• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Diogène, les Justes et Orelsan

Diogène, les Justes et Orelsan

En cours de philosophie, quand j'étais jeune, j'ai toujours eu une affection particulière pour Diogène et pour Camus. 

Diogène, premier adepte de l'héliothérapie, a acquis sa célébrité à travers les âges pour sa phrase célèbre "Pousse toi de mon soleil." proferée à Alexandre Le Grand du fond de son tonneau où il vivait tout nu. J'ai souvent senti une fraternité avec Diogène (J'aimerais être sa petite sœur Sarah, comme celle de Milan Kundera qui a écrit qu'il cherchait sa petite sœur Sarah. D'où le pseudo mélangé à Voltaire. Sarah, le prénom de la fille de Jésus, dans un évangile qui aurait disparu. Ou qui est sous bonne garde au Vatican ? )

Tant que personne ne se mettait devant mon soleil, j'étais une taiseuse. Au sens de camus et Onfray dans " l'ordre libertaire". Et je pense ne pas me tromper sur ceux qui se mettent aujourd'hui devant notre soleil. Ce ne sont peut-être pas les plus bronzés. 

Alors je me sens contrainte en ce moment de sortir râler, hors de mon tonneau. 
Aujourdhui, j'ai l'impression que l'on vit ce qui se passe dans le livre de Bernard Werber, (qui l'a écrit en se connectant à la noosphère) "le mystère des dieux", livre que je n'ai d'ailleurs pas fini... peut-être parce que comme dans certains livres, tous ceux de Kafka, le livre "Alice au pays des merveilles " etc... je me sens glacée à les lire.... Le protagoniste ce ce livre, Michael Pinson a rencontré Zeus lui-même et rentre à l'école des dieux… Lui et douze participants vont faire s'affronter les différents peuples. 

J'ai vraiment l'impression qu'on a affaire à des marionnettistes qui jouent avec nous comme avec des pièces sur un échiquier. ( 2 dessins joints).
Un coup, ils avancent le cavalier pandémie ( et comme ceux de l'apocalypse, ah ...il y en 4 cavaliers sur le jeu d'échec comme sur la couverture), un coup le fou islamiste mais on ne sait pas comment va se finir cette partie... Ils se prennent pour des Dieux. Ils veulent même changer notre A.D.N. Il paraît qu'ils appellent ça le transhumanisme. La couverture de "the economist" est éloquente en ce qui concerne leur plan qui y est sciemment dessiné comme pour nous dire qu'ils nous prennent vraiment pour des enfants ( parce qu'ils osent nous le montrer !) et on peut y voir l'ADN modifié sur l'homme de vitruve. Un homme parfait via le transhumanisme à qui j'oppose toujours mon surhomme, mon hombre de vie. Une fusion homme/arbre réalisée avec l'aide de mon fils ( future couverture de ma volonté d'essai "penser grand " ) , un homme de vitruve androgyne avec les pieds et les mains qui se prolongent en racines pour se relier aux autres ( animaux et végétaux) et se relier à l'univers. 

Alors cette manipulation grossière me fait extraire du fond de mon tonneau. Et il est temps de réfléchir à une nouvelle société qui serait gérée par des justes. Nous avons eu les derniers excès du capitalisme et nous serons amenés à voir son déclin dans les prochains jours ou proches années. J'ai écrit dans un autre article que la 5 ème république était mortifère et moribonde mais c'est finalement le capitalisme qui est mortifère et moribond.
 

Une société basée sur l'argent ne peut prétendre ni à la grandeur, ni à la justice.

Albert Camus 

Albert Camus

 

Le 18 janvier 2007, dans la Crypte du Panthéon, le Président de la République Jacques Chirac, a donné aux Justes parmi les Nations de France, reconnus ou anonymes, une place légitime auprès des grandes figures de notre pays. Il y a fait inscrire leur action commune par ces mots « bravant les risques encourus, ils ont incarné l’honneur de la France, les valeurs de justice, de tolérance et d’humanité ».
L’hommage rendu aux " Justes" a une valeur éducative et morale : éducative, car les Justes prouvent que, même dans des situations extrêmes de terreur physique et psychologique, la Résistance est possible et que l’on peut tous s’opposer au mal . Et un sens moral, car la reconnaissance envers ces justes nous montre une volonté d'oeuvrer pour un meilleur. L'Histoire nous éclaire le chemin du Bien et condamne le chemin du Mal lors des procès de Nuremberg.

Je ne sais si Trump fait partie des justes, tout circule sur cet homme en bien comme en mal et même si j'ai des amis américains qui ont voté pour lui et qui vont revoter en arguant leur appartenance à une pensée "libertarian", auquel j'avais associé Camus l'anarchiste libertaire mais apparemment , en discutant avec eux, ils ne connaissaient pas Camus donc j'ai compris que on n'avait pas le même sens du mot libertaire... Je voulais juste par cet article dire aussi mon soutien à des Justes qui sont au cœur de l'actualité : Les professeurs Peronne, Toussaint, Raoult. A qui je peux ajouter les professeurs Montagnier et Joyeux. Et des anonymes qui circulent ici doctorix, nabum, xana... Grâce aux éclairages, je suis devenu vaccino-sceptique. Sceptique ne veut pas dire fanatique, sceptique veut dire remettre en question une vérité qui passe pour évidente... Et je souhaite juste demander un moratoire sur les vaccins. 
 

je finirai par la chanson "basique" d'Orelsan, découverte d'un Juste grâce à mes enfants :

Couplet 1
Les gens les plus intelligents sont pas toujours ceux qui parlent le mieux (simple)
Les hommes politiques doivent mentir sinon tu voterais pas pour eux (basique)
Si tu dis souvent qu't'as pas d'problème avec l'alcool, c'est qu't'en as un (simple)
Faut pas faire un enfant avec les personnes que tu connais pas bien (basique)
Les mecs du FN ont la même tête que les méchants dans les films (simple)
Entre avoir des principes et être un sale con, la ligne est très fine (basique)
Hugo Boss habillait les nazis, le style a son importance (simple)
Les dauphins sont des violeurs, ouais, méfie-toi des apparences (basique)

[Refrain]
Basique, simple
Simple, basique
Basique, simple
Simple, basique
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases

[Couplet 2]
Si c'est marqué sur internet, c'est p't-être faux mais c'est p't-être vrai (simple)
Illuminatis ou pas, qu'est-ce que ça change ? Tu t'fais baiser (basique)
À l'étranger, t'es un étranger, ça sert à rien d'être raciste (simple)
Les mecs les plus fous sont souvent les mecs les plus tristes (basique)
Cent personnes possèdent la moitié des richesses du globe (simple)
Tu s'ras toujours à un ou deux numéros d'avoir le quinté dans l'ordre (basique)
Si t'es souvent seul avec tes problèmes, c'est parce que souvent l'problème c'est toi (simple)
Toutes les générations disent que celle d'après fait n'importe quoi (cliché)

[Refrain]
Basique, simple
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Vous n'avez pas les bases
Basique, simple, vous n'avez pas les bases


Simple, vous n'avez pas les bases

 

NOUS N'AVONS PAS LES BONNES BASES

LA SOCIÉTÉ EST À REFORMATER

 

Documents joints à cet article

Diogène, les Justes et Orelsan Diogène, les Justes et Orelsan Diogène, les Justes et Orelsan

Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • binary 22 octobre 18:54

    Les gens les plus intelligents sont pas toujours ceux qui parlent le mieux

    Les gens qui parlent le mieux ne disent que très rarement des choses intelligentes.

    La forme et le fond : La décoration et la compréhension.


    • chantecler chantecler 22 octobre 18:57

      @binary
      Ca c’est pour les alcooliques .
      Pour ceux qui s’alimentent à la source :
      https://citations.ouest-france.fr/citation-nicolas-boileau/concoit-bien-enonce-clairement-mots-26307.html


    • Sarah Volt 23 octobre 01:14

      @chantecler ..souvent , les gens se noient et noient les autres dans des concepts... on peut vulgariser sans être alcoolique... mais on peut aussi s’alcooliser et devenir vulgaire... c’est juste une boutade. Le meilleur d’Orelsan ( que je viens de découvrir grâce à mes enfants ados) c’est « suicide social » pour moi sauf qu’elle m’atteint directement, il y a tellement de vérités... la lobotomisation, la bien pensance des journalistes parisiens, Les médias qui tueraient leur mère, la ménagère qui regarde des inepties à la télé , que pour ne pas être traités d’homophobes , il faudrait sucer des hommes etc... cette chanson est un pamphlet ultra clairvoyant sur notre société ultra libéralisme et mortifère mais Orelsan se tire une balle imaginaire à la fin donc j’espère qu’on va au contraire relever l’échine et tendre vers ce monde meilleur...plutôt que se suicider.


    • ticotico ticotico 23 octobre 10:55

      @Sarah Volt

      Madame Volt, je me retrouve pas mal dans ce que vous dites. Quelques divergences, bien sûr, Trump me paraît irrémédiablement mégalomane et corrompu, ce qui n’exonère pas la potiche ébréchée présentée par les démocrates... (la version US de cron/pen)
      Orelsan, j’ai aussi découvert par enfant interposé, les « penseurs » qui réduisent la jeunesse à des décérébrés smartphonisés n’ont probablement jamais discuté avec l’un de ceux qui écoutent cet analyste méconnu. Il n’en reste pas moins que nos gouvernements excellent dans l’art de nous ligoter et à part râler et partir très loin, je ne vois guère de solution...


    • Sarah Volt 23 octobre 11:07

      @ticotico. Le monde va très mal , force est de le constater autour de nous. Seuls les tibêtains et des nations spirituellement élevées se sortent psychologiquement de cette impasse où on veut nous amener. Le blob qui cherche le chemin des possibles avant d’être s’engager cherche un chemin viable, le moins énergivore. Nous sommes ethnologiquement et écologiquement dans une voie énergivore. Et viciée. Mortifère. Mon disque dur me dit de reformater et de remettre le système à un état plus Juste. Penser grand, c’est combler notre vacuité spirituelle afin non de la combler par des fausses valeurs argent ou religion mais par un sens commun, un parti pris humaniste pour tous les vivants. Ça paraît utopiste mais si tous, on se lève et on voit qu’on se trompe souvent de colère en accusant notre voisin de notre mal être , on changera le monde. Tout le monde parle de changer de paradigme De société en ce moment... c’est quand même un axe qui revient de façon récurrente alors il faut y croire. En méditation, Le champ des possibles s’ouvre dans nos demandes à l’univers ... après tout, nous sommes aussi des particules à la base. Basique.


    • ticotico ticotico 23 octobre 18:10

      @Sarah Volt

      Les tibétains... pourquoi pas ? J’ai eu l’occasion de rencontrer quelques rimpoche dans leur habitat naturel (des monastères de l’Himalaya) et j’en ai été assez impressionné. J’ai senti chez eux une grande liberté, dans leur faculté de mener des conversations à double sens, leur façon d’allier un haut niveau de conscience (du monde, des gens, d’eux mêmes...) et une indiscutable humilité, voire même de l’autodérision...
      J’y ai aussi croisé un moine tibétain qui arborait le même sourire que ses camarades... et on m’a dit « lui, il est là depuis peu, il vient de sortir de 20 ans de prison dans les geôles de l’occupant chinois »...
      Je me suis dit qu’il me faudrait au moins plusieurs réincarnations avant de m’engager dans ce genre de voie.

      J’ai tendance à préférer la réaction des cubains face à l’adversité, moins contemplative, mais bien plus festive, Une autre façon de répondre à la question « comment garder le sourire quand tout est compliqué et glaner un peu de bonheur hors des autoroutes de l’accumulation matérielle ? »
      Je dois aussi reconnaître que j’ai plus d’affinités avec le mojito qu’avec le thé au beurre de yak.

      Il faut compter sur nous mêmes, nos « dirigeants » n’ont même pas la capacité de changer les pansements, alors, leur demander de penser les changements...


    • cevennevive cevennevive 23 octobre 10:38

      Bonjour Sarah et merci !

      Je prends tout dans votre article, et comme vous, dès que j’ai connu Diogène, je l’ai admiré et j’ai essayé, toute ma vie, de penser comme lui.

      Je pense aussi à ces « justes » dont vous parlez, les justes d’hier et ceux d’aujourd’hui.

      Et à ces "p....ns de vaccins qu’ils veulent à tout prix nous injecter.

      Mais le monde est injuste, c’est bien connu.

      On s’en fiche, restons le plus souvent possible dans notre tonneau en ricanant devant le bal des masques (et pas seulement les masques d’aujourd’hui !!!)


      • Sarah Volt 23 octobre 11:09

        @cevennevive... c’est ça qui est vicié à la base de se dire que «  de toutes façons, on ne peut rien faire ! « . Qui nous a poussé à cet état dépressif alors qu’au départ, nous avions l’éden et on nous en fait un enfer... lol...encore Orelsan 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité