• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Droits des femmes : Hubertine Auclert, la pionnière oubliée

Droits des femmes : Hubertine Auclert, la pionnière oubliée

Le 21 avril 1944, la France était – 51 ans après la Nouvelle-Zélande ! – l’un des derniers pays de culture occidentale à accorder le droit de vote aux femmes. Dès le 19e siècle, des militantes s’étaient pourtant battues pour obtenir ce droit dans notre pays. Parmi elles, Hubertine Auclert, la « French suffragette ». Un nom hélas ! très largement et très injustement oublié…

Marie Anne Hubertine Auclert naît le 10 avril 1848 dans l’Allier à Saint-Priest-en-Murat (canton de Montmarault) dans le foyer d’un paysan riche, maire de sa commune. Placée dans un couvent à l’âge de 13 ans à la suite du décès de son père, pourtant républicain convaincu, le destin de la jeune fille semble scellé : elle sera religieuse. C’est compter sans l’ouverture d’esprit d’Hubertine et son goût pour l’indépendance. À 21 ans, en rupture avec les nonnes, elle quitte définitivement la vie religieuse. Peu après, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse, en provoquant de ce fait le conflit franco-allemand de 1870. Une guerre qu’Hubertine traverse en s’engageant comme bénévole dans les rangs de la Croix-Rouge, notamment au contact des malades de la variole. La guerre finie, et la Commune de Paris réprimée dans le sang par Adolphe Thiers, la 3e République s’inscrit dans le conservatisme, en ruinant l’espoir de changer la société, au grand dam de la jeune femme.

Hubertine Auclert découvre le féminisme en juin 1872 au cours d’une conférence organisée par le libre-penseur Léon Richer sur le thème de l’émancipation de femmes. Impressionnée par les débats et par une lettre de Victor Hugo qui compare la condition des femmes à celle des esclaves, Hubertine décide de monter à Paris et de s’engager dans la lutte, convaincue par la justesse des mots de l’écrivain : « Dans notre législation, la femme est sans droits politiques ; elle ne vote pas, elle ne compte pas, elle n’est pas. Il y a des citoyens, il n’y a pas de citoyennes. C’est là un état violent : il faut qu’il cesse »

Deux ans avant, Maria Deraisme a jeté les bases d’un féminisme structuré en France en créant l’Association pour les droits des femmes avec Louise Michel, Paule Minck et Léon Richer. Ce combat inspire Hubertine, mais il ne va pas assez loin à ses yeux elle car il se limite à des revendications de reconnaissance de la condition féminine, mais refuse d’aborder la question électorale, jugée trop sensible pour l’époque.

Malgré un contexte social défavorable et l’hostilité des élus, Hubertine veut pourtant obtenir le droit de vote pour les femmes. En 1875, elle fonde l’association Le droit des femmes pour soutenir cette revendication. Une association qui deviendra de manière plus explicite Le suffrage des femmes en 1883. Avec son collectif d’amies « suffragettes », Hubertine reste toutefois isolée dans cette lutte comme le montre le Congrès International pour le droit des femmes : réuni à Paris en 1878 en présence de la plupart de celles et ceux qui défendent les revendications féministes, il n’aborde même pas le sujet du vote des femmes !

Faute d’avoir pu prononcer le discours qu’elle avait préparé, Hubertine le publie en interpellant sans détour les hommes de pouvoir : « Trouvez-vous juste, messieurs, que les femmes subissent les lois sans les faire ; qu’elles soient mineures devant les droits, majeures devant les lois répressives ; qu’elles n’aient pas le droit de s’occuper de politique, et que, pour un écrit politique, elles soient condamnées à la prison et à l’amende ?... Trouvez-vous juste, messieurs, que les femmes n’aient pas le droit d’affirmer leur opinion par un vote, quand, pour avoir prêché les principes républicains, beaucoup ont été emprisonnées, exilées, déportées ? »

Pour un boycott des impôts !

À la même période, Hubertine multiplie les courriers aux élus, aux ministres, aux généraux – elle écrit même au pape ! – pour faire avancer la cause qui lui tient à cœur. À ces courriers s’ajoutent de nombreuses pétitions. Grâce à l’une d’elles, la militante obtient une avancée loin d’être anecdotique : le droit pour les vendeuses des grands magasins, exténuées par des journées de travail en station debout, de s’asseoir en l’absence de clients, ce qui leur était formellement interdit jusque-là.

Soutenue par l’avocat Antonin Lévrier, Hubertine tente d’organiser en 1880 une révolte des contribuables pour faire avancer sa cause après qu’il lui ait été refusé de s’inscrire sur les listes électorales au motif que, dans la loi de 1848 en vigueur, « Français ne signifie pas Française » ! Puisque les femmes n’ont pas le droit de vote, elles devraient également être dispensées d’impôt, clame Hubertine : « Si Français ne signifie pas Française devant le droit, Français ne peut signifier Française devant l'impôt.  » 

La République condamne évidemment ce boycott, mais l’affaire a fait grand bruit dans la presse, au point d’entraîner une saisine du Conseil d’État. Nullement découragée par ce prévisible échec, Hubertine fonde en février 1881 le journal La Citoyenne afin de donner une plus large tribune médiatique à ses revendications. Elle reçoit le soutien de la journaliste libertaire Séverine, pseudo de Caroline Rémy, et de la grande artiste – hélas disparue à 26 ans – Marie Bashkirtseff qui publient des articles dans ses colonnes.

Considérant que la loi sur le divorce de juillet 1884, initiée par Alfred Naquet, avantage outrageusement les hommes malgré de réelles avancées, Hubertine milite pour la création d’un contrat de mariage instaurant la séparation des biens entre les époux en s’appuyant notamment sur cet argument : « Le mariage ne peut être éternellement, pour la femme, la domestication gratuite !  ». Une idée, une fois de plus, trop avancée pour l’époque.

Suit, entre 1888 et 1892, une parenthèse de quatre ans durant laquelle Hubertine suit Antonin Lévrier – elle l’a épousé en 1887 – en Algérie où il a été nommé juge de paix dans l’Oranais. C’est pendant ce séjour que La Citoyenne, minée par des difficultés financières, cesse de paraître en 1891. Une disparition qui affecte la militante sans toutefois l’abattre.

De retour en France après le décès de son époux, Hubertine Auclert reprend sa lutte pour défendre les droits des femmes. Outre de nombreux articles plaidant la cause de ses consœurs, l’infatigable militante publie en 1901 un livre, Les femmes arabes, qui dénonce la double oppression subie par les Algériennes, placées tout à la fois sous le joug de la tradition et celui du colonialisme. La même année, Hubertine fait partie des fondatrices du Conseil national des femmes françaises qui fédère la majeure partie des groupes féministes du territoire. Leur combat majeur : le vote des femmes.

L’urne brisée

La cause est juste, mais le combat est d’autant plus rude que cette société, que les hommes nommeront plus tard la Belle Époque, reste très patriarcale, et par conséquent pas si belle pour les filles et les épouses. Les militantes féministes n’en obtiennent pas moins des avancées réelles, et notamment celle de 1907 qui voit enfin le législateur reconnaître aux femmes le droit de gérer leur propre salaire ! Cette même année, les femmes sont admises dans les entreprises à voter pour désigner les représentants aux Conseils de prud’hommes ; elles seront même déclarées éligibles dès l’année suivante.

Ce n’est toutefois pas suffisant pour Hubertine qui continue inlassablement de se battre pour le droit de vote des femmes aux élections qui rythment la vie politique de notre pays. Durant les premières années du siècle, elle fait imprimer des timbres militant en faveur du vote des femmes. Certes, ces vignettes ne sont pas homologuées par l’administration, mais, fait surprenant pour l’époque, le sous-secrétaire d’État aux Postes autorise en 1903 qu’elles soient accolées au timbre officiel sur les courriers. La plus célèbre de ces vignettes « suffrage universel » – un objet philatélique très recherché de nos jours – date de 1906 ; elle montre côte à côte un homme et une femme, tous deux en toge, qui s’apprêtent à glisser chacun son bulletin dans l’« urne électorale ». 

En 1908, Hubertine change de mode d’action : entourée de quelques militantes, elle pénètre dans un bureau de vote de la mairie du 4e arrondissement de Paris et brise symboliquement une urne pour protester contre la « ségrégation électorale ». En avril 1910, elle fait scandale en se présentant à l’élection municipale du 9e arrondissement en compagnie d’une autre figure de proue du féminisme : Marguerite Durand. Ces candidatures provocatrices sont aussitôt rejetées par le préfet Justin de Selves, mais elles n’en marquent pas moins les esprits.

Hubertine Auclert décède le 4 août 1914, trente ans avant que le combat de sa vie soit enfin couronné de succès. Elle est enterrée au cimetière du Père-Lachaise, où sa tombe est surmontée d’une sculpture symbolique de Suzanne Bizard sur laquelle sont inscrits ces mots : « Suffrage des femmes ». Un hommage insuffisant pour l’universitaire américain Steven C. Hause, auteur de « Hubertine Auclert, the French Suffragette » (Yale, 1987). Il écrit en effet ceci dans son commentaire liminaire : « C’est au Panthéon, si les pionniers et les défenseurs des droits humains y ont leur place, que sa dépouille devrait reposer. »

On est malheureusement bien loin d’une telle reconnaissance. De nos jours, le patronyme d’Hubertine Auclert n’est en effet honoré que d’une manière très marginale : quelques plaques de voirie, notamment dans les villes de Brest, Désertines, Paris, Rennes et Toulouse, ainsi que quelques rares lieux de culture baptisés du nom de la « suffragette française ». S’ajoute à ces hommages une modeste plaque commémorative apposée sur la façade du 151 rue de la Roquette (11e arrondissement), où Hubertine Auclert a vécu de son retour d’Algérie à son décès. C’est bien peu, et Bruno Roger-Petit, le « conseiller mémoire » d’Emmanuel Macron serait bien inspiré de glisser ce nom dans l’oreille de son patron !

 

JPEG - 25.9 ko
Le « timbre » militant de 1906

Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 mars 08:49

    Les forces d’opposition au vote des femmes en France ne se situaient pas là où on pourrait le croire.

    C’est le Sénat qui a été le principal point de blocage à l’adoption d’une loi sur le pour le suffrage des femmes en 1936.

    Or, le Sénat était dominé par le parti radical, réputé « de gauche ».

    Certains sénateurs radicaux, anciens députés se sont déclarés défavorables à une mesure pour laquelle ils avaient voté quelques années plus tôt.

    La raison en était les doutes qu’il émettaient sur l’autonomie des femmes vis-à-vis de l’Église, dont l’emprise était capable selon eux de faire pencher le vote féminin en faveur des candidats de la droite. Les femmes étaient perçues comme des individus sous influence, et non comme des citoyennes autonomes. Comme quoi l’anticléricalisme maçonnique n’intégrait pas la notion de libre-arbitre et se faisait une idée particulière du « suffrage universel »voté en 1848. Ils auraient au moins pu penser que les maris avaient plus d’influence que les curés, mais le soutien du pape en faveur du vote des femmes à partir de 1919 les avait convaincus d’une tentative par l’Église, par l’entremise des femmes, de regagner sur la société une influence en voie d’effritement.

    Paradoxalement, la campagne en faveur du vote de plusieurs organisations féminines catholiques après l’annonce du pape a joué en défaveur de la mesure au sein des notables anticléricaux.


    • Fergus Fergus 18 mars 09:04

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Vous avez raison, les préventions liées  notamment après le soutien de Benoît XV à une prétendue dépendance des femmes à la parole des autorités ecclésiastiques a considérablement retardé le processus d’ouverture du vote aux citoyennes. Et le fait est que ce sont évidemment les forces de gauche, réputées anticléricales, qui ont été les plus réticentes à ce progrès démocratique. Merci de l’avoir rappelé. 


    • Aristide Aristide 18 mars 10:55

      @Fergus

      une prétendue dépendance des femmes à la parole des autorités ecclésiastiques

      pas seulement mais aussi à un vote de droite

      Non, pas prétendue, une réalité  :

      Longtemps, les spécialistes ont considéré qu’il existait des caractéristiques propres au vote féminin :

      • Elles étaient plus abstentionnistes jusque dans les années 1960 (jusqu’à 12 points de pourcentage de plus que les hommes aux municipales de 1953 et aux législatives de 1962).
      • Elles votaient moins à gauche (entre 10 et 13 points de moins que les hommes de 1946 à 1973, puis de 5 à 9 points jusqu’en 1981).
      • Elles accordaient en revanche moins de suffrages à l’extrême droite que les hommes.

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mars 11:15

      @Séraphin Lampion. Georges Bidault coqueriquait : « Je réussirai grâce aux curés et aux femmes ».
      Certainement Rakoto a déjà publié son éloge post-post-post-funèbre.
      Ma grand-mère objecte :
      -Mais je trouve que la question est mal posée, là !
      Bidault réplique :
       Mais madame ! La politique, c’est l’art de mal poser les questions.

      Jean Lacouture a relevé son sommet diplomatique pour la conférence de Genève : « Je veux bien couper la poire en deux, mais à condition que ce soit moi qui garde la queue ! ».

      Durant quelques semaines, le sommet du péjoratif pour ma petite soeur a été « C’est complètement Bidault  ! » . Elle avait saisi en quelle estime papa le tenait.


    • Fergus Fergus 18 mars 11:15

      Bonjour, Aristide

      Vous avez raison.
      J’ai écrit « prétendue » pour ne mettre dans le même sac qui se démarquaient de cette dépendance. Par exemple dans les bassins industriels rouges. 


    • mmbbb 20 mars 10:50

      @Fergus Si le combat des ces féministes état noble , il est étonnant que leur engagement aboutisse à la génération de tarées féministes contemporaines telles les Coffin ; de Hass et d autres .  Celles ci veulent instaurer par leur délire dogmatique , la theorie du genre , l écriture inclusive et l effacement du mâle blanc .
      Le même cheminement avec la gauche dont nos aieux ont eu des combats durs et nous ont donné ces acquis sociaux , cette même gauche est en train de sombrer dans des déviations idéologiques tels que le racialisme , l indigénisme le reniement de notre passe en bradant la laicité ,

      Le délitement de ce pays est le résulat de nos petits et grands renoncement notamment voulus par cette gauche ,
      Il y a eu une video de ce prof agregé M Brighelli dresse un réquisitoire sévère contre l educ nat . Un exemple de l aboutissement de ce dévoiement ! 
      Il est aussi a noter que ces combattantes et combattants ont pris des risques , souvent au péril de leur vie , celles et ceux d aujourd hui se contentent de brader ce passé mais en s affichant comme des héros intrépides  et voulant nous faire accroire que leur combat est de haute lutte Deux périodes historiques différentes , mais triste destinée . 


    • Fergus Fergus 20 mars 11:18

      Bonjour, mmbbb

      Les féministes d’aujourd’hui défendent principalement, pour la majorité d’entre elles, l’égalité des droits avec les hommes. Elles ont raison.

      Mais surtout elles ne doivent pas être confondues avec les extrémistes comme Alice Coffin. Celles-ci ne se situent en effet pas dans la défense légitime de ces droits, mais dans une forme de guerre des genres totalement imbécile.

      « cette même gauche est en train de sombrer dans des déviations idéologiques »

      Il y a effectivement, dans le personnel politique de gauche, des dérives que je trouve problématiques, pour ne pas dire choquantes. C’est consternant. 


    • mmbbb 20 mars 12:03

      @Fergus les féministes dévoyées a l instar des ecolos en politique savent instiller leur idéologie mortifère .
      Quant a Alice Coffin , elle siege au conseil municipal de Paris , elle se presente sous les couleurs d un mouvement ecolo a la con dont j ai oublie le nom, .

      M Brighelli a fait un aparté sur la théorie du genre dans son exposé , Il a affirmé que ce sont des membres du miinistere de l educ qui sont en charge de la propagation de cette theorie sur le terrain je ne pense pas qu il raconte des fadaises , ce n est pas un homme a raconter n importe quoi ! 
      Pendant ce temps la , un pays comme Singapour , nous met désormais une déculottée .
      Vous louvoyez , c est votre tendance ! 


    • Aristide Aristide 20 mars 12:18

      @Fergus

      Une Alice COFFIN qui a été invitée par Quatennens aux journées LFI cet été pour discuter d’un rapprochement « électoral » avec EELV.

      Il y a effectivement, dans le personnel politique de gauche, des dérives que je trouve problématiques, pour ne pas dire choquantes. C’est consternant. 

      Il est nécessaire d’en tirer les conséquences quand cette gauche LFI et même une partie du PS, ce qu’il en reste, ou EELV est incapable de se positionner sur des sujets pour de simples raisons électoralistes. Des exemples ? Sur l’islamisme en allant défiler avec le CCIF, sur son incapacité à dénoncer les dérives à l’IEP de Grenoble sur la désignation d’enseignants à la vindicte islamiste ou les propos de la présidente de l’UNEF et ses réunions racisées. Rajoutez les propos racisés de Obono, .... et le pire, ce qui ne passe pas c’est ce propos indécent de la députée Autain qui ose dire « Mais qu’est-ce que c’est que ce pays qui a perdu la tête ? » au lendemain de la décapitation de Samuel Paty. ... 

      Mais tout cela n’est pas suffisant pour que vous trouviez que LFI est consternant, et que ces dérives soient choquantes ne vous empêchent en aucun cas de soutenir les aspects « socioéconomiques ».


    • Fergus Fergus 20 mars 13:45

      @ mmbbb

      Je ne cherche en aucune façon à « louvoyer ». Que notre système éducatif soit mal en point, et sujet à être infiltré par des dérives idéologiques absurdes, je vous le concède bien volontiers !


    • Fergus Fergus 20 mars 13:58

      @ Aristide

      « tout cela n’est pas suffisant pour que vous trouviez que LFI est consternant »

      Tout cela est en effet suffisant pour que je trouve certains aspects de la gouvernance LFI « consternante ».

      C’est pourquoi  je l’ai déjà écrit  je soutiens LFI uniquement pour son projet socioéconomique (et ses idées constitutionnelles).

      Cela dit, citez-moi un seul parti qui ne soit pas « consternant » sur certains plans...


    • mmbbb 20 mars 14:13

      @Fergus j ai survole le FIG 

      un sujet qui vient à propos

      https://www.lefigaro.fr/actualite-france/ces-peres-separes-qui-peinent-a-maintenir-le-lien-avec-leurs-enfants-20210317

      https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/19168/population_societes_2013_500_pe res_enfants.fr.fr.pdf

      Ces pauvres femmes , éternelles victime du patriarcat , les féministes n ont rien inventé sur la méthodologie, une ficelle usée par les staliniens , reprendre un thème, eux c etait l emprise bougeoise , est l utiliser à escient afin de promouvoir sa doctrine .

      On est loin d une femme telle que Marguerite Yourcenar 




    • mmbbb 20 mars 14:21

      @Aristide ce qui c est passe a Grenible est grave , un acte de proscription , un acte qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire .
      Cet un exemple de ce délitement de cette société , une dérive vers des agissements que aurions cru du passé . Ce sont ces mêmes personnes qui emploient les méthodes nazies mais en se justifiant que ce sont pour défendre les avancées « sociétales » en combattant les reacts et les fachos 
      Silence radio à gauche et des professionnels de l indignation 


    • Aristide Aristide 21 mars 09:02

      @Fergus

      C’est pourquoi  je l’ai déjà écrit  je soutiens LFI uniquement pour son projet socioéconomique (et ses idées constitutionnelles).

      C’est bien là le problème, donner sa voix à un parti en ignorant des positions qui vous sont contraires.

      Cela dit, citez-moi un seul parti qui ne soit pas « consternant » sur certains plans...

      Il ne s’agit pas de cela, aucun parti n’est irréprochable mais je fais une différence entre des positions contraires à mes convictions profondes sur la liberté, la laïcité, ... et des éléments de programme que je ne partage pas. Dans le premier cas, je m’interdis de soutenir ce qui n’est pas le cas dans le second.


    • ZenZoe ZenZoe 18 mars 08:50

      Bonjour Fergus,

      Merci de rappeler que c’est bien la Nouvelle-Zélande qui inaugura le droit de vote des femmes. Ce petit pays perdu dans l’océan et que je connais un peu a d’ailleurs inventé pas mal de choses, on le sait peu.


      • Fergus Fergus 18 mars 09:08

        Bonjour, ZenZoe

        Cette première du vote des femmes en Nouvelle-Zélande au 19e siècle a été d’autant plus remarquable qu’il a concerné toutes les femmes du pays, y compris celles qui appartenaient à la communauté maori. Une belle leçon de démocratie et d’humanisme !


      • Ben Schott 18 mars 09:11

        @ZenZoe
         
        Ouais, en même temps... la Nouvelle Zélande est le pays le plus touché par les violences domestiques parmi les puissances industrialisées !
         
        « Une violence endémique dans les familles

        La Nouvelle-Zélande est le pays développé le plus touché par les violences conjugales, avec des signalements auprès de la police toutes les quatre minutes. La violence familiale, selon les estimations, coûterait au pays entre 4,1 et 7 milliards de dollars néo-zélandais par an. »

         


      • Fergus Fergus 18 mars 09:31

        Bonjour, Ben Schott

        C’est peut-être vrai.
        Mais ces données sont à manipuler avec beaucoup de prudence, la culture du signalement des « violences domestiques »  comme celle des viols et des agressions sexuelles variant considérablement d’un pays à l’autre. 


      • Ben Schott 18 mars 09:51

        @Fergus
         
        Ha ha ha ! Jolie pirouette de toute beauté !
         
        Du Fergus 100% pur jus !  smiley
         


      • Fergus Fergus 18 mars 10:00

        Bonjour, Ben Schott

        Aucune « pirouette » ! Je souligne simplement que dans certains domaines il convient d’être prudent.


      • Ben Schott 18 mars 10:04

        @Fergus
         
        Mais oui, et en toute chose la mesure s’impose ! Point trop n’en faut ! Restons tempérant, mon ami...
         

         
        Etc.
         
         smiley
         

         


      • Fergus Fergus 18 mars 11:18

        @ Ben Schott

        Désolé, mais entre le sectarisme et la mesure, j’ai fait mon choix. Et il n’est guidé par aucune idéologie, uniquement par l’analyse la plus objective possible  personne n’est totalement objectif !  des faits et des événements.


      • ZenZoe ZenZoe 18 mars 17:02

        @Fergus @Ben Schott
        Impossible en effet de déterminer avec certitude quel pays détient le pompon de la violence domestique.
        Entre le pays où elle est quasiment légale (Liban), celui où est est étendue à virtuellement tout le cercle familial voire social (Nouvelle-Zélande), celui qui ne s’encombre même pas de compter les mort(e)s, celui où les victimes ne portent jamais plainte, celui où elles le font avec moins d’hésitation, il y a de quoi rester prudent.
        Les media, alimentés par les associations, ne sont pas en reste pour semer le trouble. Ainsi, j’ai vu que ’’le pire pays’’ varie selon les sources : Afrique du Sud, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Inde, Russie etc etc.
        Bref...


      • ZenZoe ZenZoe 18 mars 17:08

        Ceci dit, il semblerait en effet qu’une certaine brutalité envers les femmes soit de mise en Nouvelle-Zélande.
        Le pire sans doute étant lorsqu’un homme fait un haka devant sa femme dans la chambre à coucher, huh smiley


      • Fergus Fergus 18 mars 17:53

        @ ZenZoe

        « Impossible en effet de déterminer avec certitude quel pays détient le pompon de la violence domestique »

        Oui, c’est exactement ce que j’ai voulu dire pour les raisons que vous évoquez.
        A noter à cet égard que, concernant les violences conjugales comme les agressions sexuelles, il y a de très grandes différences entre les statistiques officielles  basées sur les plaintes  et les enquêtes déclaratives.


      • mmbbb 20 mars 11:16

        @Fergus le coup de génie de nos féministes en France est d avoir essentialiser la violence faite aux femmes par le mot « féminicide » . Par cet artifice , nous en sommes réduits à croire que cette seule violence existe et relègue les autres formes de violence à des faits divers sans importance.
        La violence subies par les enfants en l occurrence n est pas aussi médiatisée et relayée par les faiseurs d opinions puisque ceux ci n ont d autres issus que de se taire .
        Les femmes peuvent être aussi violentes perverses calculatrice avoir l esprit habité par le malin mais par convenance intellectuelle , il convient de ne pas l affirmer . 


      • Fergus Fergus 20 mars 11:57

        @ mmbbb

        Je suis très partagé sur l’usage du mot « féminicide ». La cause n’en est pas moins juste tant les femmes sont victimes d’agressions mortelle chaque année.

        « Les femmes peuvent être aussi violentes perverses calculatrice » 

        Certes, mais les statistiques judiciaires montrent sans ambiguïté que les femmes sont bien plus souvent victimes des hommes que l’inverse.


      • mmbbb 20 mars 12:11

        @Fergus vous savez il y a d autres cause de mortalité , dont on parle peu celui des enfants .

        https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/04/26/en-france-un-enfant-tue-tous-les-cinq-jours-par-ses-parents-ou-leurs-proches_5455518_3224.html

        C est le Monde , journal que je lis plus

        Vouloir mettre des criteres arbitraires sur ces violences me parait une tournure de l esprit surprenante .

        Je commence un peu a connaitre la vie , certaines femmes sont tout de même de sacrées salopes ! 


      • Fergus Fergus 20 mars 13:52

        @ mmbbb

        Je déplore comme vous les agressions et les meurtres d’enfants. Sur les premières nommées, j’y suis d’autant plus sensible que l’une de mes soeurs et mon beau-frère ont été assistants familiaux et ont, durant une vingtaine d’années, accueillis de nombreux enfants dont beaucoup étaient mal en point, notamment du fait du climat de violence  coups, viols qui régnait dans leur environnement familial. Des enfants que j’ai connus et dont j’ai pu mesurer pour certains la grande détresse. 

        « certaines femmes sont tout de même de sacrées salopes »

        C’est vrai, mais cela ne justifie pas, à mon avis, de jeter la suspicion sur le genre. Je le répète, dans la grande majorité des cas judiciarisés, les violences viennent des hommes.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 mars 09:22

        Rappelons que la prohibition aux USA a été inspirée par les femmes et cela a foutu le boxon aux USA de 1920 à 1933. Les pasteurs et les femmes qui les soutenaient avaient simplement oublié qu’ils condamnaient ainsi Jésus-Christ pour son attitude aux noces de Cana et pour l’institution de la sainte cène. C’était de plus une volonté du créateur que le vin réjouisse le coeur de l’homme.

         

        « De sa haute demeure, il arrose les montagnes ; La terre est rassasiée du fruit de tes oeuvres. Il fait germer l’herbe pour le bétail, Et les plantes pour les besoins de l’homme, Afin que la terre produise de la nourriture, Le vin qui réjouit le coeur de l’homme, Et fait plus que l’huile resplendir son visage, Et le pain qui soutient le coeur de l’homme. »(Ps 114 :13-15)

        • Fergus Fergus 18 mars 09:35

          Bonjour, Daniel PIGNARD

          Le fait est que les femmes ont, pas seulement aux Etats-Unis, joué un grand rôle dans la lutte contre l’alcoolisme, un fléau bien décrit par nombre de nos meilleurs écrivains. La société doit leur en être reconnaissante !


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 mars 10:10

          @Fergus
          Pffff !


        • Albert123 18 mars 09:39

          Ressortir les idoles du passé pour mieux dédouaner le ramassis de déglinguées hystériques qui composent le féminisme contemporain ainsi que les « connasses qui devraient rentrer au Mali », une méthode usée jusqu’à la corde.



          • Fergus Fergus 18 mars 10:02

            Bonjour, Albert123

            « mieux dédouaner le ramassis de déglinguées hystériques qui composent le féminisme contemporain »

            Désolé, mais c’est n’importe quoi ! Je dénonce moi-même les comportements outranciers de ces « hsytériques » qui, soit dit en passant, desservent la cause qu’elles sont censées servir.


          • Ben Schott 18 mars 10:06

            @Fergus
             
            « Je dénonce moi-même les comportements outranciers de ces « hsytériques » »
             
            Pas au point d’en faire un article, point trop n’en faut.
             


          • Fergus Fergus 18 mars 11:11

            @ Ben Schott

            Détrompez-vous, j’ai ce projet en tête.

            J’ai d’ailleurs failli écrire sur le cas  délirant  d’Alice Coffin. D’autres l’ayant fait, il ne m’a pas semblé utile d’être redondant.


          • Albert123 18 mars 11:40

            @Fergus

            c’est vraiment dommage, le destin s’acharne sur vous et quelle grandeur d’âme dans le fait de refuser d’être redondant pour mieux nous en remettre une couche sur le féminisme (sujet bien évidement jamais abordé dans notre société contemporaine).


          • Fergus Fergus 18 mars 11:57

            @ Albert123

            Ne vous en déplaise, l’avancée des droits des femmes est une cause aussi importante que celle du droit des enfants, ou celle des droits des minorités ethniques. Et, malgré les avancées, il reste du boulot à faire sans tomber dans les excès des féministes extrémistes !


          • Ben Schott 18 mars 12:04

            @Fergus
             
            Bientôt l’avancée du droit des grosses, l’avancée du droit des rouquins, l’avancée du droit des transgenres-réopérés-pour-revenir-à-l’état initial, ...
             
            Que de progrès en vue !
             


          • Albert123 18 mars 12:08

            @Fergus

            « Ne vous en déplaise »

            non mais c’est bon vous avez déjà gaspillé tout votre pilpoul pour le mois, vous êtes juste entrain de vous enfoncer tout seul.

            les « rakotos » ç’est juste de plus en plus facile à repérer, va juste falloir affiner vos techniques et surtout en trouver des nouvelles, un peu plus fines et subtiles.


          • mmbbb 20 mars 12:51

            @Fergus certes mais aujourd hui , ce mouvement féministe veut aller encore plus loin , ce n est plus la recherche de l" egalite mais un dévoiement du droit ! 

            Elles ne sont pas les seules , Une société ou les minorités veulent imposer leurs droits particuliers au détriment de l intérêt général . Il y a maints exemples prouvant cette assertion ; un exemple le CRAN ces membres sont aussi hystériques .

            On le voit avec la PMA pour toutes La ou l extreme conquête du droit des femmes les ramènent à la condition bovine ; Elles veulent de l insémination artificielle  Un coup de paillette : 30 secondes chrono en choisissant le donneur ( il y a des cons pour donner leur sperme) comme je le vis ado à la campagne avec le veto !

            La mouvance LGBT est pour la location de ventre .
            La marchandisation du corps humain ne provoque pas une levée d indignation 
            Pierre Berge eut des propos douteux concernant ces femmes loueuses de leur uterus Moralité on peut etre un homo et être un encule de premiere classe 

            Que  l on me casse pas les roubignolles avec histoire nazi ,  ils avaient le même regard sur ces êtres « inférieurs » un corps marchandise , réduit à son essence matériel .

            C est la ou je vous trouve « tiède » de l esprit . La France présente un état de délitement avancée .

            Comme on le dit à la campagne « on marche cul par dessus tête » .



          • L'apostilleur L’apostilleur 18 mars 09:46

            Bonne idée de rappeler l’histoire de cette femme remarquable.

            Elle serait étonnée de découvrir certaines de ses descendantes féministes comme les « gouines rouges » qui pensaient « les lesbiennes ne sont pas des femmes » parce que l’idée de femme n’existe que dans un système hétérosexuel »



            • Fergus Fergus 18 mars 11:08

              Bonjour, L’apostilleur

              Merci à vous.

              « Elle serait étonnée de découvrir certaines de ses descendantes féministes »
              C’est le moins que l’on puisse dire.


            • troletbuse troletbuse 18 mars 10:08

              On est gâtés aujourd’hui : un article grounichien qui veut nous imposer les forces de la joie comme disait Arthur Conte, président de l’ORTF de 1972 à 1973 sous Pompidou et

              un article fergusien sur le féminisme qui se termine par une critique acerbe de Micron smiley dans la dernière phrase.

              J’aurais préféré un article sur les Femen’s. Au moins y’a du nichon  smiley

              https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-femen-feministes-provocatrices_1557795.html


              • Albert123 18 mars 10:24

                @troletbuse

                ouais les gauchos sont de sortis,

                soit c’est le jour de touche soit c’est l’appel du pied au milieu du mois pour s’assurer que la rente tombe bien le mois prochain.


              • Fergus Fergus 18 mars 11:22

                Bonjour, troletbuse

                Je vous rappelle une fois de plus que l’on attend toujours avec impatience vos propres articles dont la pertinence et la hauteur de vue seraient à n’en pas douter un précieux atout pour le site. smiley


              • troletbuse troletbuse 18 mars 11:30

                @Fergus
                Je vous l’ai déjà expliqué. J’étais mauvais en dissertation.
                Mais je pourrais pomper un tas d’articles sur les livres ou sur le net. Pas compliqué de faire du copier-coller.
                Et puis, on ne peut déjà pas lire tout ce qui sort sur AV, alors pourquoi saturer.
                Pas le temps d’aller sur les sites « complotistes » à votre goût et écrire sur AV.
                Là il faut que j’aille boire mon coup à un des rares bistrots ouverts à l’air libre afin de compter les muselés et les déçus du vaxxin.  smiley
                A plus tard Fergus


              • Fergus Fergus 18 mars 11:43

                @ troletbuse

                « Je vous l’ai déjà expliqué. J’étais mauvais en dissertation »

                Cet argument ne tient pas : vous êtes très à l’aise en matière d’écriture dès lors qu’il s’agit de persifler  !

                La réalité est que vous pratiquez l’évitement.
                Il est vrai qu’il est tellement plus confortable de dénigrer les textes et les commentaires qui se sont pas conformes à vos idées.
                Le vrai courage serait de défendre lesdites idées dans des articles que vous avez parfaitement les moyens de rédiger !!!


              • troletbuse troletbuse 18 mars 14:42

                @Fergus
                Me voilà reviendu.
                Pas vu grand monde bien qu’il fasse très beau. Il doit manquer les pro-vaxxins sonnés par l’arrêt de la vachination. Je dis vachination parce que le vachin va coller, comme pour les bovins, qui ont une étiquette dans l’oreille, une trace indélébile qui vous classera « mouton blanc ».....pour 6 mois seulement.  smiley
                En matière d’évitement quand il s’agit de Micron, vous êtes un champion, Fergus.
                En revanche, pour dénigrer, vous n’êtes pas en reste. Suffit de voir vos interventions dès que Asselineau ou Sarko et même la Merluche sont évoqués dans un post.
                La paille et la poutre, vous connaissez Fergus.
                Je préfère les sites complotistes avec des vidéos de 40 ln environ mais ca bouffe du temps. Sur AV qui vais-je convaincre ? Surement pas vous ni Grounichou. Les gens sont majeures et vachinés ou pas et ils doivent se faire une idée seuls et sans moi. C’est ainsi la tolérance


              • troletbuse troletbuse 18 mars 15:58

                @Fergus
                Tiens vous êtes passé pour le noter à moins que ce soit Grounichou. smiley


              • mmbbb 20 mars 15:16

                @troletbuse

                moi j ecrirai peut etre lorsque je serai a la retraite quoique j ai d autres choses a faire Hier , j ai regarde une conférence d une femme ayant ouvert sa chaire au Collège de France , Mme Sonia Garel sur le theme neurobiologie et immunité , une femme respectable et intelligence , Cela change de ces femens braillardent En Russie , elles avaient foutu le bouzin dans une église orthoxe comme elle le firent a Notre Dame Mais comme en Russie , il y a encore des males , elles furent trainées par les cheveux et reçurent des coups de tatannes J attends avec impatience cet acte de courage , pénetrer dans une mosquée et emmerder un barbu !


              • Laconique Laconique 18 mars 10:14

                Les droits des femmes et le libéralisme économique ont toujours progressé de pair. Sortir les femmes du foyer pour avoir de la main d’œuvre bon marché et diminuer les droits sociaux des hommes. La façon dont Edward Bernays a amené les femmes américaines à fumer est un célèbre exemple de manipulation sociologique : on présente cela comme un geste d’émancipation, alors qu’en fait il s’agissait simplement d’accroître les bénéfices de l’industrie du tabac. Se prétendre anti-libéral sur le plan économique et progressiste sur le plan sociétal est une antinomie qui a été souvent relevée.


                • Fergus Fergus 18 mars 11:28

                  Bonjour, Laconique

                  On ne peut pas, à mon avis, comparer la manipulation concernant la consommation du tabac avec l’organisation industrielle de la société.

                  A noter que « Sortir les femmes du foyer pour avoir de la main d’œuvre bon marché » a d’ailleurs été une réalité anglo-saxonne, mais pas germanique ou scandinave. Ce qui démontre qu’il y a eu de grandes différences sociétales malgré l’élargissement du capitalisme dans les pays occidentaux.


                • Aristide Aristide 18 mars 10:45

                  Fergus, homme blanc de plus de 50 ans hétérosexuel, le voilà à faire un article sur le féminisme !!! Moi qui croyais que dans la vision racisée de la vraie gauche, il fallait laisser cela aux femmes.

                  Fergus vous devriez suivre les conseils de votre cher Quatennens , il approuve les réunions racisées de l’UNEF. Les personnes victimes les mieux à même d’en parler, idem pour les femmes, que vous mêlez vous de ces histoires qui ne sont de votre genre.


                  • Fergus Fergus 18 mars 11:33

                    @ Aristide

                    « Moi qui croyais que dans la vision racisée de la vraie gauche, il fallait laisser cela aux femmes »

                    Ce commentaire ne me concerne pas !

                    Je désapprouve d’ailleurs pas mal de dérives, y compris au sein de LFI dont je vous rappelle que je ne suis pas adhérent, mais simple électeur, faute de meilleure offre au plan socioéconomique.

                    « que vous mêlez vous de ces histoires qui ne sont de votre genre »

                    Voilà une sorte d’injonction pour le moins étonnante, et même choquante. Nous sommes tous concernés par la condition féminine. Et c’est pourquoi j’ai participé naguère à une manifestation de Ni putes ni soumises, en soutien des revendications exprimées par ce collectif.


                  • Aristide Aristide 18 mars 13:13

                    @Fergus

                    Voilà une sorte d’injonction pour le moins étonnante

                    Bien entendu loin de moi l’idée d’interdire à quiconque, et donc à vous, de parler, discuter, convaincre, débattre de n’importe quel sujet avec quelconque quelque soit son age, son sexe, .... Vous n’avez pas saisi l’ironie de ma proposition, tant pis ...

                    Moi qui croyais que dans la vision racisée de la vraie gauche, il fallait laisser cela aux femmes »
                    Ce commentaire ne me concerne pas !

                    C’est votre ... admiration envers Quatennens qui m’a laissé penser que vous y trouviez une source de ... vraies et bonnes positions socioéconomiques ! Je suis heureux de voir que vous avez inventé l’insoumission à géométrie variable.

                    LFI dont je vous rappelle que je ne suis pas adhérent, mais simple électeur, faute de meilleure offre au plan socioéconomique.

                    Je serais bien prétentieux de vous reprocher quoique ce soit à vos préférences electorales pour LFI. Vous avez tout à fait le droit de vous tromper, ... Mais tout de même, il existe quelques raisons, à mon sens, à réflechir à deux fois en donnant sa voix à un parti quand on a comme vous autant de reserves sur des points fondamentaux comme le racialisme, l’islamisme, ... 

                    Vous faites une analyse à la Marchais sur le communisme, cette histoire de bilan globalement positif permet d’absoudre les pires régimes en argant de quelques points positifs ...


                  • Fergus Fergus 18 mars 13:43

                    @ Aristide

                    « C’est votre ... admiration envers Quatennens »

                    Je n’ai pas d’« admiration » pour ce député LFI. Je considère simplement qu’il eût été en 2022 un meilleur candidat que Mélenchon pour ce mouvement.

                    « vous avez inventé l’insoumission à géométrie variable »

                    Pour une bonne raison : contrairement à ce que vous écrivez, je n’ai jamais été un Insoumis ! Ni d’ailleurs militant d’un quelconque parti.

                    « cette histoire de bilan globalement positif permet d’absoudre les pires régimes en argant de quelques points positifs »

                    Je n’ai jamais été sur cette ligne ! Le communisme a été une bonne chose sur différents plans, et une abomination sur d’autres. Parler de « bilan globalement positif » comme l’a fait Marchais m’a toujours fait sortir de mes gonds !


                  • Aristide Aristide 20 mars 11:47

                    @Fergus

                    Je n’ai pas d’« admiration » pour ce député LFI. Je considère simplement qu’il eût été en 2022 un meilleur candidat que Mélenchon pour ce mouvement.

                    Le mot admiration n’est pas aussi fort que vous le dites, il me semble que trouver à Quatennens les qualités nécessaires pour la présidence de la République en est au moins le signe.

                    Pour une bonne raison : contrairement à ce que vous écrivez, je n’ai jamais été un Insoumis ! Ni d’ailleurs militant d’un quelconque parti.

                    Je n’ai pas écrit que vous étiez militant insoumis, j’ai simplement rappelé ce que vous dites de vos votes passés et futurs. Et en l’occurrence de votre méthode consistant à piocher ce qui vous convient et ignorer les impardonnables postures du parti auquel vous donnez vos suffrages.

                    Je n’ai jamais été sur cette ligne ! Le communisme a été une bonne chose sur différents plans, et une abomination sur d’autres. Parler de « bilan globalement positif » comme l’a fait Marchais m’a toujours fait sortir de mes gonds !

                    C’est pourtant ce que vous faites en parlant de « une bonne chose sur différents plans ». Le problème est cette logique consistant à faire un bilan, comme si on pouvait compenser une abomination que vous reconnaissez et pourtant continuer à écrire que « le communisme a été une bonne chose sur différents plans ». Le point Godwin n’est pas mon outil préféré mais tout de même, on pourrait écrire la même phrase que vous avez écrite en remplaçant communisme par nazisme. 


                  • Fergus Fergus 20 mars 12:11

                    Bonjour, Aristide

                    Je n’ai aucune envie de polémiquer avec vous. Il fait trop beau pour perdre du temps en cette magnifique journée bretonne ensoleillée.

                    Je ne peux néanmoins pas laisser cela « on pourrait écrire la même phrase que vous avez écrite en remplaçant communisme par nazisme ». C’est en effet une manipulation intellectuelle indigne !
                    Et pour cause : ce n’est pas l’idéologie communiste de justice sociale théorisée par les intellectuels qui a créé les goulags et fait le lit du Stalinisme ou des massacres asiatiques, mais son dévoiement (comme la Terreur a été la fille de la Révolution).
                    Venu du socialisme, le nazisme s’est certes appuyé sur le NSDAP mais s’est très vite développé sur une idéologie de supériorité raciale monstrueuse.


                  • troletbuse troletbuse 20 mars 12:53

                    @Fergus
                    Vous avez raison Fergus. Allez alerter les Bretons sur le variant breton  smiley


                  • gruni gruni 18 mars 10:52

                    Bonjour Fergus.

                    Un article intéressant et instructif. Je crois que le port du pantalon est toujours interdit aux femmes, selon la loi. Plus sérieusement des inégalités persistent, salaires, retraites, promotions, ect. 

                    Mais ne désespérons pas, puisqu’en 2022 une femme prendra le pouvoir...


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 10:55

                      @grounichou
                      Grosse trouille du macroniste Grounichou qui, sans le dire, veut faire croire que MLP sera présidente.
                      Ca, c’est la propagande LREM.


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 mars 10:59

                      @gruni

                      Pour être plus précis, la loi du 26 Brumaire an IX de la République dispose que toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation, et celle ci ne peut être donnée qu’au vu d’un certificat d’un officier de santé. Mais les femmes peuvent (ou doivent ?) porter des pantalons « si elles sont à cheval ou à vélo ».

                      Mais ce n’est pas la seule loi ridicule toujours en vigueur. Par exemple :

                      • Il est interdit à un éleveur d’appeler son cochon « Napoléon »
                      • Il est illégal de s’embrasser sur les rails d’une voie ferrée.
                      • De 8h à 20 h, 70% de la musique qui passent à la radio doit être de la musique française
                      • Tout le monde doit avoir une botte de foin chez soi au cas où le roi passerait avec son cheval.
                      • Il est illégal de prendre des photos de policiers ou de véhicules de police, même si elles sont en arrière-plan.
                      • Un cendrier est considéré une arme mortelle.
                      • A Paris, une poubelle est également considérée comme une arme mortelle.

                    • gruni gruni 18 mars 11:17

                      @Séraphin Lampion

                      Merci pour les précisions...
                      Petite devinette facile  quelle est la première femme qui a porté le pantalon à l’Assemblée nationale ? 


                    • John John 18 mars 11:28

                      Salut !

                      Gruni ...

                      « Je crois que le port du pantalon est toujours interdit aux femmes, »

                      Séraphin ...

                      « Mais ce n’est pas la seule loi ridicule toujours en vigueur. »

                      Il me semble que la loi a été changer en fin 2013 ... Elle autorise légalement les femmes à porter un pantalon ... Par contre l"employeur peut s’il le veut imposer la jupe ...


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 11:32

                      @Seraphin
                      Et depuis quand la culotte a été inventée ? Ah, c’était le bon temps  smiley


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 11:33

                      @grounichou
                      On s’en fout.


                    • John John 18 mars 11:35

                      Séraphin,

                      "Il est interdit à un éleveur d’appeler son cochon « Napoléon »"


                      pour l’anecdote mais plus récent ... À l’époque un ami de mon grand père appelé son chien Pompidou ... Un jour les gendarmes qui patrouillaient en vélo dans les chemins communaux l’ont entendu et sont venus lui coller une amende ...

                    • gruni gruni 18 mars 11:43

                      @John

                      salut John

                      D’abord, comme vous le savez, cette loi est bien sûr caduque, mais à ma connaissance elle n’est pas encore supprimée.
                      Par manque de temps du Parlement qui a d’autres priorités


                    • Ben Schott 18 mars 11:45

                      @Séraphin Lampion
                       
                      « Il est interdit à un éleveur d’appeler son cochon « Napoléon » »
                       
                      Par contre, il est toujours pas interdit d’appeler son rejeton Kevin !
                       


                    • Fergus Fergus 18 mars 11:47

                      Bonjour, gruni

                      « Plus sérieusement des inégalités persistent »

                      Hélas ! Même si des progrès ont été enregistrés, ils restent insuffisants. A cet égard, notre pays a encore trop de retard sur les pays scandinaves qui constituent des modèles au plan de la parité hommes-femmes.

                      « ne désespérons pas, puisqu’en 2022 une femme prendra le pouvoir »

                      Hidalgo, peut-être... ? smiley


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 mars 11:50

                      @John

                      « Il me semble que la loi a été changer en fin 2013 ... Elle autorise légalement les femmes à porter un pantalon ... Par contre l »employeur peut s’il le veut imposer la jupe ..."

                      Ça a au moins permis aux conducteurs de bus de Nantes d’être autorisés à porter un bermuda quand il faut chaud : ils avaient le droit de porter une jupe, mais pas un short !


                    • Fergus Fergus 18 mars 11:51

                      @ Séraphin Lampion

                      « Il est interdit à un éleveur d’appeler son cochon « Napoléon » »

                      Mais des taureaux, oui. J’en ai d’ailleurs connu deux qui étaient nommés ainsi.

                      Plus sérieusement, le fait qu’il y aurait besoin d’un vrai « toilettage » pour nettoyer les textes de ces reliques juridiques devenues totalement obsolètes.


                    • John John 18 mars 11:53

                      Gruni,

                      « mais à ma connaissance elle n’est pas encore supprimée. »

                      Je suis têtu ... (Après plusieurs tentatives, elle n’a été abrogée que le 31 janvier 2013. Reste toujours que le code du travail permet à l’employeur d’imposer la jupe…)


                    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mars 11:59

                      @Fergus. Inégalité bien protégée par le huis-clos :
                      « Le tribunal sera bien convaincu que M. Lavau, puisqu’il est le seul mâle de l’audience, est donc la plus haineuse, la plus violente, la plus fourbe et la plus menteuse de nous toutes, et saura le sanctionner lourdement en conséquence ! ».


                    • Fergus Fergus 18 mars 12:02

                      Bonjour, JC_Lavau

                       ????


                    • Bendidon Bendidon 18 mars 12:06

                      @troletbuse
                      Ah tu fais le bisou toi aussi smiley


                    • Albert123 18 mars 12:11

                      @troletbuse

                      on s’en fout totalement, mais les adeptes de l’opposition contrôlée ont besoin de leur marottes sociétalistes pour remplir le vide qui mettrait en évidence leurs projets totalitaires et parasitaires 


                    • alinea alinea 18 mars 12:11

                      @Fergus
                      J’ai connu un cochon, fin des années soixante dix, qui s’appelait « Ponia » towski faisant trop long !!!
                      C’était pas gentil pour le cochon, hein ?


                    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mars 12:24

                      @Fergus. Relire le projet de Gudrun Schyman, d’un impôt spécial sur le délit de masculinité, commis par 51 % à 52 % des suédois à la naissance :
                      Un impôt sur le délit de masculinité, pour Gudrun Schyman

                      Ah oui, la stat. sur laquelle s’appuyait Gudrun Schyman lui avait été fournie par György Soros, via son Amnesty International à lui qu’il a.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mars 12:26

                      @alinea. Et sais-tu qui était, enfant, le « Petit Prince » mis en littérature par Saint-Exupéry ?

                      Justement Ladislav Poniatowski.


                    • Fergus Fergus 18 mars 13:01

                      Bonjour, alinea

                      Pauvre cochon, en effet !

                      Cela me rappelle un déjeuner dans un resto italien de Compiègne. Nous avions bu, mon épouse et moi, un rosé dont le nom était Pasqua. En nous le servant, le patron avait dit « Il passe nettement mieux en vin », ce que nous avons confirmé. smiley


                    • Ben Schott 18 mars 13:06

                      @Fergus
                       
                      Hu hu hu !... Délicieusement cocasse votre anecdote, très cher !...


                    • gruni gruni 18 mars 14:38

                      @John

                      Merci de me l’apprendre


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 14:50

                      @Séraphin Lampion
                      Mais on a le droit de le dire pour les socialistes :
                      https://blogs.mediapart.fr/samsagace/blog/140817/morceau-dhistoire-foire-aux-socialistes-en-bretagne
                      Le plus bizarre, ce sont les socialistes pro-musulmans  smiley


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 14:51

                      @troletbuse
                      Ben oui, en réfléchissant bien, ils ne les tuent pas, les cochons smiley


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 14:53

                      @alinea

                      J’ai connu un cochon, fin des années soixante dix, qui s’appelait « Ponia » towski faisant trop long !!!

                      Et moi, j’ai une copine qui a appelé son caniche « Bernard », prénom d’un de ces ex...


                    • gruni gruni 18 mars 14:56

                      @gruni

                      Michèle Alliot-Marie ! mais elle s’est vue refuser l’entrée


                    • Ben Schott 18 mars 15:06

                      @arthes
                       
                      « Et moi, j’ai une copine qui a appelé son caniche « Bernard », prénom d’un de ces ex... »
                       
                      Deux hypothèses :

                      1 Elle en voulait beaucoup à son ex, petite vengeance...

                      2 — Elle le regrette énormément, et elle opère un transfert sur cette pauvre bestiole, allant jusqu’à l’inauguration de pratiques que la morale réprouve...
                       
                       
                       smiley
                       


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 mars 15:09

                      @arthes
                      Et au niveau cunnilingus c’était équivalent ?


                    • cyrus CYRUS 18 mars 15:09

                      @Ben Schott

                      c’ est pas bien grave bernard 
                       as appélé sa poubelle arthes smiley 


                    • Ben Schott 18 mars 15:09

                      @arthès
                       
                      Enfin que la morale réprouve... faut voir.
                       

                       smiley
                       


                    • Ben Schott 18 mars 15:11

                      @CYRUS
                       
                      Non, arthes parle d’une amie à elle !
                       
                       smiley
                       


                    • Ben Schott 18 mars 15:13

                      @Aita Pea Pea
                       
                      Te voilà bien concupiscent, gros !
                       
                       


                    • cyrus CYRUS 18 mars 15:19

                      @Ben Schott

                      Tu veut dire qu’ elle n’ as jamais flirter avec l’ ex de cette amie ... ?

                      ha la la pas preteuse la copine smiley


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 15:20

                      @Ben Schott
                      Et pourtant, un chat, ca aime les chattes, non ?


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 15:26

                      @Ben Schott

                      C’est une PN surtout, donc en fait, faut le voir sous cet angle.....Il a de la chance de ne plus être avec elle.

                      Et je t’assure que c’est pas des craques.


                    • Ben Schott 18 mars 15:29

                      @arthes

                       

                      C’est quoi une PN ?

                       


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 15:33

                      @Ben Schott

                      Lol, j’pense pas qu’elle aura épousé son caniche...Parait que la zoophilie, cela dit n’est pas si rare que ça chez les femmes, dixit les mecs, franchement je ne sais si c’est réalité ou fantasme, on vit pas avec les gens pour savoir...

                      Sinon, ma copine...Une relation, pas une amie, elle est un peu space, mais pas zoophile.


                    • cyrus CYRUS 18 mars 15:36

                      @Ben schott.

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Perversion_narcissique

                      C’ est un terme tres a la mode pour les non psychologue visant a designer les gens qu’ on ne peut pas blairer smiley

                      Des PN enfait il y en as tres peut , tout comme les vrai parano ou les vrai schizo ...
                      Mais la tout le mond en connait tellement le terme est facile a devoyé smiley


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 15:37

                      @Ben Schott

                      Pervers narcissique.
                      ça se rencontre aussi chez les femmes, et elle est une belle femme en plus, mais un vrais chameau avec les hommes, autant le charme, la séduction que le froid , le mépris , l’humiliation et la glace.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 mars 15:42

                      @arthes
                      T’as regardée Basic Instinct hier soir..


                    • cyrus CYRUS 18 mars 15:43

                      @arthes

                      pour que ce soit un trouble PN , il faut que ca vienne d’ un sentiment d’ inferiorité surcompensé et conduisant a des actes sociopathique deraisonable ...

                      Si c’ est a la suite d’ un viol , c’ est pas du PN (traumatisme)
                      Si c’ est par simple nature egoiste non plus (sociopathe)
                      Si c’ est par cruauté encore moins ...(sadisme)


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 15:43

                      @CYRUS

                      c’ est pas bien grave bernard 
                       as appélé sa poubelle arthes  

                      oulla...
                      T’es excité ? smiley


                    • cyrus CYRUS 18 mars 15:45

                      @arthes

                      @CYRUS

                      c’ est pas bien grave bernard 
                       as appélé sa poubelle arthes 

                      oulla...
                      T’es excité ?

                      Il la bourre la semaine et la sort le weekend smiley

                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 15:48

                      @CYRUS

                      Ya ya Herr doctor émérite Cyrus , et grand briochin, et grand coutelier, je vas mettre des «  » à PN, donc « PN »...On se demande si ça existe d’ailleurs....PN


                    • Ben Schott 18 mars 15:49

                      @CYRUS
                       
                      Pour moi un (ou une) pervers narcissique, c’est une personne manipulatrice qui profite de toutes les failles des autres pour les dominer. Grosso merdo, on n’est pas dans la définition stricte, hein.
                       
                      On a qques beaux spécimen ici !!!  smiley
                       


                    • cyrus CYRUS 18 mars 15:56

                      @Ben Schott

                      Autrefois on disait « vicieux » , manipulateur « ou meme »machiavelique" ...

                      La nuance , est dans le controle , un vrai PN est un malade qui ne ne peut pas controler sa maladie ...a ce titre on peut l’ excuser ...

                      Les autre sont de FDP qui le font volontairement et qui n’ ont aucune excuse pour leur acte smiley d’ ou ma rectification ... 


                    • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 18 mars 15:56

                      @Ben Schott
                      On a qques beaux spécimen ici !!! 

                      ton pote belge en étant un des plus beaux ...


                    • Ben Schott 18 mars 16:02

                      @nono le simplet
                       
                      Je pensais plutôt à toi et ta moitié ! Plus à ta moitié qu’à toi, pour tout te dire, mais – te réjouis pas trop vite – surtout parce que tu es trop con pour être vraiment dangereux.
                       


                    • cyrus CYRUS 18 mars 16:06

                      @Ben Schott

                      et NoNo ne peut pas etre un PN .... Car il n’ as pas surcompenser quoi que ce soit ...c’ est juste un FDP categorie « vicieux abruti violent » 


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 mars 16:14

                      @nono le simplet
                      Y carbure au pot belge le Philippe...les toubibs outre Quiévrain ont abandonnés le cyclisme pour les bloggeurs.


                    • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 18 mars 16:32

                      @Aita Pea Pea
                       smiley
                      il est entrain de réécrire l’Arlésienne de Bizet ... il a rencontré le chef de gare du train des 3 grands rois qui partaient en voyage


                    • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 18 mars 16:37

                      @CYRUS
                      c’ est juste un FDP categorie « vicieux abruti violent » 
                      vulgaire aussi, non ? smiley


                    • Ben Schott 18 mars 16:39

                      @nono le simplet
                       
                      C’est décousu, tout ça !... Fais plus percutant, bordel ! Sinon, ça fait vraiment vieux comique ringard au chomdu...
                       
                      Tu fais pitié, tiens  smiley
                       


                    • Ben Schott 18 mars 16:40

                      @nono le simplet
                       
                      « vulgaire aussi, non ? »
                       
                      moi je dirais plus crado que vulgaire...
                       


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 17:25

                      @CYRUS

                      Il la bourre la semaine et la sort le weekend 

                      Ah, ça change de la zoophilie, ton pote est dans le trip « poubelophilie » alors

                      Et le weekend lorsqu’il la sort, il lui chante :« Ce soir tou sera la poubelle pour aller danser é éé, yé é.... ??? smiley » 


                    • artheslichepèdetologue arthes 18 mars 17:30

                      @Aita Pea Pea

                      Non, je n’ai pas vu ce film hier soir, mais quant il est sorti, je m’en souviens, en fait, la copine en question n ’a rien à voir avec ce cliché bourré de poncifs glamours.
                      Lol, la réalité est pire que la fiction, sauf , qu’ elle n’est pas une tueuse


                    • troletbuse troletbuse 18 mars 20:59

                      @Fergus
                      Eh bien j’ai aussi une anecdote ridicule, il y a plus de 20 ans, j’ai vu à San Francisco un Pasqua Coffée. En tapant sur Gogole, apparemment il n’y en a qu’un puisqu’il m’a sorti immédiatement San Francisco.
                      Vous voyez bien qu’il ne vendait pas que du Ricard.
                      Finalement, quel rapport avec le féminisme ? smiley


                    • Belle synchronicité avec l’article de Nabum. J’y parle de la fête de Mélusine, le premier avril, qui est aussi celle de la carte postale...http://melusinehouse.canalblog.com/archives/2013/03/23/26702448.html 


                      • Albert123 18 mars 11:53

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        aucune « belle » synchronicité, juste le fait que des personnes qui ne se connaissent peut être même pas reçoivent des directives du même endroit et au même moment.


                      • Fergus Fergus 18 mars 11:59

                        Bonjour, Mélusine ou la Robe de Saphir.

                        Je n’ai pas encore lu l’article de C’est Nabum. Je ne manquerai pas de le faire.


                      • Fergus Fergus 18 mars 12:01

                        @ Albert123

                        « reçoivent des directives »

                        Houla ! Bonjour le délire  !!!


                      • Albert123 18 mars 12:13

                        @Fergus

                        je vous fait l’honneur de vous donner au moins une individualité, d’être même un auto entrepreneur de la propagande,

                        mais vous avez raison vous êtes juste un bon gros mougeons totalement dans le sillage des autres, 

                        et on a bien à faire à une synchronisation automatique des bêtes à foin.

                        a vous de choisir


                      • Fergus Fergus 18 mars 13:07

                        @ Albert123

                        Les bras m’en tombent !

                        Quelle « propagande » dans un article consacré à une femme remarquable qui a terminé sa vie il y a plus de 100 ans ??? 


                      • troletbuse troletbuse 18 mars 14:55

                        @Fergus
                        La stratégie de l’évitement ; Fergu,s que vous pratiquez merveilleusement  smiley


                      • troletbuse troletbuse 18 mars 15:17

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        Pour ma part, je ne connais pas de Mélusine mais l’Usine Nouvelle, si.


                      • alinea alinea 18 mars 12:18

                        La France est la fille aînée de l’Église, aussi cela lui a-t-il valu un certain handicap, donc un retard à reconnaître quelque intérêt à intéresser les femmes à la vie sociale, politique, non ?

                        Ces femmes, héroïques pionnières... aujourd’hui , on a gagné en droit, elles se dépoilent en public pour défendre une cause !!


                        • Fergus Fergus 18 mars 13:10

                          @ alinea

                          Le fait est que le rôle de l’Eglise a été déterminant dans le retard pris en France en matière de progrès des droits des femmes.

                          « on a gagné en droit, elles se dépoilent en public pour défendre une cause !! »

                          Oui, et je suis loin d’être persuadé que ce soit le bon moyen.


                        • Ben Schott 18 mars 13:22

                          @Fergus
                           
                          « Le fait est que le rôle de l’Eglise a été déterminant dans le retard pris en France en matière de progrès des droits des femmes. »
                           
                          À quel moment, en quoi ?...
                           


                        • alinea alinea 18 mars 13:27

                          @Ben Schott
                          L’imprégnation des esprits catho rétro ! prétexte au pouvoir à mon avis.
                          la France est un pays particulier qui a tué son roi mais qui, plus de deux siècles plus tard entretient une cour en guise de gouvernants,( je ne vois pas d’autre pays qui fasse ça) et qui a séparé l’Église de l’État ( on est les seuls, un autre pays il me semble mais je ne sais plus lequel) mais qui a gardé longtemps serré contre son cœur, juste en dessous du porte feuilles, les préjugés, les archaïsmes religieux !


                        • Ben Schott 18 mars 13:32

                          @alinea
                           
                           « qui a gardé longtemps serré contre son cœur, juste en dessous du porte feuilles, les préjugés, les archaïsmes religieux ! »
                           
                          Contre-sens, anachronisme, etc.
                           
                          L’Église catholique est la plus « féministe » des religions !
                           


                        • Fergus Fergus 18 mars 13:34

                          @ Ben Schott

                          Alinea vous a répondu.
                          J’ajoute que pendant des décennies l’Eglise a joué le rôle de « directrice de conscience » de ses fidèles, pour la majorité des femmes, ladite direction de conscience débordant  au moins de manière indirecte  sur le plan politique. A cet égard, certains prêches du dimanche dans les paroisses de campagne confinaient à la caricature, notamment en période pré-électorale.


                        • Fergus Fergus 18 mars 13:36

                          @ Ben Schott

                          L’Église catholique a évolué, c’est une évidence. Mais elle est longtemps restée arc-boutée au 20e siècle sur les dogmes hérités du passé.


                        • Ben Schott 18 mars 13:39

                          @Fergus
                           
                          Tu plonges à pieds joints dans le jugement de valeur anachronique. Tu ne peux rien comprendre de l’Histoire si tu ne contextualises pas.
                           
                          Lis Hegel, par exemple, pour comprendre comment l’Histoire avance ; sinon, continuons notre discussion de comptoir...
                           


                        • Passante Passante 18 mars 13:49

                          @alinea
                          ah si seulement l’amie... ah si seulement !
                          la France est toujours une monarchie, hélas,
                          ici même je lis encore, par ci par là, du « jupiter »
                          ça ne vient que de louis XIV (RER, direct)

                          mais comment diable ce nain a-t-il pu passer sous cette étiquette olympienne ?
                          les Français sont royalistes par dépit ou par masochisme  
                          la médecine tranchera.. 


                        • alinea alinea 18 mars 13:53

                          @Ben Schott
                           ? on parle d’Église ici, pas de spiritualité !
                          Je ne vais pas m’attarder, ce n’est foutrement pas ma spécialité, mais les bourgeois étaient très rétifs à laisser voter les femmes qui voteraient n’importe quoi, avec leur cœur ! les femmes, il faut dire, n’étaient guère « éduquées » entendre « formatées » à l’école !
                          Aujourd’hui, c’est un commerce avec « gondoles » !!


                        • alinea alinea 18 mars 14:00

                          @Passante
                          Ben oui, c’est ce que je sous entends dans le paradoxe du roi décapité !
                          J’ai été stupéfaite ( c’est dire ma naïveté) de voir par hasard un jour, le festin et les festivités pour l’anniversaire, on va dire de Bernard Arnaud ( le prendre pour un générique parce que je ne me souviens plus, les confonds tous, m’en fous !) : il faisait ça dans un château, avec serveurs en livrée, musiciens en habits de cour ( d’époque), et tout le tintouin !!!
                          De toutes façons, ça fait longtemps que l’on voit que la veine de la consommation, c’est de faire croire aux péquins qui ne sont plus tiers-État mais rois... des millions de rois qui veulent manger de la viande tous les jours, du caviar tous les dimanches,qui veulent consommer, se faire servir et tous ces privilèges dont nos ancêtres furent privés pendant tant de temps !!
                          S’il nous faut autant de temps pour comprendre que de temps qu’a duré l’ancien régime qui perdure ! on n’est pas sortis de l’auberge !


                        • Ben Schott 18 mars 14:09

                          @alinea
                           
                          Je parle bien de l’Église. Et de son rôle historique, qu’il est stupide de juger à l’aune de nos « valeurs » d’aujourd’hui. L’Histoire est un enchaînement de causes et de conséquences – parfois inattendues –, et les choses avancent (ou régressent) lentement.
                           
                          Le développement des grands magasins (Samaritaine, etc) a été bien plus déterminant pour l’émancipation des femmes que l’illustre inconnue dont il est question ici (il faudrait que je retrouve ce documentaire qui l’avait bien expliqué). Les deux guerres mondiales également (la Nation avait besoin de petites mains féminines – les hommes au front – pour fabriquer les obus, etc)...
                          En termes marxistes, c’est l’importance de plus en plus grande prise par les femmes dans le processus de production qui a rendu de plus en plus légitime leur émancipation.
                           


                        • Passante Passante 18 mars 14:15

                          @alinea
                          j’aime ton tintouin smiley
                          mais sérieux..
                          s’il fallait trouver le grand point faible de tout ce beau monde ?
                          chut...
                          (ils s’imaginent que ce monde a été créé « pour eux » !
                          de sorte que l’intégrale du plancher leur échappe, ils flottent, dans la nuit)


                        • alinea alinea 18 mars 17:54

                          @Passante
                          Aujourd’hui, je les vois flotter, mais pas pour longtemps comme le gus de la bande dessinée qui ne s’est pas aperçu qu’il n’avait plus de sol sous les pieds ! ils vivent dans leurs illusions qui malheureusement ont quelque influence sur le concret, mais ils savent qu’ils ne sont rien face à nous : il n’est qu’à voir la peur de macron, qui ne l’a pas lâché depuis décembre 2018 !
                          Il n’est pas besoin de monter si haut dans les fortunes pour s’apercevoir que les gens n’ont aucune idée de ce que vivent les gens qu’ils ne côtoient pas !


                        • alinea alinea 18 mars 17:59

                          @Ben Schott
                          Oui, l’émancipation par la consommation, très vite vue par les requins du marketing, qui les ont fait fumer et les ont aliénées aux patrons pour un semblant de liberté !
                          En tout cas la bourgeoisie française était plus arriérée qu’ailleurs ! et cette bourgeoisie était catho.
                          C’est moi qui ai lancé ça, je pense oui, que ça a joué, mais il y a toujours plusieurs causes... et puis on s’en fout, qu’elles votent ou pas, ça ne change pas le monde : les femmes sont des hommes comme les autres, on le sait depuis longtemps !!!


                        • Ben Schott 18 mars 18:08

                          @alinea
                           
                          Oui, « l’émancipation par la consommation », un peu plus tard !
                           
                          Mais c’est vrai, petit bilan intermédiaire : le droit de voter comme les hommes : Macron ou Le Pen !  smiley
                           


                        • troletbuse troletbuse 18 mars 21:02

                          @Ben Schott
                          MLP c’est une femme. Quant à Micron, faut voir  smiley


                        • Ben Schott 18 mars 21:18

                          @troletbuse
                           
                          Oui ! Les Françaises n’ont visiblement pas voté pour une femme, parce que le critère décisif n’est pas celui du genre, et ceci prouve bien que les femmes ne sont pas une catégorie...
                           


                        • Ne dit-on pas : UNIS vers elles. Ou uni vers SEL. Comme j’en parlais sur une autre article ou j’évoque l’OGDOADE : Hystérie commence aussi par un « H ». Le Dieu Hermes est bien celui du verbe. Et l’hystérique est simplement une femme qui parle par la voie divine : hyster ou hustéra, apparenté au latin hystera, pouvant signifier la matrice, les entrailles ou l’utérus. 


                          • Prénom. Hubert est un prénom masculin issu du germanique hugu (« esprit ») et berht (« brillant »). Il a pour variantes féminines Huberte et Hubertine. Les Hubert sont fêtés le 3 novembre, en mémoire de Saint Hubert, évêque de Tongres-Maastricht-Liège mort en 727. Célèbre pour son couvent de Bénédictines. Comme l’était Hildegarde von Bingen. Et comme me l’a appris Nabum, des bénédictines vendent une eau décapAnte (pour ôter les impureté de la peau) . Eau d’Emeraude bien sûr qui est un clin d’oeil à Hermes et sa fameuse table https://boutique.benedictines-chantelle.com/fr/sante-nutrition/157-243-eau-d-emeraude-bouzy-la-foret-nd-du-calvaire.html# : :text=L’Eau%20d’%C3%89meraude%20est,le%20romarin%20et%20la%20menthe.&text=En%20bain%20de%20bouche%2C%20en,favorise%20une%20bonne%20hygi%C3%A8ne%20buccale.


                            • Comme je l’ai expliqué sur les autres articles. Si la femme fut considérée comme inférieure, c’est parce que sa dénomination en français ne comporte pas de « H » (OGDOADE) comme le mot « H »omme. Alors qu’en hébreux son nom comporte des « H ». [ishshah]. Et même trois......... Et c’est la Rome patriarcale qui a réduit la femme au rôle de femelle (assez péjoratif. Alors que le mot vient de l’indo-européen dhei. Le Nombre actif qui correspond à ce prénom est 8. C’est bien le catholicisme qui est à l’origine du dénigrement de la femme. 


                              • Aujourd’hui dit HUIT. Mort de Jacques de Molay....

                                « Pape Clément ! Roi Philippe ! Avant un an, je vous cite à comparaître devant le tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment. Maudits ! Maudits ! Soyez tous maudits jusqu’à la treizième génération de vos races ! » Dévoré par les flammes, Jacques de Molay lance encore ses imprécations. Puis, comme son compagnon d’infortune Geoffroy de Charnay, précepteur de Normandie, il affronte la mort en priant, le regard tourné vers l’Orient, vers les tours de Notre-Dame, que l’on aperçoit au-dessus des toits.

                                BATACLAN : vendredi 13....déjà 707 ans.....Sachez que le nombre 707 est composé des attributs et des énergies du chiffre 7 et des influences du chiffre 0. Le chiffre 7 apparaissant deux fois, cela renforce ses influences. La vibration du chiffre 7 est liée à l’étude et à la recherche, à la sagesse intérieure, à l’individualité et à l’endurance, à l’éveil et à l’illumination spirituelle. Le chiffre 0, quant à lui, se réfère aux énergies universelles, au point de départ, à l’éternité et à la plénitude.


                                • Sylv1 18 mars 17:56

                                  Le droit de vote tout court est une pure construction du système républicain créé ex-nihilo à la fin de la révolution, permettant de générer une certaine croyance, celle que nous sommes mettre de notre destin via la démocratie.

                                  Ainsi le droit de vote des femmes fait à court terme, simplement partie du projet de société égalistariste, non genrée des FMs. Il n’a rien d’humaniste dans le fond car il niera complètement la nature humaine à terme.

                                  Cette dame était un avatar de circonstance, consciente ou non pour promouvoir cette avancée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité