                      Bientôt il va y avoir sur les Chancres Élysée des distributeurs de gnons , tu mets ta pièce tu désignes la cible et l’appareil rouste gaze arrache la main et crève l’œil pendant 1 mn montre en main , on en mettra aussi dans les halls des hostos au milieu des rond-points et incorporés aux radars comme protection ....


                      • generation désenchantée 7 mai 2019 11:44

                        Je serais curieux de savoir comment il a eu ces médailles


                        Parce que a part la légion d’honneur , Médaille d’honneur de l’administration pénitentiaire , médaille d’or de la jeunesse , des sports et de l’engagement associatif et La médaille d’ honneur de la protection judiciaire de la jeunesse
                        qui peuvent lui être donnée du fait de ses fonctions , activités et engagements

                        les autres ne semblent pas cadrer avec sa carrière

                        « médaillé des trucs les plus improbables : Officier des Palmes académiques - Officier du Mérite agricole - Chevalier du Mérite maritime - Chevalier des Arts et des Lettres - Médaille de l’Aéronautique – »


                        • zygzornifle zygzornifle 7 mai 2019 14:26

                          @generation désenchantée

                          Je serais curieux de savoir comment il a eu ces médailles

                          Il suffirait de faire un prélèvement d’ADN sur ses papilles ....


                        • generation désenchantée 8 mai 2019 09:17

                          @zygzornifle
                          je ne sais pas pour ses papilles
                           Mais je viens de trouver sa page wikilpedia , il semblerait qu’il y a une explication sur ses médailles , son CV est dans une pièce des annexes

                          http://www.gironde.gouv.fr/content/download/37499/260882/file/CV+Didier+LALLEMENT.pdf


                        • George L. ZETER George L. ZETER 8 mai 2019 09:21

                          @generation désenchantée
                          merci pour la recherche, en fait il a eu des médailles à chaque fois qu’il a été directeur ou sous directeur d’un truc. je connais des profs qui ont fait leur boulot durant des décennies sans jamais avoir été au tableau des palmes académiques, c’est donc bien la preuve qui si on est un bon valais, les recompenses de toutes sortes tombent, l’oligarchie sait récompenser ses affidés.


                        • generation désenchantée 8 mai 2019 14:20

                          @George L. ZETER
                          regarde bien son CV
                          activité d’enseignement surtout , tu as l’explication de ses palmes académique

                          Maitre de conférence a l’ ENA de 1995 a 2000

                          5 ans a l’ ENA a ce poste offre vraiment les palmes académiques ?


                        • Et hop ! Et hop ! 8 mai 2019 16:48

                          @generation désenchantée

                          Surtout que c’était un temps partiel très réduit, puisqu’il était en même temps occupé par un poste très prenant de directeur des Collectivités territoriales au Ministère de l’intérieur.


                        • generation désenchantée 9 mai 2019 15:57

                          @Et hop !
                          je me demande combien d’ heures il a fait a l’ ENA , durant cette période , comme enseignant et combien il a gagner par heure


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 mai 2019 12:11

                          Juste une intervention questions breloques !


                          Lui manque quand même :


                          La médaille : Spécialiste déboucheur de chiottes en milieu périlleux !

                          et pour accompagner celle-ci : Médaille de l’Aéronautique , celle des gonfleurs d’hélices , et d’accordeur de pipeau !


                          @+ P@py


                          • L’Astronome 7 mai 2019 13:08

                             

                            Quelle idée, aussi, d’embaucher un boche !

                             


                            • Emohtaryp Emohtaryp 7 mai 2019 14:15

                              Ben lui ( entre autres...) , il va finir à Nuremberg.....


                              • Kapimo Kapimo 7 mai 2019 14:24

                                Secrétaire général du ministère de l’intérieur sous Valls.... 

                                Le maintien de l’ordre en France est de plus en plus dans la main de la mouvance dure tendance « tous les manifestants sont des palestiniens ». Les sociétés de sécurité fleurissent, et les plus prospères sont souvent dirigées par d’anciens agents de services Israéliens (ville de Nice, aéroports etc...), sans parler de tous nos hiérarques de la sécurité cornaqués par les mêmes (Raid-Fauvergue par exemple, Notre-Dame) ou de notre éditocrate préféré Zemmour qui vante constamment le savoir faire Israélien en matière de « maintien de l’ordre » (= répression), en vue d’émeutes dans les cités qu’il appelle de ses voeux.

                                Lallement est bien un collabo.


                                • marmor 7 mai 2019 14:33

                                  Généralement, les petits tout maigres sont des teigneux, maltraités par la vie. Il s’est fait casser la gueule à la récré toute l’année, on lui piquait son goûter, les gonzesses il ne faisait que les regarder à la dérobade, pas de potes, pas de fiancée, pas de sport, trop chétif, alors, aigri, il s’est jeté dans les études et a ruminé sa vengeance jusqu’à ce qu’il puisse l’exercer avec la haine qui caractérise les frustrés et l’impunité conférée par la fonction. Le parfait bull dog pour un gouvernement fascisant à la dérive


                                  • Dom66 Dom66 7 mai 2019 16:16

                                    @marmor
                                    C’est un peu comme un certain Joseph Goe quelque chose non ? smiley


                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 7 mai 2019 16:17

                                    @marmor

                                    10/10 pour la description psychologique du personnage !


                                    .. et dire que son prédécesseur qui a été lourdé, a été «  recyclé » au Conseil d’État ; .. et ce avec un salaire pas dégeux : C’est le cas de ceux en poste au Conseil d’Etat : salaire de 10 000 euros net par mois pour une charge de travail inexistante, les 322 membres de cette institution font partie d’un club. S’ils s’ennuient ferme.. la suite !.

                                    et dire que notre « énervé » accessoirement amateur « de selfies » outre-mer et d’une « certaine musique » ( enfin toutes les qualités pour faire un bon président !!! ) avait dit que les pantouflages terminés !


                                    @+ P@py


                                  • marmor 7 mai 2019 16:35

                                    @Gilbert Spagnolo dit P@py
                                    C’est notre système qui fait qu’un prefet ne peut pas être démis de ses fonctions. Ils sont recyclés en préfets « hors cadre », sans aucune fonction, mais toujours payés !!


                                  • Jean Guillot le retour lee oswald 7 mai 2019 17:12

                                    il a les médailles , il a l’uniforme , il lui manque la petite moustache du furher  smiley


                                    • ETTORE ETTORE 7 mai 2019 22:17

                                      c’est fou !.....

                                      Je pensais jusqu’alors que tout chien d’attaque devait être signalé et promené en muselière.

                                      Ne voilà t-il pas, qu’une fois de plus, cet état déroge à ses propres lois !


                                      • George L. ZETER George L. ZETER 8 mai 2019 08:37

                                        de l’auteur : depuis 10 ans que j’écris sur agora, jamais un homme a fait autant l’unanimité dans le rejet, jamais ! Dommage que cette demie portion ne lise jamais cet article, peut être entrouvrait il un œil ? 


                                        • captain beefheart 8 mai 2019 12:19

                                          Les franc-macons,ils osent tout.


                                          • ETTORE ETTORE 12 mai 2019 19:42

                                            Quelques poils sous le nez.....et....hop !

                                            Y a pas à dire, certains, un rien les habille.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité