• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dormez tranquille citoyens, l’Etat régalien ne s’occupe de (...)

Dormez tranquille citoyens, l’Etat régalien ne s’occupe de rien

Dormez tranquille citoyens, l’état régalien ne s’occupe de rien.

JPEG

Il ne se passe plus un jour en France où un représentant de l’état, un fonctionnaire de police, nationale ou municipale, un gendarme, un enseignant soit mortellement blessé ou tué par un agresseur qui passe brutalement à l’acte. Et en France, la mode est à l’utilisation du couteau pour tuer. Il est vrai que les armes de poing ne sont pas (encore) en quasi libre-service en France, contrairement aux États-Unis par exemple.

L’assassin est toujours solitaire, radicalisé, atteint de troubles psychologiques, connu des services de police et de justice. Ou tout cela à la fois. Les chaînes d’information redoublent d’efforts pour nous matraquer que les services de justice n’ont pas failli, que prévenir la radicalisation en prison est extrêmement difficile, que l’agresseur était de nationalité française, qu’il n’a pas hurlé « Allah Akbar » avant de tuer donc qu’il n’est pas un terroriste. M Gérald DARMANIN aura twitté qu’il se rend sur place immédiatement pour dire devant les caméras que cette violence est « inacceptable » et qu’il est « aux côtés des policiers » et vous lirez l’interview de M Éric DUPOND MORETTI, publiée la veille, expliquant tranquillement aux français que les faits de violences diminuent et qu’il s’agit plus d’un « sentiment d’insécurité » que d’un climat d’insécurité tangible. Chaque semaine depuis des mois, sinon des années, c’est la même ritournelle s’achevant en marches blanches dérisoires. C’est une lassitude tragique et impuissante qui nous envahit.

Je suis assez âgé pour avoir connu la tranquillité et la vie paisible des années 80/90. Personne ne se faisait défigurer pour un mauvais regard. Personne n’assassinait de chauffeur de bus comme à Bayonne le 5 juillet 2020. Personne n’égorgeait de policier ou d’enseignant.

Comment en sommes-nous arrivés là ? les budgets que l’état français affectent à la police et à la justice sont chroniquement insuffisants depuis 30 ou 40 ans.

Les policiers sont en nombre sans doute insuffisants sur le terrain et d’une certaine façon désarmés, au sens propre comme au sens figuré. Pourtant, à l’échelle européenne, la France se situe juste en dessous de la moyenne avec un taux d’encadrement de 4 policiers pour 1 000 habitants en 2017. Allemagne 3,8, Espagne 5,1, Italie 5,5 et Europe 4,1.

Les services français de justice sont engorgés depuis des décennies. Quand l’Allemagne consacre 146 € par habitant à sa justice, le Royaume Uni 155 €, la France en dépense 72. Deux fois moins. Un français attendra en moyenne 304 jours avant le jugement en première instance contre 19 jours au Danemark, 91 jours au Pays-Bas. Les effectifs de juges constituent un autre point faible du système français. Seulement 10 juges pour 100 000 habitants. C’est deux fois moins que la moyenne européenne qui s’établit à 21 juges.

Il faut évoquer le manque de place dans les prisons. Il n’y a que deux manières d’endiguer cette anomalie dans des délais assez courts. Premièrement, renvoyer dans leurs pays d’origine tous les étrangers condamnés à de la prison. Deuxièmement, construire des prisons et donc offrir des places supplémentaires et disponibles aux juges. 10, 20, 30 000 places. Peu importe. C’est cher une prison et surtout c’est long à construire (7 à 10 ans) avant d’accueillir ses premiers « clients ».

À moins d’une année des élections présidentielles, MACRON s’emparera-t-il à bras le corps de ce sujet, l’insécurité, préoccupation majeure de 86% des français selon le sondage IFOP JDD du 24 avril 2021 ?

Je ne le crois pas. Bien sûr, il en parlera comme il l’a fait du séparatisme en octobre 2020 accompagné de mesurettes sans envergure ou de l’écologie en décevant les uns et les autres à ne pas faire de choix clair comme en matière de nucléaire civil par exemple.

Mais d’ici les élections, combien de femmes assassinées par leur (ex) conjoint ? Combien de policiers ou de gendarmes égorgés ? Combien de commissariats pilonnés à coup de mortiers ? combien de rodéos sous les fenêtres des mairies ? Combien de pompiers et de médecins caillassés dans certains quartiers de nos villes ? Combien d’attentats ?

Aux dernières nouvelles, MACRON vient de prendre + 8 points chez les jeunes pour atteindre 63% d’opinion favorable dans un sondage (Harris Interactive pour LCI réalisé du 25 au 27 mai 2021).

Pour se faire réélire dans onze mois, mieux vaut faire le pitre en son château en compagnie de deux jeunes fous du roi plutôt que de gouverner les affaires du royaume en armant ses mousquetaires et ses juges pour apaiser chaque jour la capitale et les provinces violentées.

 

Bertrand RENAULT – 1ER JUIN 2021.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 2 juin 11:59

    Mon petit doigt me dit que ce « laxisme » volontaire, à l’heure de la surveillance de masse, n’est certainement pas anodin ^^


    • berry 2 juin 15:02

      @bouffon(s) du roi
      Il ne faut surtout pas d’émeutes dans les quartiers immigrés avant l’élection présidentielle.


    • berry 2 juin 20:03

      Pour espionner et fliquer la population, ils sont par contre extrêmement efficaces.

      Les états européens vont mettre en place la surveillance généralisée de tous les e-mails privés, pour soi-disant lutter contre la pédophilie :

      https://www.voltairenet.org/article213289.html

      Leur construction européenne, c’est 1984 de George Orwell.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 juin 12:00

      ’’Dormez tranquilles citoyens, l’État régalien ne s’occupe de rien ’’

      « il n’y a aucune guerre contre le Covid, il y a une guerre contre les Peuples ! »

       

      Le corolaire de ce postulat est qu’il n’y a pas de complotistes mais des personnes du peuple qui étudient et dénoncent la stratégie de ceux qui leur font la guerre.

      Et tous ceux qui ne font pas sciemment partie du camp qui fait la guerre aux peuples et qui fustigent de prétendus complotistes, se trompent tout simplement de camp et collaborent à leur insu avec leurs propres ennemis.


      • rogal 2 juin 13:58

        @Francis, agnotologue
        Le complotisme, c’est la liberté !


      • sirocco sirocco 2 juin 12:32

        Un mort et un blessé grave par coups de couteau à Bordeaux la nuit dernière...

        Ça fait combien de dizaines (ou centaines) de coups de couteau depuis le début de l’année sur Bordeaux ? La routine, quoi. Un vague sentiment d’insécurité, sans plus, dira notre Garde des seaux (d’aisance)...

        Et Caleb Irri qui demande aux autochtones français : « C’est quoi, votre problème ? »

        C’est vrai, ça ! Y a vraiment aucun problème ! Tout baigne ! Continuez à faire venir vos potes !


        • Clocel Clocel 2 juin 14:26

          @sirocco

          Ça se passe comme ça au pays d’Ali Juppé...

          Racailles du Sud, racailles de l’Est, débordement et étalement de la fosse d’aisances parisienne.

          Les bordelais ont choisi un écolo, dire s’ils aiment les faits divers !?


        • sirocco sirocco 2 juin 14:45

          @Clocel

          La valse des couteaux avait commencé avant l’arrivée du khMaire vert.
          Mais depuis, c’est largement passé à la vitesse supérieure.



          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 juin 13:22

            @Clocel
             
             Une vidéo fondamentale. Merci pour le lien. A voir et à diffuser.
             
             Excellent parallèle entre ce que faisaient les nazis, dans mes moindres détails, et ce que font aujourd’hui ceux qui entendent imposer de force la vaccination, notamment aux enfants : une dictature fasciste doublée d’un génocide.


          • sylvain sylvain 2 juin 16:00

            un lumpen proletariat nombreux et sauvage est un gage de stabilité pour les élites en temps de « paix » . Cela permet de garder les intégrés dans la peur, de décridibiliser les mouvements sociaux, de justifier n’importe quelle politique sécuritaire ou violence policière ... Aussi de diviser la société sur la façon de considérer cette frange : victime ou coupable, à intégrer ou a expulser, ennemie ou amie ..

            La doctrine intersectionnelle actuelle de nos élites fait à cet effet très fort . Elle renvoie dos a dos le prolétariat et le lumpen prolétariat sous prétexte que le premier serait responsable des malheurs du second par son caractère systématiquement discriminatoire, xénophobe, intolérant ... enfin par son habituelle bêtise crasseuse . Leur doctrine conservatrice fascisante fait l’inverse, d’une manière plus classique .

            Diviser pour mieux régner, une devise vieille comme le monde et toujours aussi vrai


            • sylvain sylvain 2 juin 16:06

              @sylvain
              La CIA a d’ailleurs choisie de changer de camps pour le moment . Voir ce clip de recrutement fantastique . Les victimes du wahabisme et autres yéménites seront rassurés de savoir qu’une femme cisgenre de couleur s’occupe de leur cas .

              Peut être le prochain pinochet sera t il installé par un transgenre pédéqueer, un autre monde est possible !


            • pipiou2 2 juin 16:20

              "Je suis assez âgé pour avoir connu la tranquillité et la vie paisible des années 80/90. Personne ne se faisait défigurer pour un mauvais regard.« 

              C’est totalement faux, mais à l’époque il n’y avait pas de chaines d’infos, ni d’Internet

              Rien qu’en 1980 il y a eu 8 attentats à la bombe à Paris, dont celui de la rue de Copernic (4 morts).

              1982 : Attentat de la rue des rosiers (6 morts).

              1986 : vague d’attentats.

              + Les attentats d’Action Directe ...

              Regardez juste la liste des attentats des années 80 , années »tranquilles".


              • ☠cyrus☠ cyrus 2 juin 16:29

                @pipiou2

                on t’ as pas parler d’ attentat politique , ponctuel et localisé sur des cible ./...

                Mais bien d’ attentat religieux djihadiste , présent partout dans la population radicalisé .

                On te parle de guerre civile latente sur fond de conquête religieuse islamique .
                ont leur as laisser l’ algerie , du coup il vienne conquérir la France .


              • pipiou2 2 juin 16:48

                @cyrus
                Donc t’as pas entendu parler des attentats du GIA, comme celui du RER Saint-Michel ?
                Que ce soit « politique » ou religieux ça tue pareil.

                Après , la guerre civile ça fait partie de tes fantasmes comme celui d’une conquête religieuse.
                C’est la guerre d’Algérie qui t’a laissé toutes ces névroses ?


              • ☠cyrus☠ cyrus 2 juin 17:24

                @pipiou2

                Attentat du RER saint michel c’ est 1995 , tu essaye de te rattraper au branche 
                en sortant delibererement de la periode 80-90 dont on parait au depart .

                Enfin , non c’ est tres diffrent , les attentat politique , tuait de facon ponctuel , *
                les attenta dhihadiste religieux font des massacre de masse partout dans la société .

                La guerre civil est bien la , mais peut etre envisage tu de te convertir ?
                Envie de buter tes voisin peut etre ?


              • tashrin 2 juin 17:29

                @cyrus
                Sauf erreur, 1995 c’est bien dans les années 1990...


              • ☠cyrus☠ cyrus 2 juin 17:42

                @tashrin

                Phrase de l’ auteur= « Je suis assez âgé pour avoir connu la tranquillité et la vie paisible des années 80/90. Personne ne se faisait défigurer pour un mauvais regard.« 

                pipiou repond sur la meme decenie .

                Rien qu’en 1980 il y a eu 8 attentats à la bombe à Paris, dont celui de la rue de Copernic (4 morts).

                1982 : Attentat de la rue des rosiers (6 morts).

                1986 : vague d’attentats.

                + Les attentats d’Action Directe ...

                Regardez juste la liste des attentats des années 80 , années »tranquilles ».

                Je lui dit donc qu’ il etend la periode pour faire un amalgame qui lui donne raison ..

                Les attentat de daesh ou alquaida n’ ont plus rien de politique , et sont purement religieux dhihadiste ( mais pas musulman ) meme pas islamiste car j’ ais connus des musulman tres pieux , vivant leur coran de maniere litterale , mais absolument opposé a toute violence contre les non-musulman .


              • zygzornifle zygzornifle 3 juin 09:39

                ll ne se passe plus un jour en France où un représentant de l’état, un fonctionnaire de police, nationale ou municipale, un gendarme, un enseignant soit mortellement blessé ou tué par un agresseur qui passe brutalement à l’acte. 

                Le grain a été semé, la moisson approche.

                A force de cogner sur les citoyens, de leur crever les yeux, de leur arracher les mains, de les tuer sous la protection de leur ministre en toute impunité, on se souvient ce livreur qui a crié 7 fois j’étouffe avant de mourir avec un flic perche sur son larynx , toutes ces affaires de violence policière sont retardées a l’extrême par un pouvoir dictatorial qui se torche avec les droits de l’homme et après on s’étonne que la violence éclate partout, peut être que certains en ont vraiment marre ce qui explique ces passages a l’acte, ce gouvernement faible le sait et il préfère durcir la justice sans s’inquiéter des causes .... 


                • troletbuse troletbuse 3 juin 09:47

                  L’assassin est toujours solitaire, radicalisé, atteint de troubles psychologiques, connu des services de police et de justice.

                  Comme pour tous les attentats de 2015. Comme c’est bizarre ainsi que les meurtres qui ont suivi jusqu’à aujourd’hui. Parfois ils sont passées par les services de « réinsertion ». Encore plus bizarre.Et même des suicides, style Jambert.

                  Idem pour les édifices religieux qui ont tendance à s’immoler tous seuls.

                  Mais ce ne sont que des coïncidences.

                  Mon œil !


                  • ETTORE ETTORE 3 juin 13:19

                    A voir les deux têtes de gondole en haut de post.....

                    On as le cadre précis de cet parodie ubuesque....

                    Le pénitent, et son accesseur , et Vice versa !

                    Cette situation « californienne » ( ah le beau mot du yuppie Elyséen, sûrement la référence indiquée sur le paquet de coke posé sur la table base Elyséenne )

                    s’éteindra, quand les préposés aux saloperies de rues, s’en prendront directement, à une de ces poules de décoration, qui hantent la basse cour du Roi Schouffé !

                    Il y auras tôt ou tard, un Mawerick, religieux, désaxé, créatif, aventureux, entrepreneur, connu des services de police ( remarquez, que tout est du pareil au même, puisque cet élevage contient tous ces pedigree, utilisables selon l’objectif assigné ) qui voudras faire du zèle, individuellement, ou commandité par des admi-nistrateurs impatients .

                    On verras, si ILS se CON siderent, plus importants que la ....Plèbe !


                    • Buzzcocks 3 juin 15:23

                      Le texte part d’un postulat qui est déjà totalement faux... y a pas un mort par jour de flic, militaire ou agent de l’état...

                      Et tout le texte est approximatif.

                      L’essentiel des homicides en France est le fait de types qui tabassent leur femme.

                      On a eu récemment le type qui a tué son patron et collègue, voius allez dire qu’il s’est radicalisé en scierie (Syrie) aussi celui là. 

                      Et puisque vous êtes agé, vous avez tout le temps de faire ce petit travail que d’aller chercher le nombre de morts par homicides dans les années 80/90 où dixit « Je suis assez âgé pour avoir connu la tranquillité et la vie paisible des années 80/90. » et le comparer avec aujourd’hui pour constater rapidement que la vie paisible menée, c’était surtout de ne pas regarder BFM en boucle. 

                      allez, sinon, il y a cet article : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/06/01/malgre-les-drames-recents-on-compte-2-5-fois-moins-de-policiers-morts-en-mission-qu-il-y-a-quarante-ans_6082286_4355770.html

                      Sinon, vous avez pensé à arrêter l’alcool ?


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 juin 15:31

                        @Buzzcocks
                        Le Monde tortille du cul pour chier gauche...une habitude.


                      • Buzzcocks 3 juin 16:10

                        @Aita Pea Pea
                        on s’en fout, c’est sourcé, et donc y a moins de flics morts actuellement que quand la buse qui a écrit l’article dormait paisiblement. Et ça non plus, y a pas à tortiller du cul. 


                      • eddofr eddofr 4 juin 16:08

                        Je suis assez âgé pour avoir connu un temps où on s’entretuait tranquillement dans les cités sans que la police ne prenne seulement la peine de se déplacer pour la mort d’un Bicot, d’un Youpin (Séfarade bien sur, les Ashkénazes c’est autre chose), d’un Rital ou d’un Polak. 

                        Je suis assez âgé pour avoir connu un temps où les cités et les bidonvilles étaient de vraies zones de « non droit » où tout se réglait en interne, sans aucune intervention ni présence de l’état, qui n’en avait que faire, ça ne faisait pas une ligne dans le journal du soir.

                        Je suis assez âgé pour n’avoir jamais connu un temps où des militaires français ne se faisaient pas tirer dessus quelque part.

                        Je suis assez âgé pour avoir gardé quelques cicatrices de rixes au couteau (à l’époque, quand un Rital ou un Youpin se faisait planter par un Bicot, c’était juste une rixe entre immigrés, pas un « immonde attentat terroriste islamiste ») et une blessure par balle (faisait pas bon être soldat français au Liban à une certaine époque).

                        Je suis assez âgé pour me souvenir d’un temps où la gendarmerie pouvait tirer à balle réelle sur un citoyen après sommations (pas en état de légitime défense donc).


                        • popov 5 juin 15:30

                          @eddofr

                          Je suis assez âgé pour me souvenir d’un temps où la gendarmerie pouvait tirer à balle réelle sur un citoyen après sommations (pas en état de légitime défense donc).

                          Et par conséquent, le « citoyen » en question obtempérait pour éviter de s’en prendre une.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

bertie1064


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité