• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dieu est amour ou pas du tout, car l’Homme a créé Dieu à son image (...)

Dieu est amour ou pas du tout, car l’Homme a créé Dieu à son image (suite et fin)

Dieu est bon, compatissant, miséricorde, lent à la colère et plein de bonté (Psaume 145-8 et 9) ! Les croyants résument cela en Dieu est amour, depuis des siècles et encore aujourd’hui, en Occident comme au Moyen-Orient. Cette affirmation, largement publiée, m’interroge encore plus depuis que mon entourage, très pieux et même bigot, a lu mon article de la semaine dernière, celui du 11/09/17. Article dans lequel il (mon entourage) a découvert avec étonnement de nombreux versets de l’Ancien testament. Versets qui démontrent que Dieu le père (le Dieu d’Abraham et, in fine, père de Jésus-Christ) n’est pas toujours un Dieu d’amour, car il verse souvent dans la cruauté la plus extrême, notamment quand il prône, par exemple, l’éventration des femmes par leur bas-ventre.

Après un long silence pantois des gens de mon entourage, j’ai immédiatement posé les questions suivantes :

*** Jésus est-il comme son père ? Le dicton « Tel père tel fils » est-il là aussi vérifié ?

*** Que dit le Nouveau testament, recueil de la parole de Dieu le fils (Jésus) ?

*** Jésus, fils de Dieu le père, est-il lui aussi, à l'image de son père, un Dieu d’amour, comme toutes les églises chrétiennes le prêchent et le « prosélytent » depuis des siècles ?

Le Seigneur (Jésus) est un Dieu d’amour me dit mon entourage, car avec Jésus c’est une nouvelle alliance qui a été créée. Exactement comme elle a été créée (Genèse 9-9) après le Déluge où Dieu le père a décidé de punir d’extermination (Genèse 6-7) toute la population terrestre, sauf de 8 du clan de Noé.

Vérifions ! Que dit exactement Jésus dans le Nouveau testament ?

Matthieu 5.17 : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Loi ou les Prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. »

En bon français, Jésus dit qu’il est venu sur terre pour poursuivre et accomplir la Loi de son père, Jéhovah le Dieu d’Abraham. Ainsi, le fils a été créé pour venir finir le travail que son père avait commencé. Travail jonché de flots de sang, de meurtres et de crimes affreux, par centaines de milliers, comme les versets publiés dans mon article du 11/09/17 le prouvent indéniablement.

Jésus ayant de fait approuvé, dans ce verset, les actions de père, il poursuit avec un détail qui ne laisse aucun doute quant à sa détermination. Exemple :

Matthieu 10-34 et 35 : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. » « Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère. »

« Doux Jésus ! », comme le disent souvent les chrétiens ! Mais, que de haine déjà et de paroles guerrières ? Les paroles de Dieu le fils, Jésus, rapportées par le fidèle Matthieu, corroborent effectivement le dicton : « Tel père tel fils » ! Déjà son père, le Dieu dit d’Abraham, maniait le glaive avec dextérité et semait la division entre les hommes.

À ce stade, nous ne pouvons raisonnablement pas dire qu’à travers de tels versets, Jésus est amour. À moins d’être orphelin de tout bon sens, de toute raison et de tout sens critique.

En fait, Jésus ne fait qu’obéir à son père (l’Éternel, Dieu dans de l’Ancien testament) comme le montre le verset suivant : Deutéronome 4-2 : « Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien ; mais vous observerez les commandements de l'Éternel, votre Dieu, tels que je vous les prescris. »

Jésus en fait une affaire très personnelle, voire même d'égocentrique, en disant :

Matthieu 10-37  : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. »

Est-il raisonnable que les parents chrétiens obligent leurs enfants à aimer quelqu’un plus qu’eux-mêmes, sachant que ce quelqu’un a approuvé les atrocités de son propre père commises dans l’Ancien testament, et qu’il est venu sur terre pour poursuivre ce travail, l’épée à la main ? On tombe sur la tête ! Est-il raisonnable qu’un père ou qu’une mère aime un être de fiction plus que leurs propres enfants ?

Malheureusement, on sait que durant l’Inquisition ce passage de la Bible, comme celui de l’holocauste (Genèse 22-2) ont servi à l’Église pour demander à un membre d’une famille de dénoncer : père, mère, sœur et frère, pour l’envoyer vivant sur le bûcher.

 Matthieu 12-30, Jésus dit : « Celui qui n'est pas avec moi est contre moi, etc. »

Jésus, ici, plante le décor d'un totalitarisme pur ! Est-ce l’œuvre d’un être supérieur, qui a besoin de poser des ultimatums pour se faire obéir ? Que nenni ! C’est la preuve d'un être faible.

Jean 15-6  : « Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent »

En son époque pas si éloignée de nous, l’Inquisition va se repaître de cette ordonnance de Jésus. Des milliers d’innocents vont périr sur le bûcher, durant des siècles. Jésus est vraiment un Dieu sans aucune réflexion de long terme. Il aurait dû tourner sa langue 7 fois avant de dire de telles âneries dont l'Église a profité. Malheureusement pour l’humanité, il les a accumulées comme son père, jadis. « Les chiens ne font pas des chats ! »

Marc 16-15 et 16 : « Allez partout dans le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. »

Bilan de ce prosélytisme de propagation de la bonne nouvelle (finalement macabre pour beaucoup), les églises chrétiennes s’en sont données à « cœur joie » en prenant la directive de Jésus au mot : des millions de condamnés, souvent assassinés de manière atroce, depuis Constantin 1er,, il y a quelque 1700 ans.

Pour conclure, sans avoir été exhaustif sur la répertoriation de tous les versets négatifs des Dieux de la Bible chrétienne :

*** Dans les paroles comme dans les actes, force est de constater que le fils Jésus, Dieu du Nouveau testament, est moins direct dans ses expressions et aussi moins sanguinaire que son père Jéhovah, le Dieu de l’Ancien testament. Néanmoins, Jésus reconnaît, par écrit (Matthieu 5.17), être venu parmi les hommes pour accomplir, dans sa totalité, la Loi (meurtrière) de son père. Loi, dont les nombreux versets cités dans mon article du 11/09 mêlent facilement l’amour avec les plus affreuses atrocités.

*** Les paroles et les actes de ces 2 Dieux, supposés Êtres d’amour, montrent que ce ne sont pas des démarches d’individus supérieurs aux autres, mais bien d’hommes en chaire et en os, enclins à l’autoritarisme le plus excessif que l’on rencontre dans les dictatures où le chef demande a être idolâtré, sinon c’est la mort ou la prison. Aujourd’hui encore ! Jésus ne dit-il pas  : « Celui qui n’est pas avec moi et contre moi ! » et laisse entendre une condamnation horrible, sans la nommer. Son père, le Dieu de l’Ancien testament est plus courageux, il nomme ses supplices par leur nom et affiche le nombre de suppliciés. Des centaines de milliers !

*** Ces paroles bibliques, suivies des actes criminels les plus odieux, ont permis aux Églises chrétiennes d’établir leur puissance, par la peur, le glaive et le bûcher, sur tout l’Occident et sur une partie du Moyen-Orient (duquel elles ont été chassées par les Églises mahométanes se réclamant du même Dieu d’amour : le miséricordieux, Père du prophète Jésus). Rappelons quelques faits historiques, leurs atrocités et leurs millions de morts, outre le génocide planétaire du Déluge (Genèse 6-7) : la christianisation sanglante des barbares européens par les armées de Rome, les croisades, la conquête de l’Amérique du Nord avec l’extermination des Indiens par l’église protestante d’Angleterre, la conquête de l’Amérique centrale et du sud avec l’extermination, notamment, des Mayas et Aztèques par l’église catholique d’Espagne, l’Inquisition bien sûr, mais aussi la conquête et l'asservissement de l’Afrique par toutes les églises chrétiennes d’Europe : de France, d’Allemagne, d’Angleterre, d’Italie et du Portugal, principalement.

Le Dieu de l’Ancien testament (Jéhovah ou YHWH) comme le Dieu du Nouveau testament (Jésus) ont bien été créés à l’image de leurs créateurs : nous les Hommes ! Pour cause, rien ne distingue ces prétendus dieux de nous, individus lambda que nous sommes, nous : fait d’amour, de compassion, de justice, d’honnêteté, de sagesse, de miséricorde, etc. mais aussi assez facilement enclins  : au mensonge, à la brutalité, à la haine, à l’intolérance, à l’injustice, à la fourberie, au crime, au meurtre, au génocide, etc.

Bref, aucune différence entre nous et les dénommés Dieux ou Seigneurs de la Bible chrétienne !

 

Crédit photo : Haoui.com (c'est le point d'interrogation du raisonnement quintilien)


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 11:54

    C’est très complexe. Les psys savent bien que la haine précède l’amour uniquement si l’enfant est capable de faire le deuil de sa « toute puissance », préalable à la reconnaissance de l’existence de l’autre et de notre dépendance à celui-ci. Cette dépendance à l’autre est pour la plupart des individus tout à fait intolérable. Si je dépends de l’autre, c’est que je suis faible, impuissant (c’est le creuset de la haine et du racisme). Le Dieu est amour est un enfumage pour maintenir le peuple dans le « politiquement » correct d’une soi-disant empathie pour l’autre imprégnée de rousseausisme, pendant que les psychopathes qui nous dirigent agissent en loucedé.


    • Christ Roi Christ Roi 18 septembre 2017 13:28

      L’auteur est un homme perdu, ce que l’Eglise appelle un Malheureux, quelqu’un dont l’esprit est tellement déboussolé que tous ses raisonnements sont viciés. Je lui conseillerais de commencer par arrêter la télé, puis de recommencer à penser par lui-même. smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 14:20

      @Christ Roi
      Dieu est bien Amour, mais il y a beaucoup de brebis égarées,...Ce n’est pas la faute de Dieu, si les moutons n’ont pas compris le message.


    • P.-A. Teslier 18 septembre 2017 15:01

      @Christ Roi
      La télé : Non !

      Arrêter de lire la Bible : OUI ! En effet, je n’ai vu que qlqs versets mélifiques. Il y en a beaucoup d’autres tous aussi sédisants les uns que les autres.


    • P.-A. Teslier 18 septembre 2017 15:30

      @Christ Roi

      Comme tous les croyants, je pense que vous, C-Roi, ne pensez que par l’interprétation de votre curé ou de votre pasteur.

       

      Beaucoup de croyants n’ont pas d’idées personnelles. C’est le danger  qui guette les troupeaux. L’Allemagne nazie et chrétienne l’a démontré !

       

      Solution : lire la Bible sans l’aide de personne !!!

       

      Les versets que je publie sont ceux de votre Bible. Il faut juste un pré-requis : savoir lire, a minima, niveau 6ème !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 15:45

      @P.-A. Teslier
      Dieu est amour ne signifie pas qu’il faut aimer son prochain, mais plutôt qu’il faut s’aimer soi-même pour être un Dieu. Et que c’est Amour de soi, s’il atteint la Quintessence (non pas celui extérieur de Narcisse, mais intérieur et donc bien plus complexe),,celui éthéré des philosophes, alors, mais alors seulement, il peut atteindre autrui. Comme dans la musique.


    • P.-A. Teslier 18 septembre 2017 15:53

      @Mélusine7
       

      la chrétienté n’est pas le bouddhisme ! Ni dieu le Père ni dieu le Fils ne sont des bouddhas !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 16:11

      @P.-A. Teslier
      L’homme pour pallier à son immaturité s’est créé un Dieu Sauveur (à l’image des parents pour l’infans). Etre En dieu signifie aussi être omnipotent, sans défaut, ni entrave, ni manque comme dans la matrice maternelle. Et toute sa vie, l’homme récherche à retrouver cet état (par les prières ou autre, qui nous le voyons bien ne servent strisctement à rien, restreint l’individu à une vie vertueuse et surtout ennuyeuse, sans éclat, ni création)). Les plus faibles, pour se consoler lisent la bible (mon jour viendra...après ma mort). La belle affaire : venir sur terre pour attendre la mort. D’autres, au contraire, tournés vers la vie, le « faire » se disent, je veux être à l’égal de ce Dieu durant ma vie mais j’accepte aussi d’en payer le prix : LA CONNAISSANCE DE SOI (Chère à Socrate). C’est la voie Royale de l’analyse des Rêves qui est la véritable matrice divine.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 16:14

      @P.-A. Teslier
      Si le bouddhisme consiste juste à faire des prière, sans un véritable travail sur soi, cela ne m’intéresse pas. Autant prendre un somnifère et rêver sa vie ?.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 16:23

      @Mélusine7
      Lisez plutôt Laura Knight-Jadczyk. L’histoire secrète du Monde. Un fil d’Ariane ;


    • Doume65 19 septembre 2017 12:41

      @P.-A. Teslier
      « Arrêter de lire la Bible : OUI ! En effet, je n’ai vu que qlqs versets mélifiques.  »

      Et pourtant, la lire attentivement peut nous sortir de longs siècles de bourrage de crâne.

      Par exemple, dans les toutes premières pages de la Genèse, deux passages sont complètements dévoyés, et ce, simplement parce qu’ils ne sont pas cités dans leur intégralité. En ce qui nous concerne ici, dire « Dieu créa l’homme à son image » est insuffisant. Voici le passage complet :

      « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme »

      Déjà, les machos en prennent un coup : « l’homme », c’est générique. Ça inclut les deux sexes. Ensuite, la vœux exprimé par Dieu est de créer un homme à son image, selon sa ressemblance. mais la réalisation est incomplète : L’homme est bien à son image, mais pas selon sa ressemblance. ce n’est pas un oubli dans le texte, puisqu’il est répété deux fois que l’image a bien été créé :« Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu ». On est plutôt dans des redondances que dans des élipses. L’homme ne ressemble donc pas à Dieu. Pourquoi cette incomplétude ? A mon avis très humble et très personnel, c’est parce que c’est à l’homme de travailler sur lui-même pour obtenir cette ressemblance. Du reste, c’est un thème qui revient peu ou prou dans toutes les religions. Enfin, l’homme est censé dominer le monde parce qu’il est à la ressemblance de Dieu. Cette ressemblance n’étant pas avérée, est-il légitime qu’il domine le monde ? c’est incertain.

      Deuxième exemple. Le « pommier » :
      «  tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »

      Aucun rapport avec quoi que ce soit de sexuel comme L’Église a voulu le faire croire. Il s’agit de définir (connaitre) le bien et le mal. Pour moi, l’allégorie de la consommation du fruit défendu, signifie que l’être humain s’est affranchi des prescriptions divines permettant une vie harmonieuse sur terre, sous l’influence de ses démons intérieurs, ce qui l’a amené à une situation mortifère.

      Alors bien sûr, on ne peut voir dans la Genèse qu’une légende, mais cette légende est bien plus profonde et subtile que ce qu’on s’imagine si on n’a qu’une vue filtrée par d’autres « autorités » du texte. Je ne peux qu’inciter à ne lire ne serait-ce que les première chapitres de la Genèse pour se faire sa propre opinion de ce texte fondateur, qu’on le veuille ou non, de notre « civilisation judéo-chrétienne ».


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 19 septembre 2017 23:12

      @P.-A. Teslier
      « Mais le bouddhisme, tout en recherchant la voie du milieu, reste figé dans les sphères supérieures, où il se perd en contemplation mystique. Parallèlement, il exige une vie ascétique, considérant que la souffrance, qui est le contenu de la vie humaine, résulte de la passion, et que le renoncement à soi-même est le seul moyen de s’affranchir de cette dernière. […] Même si Bouddha, par sa position semble bien encré dans le sol, il est tout entier en méditation. Aussi est il incapable de réaliser le royaume de Dieu sur terre. »
      Marc Alain Ouakinin – Mystères de la kabbale.


    • P.-A. Teslier 20 septembre 2017 06:53

      @Mélusine7

      Bravo ! c’est mieux que la cousine de ma cousine, cousine elle-même de la voisine de ma cousine.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 20 septembre 2017 10:51

      @P.-A. Teslier
      Françoise Nyssen dont je connais toute la famillie a accepté le poste uniquement parce que, comme on dit, une occasion se présentait. elle est la caution intellectuelle de prestige du gouvernement. Même Finkielkraut avoue qu’il n’y a pas que du négatif dans le gouvernement Macron : il y a les Editions Actes Sud. Mais j’imagine que ses oreilles ont dû tinter quand Macron a parlé de « fainéants », sachant qu’Acte Sud« doit sa renomnée à des »intellectuel fainéants".


    • Decouz 18 septembre 2017 12:38

      Il y a deux formulations dans les Evangiles, une exclusive et une autre plus large, l’une dit « Celui qui n’est pas contre nous est pour nous », et l’autre « Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ».

      Concernant le talion, vous devriez consulter les interprétations des juifs, ce sont les chrétiens qui ont durci cette loi pour montrer que les juifs avaient le coeur dur, au contraire c’était comme dans l’islam une loi de tempérance, notamment la vengeance ne doit pas dépasser le mal initial, car les guerres de représailles entre tribus allaient beaucoup plus loin, la peine prescrite était plutôt une compensation financière, et le pardon toujours considéré comme préférable.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 16:41

        Monsieur Teslier, connaissez-vous Françoise Nyssen ?


        • P.-A. Teslier 18 septembre 2017 16:48

          @Mélusine7
          Notre ministre ? Non !


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 16:51

          @P.-A. Teslier
          Je suis l’amie de sa cousine. Vous marchez, mais moi je sais ; smiley


        • P.-A. Teslier 18 septembre 2017 17:00

          @Mélusine7

          ET ALORS ?!?!?!?

          Comment est sa cousine ?


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 18 septembre 2017 17:03

          Lisez la biographie d’Hubert Nyssen. Remontez-dans l’arbre et vous arriverez à Steiner. Je ne peux tout révéler ; Macron c’est Maat.


          • P.-A. Teslier 19 septembre 2017 06:19

            @Mélusine7

            Quel rapport avec le sujet de ce jour ???


          • benedicte_gab 19 septembre 2017 18:41

            @Mélusine7
            Si vous faites référence à Maât divinité égyptienne représentant les principes d’ordre, du bien, de verité, de justice, d’équilibre ... j’espère que c’est de l’humour smiley 

            Parce que Macron c’est plutôt son opposé Isfet c’est à dire le chaos, le mal, le mensonge, l’injustice !
            LOL

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 19 septembre 2017 22:25

            @benedicte_gab
            Vous avez raison de me reprendre, je pensais à DAATH (la séphira cachée).« Quand tu contemples l’abîme, l’abîme te contemple. »
            F. Nietzsche.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 19 septembre 2017 22:30

            @Mélusine7
            Ce qui colle avec votre description de Mac-à-ronds.La troisième et dernière crise est l’anéantissement de l’ego, en Binah. Pour y parvenir il convient de traverser l’abîme en Daath. Or, celle ci est gardée par le démon Choronzon (Un démon bien sympa pondu par John Dee), la personnification des mensonges de l’ego, il est assimilable à Samaël, l’ange rebelle, qui épousa Lilith. Il convient pour y parvenir, de comprendre que le monde matériel n’est que perception et donc,une illusion, un mensonge. C’est une forme de mort, la mort décrite au 3ème chapitre de la genèse :


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 19 septembre 2017 22:44

            @Mélusine7




            Et dans le rôle de Brigitte M : Babalon, Reine et épouse du chaos.

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 19 septembre 2017 22:46

            @P.-A. Teslier


            Si vous ne voyez pas lien, alors, je vous conseille de manger une pomme (certains disent qu’il s’agirait d’une orange). smiley

          • Bernie 2 Bernie 2 19 septembre 2017 22:48

            @P.-A. Teslier

            Ne vous inquiétez pas, l’ambulance arrive pour cette chère mélusine. Elle divague, et par association se croit surfeuse.

            Désolé pour le dérangement.


          • Taverne Taverne 18 septembre 2017 18:24

            Depuis que « dieu est mort », c’est fou ce qu’on parle de Lui.


            • Pascal L 18 septembre 2017 20:01

              @Taverne
              Il est mort et on ne m’a rien dit ! Ça tombe mal, car j’ai rendez-vous avec lui ce soir. Tant pis, je vais tout de même y aller et je vous raconterai.


            • Pascal L 18 septembre 2017 23:02

              @Taverne
              On vous aurait mal renseigné, Dieu le fils était bien présent au rendez-vous de ce soir. A ma question, il a répondu « bien sûr que je t’aime » et je me suis senti enveloppé de tout l’amour que je pouvais recevoir sans défaillir.


            • Pascal L 18 septembre 2017 19:58
              Cela fait beaucoup d’énergie pour « tuer » Dieu. Mais que peut l’auteur face à des milliers d’années de témoignages relatant l’existence d’un Dieu qui est amour. Vous dénoncer la violence de la Bible sans voir la violence qui est en vous. Cette violence vous rend esclave de votre haine. Ne voyez-vous pas que l’amour libère et que la haine vous consume ?

              « Jésus, fils de Dieu le père, est-il lui aussi, à l’image de son père, un Dieu d’amour, comme toutes les églises chrétiennes le prêchent et le « prosélytent » depuis des siècles ? » ->
              Non, c’est un témoignage. L’amour de Dieu peut se vivre dans notre cœur. 

              Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère. » ->
              Merci pour la citation, elle s’applique parfaitement à vous et à votre famille. Mais qui est venu mettre la division ?



              • P.-A. Teslier 18 septembre 2017 23:37

                @Pascal L

                vous dites : « ...des milliers d’années de témoignages relatant l’existence d’un Dieu qui est amour. »

                Les faits, uniquement les faits. Les faits, les vrais, sont ceux écrits par le Dieu de l’AT et le Dieu du NT ! Pas vos paroles.

                Ces 2 dieux sont comme vous et moi. Normal puisque c’est nos ancêtres humains qui les ont créés de toute pièce. CQFD.


              • Pascal L 19 septembre 2017 01:07

                @P.-A. Teslier

                 «  Les faits, les vrais, sont ceux écrits par le Dieu de l’AT et le Dieu du NT ! Pas vos paroles. » Les AT et NT sont des témoignages et mes paroles le sont également et justement mon témoignage confirme l’AT et le NT. En quoi cela peut vous gêner que la révélation de Dieu ne se soit jamais arrêtée et que nous puissions confirmer les textes anciens. J’airais du mal à croire à un Dieu qui ne révèle pas d’une manière ou d’une autre à l’humanité et le texte seul ne peut établir une confiance. Qui me dit que le texte est vrai s’il n’est pas confirmé aujourd’hui par Dieu lui-même ? Je ne parle pas de mon seul témoignage mais de milliers de témoignages existants.

                Vous n’avez probablement jamais assisté à une manifestation de Dieu, mais à qui la faute ? Avec quel regard peut-il vous voir ?

                « CQFD » Vous dites avoir une formation scientifique. C’était sans doute il y a très longtemps car je ne vois pas la démonstration. Vous partez d’une affirmation d’autorité qui se révèle être une simple hypothèse non vérifiée. Comment la conclusion peut-elle être vraie dans ces conditions ?

              • P.-A. Teslier 19 septembre 2017 06:25

                @Pascal L

                Démonstrations : pas besoin des miennes (perte de temps), only celles de vos 2 dieux.

                Leurs écrits, uniquement leurs écrits. Mais, sont-ce des dieux, tels les vrais comme : Mars, Neptune, Jupiter, etc ?


              • Pascal L 19 septembre 2017 10:24

                @P.-A. Teslier
                Votre esprit scientifique est en train de se noyer !


              • crabo21 19 septembre 2017 01:08

                Un nouveau dieu est en train d’apparaitre : l’algorithme ; ou bien c’est le meme mais enfin réalisé.


                • SUR1NUAGE 19 septembre 2017 05:49

                  On pourrait dire comme Spinoza ; Dieu est la partie infinie et éternelle de la vie (la nature) et nous , nous sommes la partie finie de la vie (mortel ) . les deux sont inséparables, nous vivons ensemble, l’amour en ait le lien. Pour le comprendre il faut cherchez la vérité, qui seule nous apporte le vrai bonheur quand on la rencontre (quelle nous soit favorable ou défavorable). Nous portons en nous

                  les réponses, mais les hommes ont créé des religions pour se rassurer en expliquant les mystères de la vie et en guidant et prenant le contrôle des masses populaires en évolutions.

                  Il ne faut pas prendre à la lettre les textes bibliques (qui sont souvent symboliques) ils peuvent aider

                  certains à se repérer.

                  Les sciences modernes étudiant l’univers ne démontrent aucune découverte qui éliminerait un dieu créateur (au contraire si l’on a un parti-pris !)


                  • erichon erichon 19 septembre 2017 09:09

                    Excellent article ! Merci


                    • Le421 Le421 19 septembre 2017 13:08

                      Quelle chance d’être agnostique...
                      Tout ce temps perdu à réfléchir alors qu’il faudrait bosser !!  smiley


                      • Electric Electric 19 septembre 2017 13:32

                        La Bible et le Nouveau Testament sont des allégories du voyage de l’âme dans la matière dans ce coin du système solaire.

                        Effectivement, le Dieu de la Bible est un archonte, il fait partie de la sphère réflectrice de l’Homme, de son univers dialectique du bien et du mal, de la vie et de la mort dans la matière.

                        C’est le dispositif électromagnétique qui organise le vivant dans ce coin de l’univers.

                        Mais il n’est pas le Dieu très haut.

                        L’Homme est doté d’un atome primordial du cœur, la rose des philosophes, qui peut être réveillée de son sommeil et met l’impétrant en contact avec la coupe du Graal (dont il ne convoitera pas les fruits).

                        Cela met en jeu le métabolisme, le système hormonal, enzymatique, nerveux, sanguin.

                        La nature dialectique de l’Homme ne peut lui permettre une libération de sa destinée mortelle.

                        La génération, la reproduction sexuée est le mal qui nous frappe, avec son cortège d’héritage dialectique (épigénétique, traumas des ascendants hérités, traumas de la vie en cours, univers mental, émotionnel, héritage jusqu’à la première cellule, le premier brin d’ADN ).

                        Cultiver la Rose du Cœur, c’est allumer l’atome primordial qui permet de trouver la voie alternative à notre univers dialectique.

                        Les Evangiles, en parabole, ne disent pas autre chose.

                        C’est fort bien décrit dans l’Evangile gnostique de la Pistis Sophia.

                        C’est évidemment aussi la bête noire de l’Eglise catholique romaine.

                        Cette initiation universelle se trouve dans le Tao Te king, les écrits des soufis persans comme ceux de Rûmî,, les écrits manichéens, les manuscrits de Nag hammadi,, la gnose cathare. et avant cela égyptienne.

                        Je puis témoigner que ce phénomène est réel. Après avoir vécu une Kundalini non recherchée, et avoir souffert le martyre jusqu’au sacrifice du Moi, la Rose est éclose.

                        Une radiation magnétique particulière et inconnue qui transforme l’impétrant en serviteur zélé, et qui n’est pas de ce monde.

                        Sa magnificence, et sa puissance n’a pas d’équivalent dans notre monde dialectique manifesté.

                        Toute croyance disparait, la Foi nourrissant un nouveau savoir, ce n’est donc pas une expérience mystique, mais physique.

                        Cela met en jeu tout le métabolisme humain qui s’en trouve bouleversé, et cela dure des années. Le système hormonal (ou chakras) a été sollicité à l’extrême pratiquement jusqu’à la rupture complète.

                        Sur un plan médical, mon canal médullaire a littéralement brulé (IRM), pendant qu’une bosse émergeait sous l’atla major et que mille tourments m’accablaient

                        Il n’y a pas de retour possible.

                        Aux côtés de l’homme dialectique émerge un AUTRE, une nouvelle radiation qui reformate ce qui reste de la personnalité.

                        Archontes : ils ne sont pas mauvais en tant que tel, mais simplement trop éloignés de la source première puisqu’ils orchestrent notre univers dialectique.

                        Ils sont l’univers dialectique.

                        Ils peuvent être compris comme une vibration, des fréquences, de l’énergie.

                        C’est un moment énergétique très violent, et une confrontation avec le « gardien du seuil ».

                        Le point d’entrée de ce monde merveilleux par delà la mort est la figure symbolique de Marie Madeleine.

                        Je n’est pas choisi consciemment ce chemin, c’est donc un parcours de vie qui s’impose et dont on ne connait les tenants et les aboutissants que quand le processus est terminé.

                        La leçon d’humilité est totale, l’humiliation du Moi, du Soi totale.

                        A l’image de Job, il vous prend absolument tout ce que vous possédiez ou pensiez être dans l’univers dialectique.

                        Je sais avoir été protégé par quelque chose pendant cette période qui a duré 7 ans.

                        A l’image de Jean, ma tête a été décapitée, et comme lui, je témoigne du miracle réel et métabolique.

                        Par la force des choses, je suis gnostique, mais je n’ai pas choisi.

                        Je sais maintenant appartenir à la confrérie de tous ceux qui m’on précédé, à l’image de Goethe, dont les poésies qui m’étaient avant cela totalement étrangères, sont désormais comme les pétales de la Rose.

                        Bref, j’ai trouvé ma patrie, je rentre à la maison, et elle n’est pas de ce monde.

                        Je l’affirme et en témoigne.

                        Plus prosaïquement, cela consiste à vivre sur un autre plan « vibratoire » où Rien se vit dans Tout.



                          • Electric Electric 19 septembre 2017 15:31

                            Elémentaire cher Soi même, la pensée est absente de ce processus.

                            L’intellect n’est plus qu’un médium du cœur, de ce nouveau champ d’énergie.

                            Poème « Dédicace », P1 après l’introduction :

                            https://books.google.be/books?id=9pkCcRrJU6EC&hl=fr&pg=PA1#v=onepage&q&f=false


                            • Delphus Delphus 19 septembre 2017 22:37

                              C’est grâce à la bible que je suis devenu athée...merci à elle d’être aussi claire. 


                              • Jean Keim Jean Keim 23 septembre 2017 08:27

                                Mon dieu que cet article est lourd... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès